À propos

Réaliser un rêve, faire découvrir d'autres cultures à nos enfants,...

Carnet de voyage

Cap à l'est (Moldavie)

23 étapes
3 commentaires
Après notre voyage en Arménie, en Russie et nos city trip en Géorgie et en Ukraine, nous sommes tombés amoureux de l'ancien bloc soviétique. L'idée a germé de refaire un road trip en Moldavie.
Août 2019
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
4
août

Voilà le grand départ, cap vers l’est. Nous sommes partis de la maison vers 4h du matin et sommes arrivés à Vienne vers 17h. Environ 1050 kilomètres, bien pour une première étape.

On pensait aller plus vite mais malgré les tronçons d’autoroute rapide en Allemagne, il y avait énormément de travaux. Vous roulez (sans exagérer) à 150 km/h pendant quelques kilomètres mais ensuite vous retombez à 80 km/h pendant 20 kms.

Nous avons loué un appartement pour trois nuits à 15 minutes à pied du centre historique. Après s’être installés et pris un bon apéro bien mérité, nous sommes allés dans le centre pour souper. Repus et fatigués, place à une bonne nuit de repos.

4
août

Ce deuxième jour est consacré aux visites du centre historique de la ville. Dans le « LONELY PLANET » Vienne en quelques jours, vous trouverez les plus belles balades. Nous avons choisi « L’essentiel de Vienne » avec la résidence principale des Hofburg (2), le parc Burggarten (4), l’opéra de Vienne (5), la cathédrale Saint-Etienne (6) et l’église Saint-Pierre (7).

Vienne dans toute sa splendeur  

Nous avons terminé notre journée par une ballade sur les quais longeant le Danuble. Truffés de « streetart » ces quais sont aussi envahis par les personnes voulant passer un bon moment en prenant l’apéro ou grignoter un petit morceau dans les bars lounges présents pour la période estivale.

Quai et street art  

Après plus de 16 kilomètres à pied, retour à l’appartement pour une bonne douche revigorante avant de repartir pour souper en ville.

5
août

Pour ce deuxième jour complet dans cette très belle ville, nous sommes de nouveau partis à pied pour découvrir un marché permanent. Nous avons fait une première halte apéro dans un petit bistro ouvert sur ce marché.

Ville et marché 

Ensuite nous sommes repartis nous balader pour rencontrer d’autres très beaux monuments comme le palais du Belvédère et d’autres édifices religieux très présents dans cette ville.

Encore et encore 
6
août

Ce troisième jour est un jour de voiture. Départ à 7h45 pour une étape de 550 kilomètres qui nous emmène en Roumanie en traversant la Hongrie. Cette étape nous paraissait facile mais nous ne sommes arrivés à destination que vers 18h30.

Route et frontière  

Assez long pour « si peu de kilomètres ». Après quelques dizaines de kilomètres, nous arrivons à la frontière Hongroise. Mais avant ce passage, contrôle de la police Autrichienne. Je vous explique ceci parce qu'il faut savoir que pour prendre les autoroutes en Autriche, il faut acheter une vignette (15 euros pour 10 jours), ce que nous avons fait bien entendu. La même formalité pour la Hongrie ainsi qu’en Roumanie. Arrivé à ce fameux contrôle, évidemment on se fait arrêter.

Le policier « quelle langue parlez-vous »

nous « Français »

Le policier « c’est très bien, je peux voir votre vignette ? »

Et nous présentons la preuve de paiement de la vignette Hongroise que nous venions d’acheter quelques centaines de mètres avant.

Le policier « non pas celle-là, nous sommes toujours en Autriche donc l’autrichienne.

Nous « voilà, elle est sur le tableau de bord »

Le policier « Il y a un problème, elle doit être collée au pare-brise »

Nous « ok pas de problème, on l’a, on va la coller ». Mais non, rien à faire, il est trop tard... Il nous colle une prune de 120 € que nous avons le choix de payer en liquide ou par carte de crédit. Merci pour ce choix sympathique. Après cet épisode, nous reprenons la route le cœur et le portefeuille plus légers.

