Ce premier circuit en 2020, nous a amené de France vers l'Espagne et Gibraltar pour revenir en traversant l'Espagne en ligne droit via Tolède vers Saint Jean de Luz et finalement Agde et Lexy.
Du 28 décembre 2019 au 21 février 2020
8 semaines
Partager ce carnet de voyage
J-1


Et bien voilà, nous sommes à quelques jours du départ tant attendu. Tine et moi, nous nous préparons à vivre une nouvelle aventure à bord de "Hermes One". Alors oui, je sais "Hermes One", c'est un peu pompeux mais nous avons nos raisons pour appeler notre vaisseau de la sorte - je vous expliquerai cela plus tard 😀

Hermes One - Nous - et le Grand Sage "Ouzo" qui veillera toujours sur  "Nous"  (même à distance)

Depuis quelques jours déjà, nous nous sommes penchés sur notre route - nous avons établit les grandes lignes du voyage qui devrait nous faire descendre vers le sud de la France via Castres - pour nous emmener ensuite jusque Gibraltar en longeant toute la côte espagnole et ensuite nous devrions traverser le Portugal du sud au nord - pour ensuite refaire un bout de chemin à travers l'Espagne pour se retrouver à Bilbao - et ensuite nous entamerons notre périple de retour par l'ouest de la France.

Alors, ce sont les grandes lignes - et dans ce carnet de voyage que je vais tenter de tenir à jour .... au jour le jour .... vous y trouverez la version plus affinée de cette petit virée hivernale.

Mais pour l'heure - on en est dans la dernière ligne droite de la préparation de "Hermes One" qui ne devrait pas trop tarder à ronronner et donc pour l'instant nous sommes encore sur la rampe de lancement et le "countdown" ne devrait pas trop tarder.

J0


Et voilà, pas de photos aujourd'hui, ce fut une journée intense réservée au chargement de "Hermes One".

Jusqu'à présent, nos plus longues ballades étaient sur 2 semaines - maintenant, nous programmons ce périple pour 6 à 8 semaines, alors c'est vrai que, bizarrement, la soute me semble "petite" pour tout y mettre, il a fallu que je me "creusasse" (?) la cervelle pour ranger de façon intelligente tout ce qui doit y trouver place - il ne faudrait surtout ne pas devoir décharger tout pour atteindre "une boite de thon" souhaitée.

Les différents test de notre espace de vie ont été fait :

  • remplissage de l'eau
  • test du chauffage
  • test de l'eau
  • mise en route du frigo et du freezer
  • préparation de la cassette WC
  • programmation du GPS
  • contrôle des niveaux
  • vérification de la cave à vin (quelques bonnes bouteilles pour les moments plus relax)

Voilà - maintenant tout devrait être "OK" - y a plus qu'à passer la nuit, ensuite faire le plein de diesel et de gaz demain matin et .... en route pour la première étape

J1

- Décompte 5 - 4 - 3 - 2 - 1

- Mise en route du Moteur à dix - zéro - zéro

- Décollage de "Hermes One".

Avouez que cela en jette ! 😀

Bon, nous avons fait notre première étape, elle n'est pas très "glamour" on se retrouve un peu en dessous de Dijon - mais il faut ce qu'il faut pour arriver dans le sud.

Nous sommes néanmoins sur une belle aire de stationnement à Vandenesse-en-Auxois (21) - elle peut accueillir 6 Camping-Cars et quelques péniches car nous partageons l'aire avec les bateaux qui voguent sur le Canal de Bourgogne - nous sommes d'ailleurs au "port"

Pour les camping-caristes - Vandenesse-en-Auxois est repris dans "Park4night"

voici les coordonnées GPS : N47°13'13.30'' E 4°36'59.53''

Légende des photos :

  • "Happy to be on the road ...again"
  • L'aire Park4night de Vandenesse-en-Auxois côté Camping-Car et côté Bateau
  • "By Night" côté bâteau - l'église de Vandenesse-en-Auxois et le château de Commarin
J2

Ce matin, les canards 🦆 barbottaient sur le canal de Bourgogne et monsieur le maire de Vandenesse-en-Auxois est venu nous dire « bonjour » et en même temps percevoir notre « loyer » pour la nuitée.

Une personne bien sympathique

Tout doucement - tel un escargot (normal, nous avons notre maison avec nous) - nous descendons vers le sud

Deuxième étape aujourd’hui (seulement 385 km) mais nous avons traîné près des volcans d’Auvergne.

Les sommets sont enneigées - les températures du jour ont varié de -1 à +8

On s’attend à quelques gelées durant la nuit, mais « No Panic » le chauffage fonctionne bien et la couette est chaude

Nous faisons escale sur une aire de CC à Valuéjols (15) - c’est près d’Aurillac.

Pour les Camping-Caristes - Valuéjols est repris dans « Park4night - voici les coordonnées : N 46 3’ 11.52’´ E 2 55’ 45.12’’

Pas de photos de cette étape - la vue (face au cimetière n'est pas plus exceptionnelle que cela)

J3

Aujourd'hui - nouvelle étape de transition qui nous emmène près de Castres - nous y avons Rendez-Vous avec des amis pour passer la saint Sylvestre avec eux.

Nous devions nous rendre au Camping de la Lauze à Mazamet - mais surprise - le camping est fermé jusqu'au 01 avril 2020. Donc, vite se connecter sur le site de ACSI et finalement nous trouvons un camping ouvert à Vielmur-sur-Agout.

Nous y resterons jusqu'au 2 janvier MAIS, oui il y a un "MAIS" ..... le camping - tout comme les autres campings de la région - ferme ses portes en Janvier et en Février 2020. Très amicalement la gérante nous autorise à y séjourner quand même - nous seront les seuls présents - mais au moins on a un point de chute avec électricité.

J'ai promis de lui faire une bonne PUB donc :

Pour les camping-caristes - Le Camping "FLOWER LE PESSAC" est repris dans le guide "ACSI 2020"

voici les coordonnées GPS : N 43°37'13'' E 2°5'37''

14, Rue de Pessac F-81570 Vielmur-sur-Agout

https://www.campingcard.co.uk/france/midi-pyrenees/tarn/vielmur-sur-agout/flower-camping-le-pessac-123094/

J4

Nos amis Sonia et Bruno sont venus nous chercher au camping pour passer - ensemble - le cap vers 2020.

Mais avant nous allons finir notre année glofique sur le golf de Mazamet la Barouge - home club de Sonia et Bruno.

Pour Martine et moi - cela faisait plus d'un mois que nous n'avions plus joué (depuis Djerba) et donc pour une dernière en 2019, ce fut un p'tit peu "olé olé" lors des premiers trous - mais ensuite on peut dire que les sensations revenaient au point (pour moi) de terminer le par 5 du 18e trou par un Birdie (quelle belle façon de terminer l'année)

La soirée du 31 décembre - s'est faite dans un excellente ambiance chez nos amis en compagnie de "Simone" (la maman de Sonia) qui avait décidé de se grimer pour l'occasion (voir photo)


J5

L'année 2020 - commence comme elle s'est terminée - c'est à dire en compagnie de nos amis et avec un premier parcours de golf - cette fois au "Garden Golf Etangs de Fiac".

Vous voulez de l'eau .... à Fiac vous aurez de l'eau 😀😀😀😀

Pas de birdies en ce premier de l'an - mais une excellente ambiance sur le terrain et pour terminer la journée - nous nous sommes retrouvés autour d'une délicieuse raclette.

AU Garden Golf Etangs de Fiac 
J6

Nous avons pris congé de Sonia et Bruno avec la promesse de se revoir bien vite

12h00 - nous quittons le camping de Vielmur sur Agout - destination l'Espagne par des petites routes "sympathiques"

Enfin "sympathiques" jusque durant la traversée de "Le Perthus" où mon rétroviseur gauche a rencontré le rétroviseur gauche d'un autre camping-car. Bien évidemment, la coquille extérieur est fêlée et il me faut au plus vite trouve du "tape de réparation" pour éviter que l'humidité entre en contact avec les fils électrique se trouvant dans le rétroviseur.

Chose faite après un rapide arrêt chez "Caravan Center" à Vila-Sacra - ils ne m'ont rien demandé pour cette réparation de fortune - mais maintenant je sais que je dois TOUJOURS avoir ce type de tape avec moi pour tenir les bouts ensemble

Mission numéro 1 demain : Trouver un "Brico" et acheter du tape (de différentes couleurs - coquetterie).

Nous nous sommes arrêtés aujourd'hui sur une aire "Park4Night" à Torroella de Montgri pour y passer la nuit. et je pense que cela sera une très bonne étape de transit dans le futur. Les infrastructures dans cette ferme sont "tip top"


Pour les camping-caristes - Aire de service à Torroella de Montgri est reprise sur Park4night et

voici les coordonnées GPS : N 42° 2' 16.17 E 3° 8' 10.27

voici l'adresse : Carrer de la Santa Espina 17257 Torroella de Montgrí

Le rétroviseur - j'attends au "Caravan Center" - nos voisins sur l'aire de CC 
J7

Tout doucement nous continuons notre descente vers le sud - cette fois nous nous retrouvons entre Tarragone et Valencia, à DELTEBRE (commune de la Comarque du Baix Ebre dans la province de Tarragone en Catalogne. Ce lieu est très particulier puisqu'il s'agit en fait d'un delta, l'endroit où l'Ebre, le principal fleuve espagnol, se jette dans la mer méditerranée).


