Carnet de voyage

2 zouaves sur leur vélo...

7 étapes
5 commentaires
10 abonnés
Dernière étape postée il y a 2 jours
Amis, familles, curieux, salutations ! Admirez nos têtes qui cachent des fesses douloureuses, lutte contre vents et pluies... Et ce plaisir d'être temoin de paysages epoustouflant...
Juillet 2018
33 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 8 juillet 2018

Voilà grand départ ! Après une longue file pour nos bagages, et un problème technique qui nous a permis la gratuité de nos vélos nous voilà passé la borne sécurité... Premier arrêt, qui n'en déplaise a certain, le duty free store pour acheter fruit et légumes... Hem... Un retard d avion nous permet de boire une dernière petite bière belge avant de partir...

Arrivé sur place... Comment dire... On va avoir froid... Pluie glacante et vent pour commencer...

On monte nos velos dans le bike pit et surprise, j ai oublié mon casque (flo évidemment...)

On sprinte dans un magasins dans la ville la plus proche et miracle on trouve un casque...

Apres quelques courses et un premier resto, on se met en route vers le premier camping... Le camping sauvage ne va pas etre facile impossible de se cacher... Douche dodo, chaud pour demain


2
2
Publié le 8 juillet 2018

Depart sous la pluie, les paysages dès le départ sont dingues ! On fera un petit 55km ajd. On passe par une fracture qui délimite les différents continents. La route est plutôt plate.

Arrivé a une centrale geothermique, on prend notre premier chemin off road, c est le top! On se fait attaquer par les oiseaux, pas fort sympathique les locaux... Arrivée a une grande falaise au sud dela peninsule de reykjanes (le nom islandais est trop compliqué...), on s arrete, waow! Des milliers d oiseaux, la roche magnifique, des vapeurs d eau chaude qui emergent du sol,... Premier selfie ^^

On arrive au camping de grindavik, pas mécontent d avoir un bâtiment chauffé et des douches. On se fait une top bouffe avec ce que les gens laissent aux campings riz-sauce soja-soupe de maïs...

3
3
Publié le 8 juillet 2018

Ajd on commence notre première côte, ça grimpe ! Mon genou me fait mal... Ca craint...

Les décors changent tous le temps ! Il fait beau et on a un vent dans le dos. On trouve un magnifique chemin vtt le long d une falaise pendant 10km. Dorian perd sa batterie, on fait demi tour déçu de ne pas terminé ce chemin mais on la retrouve un km plus tot. La journee est bonne on fait presque 90km et on arrive a 22h au camping. Il ne fait jamais nuit, du coup on ne se tracasse pas de l horaire...


(flo)

4
4
Publié le 8 juillet 2018

Bon mon genou ne va pas mieux, on se rend a selfoss pour faire le plein de vivres, on prend un café dans une chouette petite librairie et on roule vers Hella a 45 km de notre départ. Le lendemain, on fait un jour off pour mon genou et esperer repartir au plus vite... On visite la ville d'hella puisqu on y campe, ville de 4 rues et de pas bcp d habitants, Dorian adore ♥ !

Le lendemain on repart vers vik mais avec mon genou, la pluie et un sacré vent de face on avance qu'a 12km/h. On fera un stop au lava center, musée du volcan. Chouette musée interactif et il passe un très beau film sur les éruptions qui ont eu lieu ces dernières décennies.

Plus loin, on galère, il pleut et le vent s intensifie, on adore ! Notre moyenne descend a 10km/H... On arrive au chute de seljaland et campe dans le camping d'a côté... Apparement il ne connaisse pas le sourire ici ^^ mais bon on fait avec...

(flo)

5

Bon hier, nous n'avons rien ecris, n en parlons pas, on a rien fait... Mon genou est HS, Dorian a regardé Netflix et moi j ai lu et bu du café pour m occuper... Journée parfaite !


Ajd vu l endroit de camping un peu faible en activités et malgré la douleur on a décidé de se mettre en route vers les chutes de skogar . INCROYABLE ! La chute principale est fort touristique mais la montée du sentier le long de la rivière est plus dans nos attentes (voir photos) .Les hobbits doivent probablement se cacher dans le décor... (flo)

Malgré le grand évènement de 20h et 30km à notre actif on se décide à rempiler pour le double... Le vent tombe, le soleil pointe son nez, bien joué... Pas comme tout le monde. Rodriguo nous accompagne sur la route des volcans et glaciers fleuris... Magnifique...On termine avec deux côtes qui nous remettent bien les idées en place... Flo jure un peu mais ça passe...

