Carnet de voyage

VELO AMERIQUE DU SUD 2024

52 étapes
80 commentaires
15 abonnés
Dernière étape postée il y a 14 heures
Depart :Santiago du Chili....
Janvier 2024
10 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Partie grâce au taxi -man Jacques pour rejoindre St Ex .vol Madrid ok .vol Santiago OK et magnifiques vues par le hublot sur la Cordillère des Andes .

Mais surprise de mauvais goût après avoir retrouvé Philippe venant de Nantes , mon coéquipier ..mon vélo n 'est pas ds les bagages 😱!Je ne suis pas la seule ,une trentaine de passagers sont ds le meme cas mais pas pour un velo!!!Après beaucoup d attentes , de questions , un document de reclamations rempli ,la compagnie m' appelera demain si le précieux colis est arrivé. Je décide de rester à aeroport .Iberia me contactera.... Phil rejoint un camping proche et sur la route à 11kms .Le reste de la soirée a visiter le terminal 2 et un ..suivez le guide maintenant ...petit encas avec pizzas et empanadas et surtout de l ' eau ,avec cette clim depuis plus de 24h .Coin couchage repère, le sommeil gagne à 20h ( il est minuit en France ) ,nuit OK..ce matin petit déjeuner terminal1 et attente , Philippe m' attend , j ' attends la "maletta"...

1 Cordillère des Andes Chili 2,3 arrivée sur Santiago du Chili

2
2
Publié le 24 janvier 2024

A 9h pas de velo!!!

Appels , mails de reclamations , pas d' interlocuteur direct pour repondre . Peut etre ce soir?Je croise un couplé de motards allemand au bureau d' Iberia : cela fait 4j qu ' ils attendent leur bagage ..mais aujourd hui c ' est le bon!!🤞

Je suis toujours "confinee "à l' aeroport,lasse de mes va- et -vient decus entre Terminal 1et 2 ...le soutien reçu de France aide dans ces moments -la.🥰

Pour le moment du Chili, je ne ressents qu' une grosse chaleur environnante . . 2eme nuit d' attente et biv 2.

3
3
Publié le 24 janvier 2024

A 3h 11 ,je suis avertie de mon colis.

A 6h je me présente c 'est encore trop tôt, le chef n 'est pas là..Enfin après des formalités avec les douanes , émotion à retrouver mon précieux carton..

Montage en prenant mon temps,rester calme , à 10h 30 après avoir acheter ma carte Sim du Chili , je quitte enfin les lieux sous un cagnard et chaleur étouffante mais ce goût de liberté est savoureux .

A midi , il fait 40 au compteur je m' arrête à Polpaico pour acheter un sandwich et une boisson devant une petite epicerie .Je ressors et malheur ,mon tel a disparu ! La commerçante m' entend ,sort en toute trombe , saute dans sa voiture, démarre et fonce..je me liquéfié ..10mns après ,elle revient , le téléphone en mains ..je repare,bien remuée.5kms après je suis à une bifurcation et je préfère consulter Google maps , mais plus d ' internet =ils ont volé mes 2 cartes Sim, de la France et du Chili.Retour ..2 policiers appelés interviennent. Ignace, l ' un d' eux va me payer une nouvelle carte , tellement navré que des étrangers soient accueillis ainsi ..ils ont beaucoup d ' humour, nous rions, je me détends .Pendant tout ce temps mon vélo est à l intérieur prêt à redémarrer..il est 15 h , a l' exterieur la lumiere est de plus en plus eblouissante , plus que mes lunettes à mettre ...plus de lunettes posees dans mon casque !!!(lunettes Vuarnet spéciales haute montagne?)

Je suis abattue , j' ai l 'impression de ne "plus avoir de jambes",il fait toujours aussi chaud, je me rends à Chacabuco ou je m' arrête( 70kms), vidée. Après toute cette mauvaise fortune qui m' a mis le moral dans les chaussettes, la roue va tourner :

Je cherche ou poser ma tente et demande aux 2 tenancieres d' un foodtruck ; un sourire joyeux illumine leurs visages quand elles me proposent chez elles.Whaou!!!🥰

Douche , soirée musicale avec des grands classiques : Brel , Piaf ,Trenay, ...puis chouchoutée à leur retour avec pastèque fraiche et glace creme café, câlinee par chatte et chien ....je me refaits la cerise .Merci Mélanie et Élisabeth pour cet accueil si chaleureux .je repartirai le matin avec 2 sandwichs , une création en laine de M, et 2 porte- bonheurs accrochés à ma ..J' ai retrouvé mes jambes😘 !

4
4
Publié le 24 janvier 2024

Avec tous mes nouveaux accompagnateurs , je pars pour Los Andes que je dois rejoindre au plus tôt pour faire réparer mon câble de transmission cassé à l' issue du transport ?.le gros dénivelé, la chaleur , le besoin de me remettre dans un timing pour rejoindre Mendozza comme prévu et peut être récupérer Philippe me font choisir de faire du stop..Un pick- up aimablement conduit me fait gagner 4h de vélo, plus qu à descendre et rejoindre un velociste ..11h il me fait la réparation , après avoir entendu mes péripéties, gracieusement😘.

12 h , je me mets en route .je n aime pas du tout ce timing, mais je n' ai pas le choix , je dois avancer..chaleur exceptionnelle dans le secteur ,le compteur affichera 49 , je m' arrête tous les 5kms , à l' ombre , je bois .. j' arrive péniblement à Rio Bianco , paysage aride .C' est bon pour aujourd hui40kms et 400m de dénivelé..

..Demain , c est autre chose , je décide..je partirai très tôt , en plus un gros denivelle avec altitude m' attendent

J ' installé le bivouac et Lorraine arrive ,du haut de ses 22 ans ,aussi ratatinee que moi par la température .On passe une superbe soirée, assise sur un escalier puis avant de se coucher on répare sa crevaison.Elle est cool, Lorraine !

5
5
Publié le 24 janvier 2024

Depart 6h de nuit avec Lorraine .Quel plaisir cette fraîcheur qui donne de l' energie.on papaute selon la pente, concentrée en raison du trafic de camions...c 'est une route de haute importance , de commerce entre le Chili et l' Argentine.

On s' arrête régulièrement pour boire grignoter , on sait qu on va brûler beaucoup de carburant?

Les 27 lacets qui nous propulsent vers des altitudes de 2000m sont montés en vélo à pieds , on va aussi vite mais c est plus reposant, encouragées par mult klaxons ..Des montagnes enneigées apparaissent. 6 H apres notre départ nous arrivons, fières à Portillo 2800m.Congratulations entre nous , nous avons fait bonne équipe.

On se restauré, et Philippe et Georges ,un espagnol rencontré hier soir arrivent 2 h/3h apres .1400 m de deniv pour 28kms !


Apres on s' occupe de se laver , 2 dans le lac et moi u à une sortie de robinet ..on est bien , le bivouac dans un garage de machines nous permet à tous les 3 de trouver chacun sa place

6
6
Publié le 27 janvier 2024

Passage Chili-Argentine avec grosse question : tunnel ou Ripio???

Intimidation et envie se confrontent

Petit déjeuner pour Georges et Philippe , pas en appétit je préfère partir en direction du tunnel , le fameux tunnel... hier soir Laurrene avait rejoint son pote Guillaume ici et meme qu' ils ont ete heberges par le personnel du tunnel .Jexregarde si je les vois dans la pente : nada .. derriere aucun cyclo voyageur en vue..., j' y vais .Au debut les virages s' enchainent , la piste est roulable et puis ca derape et puis des virages sont releves , défoncés ...alors poussette , je remonte ...ça roule encore par endroits..repoussettes ... j ' ai dépassé largement les 3200m , pas de cyclos derriere , ou sont- ils donc??c 'est très physique ..encore 650m ..400..et vroom vroom non ce n'est pas possible :une voiture( petite )chargée d' une famille de 5 personnes arrivent ..ils s arrêtent et ni une ni deux ils embarquent 3 de mes sacoches dans le coffre ...😅 yes! La suite des 57 lacets est avale à une autre allure .Yes!.arrivee à 3850m sous les yeux de Laurene et son pote Guillaume ,whaoo les accolades au Christ Rédempteur, la frontière !.ils finissent de réparer une crevaison ..quel bonheur d être la , les retrouver , la petite famille aussi : la banane pour tous ! On savoure .En plus vue sur l' Aconcagua .Premier 3850m à vélo, 1100 de deniv ,et à nous l' Argentine dans un paysage somptueux .Guillaume qui vient d' Ushiaia dit : "c 'est du lourd, cet environnement! le visage en joie".Magnifique descente sur une piste sablonneuse rouge , des véhicules, bus , le Christ Rédempteur est comme un pelerinage.C' est fantastique , on s' arrête , plein les yeux , les couleurs sont d' une intensité! passage de douanes 1, 2 ..a un petit village on se pose pour manger il est 16h ..je n' ai rien dans le ventre depuis le sandwich de la veille au soir .. on a surtout soif.Restauree on descend , mes compagnons sont adorables , attentifs et en plus parlent couramment l ' espagnol ce qui arrange bien..on descend , c est quecminéral avec des couleurs ocres , rouge, le torrent,ciel bleu pure , ..on rejoint l ' asphalte ,un trafic dense et du vent ..de face qui forcit qui forcit.Dingue une rafale m' arrêté nette , une autre m' envoie sur la chaussée, frôlee par les roues des camions de transport international ( le tunnel entre Argentine Et Chili= énorme commerce) .idem pour mes compagnons .Nous décidons d' arrêter à un poste controle pour prendre un camion et continuer car ici ,c 'est plutot desert, cailloux , cailloux !

Facile , Guillaume stope un camion . Un magnifique paysage de canyon mineral va défiler pendant des kms en allant sur Upsalata .Arrivés à la nuit , Guillaume a repéré sur sa super appli un spot pour poser notre biv .. quelle journée somptueuse qui se terminé .Mes jeunes compagnons ont une faim de loups , pas moi mais la convivialite, le partage de cette simajestueuse journee m' invitent a gouter leur preparation de pate ,sauce tomate,oignon, parmesan .

7
7
Publié le 28 janvier 2024
8
8
Publié le 28 janvier 2024
1 Aconcagua2 descente piste sablonneuse et reste deneve avec Laurene 
9

La 5 :bivouac ,les autres :descente

10
10
Publié le 28 janvier 2024

Nous sommes trempés au réveil, non pas par une pluie magique mais par une rosée en proximité d' un torrent : la tente de Laurene et mon duvet ..un séchage s ' impose et nous décollons à 9h .Guillaume a un rv , à 17h à Mendoza !!avec un pote de voyage , il nous quitte pour réaliser les 120kms et ne pas rater leur accolade ..c est beau, ces rencontres ..Laurene n' est pas sûre de réussir le timing , nous partons ensemble ..plus de vent et toujours le canyon mineral d ' hier .cette fois , on en profite ..au fil des kms , chacune son rythme , je n ai pas la contrainte de Mendozza et une pensée me turlupine : est ce que ma carte sim ne pourrait pas être utilisée frauduleusement ???S ' en suit une longue période d ' échanges, de whatsapp telephone avec de merveilleuses techniciennes logistiques suiveuses de mon voyage qui se démènent en France pour moi , faute de n ' avoir pu accéder à mon espace personnel de l' opérateur ( Free)pour résilier mon abonnement .Oh lala , on a transpire, je crois, les unes et les autres à des milliers de kms ,n 'est ce pas Françoise et Sophie ? Problème non résolu mais une surveillance par Free de mon compte ou rien ne paraît "Chilien".Gros merci à mes amies😘 !!