Nous faisons étape - vraiment en bordure de mer - nous sommes au Restaurant Tamariu qui met à disposition des camping caristes des emplacements avec électricité.

Nous sommes à deux pas de la plage.

Ici, c'était grand vent en fin d'après-midi mais c'est franchement mieux que la grisaille que nous avons en route . Heureusement que nous avions comme objectif "Miami Beach" 😀😀😀

J8
Réveil sous le vent de Deltebre 

Ce matin petit retard au départ - oui nous avons pris le temps de flâner quelque peu en regardant les personnes qui s'activaient dans la grande bleue - un beau spectacle .... que toutes ces voiles 😀

Quelques Kytesurfers en action et quelques vues des rizières de Deltebre 

Mais pas le temps de trop nous attarder - direction Alicante - une bonne grosse journée de route.

Quelques difficultés ce soir pour trouver une aire de CC sur Alicante, nous avons donc rebrousser chemin pour nous retrouver à Castalla à 50 km d'Alicante.

La région est pour l'instant très prisée par la camping cariste - quoiqu'il en soit l'aire de CC est très sympa en plein coeur du village sous le château.


Castalla est une commune de la province d'Alicante, dans la Communauté valencienne, en Espagne. Elle est située dans la comarque de l'Alcoià et dans la zone à prédominance linguistique valencienne

Le château de Castalla 

Bien que son origine remonte à la domination arabe, sa structure actuelle date de l'époque médiévale. La tour Grossa fut ajoutée au XVIe siècle pour surveiller les incursions des pirates provenant de la Méditerranée.

Les murs de l'édifice, juché au sommet d'une colline qui domine la ville, s'adaptent à la structure du terrain. Principalement construit en maçonnerie, il possède des pans de muraille jalonnés de tours cylindriques crénelées. À l'intérieur, une grande cour d'armes montrant les vestiges de plusieurs annexes (notamment une citerne arabe des XIIe-XIIIe siècles) sépare les deux bâtiments les plus importants, situés de part et d'autre de l'ensemble.D'un côté, le palais, résidence seigneuriale des XIVe-XVe conçue comme un petit château à l'intérieur du château. Et de l'autre, la tour Grossa, construite en 1579 pour surveiller les pirates barbaresques venus de la Méditerranée qui s'introduisaient dans l'arrière-pays.. Réalisée en pierres de taille, elle se distingue par ses trois étages couronnés d'une terrasse crénelée.

J9

Courte étape - aujourd'hui - un peu plus de 100 kms - mais que du bonheur quand nous avons vu notre thermomètre monter à 19°C - ça change vraiment car ce matin, nous étions encore à 1°C.

Donc, c'est décidé, nous laissons tomber les pantalons et nous optons pour des vêtements plus en accord avec la température.

Nous sommes donc à Los Narejos - ce n'est pas bien loin de Torre Paccheco ni de Murcia et au sud d'Alicante.

Nous sommes sur une aire Park4night avec des voisins de taille

je vous laisse découvrir les clichés du jour mais comme tous les jours, la petite note aux :

Camping Caristes

Aire de service à Los Alcazares est reprise sur Park4night et

voici les coordonnées GPS : N 37° 45' 46.07 E 0° 49' 49.73

voici l'adresse : 19, Calle Bergantin 30710 Los Alcazares

La plage - le soleil - le moment de détente - l'aire avec nos petits voisins 
J10

Journée "Ballade à vélo" - nous avons profité de cette journée pour sortie les vélos de soute de "Hermes One"

La distance du jour : 32 kms

Notre objectif : Retrouver des amis expatriés dans la région : Maryline et Yvon....ils sont à Torre de la Horadada.

Cela fait 4 ans qu'ils s'y sont installés et ça fait donc plus de 4 années que nous ne les avions plus revu.

Ce fut un chouette moment d'émotion pour chacun d'entre nous et nous nous reverrons encore avant la reprise de notre Winter Tour 2020.

Maryline - Yvon et nous deux - un selfie pour une belle et longue amitié - un grand moment "que ces retrouvailles"  
J11

Et oui - nous nous sentons bien ici - donc nous avons décidé d'y faire un "arrêt prolongé".

Ce Matin, "Courses Alimentaires" au programme - il faut bien refaire des réserves de temps en temps - et donc, au bonheur de Martine - j'ai donc pu nous faire une pizza maison dans notre CC.

Vers 14h00, deuxième partie du programme - et non, ce ne sera pas la sieste mais plutôt une petite ballade digestive de 7,2 km à pieds - nous sommes allés visiter notre prochain lieu de séjour - recommandé par un camping cariste du coin (lol)

Le camping MAR MENOR - oh pas bien loin - mais les installations y sont toutes nouvelles et le prix des prestations ne peuvent que nous séduire - nous y avons apprécié la propreté des lieux et c'est tout naturellement que nous avons réservé notre emplacement du 09 au 13 JAN dans ce camping.

Mais pour arriver au camping cet après-midi, nous avons traversé le "Paisaje Protegido Islas del Mar Menor" une petit réserve protégée (dont voici quelques photos et quelques videos) :

Ballade à travers les roseaux en bord de mer 😀
une montée "maîtrisée" 
Une descente périlleuse 
J12

Quelle surprise ce matin, la base militaire s'est réveillée et "nous" a réveillé.

Les vols d'entraînement de la patrouille espagnole ou peut être simplement des vols d'entraînement pour d'autres pilotes ont eu lieu toute la journée.

Survol d'Alpha Jet, je pense, et autres avions à hélices - un balai incessant toute la journée.

et ça décolle, et ensuite ....  
ça revient sur terre 

Charles s'est occupé de jouer avec nos petits amis anglais ...

and the car takes the lift to go on the second floor .... and the train takes the ramp ! 

Ce midi - visite de nos amis Maryline et Yvon - nous avons déjeuné ensemble au restaurant de l'aire de camping car. Une bonne qualité de nourriture pour un menu du jour 4 plats, dessert et café (16,00 euros)

Ce soir rangement de notre cc pour un départ demain matin - au programme : une longue étape de 8 km - nous irons tester un camping qui vient de réouvrir.

J13

Nous avons quitté Los Narejos - pour un problème au niveau de la distribution de gaz dans le CC.

Le gaz dans le CC, nous sert souvent pour différentes actions - premièrement le chauffage, mais également pour le frigo quand nous ne sommes pas connectés à l'électricité et pour l'eau chaude

Donc - je dois donc solutionnée ce problème - je me rends donc dans un "caravane center".

pas de photos aujourd'hui - pas de video - on va dire que c'est une journée de transition.

J14

Aujourd'hui, journée "glandouille" pour nous - il ne faisait pas trop chaud dehors (12-13°C).

Nous savons, que pour ceux qui sont restés au pays, c'est certainement mieux ici comme météo (déjà, nous n'avons pas d'humidité) - mais il nous semble que nous nous rapprochons des gens d'ici, que nous nous ramollissons et que nous devenons plus frileux.

Au programme aujourd'hui, bichonnage de "Hermes One" intérieur et extérieur - planification des prochaines étapes et partie de scrabble .

J15

Lorca > Macael > Tabernas > Gador

Notre route du jour nous a emmené de la Sierre Almenara à la Sierra Alhamilla.

Lorca, Fines, Olula Del Rio, Macael, Tabernas et Gador.

Lorcas 

La traversée de Macael, cité du marbe blanc, nous a permis de découvrir de magnifiques œuvres sculptées dans cette roche.

Macael, et ses sculptures 
Les carrières de Macael 

Petite pause en route et premier test du Drône .....

Après la traversée de Tabernas - nous plongeons dans un décors HOLLYWOODIEN car de nombreux film Western y ont été tournés (notamment Fort Bravo).

le Castillo de Tabernas et Les décors de western dans la Sierre Alhmilla.

Nous nous posons enfin à GADOR en face d'un canyon pour y attendre le couché de soleil et y passer la nuit...


Gador - face au canyon en attendant le couchée de soleil. 

Et voilà il arrive ce couché de soleil - nous attendions .... nous le voyons 😀

On le gardera dans les yeux - et qui sait demain matin, nous aurons un beau "Levé de l'astre" ! 
J16

Gador - Almeria - Roquetas Del Mar - La Zubia

mon premier vol en drone au-dessus de la Sierra Alhamilla.

Je vous avais promis quelques photos du levé du soleil en direct de la Sierra Alhamilla .... les voici

A 10h00, ce matin, nous avons enfourché notre fier destrier (Hermes One) pour quitter la Sierra Alhamilla et ses décors du Far West américain pour descendre vers Almeria pour y faire nos courses.

Mais surprise, tous les magasins étaient fermés …. Tiens donc, comme c'est étrange - mais que se passe t-il donc : Ben c'est normal..... c'est dimanche (mais notre train train de petit retraité nous avait fait oublié les jours de la semaine).

