Carnet de voyage

Coups de coeur australiens

12 étapes
2 commentaires
Dernière étape postée il y a 321 jours
Les mois passent et mon aventure australienne prendra bientôt fin. Le moment est venu de dresser une liste de mes coups de cœur pour ce continent aux mille et un paysages...
Du 14 septembre 2017 au 15 juillet 2018
305 jours
Partager ce carnet de voyage
1

La principale raison de ce coup de cœur est surement dû au fait que Melbourne est la ville australienne où j'aurai passé le plus de temps, à deux reprises. Après ma ville natale et Bruxelles pour les études, c'est Melbourne qui se place en troisième position de mon parcours de vagabonde à temps partiel.

Si je n'avais pas passé autant de temps dans cette ville aussi réputée comme "la meilleure au monde pour y vivre", je n'aurai probablement pas pu y découvrir tous ses charmes. Accompagnée de "guides" et surtout d'amis locaux, j'ai pu vivre l'expérience melbournienne pleinement. Vous l'aurez compris, j'ai un tas d'histoires à raconter sur Melbourne et pour conserver un semblant de concision de cet article je vous invite, si le cœur vous en dit, à découvrir Melbourne sous toutes les coutures dans une autre rubrique du blog. En attendant il a bien fallu que je me contienne et ne retienne que les coups de cœur. Je vous livre donc mes arcades et lanes préférées de Melbourne pouvant occuper toute une journée.

Les Arcades

Difficile de se repérer dans les nombreuses rues secrètes de Melbourne une fois que l'on y plonge la tête la première. Et je parle en toute connaissance de cause: si ces arcades m'avaient déjà charmé lors de ma première visite en 2012, j'ai eu l'occasion de les parcourir en long, en large et en hauteur pour un job de distribution de courrier.

La plupart sont historiques et conservent un décors vintage à faire vous faire transporter dans une autre époque. Les boutiques qui y campent sont souvent artisanales, de luxe et hétéroclites. D'autres sont consacrées uniquement à émerveiller nos papilles gustatives pour une pause gourmande. Je conseille vivement de s'arrêter dès que l'occasion se présente si une odeur nous tape au nez car il peut être difficile de retrouver l'endroit exact où l'on s'est arrêté si l'on s'est aventuré dans les recoins les plus insoupçonnés de ces arcades. Enfin, il y a les arcades moins fréquentées surement parce qu'il faut connaître le couloir dérobé pour y parvenir et une fois encore elles regorgent de surprises.

Je vais tenter de retrouver au fil des photos le nom des endroits qui cachent ces minuscules écrins de curiosité.

  1. Cathedral arcade

Assez petite, elle arbore un look art déco. Datant de 1925, cette arcade relie l'artère commerciale Swanston Street et la petite Flinders lane. Surtout, elle enferme l'escalier et l'ascenseur qui conduisent aux étages du Nicholas Building. Un bâtiment hors du commun où des ateliers et mini entreprises travaillent tous les jours. Un peu macabre au premier abord,, le bâtiment comprend des petites pépites: une mercerie classique et un atelier de kimono japonais au premier étage et un magnifique centre de yoga quelque part entre le 5e et le 8e étage vue sur la ville. Imprenable !

Cathedral arcade 

2. The Block

Construite en 1891 sur le modèle de la galerie Vittorio Emanuele à Milan, la Block arcade relie en L Collins Street et Elizabeth Street, elle est aussi connectée au Block Palace. Elle abrite de très belles boutiques, notamment le très chic et historique salon de thé Hopetoun Teahouse sur lequel l'on ne peux s'empêcher de s'arrêter pour lécher la vitrine. Décorations d'un autre temps, les énormes douceurs sorties d'Alice au pays des merveilles nous invitent à passer un moment hors du temps dans ce salon de velours aux couleurs émeraude. Autre magasin phare: la chocolaterie Haigh's.

The Block arcade 
Hopetoun Teahouse 

3. Royal arcade

La plus vieille galerie de Melbourne est aussi peut-être la plus belle. Tapis de damier au sol, les boutiques qui s'y trouvent sont minuscules mais surprenantes, je retiens surtout la Spellbox, magasin de sorcellerie !

