Carnet de voyage

Road trip les cousins en vadrouille avril 2018

29 étapes
21 commentaires
11 abonnés
Dernière étape postée il y a 2220 jours
29
 avec 
2 participants
Avril 2017 "Salut les cousins,je part faire un road trip vers le sud , je peux faire étape chez vous?" Il est arrivé un samedi matin. De fil en aiguille on décide de partir en avril 2018
Du 22 au 29 avril 2018
8 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 23 février 2018

Donc, Dany le cousin, nous à envoyé un SMS pour nous informé qu'il partait pour un road trip moto de Paris vers le sud et qu'il pouvait s'arrêter chez nous!

Avec Christelle on était trop contents, on lui a répondu: "vient, on t'attend"

Et c'est comme ça qu'il est arrivé un samedi midi d'avril 2017.


Les retrouvailles, à droite Dany, l'autre..... c'est moi et sur la photo de droite.......c'est nous!

On à fait une belle petite balade entre mecs ce samedi après midi. Bâ voui Christelle à un métier " Les femmes au boulot, les hommes en moto.." 😀

Départ de Saint Maur direction Gargilesse en passant par Argenton-sur-Creuse.

Saint Maur
Argenton sur creuse

Bon fin de la balade à Gargilesse après une pause en terrasse bien méritée, retour à la maison par la route du val de creuse.

Petite soirée tranquillou avec apéro, dîner etc.... et bien sur on cause, on cause, on cause et puis patati et puis patata et ça serait super qu'on fasse un road trip ensembles et blablabli et blablabla.

Dodo Dany repart demain matin direction le sud.

2
2
Publié le 23 février 2018

Dany est de retour du sud et il fait une petite pause chez nous pour se reposer avant de rentrer à Paris.

Il arrive le vendredi en fin d'après midi, re soirée tranquillou avec apéro,.......... enfin vous savez comment ça se passe et ce coup-ci: c'est décidé on partira tous les trois.

Reste à définir quand et où !

Ça, on verra plus tard............

3
3
Publié le 23 février 2018

Bon.. On a échangé, beaucoup et posé les congés.

Ba oui y en a 2 qui bossent ( Christelle et Dany ) moi je suis en vacances prolongées obligatoires 🤒.

Les dates sont fixées, ce sera départ le dimanche 22 avril et retour le samedi 28 avril voilà !


Pour la destination on a choisi le sud, la Provence!

Surtout on croise les doigts tout le monde pour avoir du beau temps.

4
4
Publié le 24 février 2018

Bon comme on a du bol et que la familia est grande, en descendant vers le sud, le Vaucluse, en l'occurrence du côté d'Orange, Châteauneuf-du-Pape, Courthézon, Avignon et plus précisément Sorgues, on a ze tonton, mais attention: quand on dit ze tonton c'est ZE TONTON.

LE top du top, the master, bref le tonton que tous les enfants aimeraient, révéraient d'avoir.

C'est le petit dernier de sa fratrie et du coup bah ........on a que 7ans d'écart.

Ceci expliquant peut être cela.

Je vous passe tous nos bons moments et toutes nos anecdotes, ça nous appartient et ça ne s'écrit pas, ça se raconte de vive voix.

Ce qui est sur c'est que si je devais attribuer l'Oscar du meilleur tonton ce serait à lui.

J'ai nommé : TONTON RUI


THE MASTER Oscarisé par moi même !

Bref, en clair on partira de Saint Maur pour rejoindre Sorgues.

510 bornes en traversant l'Auvergne et l'Ardèche.

Ça promet des paysages à couper le souffle, de nombreuses photos et plein de choses et de bons moments à raconter.

5
5
Publié le 25 février 2018

D'abord la bécane de Dany :

BMW R 1150 RT de 2003 55890kms 106 ch




Maintenant la notre:

HONDA 1300 PAN EUROPEAN de 2002 184470 kms 126ch

Ma grosse baleine
6
6
Publié le 26 février 2018

On est donc 3.

2 gars une fille, alors galanterie oblige, honneur aux dames 👸


Christelle, génétiquement prédisposée pour le road trip moto, la preuve.

Elle ne craint rien ni personne en Harley Davidson............







On continue avec !e bo gosse de la famille, le plus grand voyageur du ghetto de Neuilly-sur-Seine,

the big adventurer........... Le routard des pays de l'est,








..... Dany.


On fait aussi du camping dans les pays de l'est?

Et pour terminé : votre serviteur.

Oui je sais, 11 ans séparent ces deux photos!
7
7
Publié le 27 février 2018

On commence a y voir clair 💡

On à défini à peu près le déroulé de la semaine mais rien n'est définitif, ça peu changé à tout moment, avant ou pendant, en fonction de l'envie, de la forme, de la météo etc...


Voilà les grandes lignes, le détail un peut plus tard, on va pas tout mettre d'un coup.

PATIENCE...............!

Départ dimanche 22 a 8h de Saint Maur vers Sorgues


Lundi 23 le tour du mont ventoux

Ha le Vaucluse que c'est beau!