Donc, pas bien grave en finalité, nous nous sommes rendu à Roquetas del Mar - nous avons parqué notre vaisseau et nous y avons fait une belle promenade en bord de mer et nous y avons déjeuné.

Nous avons ensuite repris la route en direction de la Sierra Nevada, nous avons traversé la zone horticole de la province d'Almeria - des kms de serres à légumes et à fruits.

un sacré jardin à entretenir .... des serres à perte de vue 

Voici quelques autres clichés pris "en route"

Nous avons aperçu les sommets enneigés de la Sierra Nevada pour arriver au camping Reina Isabel de La Zubia.

Ce sera notre "Camp de Base" pendant deux jours afin de visiter facilement Granada.

J17

Au programme aujourd'hui : Le Tour de la ville de Granada


Nous avons pris le bus en face du camping (soit le 175 ou le 176 ou le 177) et pour 1,50 euros par personne > il nous déposera directement au centre ville.

Après avoir établit un itinéraire de visite sur google maps, nous avons patrouillé toute la journée.


Le mot de la "Grenouille" 

Le soleil était bien présent mais la température a eu du mal à monter.


Mais par où sommes-nous passés

En vrac et dans le désordre, nous avons vu ou visité :

> Le Daro

> Le Palais de la Chancellerie

> L'Eglise Santa Ana

> L'Eglise San Pedro et San Pablo

> Le Banuelo

> La place de la Bib Rambla

> L'Hospital Real

> La Cathédrale

> Le Palais de Carlos V

> L'Alcazaba

> L'Alhambra

et bien d'autres choses encore ....

Place aux Photos

Notre ballade dans Grenade vue au travers de notre objectif 😀
J18

La Zubia > La Viñuela > Almayate (Malaga)


Aujourd'hui, journée "intendance" - il en faut de temps en temps !

Donc au programme :

> Plein de diesel

> Plein de GPL

> Courses "alimentaire" pour remplir les réserves


Le mot de la "Grenouille" :

De 1°C ce matin près de Grenade à 19°C en bord de mer à Almayate.

Mais par où sommes-nous passés :

En transit par "La Viñuela" où j'avais repéré un camping au bord d'une étendue d'eau. Je me suis dit que ce serait l'occasion de ressortir les vélos pour faire une ou l'autre ballade autour du point d'eau - AHHH QUE NENI - rien ne semblait aménagé pour la pratique du vélo (sauf peut-être pour les VTTs)

Donc, changement de programme et retour vers la mer en direction de Malaga et nous décidons de faire un stop au Camping Almayate Costa - nous y resterons 2 ou 3 nuits avant de repartir vers d'autres directions.

Place aux photos et aux vidéos :

Et bien non - il n'y a pas de photos car je me suis dit que les pompes d'essence d'ici sont les mêmes que chez nous et que les rayons du magasin LiDL sont identiques aux nôtres.

J19

Almayate (Malaga)

Au programme du jour - une ballade "à pieds" en bord de mer (enfin ballade, 17 kms quand même) > direction TORRE DEL MAR

Vers 14h00, une petite pause "Tapas" - histoire de nous sustenter (c-à-d : manger afin de répondre à des besoins vitaux) mais juste manger un " chouïa" 😀.

Au retour de la ballade, nous avons sorti les fauteuils de la soute d'Hermes One pour profiter de la chaleur du soleil (16 - 17°).

Que cela fait du bien de sentir la chaleur du grand astre sur notre visage et donc le "panaché" était également obligatoire.

Le top .... Quel "pieds" .... Trop Cool 😀


Le mot de la "Grenouille" :

Entre 16 et 18 ° >>>>> hummmm, c'est si bon !

Place aux photos et aux vidéos :

Torre del Mar - près de Malaga - tout ce qu'il faut pour flâner 😀
J20

Almayate (Malaga)

Nous avons fait connaissance de notre voisin de camping - il s'agit de "Ray" un anglais originaire de Leeds - il vit seul depuis le décès de sa compagne voici un an - quand il en parle … c'est émouvant.

Ray a décidé d'être toute l'année "On the Road" - Un coin dans son camping-Car est réservé à sa compagne (photos, objets, une casquette, et d'autres choses ....)

Mais Ray à une passion que sa tendre moitié lui a permis de réaliser car Ray est daltonien et sa passion est la peinture !

Sa compagne lui a préparé une palette de "Nuances" de chaque couleur (Vert - Rouge - Bleu - ...) et sur base de ces nuanciers Ray peint .... magnifiquement.

Demain, je lui demanderai de pouvoir photographier quelques unes de ses toiles.


Et l'heure de l'apéro arrivant - Tine et moi, nous lui avons fait découvrir le Maitrank de "Mamy Maria" - Il a apprécié - son visage ne mentait pas :-)


Après-midi, pour nous cela se passera sur la bicyclette - un petit tour de 21 kms en bord de mer


Le mot de la "Grenouille" :

Même chose qu'hier entre 16 et 18 ° >>>>> hummmm, et c'est toujours aussi bon !

Place aux photos et aux vidéos :

En promenade vers Torre Del Mar 
J21

Almayate (Malaga)


Le mot de la "Grenouille" :

J'ai décidé de déplacer le petit mot de la grenouille au début de chaque journée - autant vous mettre en condition tout de suite 😀 Je pense que ce matin il faisait plus chaud que les autres jours - simplement par le fait que le vent était un peu tombé donc on peut estimer une température de 18° sans soucis

Au programme aujourd'hui :

Petite "grasse mat" ce matin pour nous …. Enfin vers 9h00, le chant des pigeons au-dessus de notre CC, nous a quand même fait sortir des plumes.

Mais finalement, ce fut une bonne chose puisque - pour la première fois depuis le début de notre périple - nous avons pu prendre le petit dej sur notre terrasse devant le CC en plus torse nu (pour moi).

Ray, notre "british voisin", est passé nous saluer et nous en avons profité pour prendre quelques clichés. (Je vous les avait promis - vous les trouverez dans l'espace photos du jour).

Quid de l'après-midi ? idem qu'hier "ballade à vélo" (26 km). Nous sommes montés au "Bavaria Golf Club" - une sacré montée (équivalent de 49 étages sur mon podomètre) - mais nous l'avons abordé comme des sportifs de "haut niveau" grâce à nos E-Bikes.

Ce soir, préparation pour le départ de demain matin - rassembler tout à sa place dans la soute (ce n'est jamais une mince affaire - mais on finit toujours par y arriver LOL).

Nouvelle rubrique > Côté "Bobos"

Bien oui, c'est inévitable des petits trucs nous arrivent - je vais donc débuter la liste avec un petit claquage que je traîne depuis le 01 janvier voire même un peu, beaucoup plus avant le 01/01 - un petit claquage au mollet gauche qui m'empêche de marcher à un pas soutenu (donc le golf - on va le laisser de côté quelques temps) - mais bizarrement - sur le vélo - pas trop de soucis.

Nouvelle rubrique > "Attention Carlu ..."

La consommation du WIFI - de mon propre WIFI dans le CC - a fortement dépassé la moyenne journalière prévue - je pensais qu'avec mes 100 Go de datas disponibles par mois - je serais tranquille. mais la gestion du blog avec les quelques videos ont fait monter en flèche la consommation et donc je dois m'imposer un restriction d'utilisation pendant 5 ou 6 jours pour revenir à ma moyenne prévue.

Sinon, je risque de ne plus avoir assez de datas pour finir le mois - ce qui signifierait que l'utilisation des Apps (pour la gestion du CC, de la route et des recherches d'aires de repos) risque de ne plus être possible .... d'où urgence et il faut gérer cela 😀 - "Y a plus qu'à ..."

Place aux photos et aux vidéos :

Notre "British Voisin" "Ray" 
petit déjeuner - au soleil sur notre terrasse 
Echauffement avant le départ - vue du Bavaria Golf Club et vue sur le port de pêche 
J22

Almayate > Antequera

Le mot de la grenouille :

Pas trop top aujourd'hui - petit crachin de pluie pour une température de 14°C

La petite pensée du jour :

Aujourd'hui, c'est son anniversaire - donc Happy B-Day "Tite Mère"

au programme aujourd'hui :


11:00 > Nous avons quitté Almayate sans trop de regret puisque nous avions sous un fin crachin de pluie - mais il semblerait que ce soit général en Espagne.

13:40 > Arrivée à ANTEQUERA - ville de la province de Malaga. L'ensemble monumental qui compose son centre est le fruit d'un riche passé historique - traverser Antequera c'est en fait, faire une véritable promenade à travers l'histoire, au milieu de quelques 50 monuments civils et religieux, avec, en prime, l'Alcazaba qui domine la ville - A voir absolument !

Place aux Photos :

Sur la route entre Almayate et Antequera 
Clichés de Antequera 
L'Alcazaba, vous invite à sa visite 
La collégiale Royale également 
et puis nous .... nous y sommes allés 😀
J23

Antequera > Iznajar


Le mot de la "Grenouille" :

Matin : Alternance de sec et de pluie - temp : 7°

Après-Midi : Toujours de petits crachins - temp : 12°

Soirée : Sec mais du vent - temp : 9°


Notre journée :

Chouette déplacement - nous avons traversé des kms de champs d'oliviers et l'arrivée sur IZNAJAR se fait par le dessus du lac aux couleurs "turquoise".

