Deux semaines pour découvrir l'île intense entre culture locale et randonnées
Du 31 juillet au 11 août 2018
12 jours
Partager ce carnet de voyage

Décollage de l'aéroport d'Orly prévu à 21h20 après 6 heures d'attente à l'aéroport et 8h de car.

Autant dire que nous avons hâte de monter dans l'avion, manger le repas et s'endormir pour se réveiller le lendemain sur l'île !

Mais c'était sans compter sur un retard au décollage de 1h sans réelle explication mais ce n'est pas très grave tant que nous arrivons à destination 😦

On se retrouve donc le lendemain matin vers 10h, heure locale, à l'aéroport Rolland Garros.

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
J1
matin

Après une nuit finalement correcte malgré le bruit de l'avion et les sièges peu confortables, je me réveille vers 6h, heure française, et regarde où nous en sommes de notre périple.

Magie de la technologie, il est possible d'avoir en live la position de notre avion sur notre smartphone (les tablettes de l'avion sont inutilisables, le tactile étant très capricieux !).

Plus que deux heures de vol, chouette ! Le petit déjeuner arrive et après un petit film pour se réveiller en douceur, nous voilà sur l'île Intense.

Si vous êtes sur la compagnie Corsair et que votre tablette ne marche pas bien, sachez que vous pouvez retrouver le contenu de la tablette directement sur votre smartphone en vous connectant au Wifi de l'avion et en allant sur www.corsair.sky.

Après avoir récupéré notre voiture de location, direction St Joseph, à l'opposé de St Denis, où nous allons loger pour la première semaine.

J1
après-midi
J1
après-midi

Pour rejoindre St Joseph nous optons pour la route du Nord Est, plus agréable que l' "autoroute" littorale a l'ouest. Cela nous permet aussi de traverser cette zone de l'île que nous n'irons pas visiter plus en détail dans la suite du séjour par manque de temps.

Anse des cascades

Premier arrêt a l'Anse des cascades qui comme son nom l'indique est une petite crique dans laquelle plusieurs cascades viennent se jeter.

Les dégâts de la dernière tempête ne sont pas encore tous nettoyés et de nombreux arbres et branches sont à terre. Mais cela n'empêche pas d'être charmé par ce lieu.

Une petite promenade de 10 à 15 minutes nous fait passer d'une végétation luxuriante avec ses cascades à une zone de très hauts palmistes, sans oublier l'océan qui vient s'écraser contre les rochers de la côte.

Ce sera aussi l'occasion pour nous de découvrir les oiseaux "béliers" qui sont des rois de la construction de nids suspendus comme en témoignent les photos ci-dessous.

Le Grand Brûlé

L'arrêt suivant sur la route de l'Est est le passage à travers le Grand Brûlé, là où les grandes coulées de lave récentes ont eu lieu.

L'ambiance est étonnante avec ces roches volcaniques "fraîches" dans laquelle la végétation essaie de reprendre ses droits.

Nous finissons tranquillement notre route jusqu'à notre lieu de villégiature à St Joseph avec l'envie de se reposer dans un vrai lit afin d'attaquer les visites le lendemain !

J2

Première journée complète sur l'île. Nous décidons de découvrir le Sud Est sur les conseils de nos hôtes.

Cascade de Grand Galet

Après quelques minutes sur une petite route étroite et parfois très très raide, nous apercevons la superbe cascade de Grand Galet au détour d'un virage.

C'est le point de départ de nombreux amoureux du canyoning. Nous aurons l'occasion d'observer la mise en place d'une tyrolienne entre la route et le bassin en contrebas. Ça donne envie mais malheureusement ce ne sera pas pour nous aujourd'hui !

Cascade du Trou Noir

Ensuite, nous redescendons la route pour aller chercher une cascade plus cachée et non indiquée sur les panneaux : la cascade dite du Trou Noir.

Après 10 minutes de marche sur un petit sentier, nous apercevons la cascade et son bassin.

On se sent vraiment dans les tropiques avec toute cette flore et cette eau turquoise. Nous en profitons pour nous tremper un peu, on a beau être en hiver il fait chaud !

