Par georgy
En 1995, alors que j'étais affecté en Polynésie, j'ai découvert en Nouvelle-Zélande un pays extraordinaire qui a su m'émerveiller . Depuis je n'ai eu qu'un rêve: y retourner !
Septembre 2017
15 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Au mois de mars, j'ai su que j'aurai les moyens de faire quelque chose qui sortirait de l'ordinaire. Alors j'ai proposé à christelle que nous fassions un voyage en nouvelle Zélande. Tombé amoureux de ce pays en 1995, je voulais le lui faire découvrir dans un périple en camping car qui nous mènerait du nord au sud. Après maintes comparaisons des sociétés, des tarifs, des périodes, la décision fût entérinée de partir du 20 septembre au 08 octobre pour éviter la cohue du mois de décembre et les tarifs croissants à compter de novembre.

C'est donc avec une impatience difficilement contrôlable que nous attendons ce 20 septembre où l' A380 d'Emirates décollera de la piste de Nice pour nous emmener à Auckland via Dubaï et Melbourne...

Vite vite vite... Nous avons tellement hâte !

On a les billets !!!
On a les billets !!!
2

Enfin ! Nous y voilà ! Nous sommes le 20 septembre et le bel oiseau est là.

Dans quelques minutes notre voyage commencera réellement, allez ! Venez, et embarquez avec nous dans cette aventure.

3

Halte au pays des kangourous...

Dans 2h on enchaîne sur notre dernier vol de 3h30 pour auckland.

Mais au fait ! Jason, c'est le père ou le frère de Mel Bourne ?

4

Après un long périple nous sommes enfin arrivés à Auckland.

Petit dodo de récupération de 7h à midi. En ce moment nous visitons la ville, c'est très beau...

5

C'est parti pour la visite d'Auckland, juste le temps de s'adapter au changement d'hémisphère qui nous pousse à croire que dans l'hémisphère sud les gens ont tous la tête en bas !

Une fois accoutumés à cette nouvelle position renversante, petit repas au port avant d'aller admirer à plus de 200m de hauteur dans la sky tower la vue imprenable sur la ville entière.

La vue est tout aussi belle depuis le mont Eden. Voici un lien vers une vidéo pour un petit tour d'horizon

6
Voici notre partenaire pour le reste du périple. 


Nous avons récupéré notre campervan flambant neuf avec 200km tout juste au compteur.

Pas si simple de se jeter dans le traffic, tout est inversé et semble illogique dans leur façon de conduire. Mais bon, "quand y faut y aller ! faut y aller !"

Du coup, direction le sud sous un soleil radieux. Une Petite halte dans une ville au milieu de vastes prairies verdoyantes pour faire nos premières courses puis au pied d'une belle colline nous garons le véhicule pour cuisiner et savourer notre premier repas avec au menu un agneau succulent (honneur à la spécialité locale).

Arrivés au camping vers 17h, nous fonçons directement dans les piscines du site. Waikite thermal pools, possède des sources dont l'eau sort en ébullition générant de majestueux panaches de vapeur d'eau tout le long du ruisseau qui serpente près du camping. Et là, des piscines ont été aménagées, la température de l'eau varie selon les bassins mais c'est entre 35 et 42°c.

C'est chaud ! Très chaud... 

Après ce bain décontractant, petit dîner, planifications de la suite des aventures

La bière locale ne fait que confirmer ce qu'on savait déjà 😉

et C'est parti pour bonne nuit de sommeil.

7

Réveil matinal pour profiter des piscines chaude dès leur ouverture à 6h, un bain fort apprécié suivi d'un bon petit déjeuner, et, en avant!

Retour sur Rotorua et ses environs pour admirer les beautés générées par les activités magmatiques et volcaniques de la région. Visite du site de "te puia" avec son geyser, ses mares de boues et ses sources en ébullition. Déroutant de contempler la force de la nature dans ce qu'elle a de plus puissant, on n'ose s'imaginer si elle venait à se déchaîner...

Direction Taupo pour contempler les chutes de Huka.

Ensuite la météo étant amenée à se dégrader le lendemain nous décidons de filer d'une traite sur Wellington afin de visiter le musée et de découvrir un peu la ville avant de prendre le ferry pour l'île du sud.

La diversité et la rapidité des changements de végétation ne cessent de nous surprendre tout au long du trajet.

Arrivée tardive au bord de l'océan sur la côte sud pour une nuit de repos bien méritée. Le vent souffle et nous berce toute la nuit en secouant le van.