Mardi 24 route de la lavande de Carpentras à grasse

Les mimosas de grasse capitale du parfum. Dommage on les verras pas en fleur ce ne sera pas l'époque 🙁

Mercredi 25 Grasse à six fours les plages par le Verdon et le lac de sainte Croix

C'est pas beau ça ???

Jeudi le Luberon ou Plage ou...... On sait pas, on verra.

Ça dépendra de l'humeur du jour

Vendredi Six Fours vers Sorgues par le Luberon et Avignon

Ça sent la fin...........😖

Samedi retour saint maur

8

On sais qu'on part, on sais quand, combien de temps, on sait où....mais en attendant la vie suit son cours.

V'la ti pas qu'un samedi après midi si mes souvenirs sont bons, Dany me fais savoir qu'il a chu!😟

Ba oui chu, gaméler, tomber, viander, s'est pris un gadin,

Bref y s'est cassé la gueule et pi c'est tout....!!!!!!

Un ou une vilaine me raconte t-il a cru bon de renverser du gasoil dans un rond point ( vous savez ces trucs circulaires tout moches qui soit disant remplacent les feux tricolores aux carrefours pour sécuriser et fluidifier le trafic et qui poussent comme des champignons).

Moi a mon avis c'est surtout pour nous casser la moyenne et puis pour la sécurité y supprimeraient directement le carrefour et bin on serait bien plus en sécurité 😇 et ça casserait pas la moyenne na..!

C'est le coup classique, comme le gasoil est pas assez cher, ni rare, on rempli le réservoir a ras la gueule, et au premier virage vloutch ça pisse par le trop plein.

Résultat, un Dany par terre ( ouille ouille ouille a bobo) mais rien de grave, l'a quand même trainé la patte arrière gauche pendant une semaine l'adventurer. Et des frais de réparation conséquents de plusieurs centaines d'euros sur la BM.

Bon faut dire aussi que la BM c'est de la guimauve. A croire que les Bosch fabriquent leur piéces de châssis chez Harribo 🤔. Si faut dépenser mille balles chaque fois qu'on se bourre ça fait cher le tagadin 😇.

Depuis, sa patte arrière va mieux et la BM aussi ouf on pourra partir!



Pour mémoire

En ce qui nous concerne, la baleine à fait des siennes.

Quelques caprices de batterie dès que madame reste à l'écurie plus de 5 jours. Un coup de maintien de charge et le tour est joué, mais y a plus grave!!!!

En rentrant de chez Merlin ( Leroy) elle tombe malade a 200 mètres de la maison. De la fièvre qu'elle a!

Alors je l'ausculte, j'écoute son coeur, je la fait tousser, je la palpe et là.............je sens sous ma main.......son petit radiateur, tout chaud en haut et tout froid en bas, oh la pauvre avec ce temps elle à attraper une calorstite aiguë.

Je lui prescrit donc une grosse dose de liquide de refroidissement en perfusion, après avoir procéder à l'ablation du calorstat nécrosé et à la greffe d'un nouveau.

Après 15 jours de convalescence elle va beaucoup mieux, ouf on pourra partir!

Sans commentaire non?
9

Deuxième étape de notre vadrouille

Le Ventoux (1909 m) n’est pas qu’un graal de cyclistes, il s’affirme aussi attirant pour les motocyclistes. La montée vers le sommet, depuis Malaucène via le Mont-Serein (1445 m), s’avère une redoutable route à course de côte. Le revêtement parfait, sinueux à souhait, invitera même les moins téméraires à la prise d’angle.

Vivement qu'on soit la haut!

Mais avant d'arriver au sommet du Ventoux, si la météo le permet, il y a quelques étapes fort sympathiques, si en plus la météo est de la partie, que du bonheur.

On va détailler ça sur les quelques jours qui viennent.


Première étape importante:

Vaison La Romaine

La ville a une histoire qui remonte avant la conquête romaine de la France, il y a 2000 ans (d'où le nom de la ville). 

Vaison-la-Romaine est classé comme un "des Cent plus Beaux Détours de France."


A découvrir

- les vestiges romains

- la ville haute médiévale

Deuxième étape:

Les gorges du toulourenc

les Gorges du Toulourenc vous invitent à une hâlte rafraîchissante dans un environnement de toute beauté.


Le Toulourenc prend sa source au pied du Château d'Aulan et serpente sur une trentaine de kilomètres jusqu'à l'Ouvèze. 

Alimenté par le Mont Ventoux, il offre de jolis coins de baignade dont l'eau fraîche est bien appréciable pendant la canicule estivale !

C'est un peu chouette tout ça non?

Troisième étape et ce sera tout pour aujourd'hui :

Sault

Sault est un village attrayant, pour faire une halte et en profiter pour se restaurer.


Les raisons de cet arrêt : 

- Son centre historique

- La beauté des paysages environnants


Sault est également un centre important de l'industrie de lavande de Provence.

Un lien intéressant : www.la-ferme-aux-lavandes.com


Terre de Lavande!

C'est tout, pour le moment!