Cap Méchant

Midi approche, on nous a conseillé un restaurant éponyme au Cap Méchant. Nous nous y rendons donc. Là aussi le charme opère avec le contraste entre l'océan déchaîné, les roches volcaniques et l'herbe dite "pique-fesses" qui pousse sur cette roche volcanique.

En se promenant le long du cap, on peut tomber sur un "souffleur" : cavité dans laquelle l'eau s'engouffre et ressort sous la forme d'un jet d'eau vertical. Ce jour là, l'océan n'était pas assez fort pour observer un grand souffle mais tout de même un petit est visible sur la photo ci-dessus !

Jardin des parfums et épices

Bien que n'étant pas particulièrement fan de botanique, nous allons au Jardin des parfums et épices à Saint Philippe qui nous a fortement été conseillé. Bien nous en a pris car la visite guidée est merveilleuse. Le guide sait rendre intéressantes toutes les plantes de ce jardin ou plutôt cette "jungle organisée" avec toujours une pointe d'humour.

Vanille, Cacao et Ti Jacque sont parmi les fruits que vous pourrez observer

Ne surtout pas rater la visite guidée sans quoi vous allez rater tout ce que recèle ce jardin car il n'y a aucun panneaux et il faut avoir l’œil pour dénicher les plantes.

Cap Jaune

Enfin nous finissons la journée avec une courte randonnée au Cap Jaune depuis la Marine de Vincendo.

Sans difficultés, elle offre de beaux points de vue sur l'océan et se termine par un cap aux étonnantes couleurs d'ocre dans ce monde volcanique sombre.

La trace GPS est disponible sur Strava.

4km / 100D+

J3

Aujourd'hui montée au Piton de la Fournaise. La route est plus longue que nous l'imaginions de part sa forte fréquentation et le fait que les derniers kilomètres se font au pas à cause de gros nids de poules (des "nids d'autruches" d'après un local !).

Après une montée dans une végétation assez classique, au détour d'un virage c'est le choc ! On se croirait dans un désert sur Mars.

Nous poursuivons en voiture jusqu'au Pas de Bellecombe. Malheureusement l'enclos est fermé car une éruption est susceptible de se produire à tout instant, impossible donc d'aller randonnée jusqu'au cratère. Nous sommes contraints à l'observation de loin !

Il est toutefois possible de faire une courte randonnée jusqu'au Piton Partage même si l'enclos est fermé.

Sur le retour, nous nous arrêtons au Cratère Commerson, un ancien cratère impressionnant avec 300 mètres de vide sous nos pieds.

Nous avions initialement prévus d'aller randonner dans la forêt de Bébour l'après midi mais les nuages arrivant, nous nous sommes rabattus sur la plage de Saint Pierre. Protégée par un large lagon, elle est très agréable pour se baigner et observer les poissons.

J4

Le Maïdo

Pour commencer la journée, direction le Maïdo : un point de vue exceptionnel sur le cirque de Mafate.

Pour y aller, il ne faut cependant pas être pressé car la route qui y monte est longue et sinueuse. Je crois n'avoir jamais vu autant d'épingles sur une route de montagne !

Une fois arrivé en haut, peu avant midi, nous profitons d'une superbe vision de tout Mafate et commençons à prendre la mesure qui nous attendent pour la seconde semaine du séjour.

Le Piton des Neiges à droite avec le Col des Boeufs et du Taibit qui l'entourent

Malheureusement, comme souvent à la Réunion, les nuages arrivent vers midi et il est donc temps pour nous de redescendre vers la côte. Direction Saint Gilles les Bains.

Sortie baleines

Après avoir dégusté de bons plats de poissons au port de Saint Gilles les Bains, nous avons rendez-vous pour une sortie en mer afin de voir les baleines qui sont actuellement à quelques centaines de mètres des côtes de l’île.

Nous avons choisi une sortie courte (1h) sur un petit bateau car c'était la seule qui restait disponible au moment de la réservation et nous craignions de ne pas avoir le temps de profiter. Bien au contraire, le capitaine du Bato Pei nous a montré toute son expérience et a rapidement trouvé des baleines qui ont même sauté juste devant nos yeux ébahis !

Bien sûr, compliqué de prendre en photos ces mammifères qui n'apparaissent que brièvement alors que le bateau bouge mais nous avons tout de même réussi à faire ces quelques clichés fugaces.

