Premier séjour de 8 jours aux Canaries Circuit de 6 jours sur l'île de La Gomera + Week-end sur l'île de Tenerife
Du 19 au 26 mai 2019
8 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Transfert de Los Cristianos (Tenerife) à San Sébastian de la Gomera (La Gomera) en bateau pour attaquer le circuit de 6 jours à la découverte des nombreux points d'intérêt présents sur l'île de La Gomera.

Derrière nous, le Pico del Teide s'impose du haut de ses 3718m.

Transfert en bateau à La Gomera

La Gomera:

La Gomera a une population de 20.000 habitants, ce qui en fait la sixième île des Canaries en population. En outre, elle se classe au sixième rang avec une superficie de 369,76 kilomètres carrés.

Dans le centre de l'île se situe le parc national de Garajonay, appartenant au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1986.

Le Silbo Gomero (langue sifflée pratiquée par certains habitants de l'île) est également inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2009.

La Gomera est donc l'une des plus petites îles de l'archipel des Canaries mais ne manque pas pour autant d'atouts pour séduire les amoureux de la randonnée et de la nature.

La Gomera

Arrivée à San Sebastian de la Gomera, ville principale de l'île.

San Sébastian de la Gomera (Mairie / Eglise / Maisons colorées)
2

Après un court transfert en voiture, on rejoint le point de départ de notre première randonnée : une boucle à proximité d'Hermigua.

Trace Rando J1

Distance: 12km

D+: 600m

D-: 600m

Début de la randonnée et très vite les premiers paysages du barranco d'Hermigua apparaissent.

Barranco de Hermigua

Montée à El Cedro en passant par la Presa de los Tiles. Vue sur la cascade et sur la vallée d'Hermigua derrière nous.

Montée vers El Cedro (Presa de los Tiles / Cascade / Vue arrière sur la vallée d'Hermigua)

Après le déjeuner, nous entrons dans le Parque Nacional de Garajonay et sa Laurisilva classée au patrimoine mondial de l Unesco. L'atmosphère est incroyable et difficile à décrire. Magique !!!

Laurisilva

Retour à Hermigua et ses bananeraies pour la soirée et la nuit.

Hermigua
3

La randonnée du jour nous conduit de Hermigua à Vallehermoso.

Trace Rando J2

Distance: 20km

D+: 900m

D-: 800m

La randonnée débute par une descente jusqu'à la plage en passant par les bananeraies de Hermigua.

Bananeraie d'Hermigua

Arrivée à la plage d'Hermigua avec en toile de fond le Pico del Teide.

Plage d'Hermigua

Passage par le village d'Agulo avant d'attaquer la montée au mirador d'Abrante tout là-haut.

Agulo

Vue sur le village d Agulo depuis le mirador d'Abrante.

Vue sur Agulo depuis le mirador d'Abrante

En haut, changement de décor et de couleur.

Montagne rouge

Passage par le centre des visiteurs Juego de Bolas du Parque Nacional de Garajonay qui permet de nous informer sur l'histoire du parc, de découvrir la flore avec des explications et de déguster de succulents gâteaux à la saveur citron-anis 😀

Parc national de Garajonay :

Une forêt de lauriers couvre quelque 70 % de ce parc situé au centre de l'île de Gomera, dans l'archipel des Canaries. L'humidité de la vapeur d'eau condensée des sources et de nombreux cours d'eau y favorisent une végétation luxuriante, proche de celle de l'ère tertiaire, qui a presque entièrement disparu d'Europe méridionale en raison des changements climatiques.

Source https://whc.unesco.org/fr/list/380

Bea

La randonnée se poursuit par la Presa de Amalahuigue.

Presa de Amalahuigue

Silbo Gomero:

En chemin, on aura le droit à une leçon de Silbo Gomero. Merci beaucoup Audrey pour ce moment vraiment très sympa 😀

Les habitants de l'île volcanique de La Gomera communiquent encore de nos jours avec ce langage à travers les larges vallées de l'île. Il s'agit d'une langue dans laquelle les différents éléments significatifs sont obtenus avec des sifflements de différentes tonalités et de différentes longueurs. Malgré un vocabulaire restreint, des conversations entières peuvent être sifflées. C'est la forme de communication au niveau sonore le plus élevé sans aide extérieure (amplification) ; la portée de ces sifflements peut atteindre huit à dix kilomètres. (source wikipedia).

Comme reconnaissance à la valeur culturelle du Silbo de la Gomera et récompense à tous les efforts pour le garder vivant, en 2009 l'UNESCO l'a déclaré Patrimoine immatériel de l'humanité mettant en relief sa grande utilité comme système de communication adapté au milieu de l'île et la grande complexité technique avec laquelle il a évolué.