10
10
Publié le 1er mars 2018

Quatrième étape:

Les Gorges de la Nesque

Un canyon grandiose, ancienne route de diligence à flanc de rocher avec un aplomb vertigineux à couper le souffle, des tunnels et arches de pierre, le lit asséché de la rivière que l'on devine à peine sous une végétation luxuriante, tel est le décor.


Pause obligée au Belvédère du Castellas pour admirer le Rocher du Cire.


Les gorges de la Nesque, un paysage façonné par le temps.

Whaouuuuu!

Enfin.......Le Mont Ventoux


Le Mont Ventoux, le "Géant de Provence", qui culmine à 1912 mètres, domine le paysage.


Un mont chauve qui domine la Provence, et depuis lequel, par beau temps, on aperçoit la Méditerranée au sud, les grands sommets des Alpes au nord.


Quelques précautions à prendre par grand vent.


P....aing qu'est-ce que c'est beau..........!

Maintenant faut redescendre pour rentrer à Sorgues.

Mais comme on est gourmands, on va faire encore un peu les touristes.


Prochaine étape :

Malaucène


Malaucène est un village qui offre de nombreux atouts :

- un village médiéval, un cours ombragé par des platanes, de nombreux commerces, la source du Groseau, des monuments classés telles l’église Saint Michel avec son orgue du XVIIIème siècle et la chapelle Notre-Dame du Groseau.

Et encore une belle étape :

Carpentras

Carpentras a beaucoup d'intérêt à explorer dans son vieux centre, répertorié comme une 'ville d'art et d'histoire'.


Notre visite sera axée dans les rues au cœur de Carpentras, où les magasins et maisons entourent les places ombragées, de nombreuses fontaines babillage, et bien sûr on trouve beaucoup de cafés où on peut s'asseoir et regarder le monde passer.

Au secours.,...., messire, les sarrazins !! 😵

Fin de cette deuxième journée, retour à Sorgues.

11
11
Publié le 2 mars 2018

Mais comment qu'ça s’fait qu'on est devnu motards?????

Tin bâ c'en est une bonne question ça !

Réfléchissons un peu, ça vient bien de quelque part, on est pas nés comme ça, c'est pas possible!

Si? Ah bon........ ça alors! Quoi? C'est Génétique qu'y disent?

Explications:

Prenons un ou deux exemples concrets et en images.

Dany, sont père est motard et sa mère aussi la preuve.

Bon je sais plus l'année mais c'est eux c'est sur.

Le tonton ( c'est mon oncle puisque c'est le père de Dany qui est mon cousin, vous suivez là ?) il a toujours eu des bécanes. Je me les rappellent pas toutes, mais au moins 3; une Honda 500 CX, puis une Harley-Davidson et la dernière une vieille BMW je crois et ma tante ( la mère de Dany, ma marraine, vous suivez toujours là?) elle a toujours suivi tonton.

Du coup le Dany génétiquement il aurait soit disant un héritage de par ses parents.

Vérifions ça :

A gauche tonton, à droite Dany. Surprenant non??

Voilà donc la démonstration, la preuve par l'image que c'est GÉNÉTIQUE.


Prenons un deuxième exemple.

Me concernant, mon grand père était motard ( dans sa jeunesse, après la génétique s'est barrée vite fait quand il est venu en France, comme il était clandestin cette conne a eu la pétoche avant de passer la frontière.)

je crois me souvenir d'ailleurs qu'il a kidnappé ma grand mère en moto! Seule solution à cette époque pour vivre une belle histoire d'amour sans être mariés.

Si ça c'est pas une preuve que la moto est symbole de liberté !

Bref le grand père était motard, donc mon père............ Hé ba non, nada, kedal, walou. Pas motard du tout, normal, si vous avez suivi, puisque cette conne de génétique à pas voulu passer la frontière avec grand père, quand ce fut le tour de papa de venir rejoindre grand père en France, la fille de la génétique de grand père, cette petite conne, elle a fait pareil. Vous suivez toujours ? Je sais c'est compliqué la génétique.

Mais la génétique, elle sait pas tout, elle ne prévoit pas tout et surtout, elle peut changé.

Et c'est un jour pendant les vacances du mois d'août au Portugal que c'est arrivé.

J'ai passé tellement de temps avec mon grand père que ma génétique à moi un jour au Portugal, elle à fini par retrouver et convaincre celle de mon grand père ( la conne, vous suivez ?) qu'elle pouvait revenir.

Bon celle de mon père ( la petite conne) , on sait pas ce qu'elle est devenue, on a plus jamais eu de nouvelles.

Voilà donc l'explication de la génétique qui a sauté une génération et c'est tombé sur moi.


Avec grand père à gauche à droite quand qu'on à retrouvé la génétique........

Avant de conclure, on va voir ensembles, que la génétique c'est quand même tordu, têtu, sensible..... et que ça à beau être modifié, hé ba pas tant que ça.

Prenons l'exemple de mon frère, lui aussi la génétique elle à fini par sauter une génération, il filait le parfait amour avec sa bleue ( mobylette Motobécane pour les ignorants).