Je reprends la route , toujours aussi étouffante pour aller me poser à un camping bien sommaire , voire crados ...pas de prise , on met une bâche pour m' isoler quand même de la poussière, le patron finira par m' offrir cet hébergement.Je dors , bof ... musique et grosses rigolades d' un groupe voisins jusqu' a 3h du matin ..je me repose donc ,à même mon matelas , et vers le matin un bout de duvet sur moi..resultat les moustiques s' en sont donnés à cœur joie , mais pourquoi , pourquoi je ne les ai ni entendus , ni sentis me piquer ...c 'est quoi ce genre discrets mais efficaces ..????

11
11
Publié le 30 janvier 2024

Je me laisse glisser vers la vallée ou sont arrivés Annie et Patrick avec lesquels j ' ai combiné un bout de voyage ...mais ils n ' ont ni velo ni bagages !! Viva IBERIA !!!!!

Récupération des journées precedentes tumultueuses et physiques dans le confort de l ' auberge de jeunesse ..ave la clim et la, on dit Oui!!!!

12
12
Publié le 28 janvier 2024

C ' est le moment de se reequiper en crème solaire + 90000, par contre , en huile pour le velo et nettoyant car mon destrier en à pris plein les dents ds les ripios sablonneux , une paire de lunettes d' altitude (du sérieux quoi! ) une bouteille de gaz même si pas trop envie de cuisiner par ces chaleurs mais pour plus tard ..j' en fais des kils dans la ville mais a vide alors je ne compte pas ..et pendant ce temps les potes sont à l 'aéroport ou ils font "chou blanc ".. Que penser de cette compagnie ?sur 5 cyclos rencontres qui l 'ont utilisee, 4 ont vécu la même situation : plus jamais IBERIA!!!!

J' ai fait aussi un peu de change..heureusement qu 'un peu , sinon il me faudrait un tombereau !

13
13
Publié le 28 janvier 2024
85 billets pour quelle somme ??? Le gagnant , lagagnante en aura gagné 1 😆   règlement : seulement tous participent sauf Agnès, de...
14
14
Publié le 30 janvier 2024
Au début, avec Laurene ..suite du canyon  mineral d hier ( plus de 100kms)
15
15
Publié le 30 janvier 2024

Finalisation des achats à partir de l' auberge de jeunesse .Celle -ci est vraiment de qualité, proprete, calme ,service 9e nuitée + petit déjeuner inclus, j ' apprecie.On garde contact avec Annie et Patrick , toujours rien de leur côté.La l'ose!

16
16
Publié le 30 janvier 2024
Photos du haut hébergement chez grand - mère, Pamela et sa sœur me chouchoutent .En bas rencontre avec Paul puis un couplé espagno...
17
17
Publié le 30 janvier 2024

Je quitte cette famille si chaleureuse d' Albardon ou je suis chez moi 🥰.Toujours rien du cote de Mendoza , chaleur identique a hier apres quelques heures plus fraiches a rouler..je me dis queje vais faire un peu de tourisme pour patienter l' arrivee des vélos. direction Calingasta en pick-up sur une route qui s' enfoncé dans les Andes argentines ; paysage aride , des cailloux , pas d' eau ..Arrivée à 1700m , j espérais de la fraicheur pour effectuer une traversée.A 12h, très chaud , en plus du ripio , pas d' eau entre le prochain village à 40kms , partir avec 4l d ' eau ...non! Mon salut est encore pat la route 40 surchauffée mais asphaltee , donc avec des véhicules. J' ai eu du bol car je crois que j' ai arrêté le seul camion qui descendait .🤞.je descends à un carrefour de routes ,un cabanon et autour rien , rien.

J' avance à nouveau avec Rodrigue en véhicule Jusqu a San Jose de Rachal ou les derniers kms en vélo à 18h sont sous 41 degrés...ce n est pas un endroit , une heure pour pédaler.. je rejoins le camping municipal ,avec pas vraiment des installations mais c 'est un vaste espace arboré .je trouve une prise au pied d un lampadaire et un robinet pour me laver mais pas pour boire ..je m' installé, enfin je pose mon matelas et je me mets dessus, point barre .Et des voisins viennent installer une sono tout à côté...oh noooon.ils me voient , je déplace mon campement et eux s' éloignent grâce à une rallonge .Ma décision est prise , sauvé qui peut vers le nord avec un grand saut de puce .

18
18
Publié le 30 janvier 2024

Résumé avec les photos

19
19
Publié le 30 janvier 2024

Je quitte lecamping pour les infos d' un vrai déplacement à 500kms ou 600kms au Nord .Annie et Patrick pas de velo ..je ne sais pas si on va rouler ensemble ..aux infosje comprends que je dois revenir en arrière San Jun la capitale d' ou les bus distribuent Salta même s' ils passent dans cette grande ville , ils ne font pas étape..mince je ne m' y attendais pas. . Et oui s' adapter a un pays , a sa geographie , a ses distances, à ses services ...avec les deconvenues en raison d' un systeme de reflexion different. Le prochain bus part dans 10minutes , la chance est avec moi .Hop, un billet et je suis au frais pour 2h .marche arrière frustrante mais pas le choix ...tout le parcours , timing , organisation sont bouscules ..aventur , aventura.

20
20
Publié le 31 janvier 2024

Hier de retour à SanJuan ,toujours en lien avec A Et P pour savoir si leurs vélos sont arrivés , et prete a un saut de puce de 500kms pour échapper à la chaleur et garder la possibilité a mes coéquipiers de s' aligner sur cette même destination .Renseignements pris horaire , tarif,durée je roule vers le centre à la recherche d' une collation.je dois me contenter d' une alimentation snack, très prisée en Ar gentine et qui agrémentée de quantites de coca , Schweppes frais font des ravages sanitaires ..beaucoup d' obèses ! A 45mns de mon départ je prends mon billet et la , la signora de la nouvelle équipe me dit : pas de velo ou l' empaqueter , l' envoyer à part et le recevoir après mon arrivée.je me liquéfié.j argumente propose de mettre mes sacoches dans un s et ul sac .., d ' enlever les roues..non! Non!elle part , revient c ' est 6000 pesos ...ok + 5000 au rangement montee puis descente ..Pas le choix ..19h départ du bus , 2etages clim , pas de prise , sièges inclinables arrivée 8 h St Miguel de Tuccuman..et que vois je: des champs verts , des arbres feuillus verts , des plantations vertes ..la couleur verte existe bien dans ce pays andin!!

Il fait légèrement moins chaud mais à 13h je ruisselle. allongée a l' ombre sur un banc à côté d' une petite boutique .et voilà qu' un passionné de cyclisme me propose de m' emmener à un camping bord de rivière. Un amour Orestes , il est tellement content que je parcours. Son pays a velo ..il me quitte en m' offrant des gateaux une bouteille fraîche de scwepps de 3l et regardez bien ce mécanicien , champion du monde au volant !

21
21
Publié le 31 janvier 2024

Tucuman : VERT!

22
22
Publié le 31 janvier 2024
23
23
Publié le 3 février 2024

Au camping , j' ai compris c' est un lieu de festivité à partir de 23h ..musique , chants ..découverte d' us et coutumes locales .Ce soir ,moi j' abbats mes us avec une nuit sans matelas..un peu en pointillee, la nuit mais faisable !Le matin, je m' engage sur une petite route conseillée par Oreste mais le macadam va devenir chaotique pendant que le cagnard commence à s' acharner sur moi .C ' est très vite fatigant , le passage de postes de controle fait un peu diversion .Arret à Campo Santo..au camping municipal dotée d' une piscine , d' un gymnase.Mon matelas etendu à côté du palmier , je contemple en direct ce ciel étoile qui me ravit ..quelques heures plus tard, la pluie fait irruption et vite fait bien fait , je rejoins le gymnase , accompagnée du garde de nuit! Toute sécurité ces campings !

24
24
Publié le 3 février 2024

Vendredi 2 février 2024

La petite ondée qui me surprend dans la nuit ,m' oblige à rejoindre le gymnase où je transporte mon matériel ...surtout aide du garde de nuit ,qui va vérifier à la lampe torche si quelque chose n à pas été oublié sur la pelouse !!!

Depart matinal de Campo Santo ...sur une route entourée de champs de tabac , elle est même ombragée. Quel plaisir ! mais après 15kms: plus de macadam , de la piste et pas qu 'un peu ,poussiéreuse..A chaque passage de camions , je dois m' arrêter, prise ds un nuage de poudre marron.Demi- tour , 30kms de perdus et surtout de la fraicheur et comme chaque jour , un peu plus tard ici , vers 12h je ruisselle sur une route à fort passage , sans ombre , sans habitation entre 40 et 45 kms, sans approvisionnement d' eau ..un arbre, je m arrêté pour faire descendre la température et je sais que je ne pourrai guère aller plus loin ..mes 30kms du matin me coûtent chers ..a nouveau pouce vers le haut pour franchir les bosses qui mènent à Salta.. je termine en berlingo🙏... vue plongeante époustouflante sur une ville de 1 millions ' habitants avec buildings...Centre en pleine effervescence, du monde de partout ds les rues , des commerces ,des mélanges Quechua , des visages très types, des touristes " blancs",des etales de toutes sortes toujours dans une chaleur etouffante ou la clim est reine .En passant devant certains magasins , porte ouverte, je prends des bouffees de fraicheur , c' est peut etre pour cela que certaines rues sont si pietonnieres. Je cherche une auberge de jeunesse dans ce grouillement, l' office de tourisme ne délivré pas ce genre d' infos ..ils sont en accointances avec des Hôtels plus standing..Je me retrouve chez Mathias qui a mis en place un système de cellules .Je vais me poser la 2/3j.

25
25
Publié le 4 février 2024

Salta , Mathias m ' accueille dans son hôtel à structure de cellules.Je rencontre Anne , photographe en voyage depuis 3 ans , qui va m' initier à Western Union un système de change qui défie toute concurrence face à l' inflation galopante ..ce n ' est pas très simple comme manip mais les jeunes sont des experts -net! On passe quand même 2h , mais le taux est tellement avantageux!