La traversée de la Hongrie se fait sans heurt. Ensuite passage de frontière de la Roumanie. Nous avions lu dans un guide que cela pouvait passer rapidement ou traîner en fonction des jours et du bon vouloir des douaniers. Arrivés sur place, vu la chance du jour, on se dit que cela ne va pas aller. Au contraire, 2 voitures devant nous, une se fait arrêter et nous on passe sans problème. Bon retour des choses par rapport au matin.

Par contre arrivés en Roumanie, la route se fait beaucoup plus lente car nous n’avons pas eu d’autoroute et les voies nationales sont relativement chargées. Enfin arrivé à l’hôtel que Raphaëlle avait réservé pendant notre trajet.

Très jolie chambre dans cet hôtel situé à peine à 1km du centre de la ville Cluj Napoca..

L'hôtel 

Après une douche, départ pour le centre pour un resto le long de l’eau avant d’aller dormir car demain est un autre jour de trajet vers l’autre côté de la Roumanie. Plus court mais sans autoroute donc le temps de trajet ne ressemble pas à ce qu’on connait chez nous.

La ville et le resto 
7
août

Après un bon petit déjeuner, nous sommes partis pour traverser une bonne partie de la Roumanie. Notre ville étape est Suceava (à 320 kms). Comme hier, nous avons remarqué que le trajet sera quand même long malgré les kilomètres prévus. En effet pas encore d'autoroute et routes nationales assez chargées. Raphaëlle a encore choisi un hôtel pendant que je conduisais. En attendant avant d'arriver à l'hôtel, nous avons décidé de visiter 2 petits monastères qui se trouvaient sur notre route.

Le monastère de Voronet

Voronet 

Le monastère de Humor

Humor 

Trés beaux.

Arrivés à l'hôtel vers 18h, nous avons décidé de ne pas bouger et de manger au restaurant de l'hôtel. Malgré tout la fatigue se fait sentir à cause du nombre d'heures passé en voiture.

Hôtel et vue de la terrasse 
8
août

Aujourd'hui fini la Roumanie et traversée de la frontière Moldave. Un peu paresseux, nous ne sommes partis de l'hôtel que vers 10h30. En même temps, l"étape du jour n'est que de 175 kms et le gps nous annonce 3h15. La seule inconnue, c'est la frontière???

EN fait, pas de problème particulier, quelques voitures devant nous et après une heure d'attente et de vérifications pour les deux frontières, nous nous retrouvons enfin en Moldavie.

Quelques kilomètres plus loin, pique-nique au bord de la route dans une station service à l'abandon.

le pique-nique improvisé 

La différence est fragrante, Les routes sont en mauvaise état et on dépasse comme en Arménie, vous vous écartez et l'autre sens aussi et vous passez au milieu. Un peu moyen mais après quelques kilomètres, Raphaëlle conduit déjà comme un Moldave. Dégage, tu es plus lent, je passe.

l'état des routes 
dépassement et véhicules 

Arrivés dans un très bel hôtel vu dans le guide. Pas de réservation mais le premier essai était le bon. Quatre étoiles, chambre triple pour à peine 45 €.

L'hôtel 

A peine installés, nous avons voulu nous imprégner de la ville mais l'expérience fût écourtée par un orage.

La ville 

Tant pis cette ville n'est pas très belle et elle n"était que transition avant de partir demain vers de nouvelles aventures.

9
août

Nous nous sommes levés plus tard, en effet pour rejoindre la ville de Soroca, il ne nous faut que 1H15, on est malgré tout en vacances.

Arrivés à destination, avant de chercher un hôtel, on tombe sur un petit marché local. Danaé reste dans la voiture mais Rapha et moi faisons un petit tour. Moins dépaysant que les marchés asiatiques mais agréable petite balade.

Le marché 

Ensuite direction un des deux hôtels de la ville en espérant ne pas devoir dormir dans la voiture.

Premier essai à l'hôtel Central et c'est le bon.

Encore un hôtel 

L'après midi nous sommes allés dans le petit village de Rudi pour y découvrir son monastère et son église.