Nous choissisons de nous poser sur un parking à l'entrée du village - sans service - mais nous avons fait les pleins avant de partir.

Pendant plus de 2 heures, nous avons visité le village, son château et la collégiale. Alors qui dit "château" dit - bien sûr - "dénivelé" .... et ce n'est pas "peu dire" ----> pffff !

La recompense - durant la descente, c'est l'arrêt "tapas" au restaurant " La Abuela Maria Meson".

Après toutes ces montées et toutes ces descentes - notre récompense au retour dans "Hermes One" .... un bon chocolat chaud 😀.


Place aux Photos :

On the Road entre Antequera et Iznájar .... que d'oliviers ! 
Clichés d'IZNAJAR 
Et toujours "Un peu de nous" 
J24àJ25

Jour 1 > 20 Janvier 2020 : Iznájar > Arcos de la Frontera > Jerez > Cadiz > El Pueblo de Santa Maria


Le mot de la "Grenouille" :

Cette nuit : Alternance de sec et de pluie - Vent fort et soutenu

Matin : Sec - Frais et finalement doux - temp : de 2 à 11°

Après-Midi : Ensoleillé mais toujours venteux - temp : de 12° à 14°

Soirée : léger crachin - temp : 10°


Notre journée :

Après avoir passé une nuit balancée à droite et à gauche par un vent assez fort et très soutenu, nous avons pris la route "très tôt" ce matin (09h30 LOL) en direction de CADIX.

Je sais - nous avions décidé de nous rendre à Séville aujourd'hui mais changement pour cause de meilleure météo 😀

Séville - ce sera pour plus tard.

Vers 14h30, nous sommes arrivés à EL PUEBLO DE SANTA MARIA (30 km de Cadix) - nous avons choisi le camping PLAYA LAS DUNAS - car il nous fallait absolument de l'électricité pour faire le chargement de tout ce qui ne peut pas se recharger en 12V.

Proche du camping - il y a 3 possibilités de se rendre à Cadix.

- le Ferry

- le Bus

- le Train

En 30 minutes du camping au quai d'embarquement et 30 autres minutes pour le centre de Cadix.

Cet après-midi, nous sommes allés faire le repérage pour ne perdre qu'un minimum de temps demain.


Jour 2 > 21 Janvier 2020 : Visite de Cadix


Le mot de la "Grenouille" :

Cette nuit : Calme

Matin : Sec - Frais et finalement doux - temp : de 15°

Après-Midi : Ensoleillé mais toujours venteux - temp : de 15° - 16°

Soirée : Calme - Sec - temp : 10°

Notre journée :

D'habitude, notre réveil sonne automatiquement à 07h45 puisque nous oublions toujours de retirer la sonnerie automatique (et nous râlons).

Aujourd'hui, nous devions quitter le CC à 09h00 pour nous rendre au port et pour prendre le ferry pour aller visiter Cadix, et bien vous savez quoi ???? ce foutu réveil n'a pas sonné aujourd'hui et donc réveil naturel à 08h30 > Branle le bas de combat pour nous, 1/2 heure pour nous préparer - partir - faire les 2,5 km à pieds pour acheter les tickets du ferry et espérer monter à bord ....

09h40 > départ prévu du bus qui remplace le ferry pour cause de vent fort, et vous savez quoi : NOUS Y SOMMES ARRIVES - ce fut juste - bonjour la transpiration !

1/2 heure plus tard, nous étions à CADIX - quel enchantement cette ville - 9 km de ballade sous le soleil - de nombreux bâtiments, églises, places fortes - un régale pour les yeux.

Notre chance au retour était de pouvoir rentrer avec le ferry - 30 minutes de navigation entre Cadix et El Pueblo de Santa Maria.

Place aux photos

La place d'Espagne
Castillo de Santa Catalina
Castillo de San Sebastian
Des vues de Cadix 
à peine un peu de vent sur le ferry
Un peu de nous à Cadix 
J26

On the road : El Pueblo de Santa Maria (Cadix) > Vejer de la Frontera > Tarifa > au Castillo de Castellar > Torre del Mar


Le mot de la grenouille :

La nuit : pluie permanente

AM : Pluie jusque 10 hrs- temp : 10

PM : Sec - temp : de 13 à 15

Soirée : Vent (6km/h) - temp : 11

Notre journée

> Ce matin départ sous la pluie (ce n’était pas un fin crachin)☹️ Direction VEJERS DE LA FRONTERA en passant via Sancti Petri (clin d’œil à Jacky).

> Belle surprise que ce petit village comme déposé au sommet d’une colline - à voir si vous passez par là (1 bonne heure de visite)

> En suite, nous avons pris la route vers TARIFA où j’avais planifié de passer la nuit en mode sauvage (j’ai déchanté en voyant l’endroit et la tête de Tine).

>Vite fait, je reprogramme un autre endroit - le CASTILLO DE CASTELAR, superbe lieu - mais tellement difficile d’accès, que j’abandonne.

> En fin, j’arrive à TORRE DEL MAR - que nous connaissons déjà - pour y passer la nuit en face de la plage

Place aux photos :

Vejer de la Frontera 
Nous et Hermes 🤪
J27

Le mot de la grenouille :


Cette nuit : très venteux accompagné de pluie et sur le matin déclenchement d’un orage

Ce matin : toujours venteux mais sec environ 1O *

Cet après-midi : toujours venteux mais ensoleillé - environ 14*

Notre journée :

Après avoir été cherché du pain 🥖 , j’ai décidé de déplacer Hermes One de quelques dizaines de mètres pour ne plus le laisser en exposition frontale avec les courants marins et surtout le sable en provenance de la plage.

Ensuite, ballade à pieds dans le coin à la recherche d’un coiffeur pour Carlu et surtout d’un jeans parce qu’il a pété le sien.

Ensuite, recheche d’une pharmacie pour avoir le bon remède pour soigner Carlu qui s’est pris un coup de froid sur le ferry quand nous étions à Cadix

Maintenant, le temps est toujours gris et aussi venteux - donc retour dans notre vaisseau.

Aujourd’hui, pas de photo ....

J28

Le mot de la grenouille :

Après une nuit très pluvieuse, la température de la journée est montée à 15° - ensoleillée et sèche.

Notre journée :

Le camping "sauvage" c'est bien mais un jour ou l'autre, il faut quand même bien vider les "eaux grises et noires", donc nous devons bouger et nous en avons donc aussi profité pour faire les pleins de diesel, de LPG, d'eau potable ainsi que faire le plein du frigo et de la réserve de vin.

A partir d'aujourd'hui, nous nous posons jusqu'au 2 février au camping de Almayate à 20 km de Malaga. La cousine de Tine venant en vacances à Torremolinos, nous avons décidé de rester avec eux - nous louerons un voiture et ensemble nous visiterons la région (Cordoue, Ronda, Gibraltar, Malaga, Nerja, ...) - un beau programme en perspective.

Comme nous sommes de retour au même camping que lors de notre passage fin de semaine dernière, nous retrouvons notre "british friend RAY" - happy to see him again - he was also waiting for us.... 😀

Ce soir, pendant que Ray se faisait cuire un "spanish steak" sur son nouveau BBQ - nous avons décidé de nous sustenté à l'italienne - homemade pizza by Carlu.

il est 20h10, il recommence à pleuvoir - donc il faut vite rentrer le linge


Place aux photos :

Ray - our british friendship and his new BBQ
... et une chorizo, lardons
.... et une 4 fromages
J29

Le mot de la grenouille :

Je pense que ce sera le personnage principal de la journée - notre amie la grenouille va en avoir des choses à dire :

> Cette nuit, mais que de flotte - le ciel nous est tombé sur la tête toute la nuit - heureusement "Hermes One" avait passé et réussi - avant notre départ -le test d'étanchéité (oufff - nous étions au "sec").

> et comme la pluie - sans éclairs et ni coups de tonnerre - c'est pas vraiment marrant et bien je peux vous dire qu'entre l'éclair et le tonnerre, il ne se passait pas beaucoup de secondes - donc l'orage n'est pas passé très loin de nous.

> au matin, après avoir ouvert les volets, l'eau ne stagnait pas sur le toit de CC, elle s'écoulait franchement (preuve que nous n'étions pas de niveau et tant mieux, comme cela elle ne restait pas sur le toit.

> toute la journée - alternance de pluie et de rayons de soleil - ce qui nous a fait rester à l'intérieur de notre navette - et donc nous en avons profiter pour cocooner et tester le confort d'Hermes One.

> Ce soir, il re-pleut de plus belle - mais laissons couler la pluie car demain sera un autre jour "plein de soleil"

Notre journée :

Cocooning ... et c'est bien pour une fois 😀


Place à "LA" photo :

légèrement "humide" 

Explications concernant "HERMES One" :

Vous l'avez compris, depuis que nous sommes partis, nous avons surnommé notre Camping-Car "HERMES ONE".