8

La Nouvelle Zélande fut nommée par ses premiers découvreurs, Aotearoa:"terre du long nuage blanc". Aujourd'hui nous avons appris pourquoi dans une tumultueuse démonstration. Des vents à 120km/h en pointe, un océan creusé et blanchi par les bourrasques, et la côte camouflée derrière un long nuage blanc.

Du coup, comme prévu nous avons été visiter "Te Papa Tongarewa": le musée de Wellington.

Très beau musée mettant en avant l'univers de la Nouvelle Zélande: sa nature, ses cultures maori et européennes et son histoire.

Temps fort dans cette visite, une exposition retrace la bataille des néo zélandais dans les Dardanelles​ à Gallipoli lors de la 1ère guerre mondiale. Certains faits de bataille sont illustrés par des statues de quatre mètres d'un réalisme bluffant.

Ce visage est celui d'une statue de quatre mètres 

Après ce moment culturel, place au voyage, et à la traversée en ferry pour rejoindre Picton sur l'île du Sud.

Là derrière, se cache aotearoa 

Pendant une heure le bateau affronte une mer bien formée avant de retrouver le calme des "sounds" qui nous amènent à bon port juste avant la tombée de la nuit.

Les sounds  sont des vallées envahies par l'océan 
9

Départ de Picton sous la pluie par la scenic drive en direction de Nelson. Végétation luxuriante avec de superbes palmiers fougères.

Végétation luxuriante, et déforestation galopante 😢

On retrouve le soleil à Nelson en longeant la baie de Tasman et nous le reperdons 20 km plus loin en attaquant la route de Lewis pass. Déjeuner au bord du lac de Rotoroa, les roues dans l'eau.

Notre étape s'achèvera de nuit à la péninsule de Banks. Une bière, du fromage et au lit complètement HS.

10

Après une bonne nuit réparatrice, nous nous éveillons dans la petite ville de akaroa où les vestiges de la présence Française sont perceptibles.

Première journée sportive du voyage, 16 km de randonnée qui nous amène sur la crête surplombant la baie d'akaroa durant lesquels les vues sublimes se succèdent !

Seuls les moutons et les vaches nous ont tenu compagnie ! Petite bière de réconfort après l'effort et l'éternel dilemme au moment du repas:

"alors bœuf ou agneau ?"

Kiwi notre drone de compagnie va vous en mettre plein les yeux... 

Fin d'étape à Jacksons après le franchissement d'arthur pass, pluie brouillard, des descentes de 16% sur plusieurs kilomètres, c'est beau mais ça se mérite.

11

Arrivés en pleine nuit à Jacksons nous nous éveillons dans un endroit charmant enveloppé dans cette "spongieuse" nature qui caractérise la côte ouest.

Direction fox glacier en longeant la côte. Juste une petite halte à Hokitika pour contempler l'océan et les bijoux en jade.

Le jade: Pierre uniquement présente dans certaines rivières de la côte ouest de l'île du sud, depuis toujours les maoris lui accordent une profonde importance et est offert en gage de paix. Mais Very expensive! Arrivée à fox glacier, un repas franchouillard nous dope pour monter voir la langue du glacier. Inouï de voir un glacier si proche de la mer.

Inauguration de nos ponchos que nous envient les chinois. Redescendus dans la plaine, nous enchaînons par notre premier footing autour du lac Matheson (trop bien, 10km de pur bonheur !) (mais la tête en bas)

Après l'effort, forcément le réconfort, quelques petites bières au saloon du coin !

12

Surprise! La sublime forêt néo-zélandaise s'était poudrée de blanc durant la nuit.

Départ pour Wanaka. A notre grande surprise nous longeons l'océan à plusieurs reprises avant d'attaquer "haast pass" .

Nous basculons sur le lac Wanaka puis sur celui de Hawea. Les paysages n'ont de cesse de nous surprendre et de nous éblouir ! C'est trop beau !

Arrivés à Wanaka sous le soleil, nous découvrons une ville animée et axée autour du sport (ski, trail, vtt...).


Repas vue sur le lac, le bonheur...

13

What an amazing day! (=quelle journée extraordinaire !)

Ce rêve nous trottait dans la tête depuis le départ mais nous ne pensions pas pouvoir le réaliser au niveau timing et météo, hier mauvais temps et demain idem MAIS ce matin en ouvrant les rideaux soleil radieux sans l'ombre d'un nuage... Le téléphone sonne à 7h et c'est Roger qui nous donne le feu vert. Nous sommes surexcités...

Au programme une journée complète en héliski avec 9 déposes sur différents sommets.

A peine décollés c'est waouh ! 
No comment! 


