Départ de Rouen en camping car Pilote G 740 3 adultes à bord. Notre objectif , le désert des Bardenas en Espagne puis la vallée du Douro jusqu'à Porto.
Du 4 mai au 23 juin 2019
51 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Pour l'ensemble de cette escapade de mai juin nous empruntons les autoroutes, payantes et gratuites, et routes, nous faisons escale dans les campings ou aires de CC.

6° - Départ de Rouen sous la pluie, vent du Nord, ciel gris, la température maximum pour cette première journée sera de 13°. Nous avons décidé de passer la nuit à l'aire de CC de Saint Jean d'Angély (17) après avoir parcouru 542 km

autoroute sous la pluie
autoroute sous la pluie
aire de CC de St Jean d'Angély (17)
aire de CC de St Jean d'Angély (17)
2

4° au réveil, et la pluie, nous arrivons à Hostens (33) avec le soleil mais fraîchement 13°

Nous passons la nuit au domaine départemental de Gérard Lagors, mais pas sur l'aire de CC qui n'est pas vraiment praticable pour nous, sable et bosses. Nous stationnons sur l'aire réservée à la journée.

Domaine départemental Gérard Lagors
Domaine départemental Gérard Lagors
3

6° au réveil, mais le soleil est là, beau trajet avec vue sur les Pyrénées enneigées, pour cette journée la température maximum est de 15°. Nous passons la nuit au camping Nature à la sortie d'Oloron. Quelques commissions dans les magasins, et nous ferons une belle rencontre avec un berger, grand copain de Monsieur Jean Lassalle qui est du village de Lourdios Ichère (65)


en route vue sur les pyrénées
en route vue sur les pyrénées
en route
en route
4

Une belle journée s'annonce 7°, le soleil brille, les Pyrénées enneigées, le paysage est magnifique. En cours de route nous faisons un arrêt pour l'achat de fromage Ossau Iraty et sa confiture de cerises noires et sur place nous déjeunons (tables et bancs) avec ces produits locaux, pain frais et vin. La route qui monte au tunnel du Somport est agréable. Nous sommes allés voir la fameuse gare de Canfranc Estacion (Espagne) aussi grande que la gare Saint Lazare à Paris. La température maximum pour cette journée est de 23° et 152 km au compteur.

Gare Canfranc Estacion en cours de renovation
barrage Yesa
Lac de Yesa
maman et son petit
5

14° au bord du lac, nous faisons étape au camping Bardenas à Villafranca, afin d'obtenir quelques renseignements pour notre visite du désert des Bardenas le lendemain. Pour cette journée la température est de 23°.

6

11° le soleil est là, à nous le désert des Bardenas. Le trajet dans ce lieu est tracé (34 km) on ne peut pas faire d'écart de route et à l'intérieur de cette zone c'est une zone militaire avec un polygone de tir. Le chemin (piste destinée aux véhicules motorisés) est bien blanc, et pour ceux qui se souviennent du film "le salaire de la peur" il y a quelques ressemblances, quelques végétations et quelques agriculteurs ponctuent ce lieu.

Après cette visite du désert nous irons boire une bière au village d'Arguedas connu pour ses habitations troglodytes. Notre soirée nous irons au camping Véra de Moncayo. Température de cette journée 22°.

Notre pilote et son Pilote
Habitations troglodytes
cheminement de l'eau
7

14° au réveil, ciel couvert et pluie en cours de route. Nous devons faire étape à Aranda de Duero mais le camping n'est pas ouvert à cette période. Nous continuons notre route en direction de Valladolid, mais un château surgit à l'horizon, c'est à Penafiel que nous faisons étape au camping de la Vieille Voiture. Nous prenons notre repas en soirée au restaurant du camping après avoir fait la lessive. Cette journée la température et de 19°.

2è nuit au camping : 7°, les vignes ne sont pas encore épanouies. Ici les viticulteurs ont installé des tours anti-gel fixes dans le vignoble. L'altitude de Penafiel est de 700 m, nous aurons 20°. Notre camping est situé dans une pinède et les oiseaux chantent.

cheminées pour l'aération des caves à vin
Grande région viticole
place du centre entourée de maisons en bois
château que l'on aperçoit de loin
8

3è nuit au camping de Penafiel : 2° pas chaud au réveil, le chauffage s'impose pour quelques heures en attendant que le soleil montre le bout de son nez. Le baromètre est au beau fixe nous continuons notre route vers le Portugal. Nous suivons le Rio Duero en Espagne depuis Soria N 122 qui devient A11 et A62 jusqu'à Zamora et redevient N 122 proche de la frontière Portugaise. A quelques kilomètres de Miranda de Douro la route descend vers un barrage qui fait frontière Espagne/Portugal, les vignes ont pris une teinte de verdure alors que précédemment en Espagne c'était la couleur du pied de vigne qui prédominait. Ici le Rio Duero devient le Rio Douro et c'est dans une gorge profonde qu'il entre au Portugal. Nous stationnons au Douro Camping face à la ville. Aujourd'hui la température s'annonce intéressante : 25°.