Le monastère 
L'église 

1h15 de voiture sur des routes abominables. Je n'ai jamais vu des routes en aussi mauvais état. Je crois que je vais moins me plaindre lorsque je roulerai sur le réseau Belge.

Belle balade en forêt pour rejoindre ce monastère avant de se perdre aux milieu des tombes du cimetière jouxtant l'église.

La forêt et le cimetière 

Après le retour, la journée s'est terminée par un apéro à la terrasse de l'hôtel et un petit resto.

Après l'effort,... 
10
août

Aujourd'hui visite de cette petite ville paisible. Nous sommes tombés sous le charme. L'hôtel est situé sur une petite place avec des vendeurs de légumes de toutes sortes. De l'autre côté un cinéma abandonné et une grosse bâtisse aussi.

Les ruines 

Ce matin nous grimpons sur la colline pour voir le quartier Gypsie. Montée assez hard sous cette chaleur. Mais l'effort en valait la peine. C'est un quartier construit par cette communauté pendant leur période faste. Maintenant la moitié voir les trois quarts de ces maisons sont abandonnées et non achevées. Mais malgré tout jolies à voir par leur façon de construire dans des styles complètement différents (romain, chinois,...), plus çà brille et plus c'est gros mieux c'est.

La colline  

Petit retour à l'hôtel pour prendre l'apéro et regarder la vie autour de cette petite place.

L'après midi, nous sommes allés visiter la forteresse de la ville où tous les mariés de la ville se retrouvent pour une séance photos, ainsi qu'une église mais qui ne valait pas le détour.

La forteresse  et ses mariés

Le soir petit resto typique Moldave avec son vin en accompagnement.

11
août

Etape de transition, pour rejoindre la région de Butuceni où se trouvent les trois plus beaux villages de Moldavie.

Quelques rencontres sur le trajet 

Pendant le trajet, petit détour pour voir le monastère de Japca. Très joli monastère perdu dans la campagne avec vue sur la Transnistrie. Partie indépendante de la Moldavie où il vaut mieux ne pas rentrer car en cas d'ennuis, vous devez vous débrouiller par vous même car aucune ambassade pour vous aider.

Le fameux monastère cherché pendant 1h 

Arrivés dans cette région, impossible de trouver un hôtel, tout est complet. ne devons rebrousser chemin et aller vers la ville d'orhei situé à 25 kms. Là aussi impossible de trouver l'hôtel mal renseigné. Après quelques tours de la ville nous allions nous rabattre vers un ancien hôtel Russe mais qui n'avait pas été restauré depuis les années 70. Loin de là l'envie d'y loger mais il se faisait tard pour trouver autre chose. Quand du coup Danaé repère notre établissement tant convoité mais absolument pas à l'endroit indiqué par le guide.

Enfin installés vers 17h30.

Je vous écris ces quelques lignes d'une terrasse au première étage où nous prenons l'apéro.

Maintenant resto et Rapha se laisse aller.

La bouteille à Rapha 
12
août

Ce lundi nous avons décidé de faire la route des monastères et la visite d'un des plus beaux villages de Moldavie. Nous avons commencé par un petit monastère qui ne nous était pas renseigné dans le guide mais un panneau nous indiquait son emplacement.

Monastère d'Hirova 

Pas terrible mais nous avons fait une belle rencontre. Une vieille dame était près d'un puits pour y prendre de l'eau. Vu son vieil âge, je lui ai proposé de l'aider. Toute contente quand j'ai fini de remonter son sceau, elle nous propose une tasse d'eau du puits. Ne voulant pas la choquer, je n'ai pu lui refuser de boire cette eau verdâtre avec un doute pour mes intestins et la suite du voyage.

Belle rencontre 

Comme elle me trouvait serviable, elle m'a fait comprendre de porter son sceau jusqu'à sa maison. Ouf 2 pièces toute noire avec un hall central. Me voyant toujours aussi serviable, elle m'a demandé de soulever son lit pour retirer 2 vieux tapis qui prenaient la poussière depuis 20 ou 30 ans. N'y une ni deux et hop c'était réglé. Avec un nuage de poussière qui recouvrait toute la pièce. Là c'est bon maintenant, je ne vais tout de même pas faire le ménage avec elle. Enfin très belle rencontre même sans parler la même langue et ne se faire comprendre qu'avec des gestes.

