× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

Carnet de voyage

La Nouvelle-Calédonie

3 étapes
2 commentaires
6
Le tour de la Grande Terre en voiture en une semaine avec Julia une backpackeuse française que j'ai rencontré en Australie.
Mai 2016
10 jours
Partager ce carnet de voyage
1

From Brisbane - To Nouméa. Deux heures de vol avec Qantas Airline. ( Compagnie aérienne australienne )

Vue aérienne

À peine arrivées à Nouméa, nous louons une voiture pour faire le tour de l'île Calédonienne autrement appelée la Grande Terre. Nous mettons ainsi le cap sur Bourail et sa région.


Pour info : La Nouvelle-Calédonie est un archipel d'Océanie à 1 500 km à l'est de l'Australie et à 2 000 km au nord de la Nouvelle-Zélande. Il s'agit d'un ensemble d'îles et d'archipels mélanésiens de l'océan Pacifique Sud situé dans la mer de Corail. La Nouvelle-Calédonie est centrée autour d'une île principale (la Grande Terre ) et comprend plusieurs ensembles d'îles plus petites telles que les îles Loyauté. Sa superficie est d'environ 16 360,8 km226 et la Grande Terre est de loin la plus grande. En effet, elle s'étire sur 400 km en longueur et 50 à 70 km en largeur.


Premier arrêt : La roche percée.

Une magnifique et vaste plage s'offre à nous. Celle ci est formée par du sable volcanique venant du Vanuatu et s'étend sur 3 kilomètres de long. Nous sommes immédiatement attirées par ce grand roché, bien plus impressionnant en vrai qu'en photo. Plusieurs cagettes sont posées sur le sable afin de protéger les œufs de tortues qui viennent pondre sur cette plage.

Je tenais également à vous faire partager une photo du Bohomme de Bourail qui se trouve à l'arrière de la Roche Percée. Celle ci n'a pas été prise par moi mais elle est très représentative du paysage qui s'offrait à nous. ( mes photos ne le mettaient vraiment pas en valeur )

Deuxième arrêt : La baie des tortues.

Non loin de la Roche Percée, la baie des tortues est cependant plus petite. Il est possible de faire le trajet entre ces deux plages à pied grâce au tunnel en dessous de la falaise qui les relie. L'accès est également possible par le sentier des trois baies ou encore en voiture. Je suis directement subjuguée par ces grands arbres qui se dirigent droit vers le ciel. Il s'agit de pins colonaires. La baignade est interdite car la zone aquatique est considérée comme dangereuse. Néanmoins, cette règle est peu respectée. Par ailleurs, des cuvettes en forme de baignoire se situent à l'arrière de la plage et de nombreuses personnes y viennent pour se reposer.

Troisième arrêt : Le survol de la barrière de corail.

Pour info : La Nouvelle Calédonie est ceinturée d'une double barrière de corail, qui mesure 1 300 km de long et entoure la Grande Terre. Situé à 30 km des rives, le récif forme un immense lagon abritant une faune et une flore marine d'une extraordinaire diversité. Le snorkeling permet de découvrir ces espèces, parmi lesquelles figurent des balistes, des thons, des requins et des tortues, sur fond de coraux phosphorescents. De nombreuses espèces sont endémiques et l'Unesco a, à juste titre, inscrit la barrière au patrimoine mondial en 2008. ( lonelyplanet )


Pour admirer au mieux la barrière de corail, nous réservons pour le jour même un vol en ULM avec l'hôtel Hibiscus de la ville de Koné. Nous optons pour l'offre DUO qui consiste en un vol d'une heure, avec chacune un pilote et un avion respectif. Durant cette heure, nous sommes émerveillées par la beauté du paysage. Entre vue à 360°, musiques en adéquations avec ce qui défile sous nos yeux et explications en continues, nos pilotes mettent tout en oeuvre pour rendre ce vol inoubliable. Julia et moi avons également pu échanger nos impressions en direct via la communication par radio entre nos deux avions.

Vue d'ensemble de la barrière de corail
En se rapprochant plus près de la surface de l'eau il est possible de voir des raies géantes.

Focus sur le trou bleu : Il s'agit d'une fosse de plusieurs centaines de mètre de profondeur au coeur du Lagon. Il en existe deux de la sorte dans le Monde, le second étant au Mexique. Le trou bleu de la Nouvelle Calédonie ne peut exploré en raison des mystères ancestraux qui l'entourent.