Ça n'a rien à voir avec la NASA, j'avais tenté de nous faire sponsoriser par eux - mais que "nenni" - ils n'avaient pas suffisement de budget à nous offrir LOL

Non, nous avions simplement envie d'avoir un petit chien pour nous accompagner durant nos X prochaines années et nous avions flash sur un petit Yorkshire qui s'appelait "Hermes" - mais à tout bien y réfléchir, sachant que nous ne pourrions pas l'emmener partout lors de nos visites et que bien évidemment nous ne voulions pas le laisser tout seul derrière nous durant ces moments là, nous avons finalement renoncé à cette idée.

Peu de temps après avoir pris notre décision, nous avons trouvé dans un pro shop de golf un couvre club représentant un Yorkshire - aussitôt vu - aussitôt acheté - aussitôt appelé "Hermes" en souvenir du vrai Hermes - et comme sa place est à côté de nous dans le camping-car - qui est notre premier vaisseau intergalactique -rien de plus logique que de le baptiser "HERMES 1".

Pour certain, ce sera sûrement une histoire "tordue" mais rien à .... - c'est NOTRE histoire à Tine, à moi et à cette petite peluche .

Hello HERMES - you are the captain of our spaceship "HERMES 1" 
J30

Le mot de la grenouille :

Que de bons moments ensoleillés aujourd'hui - le soleil était de retour et la température tournait autour des 18°C

Notre Journée :

Prise en charge de la voiture de location (SEAT IBIZA - obligé en Espagne LOL) - on va la garder pendant 8 jours - période durant laquelle nous allons rayonner autour de Malaga avec "Bécassine" vous connaissez la chanson "Bécassine, c'est ma cousine"

En fait, Francine - la cousine de Martine est venue nous retrouver (avec Dominique) - et donc c'est ensemble que nous allons patrouiller autour de Malaga.

Au programme :

> Ronda : C'est une ville installée au sommet d'une montagne, dans la province espagnole de Malaga, en Andalousie. Elle surplombe El Tajo, une gorge profonde qui sépare la nouvelle ville, établie vers le XVe siècle, de la vieille ville, datant de l'occupation mauresque. Puente Nuevo, un pont de pierre enjambant la gorge, offre un point de vue sur les environs. Dans la nouvelle ville, les arènes historiques pour corrida Plaza de Toros, datant du XVIIIe siècle, constituent l'un des monuments les plus significatifs de la ville.


> Gibraltar : C'est un territoire britannique d'outre-mer sur un promontoire situé sur la côte sud de l'Espagne et dominé par le rocher de Gibraltar, une crête calcaire de 426 m de hauteur. Tout d'abord occupé par les Maures au Moyen Âge, puis gouverné par l'Espagne, cet avant-poste a été cédé aux Britanniques en 1713. Les différents niveaux de fortification incluent les vestiges d'un château maure du XIVe siècle ainsi que les tunnels du Grand Siège, agrandis lors de la Seconde Guerre mondiale.


> Nerja : C'est une ville balnéaire située sur la Costa del Sol, au sud de l'Espagne. Sa promenade en bord de mer, le Balcón de Europa, surmonte un promontoire offrant une vue la mer Méditerranée et les montagnes environnantes. En contrebas se trouvent des plages de sable et des criques à flanc de falaise. Située à proximité, la grotte de Nerja avec stalactites et stalagmites peu communs accueille des concerts populaires en été. Elle est également réputée pour ses peintures paléolithiques, qui peuvent être observées lors d'une visite guidée.


> Cordoue : C'est une ville d'Andalousie, région du sud de l'Espagne, et la capitale de la province du même nom. C'est une ancienne ville romaine majeure et au Moyen-Âge, c'était un centre islamique important. La ville est surtout connue pour La Mezquita, immense mosquée datant de l'an 784, la célèbre colonnade de sa salle de prière et ses vieilles mosaïques byzantines. Après sa transformation en église catholique en 1236, elle a été agrémentée d'une nef de style Renaissance au XVIIe siècle.


> et bien sûr Malaga : C'est une ville portuaire située sur la Costa del Sol, au sud de l'Espagne. Elle est réputée pour ses hôtels gratte-ciel et ses stations balnéaires sur des plages de sable jaune. Perchées sur des collines et dominant le paysage urbain moderne, les 2 citadelles massives de la ville, l'Alcazaba et le château en ruines du Gibralfaro, sont des vestiges du règne maure. L'imposante cathédrale Renaissance de la ville est surnommée La Manquita ("la manchote"), car l'une de ses tours a curieusement été laissée inachevée.

Pour l'heure, nous avons fait la visite de Torremolinos - où se trouve leur hôtel - Torremolinos est très réputée en Belgique de par sa célèbre chanson que je vous invite à chanter :

Il y a une ville à la Costa Del Sol

Où il y a plus de Belges que d'Espagnols

Où il y a plus de Leonidas

Et de Bata que de Gambas

On ira tous tous tous à Torremolinos

Tous tous tous à Torre-molinos

Tous tous tous à Torremolinos

Tous tous tous à Torre-molinos

Même quand il pleut c'est génial

On sait poster des cartes postales

Ou boire un godet à l'Amicale

Des amis du camping municipal

Avec Sunair c'est super

Avec Airtour c'est l'aller et le retour

Avec Neckermann c'est génial

Avec Nouvelles Frontières c'est pas cher

Pour moi Torremolinos c'est le paradis

Je crois bien que je vais mourir ici

Et quand je serai mort je veux qu'on m'enterre

A Torremolinos, son cimetière

Place aux photos :

Francine - Martine - Dominique et Carlu
Oh, Francine .... c'est sa cousine :-)
J30

Le mot de la grenouille :

11°C au réveil

15°C vers 12 heures mais à Ronda qui n'est pas au bord de la mer mais beaucoup plus en hauteur.

Notre journée :

Nous sommes partis à 4 vers 11h00 à destination de Ronda - et son fameux "Pont Neuf"

Le Pont Neuf est le plus récent et le plus imposant des trois ponts franchissant les gorges du Guadalevín qui coupe la ville andalouse de Ronda en deux.

Hauteur : 98 m

Début de la construction : 1751

Longueur totale : 66 m

les 4 mousquetaires à l'assaut du Pont Neuf de Ronda 

Mais Ronda - ce n'est pas que le "Pont Neuf" - c'est aussi une multitude d'autres immeubles, de parcs, d'églises, de couvents et de musées .

Plaza de Toros
La Plaza de Toros 

De célèbres aficionados y ont laissé leur trace comme Ernest Hemingway, auteur de Mort dans l'après-midi (1933), dont une ruelle qui mène aux arènes porte le nom et l'image



J31


Le mot de la grenouille :

Nous sommes - tous - comblés

Le thermomètre est monté jusqu'à 19°C a tel point que la ballade souterraine programmée aujourd'hui ne sera que d'autant appréciée.

A 19h30 - il faisait toujours 18,5°C à Torremolinos quand nous avons ramené Dominique et Francine.

Je vous en ai touché un mot plus haut :

Visite souterraine dans les grottes de Nerja (Cueva de Nerja).

La grotte comprend trois zones principales :

  • Les galeries touristiques (9 371 m2, pour un volume de 106 286 m3) : - Salle des fantômes - Salle de la Crèche - Salle des Cascades - Salle du Ballet
  • Les grandes galeries : Salle des colonnes d'Hercule - Salle de l'Immensité - Salle du Cataclysme
  • Les nouvelles galeries, découvertes plus récemment : - Salle de la Lance - Salle de la Montagne

La salle du Cataclysme est la plus vaste ; on peut y admirer une très grande colonne (45 mètres de haut, 18 mètres de diamètre).

La salle du Ballet accueille des concerts en raison de son exceptionnelle sonorité ; tous les ans, en juillet, des artistes de notoriété internationale y jouent.

Cuevas de Nerja 

Nous nous sommes ensuite balladés dans le jardin botanique qui borde les grottes - nous y avons découvert une multitudes de plantes "inconnues" (pour moi, car l'agriculture et moi = 2 lol) mais d'autres étaient plus connues (mais toujours pas pour moi re lol)

au " Jardin Botanico de Nerja 
  • Au centre du village, il y a, le Balcon de l'Europe, un mirador qui offre une vue imposante de la mer à ses hôtes. Le nom de "Balcon de l'Europe" a été proposé par le Roi Alphonse XII d'Espagne qui a visité la province et en particulier la ville en 1885 après un séisme désastreux, et qui est resté captivé par la scène qui s'offrait à lui.
  • Il fut baptisé ainsi car on dirait que l’Europe se termine ici, et que l’Afrique commence.
  • En effet, cette veranda offre une vue imprenable sur la mer.

Place aux photos :

clichés volés à Nerja 
J32

Le mot de la grenouille :

Ce fut la journée la plus ensoleillée et la plus chaude depuis notre départ voici 32 jours "déjà".

Le mercure est monté à 21°C - pas de vent et un ciel bleu seulement entrecoupé par les traînées de vapeur de avions à haute altitude...

J'avais presqu'envie de me badigeonner de "crème solaire" 😀

nouvelle rubrique : "le mot de Bécassine"

Bécassine, la cousine était en charge de guider le groupe dans Malaga - elle était la préposée à la lecture du plan de la ville. Alors, qu'elle suivait notre cheminement avec son doigt sur le plan, rues après rues - grosse frayeur, gros moment de panique !!!!!!!

