Résumé de mes voyages au Pérou ( Avril2008- Février2010- Juillet2012- Décembre2016) SANS AGENCE
Juillet 2012
5 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
Pachacuti Yupanqui :empereur Inca (règne 1438-1471) nommé Cusi Yupanqui. 

Doté d'un grand talent militaire, Pachacutec initia l'expansion fulgurante du grand empire inca. Au nord il conquit le royaume Chimu , au sud il poussa jusqu'à la vallée de Nazca. Ouvrant ainsi une ère de conquête, il réunit en un seul État la plupart des royaumes des Andes.

Afin d'imposer son pouvoir sur une mosaïque de plus de 500 tribus, avec des coutumes, des langues et des religions très différentes, il n'hésita pas à réprimer très durement toute tentative de rébellion. Mais il ne fut pas qu'un conquérant sanguinaire, il fut aussi un remarquable gestionnaire, dotant son immense empire d'une solide et efficace structure administrative. Ainsi il réorganisa toutes les cités conquises sur le modèle inca et donna le pouvoir à une caste de fonctionnaires qui ne rendait des comptes qu'à Cuzco, la capitale de l'empire.

Vers 1463, Pachacutec confia la direction des opérations militaires à son fils Tupac Yupanqui, tandis qu'il se consacrait à l'érection de certains des monuments les plus emblématiques de l'architecture inca, comme le temple Coricancha (quri kancha en quechua, littéralement « enclos d'or ») à Cuzco, la forteresse de Saqsayhuaman et le Machu Picchu, la citadelle surplombant la rivière Urubamba.

On lui attribue aussi l'adoption de la culture en terrasses, qui caractérise le système agricole inca.

2
Vol direct  Air-France Paris-Lima ( 12h30 de vol) 
Aéropuerto Jorge Chavez à Lima-Callao 

Hôtel Kamana

Jr Camana 547, Lima

Tel:+51 14277106

www.hotelkamana.com

Après 12h30 de vol, enfin au Pérou.Nous prenons un taxi et direction l'hôtel" Kamana "à proximité de la Plaza Major.

3
Plaza Mayor                                   Puente de los suspiros ( Barranco)              Playas de la Costa verde            ...
Parque del l'Amor - Parque Maria Reiche (El Mono au sol et de nuit :Colibri de nuit)- Faro  la Marina (Miraflorès) 
En haut: Plaza San Martin                                                                        En bas:  Calle Jiron de la Union 


Plaza Major: fanfare de la garde Républicaine Péruvienne 

Lima fut fondée le 18 janvier 1535 par le conquistador espagnol Francisco Pizarro . Sous le nom de « la Ciudad de los Reyes » (« la Cité des Rois »). Elle devient la capitale et la ville principale de la vice-royauté du Pérou et puis celle de la République, après l’indépendance du pays vis-à-vis de l'Espagne en 1821La ville occupe une partie des vallées des rivières Chillón, Rimac et Lurín. Avec une superficie de 2 664,67 km2, Lima est considérée comme la ville la plus étendue sur un désert, avant Le Caire. Elle est également entourée des montagnes de la cordillère des Andes qui contribuent à maintenir au-dessus d'elle l'humidité venant de la mer.

Plaza Mayor de Lima 


Bar Restaurant Cordano.

Jiron Ancash.202. Lima.

Tel:+51-1-4270181



Le bar Cordano est l' un des plus anciens et des bars les plus traditionnels dans le centre historique de Lima. Il a été fondé le 13 Janvier 1905 par les Génois Vigilio Botano et ses frères Luis et Antonio Cordano, d' abord comme un bazar, puis comme Lounge - Restaurant. Cordano en 1978, il a transféré l'entreprise à ses serviteurs.En 2005, la municipalité de Lima a donné un prix pour sa vie centenaire. Il a été déclaré Patrimoine culturel de la nation.

                                                   (RIP Don Rafael Cerna Gonzalez)                   Salle du Café-bar            
Le fameux sandwich Cordano (Jambon- Oignons) ou (Lomito Ahumado) filet mignon fumé
4
Catedral de Huaraz
 En haut:Transfert de nuit Lima-Huaraz par Cruz del Sur                           En bas cathédrale de Huaraz en reconstruction
              En haut: Plaza de Armas de Huaraz    En bas:Cordillère blanche et cordillère Huayhuash vue de la terrasse de L'hôtel
            Créperie "Patrick" à Huaraz                                        Patrick "Le Patron" un vrai Breton                 ...