Nous arrivons enfin à Vik, Flo saute sur le premier burger qu,'il voit ! VIK est le point de départ de nombreuses activités. Les prochaines journées s annoncent bien mais sûrement en stop histoire de laisser nos vélos se reposer... (do)


On pense à vous,

Les 2 zouaves.

6
6
Publié le 11 juillet 2018

Il pleut... Comme d hab... Ah non ajd ca ne s arrete pas... Bon tant pis on y va ! On monte a pied sur la falaise qui surplombe vik... Incroyable! Et personne ! Merci au touriste lambda qui ne s ecarte pas a plus de 150 m des attractions touristiques. ^^

La pluie battante, on est trempé mais les nids de puffin et cette falaise grandiose nous font oublier ce temps. On arrive sur la plage noire avec des formations rocheuses proche d une cathédrale. C est beau mais c est ici que tous le monde se trouve. On va vite voir les macareux avant que la marée ne nous coinçent entre les rochers. On décide de rentrer en stop mais pas fort fructueux. Après 60 voitures et 30 min sous la pluie des saisonniers nous prennent avec eux (oui oui des gens reste plus de 4 mois sans soleil pour le plaisir...) et nous déposent à vik. On se plaint mais en réalité ça en vaut largement le coup.!

On vous laisse on a des habits a faire sécher...

(flo)

7
7
Publié le 16 juillet 2018

Après notre petite journée "relax" à Vik, nous voici en routre vers le graal, Landmannalaugar. Les débuts sont tranquilles, soleil et vent dans le dos sont au rendez-vous pour traverser le désert volcanique de Myrdalssandur. Personne à l horizon pendant 50km. Le paysage se compose de vastes plaines de sable noir formées par la fontes des glaciers, conséquence directe des éruptions du Katla.Y en a qu'ont essayé, ils ont eu des problèmes! Plus personnes ne vit là...

Et nous n'en verrons d ailleurs plus pendant 4 jours . Quelques fermes jouxtent le début des pistes que nous empruntons, ce qui nous permet de passer la nuit sur les terres d'un charmant viking. La fin de journée aux portes du parc national annoncent une ascension grandiose. (nb: nos camelbaks ont fuité dans nos sacs ...)

Vint alors le moment fatidique... Ça grimpe fort, il pleut fort et on y voit quenouille. Bref 20km trempés, gelés on craque complètement et on s'arrête dans un dortoir pour laisser passer le mauvais temps. Les paysages sont magnifiques quoique un peu trop foggy à mon gout. Je sais pas trop ou ils ont planqués le soleil ici...

Après un bon gros reset et beaucoup de lessives, nous continuons notre ascension mais cette fois c'est dégagé ! Ce coup ci, pas de doutes, nous sommes entourés de volcans. L effort en vallait la peine. Les volcans noirs intense parfois couverts de mousse sur un fond de plaine verdoyante mélangées à la roche aux teintes ocres. Le contraste est splendide, le décor incroyable et les guiboles chauffent...


Et oui ca grimpe un peu et les nombreux passage à gué sont... rafraichissant... Les gens en 4x4 nous felicitent, a croire que c est difficile ^^

Fin de journée on arrive au campement de Landmannalaugar, et sa "special vibe" selon les cyclistes qu on a croisé. C est marrant mais ça ressemble fort a un campement de réfugiés pour touristes aux prix surgonflés du coup on continue jusqu'à Landmannahellir, un joli camping d islandais perdu dans une vallée.


Dorian passera la soirée à nettoyer ses chaussures qui ont été victime d'un pot de confiture mal fermé. Soirée animée par le vent on va dormir.


Le lendemain, descente de 30 km, on quitte le décor montagneux et on regagne la route jusque fludir avec un paysage plus boisé... La suite sera pour demain !



Envie de prolonger votre lecture ?

Découvrez ces carnets de voyage de la sélection MyAtlas ou cherchez une destination.