Sur le retour, nous croisons aussi des dauphins qui viennent "jouer" avec le bateau. Un superbe souvenir gravé dans nos mémoires pour longtemps.

Plage des Roches Noires

Nous finissons la journée au coucher de soleil sur la plage de Saint Gilles dite des Roches Noires.

J5

Marché de Saint Pierre

Ayant raté le marché de Saint Paul la veille, nous choisissons d'aller voir celui de Saint Pierre qui est aussi réputé. Il faut parait il y arriver avant 10h pour éviter la foule... ce sera raté pour nous !

C'est un beau marché local où l'on découvre tout un tas de babioles plus ou moins artisanales qui serviront de souvenirs et cadeaux, notamment des sculptures en bois de la faune locale (dodo et gecko par exemple).

C'est aussi l'occasion d'acheter de la vanille, des bananes, des ananas ou encore des samoussas. Tous délicieux !

La Fenêtre des Makes

Direction la Fenêtre de la Forêt des Makes pour pique niquer et déguster ce que nous avons acheté au marché le matin. L'équivalent du Maïdo mais pour le cirque de Cilaos cette fois.

C'est aussi l'occasion de faire une petite randonnée, histoire de faire un peu de sport tout de même. Pour cela, nous optons pour une boucle autour du Piton Cabris par le Bras Patate.

La descente dans le Bras Patate est douce, avant de monter au Piton Cabris qui lui est un peu plus exigeant mais rien de très raide comparé à ce que propose la Réunion en moyenne en terme de dénivelé !

Une fois au sommet, les nuages se dégagent pour nous permettre d'apercevoir le cirque de Cilaos.

La trace est disponible sur Strava.

6km / 500D+

J6

Le 6ème jour est synonyme de repos. A tel point que nous en oublions notre réveil et ratons l'heure convenue avec nos hôtes pour le petit déjeuner !

Manapany

Nous commençons la journée par une balade à Manapany les Bains pour observer l'océan. Il est bien agité ce jour là et nous offre de belles vagues qui viennent s'éclater contre les rochers.

Manapany offre aussi une petite piscine naturelle pour se baigner à l'abri des requins mais ce jour là, les vagues arrivent tout de même à y entrer et cela ne nous inspire pas trop.

Plage de Grande Anse

La plage de Grande Anse est réputée comme l'une des plus belles de l'île. C'est en effet une belle plage avec du sable blanc et des cocotiers.

Là encore, il est possible de se baigner dans un bassin fermé. L'accès y est plus facile et nous profitons donc d'une eau bien chaude bien qu'agitée.

Grande Anse est très bien aménagée pour pique niquer avec de grandes pelouses et tables. Par conséquent c'est un spot très prisé des locaux, surtout le dimanche, jour du traditionnel pique nique réunionnais.

La Saga du Rhum

Après avoir mangé un bout à Grande Anse, nous finissons la journée par la visite du musée La Saga du Rhum.

C'est un musée géré principalement par la maison Isautier mais en collaboration avec Rivière du Mât et Savannah. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur la canne et la fabrication du rhum.

J7

En ce 7ème jour nous quittons notre logement de Saint Joseph pour l'appartement d'un ami à Sainte Clotilde, à coté de Saint Denis. Mais il nous reste quelques activités à faire sur le chemin du Sud au Nord !

Belvédère de Bois Court

Le belvédère de Bois Court permet d'apercevoir la cascade de Grand Bassin et son village isolé tout au fond de la vallée depuis un promontoire duquel les vivres et denrées sont acheminés. C'est fou de savoir que des personnes vivent encore dans des lieux si reculés et encaissés.

Forêt de Bélouve

L'étape suivante sur la route est un détour par la forêt de Bélouve. Un incontournable pour qui aime les forets humides et luxuriantes.

Nous allons en voiture jusqu'au Gite de Bélouve qui offre un superbe point de vue sur le cirque de Salazie, dernier cirque que nous n'avions pas encore aperçu auparavant !

Puis nous optons pour une petite boucle en direction du Trou de Fer. C'est une superbe randonnée qui nous plonge dans l'ambiance jungle tropicale. Heureusement qu'un sentier est tracé, sinon difficile de s'y retrouver !