La « Très Noble et Généreuse Ville de Huaraz » et « Capitale de l'Amitié Internationale » se localise dans la partie centrale de la Cordillère des Andes péruvienne (400 km de Lima par route), au centre du département de Ancash, sur la rive droite de la rivière Santa (3052 m) dans la vallée Callejón de Huaylas.

C'est la Cordillera Blanca et la Cordillera Negra (« Cordillère Noire »), chaînes de montagnes imposantes qui forment cette vallée et offrant ainsi des paysages d'une beauté naturelle remarquable et de nombreuses possibilités de sports d'aventure.

Créperie Patrick

Av.Luzuriaga 422. Huaraz

Tel:+51 43 426037

www.creperiepatrick.com

Le voyage de nuit par bus "Cruz del sur" sur le trajet Lima-Huaraz ,départ 22h30 de Lima-arrivée à Huaraz à 6h30 du matin, pour 65 soles par personne (environ 20euros) repas compris ,et nous faisons l' économie d'une nuit à l'hôtel (45 dollars).

5
Mausolée funéraire époque Huari  
                                                           Intérieur du Mausolée 

Le monument archéologique Willkawain, mausolée funéraire datant de l'époque huari (v. 900), est construit sur trois plates-formes et entouré d'une épaisse muraille. Chaque niveau comprend sept salles recouvertes d'énormes dalles de schiste, reliées entre elles par d'étroits boyaux. Dans ces chambres funéraires étaient jadis déposées les momies dont la conservation était assurée par un ingénieux système de ventilation. D'après la légende, une statue en pierre du dieu Viracocha se dressait au sommet de ce temple-mausolée.

Plateforme de Willkawain 
6
Laguna de Querococha à 3980m d'altitude  (au fond: les glaciers Yanamarey et Pucaraju )
Mapa del Pérù  incrustada en la montaña  dicen los Peruanos                              Photo avec notre chauffeur               ...

Querococha est l’un de la plupart des lacs près de 400 a le Callejón de Huaylas. Se trouve à 3,980 mètres au-dessus du niveau de mer et le rivage de la route qui mène vers le complexe archéologique de Chavin. En outre, pour être apprécié par la beauté de ses eaux cristallines et de l’environnement, c’est valorisé comme un lieu pour la pratique de la pêche sportive.

7
Maquettes du Temple de Chavin                              Temple de Chavin de Huantar                Plaza Mayor devant le temple
En haut: Place circulaire                                                 en Bas:Museo nacional Chavin  (Cabezas Clavas)
En haut:Monolithe "El Lanzon"   4m53 de hauteur              Galeries du Temple                               Obélisque de Tello
La visite du site demande un peu d'effort 

Chavín de Huántar fut initialement construit par la civilisation de Chavin, une culture pré-Moche aux environs de 900 av J.C. Le site comporte deux structures principales, le vieux temple et le nouveau temple. Le vieux temple avait une structure en U orientée vers l'intérieur avec une cour centrale. La cour comportait des obélisques et des monuments en pierre ornés de bas-relief représentant des jaguars, des caïmans, faucons et diverses formes anthropomorphiques. L'intérieur du temple contenait un dédale de corridors, de chambres et de conduites d'eau.

L’influence de Chavin est importante sur deux grandes cultures : Paracas à Ica et Pucarà dans l'Altiplano.

8
1.2)Photo devant le Huascaran et entrée du Campo Santo .......  Village de Yungay recouvert de lave torrentielle en 1970
Omnibus de la Société  Ancash                                           Photo de l'omnibus prise en 1970 et le Campo Santo au fond
                Eglise de Yungay avant  le 31 Mai 1970                          Ruines de l'église après le 31 Mai 1970           ...
Cimetière de Yungay après la catastrophe   de1970                                             Christ du Campo Santo  en 2012      ...

Le 31 mai 1970, un violent tremblement de terre — 7,8 sur l'échelle de Richter — a touché la vallée. Par suite de cette secousse, une grande quantité de matériaux congelés se sont décrochés du Huascarán et sont tombés verticalement vers de petits lacs glaciaires. L'énorme lave torrentielle en résultant est descendue à une vitesse supérieure à 200 km/h, rayant de la carte le village de Yungay. On estime qu'une zone de 1 000 mètres de large par 1 500 mètres de long représentant 10 000 m3 de glace et de roche s'est détachée du Huascarán. Le volume de la lave torrentielle est estimé à 50-100 000 000 m3.