Je vais chercher mon achat d argent Argentin au supermarché voisin..puis à nouveau chargée comme un baudet je pars à pieds en visite au musée ethnographique des momies .Clairement je survolé, je fais comme les enfants , je regarde les images😊.

Anne le soir me propose une soiree a un spot musical qu' elle affectionne.Un taxi et nous voilà prises dans une ambiance authentique de musiciens bénévoles ou pros ou l' ambiance nous emporte très vite , quelques verres de sangria bien fraîches en sus .Très beau moment , chaleureux , un guitariste qui nous a accueilli en demandant nos nationalités ( on est typée touriste"😄) va nous interpréter du" Piaf"👏

26
26
Publié le 4 février 2024
Les fameux empanadas sur le marché..et notre belle soirée musicale avec un couplé espagnol 

Salta : je goutte dans une grande ville , au calme du dimanche matin , où la plupart des commerces est fermée.Je déambule, légère en vélo a vide ..c' est bien une des premières fois ou je peux m' activer toute la journee.Je découvre cette ville a l' histoire coloniale marquée, des bâtiments donnant beaucoup de charme ..une petite collation aux empanadas et je continue..je retrouve mon photographe italien de Mendoza qui me presente un spot baignade a 15mns , rencontre 2 jeunes etudiantes que je retrouverai ce soir a une rencontre de femmes argentines et un couplé de parachutistes auquel je transmets l ' adresse du café musical d ' hier .Les infos circulent vite , les jeunes voyageurs me scotchent par leur efficacité à s' organiser .

De façon général, une douceur de vivre règne en Argentine et on se le dit tous .A remarquer que les femmes sont très deshabillees , sans complexes , en brassière, ventre à l' air et très naturellement..Au coin de rues , où au marché, dans les commerces on boit le mathe, les hommes chiquent la coca , des airs de musique latino bercent les rues ..

27
27
Publié le 7 février 2024

J ' ai préparé plusieurs scénarios pour aller au Nord , ma logisticiens Françoise m' apportant pleins d' infos et puis à 20h30 Chantal, qui tiend une agence de voyages, me propose de manger ensemble pour regarder les cartes ensemble .Son mari Jose nous mijote pendant ce temps la le repas avec viande bien sûr et une sauce au malbeck ( vin local) dont les odeurs taquinent mes papilles .Et elle me propose un tour de 500kms passant par Cafayate..j' ai pas mal de jours d ' avance sur mon planning , j 'ai encore peu roule et la perspective de rouler legere me séduit tant .Bien savoir que l heure du dîner, c 'est 23h ici ..et que le coucher ne sera que le lendemain alors que lendemain je me lève tôt.. lever 6h45 Après avoir tout réaménagé mon matériel, je pars avec 2 sacoches , et bien sur je me sens des ailes pour traverser les campagnes rurales bien vertes , culture de tabac , gros cheptel de vaches , quelques petits villages pour faire une halte boisson car je repars au sud ...grosse sieste a 12h et me voilà a La Vinia ou je rejoins le camping municipal .Le ciel charge de la journee m' incite à repérer un abri à la place de ma belle étoile..et vers minuit , violent son et lumière avec très fort vent .Impec !

28
28
Publié le 7 février 2024

Grosse étape pour traverser la Quebrada..il faut sortir à Cafayate , pas vraiment d' endroits pour biv , pas d' eau..

c ' est un désert de roches rouges comme un Colorado sur une centaine de kms ..

D' abord l 'orage d 'hier à laissé des traces ; plein de petits gues, des amas de terre sur la route, des cailloux sur la chaussée, le Rio chocolat ..on sera bien crado mon vélo et moi l' arrivee.

La journée est longue , le spectacle constant , la route ondule ( quand même 1000m deniv) et toujours chercher des points d ' eau ..ily à quand même quelques boutiques à touristes achalandées d' empanadas et boissons fraîches ..et j' en suis soulagée.

Très joli endroit type , un peu long pour moi ..Je me pose au camping municipal et après douche générale moi et mon velo , j apprécié la journée passée devant un locro plat régional mais , viande de porc..il me faut bien ça !!

29
29
Publié le 8 février 2024

Je quitte le camping de cette mignonne ville de Cafayatte pour longer des kms de vignes. Amateurs de vins vous trouvez à vous faire plaisir dans les magasins.moi c est le raisin seulement.. et la je le vois de près dans cette vaste plaine alluviale, cette culture intensive est impressionnante .. après 20kmsde N40 goudronnée je rejoins le joli village de San Carlos equipe lui aussi au centre d ' un parc .C est l occasion de petit déjeuner au pied de ces majestueux eucalyptus pendant qu' un personnel municipal s ' affaire à balayer les lieux ..et franchement je suis ébahie par la propreté des rues,des parcs , des bancs , des piscines tout ça parce que chaque jour chacun balaie ce qui est devant chez lui ..comme c est agréable ces villes , villages propres.

Et la ,commence le ripio , la piste donc ! Ou je vais dodelinee plus de 50kms , appuyant sur mes pédales pour extraire mes roues du sable , tenant fermement mon guidon surtout dans les descentes pour ne pas vriller et chuter.Cette tole ondulee, ce sable c ' est extrêmement physique ..mais le paysage est aussi magnifique : un décor de falaise déchiquetés colrees, du mineral à perte de vue , une boutique par ci par la ou je me rafraîchis ou avale un paquet de biscuits ( pas de choix).Cette zone est vraiment étonnante..je suis crevée , à 13h je me pose à même le sol et m' endort ..encore 12kms arrachée à une intensité de coups de pédales...il en restex17 il est 16h30, le ciel gronde , au milieu de ce pate de maisons pas grand chose pour bivouaquer , un tuyau d eau quand même. Je laisse mon vélo bord de route pour chercher un abri et la un pickbup s arrete devant mon vélo.5mns après je suis avec 2 couples ibériques à faire des arrêts sur ma fin de parcours complètement époustouflant voire lunaire par moments . Quelle veaute .! Ils m e deposent Angacasto pour 72kms et 500d+ et je ne pouvais vraiment pas en faire plus!!!

Au camping , je rentre dans le gymnase , l orage peut se déployer, je suis safe..et pour la soiree: ciné.!!!.les enfants du village ont une séance dessins animés de 20h à 22h ..."bonne nuit les petits "...

30
30
Publié le 8 février 2024

Il pleut un peu en quittant le gymnase d Angacasto ...hier ,j ai eu mon bapteme de ripio sur 50kms avec tole ondulee, sable ,aujourd 'hui a rajouter traversees de mares, boues collantes , inondations de ripio ,piste coupee + La panopli d' hier .Je m arrêté, nettoie mes gardes boues ( oui oui ils gardent bien!!!!), remonte , foncé dans les mares én espérant sortir au bout, quand je chasse en montée, pied à terre .. je suis au milieu de nulle part ..dans cette vaste chaîne de montagnes andines à n' en plus finir . Cet eloignement renvoie a une conscience de soi tres forte !!!!

Comment goudronner , ce pays ?

Les chaussures pleines de boues pèsent , mais le velo a cote, c ' est peu de le dire ..meme que des fois je ne peux plus le pousser ..et le clou ,c' est 300m que 2 équipes de touristes françaises reamenagent pour faire passer leurs voitures à caisses basses ( vous comprenez pourquoi tant de pick up!!) Et voilà qu 'une chauffeur tente , on encourage , elle prend son élan...appuie sur la pédale, semble sortir de l'inondation, chavire ..oui ça passe : tonnerre d ' applaudissements !! Pendant ce temps , j' ai bien patauge ..puis je repars ...je ne ferai que 45kms pour rejoindre le camping de Molinos mais c' est largement suffisant , tellement ce fut encore physique et puis j ' ai une sacrée séance de nettoyage qui m ' attend!!!

31
31
Publié le 9 février 2024

Très belle Etape entre Molinos et Cachi en suivant le rio Calchique , de plus en plus cremeux chocolate ..le ripio sec aujourd hui agremente de toboggans et un peu de dénivelé, rendra la journée encore différente..les tobogans ou reviennent les techniques de vtt pour monter et en descente toujours ,je reste très concentrée car la pente étant plus forte , l' allure aussi ...et j ' ai envie de garder l' elan pour remonter le tobogan suivant ....et m' économiser..c 'est un dosage, un réglage technique ludique..a une montée des fans me fêtent : les logos barranqueros : perroquets de falaises , mal- aimes des paysans puisqu 'ils picorent les graines semées ..le paysage defile avec un plaisir de couleurs , vastitude , curiosité. ..quelques maisons plus soignées témoignent de la proximité du tourisme de Salta et Cachi , joli village, confirme..des bâtiments colorés,un parc central arboré tellement plaisant, des échoppes artisanales, des restos, des commerces achalandes ..et a mon arrivee une répétition de danses pour un spectacle en soirée m' amène à me poser au camping municipal, classieux , alors que je souhaitais pousser vers Payogasta..quelle bonne idée, Chantal et José, de m' avoir proposé ce parcours .Merci

32
32
Publié le 10 février 2024

Out!

Hier soir au camping 3 ados se sont tellement demenes pour que je partage la tente familiale que j ' ai accepté.soiree avec eux et à regarder un peu du Carnaval , mais je" n ' accroche pas ", trop bruyant..

Ce matin depart sur ..sur du macadam!! Tellement facile et pourtant arrivée à Poyagasta 12km plus loin, ma colopathie me joue des tours : je n ' ai pas de jambes ..arret sur un banc de la place centrale avec WiFi qui marche .Demain est un autre jour

33
33
Publié le 12 février 2024

Payogasta 2450 m - Pietra di Molinos 3450m- Salta

A Payogasta , après une journée off, je n ' aurai même pas besoin de rentrer dans mon duvet au pied d' un muret orienté sud ouest qui va réfracter la nuit!!mais boules quies nécessaires, c' est la fete au village à quelques mètres soit parce que c est comme ca , tous les samedis soirs , soit parce qu'on entre dans un long we de CARNAVAL.🎉🎶🧉.

Une longue journée m' attend avec denivelle et altitude et super contente, je démarre tôt 7h..avec le privilege du lever du jour, les lumières alentours me font arrêter, photos , re...ainsi je gravis des lacets , à la recherche de la suite plus haut ....après avoir franchi une marche de 400m , je me retrouve face a un sublime espace vaste , aride , plat, c' est le Parc national Los Cardones bordé de montagnes tout aussi désertes et loin des sommets enneigesqui tranchent dans ce ciel d' un bleu pur ..

Et moi sur cette route rectiligne a perte de vue, avec des cactus d' abord clairsemés puis plus fournis résistant au climat austère et qui sont comme des personnages figés qui accompagnent mes coups de pédales enjoués, les yeux grand ouverts à 360 degrés..si, si je ne veux rien perdre 😊 arret , photos , films , paysage de rêve...et pour me récompenser encore davantage ,mes 1eres vigognes humanisent le moment ..3000m ..je me gave...quelques voitures , motos les chauffeurs surpris on dirait de ma présence a 2 roues ???..un berlingo arrive , clignotant , c 'est Chantal et ses 2 amies qui vont passer le long we de Carnaval à Cachi;grâce à ce jour off , j' ai pu les croiser , chouette!! Ça fait du bien d étreindre quelqu' un en ces lieux .En plus elles me partagent un café qui, je crois, va bien me booster pour franchir la 2eme et dernière marche ..