Le surprenant magasin Spellbox, antre de la magie 

4. Campbell arcade

Arcade souterraine reliant la gare Flinders et Degraves St. Toute de rose vêtue elle abrite un barbier, un café, un disquaire et quelques autres boutiques diverses.

5. Manchester unity arcade

Après un couloir dérobé un peu lugubre à Howey place qui abrite un café aux angles impromptus, nous débouchons sur Manchester Unity arcade, imposant bâtiment doré des boites aux lettres aux ascenseurs.

Les lanes

Moins belles esthétiquement parlant, les lanes de Melbourne ne tarissent pas pour autant de surprises gustatives et olfactives.

  1. Block place

Reliant Little Collins st et Swanston St, abrite des minuscules échoppes de café.

2. Centre place

Reliant Flinders lane et Collins St, il s'agit sans doute l'allée où j'aurai passé le plus de temps à dénicher mon meilleur lunch pour pas cher. Principalement des cafés et des sandwicheries qui s'entassent dans cette lane, un bar assez branché à l'étage au milieu de la rue. Le décors est particulier, on peut avoir l'impression d'évoluer dans la clandestinité pourtant les échoppes attirent de nombreux citadins et touristes à l'heure du midi. Les odeurs viennent effleurer les narines à toutes heures de la journée. Petite astuce: à partir de 13h les prix sont cassés pour ne pas faire de gaspillage (à bon entendeur) !

3. Degraves Street

Une de mes préférées, on y trouve des boutiques éclectiques et des cafés très sympa et surtout une donuterie à faire baver !

Le nom des donuts est aussi exquis que leur présentation ! 

4. Union lane

Graffitis et compagnie, un peu moins grande que la fameuse Hosier lane mais tout aussi colorée.

5. Howey et Pesgrave place

Arcade moins historique et esthétique que les précédentes et qui mêlent passage couvert et rue. Relie Little Collins St et Swanston St. Petits ateliers café et couture et quelques boutiques hétérogènes. et surtout un mur qui a été laissé entre les mains d'artistes.

Howey Place 
Pesgrave Place 

6. The Causeway & Dame Edna lane

Assez courte, seul le salon de thé Laurent selon moi la rend incontournable. Juste en face, une rue rebaptisé du nom d'un personnage populaire australien: Dame Edna, la madame Doubtfire australienne.

7. Rankins lane

On s'éloigne un peu à l'ouest de la ville pour découvrir d'autres trouvailles.

8. Hardware lane

Pavée comme il y en a très peu à Melbourne, cette ruelle abrite deux enseignes françaises: la Belle Miette et La Petite Crêperie

9. McKillop St

Autre rue pavée avec moins de magasins.

10. Bank Place & Mitre lane

L'impression d'entrer dans une autre époque en découvrant l'historique pub Mitre tavern

11. Hosier lane

La fameuse rue la plus taguée de Melbourne.

2

Et elle porte tellement bien son nom. Grand bol d'air garanti en contemplant la grandeur des falaises de la côte sud australienne. Les couleurs sont magnifiques peu importe la saison (et je le dis pour l'avoir fait en hiver et en été). De magnifiques points de vue pour observer les vagues déferler de toutes leurs forces sur la roche ancestrale.

Si la Great Ocean Road est un spot privilégié pour les surfeurs qui s'établissent dans les villages aux airs de vacances très agréables qui ponctuent la route (Torquay, Port Campbell, Lorne...), c'est sans aucun doute la splendeur que la nature a crée qui me charme le plus, à savoir: les points de vue donnant sur les 12 Apôtres, le London Bridge et SURTOUT le Loch Ard Gorge mon ultime coup de cœur. Il ne faut surtout pas manquer les levers et couchers de soleil à ces endroits: spectacles assurés !

Voici donc une petite mise en bouche visuelle desdits spots

Le London Bridge maintenant London Arch

Avant relié à la terre de façon naturelle, le London bridge s'est effondré emportant deux touristes secourus en 1990, depuis la roche trône paisiblement au milieu de l'eau.