Environ 22 000 personnes sont mortes instantanément quand la coulée arriva à Yungay. Seules 400 personnes survécurent, dont la plupart étaient au cimetière ou dans le stade au moment du tremblement de terre, ces zones étant alors les plus élevées de la ville.

Le gouvernement péruvien a interdit les excavations dans la zone où l’ancienne ville de Yungay est enterrée, la déclarant cimetière national. Il y a d'ailleurs un mémorial pour les personnes ensevelies en ce lieu.

Ce séisme a été si fort qu'il a tué plus de 30 000 personnes dans les environs de l'épicentre. Ce séisme est considéré comme le pire désastre ayant frappé la zone centrale de l'Amérique du Sud.

La petite ville de Yungay a depuis été reconstruite à quelques kilomètres en contrebas, à l'écart d'une possible coulée venue du Huascaran.

Mémorial de Yungay 
9
Eglise Saint-Martin (de jour et de nuit)                                                                      Plaza de Armas   
Monument  de la Liberté                                            Le fameux Moulin Rouge (mais de Trujillo)
Etape au très bon restaurant "DEMARCO"         
Mercado  de Trujillo 

Trujillo fut fondé le 6 décembre 1534 par Diego de Amalgro sous le nom de Trujillo de Nouvelle-Castille et s’étendait sur un territoire autrefois peuplé de civilisations ancestrales. Sa fondation fut rendue officielle le 5 mars 1535 par Francisco Pizarro avec la mise en place du premier cabildo de la ville.

Sur le plan culturel, la ville accueille les sites archéologiques de Chan Chan, la plus grande cité en adobe au monde, la Huaca del Sol et la Huaca de la Luna. En plus, le centre de la ville conserve de nombreux édifices datant de l'époque coloniale tels que la cathédrale de Trujillo, des maisons coloniales, de nombreuses églises et des hôtels particuliers.

Hôtel "Colonial"

Jr.Independencia 618 Trujillo.

Tel: (044) 258261

www.hostalcolonial.com.pe


Hôtel de ville de Trujillo 
Réception  pour l'attribution de nouveaux véhicules( autos et motos) pour la police
10

Chan Chan (ou Chanchán) est un site archéologique de la région péruvienne de La Libertade, au nord de Trujillo. D'une superficie d'environ 20 km2, Chan Chan fut construit par le royaume de Chimor (de la culture Chimu), une civilisation intermédiaire tardive qui se développa sur les ruines de la civilisation Moche. La cité de terre (en adobe) de Chan Chan fut construite entre 850 et 1470 apr. J.-C., et fut une capitale impériale jusqu'à sa conquête par l'Empire Inca au XVe siècle. La ville comptait environ 30 000 habitants.

La ville est composée de dix citadelles fortifiées, remplies d'eau et de sable, comprenant des salles de cérémonie, des chambres mortuaires, des temples, des réservoirs et des résidences. Chacune de ces citadelles a une configuration rectangulaire avec une entrée sur son côté septentrional, de hautes murailles, et un labyrhinte.

La cité de Chan Chan ne présente pas de plan d'ensemble ni de schéma d'urbanisme. Le tissu urbain se compose de six types d'architecture :

  • habitations et ateliers destinés aux classes moyennes, répartis dans la cité
  • constructions intermédiaires destinées aux aristocrates qui ne sont pas de sang royal
  • 10 ciudadelas, sans doute les palais des rois chimú
  • 4 huacas (temples)
  • espaces en U appelés audiencias
  • logements exigus et contigus, destinés au peuple (barrios)

Les murailles ont été construites en briques d'adobe recouvertes d'un ciment léger dans lequel ont été gravées des décorations. Certaines sont des représentations réalistes d'oiseaux, poissons, et petits mammifères. D'autres sont des représentations plus stylisées des mêmes sujets. Alors que des civilisations plus anciennes aimaient à créer des représentations félines ou anthropomorphiques, le style Chimú a une préférence pour les motifs maritimes. Les gravures de Chan Chan représentent des poissons, des pélicans, et des filets de pêche. Chan Chan, contrairement à d'autres ruines péruviennes, se trouve en effet à proximité de l'océan Pacifique.