- elle s'est arrêtée net, plus aucun mouvement de sa part et elle s'est écriée :

"Stop - Stop .... je ne sais plus où aller maintenant .....j'ai perdu "mon doigt".

Sans nous démunir, nous lui avons simplement conseillé de

- retirer sa main du plan

- de secouer sa main et

- que son doigt perdu serait certainement - à nouveau - avec les 4 autres de sa main


Stupeur de sa part, elle nous a regardé et à éclater de rire ..... 😀

Notre journée :

Malaga était au programme - découverte de la ville en mode ballade promenade.

"Promenade, enfin ???? Nous avons commencé par la montée vers le "Castillo de Gibraltar"

On se rend au château à pied par un chemin assez sympa bordé par une végétation luxuriante et qui offre des points de vue sur la ville. Par contre ça grimpe pas mal, donc si vous ne souhaitez pas vous fatiguer, vous pouvez aussi emprunter le bus (n°35) à partir de l’Avenida de Cervantes.

Le château a été construit au XIV ème siècle afin de protéger l’Alcazaba. On y trouvait une caserne pour loger les soldats ainsi qu’un phare.

Ce dernier à d’ailleurs donné son nom au château, Gibralfaro signifiant «montagne de lumière».

Un bâtiment à l’entrée permet de découvrir l’histoire du château, mais la visite vaut surtout le coup pour la vue sur Malaga et la mer depuis les remparts.

Par temps clair, il est même possible d’apercevoir le détroit de Gibraltar.

C’est l’un des plus beaux panoramas où aller à Malaga surtout en fin de journée, lorsque la ville s’illumine.

Castillo de Gibralfaro

La visite s'est poursuivit par les Teatro Romain et l'Alcazaba.

L'Alcazaba

Édifié au XI ème siècle par les Maures, ce palais servait à la fois de lieu de résidence aux gouverneurs musulmans et de forteresse pour protéger et défendre la ville et la province, des catholiques.

Le site est extrêmement bien conservé et entretenu.

Lors de votre visite, vous pourrez découvrir des cours intérieures, des patios, des fontaines et des jardins somptueux.

Construit sur une colline surplombant Malaga, le lieu offre en plus une vue dégagée sur la mer et le port en contrebas.

Vous y trouverez aussi un petit musée archéologique exposant des poteries et des céramiques maures.

L'Alacazaba 

Au détour d'une rue - on s'est retrouvé face à la "Catedral Cuesta Senora de la Encarnacion"

La cathédrale de l’Incarnation fait partie des attractions touristiques majeures de Malaga.Visible de loin, c’est l’une des plus hautes en Andalousie.

La construction de la cathédrale a débuté au XVI ème siècle, sur les fondations de l’ancienne mosquée de la ville dont il ne reste plus qu’un patio rempli d’orangers.

Pendant 200 ans, les travaux se sont poursuivis avant de s’achever brutalement par manque de financement.

Résultat, la cathédrale n’a jamais été finie et ne possède aujourd’hui qu’un seul clocher sur les 2 prévus à l’origine.

Elle est d’ailleurs surnommée « La Manquita » (La Manchote) par les habitants de Malaga.

Vous pourrez emprunter les 200 marches qui mènent au sommet de la tour de 87 mètres de haut pour profiter d’un panorama à 360° sur toute la ville, l’Alcazaba et le château de Gibralfaro.

A ne pas manquer également la visite de l’intérieur de la cathédrale pour admirer son plafond richement décoré, l’abside constituée de magnifiques vitraux, les chapelles ou encore l’autel et l’orgue de 4000 tuyaux.

Catedral Cuesta Senora de la Encarnacion 

La ville est superbe - vous pourrez en 5 - 6 heures de ballade, découvrir ce qui est décrit ci-dessus mais également la maison natale et le musée Picasso - le Mercado de Atarazanas - L'Eglisia de Los Martires et des dizaines d'autres lieus riches en histoire.

Place aux Photos - aux autres photos ....

Plaza de Toros
Mercanado de Atarazanas
Eglisia de Los Mártires

Et puis un peu de nous (comme toujours)

un bon moyen pour visiter la ville :-)
J33

Le Mot de la grenouille :

22°C - Mesdames et Messieurs chaussez vos boots et en avant pour une journée de rêve...

Les Infos du jour : 

> le doigt de Bécassine a été retrouvé - elle est de nouveau opérationnelle en "lecture de carte"

> 30 janvier : Sainte Martine aujourd'hui - oui ça va être sa fête quand on connait le programme jour.

> Deux Baroudeurs Tine et le "Frisko" Dominique ont en principe le vertige .... on en reparlera en fin de journée.

> Aujourd'hui ce sera une première (la visite de Gibraltar) mais aussi une dernière en Europe pour le rocher (Brexit à partir du 31 de ce mois ....oblige)

Notre Journée :

Vous le savez maintenant - ce sera GIBRALTAR et son rocher au menu du jour. Alors, je vais vous faire grâce de toutes les explications - je vous propose de vous rendre sur wikipedia.

Longue journée pour nous - départ aux aurores et retour après le coucher du soleil

Parking comme conseillé - juste avant le passage de la frontière (côté espagnol) et pour un peu plus de 10 euros vous pourrez y laisser votre voiture en toute sécurité.

Notre journée en chiffre :

> 20.000 pas au podomètre

> 13 km

> 43 étages

> 1,20 = cours du change

> 19,00 euros la montée "seule" avec la télécabine

> 7,00 euros la descente à pieds

> 12 comprimés de Daflagan piqués dans le sac de Tine par un macaque de Barbarie de Gibraltar, aussi appelé macaque de Gibraltar ou Magot, et qui est la seule population sauvage de macaques du continent européen qui, contrairement à celles de ses congénères d'Afrique du Nord, grossit.


Les exploits du jour : 

Nos deux compères "Tine" et "Dominique" - nous ont clairement fait savoir qu'ils étaient sujet au "Vertige" - cool pour visiter Gibraltar - car comme tout le monde le sait - Gibraltar n'est pas à l'altitude "niveau de la mer" ..... et bien ils l'ont fait (SKYROOF - PONT SUSPENDU - DESCENTES VERTIGINEUSES - MONTEE EN TELECABINE)

Bravos aux funambules  

Pour le reste, le rocher nous a offert des vues splendides - en voici quelqu'unes

Il faut traverser la piste de l'aéroport pour se rendre à Gibraltar

Quelques photos de nous 2

Question :

Que sera demain Gibraltar ? - car le Brexit prendra effet ce 31 janvier....

J34

Le mot de la Grenouille : 

Le mercure est toujours en phase ascendante 22,5°C à 17 heures - je n'ai pas l'info de la température à 13h00 - je vais donc l'estimer à 24°C

Notre journée :

Dernière grosse journée de visite en compagnie de la cousine Bécassine et de notre funambule Dominique - au programme la "visite de Cordoba (Cordoue)".

> L'Alcazar de Los Reyes Cristianos (Le Château)

> Banos del Alcazar Califa (Les Bains)

> Caballerizas Reales (Ecuries Royales)

> La Plaza de la Corredera

> La Synagogue

> La Cathédrale de Cordoba

> des nombreuses églises - de nombreux musées - de petites rues au charme typique

En une journée - vraiment difficile de faire le tour de Cordoba


Place aux photos

Caballerizas Reales - lieu de naissance des chevaux Andalous 
Alcazar de Los Reyes Cristianos 
Cathédrale de Cordoba 
Clichés volés à Cordoba 

Un peu de nous ...

Clin d'oeil à Bécassine :

Ton doigt n'est pas perdu - il nous servira encore pour nos prochaine escapade  ......

une semaine qui se terminera demain avec le départ de Bécassine et du Funambule - Francine, Dominique, nous vous remercions pour les bons .... très bons moments passés ensemble en Andalousie. Bon vol retour à vous 😀 😀 😀 😀 😀

A bientôt pour de nouvelles aventures 😀
J35

Le mot de la grenouille :

Monte .... Monte .... la température : 25°C à Puerto Banus, aujourd'hui - c'est incroyablement bon surtout pour ceux qui s'envoleront demain à destination de la Belgique.

Notre journée :

Nous avons voulu faire partager la météo si clémente à Bécassine et à Dominique - et donc, je leur ai fait faire un petit tour au port de Puerto Banus - entre Yacht et Ferrari.

Un grand moment de quiétude et de plénitude qui nous a poussé à marquer le coup devant une bonne Sangria.

Place aux photos :

Demain nous reprenons la route > destination le Portugal

J36

Vous allez me dire « mais que font-ils à côté de Madrid .... rien à voir avec le Portugal ? »

Et vous avez raison 👍

Tine et moi - de commun accord - avons décidé de modifier notre voyage car compte tenu :

  • du temps qu’il nous reste (sachant que nous devons être rentrés pour le 20-23 février)
  • de la vitesse de nos déplacements (60km/h de moyenne)
  • Du nombres de kms restant à faire (plus de 3000)
  • Du nombre de choses à voir (et il t en a)

Nous avons décidé de scinder notre voyage en 2 parties :

  • Nous réalisons la première pour l’instant
  • Nous ferons la seconde dans quelques mois

Durant cette première partie, nous tournons dans le sens horlogique en entrant en Espagne par la Catalogne et en descendant jusqu’en Andalousie puis un retour via Madrid pour rentrer en France du côté de St Jean de Luz

La deuxième partie se fera de façon anti-horlogique en entrant en Espagne par Bilbao puis Compostelle avant de traverser le Portugal du Nord au Sud et rentrer à nouveau en Espagne par Séville et ensuite foncer vers Mardid pour rentrer en France

Voilà donc pourquoi - aujourd’hui nous sommes proche de Madrid et que demain nous serons près de Biarritz.