Après quelques lacets , mes yeux se remplissent à nouveau de vert..et c ' est l arrivee à la Piedra di Molino 3450m..ambiance ouatee, partagée avec un grand groupe cycliste de Salta venu faire 30kms d' ascension. Après l' immortalisation des lieux,une veste goretex sur le dos , place a la longue descente , un festival de vert, des touches ocrees ...un peu de ripio ..Whaoo , quel privilège d être ici ..après 20- 30kms ..je distingue en contrebas des toiles colorées rassemblées..un chauffeur qui prend la direction de cette feria par une petite route m' invite a le suivre...et me voilà immergée dans ce rassemblement local d' artisans ,d' agriculteurs et leurs fruits , de tablees de douceurs faites maison ,de boissons épaisse à base de mais , d'un orchestre qui emballe des danseurs spontanés, et de fourneaux ou ces dames vont fournir empanadas, locros , viande cabris grilles...je goutte , on m' offre,j ' aime cette ambiance de fête, carnaval ,bon enfant, généreux..je reste 2h à savourer , discuter, je mange peu , la faim n 'est pas la, c' est presque dommage ..j' ai du me nourrir autrement 🤩 et de tous ces contacts , ces petits echanges ..fraternels! ..puis je reprends..je suis toujours dans la descente , la température remonte , je rejoins des zones plus plates , habitées. Petit arrêt au milieu d' une foule carnavalesque pour accéder à 2 empanadas , une part de gateau aux fruits et 2, 3 verres d eau parceque j' enroule sans peine , j 'ai dépassé depuis longtemps ce qui aurait pu être la fin de l' étape. ..je commence à penser que je vais peut etre finalement rejoindre Salta .Sur la route principale très fréquentée, un barrage policier deroute les voitures, quant à moi ils me font signe de garder cette axe principale??? ..exceptionnellement je roule seule sur des kms et pour cause : apres l ' orage de cette nuit une partie de la route s' est effondree et des pelleteuses s ' activent pour remblayer..mais pour moi, ça passe 😄.Et de kms en kms je me retrouve bien à Salta ..quelle journée 137kms 1300m d+ la banane 😃🥰🤩.

Je rejoins l' auberge de jeunesse( on ne rigole pas) avec une nuit d' avance !

34
34
Publié le 13 février 2024

SALTA :

A l' auberge de jeunesse, je retrouve comme ma jeune french family : Anne et Jade ,2 photographes ;notre complicité est naturelle au milieu d' autres voyageurs roumain, allemand, Argentins ..Et dans ce melting-pot , chacun passe de l' anglais à l' espagnol, avec des touches de français et tout le monde se comprend dans la bonne humeur .

Après un bon nettoyage de velo , si je veux aller loin...,après l' écriture( longue) de cette longue journée de la veille ,la réfection de mes sacoches , la chaleur lourde de la ville me cantonné auprès des copines ,surtout à côté des ventilos !..puis petite escapade dans la ville au ralenti, les habitants ayant pris leur quartier alentours pour ce long we de Carnaval ( lundi et mardi feries), juste de quoi trouver mon repas de la journée.. et je suis en joie, oui le mot n ' est pas trop fort , je viens de trouver du poulet rôti et une portion de gratin de courgettes avec quelques piments ....Effectivement, dans cette semaine calchaquie , ou les ravitaillements se ramenait à de rares petites echoppes , je devais me contenter de fines tranches de mortadelle avec une sorte de gouda, completees par des petits pains secs un peu feuillete et trop rarement quelques fruits bananes , pêche, raisin ( ah, celui- ci comme il était sucre!).Meme si l' intérêt d' un trip ne se ramène pas à des victuailles , ces tristes sandwiches ne me faisaient plus guère envie ..

Alors, sur un banc du parc central , ombrage St Martin , je déguste ces différentes saveurs .

35
35
Publié le 15 février 2024

Salta

Il a plu toute la nuit et matinée, reportant le départ à 12h..Chaleureux cet au- revoir Cesar, Jade 🥰..L'ambiance est à l'humidité , je quitte vers le nord , gardant la route asphaltee ou je vais m' entraîner à donner de l' elan à "Manu" , à vite repliee mes jambes sur la barre du velo (" barre fille"👍), en tenant bien le guidon pour traverser tous ces torrents qui s ' écoulent de fort x à plus fort xxx...cette gymnastique est tonique d' autant que la route monte .... et tres etonnament dans une luxuriance de vegetation quasi tropicale . arbustes , lianes , arbres regorgent enchevêtres..

arret à la Caldera pour 2 '" humidas" + 1 dans la sacoche , bien de circonstances non 🌦🌝? .Je repars , la route est jolie serpentant dans la verdure..monte toujours je prends plusieurs averses .je m' equipe ..puis ..dans la descente vers ..El Carmen, l' ambiance change , ...le soleil reapparait et aussi Le Carnaval ,qui me donne droit de trouver en bord de route de quoi bien me ravitailler : super! : des chapiteaux ..ou des tablees dégustent tortillas , douceurs ...j' ai comme faim à voire ces braseros..alors pour moi ce sera un delicieuse tortillas +milk shake de mangue , bien méritée avec les 700m de denivelle .. et un jeune" pizzaillolo tortilla" m' offre à renfort de grands sourires une part de gateau..c ' est presque trop ..merci jeune homme , tu as beaucoup de coeur !.Je redémarre par une zone peu habitée, avant de rejoindre la banlieue de JuJ ,il est déjà tard le jour baisse , je me mets en recherche d' un lieu de pause ayant dépassé tous les endroits que j 'avais coches pour dormir ...impro dans une ville: je n' aime pas !..je quitte la voie principale, m' engage sur une bretelle déjà en terre , une descente ....et "merd.." suis Collee au fond , les chaussures en plomb, les roues enlisees dans la glaise ..oh le bazard!...il faut soulever le velo ...impossible pour moi ..... quoi, un homme me double marchant comme Jésus sur l' eau ...peut être le seul a passer ici avant des heures ...Jésus est un sauveur n' est ce pas ?..alors'" Por favor.., Signore( Jesus)..." nous avons 15 m à faire pour remonter de ce bourbier ou je continue a monter sur mes semelles compensées, pas lui???? = Jesus!!!pour rejoindre le plat plus haut , un peu sec ...et ben , cet homme l'a fait , il ( nous ) avons rassemble nos forces surtout les siennes et me voilà sur l' autre rive ( pas tout de suite quand meme!!)tout de suite.Eqyipee d' un bout bois pour curer" l' affaire.."..mais c 'est" bloqué de chez bloqué ".Alors une famille vient a la recousse avec barre métallique, seau d 'eau et finalement tuyau d' arrosage .. et a 2 , la signora tourne la roue pendant que je decrotte .. peut être 3/4 h d heure ..merci à vous qui n' avez pas hésite à aussi vous faire asperger de boues:petite remarque à prendre en 🤣😂: ils ( la famille)etaient déjà tous couverts de peinture ,de farine ,de confettis comme le veut la tradition du carnaval alors un peu plus ...😅🤣😂😅😂🤣 ou un peu moins.....

je file ,soulagee, mais cela ne fait avancer le schmilblic du couchage ..il fait nuit , les rues de cette banlieue sont comme un chantier , flaques , trous ..je ne rencontrerais pas 2 fois Jesus 😇😂🤣!!!...un terrain de sport ..oh lala , la jungle ..les maisons ressemblent à des cabanes..j' arrive à un carrefour :, de la lumière ds l ' epicerie , un trottoir propre .Stop!!! JE FAIS LE TROTTOIR , CE SOIR!!!😂🤣😅 avec la permission du papa de la jeune epiciere !.Je me pose .J ai fait 100kms ,essuyé quelques averses , du deniv , suis crevée..elle ( la jeune fille)me propose une chaise..je m' endors ..Elle me propose d aller chez sa sœur.. dans 2h .., elle ferme boutique à 24h ..non merci je vais rejoindre ma "carpa"..mais est ce qu'il est possible de dormir , boules quies en sus, avec des mobs qui passent à 2m de vous , des chiens qui hurlent tant qu ' il y a de l ' agitation dans les rues c ad jusqu à 2h ..je haie ces chiens !! A 5h un groupe de jeunes de retour du Carnaval hurle ...😡🥱😤..Je hais ces....:::

...nuit à oublier avec la prochaine!!!

36
36
Publié le 16 février 2024

Murel( qui officie ds l' epicerie de son papa) veut m' aider , m' aider ..elle sait que ma nuit n 'à pas été reposante ( un euphemisme !)...et apres avoir exprime les affaires que je voulais mener a San JJ elle me propose de les faire dans le quartier ..ce sera moins cher comme l' achat de coca ou bien l ' achat de carte de data ..accompagnées par tous les chiens du quartier( ceux que j 'aurais bien étranglés cette nuit : désolée les amis des bêtes!) nous faisons mes achats ..celui de la coca est plus impressionnant ..c ' est un.peu camouflé..derriere un rideau , derrière les barreaux ..( on n' est pas encore arrivé en prison )mais tout est plus efficace avec mon interprète ..merci Murel ma chere etudiante en litterature , bonne chance a tes examens ds 15j..nous nous quittons 😘🥰, avec une bouteille de jus orange offert par son papa ..😘 .Puis Passage obligatoire par le centre de SJJ , tres busy ; J ' ai hâte de le quitter , trop de monde, d' agitations mais je fais une petite halte cornet de frites , tellement ces femmes me fascinent dans leur estanco , tout sourire . Sortie de la grosse agglomération , j ' emprunté une route qui va tranquillement denivelle jusqu a Purmamarca .Je prends la bruine en route , suis trempee. A Léon , je m' arrête pour trouver un abri .Et la un grand merci aux policiers de service ( contrôle de route) qui m' accueillent dans le poste de secours ou je vais être hébergée sous ma tente !! Top..je vais secher😊..je ne me fais pas prier pour rejoindre mon duvet . .a 20h je crois que j' ecrase🥱.

37
37
Publié le 16 février 2024

Je comprends en quittant le poste de secours , pourquoi j' ai eu droit à l' hospitalité: la personne qui m'a conseillé de m' installer la, la veille , n' est autre qu' une infirmière du staff.