Depuis 1999, il a été établi comme matière obligatoire dans les écoles. (source salutilescanaries)

Chanson "Silbo Gomero" de Feloche:

Silbo Gomero (Feloche)

Arrivée dans la vallée de Vallehermoso dominée par le Roque Cano.

Vallée de Vallehermoso
Roque Cano

Vallehermoso où nous passerons la nuit.

Vallehermoso
4

Aujourd'hui, nous partons de Vallehermoso pour rejoindre Chipude bien gardée par sa Fortaleza en passant une nouvelle fois par la laurisilva.

Trace Rando J3

Distance: 17km

D+: 1300m

D-: 450m

Départ depuis la place de Vallehermoso.

Place de Vallehermoso

Montée au dessus de Vallehermoso sous la pluie. En chemin nous aurons l'occasion de rencontrer un guarapero.

Aux Canaries, on appelle Guarapo le jus sucré extrait du palmier des Canaries avec lequel on élabore entre autre le miel de palme (sirop de palme). Le guarapo est un mélange de sève brute et de sève élaborée qui émane du coeur du palmier, très sucré et d’une saveur particulière.

Le guarapo s’obtient grâce à une coupe effectuée dans les tissus supérieurs du coeur du toupet du palmier par le guarapero. On élimine préalablement les jeunes feuilles et on récupère ainsi ce jus végétal d’une grande valeur nutritive.

(source www.mieldepalma.com)

La montée se poursuit sous la grisaille, les nuages sont bas. Les paysages autour de nous sont bien verts.

Paysages et végétation en chemin

Montée vers la laurisilva

Agave

Retour dans la laurisilva toujours aussi magique !!!

Laurisilva

A la sortie de la forêt, apparition des paysages plus arides et tout en contraste du versant sud de l'île. Et du soleil aussi 😀

Paysages du versant sud de la Gomera

Petit détour afin de profiter d'un point de vue sur la Valle Gran Rey.

Valle Gran Rey

Chipude et sa Fortaleza en vue.

Valle Gran Rey / Chipude / Fortaleza

Beaux panoramas sur le parcours

Vallée de Chipude

Arrivée sur la place de Chipude

Chipude (Hotel / Eglise)
5

L'étape du jour rallie Chipude à Imada en passant par le Alto de Garajonay, point culminant de l'île de la Gomera avec ses 1487m.

Trace Rando J4

Distance: 17.5km

D+: 700m

D-: 900m

Au départ de Chipude le ciel est bleu mais bien chargé au centre de l'île.

Fortaleza de Chipude

Le temps change vite. On profite des moments de ciel bleu pour photographier les paysages

Barranco de Erque

La montée au sommet Alto de Garajonay se fera dans les nuages et le vent et on ne profitera donc pas de la vue tant espérée.

Légende de Gara et Jonay:

L'une des légendes les plus romantiques des Canaries est sans nul doute celle de Gara et Jonay. Gara était une princesse de La Gomera et Jonay, le fils d'un mencey de Tenerife. Cette légende raconte comment ces jeunes gens tombèrent amoureux l'un de l'autre lors d'une rencontre entre les menceyes des deux îles. Toutefois, un devin ayant prédit que leur amour porterait des malheurs sous forme de feu et de lave, leurs parents respectifs leur interdirent de se marier. Malgré cela, Jonay s'échappa à la nage sur des peaux de chèvre jusqu'à La Gomera, où il se réfugia avec sa bien-aimée dans les forêts les plus élevées de cette île. Se voyant pris au piège, ils aiguisèrent les deux extrémités d'un long bâton en bois, l'appuyèrent sur leur poitrine et se serrèrent dans les bras, mettant ainsi fin à leurs jours. Aujourd'hui, la forêt porte leur nom et est devenue le Parc national de Garajonay. (source webtenerifefr.com)

Magnifique spot pour pique-niquer : vue sur le barranco de Benchijigua.

Barranco de Benchijigua

Le Roque de Agando se fait désirer derrière les nuages.

Barranco de Benchijigua

Il finira par se montrer.

Roque de Agando

On poursuit notre randonnée vers Imada toute proche. Le décor est sublime.

Barranco de Benchijigua

Pause au milieu du barranco de Benchijigua

Barranco de Benchijigua

Arrivée à Imada.

Imada
6

La randonnée du jour rejoint Playa Santiago au sud de l'île depuis Imada.

Trace Rando J5

Distance: 16.5km

D+: 400m

D-: 1200m

On laisse Imada derrière nous à regret tant j'ai apprécié cet endroit.

