TOUJOURS AVIDE DE VOYAGE,(malgré mon handicap) JE VOULAIS DÉCOUVRIR CES PAYSAGES FABULEUX D'ISLANDE
Du 27 juin au 6 juillet 2011
10 jours
Partager ce carnet de voyage
1
Notre itinéraire 
2

Début prometteur au niveau des paysages d'une très bonne clarté. Pour découvrir l'intérieur de l'île on nous propose un énorme 4X4, mais pour me hisser dans le véhicule ce ne fut pas possible dommage 😦

• • •

A Geysir, le geyser "Strokkur" jaillit et élance sa colonne d'eau bouillante à 30 mètres

• • •

Depuis son lit dans le glacier Langsjokull, la Hvita aborde les doubles chutes bouillonnantes de Gullfoss avant de continuer son cours dans de profondes gorges.

• • •
Kerið est un cratère volcanique occupé par un lac de cratère situé dans la partie méridionale du centre de l’Islande,  
3

29 juin

La côte sud étonne par la variété de ses paysages : au-delà de la rivière Thjorsa dominée par le strato-volcan Hekla, les chutes de Seljalandsfoss et Skogafoss dévalent les glaciers. A Vik, les hautes falaises de basalte, qui sont le refuge de milliers de mouettes et de macareux, plongent à pic dans l'océan.

30 juin

région des plages de cendres noires, les " Sandurs ". Sur d'immenses étendues, s'écoulent des myriades de rus échappés du glacier géant Vatnajokull. Piégées au milieu des sables, les mousses épaisses de Kirjubaejarklaustur recouvrent des laves jeunes de trois siècles. Plus à l'est, le Parc National de Skaftafell, enchâssé entre les langues glaciaires de l'Oreafajokull, recèle en son cœur de basalte la chute Svartifoss. Posé au pied du plus grand glacier d'Europe, le lac glaciaire de Jökulsarlon révèle de nombreux icebergs, transformant cette étape en véritable voyage polaire.


• • •
• • •
superbe coucher de soleil 
4


1 juillet

Après Höfn, et une fois les promontoires de Breiddalur franchis, s'étendent les hauts plateaux fertiles de la région d'Egilsstadir. C'est ici que les Islandais eurent le plus de succès dans leur effort de reboisement.

2 juillet

Profondément encaissées dans le canyon de la Jokulsa, les chutes étagées de Detiffoss grondent dans un paysage lunaire. Plus loin, le delta du fleuve offre un panorama saisissant où, sur des kilomètres, des milliers de bras d'eau viennent se jeter dans l'océan Arctique. Le petit port d'Husavik permet d'approcher des baleines à bosse croisant au large du fjord de Skjalfandi.

• • •
• • •
• • •
quelques belles maisons colorées 
5

Réserve naturelle depuis 1979, le lac Myvatn est le site géologique et écologique le plus complet d'Islande. Ici, des milliers d'oiseaux et de canards de variétés différentes viennent nicher à l'ombre des pseudo-cratères qui émergent du lac. Tout proches, les marmites du diable de Namaskard, le cratère Viti et les récentes coulées de laves rappellent l'emprise des éléments telluriques sur cet incroyable site.

6

Dernière étape avant de prendre un vol pour reykiavik

7
glacier islande vatnajokull