Les "ponts" en bois donnent un charme fou à cette randonnée 

Trou de Fer

Comble du spectacle, la randonnée nous amène à un point de vue sur le Trou de Fer. Une autre cascade bien cachée au fond d'une vallée et inaccessible par les chemins.

La trace GPS est disponible sur Strava.

10km / 400D+

Nous finissons la journée en prenant la route du Nord pour rejoindre Sainte Clotilde et son quartier La Bretagne (oui, ils sont fous ces réunionnais.. !!).

J8
matin
J8
matin

Avant de nous rendre dans Mafate pour 4 jours, passage en voiture par Salazie pour nous ravitailler et découvrir le village de Hell Bourg.

Le voile de la mariée

Au détour d'un virage sur la route menant à Salazie, on peut apercevoir une immense cascade qui tombe depuis les hautes montagnes qui nous entoure. C'est la cascade (ou plutôt les car il y en a plusieurs) dite du voile de la mariée. Chaque pays en a un, à la Réunion elle est à Salazie !

Un petit aperçu des cascades 

Hell-Bourg

Ensuite direction Hell-Bourg pour acheter notre repas du midi et découvrir ce petit village réputé charmant.

Un peu déçu car le village a certes des belles cases mais il n'est pas exceptionnel non plus. Mais nous sommes davantage nature que ville alors difficile de voir la beauté dans les villes pour nous !

J8àJ11

Voilà enfin le clou de notre séjour sur l'île, 4 jours à randonner dans Mafate. Sur les conseils de notre ami de Sainte Clotilde habitué à le parcourir en trail nous optons pour le parcours suivants : Sentier Scout, Aurère, Roche Plate, Marla et retour par le Col des Boeufs.

Afin de voyager léger, nous logeons en gite demi-pension tous les soirs et achetons chaque jour aux épiceries des villages notre pique nique du midi.

Les épiceries de Mafate sont très sommaires et ne contiennent que des aliments de base : conserves de thon, pâté, chips, riz, boissons... N’espérez pas y trouver des produits frais ni du pain.

#1 Sentier Scout, direction Aurère

Départ du sentier Scout où nous laissons la voiture (il y a plusieurs parkings non gardés juste à coté du départ du sentier). La première étape consiste à se rendre à Aurère 800m plus bas au fond du cirque.

Le sentier n'est pas très technique mais magnifique. Il nous permet de découvrir petit à petit le cirque et observer les différents lieux où nous irons les jours suivants. C'est un régal de le parcourir.

Après une longue descente, nous traversons le premier village du cirque : Ilet à Malheur. Ambiance étonnante de retrouver ce petit village après plusieurs heures de marches, complètement isolé.

Puis, il nous faut remonter légèrement jusqu'à Aurère alors que le soleil commence à décliner.

Ilet à Malheur au premier plan et le Piton des Neiges tout au fond 

Direction notre gite du soir où un jeune homme nous accueille très chaleureusement. Nous sommes les seconds à arriver, alors avant qu'il y ait foule direction les douches ! Eau chaude, électricité, 4G... pas pire la vie dans Mafate finalement !

En attendant le repas au coucher de soleil (vers 18h), nous admirons les environs du gite et ce charmant petit village.

Le repas est l'occasion de discuter avec les autres randonneurs et partager nos expériences et activités sur l'île. Sans oublier le rougail saucisse, le ti punch et le rhum arrangé (et des beignets de banane super bons !). A 21h, nous sommes tous crevés et direction nos lits en dortoir.

Trace GPS disponible sur Strava.

9,5km / 300D+ / 1000D-

#2 Aurère - Roche Plate

Après un bon petit déjeuner avec du pain frais (chose rare dans Mafate), il est temps pour nous d'aller chercher de quoi manger à l'épicerie et décoller en direction de Roche Plate.

La journée s'annonce longue, à tel point que notre hôte de la veille était étonné que nous ne fassions pas une étape intermédiaire ! Mais qu'à cela ne tienne, nous avons l'habitude de randonner ! Du moins c'est ce que nous pensions...

D'abord un peu de descente en direction du pont de Bras d'Oussy.