Au départ d'Imada

On s enfonce dans le barranco de Guarimiar

Dernier regard sur Imada

Pas facile à photographier avec le soleil.

Canyon de Guarimiar

Le canyon de Guarimiar se resserre au fur et à mesure que l'on descend.

Canyon de Guarimiar

Montée difficile pour passer de l'autre côté. On prend de la hauteur ce qui nous permet d avoir un autre regard sur le canyon de Guarimiar.

Canyon de Guarimiar

Nouveau paysage plus aride de l'autre côté

Barranco de los Cocos

Arrivée au petit village de Atoncojo.

Atoncojo

Le Teide refait son apparition.

Vue sur le Teide

Parcours côtier pour terminer la randonnée du jour

Côte vers Playa Santiago

Arrivée à Playa Santiago

Playa Santiago

Encore une bien belle journée 😀

7

La dernière étape de notre circuit (hélas) part un peu au sud d'Ayamosna, passe par le barranco del cabrito puis par la playa de la Guancha avant de rejoindre San Sebastian de la Gomera pour prendre le bateau afin de rentrer sur Tenerife.

Trace Rando J6

Distance: 12km

D+: 350m

D-: 1000m

Court transfert pour atteindre le point de départ de notre dernière randonnée à La Gomera avec encore un beau soleil pour nous accompagner.

Premier objectif du jour en vue le rocher du Sombrero.

Rocher El Sombrero

Descente de le barranco del Cabrito

Barranco del Cabrito

Petit-déjeuner dans un cadre juste magnifique.

Rocher El Sombrero

On continue notre descente dans le barranco del Cabrito.

Barranco del Cabrito

Vue sur le rocher du Lion derrière nous

Rocher du Lion

Rocher du Lion + Rocher du Sombrero

Rocher du Sombrero et Rocher du Lion

Descente vers la plage de la Guancha

Playa de la Guancha en approche

Arrivée à la Playa de la Guancha

Playa de la Guancha

Derniers kilomètres en direction de San Sebastian de la Gomera avec le Teide en ligne de mire.

Dernière ligne droite jusqu'à l'arrivée

Retour vers Tenerife

San Sebastian de la Gomera / Los Cristianos

Je profite de ce carnet de voyage pour adresser un grand merci à notre guide Audrey qui a su nous faire partager son amour pour son île d'adoption ainsi que ses nombreuses connaissances quels que soient les domaines. Je salue également mes compagnons de route qui ont partagé ce circuit à La Gomera à mes côtés. Muchas Gracias a todos !!! Hasta luego !!

8

Cette journée est consacrée au Parque Nacional del Teide.

Parque Nacional del Teide:

Le parc est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2007.

Il s'agit du parc national européen le plus visité chaque année avec ses quelques 4 millions de visiteurs.

Le parc tire son nom du Teide, le volcan qui est le point culminant de l'Espagne (3718m) et troisième structure volcanique la plus haute de la planète derrière le Mauna loa et Mauna kea.

De nombreuses possibilités de randonnées s'offrent aux visiteurs dans le Parque Nacional del Teide.

Senderos del Parque Nacional del Teide

Mon programme du jour : montée à la station du haut du téléphérique d'où je peux accéder au sommet et à de nombreux points de vue (mirador de la Fortaleza, mirador du Pico Viejo). Ensuite, redescente dans la Caldeira du Teide pour me balader et rejoindre le parking de la station du bas du téléphérique à travers le llano de Ucanca et los Roques de Garcia.

Belle boucle dans des paysages grandioses et lunaires. Embarquement immédiat. Vous me suivez ? 😀

Trace Rando J7

Distance: 26km

D+: 500m

D-: 1800m

Arrivée à la station du bas du téléphérique située à une altitude de 2356m. Le téléphérique nous conduit ensuite à la station du haut à 3555m d'altitude. Là haut les effets de l'altitude se font quelque peu ressentir.

Teleferico del Teide

Une fois à la station d'en haut je commence ma randonnée par le sentier qui monte au sommet du Pico del Teide (3718m), demeure du diable Guayota.

Sendero Telesforo Bravo n°10

Premiers points de vue depuis la station du haut. On distingue clairement les coulées de lave dans la caldeira du Teide.

Vue depuis la station du haut du téléphérique (Pico del Teide / Sentier accès sommet / Caldeira de las Canadas)

A noter que l'accès au sommet est limité par créneaux horaires afin de préserver le site. Une autorisation est nécessaire et il faut s'y prendre suffisamment longtemps à l'avance.

Il est aussi possible de monter au sommet à pied sans autorisation en passant par le refuge d'alta vista. L'accès au sommet se fait alors au petit matin pour assister au lever de soleil. Là aussi il faut s'y prendre à l'avance pour avoir de la place au refuge.