Loch Ard Gorge

Petit bijou de paysage sculpté par la mer, un point de vue magnifique et une plage très apaisante.

Twelve Apostles

Aujourd'hui plus qu'au nombre de 8 à cause de l'érosion, ces géants géologiques tiennent sur le fil des vagues.

Le petit bonus de la Great Ocean Road, certains tour opérateurs connaissent les bons endroits pour observer les koalas dans leur habitat naturel. Ces peluches paresseuses dorment au dessus de vos têtes !

3

Il est possible de vivre pleinement l'expérience australienne à quelques heures de Melbourne seulement: direction Wilson's Promontory. Des paysages spectaculaires et des rencontres sauvages avec des wallabies, kangourous et wombat garanties. J'ai eu l'occasion d'y aller à deux reprises et les surprises ont toujours été au RDV.

Pour les amateurs de camping et de randonnées, un long weekend est recommandé pour découvrir le parc national dans une grande partie. Si vous avez moins de temps, accordez-vous tout de même une nuit afin d'assister au coucher de soleil au Big Shift près de l'entrée du parc: tout simplement l'un de mes plus beaux vécus en Australie.

Courte marche menant au Big Shift
Coucher de soleil teinté de rose au BIg Shift

Ensuite, direction Tidal River pour garer la voiture, y camper et commencer à arpenter le parc à pied. Lors de ma première visite j'ai effectué la courte randonnée menant à Squeaky Beach, le temps n'était pas au RDV pour profiter pleinement de cette plage qui porte bien son nom (le sable couine au contact de la semelle des chaussures car il est paraît-il très propre) mais les paysages sont déjà à couper le souffle: forêt, crique, plage, wallabies et wombat. Un régal!

Tidal River
Randonnée vers Squeaky Beach

Lors de ma deuxième expédition j'ai marché le long de la côte en espérant atteindre Oberon Bay mais faute de temps, j'ai du rebrousser chemin avant l'objectif. Toutefois, la randonnée vaut le détour même si elle n'est pas complétée. Magnifique plage et points de vue et une crique en prime.

Avant de quitter le parc n'oubliez pas de vous arrêter à mi-chemin entre Tidal River et la sortie du parc, une bande large de terre permet de se garer. Enfoncez-vous derrière les buissons et approchez de très près les kangourous qui viennent paître en fin de journée !

4

Sydney, la ville sur l'eau. J'ai eu la chance de la découvrir par deux fois chaque fois trop courte mais il faut parfois savoir garder certaines surprises.

Le meilleure moyen de profiter de la ville est de s'offrir une petite croisière pour rejoindre l'une des nombreuses baies de la plus grosse ville d'Australie. Rien de plus simple puisque des milliers de travailleurs sautent dans un ferry tous les jours. Pour les touristes, le dimanche est une excellente occasion de le faire puisque le ticket coûte seulement $3,50 pour toute la journée et pour n'importe où !

Le plus spectaculaire de cette activité est la vue imprenable sur les monuments iconiques de Sydney: l'Opéra et le Harbour bridge et ce sur une même prise de vue !

Au cours de mes deux visites j'ai pu découvrir les baies de Manly et de Watsons, deux villages aux airs de vacances où il est très agréable de flâner.

Quelques photos de Manly
Quelques photos de Watsons' bay

Mon deuxième coup de cœur pour la ville de Sydney va pour le petit écrin coloré et vintage: le Queen Victoria Building, galerie de magasins anciens, le bâtiment a gardé toute son histoire. Amatrice d'architecture et de photos, j'ai pu me faire plaisir !

QV Building 
5

Ma visite à Brisbane, je l'attendais depuis mon arrivée lors de mon second séjour en Australie. J'avais l'impression que cette ville allait me réserver des surprises, que j'allais y vivre quelques temps et l'aimer comme il se doit. Les choses font que je n'y ai pas passé plus de 4 jours, que je me trouvais dans une humeur un peu maussade, ce qui ne m'a pas empêché de l'explorer et de l'aimer.

Bizarrement, le centre ville m'a laissé un goût fade même s'il associe bien buildings et de plus vieilles architectures et si le fait qu'il se trouve entouré d'eau lui donne du charme, dommage que cette eau soit si marron... J'ai apprécié ses rues, sa clock tower et la galerie d'art.