La bleue, ba...........elle est bleue!

puis des scooters etc..... Pratique pour aller au taf, gagner du temps et tout et tout. C'était sans compter sur l'OGM ( Oganisme génétiquement modifié, toujours pour les ignorants).

Pas de bol il à fait le mauvais héritage, ou bien il a pas passé assez de temps avec grand père, toujours est il que la génétique avait un DÉFAUT, il arrêtait pas de...........


Vous aurez compris que la gamelle était son pire ennemi !

C'est sur, y avait un gros défaut, mais coup de bol la génétique n'avait pas changer tant que ça ( la conne vous vous souvenez!) et un obstacle lui a fait peur:

LE MARIAGE! L'a eu peur de ma belle soeur 😉

Ses vieux démons sont revenus, à nouveau elle s'est barré et mon frère à arrêté de se bourré 😁

Voilà comment qu'on est devnu motards!

C'est de la Génétique...

C'est vrai qui fait beau
12
12
Publié le 5 mars 2018

Aujourd'hui, Je relisais le carnet depuis le début et je réalisais soudain que lorsqu'on parle de moto, de road trip, d'aventure, on ne parle pas ou peu souvent des filles.

Alors je me suis dit: " je vais essayer d'écrire quelques lignes pour parler un peu, des Filles".


Souvent, elles sont passagères, d'abord dans leur jeunesse, sur la mobylette avec leur boy friend ou avec leurs frères, oui oui, la preuve:

Vous la reconnaissez????? Non, pas ma soeur, ma première mobylette !! Une balle.

Puis plus tard avec leur homme, sur une grosse cylindrée, oui oui elles aiment chevaucher les grosses cylindrées, la preuve:


Mais les temps changent, les femmes sont de plus en plus nombreuses à passer leur permis moto, de plus en plus nombreuses à rouler et piloter des grosses cylindrées ( elles aiment ça j'vous dit!), oui oui j'ai écrit piloter, y en a même qui roulent plus vite que les mecs, la preuve:

Ana Carrasco, première femme à s'imposer en vitesse moto mondiale




Une jeune pilote espagnole de 20 ans a écrit une page d’histoire - de la moto - hier sur le circuit de Portimao, à l'occasion de la dixième épreuve du WorldSBK 2017. Elle l'a d'ailleurs fait avec panache, décrochant la première victoire d'une femme en vitesse moto mondiale (hors sidecar) sous la barbe - naissante - de ses adversaires...


C'est en effet au prix d'un magnifique finish qu'Ana Carrasco (ETG Racing Kawasaki) a remporté la septième course de la nouvelle catégorie du Championnat FIM World Supersport 300.

C'est pas beau ça ?

Les filles elles ont même des magazines moto rien que pour elles


Et elles ont des boutiques rien que pour elles aussi et des rayons dédiés.

Voilà, vous voyez les filles, on est ni macho, ni misogynes!😇 on a juste encore du mal a prendre la place passager, on se demande bien pourquoi!


Pour conclure cette journée dédiée à la femme je vous met une planche de BD sans commentaire, tout y est dit.

13
13
Publié le 5 mars 2018

Troisième étape de notre vadrouille

Pour les plaisirs des sens, les Routes de la Lavande nous entraînent dans leur grande traversée, du Vaucluse aux Alpes-Maritimes. Jamais au grand jamais, nous n'apprécierons tant la moto qu’en nous fondant dans ces paysages où l’émerveillement des yeux prend toute sa dimension lorsque montent au nez des fragrances uniques.

C’est presque banalement, que débutera notre itinéraire à hauteur de Carpentras. Au départ, dans la plaine, règnent les vergers. L’été, saison de floraison des lavandes, est la période rêvée pour réaliser ce tracé. Après les cerisiers, sur la D177, Venasque, perchée sur son rocher, annonce l’arrivée du relief.

Venasque un des plus beau village de France

Nous sommes dans le Luberon où l’Abbaye de Sénanque, mondialement connue, mérite notre premier arrêt avant de pouvoir jouir, le mot n’est pas trop fort, du panorama en trois dimensions qu’offre le village de Gordes. On y accède en cheminant entre les murs de pierres sèches dont sont faites les bories, petites cahutes des temps anciens symboliques du lieu.

Plus loin, sur la D2, on frôle Roussillon, enjôleuse et teintée de rouge, comme Toulouse de rose. Rater la visite des fascinantes carrières d’ocre serait un sacrilège.

Très vite le sceptre vire au bleu, enjolivant les bastides lorsque les premières lavandes se mêlent aux coquelicots à l’approche de Saturnin-lès-Apt. La D943 qui suit est chaotique, sauvage et toujours déserte. Elle s’élève au-dessus de la plaine avant d’aborder la vallée où les paysages, piqués de petits et grands champs bleutés, exultent à la belle saison. S’ensuit une végétation de maquis, sèche et fournie, qui guidera votre route jusqu’au château de Javon.