Il n’y a que les bornés ...... qui ne changent pas d’avis 🤪

C Q F D 😎

J37

Deuxième grosse étape - pour une rentrée avec 26°C au thermomètre d'Hermes One à Saint-Jean de Luz (64).

A partir de maintenant - notre choix de direction sera uniquement guidé par la météo....

Pour les deux jours qui viennent, nous resterons ici pour profitez un peu de cette région

J38

Au réveil, ce matin, "pluie" - "pluie" - et encore "pluie" à Saint-Jean de Luz.

Nous avons analysons la situation locale .... pas bon pendant 2 jours

Vers le nord .... pas bon non plus

Vers l'Ouest .... impossible d'y aller car nous sommes au bord de l'océan

Vers l'Est ... si on parcours quelques kilomètres, nous aurons déjà du temps sec et une température plus clémente.

Alors, à votre avis, qu'avons nous fait - qu'auriez-vous fait?

Ben nous aussi, nous avons choisi de lever le camps et de partir vers l'Est direction Tarbes.

Nous avons choisi une étape "France Passion" auprès d'un producteur de miel et de confiture 'bio". Nous sommes à Bégole.

Votre boulot - aujourd'hui - consiste à localiser "Bégole" sur une carte 😀


Pas de photos pour l'instant, à cause de la consommation de Go lors du transfert (j'économise les datas).

J39

Au réveil, ce matin vers 08h30, il faisait franchement frais (3°C) - je pense même qu'il avait gelé cette nuit dehors - mais dans notre vaisseau - Toujours la bonne température 😀.

Petit déjeuner avec les confitures bio de notre hôte - membre du réseau France Passion - Joël Legrand de Bégole.... un régale 😀

Au programme - aujourd'hui - un bel itinéraire concocté par notre officier en second - Lieutenant Tine :

- Foix et son château

- Roquefixade

- Lavelanet et son musée textile

- Montsegur et son château

- Puivert et son château

- Quillan et son château

- Lagrasse et son ...... et non pas son château mais l'Abbaye Sainte-Marie


Nous avons longé - durant toute la journée - les Pyrénées et ses sommets enneigées

Les photos, maintenant

La neige sur les sommets
La faune locale
Château de Foix
Château de Montségur
Château de Puivert
Mode "détente"
J40

Pour la première fois cette année, la température au réveil était en-dessous de 0°C - heureusement notre "Hermes 1" est super bien isolé et conserve bien la chaleur.


Au programme aujourd'hui :


On continue notre ballade en "Pays Cathare" - après une ballade à Lagrasse, durant laquelle nous avons pérégriné dans le village classé parmi les "Plus Beaux Villages de France" (et c'est mérité), nous nous sommes dirigés vers l'Abbaye Sainte Marie de Lagrasse qui malheureusement était fermée au public en cette saison mais en parlant avec le père Hugues qui était en poste à l'entrée - il s'avère qu'il avait été prêtre à Namur - grâce à lui, nous avons pu bénéficier - malgré la fermeture - d'une visite privée de l'abbaye.

Bien que je ne visite pas en priorité ce genre d'endroit, cette visite "privée", méritait d'être faite et elle nous a permis de découvrir de façon privilégiée ce lieu.

Cliquez ici > pour voir une petite vidéo avec le père Hugues à L'Abbaye Sainte Marie de Lagrasse


Nous sommes ensuite revenus sur nos pas pour nous ballader à Villerouge-Termenès où nous avons découvert son château - lieu de résidence de Guilhem Belibaste le dernier "cathare parfait " (château malheureusement fermé en cette saison)

Le château de Villerouge-Termenès 

Nous nous sommes ensuite rendus au Château de Peyrepertuse - la route pour y arriver avec notre vaisseau n'était pas évidente et cela a pris pas mal de temps pour faire les 45 km - arrivés au centre du village, nous aurions dû laisser "Hermes 1" au parking et aurions dû faire une ascension de 50 minutes - pour y faire une visite de 90 minutes et à nouveau faire 50 minutes de marche pour regagner notre CC.

Nous avons jugé que nous n'y arriverons pas avant la tombée de la nuit - nous avons simplement pris de photos - au loin - en nous promettant d'y revenir plus tard (mais un peu plus tôt dans la journée)


le château de Peyrepertus sur son promontoire rocheux dominant la région. 

Alors pour ceux qui lisent notre carnet de voyage - si j'ai un conseil à donner - prenez le temps de venir en pays cathare - c'est simplement magique - dans les paysages, dans les châteaux, dans les villages traversés - venez et vous aimerez 😀

J41

Un saut dans l'histoire - une visite d'une forteresse pleine d'innovations techniques tant :

  • sur le plan militaire
  • que sur le plan technique
  • ou que sur plan de l'hygiène
  • voire sur le plan du bien-être des occupants
  • ....

Une visite de plus de 2 heures - pour 8,00 euros par personne - à la fois libre et guidée - assurément un "bon plan si vous êtes dans la région.

Un verrou entre la Catalogne et la France. Construit à la fin du XVe siècle par Francisco Ramiro Lopez, grand architecte espagnol à l'emplacement de sources fort utiles en cas de siège, l'édifice garde l'ancienne frontière.

Assiégée, prise et reprise en 1503, 1639, 1640, la place est définitivement conquise par les Français en 1642.

Le traité des Pyrénées de 1659 redessine les territoires : moins stratégique, la forteresse perd alors de son importance.

À partir de 1691, elle est partiellement restaurée par Vauban.

Le fort est construit sur 19 sources qui assurent l'autonomie en eau en cas de siège - l'eau arrivant directement au coeur du fort.

Le fort est construit en contre-bas afin de mieux contrer les premiers obus métalliques - ceci a pour but d'éviter l'effondrement des murs (10 m d'épaisseur)

1500 hommes occupaient le fort - 150 latrines y sont présentes - ceci à pour but d'offrir confort aux hommes et aussi de lutter contre les épidémies.

Un système d'irrigation des eaux de source, permet l'installation d'un hammam, d'une arrivée d'eau jusqu'au donjon - évitant la corvée de remontée des eaux dans le quartier du gouverneur et des officiers.

Une étable pour une trentaine de vaches avec évacuation du purin - les vaches permettant d'avoir lait, beurre et fromage.

une système de défense extérieur mais aussi intérieur en tir croisé sur plusieurs niveaux permettant de retarder au maximum l'envahisseur qui ira de surprises en surprises durant sa progression.

Venez découvrir cette forteresse et vous aussi vous irez de surprise en surprise 😀

Quelques photos de nous :

Les écuries pouvant accueillir 300 chevaux
La place d'Armes avec un des puits
La "châtelaine" et le bon soldat
La forteresse de Salses Le Château 
J42

Super longue étape aujourd'hui - environ 45 km - Journée de transition durant laquelle nous en avons profité pour faire les pleins de diesel, GPL, courses alimentaires et boissons 😀

Nous faisons - aujourd'hui - une étape FRANCE PASSION à Saleille (au sud-est de Perpignan).

Nous nous arrêtons au MAS ALART (un lieu, une famille, des vins, une histoire) ... nous sommes chez Marion & Frédéric Belmas

Le Mas Alart à  à Saleilles -  

Je vous laisse découvrir le site internet en cliquant ICI

Nous sommes admirablement bien accueilli au Mas Alart - il y a 5 emplacements pour grand CC - il y a surtout une boutique dans laquelle la dégustation a lieu.

Un vin rouge "doux naturel" à déguster en apéritif ou en accompagnement de desserts, de chocolat ou d'un melon de l'été - ainsi qu'un "Muscat de Noël" superbe pour accompagner un Roquefort ou un foie gras - > voici deux vins comme j'apprécie pleinement.

La palette de cépages du domaine permet des assemblages subtils en rouges, rosées et blancs.

Je recommande pleinement cette étape FRANCE PASSION - en tout cas pour nous, ce ne sera pas un "one shot" - Mr. Belmas .... nous reviendrons 😀

J43

Journée "bicyclette" - un petit tour de 28 km, sous le soleil avec une température de 16°C mais un tout petit peu venteux.

Notre tour autour de l'étang Canet - Saint Nazaire 

Dimanche Matin, c'est le marché à Canet En Roussillon, nous l'avons traversé à bicyclette pour nous rendre en bord de Méditerranée.

Ensuite, direction Saint Cyprien sur une bande de terre entre Méditérannée et l'étang Canet-Saint Nazaire - Compte tenu du vent c'est un spot idéal pour le kiteboarding et nous découvrons au passage un petit village de pêcheurs avec leur maison en chaume.