Le Huaca del Dragon ,aussi appelé Huaca del Arco Iris est situé dans la ville péruvienne de Trujillo , près de Chan Chan.C'est un grand monument religieux, centre administratif et cérémoniel. Il est construit en adobe, avec des peintures murales décorées de frises en relief représentant des figures humaines et représentant un arc en ciel.En entrant dans la huaca arc-en-ciel, nous pouvons voir une rampe qui mène à un premier niveau qui présente des figures sculptées dans les murs en forme de dragon et sur ces figures un arc-en-ciel est représenté. Une autre rampe, plus petite que la première, nous mène au deuxième niveau. À ce niveau, il y a des fosses où étaient probablement stockés les aliments et les offrandes accordés par les citadins.

Figures sculptées dans les murs en forme de dragon et sur ces figures un arc-en-ciel 
Figures du mûr plus en détail 
Rampe,qui nous mène au deuxième niveau,ou  il y a des fosses où étaient probablement stockés les aliments et les offrandes
Museo de sitio Chan Chan 
11
        Visite de "El Brujo"                                                                                   Huaca "Cao Viejo"  ...
Maquette de la Huaca "Cao Viejo"                                                   Bas relief dit des "Prisonniers" 
         Mausolée et tombe de la Dame de Cao                                                               Museo de Cao           ...
La Dame de Cao ( Reine chamane tatouée) civilisation Moche.

La Dame de Cao est le nom donné à la momie d'une femme de la culture Moche, découverte sur le site archéologique de El Brujo, à environ 45 km au nord de Trujillo, dans la région de La Libertad au Pérou. Elle a été ensevelie autour de 450 apr. J.-C. L'organisation de sa sépulture et les objets enterrés avec elle montrent qu'il s'agissait d'une dirigeante, ce qui a bouleversé les hypothèses jusque là en vigueur au sujet du rôle des femmes dans les civilisations précolombiennes du Pérou : cette découverte a montré que les femmes pouvaient exercer le pouvoir politique.Agée de 25 à 30 ans, elle mesure 1.48 m. et a les cheveux tressés. A sa mort, son corps fut enduit de cinabre (sulfure de mercure). On aperçoit sur ses bras et ses mains des tatouages représentant des serpents et des araignées.A ses côtés, repose les restes d'un jeune homme de 15 ans avec une corde de jonc autour du cou.

Buste de la Dame de  Cao ( Reconstitution) Museo de Cao 
12
Huaca del sol "non visitable en 2012" 
Huaca de la Luna 
Plaza principal 
El Mural de los mitos 
Adobes con marcas distintivas 
Interior de la Huaca de la Luna  "représentation du Dieu AI- APAEC ou L'égorgeur"
Bas relief 

La huaca de la Luna est un temple situé au Pérou, près de la ville de Trujillo, ayant la forme d'une pyramide à degrés. Il fut construit par les Moches qui en firent le plus important lieu de culte de leur royaume. Elle est voisine d'une construction similaire, la huaca del sol

La huaca de la Luna tenait lieu de centre de culte pour l'ensemble du royaume Moche. On trouve de nombreuses et superbes fresques mythologiques très colorées sur les murs aussi bien intérieurs qu'extérieurs, avec des motifs représentant Ai-Apaec et d'autres créatures mythologiques. La huaca était le site de nombreuses offrandes aux dieux, de sacrifices d'animaux et même de sacrifices humains, en témoignent les ossements humains retrouvés sur dernier étage de la pyramide. À la mort de hauts dignitaires Moche, des funérailles étaient organisées dans la pyramide et des hommes, femmes et enfants - sans doute des proches, des domestiques - étaient sacrifiés et destinés à être inhumés dans la même tombe. Le temple servait aussi de centre de cérémonies censées assurer les récoltes agricoles et lutter contre les sécheresses.

13
A défaut  de  grands taxis pour nos bagages (pneus lisses-pas de feux-manche à balai pour la porte arrière) etc 
Cathédrale Santa Maria (conçue par G.Eiffel en 1869 )construite en 1928                                             Plaza de Armas
Palacio municipal de Chiclayo 

Chiclayo est l'une des plus grandes villes du Pérou. Capitale de la région de Lambayeque, elle compte près de 738 000 habitants (2011).

Elle est située au nord du pays sur la Route panaméricaine à 770 km au nord de Lima et à 509 km au sud de la frontière équatorienne.

Elle se proclame « capitale de l'amitié » en raison de la supposée amabilité de ses habitants.

  • Place principale ou Plaza de Armas au centre de la ville
  • Cathédrale donnant sur la place principale de la ville, de style néo-classique avec deux clochers à coupole.

