Carnet de voyage

Compostelle CAMINO DEL NORTE Mai 2022

12 étapes
22 commentaires
11 abonnés
Dernière étape postée il y a 4 jours
Marcher pour se délester, du superflu, du contenu de son sac à dos, de ses pensées et se centrer sur l'ESSENTIEL.
Mai 2022
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1


« Un voyage se passe de motif. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui même. »

Départ samedi 14 au matin direction Bayonne !!

Nous préparons la liste des choses importantes du moins essentielles à emporter

Nous avons fait la liste des étapes que nous souhaitons faire partant de Bayonne pour aller jusqu'à Bilbao.

Nous devons encore réserver nos étapes et souhaitons trouver des étapes typiques, loin des mondanités et pollutions actuelles et ne manquerons pas de vous faire part des étapes qui valent la peine d'être vécues sur ce camino.

2
2
Publié le 14 mai 2022

Ce sera notre première marche après l'arrivée en train de Valence à Bayonne pour couper le chemin du lendemain en deux.

3
3
Publié le 14 mai 2022

Nous arrivons à Bayonne à 15h nous avons commencé notre périple le long de la Garonne en longeant l’immensité des plages de Anglet et Biarritz.

Nous sommes à Biarritz 16,82km de Bayonne

Un mal de pied terrible je sens la séance de cross fit d’hier , oignons des pieds en feu, presque envie de pleurer ! Mais on mesure la chance que nous avons d’avoir 2 pieds en récitant quelques mantras et en méditant ça passe tout doucement et ce soir nous allons bien dormir !


En arrivant à Biarritz nous avons inauguré notre poncho car nous avons eu un coup de grêle!!!

Allez un petit bus jusqu’à Bidart histoire de ménager un peu nos pieds

4

Allez c’est parti petit déjeuner pansement aux pieds poncho pas très loin car nous entendons le tonnerre

Une jolie promenade le long du littoral avec la chapelle de la Madeleine surplombant la jetée ou les surfeurs se donnent Dans les vagues


Des passages à l’ombre ou les chèvres feuilles embaument

Quelques larmes de douleur des pieds qui s’amenuisent à la pensée qu’ils vont bientôt être dans l’eau fraîche de Saint-Jean-de-Luz

Un petit arrêt pour acheter des fruits frais et se revigorer avec un abricot bien mur

Quelques rencontres au passage avec quelques discussions

Et voilà st jean de luz !! Hourra


Cumul : 29.255 km

Récompense de la journée un bon magasin de chaussures ou enfin j’ai pu me chausser correctement

Mes anciennes chaussures feront sûrement plaisir à quelqu’un 😀

Et puis un bon trempage des pieds et des jambes dans la mer avant que l’orage habituel des soirées n’arrive

Un hôtel en centre-ville juste en face de la plage

que demande le peuple!

Le magenta Pour ceux que ça intéresse

5

c’est reparti après un bon petit déjeuner le sac à dos un peu trop lourd avec le picnic de la journée nous voici déjà à plus de 16 km à Hendaye et là mes pieds n’en peuvent plus alors je marche encore deux kilomètres jusqu’au port de plaisance youpi la navette

Tu parles la navette ! Quand tu te trompes d’itinéraire et que tu pars à l’opposé tu commences à te taper le reste de la route sans la navette à laquelle tu rêvais ! Là j’avoue que 20 km j’en avais ras la casquette malgré tous les pansements et les bandages j’avais le mollet complètement en feu

On a passé la frontière arriver à Irun grosse bourgade sans intérêt avec des voitures dans tout les sens et je ne me voyais pas aller jusqu’au petit bled à côté dans ces conditions

Autant vous dire que je guettais un arrêt de bus ! Quand il s’est profilé et que j’ai vu le bus dans la bonne direction j’ai sauté dedans laissant mes deux camarades continuer leur route puisqu’elles voulaient continuer à pied (honneur à elles !)

Sur le pont Irun 

Installée donc en terrasse face a l’hôtel que je vois maintenant Je suis heureuse de ne pas avoir poussé mes limites plus loin et d’avoir reconnu où je devais m’arrêter

Que cette expérience me serve de toujours pour m’écouter et me respecter ❤️

Hondaribia 

Fontarrabie est une commune du Guipuscoa dans la communauté autonome du Pays basque en Espagne, située à la frontière française sur la rive gauche de la Bidassoa, face à Hendaye.