De retour sur notre circuit initial, nous visitons un monastère au bord d'un petit lac.

Monastère de  Capriana 

Ensuite nous grimpons vers un très joli monastère qui surplombe toute la vallée.

Monastère de Orhei Vechi 

Descente vers la gauche pour aller voir l'un des plus beaux villages de Moldavie. La seule chose, il a de très jolies maisons mais est devenu très touristique.

Village de  Butuceni

Nous avons déposé Danaé à l'hôtel car elle souffrait de la chaleur et nous sommes répartis avec Rapha voir un autre monastère taillé dans la roche et à flanc de colline. Enfin nous, elle car après avoir descendu quelques centaines de mètres, mon vertige a repris le dessus et j'ai dû faire demi tour.

Monastère de Tipova 

Pour finir, très bon petit resto dans le centre ville.

13
août

Petite étape ce jour, 63 kms (1h15) pour rejoindre la seule station balnéaire de Moldavie, Vadul Lui Voda, le long d'un lac. Petit raté à l'arrivée, nous passons la ville pour trouver le centre névralgique et arrivons à un croisement avec d'un côté 2 militaires et sur la gauche, un pont que nous franchissons. Moi je dits à Rapha, on rentre dans un camp militaire, effectivement, gros blocs béton qui bloquent et obligent à faire des zigzags et ensuite guérites, militaires et chars camouflés. En fait, nous sommes rentrés en Transnistrie. Bon plus qu'une chose à faire, demi tour devant les "militaires douaniers" qui nous regardent un peu stupéfait par ce changement de direction plus que rapide. Enfin soit nous sommes côté Moldave sans soucis. Arrivés à la station qui avait l'air bien et très fréquentée suivant notre guide, nous remarquons en arrivant que beaucoup d'établissements sont à l'abandon et beaucoup de commerces aussi. Nous sommes bel et bien dans une station balnéaire mais à la sauce moldave. Un commerce sur deux à l'abandon, des jeux pour enfants un peu désuets, des chiens errants, ... Mais, bon les Moldaves ont l'air d'apprécier et l'ambiance est vraiment bon enfant.

tout n'est plus en activité 

M'enfin après trois essais nous arrivons à trouver un hôtel qui en plus a une piscine. C'était le but de pouvoir profiter après déjà plus de 3000 kms parcourus. Nous avons pris trois nuits pour jongler entre visites le matin et piscine l'après-midi. Petite particularité moldave: nous sommes dans un des plus bel hôtel du coin, 4 étoiles et des clients viennent avec leurs propres victuailles et font leur bbq au bord de la piscine, certains rentrent même leur voiture, coffre ouvert et musique à fond!!!

Après s'être installés, petite balade à pied pour s'imprégner du lieu et de ses infrastructures.

Un peu limite mais ils s'en contente 

Le soir, nous sommes allés dans un très bon resto qui deviendra notre lieu privilégié pour le reste de notre séjour à Vadul Lui Voda.

Le resto Millionnaire   

Petite anecdote, pourquoi construire des toilettes comme cà???????


deux wc, un urinoir et un évier dans la même pièce????????? 
14
août

Ce jour, est un jour de repos. Juste une visite de monastères le matin et ensuite piscine l'après-midi pour se relaxer de notre longue route.

Très jolie visite de cet ensemble architectural composé de plusieurs bâtiments entourant une très belle cour intérieure. Ce site est très reposant. Rapha a pris en photo une famille en pleine prière privée avec un pope.

Un peu plus loin sur la route, visite d'un second monastère tout aussi charmant et reposant.

Le soir de nouveau le même resto. Après, face à celui-ci, on voit une petite boîte de nuit ouverte où quelques personnes étaient en train de se déhancher sur la piste de danse. Allez, allons aussi nous amuser un peu.