Elle date de 1869.

  • Musée National de l'Arqueologie et de l'Ethnografie Heinrich Brüning à Lambayeque
  • Musée des tombes Royales de Sipan à Lambayeque.
  • Les Pyramides de Tucume

Hôtel Paraiso

av Pedro Ruiz 1064 Chiclayo

www.hotelsparaiso.com.pe

14


Le chien nu  gardien de l'entrée du site                                                              Temple de la pierre sacrée  
Descente de la huaca haute de 40 m de haut  
En haut de la huaca ,on s'aperçoit de  l'immensité du site.

Túcume est situé dans la vallée de La Leche, proche des villages actuels de Mochumi et de Lambayeque, ce vaste complexe archéologique est également connu sous le nom de El Purgatorio. Il occupe une superficie de 220 ha comprenant 26 structures pyramidales datant sans doute de 600 à 1000 apr. J.-C. Il constitue l’apogée de l’architecture Lambayeque, influencée par les cultures Chimù et Tiahuanaco-Huari. Il devait s'agir d'une cité construite au pied d’une montagne, le Cerro la Raya, et dont le plan circulaire comprend des restes d'habitations, de pyramides consacrées aux cultes, de terrasses et de patios. Le site présente des traces d'occupation allant de la culture initiale de Lambayeque jusqu'à l'occupation inca, comme en témoignent les deux édifices les plus remarquables : la Huaca Larga, aux dimensions colossales (plus de 700 m de long), construite en adobes recouverts d'un enduit peint et le petit Templo de la Piedra Sagrada, fouillé par l'archéologue Alfredo Narvàez, qui livra de nombreuses informations sur les pratiques religieuses de l'époque de Lambayeque. Le site de Túcume aurait été abandonné lorsqu'à la nouvelle de l'approche des armées espagnoles sur le dos d'animaux extraordinaires (ils n'avaient jamais vu de chevaux), la population fut prise de panique. En effet, ces envahisseurs auraient été pris pour des dieux mythologiques. Au cours de l'été 2005, 119 corps furent trouvés drogués et décapités, offerts en sacrifices humains. Devant l'échec de leurs offrandes, le site fut abandonné et purifié.

Chien nu du Pérou ou Viringo

Le chien nu du Pérou ou Viringo est une race de chien originaire du Pérou sans poil, sauf sur son crâne où ils forment une crête. Cette particularité oblige parfois leurs maîtres à leur étaler de la crème solaire pour les protéger des rayons ultra-violets auxquels ils sont sensibles.

15
Huaca Rajada 
Le Seigneur de Sipan                                                          Reconstitution de la tombe du Seigneur de Sipan 
Tomba del Guardian 
Tumba de Guerreros 
Tombe                                     Le gardien de la tombe                                    Salut Cousine
Museo Tumbas Reales de Sipan à Lambayeque

La huaca Rajada est le plus important complexe funéraire de la culture Moche découvert à ce jour. Il se situe près du village de Sipàn, dans la région de Lambayeque, au Pérou. Un musée a spécialement été construit pour présenter les découvertes provenant de ce complexe, il s'agit du musée Tumbas Reales de Sipan situé dans la ville voisine de Lambayeque.

Bien que la découverte du « Seigneur de Sipán » fut la plus importante sur le site, d'autres découvertes de tombes ont révélé l'ampleur de ce complexe funéraire. Celui-ci renfermait aussi, par exemple, la tombe du « Viejo señor de Sipán » (vieux seigneur de Sipán), qui appartenait à la même famille que le premier et régna antérieurement. Au total, quatorze tombes ont été fouillées, et de nombreuses autres restent encore en place. De nombreux bijoux, masques et autres objets d'art ont été découverts.

Cache oreille de Sipan 
16
Pescadores de caballitos de totora arrivant sur la plage,et vente du poisson sur place 
Une petite pose (mais ce n'est pas moi le pêcheur )                                          Remise des caballitos pour le séchage
Le caballito pèse entre 40 et 50Kilos                                                        Une pause photos

Les Caballitos de Totora sont fabriqués à partir de roseaux qui poussent naturellement dans les endroits humides. Il n’y a pas d’exploitation spécifique de roseaux. Tous les ans, les roseaux sont coupés et sont séchés au soleil pendant trois semaines. Enfin, les tiges de roseaux sont rangées par taille et les embarcations sont construites.