Après Léon, la route continue a s' élever mais dans un.brouillard de plus en plus épais, j ' en profite pour vérifier mes éclairage et je rajoute une frontale clignotante à l' arrière. Température plus fraîche que d' habitude ..la bascule sur Volcan m' amene au centre du village ou je prends un encas de raisins et pain..et la température augmente ( Volcan).Je repars Et puis devant moi à une centaine de m, j' aperçois bien un cyclo voyageur, j' accélére pour le rattraper..il marche. Son harnachement m' impressionné, une manette changement de vitesses est casseé. Julian est argentin..évidemment on avance différemment, on se retrouvera à Purmamarca..La circulation d ' ailleurs augmenté .Un grand sourire bien large émerge d ' une voiture accompagné de signes de la main, une autre ralentit , un couplé brésilien ,et m' encourage.Tout s ' est dégage, c' est tellement plus soutenant pour le regard , pour m' offrir la vue de collines arides , de falaises ocres découpées presque en cheminées de fées, ou dans une palette de couleurs tirant sur le bleu , le vert..c' est surprenant .La richesse des minéraux , exploites comme le zinc par ex , transpire dans une variété de couleurs , de nuances qui fait affluer un tourisme local comme à Purmamarca ,avec la colline aux 7 couleurs .

Une bonne montée plein soleil, il est midi , m'amene au centre du village ou chatoient multiples stands de tissus,de laine mohair, de pulls , et objets artisanaux .Je croise "mon" large sourire de Lulia qui m' embrasse , me felicite , me fete , je croirais que c' est ma coach et dans sa joie, elle m' offre une tortilla..je nous fixe sur une photo... elle me reembrasse ;, plus loin c est le couplé brésilien qui se rend curieux de mon pèriple et m' envoie la photo prise pendant qu' ils roulaient ..il est photographe !

Apres cette effervescence,1Je reste a l' ombre sur cette place centrale qui fourmille tranquillement de touristes .Je recupere des 46kms pour 800 de deniv en m' hydratant beaucoup et degustant la tortilla .

A l' avantage de wiffi, je vais pouvoir rattraper mes comptes- rendus..ouf!

Bien plus tard ,Je visite Julian et son camping, ...cela ne me convient pas , cet entassément , j ai l' impression d ' un camp de hipies , bizarre .un peu plus loin, grâce à une mamie, je trouve un emplacement des plus accueillants avec toilette donc douche couchage à l' interieur..

Petit tour en soirée au village,Je m ' assieds à côté d' un jeune homme qui boit son mathe...il est Uruguyen, me parle de son pays, de son frère en Europe , ...il est très loquace et amusant ..En me quittant il me fait le baise-main..tout simplement,je crois pour le bon partage, au delà des frontières ..

Une journée bisous 😘!

38
38
Publié le 19 février 2024

Tourisme vers Tilcara à 20kms , en bus 70centimes le trajet !et occasion de change de pesos et bolivianos en prévision de la suite .A Puymamarca , les taux sont très bas , un petit plus eleves à Tilcara mais loin de Western Union mais sur une petite somme, je ne fais pas la difficile .

La ville est animée , le we Carnaval attire beaucoup de public .Le lendemain, j ' apprendrais que sur cette portion de route, un bouchon de 7h à bloqué le traffic .Je traverse le marché couvert local , bagnaudant d ' un étalé à l ' autre,les vendeuses , locales de plus en plus typées "bolivie" , on est qu à 150km de la frontiere.

Retour a Puymarca , aujourd' hui les jambes ont ete mises au repos en prévision de l ' étape du lendemain, un" gros morceau"...

39
39
Publié le 19 février 2024

Puymarca 2400m:Sur pieds et départ à 5h45, toute lumière en marche ..un gros denivelle m' attend avec de l' altitude , encore jamais fréquentée en vélo. ..Je n ' ai pas pu scinder cette étape en 2 , trop incertaine sur le point d' eau en intermédiaire .Je suis donc , on va dire , concentrée,comme pour une epreuve sportive , voire même pour un sommet d'alpinisme. Il faudra soutenir l' effort , en le rendant le plus économique d' autant que mon chargement est (trop ) pesant .: mon vélo, moi , le paquetage c' est 100kgs qui roulent ..donc pedalage souple sur petit plateau , grand pignon d ' office ..la route serpente 4 , 5pour cents ..encore quelques maisons ..très peu de circulation..le jour se leve sous mes yeux , éclaire les reliefs , c ' est un moment délicieux..pleins de bosses au dessus de moi , râpées, la chaîne andine que je vais traverser pour rejoindre le Chili.Dans cette nature depuillee,une maison en terre , habitée, en face ..plus loin un oasis de verdure, 2 maisons , c 'est la que j 'aurai pu bivouaquer .Je cogite sur mon timing , je prévois 250m à l'heure

2h de pedalage , pause ravito, boisson et 3 gaufrettes , etirements et je suis pile -poils ds mes évaluations ...les prochains arrêts seront toutes les heures. 3000m..Je cherche du regard la suite de la route et en meme temps jauge ma progression en plongeant vers le bas mon regard .J' arrive a la Puerta del Lipan qui va me faire remonter la fameuse Cuesta del Lipan , un ensemble de lacets sur pentes raides que je vais devoir " avaler" avec de très forts dénivelés.

Avant c' était l' apero , on passe illico au plat de résistance..le traffic s'est intensifie : cette route 52 est un axe essentiel de commerces entre le Chili et L' Argentine meme avec des passages a 4000m..et alors que je m' engage dans la 1ere marche de virages , je croise des camions chargés à blocs , tout freins dehors ,qui se tortillernt eux aussi dans ces passages raides ..magnifiques engins ,chauffeurs vertueux - ça sent fort la gommé de pneus..3500 ..je lève le nez et découvre la 2eme " salve " de lacets tailles geometriquement dans le flanc de la montagne ..c 'est excitant, les jambes deviennent mécaniquement programmees mais il faut tenir ..3800m une voiture s' arrêté, le passager me filmé, il m'offre une1/2 bouteille de jus d' orange qu il compète de jus frais tiré de saglaciaire portative . ..je ne pouvais pas espérer mieux ...je me réhydrate donc davantage tout de suite , je sais combien il est important dé boire pour liquéfier le sang en altitude ..3900..la 2me marche est montée..je vérifie en roulant sur mon tel : encore 6kms pour atteindre le sommet ...ils ne défilent pas vite , toujours du pourcentage ...et la tout au bout .....enfin Stop 4170m🌟..Whaoo!!c 'est gigantesque ..il est 12h45 ...7h de montée- 1750md+ ( le timing) 40kms ..photos ...le diable du Carnaval est la en animation, profitons en ...incroyable ,des parents et leur bébé sont là à se prendre en photos ,sans soucis , peut être vivent--ils a 3000m..Et maintenant la recompense , les jambes relâchées, l ' esprit détendu et joyeux ..a moi la descente ..de toute beauté...je filmé à outrance ..une voiture me klaxonne ,s ' arrêté : ce sont" mes "'photographes brésiliens de Purmamarca ..embrassades , photos , ils m' ont" pris "ds la descente ...a la prochaine ??..je file sur lSalines grandes ..spectacle magnifique que ce blanc éblouissant au milieu de ce plateau désertique ..je sais que je bivouaquerai ici , je ne savais pas que c était dans un cabanon en sel car tout ici n 'est que sel dans ce petit village pour touristes : les bancs, les tables qui les accueillent ..je suis" crounie", un peu sur une autre planète,comme si j 'avais traverse le" mur du son", je me pose sous une paillote je commande 2 tortillas , à boire ...je savoure discutant les uns avec les autres ,intrigues par mon véhicule en ces lieux .photos des marcheurs accompagnes de guides sur la Saline puis des que le village déserte, je m' installe..ici pas d eau pas d électricité, le biv sur le sel est rustique mais peu importe...

40
40
Publié le 19 février 2024

3600m lGrande Salines .

Être ici seule au milieu de ce désert blanc est un cadeau ..que d' émotions..a nous la route et qu'elle route une digue qui se prolongé sur 16kms en ligne droite et sur 36kms avec 3 courbes ..ce macadam, ce plat même avec des jambes ramollies me mènent à 20 a l ' heure , du pas fait depuis longtemps..je photographie cette route epoustoufflante rectiligne ...c 'est dingue ici les distances.. en Argentine !je guette les signes de vie alentours ..des vigognes ..des lamas ..une maison en terra colorada avec panneaux solaires ..3 maisons avec leur réserve d' eau suspendues cômme des cumulus , des annes et d' autres malheureusement en état de décomposition sur les bas côtés. Sur 36kms je compterais 7 cadavres , victimes certainement du traffic la nuit ..des convois exceptionnels precedes d' une voiture avertisseuse roulent encore en ce dimanche matin .. Le paysage , désert, des montagnes, une route! l' étape d' aujourd hui m'emmène à Susques , un village inattendu dans le désert a 75kms des Salines et avec plusieurs passages à 3900m qui me feront ressentir l' effort consenti la veille..mais je sais que je coucherai dans un lit ce soir ..de temps en temps, ce luxe est comme royal!! Mes courbatures de dos vont pouvoir fondre un peu.Voire Susques est donc un grand reconfort, même si je me demande comment on a pu construire, rassembler ici . A l ' entree du village , une statue d'indien m' informe tout de suite du caractere tres type de la population .Je traverse comme un chantier en construction, peu importe , après quelques questions me voilà dans une chambre d' un ensemble economique :3e la nuit!il est 15h mais la sieste me surprend une fois douchee ( comme c ' est bon cette eau chaude coulant du robinet) ,lessive faite et petit pique-nique .

En soirée je vais assister à un orage aux dimensions de ce pays, tonnere , eclairs et signent la fin de Carnaval. -2h de déluge qui ravine les rues en terre rouge et qui va laisser au petit matin, des coulées de terre pleins les rues, nous faisant gadouiller à chaque pas ..parceque oui le lendemain ai décidé de faire prolonger ici pour améliorer l' acclimatation , ce ne sera pas de trop pour le programme qui suit ..

41
41
Publié le 20 février 2024

Susques 3600m:Récupération, acclimatation ,et pas sûre que j' aurai pu emprunter la 52 vu les degats de l' orage de la veille qui à "démonte" la rue principale du village en y laissant une belle épaisseur de boue ou on doit gadouiller .

Je rencontre bcp de très jeunes filles( ados) avec un enfant sur les bras et la veille le Carnaval rassemblait une bien grande quantité de jeunes pour un petit village ....c' est très répandu , voire peut etre dans un "projet social" que les filles enfantent très tôt ???

42
42
Publié le 20 février 2024

Susques 3600m : depart pour la 3eme étape de la traversée de la chaîne andine pour rejoindre le Chili.

.La nuit a ete toujours en pointillee mais moins que la veille ..l' acclimatation est en route! J' ai fait des provisions pour assurer 2j jusqu 'a Jama mais je compte trouver un point d' eau en milieu de parcours ou je camperai , sur la carte , le site étant annoncé "factory".

Le matin 12 degrés, m' oblige à m' équiper mais 2h apres je suis à nouveau en short chemise! ..je découvre à la sortie du village de bien belles couleurs de végétaux vert tendre et jaune qui contrastent dans le rouge ocre des roches.Un peu de diversité dans cet univers mineral .