6
6
Publié le 17 mai 2022

Et c’est parti à la fraîche direction San Sebastian

20 km annoncé Mais la vérité c’est presque 25 km de long passage dans les bois ombragé ce qui était vraiment agréable d’abord une escale à Guadalupe Avec sa petite église Surplombant ce que nous avons grimpé

Et retour dans Les Bois jusqu’à ce qu’on se trompe de embranchement et comme il restait 11 km à faire sur une route à presque 30° nous avons rebrousser chemin pour récupérer les bois avec des dénivelés Qui vont nous sculpter les fesses

Ne ratez pas le fameux embranchement et la flèche qui est très bien indiqué sur votre droite et ne surtout pas descendre sur la gauche

Ne ratez pas aussi les deux fontaine de jouvence avec une eau de source merveilleuse

Et alors tout doucement vous allez arriver sur une Baie

Où vous pourrez prendre une petite navette jusqu’à PAsau San pedro Et récupérer un bus pour san Sebastian

J’annonçais en préambule que l’objectif du voyage était de marcher pour délester le superflu et puis finalement il n’y a pas de but, il n’y a que le chemin

7
7
Publié le 18 mai 2022

Alors aujourd’hui c’est la journée où mes deux camarades sont parties toute seules pour aller jusqu’à Zarautz moi j’ai décidé de ménager mes pieds et d’arriver à faire les petits 100 km qu’il nous reste jusqu’à Bilbao

Zarautz est un petit village de surfeur j’espère pouvoir récupérer

Je noterai les indications des filles dans le journal lorsque nous nous retrouverons tout à l’heure

Gare de Amara à Saint-Sébastian 

Il faut prendre le train qui va à Bilbao direction Matiko

Destination Matiko de la gare Amara San Sebastian

Arrêts :

Lugaritz

Añorga

Errekalde donostia

Usurbil

Aia-Orio

San pelaio Zarautz

Zarautz


Située sur la Côte basque espagnole, la petite ville de Zarautz est principalement connue pour une chose : sa plage de 2,5 km de long. Cette immense bande de sable, connue sous le nom de “Reine des plages”attire les adeptes des plages depuis le XIVème siècle et depuis que la Reine Isabella II d'Espagne choisit Zarautz pour y établir sa résidence d'été. Peu de temps après, de nombreux aristocrates lui emboîtèrent le pas pour construire leurs demeures de standing le long de la plage.

Les grosses vagues de la Mer Cantabrique font de Zarautz un paradis pour les amants du surf. Son noyau urbain réserve au visiteur de grosses surprises comme la tour gothique de Luzea, l'église médiévale de Santa María la Real et le Palais de Narros, de style renaissance.

Actuellement, Zarautz est un des lieux les plus important de touristes au Pays Basque après San Sebastian et Bilbao. La physionomie de sa plage, ouverte sur la mer et très vaste, est idéale pour le surf. Ce sport est devenu si populaire que chaque année dans la ville se célébre le Championnat de Rip Curl Surf, un événement sportif qui compte pour le circuit professionnel international.

😃😃Bon quand même 9km pour l’instant le long de la plage ! Et là j’entends un bruit je me retourne une canne au sol un papie au sol je me précipite je vais chercher du Sopalin avec de l’eau pour bander le coude qui saigne je vais le faire asseoir au café je vais chercher une poche de glace pour le genou et j’appelle le 112 j’ai fait ma B.A. du jour ! Comme quoi il fallait que je sois là à cet endroit à cette heure-ci🙏😃


🎼Ohhhhhhh un signe !! Il suffira d’un signe 🎼🎶

Super hôtel à Zarautz que nous recommandons avec un super restaurant avec un menu complet à 16 €

8

En partant de Zarautz nous avons longé la côte sur beaucoup de kilomètres avec la mer sur notre droite magnifique

Pour arriver à


Pas mal de dénivelé pour arriver à la petite ville de Zumaia Après 12 km de marche au moins je vais prendre un train car il va me rester encore après cinq à 6 km pour rejoindre l’hôtel

Alors j’ai pris un petit train qui m’a amené à deba

De là je suis allée chercher notre hôtel

Un gentil policier m’a guidé jusqu’au chemin de De montagne que je devais suivre long de 6 km

J’en ai bavé toute seule dans la montagne en me faisant quelques frayeurs de m’être trompé de chemin

Et puis j’ai monté j’ai monté j’ai monté la montagne j’ai vu un premier gîte c’était pas celui-ci et puis là j’ai vu la beauté de notre lieu de repos

La montée dans la montagne de Deba 

Un endroit complètement retapé par un couple depuis 30 ans qui a récupéré ce bâtiment en ruine et qui a laissé sa vie d’avant pour construire ce magnifique gîte et restaurant où nous allons sûrement dîner comme des reines que nous sommes 😀

Les filles m’ont rejoint en pleine forme ou presque… Tout le monde est prêt pour demain

Vais prendre des actions chez compeed !!