Le lendemain 9° nous allons visiter la ville, c'est aussi aujourd'hui la fête de Fatima, chez les commerçants la télévision retransmet la messe donnée à cette occasion. Nous ferons la rencontre de Portugais de retour à Miranda le premier est encore habitant d'Argenteuil son épouse est en activité le second à séjourné à la Grande Motte, les deux sont contents de retrouver la quiétude de leur ville. La température monte 27°, le vent nous accompagne.

Place au décors de brouettes fleuries
Miranda de Douro
Barrage sur le Douro et route de l'Espagne
Le Douro
Costumes
9

levé à 7 h le soleil est bien là, 10° aujourd'hui c'est le grand jour pour la route de ce grand fleuve. Nous empruntons la IC5 puis la N220 et on y est, la vigne…. la vigne, sans oublier les amandiers.

Comme vous pouvez le voir sur les photos la vigne occupe tous les reliefs, c'est un régal pour les yeux. Le vignoble de Douro est présent jusqu'à 700 m d'altitude.

Nous passons la nuit à l'aire de camping car, bien aménagée, puisqu'une douche est à disposition ainsi que les toilettes et le reste. La température pour cette journée est de 29°

vue depuis l'aire de cc
vue depuis l'aire de cc
une jolie fleur à l'aire de cc de Torre de Moncorvo
Belle route pour notre CC, la vigne est là
Les amandiers
la vigne
les amandiers
le Douro et son vignoble
La vigne épouse le relief
10

Départ de Torre de Moncorvo sous le soleil 19° - N 220, IP 2 et ensuite N 222 qui nous ne quittons plus jusqu'à Porto. Sur la route les virages se succèdent, les montées et descentes, et toujours le vignoble en toile de fonds, paysages tout en courbes et en douceur, c'est magique. Pour la nuit nous faisons escale à La Quinta da Padrela à Tabuaço. Pedro Francisco (parle français) accueille les CC sur son exploitation, dégustation d'huile d'olive, de fromage de jambon et bien évidemment de vins du Douro ainsi que de Porto en cours de vinification qui dure 20 ans !! Pedro étant un jeune exploitant œnologue. Pedro partage ses connaissances sur le vin et nous ressortons fières de ce nouveau savoir. Pour cette journée la température était de 32°, cette région viticole est la plus chaude du Portugal.

Le fleuve et ses vignes
Vue de la Quinta da Padrela
Tooneaux fabriqués en Bourgogne
Partie du vignoble de la Quinta da Padrela
Amandiers
Le fleuve ses vignes et ses amandiers
11

Grand vent à Peso de Régua et sur tout le parcours de cette journée 10° au réveil et il ne fera pas plus de 21°. Nous sommes toujours sur la N222 qui longe le Douro, nous faisons un arrêt près d'une écluse, un bateau de croisière venant de Porto est en approche, très doucement, il faut viser juste. La porte aval se soulève et le bateau entre dans l'écluse, attention peu de place, le niveau monte rapidement, le coup d'oeil est impressionnant, la porte amont se baisse et le bateau part vers sa destination. Nous faisons escale à l'aire de camping car de Peso de Régua en bordure du Douro et très proche de la gare. L'après-midi nous prenons le train pour faire le trajet inverse en direction de Pinhao. Pinhao ville touristique, sur le Douro, il faut admirer les azulejos à la gare. Pour la petite histoire le café face à la gare est impeccable pour attendre le train, et des autrichiens l'avaient bien compris, les chopes de bières et les brocs de vins blancs coulaient à flot, ils ont bien animé le quai de gare en attendant le train 18 h 20 le dernier de la journée, ne pas rater.

ce petit camion est très populaire dans cette région de vignes
Le lamaneur à gauche est dans un ascenseur pour suivre la montée du bateau
Gare de Pinhao ses azulejos
bateau de croisière en approche de l'écluse
la porte aval se soulève le bateau entre dans l'écluse
paysage de la vallée du Douro vignes et amandiers
notre stationnement
12