DU GÉANT DE PROVENCE À LA CAPITALE DE LA LAVANDE


Sur 20 kilomètres, l’immersion dans le bois du Défens fait naître une impression de solitude qui s’estompe à peine quand déboule sur la gauche l’impressionnant Mont Ventoux.


Sa silhouette vous escortera jusqu’à Sault, capitale d’une lavande qui se manifeste à la vue comme au flair sous la forme de trouées colorées embaumant l’atmosphère chauffée à blanc. En traversant le minuscule hameau de Saint-Jean de Bourgade, un panneau « contrôles de vitesse fréquents » prête à sourire. Sault est annoncée. Nous pourrons à nouveau y voir le Géant de Provence, en terrasse sur la promenade, devant un verre ou un plat. "Que c’est beau la vie !" chantait Ferrat. Peut-être aurons nous alors envie d’emboîter la roue de ces innombrables cyclistes débutant ici l’ascension de leur vie. Autour de la D30, refaite à neuf, les champs de lavande partagent leur emprise avec des champs de blé. Bientôt, les radars (militaires) du plateau de l’Albion pointent leurs grandes oreilles vers le ciel. Photos interdites, « Big Brother is watching you ». Sur le plateau de l’Albion, très peu de maisons, mais des chèvres, des producteurs de miel et des lavandes à foisons, matures au début des vacances, avant qu’on les récolte entre mi-juillet et mi-août. Arrêtez-vous, asseyez-vous, regardez autour de vous et respirez les senteurs enivrantes !


La suite plus tard.........

14

Après quelques jours d'absence et de silence pour cause de grippe. Me voici de retour donc on continue.


Point de mire sur les lavandes

A Saint-Christol, nous prendrons la D166 à gauche et quitterons le Vaucluse pour les Alpes-de-Haute-Provence. Surtout, ne pas se laisser happer en croisant la « grande » route d’Apt. Poursuivons les chemins de traverse via la D18 vers

Saint-Michel-l’Observatoire, la bien nommée. Sur cet itinéraire oublié, il n’est pas impossible que nous croisions une ou deux voitures, probablement allemande, hollandaise peut-être. Revest-des-Brousses, attention goudron fondant, glissant, déformé par les rayons du soleil. Souvent, la vision de quelques lavandes sur leur lopin de terre jaillit, tel le mirage dans un halo de chaleur. Pour soulager le corps et réveiller l’esprit, des chênes viennent encadrer la route sur laquelle ils projettent la fraîcheur des ombrages. La D5 est plus large. Saint-Michel, son centre d’astronomie, puis la D4100 tracée en rouge sur la carte. Deux kilomètres après Mane, nous apercevrons Forcalquier fière sur son python ; presque une grande ville après tant de petits villages. Au-delà, prenons gare aux radars (routiers) mobiles jusqu’à la D4 que nous avons préférée à la D4096 pour rallier Manosque. Cap à l’Est toujours par une route agréable, dégagée : voilà des amandiers, puis des champs de blé ; Valensole est en point de mire.


Son plateau est un haut lieu des lavandes. Laissez votre regard courir à perte de vue sur cette mer d’épis bleus ondulant sous le vent. Et humez leur parfum délicat jusqu’à vous en imprégner. Les lavandes qui défilent autour de vous occupent quasiment tout l’espace. Vous êtes prêts ?



PRUDENCE


Adieu plateau, on continue par Valensole dont nous allons viser l’étroite rue « principale » et, trois kilomètres après, par la D15 (qu’il ne faut pas rater) menant à Allemagne-en-Provence.

Une tranche de plaisir que cette petite route, encore et toujours déserte, qui vire et tournicote dans une agréable chênaie. Après Riez, une série de virages en crochet a dû mettre plus d’un motard KO : Attention, Danger, 90° brutaux (non) annoncés ! Avant Mézel, au bord de la D952, une Maison de Pays vante l’artisanat et les produits de terroir du Verdon. Riez. Puisque nous parlions de crochets, je vous propose d’en faire un, cette fois touristique. Il faut approcher Digne par la D907 que vous aborderez comme une étape de liaison (comprenez une grande route) avant le col de l’Orme où la N85 se transforme en circuit de vitesse qu’on aimerait voir en tant que tel. Ne vous y amusez pas, car les radars, fixes et volants, veillent ! Juste avant Fontenelle, adieu grand axe. Mais la D117, que vous devez prendre, n’est pas indiquée. Elle débute face aux panneaux Malija et Mallemoisson placés sur la voie opposée. C’est le retour dans la vraie vie, sans le stress des autos.