15
août

Voilà une journée qui s'annonçait bien. Départ pour Hincesti pour y voir son château de Manuc Bey, riche marchand qui mourut avant la fin de la construction. La route ne devait durer que 1h15 mais c'était sans compter de traverser la capitale du pays qui nous a ajouter 1h de plus car pas de contournement et obliger de passer par le centre. Avec tous ses feux rouges, impossible d'avancer, bloquer à tous les carrefours.

Enfin arriver sur place, nous dîner avant de partir à la recherche de ce beau bâtiment. Arrivés sur place quelle déception, juste une partie rénovée devant nos yeux. Le guide nous annonçait aussi des ruines que nous n'avons jamais trouvés.

Le châteu de Manuc Bey et son pavillon de chasse 

Que cela ne tienne nous avons aussi lu que sur la route pour arriver à Hincesti, on pouvait voir un cimetière de voitures Russes. Jamais trouvé non plus.

Nous décidons de rebrousser chemin pour aller à l'hôtel pour profiter de la piscine. Que néni en plus il fait gris et la température ne dépasse pas les 20°. Retour dans la chambre en attendant le souper.

16
août

Dernière étape de notre périple Moldave. Nous allons vers la capitale, Chisinau, pour trois jours, le trajet ne devrait pas durer plus de 45 minutes.

Rencontre sur la route 

Arrivés dans la ville, nous allons nous installer directement à l'hôtel, avec deux chambres, une petite suite pas mal du tout.

L'hôtel 

Directement après notre installation, nous allons visiter la ville. Très jolie visite à la rencontre des monuments officiels, des parcs.

Quelques bâtiments 

Ensuite un vaste marché où l'on retrouve de tout. Cela va du légume à la casserole en passant par des chaussures, de la viande et des vêtements. Le tout dans le bruit et la foule.

Le marché 

Cette ville se visite à pied car tout se trouve dans le centre.

17
août

Ce matin de nouveau une petite visite de la ville mais hors des grandes artères. Là on remarque de plus vieux bâtiments ainsi que de nombreuses maisons à l'abandon. Une autre vue de cette capitale aux deux visages. Les beaux bâtiments et les grandes artères que les Moldaves essaient de faire plus ressembler à une capitale européenne et à côté les quartiers qui ont l'air délaissés et moins entretenus.

Un peu moins grandiose 

Après notre retour à l'hôtel, nous allions démarrer pour une excursion que nous avons longtemps hésité à réserver et pour laquelle nous sommes aussi très excités. Hé oui nous avons décidé de faire un tour en Transnistrie. Qu'est ce que c'est çà, tout simplement un pays où quand vous lisez les guides, il faut éviter à visiter.

Pourquoi? Parce que c'est un "pays" indépendant, reconnu par personne ni par l'Europe et ni par la Russie qui est pourtant souvent venue les aider pendant leurs "guerres".

En plus comme ce pays n'est pas reconnu, il n'y a aucune ambassade et s'il vous arrive quelque chose sur place, vous devez vous débrouiller par vous même.

Départ de l'hôtel à 13h avec un chauffeur. A 12h35, je vais fumer une cigarette et je vois un homme sortir d'une vieille Mercedes breack. Vous êtes Raphaelle, non c'est mon épouse, ok je suis le chauffeur pour Tiraspol. Plus tard j'ai compris pourquoi il était en avance. Effectivement, nous sommes tombés sur le Schumacher de Transnistrie (et pas Ralf mais bien Michael), on ne s'est pas fait dépasser une seule fois sur le trajet aussi bien aller que retour. J'ai souvent cru que le moteur allait exploser.

Arrivés à la frontière avec une toute petite boule au ventre car nous allions quand même vers l'inconnu, le chauffeur connaissait les douaniers. Une simple formalité. Par contre une anecdote de plus le chauffeur me montre qu'il y a trop de monde à la frontière et décide de faire un détour par un champs. Et oui, il décide de contourner la frontière par un chemin de terre et se retrouve devant tout le monde. Pour une frontière difficile à passer avec lui c'est un jeu d'enfant.