Néanmoins, je me suis surprise à apprécier un endroit en particulier où j'y ai passé tout un après-midi. Le Streets park, spécialement aménagé pour goûter à la fraîcheur de l'eau lorsque les journées sont chaudes. Un petit oasis de verdure en face du CBD. L'occasion de pouvoir se baigner et se détendre à la fin d'une journée de travail. J'adore ce concept australien que l'on peut retrouver dans d'autres villes ou villages où la mer n'est pas propice à la baignade.

Le pool park se compose d'une enfilade de jardins très bien entretenus, de piscines pour tous les âges avec casiers à disposition, de cafés et de restaurants qui lui donnent un air de village vacances et débouche sur le musée naval.

Un endroit à ne pas louper en allant à Brisbane où passer un après-midi ou une fin de journée pour reposer des jambes fatiguées après une longue marche.

6
6
Publié le 28 mai 2018

Véritable petit bijou de la côte est australienne. La plus grande île de sable du monde où l'on a un sentiment de liberté totale à conduire sur la plage infinie, dormir dans la forêt isolée du réseau et se baigner dans les eaux crystales aux nuances de bleus et turquoises. En prime, c'est aussi l'île où l'on peut voir des dingos sauvages !

Dingo et eau claire comme de l'eau de roche à tel point que l'on peut la boire. 
Le lac McKenzie, couleurs à couper le souffle !
Sur la route et les Champagne pools 
Eli Creek, une promenade les pieds dans l'eau.
Le fameux bateau échoué de l'île 
7

Un exemple de pureté de la nature qu'il faut bien sûr préserver mais je pense tout de même découvrir de ses propres yeux.

Retour aux sources. L'air marin, le sentiment de liberté les cheveux au vent, les nuances de bleus, le début de la barrière de corail menacée, la sable immaculé de Whitehaven, la rencontre atypique avec les poissons multicolores... Une courte parenthèse hors du temps que j'ai pu passer à bord du voilier Prima.

J'imagine que la beauté des Whitsundays peut aussi d'apprécier au travers d'autres activités, pour ma part c'était une première expérience en voilier et approuvée !

Au programme, arrêt snorkeling pour ceux qui comme moi n'y connaissent rien à la plongée. C'est une première approche pour être au contact des poissons qui peuplent cet océan. Nous veillons bien évidemment à ne pas endommager le corail très fragile qui subit déjà la violence des tempêtes sans que l'humain vienne y ajouter son grain. On évite les palmes et on ne pose pas le pied.

L'incontournable Whitehaven Beach que je ne foulerai pas telle quelle mais que j'observerai d'en face. Une autre plage tout aussi immaculée.

Des couchers de soleil magnifiques

Une bonne ambiance à bord,, mixité culturelle et générationnelle qui a bien fonctionné. Des repas au top, une navigation parfois houleuse mais riche en sensation !

8
8
Publié le 17 juin 2018

Sans doute parce que la chaleur commence cruellement à me manquer, j'ai envie de replonger dans l'ambiance de l'outback australien. L'incontournable de ce continent. Le dépaysement total, des couleurs qui revigorent la rétine, le sentiment d'aventurier qui s'éveille en vous.

Retour sur ce coup de cœur et en particulier Kings Canyon et Coober Pedy

Tapisserie des nuances de l'Outback, les levers et couchers de soleil sont très spéciaux dans cette région isolée de la civilisation.

Uluru le magnifique

Uluru est certes l'incontournable du Red Centre, mais soyons honnête cela reste un gros rocher chargé d'histoires que l'on peine à comprendre et insaisissable puisque le lieu est très sacré.

Kings Canyon

Pour une expédition en profondeur du Red Centre je recommande donc la randonnée de Kings Canyon, plus éprouvante que le tour d'Uluru, plus en relief...

States de roches ocre et rouille où il fait bon suer

Le petit plus de cette rando. Le Jardin d'Eden qui porte très bien son nom ! Un gouffre où l'on accède par un passage ombragé escamoté sculpté dans la roche. Moment fraîcheur même si la baignade est interdite.