DE LA ROUTE DU TEMPS À CELLE DE NAPOLÉON


Après 13 km, Thoard apparaît. Montez jusqu’à ce village, où vous pourrez admirer les champs de lavandes s’étalant à vos pieds. Et buvez un coup frais avant de poursuivre la boucle sur la D3, classée Route du Temps par la réserve géologique de Haute Provence. Si elle secoue un peu, rien n’y laisse penser que nous sommes au XXIème siècle. Descendez le col du Bonnet parmi les chênes et vous revoilà sur la N85 pour un chemin à l’envers jusqu’à Châteauredon, où vous la poursuivrez. Versant dans le grandiose, les hautes paroies de la clue de Chabrière donnent le frisson, puis la route suit les rails du fameux petit train des Pignes. A Barème, Saint-André-les-Alpes est indiquée à gauche par la N202. Allez-y. En été, la route n’est pas encombrée par la neige. En regardant vers le nord on imagine les premières stations de ski, alors que 40 km au Sud par la voie des airs, quelques vautours, imperturbables, font des cercles au-dessus du plus célèbre canyon d’Europe. A Saint-Julien,  optez pour la D955 et laissez vous glisser sur 15 km au fil du Verdon qui va bientôt s’agrandir pour former le lac de Castillon. Courbes divines au-dessus d’une eau turquoise, barrières de sécurité doublées d’un intelligent tube plastique et fraîcheur bienvenue : un paradis pour les motards, qui regretteront simplement que la baignade soit ici prohibée.


Castellane, avec la vie, les commerces, les touristes et les sportifs d’eau vive vous allez vous ré acclimater à la civilisation. La descente vers Sud s’effectue par la Route Napoléon (D4085, puis D6085). N’en rêvez plus, vous y êtes ! Luens, Valfière, enchaînez les cols sans trop vous prendre au jeu, mais songez que ceux du Monte-Carlo sont tous prêts, imaginez qu’en hiver, le blanc remplace souvent le vert et passez, sans vous retourner, devant la grande prison perdue dans un paysage calcaire à couper le souffle. Au loin, en bord de mer, l’étonnant immeuble de Marina Baie des Anges indique que la fin du voyage est proche. D’ailleurs, vous pénétrez dans Grasse, ville des fleurs et des parfums. Oubliez le cuir, le casque et accoudez-vous au balcon de la Côte d’Azur qui domine la Méditerranée, avant de visiter quelque fabrique réputée d’où vous rapporterez un parfum. Ensuite, et seulement ensuite, vous pourrez sagement rentrer au bercail, conter à vos amis votre merveilleux périple.



15

Partir c'est bien, ne rien oublié c'est mieux! On va essayer de faire une liste, mais quoi qu'on prend?


Soyons méthodiques, d'abord pour la moto.

Bin oui..... C'est elle qui va nous porter avec tout notre barda, alors faut la chouchouté et prévoir ze trousse de secours au cas ou qu'elle se fasse bobo.

Je passe sur la révision, on va dire que ça coule de source et que c'est fait pour ma baleine.

Un contrôle des niveaux et pression avant de partir suffira.

Changement du pneu arrière aussi, car il a 12000 et ne fera pas 2000 de plus surtout chargé.


Sur celle de Dany, révision a faire avant de partir mais comme il arrive le mercredi et qu'on décanille le dimanche, on a le temps de faire ça ensembles tranquillou.


Donc la liste moto:

- kit anti crevaisons tubeless (mèches+cartouches co2)

- mini compresseur si on a la place

- rouleau de scotch américain

- fil de fer

- fusibles de rechange

- ampoules de rechange

- liquide de refroidissement

- huile

- chiffon micro fibre

- double des clés

- lot de bord

- lampe frontale avec piles neuves

- gilets jaunes


Liste multimédia :

- GPS + (chargeur allume cigare+ câble USB dans sacoche réservoir)

- intercoms chargés+( câble+chargeur dans sacoche réservoir)

- gopro chargée+ (câble+chargeur+cartes micro sd+ supports dans sacoche réservoir)

- téléphones portables chargés+ (câbles+chargeurs dans sacoche réservoir)

- batteries de secours chargées dans sacoche réservoir

- tablette+câble+chargeur dans sacoche réservoir

- appareil photo+ batterie+chargeur dans sacoche réservoir


La suite demain.......

16

On s'est arrêté au multi média donc on continue.

Une petite correction toutefois, ne pas oublié les gilets jaunes, ba oui c'est obligatoire en cas de panne.


Pour le dodo improvisé, on sait jamais:

- tente ( surtout ne pas oublié les sardines 😇 spéciale dédicace 😉).

- maillet

- sac de couchage avec matelas

- lampe a leds

- grands sacs poubelle pour protéger en cas de.....pluie

- petits sacs poubelle


Et aussi:

- Tendeurs

- sangles

- sacoche de réservoir


Dans les sacs:

- 6 sous vêtements

- 4 t-shirts

- 2 pulls

- 6 paires de chaussettes

- 1 Jean

- 1 paire de baskets

- 1 haut manches longues thermique

- 1 bas thermique

- 1 serviette toilette séchage rapide


Équipement moto:

- casques propres+visières

- gants ( 2 paires)

- blousons+ doublures

- pantalon moto

- bottes moto

- tour de cou 1 léger+ 1 chaud

- haut+bas de pluie


Documents :

- papiers de la moto

- permis de conduire

- carte d'identité

- carte vitale

- carte de mutuelle

- carte bancaire

- argent


Voili voilou, si y manque quête chose on corrige et on commente.

O doumain..............