La route monte regulierement a 4150 m ou je retrouve les paysages desertiques , mais des lamas, même en troupeau , me font de l 'animation tout en pédalant .ils ont des petits pompons colorés ou des taches de couleurs sur leur laine et dressent leur tête à mon passage, s' arrêtant de paître les maigres végétaux .

Plus loin ce sont des vigognes ,plus sauvages , qui se sauvent ..j' enchaine sur la descente qui m' amene au salar d' Olaroz sur une etendue plate gtres très vaste ..je vais le longer plus de 27kms ..je fatigue d ' une certaine monotonie et je suis contente de voire au loin emmerger ds ce désert de sel , des bâtiments ..En plus ma provision a bien descendu et c ' est une nécessité de me recharger.. 1ere" Factory": arrêt, on me fait comprendre que le lieu est privé ( voir secret) il est très garde (extraction de lithium) je vais 2kms plus loin rejoindre un "village" d' ouvrièrs - tres jeunes-loges ds des algecos contigus , avec cantine ..Après discussion on m 'accepte pour camper dans l' enceinte ..en plus je bénéficie d ' autres services tels que wifi et recharge de tel ce qui m' arrange bien et etait inattendu dans cette étape.

Je suis à 3900m, l' acclimatation est progressive , c est une très bonne chose pour la suite .

43
43
Publié le 24 février 2024

Entre les 2 villages d' altitude ,Susques et Jama, ce petit îlot humain centre sur le travail de mines de lithium est une aubaine sur mon parcours .Le lieu n à rien de poétique pourtant j ' y eprouverai de fortes émotions .

1/ Apres avoir installe ma tente plein vent ( emplacement designe), je retourne a la cantine pour reperer les banos( toilettes) et la je peux prendre une douche( top), à ma sortie ,la cantinière Sylvie m' offre une delicieuse soupe au bouillon de poulet et légumes avec pour chaque assiette( et oui elle m' en a offerte une 2eme , impossible de refuser 😉 ) une miche de pain et un dessert genre flan a l' eau,au citron.Plus besoin de cuisiner ce soir😊.

2/ le soir je ne retrouve pas ma prise et cordon pour tel:Tres contrariee!.Et le matin à peine ai -je ouvert la porte de la cantine qu ' un jeune ouvrier m' apporte mon petit sac au complet .C ' est tellement"clean'"de sa part que dans mon soulagement , je lui offre de quoi s' offrir un bon resto !

Alors que Je salue Sylvie ,tout juste émotionnee , comme en retour direct,elle me propose de m' assoire en m ' apportant sur la table tout un petit déjeuner :thé ,café, lait ,sucre confiture , biscottes argentines ...

Que de douceurs dans ce monde de mineurs du désert 🥰!

Comme il fait frais etcque le ciel est très charge, je profite bien au chaud , sous le regard réjoui de Sylvie ..Je crois qu elle apprécié aussi ma présence féminine et attentive au milieu de tous "ses "hommes .Je lui montre les photos d' elle prise la veille . ..elle semble tellement flattée, étonnée qu' elle se cache les yeux .Quand je la quitte , elle me prend ds les bras , moi aussi ,je crois que j ' ai des larmes aux yeux ...Dans un lieu apparemment sans âme, que de bouleversantes rencontres 🥰 .

Je pédale legere , comme une plume saluant tous les lamas et vigognes que je croise,toujours dans un paysage qui me fasciné par sa vastitude et son dépouillement..je croise une famille péruvienne areettexen bord de route et j ' ai droit à une séance de shooting photos .. prises, reprises, rereprises , on s' amusé. apres un quart d' heure on se quitte en se prenant dans les bras, tout sourire.J ' ai des ailes longeant le salar de Rama , je m arrete pour boire..une voiture s' arrête: c ' est le papa et sa fille allemand de Susques qui m 'avaient raconté leur sportif goût pour du 4x 4 sur ripios.Ils ont fait 400kms depuis qu 'on s' est quitte ,eux cherchant les petites routes ou des sites à voir , doivent en faire 300 aujourd' hui pour rejoindre un spot de geysers au Chili et magique , retrouvaille ..on tombe ds les bras !!!!

Je crois que ces lieux si desertiques, si austères a la vie, nous invitent naturellement a nous relier , à resserrer les liens entre nous.

Le ciel s' est éclairci, la journee est pétillante, je pédale longtemps le long du salar de Jama et ..et puis la bas au loin ces petits points rassembles...oui c ' est Jama le dernier village avant la frontière avec le Chili..la fin de mon parcours en Argentine... a 4000, un village !

A14h j'arrive à l' entree du village, devant le monument d' accueil.Sequence émotion, je célébre mon pique - nique , fruit de kms parcourus depuis la vallée pour m' élever jusqu' a ces 4000m de Jama qui va me faire accéder au parcours exigeant, surtout en haute altitude du désert d' Atacama , que j' ai choisi malgré beaucoup de deconseils , d' inquiétude.

Je rentre ds le village qui m' apparaît comme un chantier en construction, les maisons sont sobres , une horde de chiens 4) me troussent , meme pas peur😡mais par contre un "cabaud "(=chien quand je ne l' aime pas ) croque mon pneu me faisant vaciĺler,🤬 ..arret , un caillou, je tire ...ils partent.. c ' etait une premiere !

je trouve vite un hébergement, avant l' orage de fin de journee.La chambre est très propre , je vais mettre un tigre dans mon moteur en voyant la parure du lit😆🐅...




44
44
Publié le 24 février 2024

Hier quand même, un moment de réflexion a occupé ma fin de journee: quoi acheter comme provisions vu les restrictions chiliennes en conciliant ce qui m' est proposé dans les boutiques , mon budget ( je vais liquider mes pesos et il en reste peu) et le poids qu' il m' est raisonnable de transporter .Je dissimule ma polenta , ma ressource essentielle en glucides , dans ma doudoune compactee,1petit pain au fromage ds la poche de ma goretex , complète par "officiellement "des gaufrettes, un sachet de biscuits type Lu,des chips, 1/2 jus de fruit , 1 boite de thon + eau ; je compte une nuit ds le désert..

Jeudi matin:La nuit a ete fraîche ,12degres ds la chambre.Besoin d' une petite laine .Je salue la jeune patronne aux cheveux noirs de jaism élégamment tresses et sa jolie petite fille Jasmine de 2 ans ..des echanges ..elle me dit avoir accouché chez elle en presence de son mari, en 2heures ..elle rit .D' autres femmes du village vont a SSJuy Juy à 300kms.

Départ 8h , la frontière est à 200m .Un premier poste de douane puis 100m plus loin, le grand bâtiment avec 6 tamponnages , une fiche velo ..Rien à déclarér au niveau alimentaire? il me présente une fiche avec des images de ce qu' il ne faut pas..non! et puis c 'est tout !!!!😖 Pas de velléité à contrôler?? quand je pense combien je vais être affamée alors qu' un car "Andesmar" déverse une cinquantaine de touristes en short et débardeurs, l' air ailleurs (, ils ont du dormir ds le car ) et que ds leur petit sac à dos s ' entassent sandwiches, tortillas, raisins que personne ne vérifiera...ils resteraient des heures à la douane.Du" pipi de chat" cette histoire de produits interdits .

Plus qu à m' elancer vers le Passo Rama., 5kms plus loin , 300m plus haut ...8 degrés ...de la ,une partie de l' altiplano que je viens de parcourir ces jours s' étalé dans mon dos pendant que les portes du désert s' ouvrent devant moi.Des lamas me fixent , je vais rentrer progressivement dans un décor toujours ocre , à plus de 4000m , surplombe de monts dépouilles à plus de 5000m , et couronnes au loin par des sommets enneiges à plus de 6000m qui tranchent dans ce ciel bleu pure.La route s' élevé, toujours en moulinant , je longe le salar de Tara ..je m' eloigne du monde ,c est un peu lunaire tout autour , de très rares véhicules .Après 50kms , pique- nique sobre en proximite du salar Pujsa , toujours dans un ensemble de couleurs fascinantes ,pas très faim , je repars Et la ...mais que s' est il passé pendant cette pause, j' ai rate quelque chose?? mais la physionomie de la journee va complètement changer..le vent s' est levé ? et dans le nez😱..je force , au bout d' un moment je marche ..remonte ..non ,c ' est épuisant à cette altitude ..2kms de marché,j' ai fait 10kms depuis ma pause repas ; j 'ai pointe de gros rochers plantes au loin comme des menhirs et commence à germer l' idée d' envisager le bivouac obligatoire par la ..je ne les atteindrais pas . Juste en contrebas de la route, je remarque une fosse créée par une canalisation d' evacuation d'eau .Je teste ...ce sera la, le bivouac!

Il me faut terrasser, aplanir, élargir grâce à un morceau de calende de caisse de voiture ," tiens une bague.".d' autres ont-ils élus" domicile "ici?Après le tapis de sol, poser les arceaux est une gymnastique plus délicate ,quant à installer le double toit qui fassaye au vent comme un drapeau, je finis par le maîtriser mais la toile n ' est pas bien tendue faute de place et le vent s' y engouffré .je confectionné des murets de terre, de cailloux , mais un endroit reste un appel d' air ..je ne peux guere mieux faire et je compte sur la solidité de la tente.L' altitude me rappelle à l' ordre pendant ce montage acrobatique 4500m .Plusqu à rassembler le matériel d' intérieur et zip je ferme la fermeture éclaire, à l' abri dans cette toile protectrice ..quelle invention ces tentes meme si les flap, flap ne s' estompent pas. Il est 17h..cela me rappelle des histoires de montagne ...une longue "soiree "commence :écriture... etude du parcours , réajustement par rapport aux prévisions, préparation méticuleuse de la polenta , ouverture non moins appliquée de la boite de thon à l' HUILE 😱 à l' opinel ,le vent ne cessera que vers minuit , en attendant les boules quies feront la différence pour me plonger dans le sommeil.

Je suis bien dans mes plumes..

45
45
Publié le 26 février 2024

Je roule sur le Mont Blanc 😅!

Ouf ,ouf, plus de vent au petit matin ...j 'ai bien dormi au chaud , pas de symptome d' altitude .Un calme olympien regne pour ce lever de soleil royal ..ou suis je ? Dans le désert de sable , de dunes dorées...les 3 degrés me laissent dans ma doudoune . ..le double toit est givre à l' interieur, normal avec mes tas de terre ,j ' ai favorise la condensation .Tiens des traces de sabots ..certainement une visite discrète a cette nuit alorsqu 'on se croit seule dans cette étendue minérale!