Puis une première montée en plein soleil nous met déjà en sueur. Direction Cayenne pour pique niquer, un tout petit village de seulement 3 ou 4 maisons.

Puis nous reprenons notre route par la Roche Ancrée où nous ferons une petite étape pour se baigner et se rafraîchir : la chaleur est dure à supporter... qu'est ce que ce doit être en été ! Malheureusement le temps passe et il nous reste un dernier mur à grimper pour arriver à Roche Plate : 800m de denivelé sur 4km.. un bon ratio !

Le bassin de Roche Ancrée au milieu 

La montée est raide et les temps indiqués sur les panneaux nous laissent à penser que nous allons arriver au gite de Roche Plate après l'heure du repas. Impensable ! Pourtant impossible d'avancer rapidement dans ces escaliers, nous n'en voyons pas la fin...

Finalement, vers 18h bien crevés nous arrivons à Roche Plate. Juste le temps de prendre une douche avant le repas. Le parcours qui paraissait largement faisable sur la carte s'est avéré plus costaud que prévu. Le dénivelé dans Mafate c'est du dénivelé bien raide !

La nuit tombe sur les montagnes et nous nous tombons dans notre lit, en chambre privée ce soir.

La trace GPS est disponible sur Strava.

16km / 1200D+ / 1000D-

#3 Roche Plate - Marla

Une étape plus petite aujourd'hui alors nous prenons notre temps pour quitter le gite même si le petit déjeuner est obligatoirement pris à 7h30. Les jambes sont encore un peu abîmées par la journée de la veille.

Vers 10h, nous entamons le chemin vers Roche Plate. Aujourd'hui nous ne devrions pas avoir beaucoup de descente, cela va au moins soulager les genoux !

A mi chemin, nous faisons étape à Trois Roches pour le pique nique du midi. Un magnifique lieu avec sa cascade et son ruisseau permettant de se baigner dans des petits bassins. Il y a même quelques chats errants qui viennent grignoter les restes de nourriture laissés par les randonneurs.

Là aussi nous prenons le temps de nous baigner, pas d'urgence, nous avons largement le temps d'arriver à Marla.

Le Piton des Neiges derrière le plateau de Marla 

En milieu d'après midi nous arrivons à Marla où une petite case privée nous attend et un superbe point de vue sur le cirque. Nous y admirons le soleil se coucher et après le repas les étoiles (que l'on peut très bien observer dans tout Mafate et même toute l'île).

La trace GPS est disponible sur Strava.

9,5km / 900D+ / 400D-

#4 Marla - Col des Boeufs

La dernière étape doit nous ramener au départ du Sentier Scout en passant par le Col des Boeufs, un col mythique de l'île. La plus petite des étapes et c'est pas plus mal pour finir !

Le chemin monte doucement en direction du Col des Bœufs, et au passage sur la Plaine des Tamarins nous croisons lesdits bœufs.

Puis arrivée au Col des Bœufs vers midi, c'est la foule des grands jours. Le spot est facilement accessible en voiture avec quelques minutes de marche et c'est pour nous un retour à la civilisation après ces quelques jours isolés dans Mafate.

Le Piton des Neiges à gauche, le col du Taibit en face pour aller à Cilaos

Nous finissons la boucle par un bout de route, à la fois triste de quitter Mafate et heureux de pouvoir se reposer un peu.

La trace GPS est disponible sur Strava.

10km / 500D+ / 500D-

J11
après-midi
J11
après-midi

Pour notre dernier après-midi sur l'île, nous décidons d'aller voir une vanilleraie (après le rhum c'est aussi une étape indispensable).

Sur la route, petit détour à la cascade Niagara, pas très impressionnante en cette période mais tout de même sympathique.

Et enfin, visite guidée de la vanilleraie du Grand Hazier. Un bon moment pour en apprendre plus sur la culture de cette épice si particulière. L'occasion d'acheter quelques gousses et produits à base de vanille.

Ca y est le séjour est déjà fini. Réellement trop court... nous n'avons qu'aperçu toutes les merveilles que possède cette île. Pour sûr, nous y reviendrons !

Si vous le pouvez, n'hésitez pas à y séjourner 3 semaines et éventuellement enchaîner avec un passage à Maurice.