Nous quittons Peso de Regua 13°, vent violent et ciel nuageux, le soleil fait son apparition en cours de route. Nous sommes toujours N222 la vigne est encore présente mais disparait petit à petit pour laisser la place à des arbres fruitiers. On peut dire que les vins du Douro s'arrêtent à Peso de Regua. Cette route N222 quelques kilomètres après Peso de Regua porte le nom de Rota Do romanico. En passant à Resende "ville de la cerise" les cerisiers ont largement remplacé la vigne. Nous nous arrêtons pour l'achat de cerises (5 €/4 kg) un vrai délice. Cette situation me rappelle celle que nous avions vécu en 2017 en Espagne sur la N110 après Plasencia nous suivions la ria de Jerte, à droite des cerisiers à gauche des cerisiers et nous nous sommes arrêtés dans une coopératives pour acheter 2 cagettes de cerises rouges et de gros calibre, équeutées, jamais vu !!!

de la vigne, des amandiers et des oliviers
Vila Nova de Gaia
Pont entrée et sortie de la ville de Peso de Regua le croisement difficile

Doucement nous approchons de notre destination finale pour cette partie, vallée du Douro, et c'est à Vila Nova de Gaia au camping Canidelo (transport en commun proche) que nous faisons escale quelques jours pour visiter Porto.

13

Nous sommes restés 3 nuits dans ce camping, bien placé face à la plage. Beaucoup de vent sur le littoral de l'Atlantique, mais on peut profiter du soleil généreux. La température avoisine les 10° le matin et pas plus de 18° en journée, et le vent souffle fort. Nous irons à Porto en bus et nous arrivons en plein centre proche de Ponte de Luis I (pont Eiffel), les touristes sont bien au rendez-vous. Virée de l'autre côté du Douro à côté des chais des grandes maisons de Porto et déjeuner au Mercado.

Ponte de Luis I (pont Eiffel)
Le Douro Ponte de Luis I
Le Douro
Le Douro
funicular dos guindais
vue sur le Ponte Luis I, la rive du Douro côté Vila Nova de Gaia
au Mercado - usine à bière
teleferico de gaia, passe au dessus des chais
14

En quittant Porto nous avons fait une halte à Braga pour visiter le Bom Jésus. En fin d'après-midi nous stationnons au camping Santa Técla à Guarda (E) juste de l'autre côté de la frontière. Le rio Minho sépare le Portugal de l'Espagne.

funiculaire du Bom Jésus, fonctionne avec de l'eau
Bom Jésus
les jardins
15

Après notre visite du Bom Jésus, nous continuons sur l'Espagne. Nous restons quelques jours au camping pour profiter du soleil et du vent toujours présent, au menu promenades. Nous irons dans le village en face en prenant un bac qui traverse l'estuaire du Rio Minho. La température le matin est de 11° et en journée 22°.

Bac sur le rio Minho
Estuaire du Rio Minho
16

De A Guarda nous empruntons l'autoroute del Atlantico (Vigo, Pontevedra laissons à notre droite Santiago de Compostela) et bifurquons en direction de l'océan pour prendre la route au plus près de la côte et arriver à Muros au camping A Vouga face à l'océan. Tout au long de la côte des vues magnifiques. Nous restons ici quelques jours pour profiter de la plage : température le matin 13° l'après-midi 25°, mais toujours du vent.

Maison d'un capitaine au long cours
hum..... calamars frits
la côte à Muros
Port de Muros
1,80 € qui dit mieux, excellente, le vent assèche le gosier
depuis la terrasse du restaurant au camping
sur la terrasse du restaurant
17

Depuis Muros nous avons suivi la côte jusqu'au Cabo Finisterre, km "0" du chemin de Saint Jacques de Compostelle en Galice. Les pèlerins sont nombreux sur le chemin depuis Fisterra. Le temps n'est pas au beau fixe dommage, la côte est magnifique. Dans tous les villages de la côte des greniers à grains sont visibles à côté des maisons "el horreos", ils ont été installés lors de la culture du maïs pour garder les grains à l'abri des prédateurs ils sont aérés pour une bonne conservation des grains, Ils peuvent être en bois ou en pierre.

un symbole

Pour cette journée nous finirons notre route perdu dans les bois……

que la paix soit sur le monde
km "0"
le phare du cap
la croix du cap
18

Nous continuons notre route A8 en bordure de la côte. Notre arrêt pour quelques jours au camping l'Amuravela à Cudillero. Cudillero petit port de pêche sur l'Atlantique, la descente en direction de l'océan, c'est à pied. Ce village ressemble "un peu" aux cinq terres en Italie. La température le matin avoisine les 10° l'après-midi 22°.