A 7h45 , plus qu' a tourner les pedales, toujours en moulinant ..holla , holla la mise en route bouscule ,fatigue vite l' organisme qui était si bien allonge. Finalement j ' arrive a hauteur de ces beaux rochers isolés, plantes dans ce desert , que je lorgnais tant, hier ..ils sont splendides d' architecture mis en valeur par l ' éclairage du lever de soleil. L' un a une forme bien particuliere ....oui, je confirme , j ' aurai trouvé de bons et beaux abris ..je les laisse derrière moi à la faveur d' une montee régulière .J' ai bien étudié le parcours ( j ' ai eu le temps!)et j' arrive au pied de l' Ascencion! Depuis le départ 9kms à faire, ici il en reste 6..tout en 7 pour cents et le finish en 9..ça pique...je salue mon premier convoyeur de voitures .. et qui me permet et de reprendre mon souffle et d' admirer encore ces lieux si forts , si puissants , si uniques que je laisse derrière moi .Après m' avoir croisé d' ailleurs , île chauffeur s ' arretera un virage plus loin, certainement pour faire refroidir le moteur..Je sais ce qui m ' attend et la solution ne doit pas être frontale ..il me fautun peuv ruser :avec la bonne vieille technique des zigs et des zags , je vais me les faire ces 6 derniers kms !!!..Plus que 2kms , ceux à 9, je m' applique dans l ' angle à prendre pour virer, toute la chaussee est disponible , c 'est bien ...je vois vite le denivele fait, c 'est encourageant et puis a un moment les pedales tournent plus vite..4821m. YES! je" roule "sur le Mont Blanc.whaoo!! ...immortalisation du moment , je le fête avec un petit dej: 4 gaufrettes ,1 verre de jus de fruit que je sens goulayer dans une gorge sèche ( en altitude ,c' est normal) Je savoure ..Je savoure...tout!!A moi la descente ,qui fait défiler un paysage apparemment sans vie ...et puis comme un miracle ,un oasis d' un vert tendre, etonnant ou plein, plein de vigognes s'alimentent, se gâtent ...oh , comme cette scène me fait du bien ..meme, que je leur lance quelques biscuits Lu ...je descends jusqu a 4500m ..dommage oui dommage parce que je dois remonter à 4700..quelques motards me lancent des likes 👍 ..je n' en reviens pas d être la .. encore un salar. Au dessus ,des restes de neige sur les monts environnants , je roule toujours en doudoune ,goretex, bonnet ,gants .

Je n 'ai pas grand chose dans le ventre mais les jambes vont bien ..le parcours ondule, je peux appuyer à certains moments , trop bien; je m ' occupe l' esprit a calculer ce qui reste à faire...60kms . ..c 'est beaucoup ,faute au vent d' hier😬 ..oh , non pourquoi je parle de vent ..je viens d' en prendre les prémices ,on dirait ..nooooon,😲 je ne veux pas de vent sauf dans le dos ..il est 11h, il souffle déjà...ça me démoralisé car je sais que je ne pourrai pas finir le parcours sans un autre bivouac .Celui- ci ne me dérange pas , c 'est juste que je n ' ai pas assez de provisions ..une voiture est arrêtée a côté du salar..le chauffeur fait une ponction de sel .. je lui demande s' il a "commer"..et il me donne un sac de pain de mie et un demi- jus de fruit... ajoute a mes biscuits , eau , the, fond de polenta ...c' est juste , Je rêve de fromage, sandwich , jambon...je pousse mon vélo dans les montees et meme que dans les descentes ,je dois appuyer sur les pedales ..Je n' ai plus le moral d ' une warrior..un projet s' installé en moi ..faire du stop des que j 'aperçois un véhicule dans le rétro, tout en continuant a pousser mon vélo.. a 13h un pick- up s' arrête , le chauffeur est chargé de valises de vacances, il hésite mais je crois qu 'a ce moment j' ai une certaine forcé de persuasion🙂Dans le véhicule tout climatisé, insonorisé avec des vitres panoramiques , cette fin de parcours est d' une douceur exquise, désarmante. Pourtant il fait toujours 10degres et un vent à decorner le diable !! On avale "ma fin de parcours "sans forcer et plonge dans une descente impressionnante vers ce petit oasis de San Pedro de Atacama au milieu d' un desert tout aussi impressionnant .. le Volcan Licancabur défilé, très majestueux avec son soupage enneigé, les degrés remontent ..a 14h, je suis deposee a l' entrée de ce fameux site touristique et pour le moment j 'ai mal aux tympans tellement la décompression a été forte,mal aux yeux irrités par le vent et la chaleur m' assaye ...c' est un peu violent .... le vent aussi la haut !...c' est dingue comme l' esprit est vite déstabilisé, voire ingrat oubliant ce qu' il y a si peu , motivait cette décision ..Ce fut un très bel épisode,court, dense et exigeant ...maudit vent ,j' apprendrai plus tard que cet endroit particulièrement est connu pour etre vente!

Allez, c 'est très bien d être ici , prenons le meilleur..d' abord j' ai comme une faim de loup, de tigre , de zebre ..peut être les privations , peut être l' altitude , peut etre l' effort intense et comme par hasard ,je suis juste en face d' un resto.A 14h les 3 tranches de pain de mie , 4 gaufrettes sont loin: A TABLE!!👏👏 c 'est jouissif d être servie , bichonnee, et de le savourer : des feuilles d ' origan dans ce bouillon de viande et poulet,du poisson et ses assortiments de légumes a la sauce aux poivrons , un petit cremeux à la fraise ...{7000 pesos Chiliens =7e },mon 1er repas depuis un mois, une façon de feter le Mont Blanc ..

Bien sustentee,j' envisage plus facilement la recherche d' un hébergement tout en prenant l' ambiance du centre ville ..qui est très touristique, animé, les rues remplies de boutiques de tissus ,de souvenirs locaux , de restaurants ,des compagnies de voyage à la pelle ! des airs boliviens m' attirent , pas de maisons en étages,des rues dans un quadrillage geopraphique , c' est facile et agreable de déambuler.Le Chili étant un des pays les plus riches d' Amérique du Sud , les prix n ' ont plus rien à voir avec l' Argentine, et nécessitent de se reajuster ; finis les auberges de jeunesse, campings municipaux ou bivouacs , ici foisonnement d' hôtels et coïncidence , je me pose a "Atacama North "😉.

Grand relâchement pour cette fin de journee ou le lieu festif m' invite encore davantage à récupérer. San Pedro d' Attacama , ma dernière incursion au Chili avant de repartir au nord en Bolivie .

Profitons de cette oasis, entouré de sommets enneiges , du Volcan Licancabur

46
46
Publié le 28 février 2024

Découverte de San Pedro ..une boulangerie française qui a la côte avec ses baguettes , croissants et autres... et informations touristiques .

47
47
Publié le 28 février 2024

J' ai decide : je vais rejoindre Uyuni en Bolivie en faisant la visite du Sud Lipez pistes chaotiques désert, sable, terre et du solar d' Uyuni en réservant un 4x4 pour 3jours soit 2 nuits avec une compagnie.La recherche se compliqué quand il s' agit d' embarquer mon vélo, pour lequel il est demandé la moitié du coût total alors que des bagages embarques pèsent 30kgs chacun.Je sélectionné quelques compagnies , j en trouvé une qui me demande de démonter le velo et de ' emballer sans surplus.Je rentre pour m' occuper du démontage et protection de certaines pièces. Le lendemain un mini --bus me prend à 6h à l' hôtel Atacama .

48
48
Publié le 28 février 2024

Un minibus avec 6 personnes à bord nous emmène jusqu à la frontière 40kms plus loin et 2000m plus haut. On change de vehicule pour un 4x4 :6 places + chauffeur attitre pour 3j.Tamponnages du passeport..une fois finie : petit déjeuner offert ( avec baguette française😉)pourun


accomplir une journée bien chargée en visites sur des pistes genre defoncees, a terrain meuble.Pas de panneau , plus un brin de macadam , c est genre "Dakar", ça secoue et en plus , le chauffeur ne conduit pas en douceur, mais le spectacle nous fait oublier: lagune blanche, lagune verte , désert de Dali ,Termes de Polques, geyser del sol de Manana , lagune Colorada en permanence à 4000m!! Très dommage , regrettable le chauffeur qui se veut guide ne fait pas de commentaires , ne donne pas d' infos , tout juste il nous annonce le site et de toute manière toujours en Espagnol ..une nana fait quelques traductions en anglais mais très discrètement..c ' est le gros point noir de ce baroude exceptionnel alors que d' autres "touristes" vantent leur guide aux petits oignons ( apero saucisson , fromage frais , pain , gâteau fait maison et prenant soins d' eux( mallette pour mal des montagnes.., conseils ) et a renfort d'informations culturelles .

Le matin: les lagunes qui selon le mineral teinte l' eau en blanc, vert.Le désert de Dali toujours en raison de peintures de cet artiste. Lunch pris en route apres le bain dans les thermes a 34 degres .Apres - midi spectaculaire avec les geysers Et arrivée tardive dans un des hébergements rares du Lipez avec douche , restauration soir et matin..En fait , ces parcours sont pratiquement tous identiques pour chaque compagnie ; on se croise , les 4x 4 se suivent a peu , nous nous retrouvent surtout au déjeuner .cela me change , tout est prévu..et on me conduit 😄, et on se brasse au moins à 50 par sites ..

49
49
Publié le 1er mars 2024

Depart :Retard d' une heure par rapport à l' heure annoncée, qui a 13h sera rattrapée par notre chauffeur !!!Accrochez- vous , le terrain est toujours acrobatique, sur pistes ..je me demande comment il se repère...au nuage de poussières fait par les différents 4x4.J ' ai l' impression d etre un sac a patates ..je me tiens aux poignees.Toujours a 4000m certains sont touches par le mal des montagnes : un jour ça passait + une nuit ,un 2eme jour ,non! On echange nos places, les plus atteints passent devant , le chauffeur lui ne change rien! Meme , passage a 5000m! La,les coequipiers ne presentent ni fraicheur , ni dynamisme , c ' est un peu de justice pour celle qui a fait une acclimatation reguliere et dans l' effort😊! Les aspirines , doliprane circulent, chacun s' evertue a boire , boire mais ce n' est pas un coup de baguette magique ...Nous poursuivons nos visites toutes aussi différentes, envoûtantes, surprenantes : Copa del M, Italia Perduda , Camello de Piedra , Laguna negra , Canon de Anaconda ..Ce Sud Lipez, plateau de haute altitude du Sud Bolivie nous réserve ces surprises géologiques dans des reliefs plus dechiquetes, creuses ou on se degourdit les jambes; ces spots sont l' occasion de multiples shootings photos . Toujours en manque de commentaires ,je laisse le visuel se gaver du spectacle mais d 'autres guides volubiles, et non chauffeurs , ont leur public tout ouïe.

Approche des lamas à Laguna nera , ballade dans la prairie verdoyante , falaise au dessus de l' eau , ce site est incroyablement calmant, pacifiant .. un bienfait pour l' energie juste avant le lunch qui restera léger pour certains.