Etang Canet - Saint Nazaire
Village de Pêcheurs
La grande bleue
J44

Matinée détente et après-midi sportive

A nouveau, plus de 27 km de vélo en bord de mer autour de Canet en Roussillon sous une météo à donner envie à plus d’un resté au pays (21-22 degrés et pas de vent)

Donc, l’heure était à la ballade, à la pause sur un banc face à la mer et/ou le port de plaisance et également à la glace 🤪

Et finalement, petite marche digestive en soirée avant de retrouver « Hermes 1 » au couché de soleil

Panel de photos à vous faire tourner la tête 🙃
J45

Anémomètre : 20 kt ou 38 km/heure

Température : 16 degrés

Hauteur des vagues : 0,60 m

Aujourd’hui, petit déplacement d’une centaine de km - nous entamons notre transhumance vers chez nous.

Pas envie de rentrer, mais il le faut 😩.

Ce sera donc par de petits sauts de puce - tant qu’il y aura plus de 10 degrés Celsius - après on mettra le turbo pour ressentir la chaleur de notre poêle.

En attendant nous sommes à Gruissan Plage ou Port - quand on voit le nombre de « mats » à côté de nous .... c’est plutôt « Port »

Petite ballade, cet après-midi vers le centre de Gruissan avec quelques images sympas.

J46

Anémomètre : trois fois rien comme vent

Temp : 16 degrés

Hauteur des vagues : 2,5 cm

Nous décidons ce matin de « buller »

De prendre l’apéro devant Hermes 1

Apéro  et bullage 

Et l’après-midi, nous prenons notre courage à 2 mains pour faire nos 8000 pas au podomètre

Direction Gruissan - les Chalets en bord de mer, d’étonnants chalets surélevés apparaissent devant Nous ainsi qu’une superbe plage de sable fin.

Ballade à « Gruissan Les Chalets »
• • •
J47

Anémomètre : comme hier 🤪

Temp : 14 degrés

Hauteur des vagues : 2 cm

Au programme, ballade à vélo (21 km) à travers les « Salins de Gruissan » et proche du domaine de Pierre Richard.

Salins de Gruissan 

Ensuite, tour de l’Etang de Gruissan

Autour de l’Etang de Gruissan 
• • •
J48

Anémomètre : 20 km/heure

Température : 14 degrés

Hauteur des vagues : 0,15 m

Saint Valentin - aujourd’hui - comme cadeau pour Titine 42 km à vélo

L’étape du jour :

Gruissan - le port

Gruissan - village

1/2 tour de l’Etang de Gruissan

Longer le canal de Gruissan à Narbonne sur le chemin de halage

Et retour

Des pointes à 15 km/h ( vent de face) et à 30 km/h (vent de derrière)

J49

Tout doucement - la lente remontée se met en place - premier saut de puce de 65 km (chemin pour les poids lourds) - comme je l'ai dit .... tant que la température n'est pas en dessous de 10°C - la remontée se fera par petits étapes. Après ce sera de plus grands bons en avant😦

On en a profité pour remplir un peu le frigo ainsi que la réserve de gaz (histoire d'avoir de l'eau chaude pour la douche).

Nous sommes sur une aire de camping-car - 63 places disponibles mais seulement 10 camping-cars le "luxe" et à seulement 5 mètres de la plage - le bruit des vagues est bien présent, on en prend plein les oreilles mais plein les yeux aussi par la beauté de cette grande bleue, celle qui nous a accompagné durant la majorité de notre ballade "hivernale".

Nous resterons ici - certainement 3 nuits avant de remonter vers ???? - ben je crois que ce sera Nîmes ou pourquoi Bernis, chez notre copine Christine et son "Clos des Aramons" voir son site internet en cliquant ICI si vous cherchez une étape dans vos futurs déplacements vers le sud.

Quelques photos du lieu où nous sommes :

J50

On vient de passer de notre seconde journée sous la grisaille - pas de fortes pluies, pas de grands vents mais tout simplement gris et triste.

Cette météo ne nous donne pas beaucoup d'envies de bouger, nous en avons profité pour récurer Hermes One. On s'est rendu compte qu'après 50 jours de voyage, nous avons eu beaucoup de chance de vivre cette belle aventure - la nostalgie s'installe et donc nous avons repris notre atlas pour se projeter dans les voyages futurs.

L'objectif est de pouvoir repartir avec Hermes One dès le mois d'avril ... mais pour où?

Nous avons déjà notre idée mais nous la garderons encore pour nous.

J51

1000 excuses - pour la première fois, j’ai oublié le compte rendu du jour, faut dire à ma décharge que c’était une journée grise donc nous n’avons pas fait grand chose excepté « regarder la météo du lendemain...

Alors - passons au jour suivant 🤪

J52

Et voilà, il était de retour dès ce matin, à notre réveil.

Le grand cercle jaune dans un ciel bleu au-dessus d’une mer calme. Le SOLEIL ☀️ est là pour nous dire « au revoir ».

Nous en avons profité à fond - nous en avons stocké un maximum - tel des DYSON - des aspirateurs à soleil 🌞

Photos :

J53

Ce matin, réveil aux petites heures pour nous LOL (07h45) - un ami est venu nous donner du courage, le voici :

notre ami .... le soleil pointait - lui aussi - son nez, ce matin 😀

Après un petit déjeuner copieux, pour nous donner la force de démarrer - nous avons prépareé "Hermes 1" puis nous avons pris la route vers 10h00.

Une heure et demie après notre départ la température était déjà bien sous les 10°C - nous frôlons les 5°C. Même pas envie de mettre le bout du nez dehors - en plus la grisaille et la pluie nous accompagnent.

Notre GPS a même "bugé" - on s'est payé un détour de près de 100km en se payant le luxe de repasser 2 fois au même endroit. Nous avons même ressorti "la bonne vieille carte en papier" 😀

En plus, notre frigo, s'est ouvert en route - petite casse d'un rangement en plastique (lui non plus n'avait pas envie de renter).

Finalement, nous sommes passés en dessous du Viaduc de Millau et en dessous du Viaduc de Garabit-Eiffel - avec entre les deux viaducs - un super chouette arc-en-ciel

Viaduc de Millau
Viaduc de Garabit-Eiffel
On the road .... today ! 

Nous sommes pour l'instant à Issoire - sur une belle aire pour camping-cars - pas bien "glamour" mais vraiment 'fonctionnelle".

J54

Driiiiiiinnnnng - 07h00 du matin - on a décidé hier soir de tenter un retour en une étape (700 km) - donc pas le temps de traîner dans les plumes.

09h00 - Départ comme prévu par la route des poids lourds - la plus directe - certe pas la plus rapide mais probablement la plus courte.

Route - route et route - pas grand chose à dire sauf que la météo est bonne - durant tout le trajet - soleil et sec - c'est vrai que la météo annonçait cela.


19h30 - Arrivée chez nous - nous sommes fatigués - contents et tristes à la fois :

"Content" parce que ce que nous avons fait.... était : "super chouette"

"Triste" parce que "c'est fini"

Mais surtout "plein d'espoir" parce que nous avons plein d'idées dans la tête pour repartir ..... bientôt

Voilà - demain je mettrai la touche finale à ce carnet de voyage - mais pour l'heure j'ai besoin de me remettre de tout ces kilomètres.

J55

Récapitulatif Winter Tour 2020


Statistiques du voyage en quelques chiffres :


Nombre de nuits : 55

Nombre de nuits PAYANTES : 37 / 55

Nombre de nuits NON PAYANTES (Réseau Park4Night - France Passion - Sauvage) : 28 / 55

Nombre total de KM parcourus en Camping Car : 7370,3 KM

Consommation moyenne : 10,4 litres / 100 km

Vitesse moyenne : 59 km / heure

Durée de conduite : 122 heures et 49 minutes

Nombre de litres de diesel consommés : 772,19 litres

Nombre de litres de GPL consommés pour le chauffage - l’eau chaude et la cuisine : 114,01 litres


En extra, pour les visites en Andalousie (Grenade, Cordoue, Ronda, Malaga, Nerja, Gibraltar …. etc) nous avions loué une voiture et nous avons parcours 1700 km de plus.


Les premières leçons à tirer de notre trip :


> Il nous faut encore mieux préparer à l’itinéraire pour éviter de revenir en arrière et de repasser 2, 3 voire 4 fois au même endroit - "Penser avant de se lancer".


> Il nous faut rechercher encore plus d’aires de service offrant un maximum de service pour un coût « réduit » - augmenter le nombre de "Nuits Gratuites" !


> Nous pouvons être en autonomie pendant 3 jours - mais déjà après 2 jours il faut surveiller le niveau « eaux noires »


Le p'tit mot de Carlu .....

Sans soucis, Je peux partir aussi longtemps avec mon co-pilote Martine 😀 et je suis prêt pour programmer le prochain épisode à bord de "Hermes One"

Le p'tit mot de Martine .....

Je dois penser à commander un nouvel atlas avec un maximum de cartes de toute l'Europe pour être prête à suppléer le GPS quand il "se plante" et aussi pour avoir une meilleure vue d'ensemble du voyage.... Carlu, commandes-moi cet Atlas 😀


A bientôt pour de nouvelles aventures ....... "On The Road Again & again & again"