Nigel se pose a quelques centimètres de nous


Nous étions 4 plus notre guide Roger et bien sur le pilote "Nigel".

Voilà une infime partie de ce qu'on a vu et fait... 
14

Départ de Wanaka encore sous le soleil pour seulement 75km.Une première halte au pied de la station de ski de Cardrona, où les néo-zélandais ont trouvé une idée originale pour contribuer à la lutte contre le cancer du sein: une barrière de soutien-gorges toutes tailles de bonnets confondues!

Arrivés à destination, nous effectuons une visite ultra rapide des gorges du "shotover canyon".

Le jet boat est une invention et activité typique de nouvelle Zélande. coque plate, 2 turbines crachant 800l d'eau à la seconde avec une puissance de 700CV pour remonter le courant des torrents de montagne. Sensations garanties !

Repas au bord du lac de queenstown. A chaque ville, à chacune son repas au bord de son lac...

Nous montons au point de vue de la ville par le télécabine de Skyline, encore une vue à couper le souffle.

Des séquoias géants dans le parc

Clou du spectacle: visite de la réserve kiwi birdlife park, enfin nous voyons dans son enclos plongé dans une semi pénombre l'oiseau symbolisant son pays le Kiwi

Photo internet, on ne pouvait pas utiliser nos flash pour le photographier. 
15

Étape de repos à Queenstown:

Beau temps grâce au vent mais trop violent pour toutes activités sportives sauf pour les fous de benji du pont de Kawarau que rien n'arrête.

Visite d'Arrowtown, vestige de la ruée vers l'or, on se croirait dans la conquête de l'ouest.


Petit repas classique au bord du lac Hayes

Avant de passer l'après midi à flâner dans Queenstown (1ere vraie ville que nous arpentons sur l'île du Sud !)



16

Objectif pour tous les 2 : descendre plus loin au sud que nous n'ayons jamais été de toutes nos vies ! Nous voici donc sur les routes et les tracks de nouvelle Zélande.

Nous quittons les montagnes des alentours de Queenstown, pour traverser des paysages de plus en plus plats jusqu'à rejoindre la côte très vallonnée.

Le vent est toujours de la partie mais encore plus violent et notre van est chahuté...

Arrivés à "Slope point", les éléments se déchainent: vent, vagues, embruns mais rien ne nous empêchent de dévorer nos spaghettis bolognaises bien à l'abri dans notre camion. Cet endroit est magique, on peut y pratiquer le surf au milieu des dauphins, des phoques et des pingouins !

Nous longeons la côte, visitons quelques baies.

Comme nous avons roulé toute la journée, que nous en avons bien chié, en toute logique, nous terminons notre trajet à Kaka point !

17


Dernière grande étape de notre sejour: le Mont Cook / Aoraki, 3754m, point culminant de l'australasie.

Sublime mais glaciale 

Petit dejeuner à Kaka point au bord de mer au soleil levant ( c'est marrant de se rappeler qu'à ce instant commence un nouveau jour pour la planète entière) puis traversée des terres en direction de la Côte Ouest en passant comme d'habitude (ça y est, on est blasé 😉) au travers de paysages variés, surprenants et toujours aussi beaux.

Au milieu de nul part un mirage apparaît : la Corse. 

Franchissement du dernier pass de l'île du sud qui manquait à notre actif: Lindis pass. Hyper sec, ce qui est très surprenant pour la Nouvelle Zélande,

il débouche sur une immense plaine bordée de montagnes enneigees. Après 40km, elle se termine par le lac de Pukaki.

Et comme il y a un lac... On mange en contemplant la vue. Cette fois agneau et riz aux petits oignons avec en dessert une petite fondue chocolat banane, tandis que peu à peu la dépression que la chaîne du mont Cook tentait de contenir, commence à envahir notre partie de vallée.

18

Comme à l'accoutumé, la météo locale nous prévoyait de la pluie, et comme d'habitude nous avons eu du beau temps (les erreurs dans ce sens là, ça nous va !).

Mount Tasman 

Direction mont Cook village pour le départ du chemin de randonnée. Un chemin conçu pour les américains, pas de risque de trébucher!

Au cours de notre ascension le sommet finit de se dégager.

Mémorial aux alpinistes disparus

Si on voulait continuer la légende Maori , on dirait que le Dieu ciel, père d'Aoraki (=mt Cook) nous permet de voir son fils.

Après 1h30 de marche, nous sommes au pied du collosse de glace près d'un lac dans lequel flottent les icebergs issus de son glacier.