Le trou bleu

Le coeur de Voh: C'est une formation végétale naturelle de la commune de Voh. Il s'agit d'une clairière naturelle de quatre hectares dans la mangrove bordant le lagon calédonien.

Pour info : Le Cœur de Voh a été rendu célèbre dès 1990 par une photographie, avant de paraître en 1999 sur la couverture du livre La Terre vue du Ciel du photographe Yann Arthus-Bertrand.

Le coeur de Voh
2

Nous voilà à Poum, situé à l'extrémité nord-ouest de la Grande Terre en Province Nord, à 430 km de Nouméa. Un endroit magnifique avec des plages désertes. Les paysages sont relativement sauvages et préservés.

La journée commence par un petit déjeuner plus ou moins perturbé par l'arrivée des membres de la gendarmerie nationale nous rappelant l'intérêt de ne pas entrer sur les terres des tribus sans autorisation de ces derniers. Finalement, intrigués par notre mode de vie de nomade, ils nous ont proposé de faire une douche dans leurs locaux, mais nous avons préféré rester fidèle aux robinets d'eau froide des bords de route ^^.

Nous avons ensuite passé une journée idyllique entre farniente et balade le long d'une plage située en contre bas d'un camping ( le Bora-Bora ).

3

Changement complet de décor et d'ambiance. En effet, la côte-est offre une nature luxuriante due à des pluies plus abondantes. Si la côte-ouest s'illustre par des plaines ou encore des mangroves, la façade orientale est plus verte, avec des montages recouvertes d'une épaisse végétations ainsi que de cascades vertigineuses. Dès à présent, s'offre à nous, une seule et unique route qui longe la côte... Entre d'un côté, des plages paradisiaques et quasi désertes et de l'autre, des montages verdoyantes, il est difficile de rester concentré sur la route, tant c'est magnifique.

Le bac de la Ouaième

C'est en début de soirée que nous arrivons sur la côte-est de la Grande Terre. Ayant garé notre voiture au bord d'une plage pour y passer la nuit, c'est avec émerveillement que nous découvrons un sublime levé du soleil vers 7h du matin.

Tout au long de notre descente vers le sud nous entendons et voyons de belles cascades mais c'est sans nul doute la Cascade de Tao en allant à Hienghène qui retient notre attention. En effet, nous l'apercevons de la plage même où nous nous sommes réveillés.

Cette cascade est accessible gratuitement, cependant il nous aura fallu marcher une vingtaine de minutes dans des sentiers plus ou moins faciles pour circuler. Je conseille des baskets.

Une fois arrivée, place à une séance de bronzage au pied de cette grandiose chute d'eau. Pour ma part je n'ai pas tenté la baignade, l'eau était trop froide à mon goût. Cependant, je dois sans doute être très frileuse car plusieurs personnes se sont jetées à l'eau.

Pour poursuivre notre aventure autour de la Grande Terre et rejoindre Hienghène, nous devons prendre un bac afin de traverser la rivière de la Ouaième qui ne possède pas de pont, et qui n'en a jamais possédé. La traversée se fait jour et nuit, gratuitement et ne prendre que quelques minutes. Chaque traversée est assurée par un passeur expérimenté puisque ce métier se transmet de génération en génération. Ce bac est symbolique car il est le dernier de ce genre en Nouvelle-Calédonie.

Hienghène

Les deux jours suivants ont consisté à "chiller" à la plage. Et pour notre plus grand plaisir, ces plages étaient à chaque fois quasi désertes.

- Touho :

- Poindimié :

Plus nous nous dirigeons vers le sud-est plus le paysage change. En effet, cette partie de l'île regorge de nombreuses mines et les terres sont rouges.

Pour retourner à Nouméa nous empruntons la route du col d'Amieu au coeur des montages de Canala ( Est ) à La Foa ( Ouest ). Cette route passe à proximité des sources thermales de La Crouen dont les eaux avoisinent 40 °. Leurs vertus étaient autrefois recommandées pour lutter contre les maladies des voies respiratoires, l’hypertension, l’asthme ou encore les rhumatismes.

De Nouméa, sont sommes allées à Yaté dans le sud de la Grande Terre mais nous avons été un peu déçus. Les routes étaient remplies de nid de poule rendant la circulation très difficile notamment en Peugeot 208. Cependant, de l'extrême sud, nous avons pu admirer au loin la magnifique île aux pins.