9
9
Publié le 20 mai 2022

Deba a ondarrua


Ce port de près de 9 000 habitants a gardé son allure ancestrale. La pêche constituait au XIXe siècle l'activité économique principale (thon, langouste, merlu, sardine...) grâce à une flotte étonnamment diversifiée pour un si petit port. La vaillance des habitants d'Ondarroa s'est démontrée au cours de l'histoire, notamment en 1638, lorsqu'ils portèrent secours à la ville de San Sebastián assiégée par l'armée française et réussirent à couler trois bateaux ennemis avec seulement une trentaine d'hommes. Quelques repères architecturaux lors d'une visite de la petite ville : la Tour de Likona (XVe siècle) et l'église Santa María (1462), monument gothique.


Berceau de grands pelotaris et encadrée par le Chemin de Compostelle, de nombreux pèlerins traversent cette commune qui appartient au bassin de Lea-Artibai. Fondée au milieu du XIVième siècle, la ville est le résultat de la fusion entre deux agglomérations : Markina et Xemein, alors que les agglomérations de Zenarruza et Bolibar se désannexèrent en 2005. Le centre ville conserve encore sa structure médiévale et s'organise selon trois rues longitudinales et une de traverse. Le vieux quartier héberge de nombreux édifices et monuments d'intérêt. Citons par exemple l'église du Carmen, dont la façade offre une sculpture de la vierge et un blason de l'ordre du Carmel. Les palais de Solartekua (l'actuel hôtel de ville), Andonegi et Ansotegi, la tour Antxia et l'ancien hôtel de ville sont d'autres exemples qui illustrent le riche patrimoine de la ville. Dans les alentours du centre se trouvent d'autres monuments importants, comme le joli palais Patrokua, l'église de Santa María de la Asunción de Xemein, classée Monument National du Pays basque, et l'ermitage de San Miguel de Arretxinaga, un surprenant temple hexagonal avec un autel formé par trois rochers. Berceau de célèbres joueurs de pelote Markina-Xemein maintient une relation étroite avec la pelote, le sport basque le plus universel. En fait, son fronton est connu comme "Université de la Pelote", en étant un centre d'apprentissage de grands joueurs de cesta-punta. La ville célèbre ses fêtes patronales du Carmen à la mi-juillet. Et de nombreuses foires et marchés y sont organisés tout au long de l'année, dont notamment la Foire aux Bétail et Agricole qui a lieu en octobre. Et le Carnaval est aussi un bon moment pour visiter cette commune et connaître sa culture et ses coutumes.

Au XIXe siècle, l’engouement pour les bains et spas a été bénéfique pour Marquina, car à seulement 2 kilomètres de la ville se trouvent des sources naturelles qui libèrent des eaux minérales et médicinales à 27 degrés Celsius. Donc, un grand Spa a été fondé à Urberuaga de Azola, qui fonctionna jusqu’au moment des grandes inondations de 1984.



  • Hôtel de ville d'Etxebarria
  • San Andrés Apóstol église
  • San Andrés Apóstol église
  • Hôtel de ville d'Etxebarria

123PrevNextStartStop


EtxebarriaEtxebarria se trouve dans la zone orientale du territoire historique de la Biscaye, dans la région du Lea-Artibai, entre montagnes et vallées. Jadis, le village était un important lieu de passage vers le territoire du Guipuscoa à travers le col de San Miguel. Les édifices et monuments qui se dressent dans le centre ville et les environs témoignent de ce passage continu. On peut y réaliser un parcours intéressant. Visitons tout d'abord l'église baroque San Andrés Apóstol, du XIVième siècle, et son remarquable retable baroque. Tout près de l'église, le palais Patrokua montre un élégant blason, appartenant à la famille des Barroeta. De plus, à noter l'ensemble formé par le palais, le moulin et la forge d'Ansotegui (XVIIième-XVIIIième siècle). Le hórreod'Ibarguen est un curieux grenier en bois du XVIième siècle, construit sur des piliers en pierre. De plus, il s'est conservé de façon naturelle et est un véritable trésor ethnographique. Circuits dans les environs d'Etxebarria Le paysage environnant nous invite à faire des randonnées agréables dans les alentours. Les amants de l'alpinisme peuvent grimper jusqu'au pic du Kalamua (768 m) qui offre des vues panoramiques de la Biscaye et du Guipuscoa. Le palais Munibe marque le point de départ d'un chemin de deux kilomètres environ, qui longe l'Urko et passe par d'anciens moulins, forges et maisons-tours.

Antsotegi hôtel  

En arrivant il y avait une méga fiesta avec plein de jeunes qui faisait des jeux extérieurs

Petite réflexion dans ma journée en solitaire

Je pensais au parallèle entre le Yoga et la marche et je me disais :

Pour moi, yoga et marche au long cours sont tellement mêlés qu’il m’est difficile aujourd’hui de les dissocier. L’un et l’autre sont d’une redoutable efficacité pour faire taire le bavardage mental. L’un et l’autre vise au même but ultime. L’un et l’autre visent à ce que à ce que nous arrivions à la Maison.