On fait encore quelques kilomètres avec lui avant de retrouver notre guide pour notre circuit en Transnistrie. On remarque directement que l'ambiance n'est pas la même qu'en Moldavie. Plus de militaires et les bâtiments plus austères. Mais nous sommes venus là pour cela.

L'ambiance est beaucoup plus soviétique, avec des militaires un peu partout mais aussi des monuments dédiés aux différents conflits qu'ils ont du affronter avant leur indépendance en 1992. Toujours soutenus par les Russes, même en 92 pour repousser les Moldaves. Et oui séparation car les Moldaves voulaient se tourner vers la Roumanie alors qu'eux voulaient aller vers l'est. Quelques centaines de morts plus tard, les voilà indépendants, aidés par les Russes mais du coup jamais reconnus ni par un côté, ni l'autre.

Transnistrie pas la même 

Après cette belle incursion en pays non reconnu, nous sommes repartis avec notre Schumi Transnistrien. Pas d'accident, rentré à l'hôtel sain et sauf. Très belle expérience qui manquait à notre "tour du monde".

Petit resto et puis dodo remplis de belles images.

18
août

Pas grand chose à raconter. Nous sommes partis avec Rapha pour visiter la ville avec des endroits que nous n'avions pas encore vus. Mais la rue principale est très longue et nous avions déjà vu beaucoup de choses.

Petit tour de la ville 

Du coup, 12h pétante, petit apéro en terrasse en regardant passer les locaux. 2 bières 50cl plus tard redépart pour notre tour.

Le petit apéro 

Visite d'un marché improbable avec la vente de pièces d'auto, de corniches, de matériel de pêche, d'animaux,... très étonnant. Pourtant on était dimanche et la moitié des échoppes étaient fermées.

Marché improbable  

En continuant notre tour, nous sommes tombés sur un mémorial de la guerre 40-45 avec dans la foulée le cimetière qui va avec.

Mémorial et cimetière 

Retour à l'hôtel pour retrouver Danaé qui en fait ne nous attendait pas, petit apéro et ensuite chouette resto, presque vide, pour terminer notre séjour en Moldavie.

Le resto 
19
août

Ce jour, est un jour de trajet, nous devons commencer à penser à rentrer et la route est longue. Aujourd'hui, 550 kms, ce qui ne semble pas énorme pour des gens qui vont régulièrement dans le sud de la France. Eh bien départ 7h du matin et arrivés à 16h45. Pourtant pas de bouchons. Juste un arrêt pour dîner au moment où l'agriculteur décide de ramener ces vaches à la ferme. Nous voilà bien entourés.

Le troupeau  

Petit appartement super sympa. Arrivés recherche de l'apéro et des sous pour vivre et payer celui-ci.

En allant chercher tout cela, j'ai découvert une superbe ville où il fait bon vivre. Ce centre est superbe avec ses vieux bâtiments avec leurs vieilles toitures.

La ville de Sibiu 

Demain on vous en montrera plus parce que après le resto, dodo.

20
août

Sibiu est une très belle ville au centre de la Roumanie. Le centre historique est vraiment magnifique. Il est entouré par de vieux remparts.

Les remparts  

Vous verrez deux belles places avec d’anciens bâtiments complètements restaurés. Ce centre est piétonnier et il fait bon y flâner.

Les places 

Après l’effort,… il est possible d’y manger et d’y boire un verre. Ensuite vous pouvez continuer sur l’artère principale aussi piétonnière pour enfin sortir de ce centre historique. Ce qui est sympa aussi ce sont les maisons avec leurs toits pointus et leurs vieilles tuiles, cela donne un charme hors du communs.

Toits et vue de l'appartement  

Mais la ville en elle-même n’a pas d’autres grands intérêts.

hormis ses vieilles maisons évidement 
21
août

Encore une journée de trajet. Cette fois pour quitter la Roumanie et aller jusqu’en Hongrie, plus particulièrement la ville de Budapest pour une dernière étape de visites. Trajet de 560 kms et une durée estimée de 5h30. A Sibiu, nous avions réserver un appartement avec la petite particularité d’avoir le petit déjeuner compris. Donc nous avons décidé de démarrer après avoir mangé mais, notre hôte est arrivé à 9h05 et le temps de manger, il était 9h45 quand nous sommes partis.