Des fumerolles sont là pour rappeler qu'il y a toujours de la vie là-dessous.

Fumerolles et Soufre

La photo obligatoire pour immortaliser ce moment au sommet.

Depuis le sommet du Teide

Vue côté Nord avec la mer de nuage.

Panoramas côté nord depuis le sommet du Teide

On a de la compagnie au sommet.

Araignée au sommet du Teide

Dernières photos avant de redescendre à la station.

Cratère secondaire + Fortaleza

Redescente à la station du haut

Vues depuis le sommet du Teide

Sentier du Mirador de la Fortaleza (Sendero n° 11)

La lune a rendez-vous avec la lune.

Vers le Mirador de la Fortaleza

Mirador de la Fortaleza

Mirador de la Fortaleza

Sentier du mirador del Pico Viejo (Sendero n° 12).

En route vers le mirador del Pico Viejo

Vers le mirador del Pico Viejo

Mirador del Pico Viejo

Mirador del Pico Viejo

Je poursuis au-delà du mirador pour aller voir de plus près le Pico Viejo (3134m).

Sendero du Pico Viejo (Sendero n°9)

Vue arrière sur le Pico del Teide

Pico del Teide

Belle vue sur le cratère du Pico Viejo

Pico Viejo

La randonnée se poursuit dans une zone très colorée.

Décor aux environs du Pico Viejo

Début de la descente pour rejoindre la Caldeira de las Canadas en contre-bas.

Boca de Tauce / Alto de Guajara

Descente assez périlleuse du Pico Viejo via le sentier des narines du Teide (Sendero n°38)

Premières vipérines que je croise, les décors et la végétation changent.

Vipérines au premier plan

J'atteins la Caldeira de las Canadas.

Arrivée dans la caldeira

Sentier Boca de Tauce - Llano de Ucanca (Sendero n°40)

Marche sur du plat pendant 5 km. Un peu long et interminable ce sentier en bord de route. Heureusement, on a de beaux points de vue sur le Teide, le Pico Viejo, les narines du Teide et d'autres paysages.

Llano de Ucanca

En chemin, vue sur les Azulejos.

Azulejos

J'emprunte ensuite le sentier Ucanca (Sendero n°26) pour rejoindre los Roques de Garcia.

Sendero Ucanca

Passage par los Roques de Garcia et le fameux Roque Cinchado (Sendero n°3)

Roques de Garcia
Roque Cinchado

Enfin le sentier de Majua (Sendero n°19) me permet de rejoindre le parking du téléphérique.

Dernier sentier

Au final une superbe journée (bien remplie) dans le parc qui m'a permis de profiter d'un maximum de paysages dans le laps de temps dont je disposais. Tout simplement GRANDIOOOOSE !!! MUY RIIICOOOO !!!

9

Dernière petite randonnée avant mon retour en France prévu dans l'aprem.

Balade dans le parc rural de l'Anaga au nord de Tenerife : boucle autour de Afur en passant par la playa de Tamadite, Tanagana et Cumbrecita

Trace Rando J8

Distance: 13km

D+: 800m

D-: 800m

Départ de la petite église d'Afur. Le temps est bien couvert ce matin.

Première partie en descente dans le barranco d'Afur pour rejoindre la plage de Tamadite

Barranco de Afur

Arrivée sur la plage de Tamadite

Playa de Tamadite

Le parcours rejoint Tanagana sur la côte avec la vue sur los Roques de Anaga.

Chemin côtier

Arrivée à Taganana

Taganana

Le sentier change de cap pour rejoindre le point de départ en montant d'abord dans la forêt pour ensuite redescendre vers Afur.

Retour en boucle à Afur

Fin de la rando qui marque également la fin de mon séjour aux Canaries.

10

Dernières vues sur Tenerife depuis l'avion.

Vue sur Tenerife
11

Les Canaries ne faisaient pas partie de ma short-list de mes voyages à venir mais ce fût pour moi une bien belle découverte, au-delà de mes espérances.

J'ai passé un très beau séjour aux Iles Canaries tout en contraste et en variété au niveau des paysages rencontrés. J'ai pu également découvrir de nouvelles saveurs et les Canariens sont très attachants et accueillants. Ne pas hésiter une seconde à y aller.

A noter également que les autres îles de l'archipel offrent de multiples possibilités (surf, plongée, randonnée, nature, volcanologie, ...). Il y en a donc pour tous les goûts.

J'y retournerai avec un grand plaisir pour explorer d'autres îles (El Hierro, La Palma) ou approfondir ma découverte de Tenerife.