Contemplation... C'est à contre cœur que nous prenons le chemin du retour. Arrivés au van, pour nous remonter le moral, nous mangeons une tartiflette maori. Pour la seconde fois du séjour, nous profitons de notre table d'extérieur, et cette fois-ci face au mont Tasman.

Puis c'est de nouveau la route, pour une petite étape qui nous rapproche de la fin de notre périple.

Ce soir c'est notre dernière nuit dans le van, nous en sommes malades, du coup l'apéro s'est prolongé plus que de coutume.

19

Au moment de restituer notre campervan qui nous a accompagné durant tout notre périple. Nous voulions vous montrer qu'on aurait pu rouler dans un truc largement plus moche que le notre.

Et enfin ceux que l'on voit le plus souvent et dans lequel on n'aurait pas voulu voyager...

En matière de camping car, ils ont les mêmes qu'en France, mais pour les vans type utilitaire, c'est le moyen âge au niveau du style.

Spéciale dédicace pour toi Yvounet, tu as le plus beau des campervans.

20

Après nettoyage et rangement du camion nous reprenons la route direction Christchurch. Une fois le campervan restitué 😥, la chambre d'hôtel récupérée, départ pour visiter le centre de la ville. Nous étions très loin de nous imaginer la suite de la visite.

Christchurch à subit coup sur coup deux tremblement de terre en 2010 et 2011, ce que le premier avait épargné, le second a fini de le détruire, Faisant 185 morts.

Le centre ville avec ses bâtisses cossues en briques ou en pierre on été rasées et de grands complexes architecturaux très modernes sont en cours de construction partout.

Les kiwis ont su garder le moral et ont aménagé les premiers éléments mis dans l' urgence des séismes en un centre de vie où commerce et restaurants s'y côtoient.

Les shelters ont été réaménagés

Pour se changer les idées: à la mode locale, nous allons faire quelques parties de pool devant une bonne bière.

21

Ce que nous avons pensé de la Nouvelle-Zélande :

Glop-glop:

Toilettes ultra propres, omniprésentes, PQ inclu.

Peu de trafic

Les kiwis hyper acceuillants

Très peu de chiens donc pas de risque de marcher dans la m...

Paysages à couper le souffle

Possibilité de faire de l'heliski

Tip top pour les campervans

Multitude de bières

Nature encore vierge par endroits

4 millions d'habitants

Des prairies vertes aussi moelleuses qu'un green de golf

Pas de flics (apparemment)

Alcool au volant, idem France

Le kiwi, emblème du pays, trop mignon (mais j'ai envie de lui mettre la main au cul !)

L'agneau et le bœuf succulents

La vitesse maximale sur nationale est à 100km/h et ne varie pas jusqu'aux agglomérations

On se sent vraiment en confiance et en sécurité (> à Monaco !)

Lait de traite en supermarchés

Couverture téléphone internet omniprésente et rapide uniquement sur l'île du nord

Vous vivez dans le Larzac ou le plateau d'Albion, la nouvelle Zélande est faite pour vous ! (dixit Georges)

Vie simple, no stress

Pas besoin de pièces pour prendre un caddy !

Comme aux usa, on nous emballe les courses, c'est gênant mais on va dire que c'est pour la bonne cause...

Pas de panneau publicitaire.


Pas glop:

Énormément de touristes Asiatiques

Accent à chier!!

Roulent du mauvais côté

Bouffe à chier : suivent le modèle américain (mal bouffe)

Conditionnements démesurés

Viewpoint (point de vue) inexistant quand c'est vraiment beau, est présent quand il n'y a rien à voir !

Aucune mise en valeur de la beauté du territoire

Vie très très chère

C'est le moyen âge dans le domaine des sentiers de randonnées, VTT...

Vous êtes suicidaire, prenez un vélo de route, si les côtes ne vous tuent pas, le revêtement ou les trucks s'en chargeront !

Pas adapté aux citadins et aux adosTrop trop loin de nos proches !

Quelle idée d'avoir mis des stations de la taille des Vosges dans leurs Alpes !

Météo imprévisible (prévisions météo toujours à côté) mais misez sur un temps couvert et pluvieux (tout le monde sort avec son parapluie, même lorsque il fait beau)

La Néo-Zélandaise ne fait pas du tout rêver, c'est une anglaise avec 20kg de trop.

Les campervans sont tous plus moches les uns que les autres

Les moucherons au bord des lacs noirs et des plages de la côte ouest attaquent, piquent et le bouton vous gratte longtemps (idem moustique)

22

... De nous avoir suivi, et pour vos commentaires...

Une spéciale dédicace "just for you"

Haka bien se tenir !