Ainsi yoga et marche au long cours rejettent la notion de comparaison, et donc de compétition. L’un et l’autre rejettent l’idée de se faire mal de se blesser. Pour aller loin, il ne faut pas se blesser !

Le yoga est un enseignement. En ce sens, il est démarche. Étymologiquement, l’ enseignant est celui qui pose des signes – c’est-à-dire des balises – sur le chemin. Le yoga utilise des outils divers et variés qui, comme la marche au long cours, respectent l’ âge, la culture, la morphologie, la psychologie de celui qui se met debout, en chemin.

Toute pratique de marche consciente – par exemple la marche synchrone avec la respiration telle que la marche afghane – fait intrinsèquement partie de la boite à outils yoga. La marche au long cours est incontestablement une expérience méditative. En ce sens elle la augmente la résilience au stress. Elle régule les émotions, le sommeil, la sexualité, l’appétit, etc…

La marche s’éloigne du yoga lorsque elle entre dans un jeu de compétition, de but à atteindre, d’oubli du corps – et donc de blessure.

Alors j’ai repris mon bâton de pèlerin pour faire une dizaine de kilomètres toute seule sur un sentier bien tracé et avec quelques belles surprises au passage…

Au départ de loin je voyais des petites lumières scintiller je me suis dis « et voilà ma belle tu es encore en train d’halluciner » ! Eh bien non ! c’était un beau miracle un beau message et un immense message de gratitude à la vie🦋🙏

C’est quoi une journée seule à marcher à découvrir ? C’est être courtois, patient , humble, à l’écoute du moment présent et stopper le dialogue intérieur ce qui d’ailleurs se fait naturellement Parler avec Dieu, avec le créateur, avec la nature, avec une vierge rencontrer à la croisée des chemins, avec la brebis égarée qui vous regarde l’air effaré lorsque vous l’appele, avec le “veau à qui vous faites des signes en vain ! C’est écouter et entendre tous les bruits : L’eau du ruisseau qui coule, les oiseaux qui chantent, à l’affût de la moindre chose qui peut bouger dans l’herbe. Ah et les odeurs ? Ne les oublions pas le chèvrefeuille, les Rose, le feu au loin avec l’odeur d’un repas qui se prépare.

Marcher seul car finalement on a besoin de marcher même après presque 120 km en cinq jours !

Le tout l’estomac vide du matin et en pensant aux bons repas de ce soir avec mes amies.

De quoi a-t-on besoin en fait ? L’esprit vif mais j’ai pensé au ralenti, le corps et l’esprit se posent comme tout à l’heure près de la vierge au détour d’un chemin, apaisée, comme au Yoga avec cette joie intérieur indescriptible.

Je ne suis plus un buvard et regarde et entend tout cela d’un œil et d’une oreille extérieurs comme un film qui se déroule devant moi et pourtant je suis bien là ! Merci

Et le miracle de la vie continue :

10
10
Publié le 21 mai 2022

Après une journée de repos le chemin m’a énormément plu même s’il y avait des montées

Passage le long des rivières et des bois magnifiques

Les pieds vont bien, c’est la cheville qui souffre mais je me ménage et m’arrête à Markinal ou j’attends le bus après mes 15 km de ce jour terminés à 18 avec visite Gernika

Les filles continuent car ce sont des Warriors 😃

Avec Céline une grande voyageuse !  

Visite de Gernika

Parc Gernika 
11
11

Et voilà nous commençons notre dernier jour

De belles montées nous attendent

Des jolies arrivées avec vue sur la plaine et les bois d’eucalyptus

On a dû un peu longer la route avec beaucoup de cyclistes qui roulaient à fond la caisse

Et puis on est arrivé au village ou peux prendre le bus pour Bilbao pendant que les filles terminent les 8 km avant de elles aussi prendre le bus jusque Bilbao

Une fontaine de jouvence :

Goikolexea 
Bilbao  
 Basque dans le ❤️
Cathédrale Santiago Bilbao  
12
12
Publié le 23 mai 2022

Après 9 jours d'aventures, de rencontres, de joies, peines, douleurs, fous rires, ronflements, bandages de pied, pique niques, coup de soleil, de grêle, de soleil, de coup de téléphone, de photos, de partages, nous voilà de retour à la maison où les jasmins sont en fleurs.

Merci à mes amies pour ce beau chemin qui n'est que le début d'une aventure humaine, physique, spirituelle et pour ce partage mémorable.