Carnet de voyage

Irlande

5 étapes
1 commentaire
3 abonnés
Dernière étape postée il y a 1 jour
Ses plaines, ses moutons et ses pubs ...
Du 11 au 27 octobre 2021
17 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 13 octobre 2021

Avec l'automne qui s'installe un changement de décor s'imposait. Je n'allais quand même pas vous mettre des tonnes de photos de plages paradisiaques alors que la moyenne des températures de Lille va bientôt avoisiner 10° ressenti -3°.

Alors go, départ pour L'Irlande afin de profiter des plaines irlandaises sous des couleurs automnales!

Mais comme l'avion me fait débarquer à Dublin, je m'arrête visiter cette ville pleine de charme.

Dublin est la capitale de la République d'Irlande, Belfast étant la capitale de l'Irlande du Nord. C'est une ville très dynamique, et touristique. On y retrouve dans les rues comme dans les pubs de nombreux musiciens et artistes.

Dublin marque par ses églises, et notamment la plus grande la Cathédrale Saint Patrick, avec son architecture gothique.

Au coeur de Dublin séparant la ville en deux, le fleuve Liffey et ses innombrables ponts.

J'hésite à parler culture ou pub... Parlons culture d'abord !

La visite du Trinity Collège de Dublin m'a semblé indispensable, puisque l'université conserve le livre de Kells dans sa bibliothèque.

Le livre de Kells est un manuscrit réalisé au VIII ème siècle par les moines celtiques. Rédigé en latin, il reprend les quatre évangiles ainsi que le nouveau Testament. L'ensemble est largement illustré et coloré, une splendeur de l'art religieux médiéval. Il est également connu pour faire partie des plus anciens manuscrits connus.

Le livre de Kells est conservé au sein de la Old Library qui n'est pas loin d'être tout aussi spectaculaire, puisqu'elle contient un nombre impressionnant d'ouvrages anciens.

Bon parce que Dublin ne serait pas Dublin sans l'hospitalité de ses pubs... Et que pour se démarquer le Temple Bar Pub se démarque ...

2
2
Publié le 21 octobre 2021

Après Dublin, je prends une voiture anglaise et je vis un grand moment de solitude, puisque, j'ai eu la bonne idée de réserver la voiture dans le centre de Dublin à 9h, l'heure de pointe ...

Avec la conduite à gauche, j'ai le sentiment de reprendre mes premières heures de conduite à l'auto-école, mais il est où le moniteur ...😱.

Après une observation accrue, je commence à avoir les réflexes je roule à gauche, je prends le rond point dans le bon sens, ah oui quand on roule à gauche il faut dépasser forcément dans l'autre sens....

Un constat quand même, les Irlandais au volant sont aimables et patients (peut être ont ils tellement l'habitude des petites Françaises en panique) ...

Un Bonheur !

Donc je prends la voiture et je remonte dans le Comté de Sligo, au Nord ouest. Un choix a du s'imposer, l'Irlande du Nord et le Nord de la République d'Irlande seront pour un prochain voyage (il faut bien en garder un peu pour la suite !)

Dans le comté de Sligo, je découvre la campagne irlandaise , ses enclos de moutons et de grandes plages de sable fin accompagnées de tours en ruines, si caractéristiques de l'Irlande.


Mon point de chute me permet de prendre le temps de visiter une partie du comté de Mayo sous un soleil qui est bien agréable.

Le temps est extrêmement doux pour la saison, et je deviens de moins en moins surprise de voir les Irlandais se baigner régulièrement...

Les paysages sont à couper le souffle, en Irlande la nature est au premier plan.


Je visite la très jolie ville de Westport, ses ponts et ses maisons et commerces aux devantures chatoyantes. l'Irlande n'est pas connue pour son Soleil mais cela est largement compensé par la bonne humeur des Irlandais, le plaisir des gens de se retrouver, d'écouter de la musique au pub et les couleurs des villes.



3
3
Publié le 22 octobre 2021

Je crois que c'est en découvrant la région du Connemara que je commence à comprendre l'amour des Irlandais pour leur terre.