C'est pour ça qui faut rien oublié....... Hein!!!!!!
17
17
Publié le 15 mars 2018

La moto, c'est............comment vous dire................grisant?

Ouais c'est ça c'est grisant !

Cette sensation de puissance, ce sentiment de liberté, le contact avec la machine, le bruit, les vibrations.

Ce freinage puissant, le feeling du contact des pneus sur la route, la domination qu'on exerce sur la machine dans les courbes et la puissance du moteur, là sous la main droite, cette puissance prête à se libérer d'une simple rotation du poignet, ouais........... C'est grisant !

Le souffle de l'air sur le visage, sur le corps, les odeurs du vent, l'impression d'être en communion avec l'environnement, et la nature..........c'est grisant !

C'est grisant si on fait pas les cons, si on adapte sa vitesse, si on respecte le code de la route et les distances de sécurité.

C'est grisant si on entretien correctement sa machine, pneus, freins, suspensions, éclairage.

C'est grisant si on est bien équipé, casque, blouson, gants, pantalon, bottes adaptés à la saison.

C'est grisant, mais c'est fatiguant, de devoir toujours être en alerte quand tu croises une voiture, quand tu prends un rond point, quand tu arrives à un croisement sur une route ou t'es prioritaire, quand tu doubles une auto ou un camion ou pire, quand tu te fais rentrer dedans sur l'autoroute sur la file de droite par une jeune conductrice qui envoi des textos en roulant a 135kmh et ne t'a pas vu. Alors tu as percuté le rail de sécurité de plein fouet et là c'est pas grisant.

Elle a écopé de 3 ans de prison dont 2 avec sursis, toi du sursis t'en a pas eu. C'est pas grisant.

Les préjugés voudraient que la vitesse soit coupable ou un facteur aggravant, les préjugés on la peau dure, mais non la vitesse n'est pas en cause.

Pourtant pendant cette semaine road trip, on va croisé plus de radars en tout genre que de contrôles d'alcoolémie ou d'utilisation du téléphone portable au volant.


Coyote, espèce nuisible, non protégée par le WWF et insensible au réchauffement climatique.

Comme on est des motards, avides de liberté, de respect, de courtoisie, d'une grande intelligence et doués d'un sens de l'anticipation très aiguisé pour flairé les emmerdements, on ne se fera pas chopé et ça...............

C'EST GRISANT !

C'EST GRISANT !!!!!!!!!!
18

4eme jour de notre périple directions Six Fours les Plages, mais pas directement, on va d'abord traverser le par naturel régional des préalpes d'Azur jusqu'à Castellane.

A partir de Castellane, nous sommes dans le Parc naturel régional du Verdon.

Direction le lac de Sainte Croix et Moustier Sainte Marie

C'est tout pour le moment ! Dirait la voix 😉

19

Bon on continu maintenant en suivant le lac de Saints Croix, jusqu'a Sainte Croix du Verdon.

Franchement ça va être trop dur!!!

Et pour finir cette journée on traverse le Verdon vers le sud pour arriver à Six Fours les Plages chez Dominique le cousin de Dany.

La c'est sur on va peiner

La suite du voyage bientôt ...............!

20
20
Publié le 2 avril 2018

Le temps passe, vite, très vite. Nous voilà à trois semaines du départ. C'est tout près et en même temps très long.

Très près car on a démarré ce carnet de voyage à J -60 et ça fait déjà 38 jours.

Très près car on à mille choses à faire, à penser, à préparer, ne rien oublier, tout vérifier.

Très près car Dany arrive le 17 Avril si tout va bien et tout va bien aller.

Très près car j'ai encore mon pneu arrière à changer, je pensais qu'il tiendrait encore 3 ou 4 mille kilomètres et bien non. Un clou qui avait besoin d'un moyen de transport s'est invité à bord. Sans me demander l'autorisation, un clandestin! Je sais pas ou il voulait aller, mais sa route s'est arrêtée à Saint Maur au Manoir 😁. Bref je l'ai enlevé, que dis-je, je l'ai extrait et même arraché du pneu arrière. Mais le mal était fait. Quand vous roulez avec une baleine de 350 kilos avec une crevaison lente, ça bouffe le pneu en deux temps trois mouvements. Donc le pneu à fait moins de la moitié de ce qu'il devait faire et ne tiendra pas la durée de notre périple. Verdict: a changer.


Très long car on est dans l'impatience de partir, de découvrir ces lieux que nous connaissons un peu à travers les images, les infos trouvées sur le net. On commence à s'impatienter, un peu, beaucoup.

Alors pour passer le temps, on réfléchi à ce que l'on pourrait améliorer, un intercom par ci, un sac polochon par là, deux ou trois bricoles en plus, comment tout rangé pour pouvoir tout emporter, ne rien oublié.

Du coup on compte les litres de capacité des bécanes, top case, valises, sacoche de réservoir, vides poches, tout y passe chaque centimètre est utile et sera utilisé.


Aller encore un peu de patience, on y est presque 😁




21
21
Publié le 11 avril 2018

Hier j'ai reçu ce SMS de Dany Tic tac tic tac ⏰.