L'appartement de Sibiu 
Le trajet avec de beaux paysages 

Un peu tard car c’était sans compter le passage de la frontière Roumaine et ce temps interminable.

La frontière entre Roumanie et Hongrie on va attendre 

Du coup, nous sommes arrivés à presque 17h dans la capitale Hongroise.

Pfff, c’est encore une fois plus long que ce qui était prévu.

Le temps de s’installer dans l'appartement et il était temps d’aller souper dans le centre après un bon apéro pris dans celui-ci.

L'appart de Budapest et sa vue 
22
août

Journée de visites dans cette très belle ville chargée d’histoire. Que de beaux bâtiments partout. Vous tournez la tête et vous tombez sur quelque chose que vous ne voyez pas tous les jours. Je conseille cette ville au moins pour un city trip.

On aime; on aime pas, mais, ... 

Le but du jour était de voir les incontournables comme le Palais Royal, la colline du château avec une vue imprenable sur la ville et le quartier Juif avec sa grande Synagogue ainsi que la rue commerçante. Que de belles choses.

Quelques moments de notre journée 

Seul petit soucis, Rapha a voulu s’acheter des chaussures et sa carte Visa ne fonctionne plus (plafond dépassé). C’est comme cela que j’ai appris qu’il y avait un autre voyage qui se préparait pour mes 50 ans et que les billets d’avion avaient été débités de la carte et qu’il n’y avait plus les fonds nécessaires pour les fameuses chaussures. Merci mon Poillion mais prochaine fois soit plus prudente.

Et ma carte peur de dépasser le plafond aussi donc ce soir ce sera souper à l’appartement et compter les sous qu’il reste car il faut quand même encore deux pleins pour la voiture pour faire les kilomètres qu’il reste.

23
août

De nouveau une journée de visite avec comme objectif du matin, deux marchés typiques de la ville. Bof, avec l’habitude des marchés asiatiques, nous ne sommes pas conquis par ceux-ci qui sont beaucoup trop bien ranger et ne sentent pas comme en Asie.

Marchés bof pour nous 

L’après-midi, aller voir le parlement et se promener.

Vue de l'autre rive et parlement  

Mais avec deux jours intensifs de marche et la chaleur, ayant retrouvé un peu d’argent et ayant bien économisé hier fin de journée, nous nous permettons un super apéro dans un café très couru de la ville proche de notre appartement. Ce café est un concept à lui tout seul, il se trouve dans une cour intérieure avec des bâtiments dans lesquels se trouvent en fait différents bars à bières, à cocktails, … La cour étant recouverte de bâches multicolores et le tout décoré avec des objets de récupération de toutes sortes posés ou suspendus çà et là dans un faux capharnaüm, qui à mon avis est bien orchestré. Les locaux et les touristes n’arrêtent pas de circuler mais c’était un bon moment détente avant le souper et la courte nuit qui nous attend.

Le fameux bar 

Car demain départ à 3h30 pour le dernier trajet de nos vacances.

24
août

Départ vers 3h45 le temps de mettre les bagages dans la voiture et de remarquer que nous avons trois procès pour stationnement non payé. On à rien vu en arrivant mais comme à Hannut, ils ne vous ratent pas, trois jours, trois procès. 20 € par jour a payer dans les 15 jours sinon cela passe à 60 € par pv. Bon allez, je crois que l’on va faire l’impasse et faire comme si on ne les avait pas vus. Ainsi s'achève notre voyage avec 5800 kms en plus au compteur de la voiture et surtout 260 kms à pied. Tout cela pour vous dire que ce voyage était très sympa avec quelques belles rencontres en bâtiments, voitures et personnes et que nous sommes déjà prêts à repartir quand nous le pourrons.

Merci de nous avoir suivis.

25
août
Les insolites