La fin de journee est plus roulante , en rejoignant la route principale qui mène à Uyuni .Je suis fascinée par la couleur du ciel, noir de plomb qui nous annonce des orages ..tout autour. Le 4x4 s' immerge a plusieurs occasions pas loin du bas des portieres pour passer des gues . On n' a pas evie que le moteur soit noye ,la!Arrivée à Uyuni , c ' est un desastre de boue , d' enormes flaques dans les rues après l' orage qui vient de sevir .

Arrivée à l' hôtel.

En m' installant dans notre chambre ,je me rends compte que j' ai oublié ma doudoune à Quetena..impossible de joindre l' hôtel, le chauffeur me raconte plusieurs versions me faisant espérer l' obtenir le lendemain...J' y crois quand même !

50
50
Publié le 1er mars 2024

Depart :Retard d' une heure par rapport à l' heure annoncée, qui a 13h sera rattrapée par notre chauffeur !!!Accrochez- vous , le terrain est toujours acrobatique, sur pistes ..je me demande comment il se repère...au nuage de poussières fait par les différents 4x4.J ' ai l' impression d etre un sac a patates ..je me tiens aux poignees.Toujours a 4000m certains sont touches par le mal des montagnes : un jour ça passait + une nuit ,un 2eme jour ,non! On echange nos places, les plus atteints passent devant , le chauffeur lui ne change rien! Meme , passage a 5000m! La,les coequipiers ne presentent ni fraicheur , ni dynamisme , c ' est un peu de justice pour celle qui a fait une acclimatation reguliere et dans l' effort😊! Les aspirines , doliprane circulent, chacun s' evertue a boire , boire mais ce n' est pas un coup de baguette magique ...Nous poursuivons nos visites toutes aussi différentes, envoûtantes, surprenantes : Copa del M, Italia Perduda , Camello de Piedra , Laguna negra , Canon de Anaconda ..Ce Sud Lipez, plateau de haute altitude du Sud Bolivie nous réserve ces surprises géologiques dans des reliefs plus dechiquetes, creuses ou on se degourdit les jambes; ces spots sont l' occasion de multiples shootings photos . Toujours en manque de commentaires ,je laisse le visuel se gaver du spectacle mais d 'autres guides volubiles, et non chauffeurs , ont leur public tout ouïe.

Approche des lamas à Laguna nera , ballade dans la prairie verdoyante , falaise au dessus de l' eau , ce site est incroyablement calmant, pacifiant .. un bienfait pour l' energie juste avant le lunch qui restera léger pour certains.

La fin de journee est plus roulante , en rejoignant la route principale qui mène à Uyuni .Je suis fascinée par la couleur du ciel, noir de plomb qui nous annonce des orages ..tout autour. Le 4x4 s' immerge a plusieurs occasions pas loin du bas des portieres pour passer des gues . On n' a pas evie que le moteur soit noye ,la!Arrivée à Uyuni , c ' est un desastre de boue , d' enormes flaques dans les rues après l' orage qui vient de sevir .

Arrivée à l' hôtel.

En m' installant dans notre chambre ,je me rends compte que j' ai oublié ma doudoune à Quetena..impossible de joindre l' hôtel, le chauffeur me raconte plusieurs versions me faisant espérer l' obtenir le lendemain...J' y crois qeuand même !

51
51
Publié le 1er mars 2024

C' est le dernier jour du tour operator qui se terminé par le lever de soleil sur le Salar d' Uyuni et la visite du cimetière des locomotives .

Lever 4h pour un départ 4h30 de nuit.Le ciel est couvert ..je demande a Relando le "chauffeur - guide" s' il y a du nouveau pour moi: non ! 😡

Direction le Salar ..a Colchoni ,nous quittons le bout de piste pour " monter" sur le Salar ..qui est inondé.

Pour une fois le conducteur roule doucement parce que s' orienter sur cette immense étendue , sans répéres, l' assagie ..des phares d autres véhicules,certainement de quoi se guider ..on entend l' eau giclee , dans l' obscurité.. C' est une ambiance où on écoute, cherche du regard en attendant que le jour se leve .Après quelques kms , le véhicule s' immobilisé près d' un bâtiment construit au milieu de ce slar qui commence à blanchir ..ce bâtiment, c était un hôtel jusqu à la pandémie..Depuis il n 'est plus qu 'utiliser comme lieu de prise du petit déjeuner par les compagnies dans un décor tout en sel , et les boutiques attenantes exercent sur notre tourisme , leur effet .Je decouvre que du personnel demeure ici!!!

Le jour s' est levé, découvrant l' immensité de de cette étendue, recouverte d' eau en raison de la saison des pluies ..nous naviguons à pieds, nous jouant , d espaces secs , d ' autres équipes de bottes louées, vont et viennent plus facilement ..Dans cet espace unifié blanc , une sorte d 'estrade flanquée de drapeaux qui flottent au vent attire et est un point de rassemblement ..on identifié les drapeaux : 2 français au milieu d' une multitude ..Avec l' eau sur le Salar , un effet miroir autorisé des photos magiques ..Aujourd hui la clarte n' y est pas pour donner cet effet 😔.Petit dej sur le mobilier en sel ..

Pendant le lever du jour , j ' ai "entrepris " , secoue Relando pour ma recherche qu 'il paraissait avoir oubliee..appel , message, .. a 14h ,le vêtement a l hotel ..

Nous repartons, toutes les compagnies , pour le cimetière des locomotives..lieu aussi hyper touristique car pour le moins original: ces locomotives étaient amenées la pour être réparées...ce qui n à jamais eu lieu, la rouille a pris le dessus ...la Ville d' Uyuni a reconverti ce cimetière en pôle artistique et ça marche!!!

Fin du trip à Uyuni par un petit lunch quinoa ...le tour etait splendide ,Relando pas un guide, un chauffeur presse. Pas de doudoune .Relando disparaît avec l' info : c' est pour 17h..mais rien! mails , ws , appels..pour ce soir...rien! ..je sors mon matelas et duvet dans une chambre prêtée par l' hôtel .Je mets en demain un espoir fébrile mais avec tous les véhicules qui font chaque jour les mêmes haltes , ce n' est pas difficile de faire transiter ce vêtement d autant que j 'ai confiance dans les managers des hôtels pour faire le nécessaire..s' ils sont avertis, informés de la situation!

52
52
Publié le 2 mars 2024

A l ' hôtel Roca , j' equipe mon vélo pour être prête à partir des réception de ma doudoune, je ne lâche rien! ..le réceptionniste, personnel est compatissant parce qu 'il voit bien que je traine dans les parrages , que je n' ai pas d 'interlocuteur fiable et , la veille, Relando avait ramené une doudoune de la succursale de sa compagnie à Uyuni ..mais une bleue ...et ce matin, la compagnie ne répond plus à mes appels( ils ont marre de moi) et Relando est aux abonnés absents.

Dehors , dans les rues du quartier c' est le marché..A mauvaise fortune , faire bonne figure.Et je vais être gatee..j 'adore les marchés, avec ces expériences visuelles,gustatives, relationnelles ..et je vais passer mon attente à m' immerger dans cette foule locale , si chatoyante par ces etales abondants , par ces tenues si typées ,et dans une " joyeusete" chaleureuse ..Toutes ces femmes , "aux manettes " de leurs commerces me subjuguent dans leurs costumes folkloriques ,pour leur efficacité dans leurs geste de cuisinière, de maman, de grand- mère , ...Quelle beauté évidente, naturelle !Leurs longues doubles tresses me fascinent , leurs peaux ecarlates et pain d ' epices ,leur fantaisie.. Quelques femmes ne veulent pas etre photographiees( je leur demande), d' autres s' y prêtent facilement . Je m' assoie 2 bonnes heures, auprès de l'une d' elle ,goûtant à sa bonhomie , à sa générosité avec les clients , à sa bonne humeur , finissant ses interventions par un large sourire ..elle s' amusé de ma curiosité pour ses préparations, m' interpelle en connivence avec ces clients ...on rit naivement ..c' est bon , cette tendre convivialite ! Elle m'offre ce qui mijote devant elle et qu' elle arrosé régulièrement...c' est du lama ! !! Ma foi, genre mixte bœuf , veau ...je me contente du test , pas au mieux avec ma sphère fragile depuis que je suis en Bolivie .

Je rentre à l' hôtel , détendue par toutes ces scènes pleines de vie !

Rien 14h ..je tente quelque chose ..j' envoie un message à la compagnie , pour les avertir que je vais communiquer sur Facebook de ne pas avoir de contact..une demie- heure après..une jeune femme arrive avec ma doudoune!!!😀.Il a fallu m' entetee.

Je quitte les lieux , pour le terminal bus pour réserver un billet pour Potosi, et me délester de 4kgs de matériel pour 3, 70e envoi La Paz .

Je rejoins, satisfaite de la fin des evenements et rejoins la maison des bikeurs que Laurene m' a recommandé pour son originalité et son prix ..

Ah oui ...c 'est très, très spécial..mais c 'est par ce qu' il est tard que je ne partirais pas et surtout surtout je rencontre mes 3 premiers français , velo -voyageurs !!! Sinon les 5 chiens en accueil , les odeurs , la crasse, les poils de partout ..je ne sais où me mettre ...Myriam, la patronne m' offre la chambre de sa fille qu elle déménage. ..je pense surtout à y sortir mon matelas et mon duvet ..et je ne me doucherais même pas alors que je suis accro à la toilette ...C ' est 2, 50 e la nuit!!!

Ce qui compense ce sont nos échanges avec Marion et Clément (Orléans) et Arnaud de quai Gailleton !!!! immigré temporairement à Paris ..c' est incroyable comme je ressens d' appartenir avec eux à la "famille de cyclo- voyageurs "..sans filtres , grace a la sensibite et l' ecoute ,on echange très vite sur tout .. c' est un bain de partage , de recharge !

Marion et Clément ont optimisé les poids et pourtant ils viennent d' en baver fort ds le Lipez ; on s' est raté d' une demie- journée.Mon choix est d ' autant plus juste avec leur témoignage, je transporte environ 10kgs de plus et seule !!

Ils commandent les hamburgers de la maison : 1e !!! Du coup Clément craqué pour un 2eme ..a ce prix ..Arnaud m' avertit que les chiens ont aboye toute la nuit derniere😫mais on se fait des films de vengeance sur eux et on se marre😆.C' est le plaisir du groupe !

Nous avons tous des projets différents pour le lendemain, mais cette pause french est enrichissante et bien venue ...après une expérience mitigée avec les coequipiers 4x4 , plutôt consommateurs- trices.

Demain lever 6h pour 4h de voyage: 5e.

La Bolivie est un des plus pauvres de l' Amerique du Sud , salaire 200e ...tout s' en ressent ..

Pleine de vie , de bonhomie, je vis un moment de détente, et de convivialité auprès de cette active commerçante et de ses clients ...