Ça approche à grands pas, on vérifie le matos, on fait des tests de chargement pour voir si tout rentre, on peaufine les détails. On à même investit dans des sacs type polochon de 50 litres étanches.Tout le gourbis de camping entre dans le sac: une tente ( avec les sardines), un maillet, 2 sacs de couchage, 2 matelats, 2 oreillers, le tout pèse 9,6 kg et tient sur le porte paquets du top case, la preuve.

Trop top ce sac, Dany en a acheter un aussi, on verra a l'usage si ça tient.

Tic tac tic tac ⏰ dans 7 jours le Dany il est là, alors cet après midi je suis parti a la chasse à la Super Bock et à la Sagres. Eh ben vous me croirez ou pas, c'est pas facile à trouver. Leclerc nada, carrefour nib's et Auchan walou, me reste plus que le caviste à faire demain pour voir.


Tic tac tic tac⏰ on est bientôt partis.


22
22
Publié le 14 avril 2018

Les prévisions météo sont au beau fixe, le printemps est bien là.

Les arbres sont en fleurs, l'herbe est grasse, le jardin sort de son hivernage.

C'est du boulot, mais ça fait plaisir, ça met de bonne humeur et surtout: Ça sent bon!

Les températures deviennent plus clémentes, on passe du temps dehors à profiter des premiers rayons du soleil, à regarder les fleurs et on se dit, s'il fait ce temps là pendant le road trip, c'est top. Ni trop chaud, ni trop froid, peu de pluie, oui peu de pluie, c'est pas parce-qu'on aura quelques gouttes qu'on sera déçus, ça fait parti du voyage, il faut composer avec la mère Téo.


L'impatience monte de plus en plus, dans une semaine à cette heure, on aura chargé les motos, on sera posés tranquilles sur la terrasse à siroter une bonne bière fraîche autour du braséro, à discuter, a refaire le monde.

Sa sent bon!

23
23
Publié le 18 avril 2018

Spéciale dédicace : Tonton, prépare toi, repose toi, soit bien en forme, on arrive..........

24
24
Publié le 21 avril 2018

Dany est arrivé mardi, on à causé, rigolé, mangé, on a fait des balades en moto et là ça y est, les motos sont lavées, vérifiées et chargées.

Un petit dodo et décollage demain matin à 9h.

A demain pour le départ 😃

25
25
Châteauroux

J 1 C'est parti !!

Publié le 22 avril 2018

Ça y est on part, les motos sont chargées, très chargées. GO

Pause déjeuner à Combronde, encore 345 km à faire. Le temps est agréable, ni trop chaud, ni trop froid, la route est déserte, on avance bien.

Re pause, après le déjeuner, le fameux coup de barre nous tombe dessus et il faut s'hydrater 😁. Encore 274 km à parcourir.

Hydratation à Bains, à 180 km de chez tonton, on attaque l'Ardèche dans 50 km. On est contents tout roule.

Une dernière petite pause s'impose à Alba la Romaine avant notre arrivée dans 77 km

Enfin, Ça y est on est chez tonton!

26
26
Publié le 26 avril 2018

Après une bonne soirée de retrouvailles et une bonne nuit de sommeil, c'est parti en direction du Ventoux.

ce matin le temps est avec nous, 23 à 24° dans l'air, la route est belle, des vignes, des vallons, parfait.

Photos prises en roulant par ma paparazzi

Première halte, le village de Séguret, un des plus beaux villages de France.

Pause déjeuner à Vaison-la-Romaine

On repart de Vaison-la-Romaine en direction du Ventoux

Nous prenons la direction de Sault, mais le temps à filer plus vite que prévu, nous n'avons plus le temps de nous arrêter à Sault car tonton nous attend, ce soir c'est barbeuc en famille. Nous irons à Sault demain, la famille d'abord!

27

Ce matin on range tout, on charge les motos, un bisou à tonton et Gwendoline et on décolle direction Sault.

Comme on à pas eu le temps hier, on y passe et fait une halte ce matin à la ferme aux lavandes.

Christelle suit la page facebook depuis pas mal de temps et ça à l'air sympa.

Effectivement, c'était très sympa, la propriétaire exploitante, Catherine, nous à accueilli avec gentillesse, nous à expliqué la culture de la lavande, les différentes couleurs et variétés. Elle à répondu à nos questions et nous à montré quelques uns de ces nombreux animaux, des lapins en semi liberté, des chats, une tortue et une chienne Berger Australien. Pour conclure notre visite, elle nous à offert un rafraîchissement à base de sirop de coquelicot excellent.

Merci Catherine.

Bon, comme c'était super sympa, on est resté un bon moment et nos estomacs crient famine, on grimpe vite fait avec nos montures au village de Sault, on gare les bécanes et trouve un ptit resto sympa sur la place principale de laquelle on a une vue fantastique.

Tt

Tt

Tt

Tt

Tt

28
28
Publié le 26 avril 2018
29
29
Publié le 26 avril 2018