Cudillero
grenier "el horreos"
détail el horreos, anti prédateurs
Cudillero
le phare de Cudillero
Cudillero (ressemble de loin aux 5 terres)
19

C'est au camping (animaux interdits) de la playa Arenillas que nous faisons étape pour quelques jours. La plage est proche de ce camping, l'eau de l'océan bleu profond. Ici les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle font étape, tout est fait pour les recevoir. Température 13° le matin mais l'après-midi cela monte jusqu'à 23°. En cours de route un arrêt s'impose les Picos de Europa sont encore enneigées.

la côte à Islares
la côte à Islarès
la plage à Islarès
la côte atlantique au loin Picos de Europa
Picos de Europa au loin
la côte à Islarès
20

Nous sommes de retour sur sol de France le 3 juin. C'est à St Pée sur Nivelle (64) que nous faisons escale pour quelques jours, au camping d'Ibarron, bien situé juste en face de Intermarché. Depuis quelques jours la température du matin est à la hausse 16° et en journée 19°. La grosse pluie arrive dès le lendemain, sans interruption pendant 12 heures. Nous restons coincés dans le CC, et le chauffage s'impose pour quelques heures. Dès que cet épisode pluvieux est passé, nous pouvons faire nos petites promenades.

maison basque
pont romain sur la Nivelle
hommage aux pèlérins de Saint Jacques de Compostelle
voie romaine
21

En cours de route les gaves traversés sont couleur chocolat après cette pluie sur toute la région. Nous arrivons pour quelques jours à Loudenvielle petite station dans la vallée du Louron, au camping La vacance Pène Blanche. Au menu, promenade autour du lac de Génos-Loudenvielle, et halte bière chez Rogé (bistrot de village) personnage très connu ici. Mais comme il est bon de se faire plaisir nous sommes allés à Balnéa 1er centre thermoludique de montagne en France. A Balnéa on bulle en eaux thermales naturellement chaudes et chargées en oligo-éléments. Vous passez des bains amérindiens, aux bains incas, romains, japonais et pavillon Cryo-tonic, de 18°, 33°, 36°, 37°, 40°, et 8°. Certains bains en extérieur et sous la pluie glaciale même à cette période c'est divin. Nous avons pu apprécier sous la pluie glaciale et sous le soleil le bain à 40°, une vraie détente, et bien évidemment le plaisir des yeux : les Pyrénées.

chez Rogé
nos amis les bêtes
Le Louron
Pyrénées
22

Escale à Fleurance (32) à l'aire de camping car, puisque nous prenons la route du retour vers le Nord, très doucement. 5° au départ de Loudenvielle, 30° à Fleurance, la chaleur est installée dans le Gers.

voilà pourquoi nous avons 5° le matin, il a neigé sur les hauteurs
23

En route nous nous sommes souvenus de CC qui s'arrêtaient à Blasimon, donc une halte toute trouvée sur le chemin du Nord, Château La Peyraude lieu-dit "Bleurette". chez Christelle et Jean-Luc Counilh. Espace pour camping car avec commodités, une dégustation des vins s'imposent dans un tel lieu.

vignoble du Château La Peyraude
24

Oui, nous avons pour habitude de remonter doucement à notre point de départ, grande étape au bord de l'océan, estuaire de la Gironde. C'est au camping le Puits de l'Auture que nous stationnons, bien situé en face de la plage et du phare de Cordouan.

dernière soirée à Saint Palais sur Mer - fête de la musique et des saveurs
vestige d'une guerre
la Charente Maritime c'est ça
chemin des douaniers
chemin des douaniers
carrelet
carrelets
les carrelets
entrée du camping et phare de Cordouan et toujours du vent
chemin des douaniers
chemin des douaniers
sur le chemin des douaniers
25

Canicule annoncée à la météo, 12° le matin, 25° l'après-midi, nous prendrons l'autoroute pour cette partie d'itinéraire beaucoup trop de changements de vitesse sur la N 10 et de giratoires, notre chauffeur n'apprécie pas. Nous stationnons pour la nuit à l'aire de Camping du bois du chaudron à Ste Maure de Touraine chez un particulier, aire très grande, nous sommes 3 et à l'ombre.

26

La canicule annoncée est là, 15° le matin au réveil, 27° en arrivant.

Cette photo en dit long, tout y passe, rien est oublié, étendage en arrivant à la maison, le soir tout est sec et rangé.

On est prêt à repartir……………… mais pas prévu, laissons les vacanciers travailleurs prendre la place.

Vous connaissez, la machine 18 kg de Super U fera l'affaire