Je découvre la beauté des immenses plaines, la danse des nuages dans les collines. Au détour d'une route un arc en ciel se dessine. C'est le premier, ça ne sera pas le dernier. Il pleut régulièrement des arcs en ciel sur le sol d'Irlande. 🌈

Les nuages bas de pluie m'entourent et pourtant j'aperçois des puits de lumière, le ciel bleu transperce la couche de nuage à certains endroits. C'est inattendu, spectaculaire.

L'Irlande est s'en doute l'un des pays les plus doux qui m'ait été donné de visiter pour le moment.

C'est le silence ou uniquement le vent qui chante dans les plaines et souvent le bruit de la mer. C'est reposant, c'est apaisant.

C'est la nature tout le temps, l'humain vient ensuite..

Et pourtant je perçois le peuple irlandais comme accueillant, extrêmement doux et chaleureux. Il y a une fierté qui transparaît d'eux, de leur culture.

C'est un plaisir de les côtoyer.

Les mots semblent me manquer pour décrire ce que j'ai perçu ces derniers jours. Je vous partage un aperçu en photos et pour le reste il faudra venir le découvrir par vous même.



Et je finis avec l'Abbaye de Kilemore absolument somptueuse.

4
4
Publié le 24 octobre 2021

Comme après la pluie vient le soleil, après les plaines désertes vient la vie.

Je quitte le Connemara pour la grande ville de Galway. Troisième ville d'Irlande, j'ai peur de me retrouver dans le bruit et le monde après le silence.

Il n'en est rien.


Galway est bien ce qu'on peut appeler une grosse ville en Irlande, elle s'étend le long d'une baie (que j'ai trouvé à mon sens peu jolie...).

Pour autant, le centre de Galway ne doit pas dépasser la taille d'Arras (!?) et par conséquent j'arrive dans une ville où il est très facile de trouver ses marques.


Très vite, je découvre le quartier latin, coeur de la ville. Et j'y découvre de belles façades colorées, café et pub. La ville est gentiment animée, de manière bonne enfant. Les musiciens sortent dans les rues au moindre rayon de soleil.


Étant en auberge de jeunesse, je rencontre rapidement une bande de compères et j'en profite pour une tournée des bars en bonne compagnie.


Galway, c'est la vie mais dans des dimensions restreintes afin de ne pas être submergée..


Galway n'a pour elle que son charme, les alentours étant plutôt banals comparés aux côtés du Nord.


5

Ce matin là, j'ai pris la route j'ai trifouillé les boutons de la radio de la voiture jusqu'à ce que je trouve un air de musique d'irlandais.

J'ai enlevé le GPS, j'avais envie de me balader au gré des envies. J'avais un bout de destination en tête et en même temps tout le temps pour y arriver, je pouvais m'arrêter n'importe où, n'importe quand.


Le soleil accompagné mon parcours, alors j'ai sorti les lunettes de soleil.


L'Irlande n'est pas un lieu spécialement à voir. Ce n'est pas spécialement une randonnée à faire. C'est prendre le temps de se perdre, pour peut-être mieux se retrouver.

La musique irlandaise est pleine de rythme. Elle pénètre l'âme, elle engloutit les pensées.

Je roule et petit à petit, je me rends compte que je vais de mieux en mieux. Je vois la beauté du monde qui m'entoure, les paysages sont spectaculaires.

A ce moment, je sais que je ne pourrais pas être ailleurs. Je profite du présent et j'ai le sentiment que ça fait bien longtemps que ça ne m'est pas arrivée.



Le Burren est une vallée en dessous de Galway.

On y trouve de grandes plages et de jolies petits ports aminés de live music (Dooling, Lahinch etc ...)


C'est aussi cotoyer l'océan Atlantique avec ses vagues qui s'éclatent sur les falaises. Et entre montagne et mer, on trouve des dolmens (construction de pierre).


Les falaises de Moher.


D'environ 8 km, la randonnée le long des falaises permet de profiter d'un panorama exceptionnel sur les falaises.


La chance est avec moi puisqu'il fait beau et que le retour me permet d'avoir un magnifique coucher de soleil sur les falaises.

L'Irlande, c'est un pansement à l'âme de ceux qui vont toujours trop vite, qui en veulent toujours plus, qui sont toujours insatisfait. Et pendant que la terre me ralentie, les gens m'incitent à me réconcilier avec l'humanité.