Jardin d'Eden
Un témoignage géologique vieux de millions d'années 
• • •

Autres paysages de l'outback

• • •

Coober Pedy

Ville hors du temps au paysage très particulier à la fois vide et en bordel où il n'y a pas grand chose à faire mais le dépaysement y est tel qu'il faut le vivre pour comprendre !

Aperçu extérieur de la ville
Sa particularité, la vie souterraine  
Une colline lunaire
9

Mon ultime excursion au cours de ma remontée de la côte est australienne et je ne regrette pas d’avoir dépensé mes derniers sous pour pouvoir fouler la plage de Cape Tribulation.

Véritable carrefour entre océan et jungle, l'atmosphère est très particulière. J'ai eu l'occasion de passer une nuit dans cette jungle coupée du monde pendant 24 heures. L'occasion de se ressourcer.

Balade en solitaire au bout du monde sur une plage paisible et presque sans trace humaine.

Des rencontres sauvages inattendues !

10

L'impression de replonger à une autre époque en visitant des villes victoriennes qui ont été en leur temps le rêve de nombreux chercheurs d'or.

Ces villages ont conservé jusqu'à aujourd'hui les bâtiments d'origine. Des airs de farwest américain mais surtout d'un retour dans le temps.

Quelques photos de Maldon, à trois heures de Melbourne.

Maldon


Quelques photos de Beechworth où l'on peut déguster la presque célèbre Ned Kelly pie !

Pour une remontée dans le temps radicale, direction Sovereign Hill à Ballarat où l'histoire est racontée façon parc d'attraction.

11

Une journée sur les chapeaux de roue à Rottnest Island dans mon périple sur la côte ouest australienne. L'un de mes meilleurs souvenirs de ces 10 mois au pays d'Oz.

Sans hésitation, je recommande d'explorer l'île ... à vélo ! Le meilleur moyen de la découvrir dans ses moindres recoins et selon ses envies.

Le ferry débarque sur le port principal de l'île au settlement. Ambiance coloniale et militaire.

Des paysages déjà magnifiques alors que je ne fais que commencer ! Je pédale maintenant direction Kingstown Barracks, ancienne base militaire.

Encore quelques kilomètres et je décide de prendre ma pause déjeuner à Parker Point.

La plage paradisiaque pour moi toute seule.

• • •

Début d'après-midi passé à Little Salmon Bay et au phare.

Presque à la moitié du parcours et l'après-midi est déjà bien entamée. Vite, je renfourche mon vélo et atteins la West End de l'île.

Rottnest Island est surtout connue pour être l'un des derniers territoires des quokkas. Ces petits animaux trognons qui se marrent à venir faire des selfies.

La journée touche à sa fin, je dois rejoindre l'autre côté de l'île pour reprendre le ferry. Je traverse les lacs roses de Rottnest Island.

Coucher de soleil imminent pour boucler cette journée au top !

A fond pour gagner la côte pile poil au moment où le soleil disparait !

Une journée riche en dépense énergétique. Près de 55kms parcourus en vélo pour découvrir des paysages à couper le souffle. Un petit joyau où il fait bon respirer et où l'on se sent libre comme l'air !

12

Perth, c'était pour moi un rêve australien longuement muri. Je me revois rentrant du collège et me précipiter après les devoirs devant ma série préférée : Correspondant Express. Qui n'a jamais rêvé de vouloir se téléporter à l'autre bout du monde en quelques secondes? Eh bien, il m'aura fallu plus de temps que cela pour y parvenir mais m'y voilà. Je foule le sable chaud de la ville de Perth.

Au programme des coups de cœur : la London Court, le jardin botanique et la Art Gallery

• • •

London Court

Entrée de la London Court entre St George terrace et Hay street

Kings park, le jardin botanique

Vue panoramique en haut de la butte 
Mémorial de guerre 
The old Observatory

Art Gallery

Faute d'avoir pu découvrir le Musée de Western Australia (en travaux jusqu'en 2020), j'ai découvert sur une demie-journée, la petite galerie d'art moderne de Perth.

Entrée du musée