Ses barges allongées font environ 5 mètres de long et 50 centimètres de large. Il y a des petits trous carrés dans la poupe afin d’y déposer les filets et les produits pêchés. Son nom, en référence aux « chevaux », provient de la position adoptée par les pêcheurs, assis avec les jambes suspendues de chaque côté du radeau.

Véritable pièce artisanale, on retrouve ces drôles de surf sur le Lac Titicaca. Dans le nord, les pêcheurs traditionnels l’appellent Basilla et son nom indigène est Tup

17
Taca nous fait voyager en 1ère classe,car nos places réservées ont  eu une double billetterie.
Surprise agréable,que du bonheur ce voyage 
Merci TACA, bonjour CUZCO 

TACA est une compagnie aérienne d'Amérique latine. Devenue TACA International Airlines , elle fait partie d'un groupe qui s'étend à l'Amérique centrale et au Pérou avec Taca Peru.

18
Notre hôtel super sympa 
Vue de Cusco " la plaza de armas  de la terrasse de l'hôtel "
San Blas                                                                  Fresque de l'artiste Juan Bravo"Histoire du peuple Inca"
PUKAMUQU:   où se situe le Cristo Blanco est une statue de Jésus Christ  conçue par l' artiste local Francisco Olazo-Allende
Cathédrale N-D de l'Assomption de Cuzco et son Christ noir      Eglise de la compagnie de Jésus       Statues de l'Inca Pachacutec

Cuzco ou Cusco (du queshua« Qusqu ») est une ville du sud-est du Pérou au milieu de la cordillère des Andes. C'est la capitale de la Province de Cuzco et de la Région de Cuzco.

Cuzco est une ville d'altitude (environ 3 400 m) d'une taille modérée, avec environ 300 000 habitants. Cuzco fut la capitale des Incas et a été longtemps un carrefour sur l'axe économique transandin mais s'est endormie quand l'activité commerciale s'est tournée vers Lima.

Cusco fut la capitale de l'empire Inca (Tawatinsuyu).


La légende veut que la ville ait été fondée au XIe siècle ou au XIIe siècle par Manco Capac et Mama Ocllo après leur « naissance » dans le lac Titicaca. Avant l'arrivée des conquistadors, la ville était partagée en quatre quartiers, occupés par les Incas et des ressortissants des tribus de leur empire. Les principaux monuments dataient de l'Inca Pachacutec (ou Pachacuti).


On peut encore admirer les murs incas originels dans certaines rues de la ville ou même le temple du soleil Qorikancha.

Plaza de Huacaypata ou Plaza de Armas 
Valle sagrado de los Incas 
19
Esplanade Chukipampa  et la forteresse de Saqsaywaman
Comment faisaient ils pour tailler et déplacer ces pierres(ne connaissant pas le fer ni la roue) 
 La porte  Rumi Punku à taille humaine c'est gigantesque
Les 3 tours de Saqsaywaman                                              Ruines de la  Tour ronde de Muyuc Marca 

La forteresse était garnie de trois tours dont il reste les fondations :

  • La tour ronde de Muyuc Marca abritait l'Inca et sa cour pendant les périodes de méditation et de jeûne.
  • Celle de Paucar Marca avait une fonction religieuse et était vouée au culte du Soleil. Sa base au sol est constituée d'un cercle de pierres d'une douzaine de mètres de diamètre et d'une structure en étoile dont la signification n'est pas éclaircie. D'après la légende, elle était reliée au temple du Soleil par un réseau de galeries souterraines.

Celle de Saqllaq Marca était réservée à la garnison et abritait des dépôts de nourriture, d'armes et de vêtements.

Plan de Saqsaywaman avec emplacement des 3 tours 

Saqsaywamán (mot quechua) est une forteresse inca située à deux kilomètres de la ville de Cuzco au Pérou. Construite à l'origine dans un but défensif, la forteresse se trouve à 3 700 m d'altitude. Elle a la forme d'une tête de puma, animal sacré dans la tradition inca.Cette immense forteresse, fut érigée à l'initiative de l'inca Pachacutec et sur les plans de son architecte Huallpa Rimachi. L'œuvre fut poursuivie sous le règne de Tupac Hupanqui, et peut-être achevée sous celui de Huayna Capac. On estime que plus de 20 000 hommes travaillèrent pendant 50 ans à sa construction.Elle est composée de trois remparts parallèles longs de 600 m, disposés en zigzag, lesquels sont constitués de blocs monolithiques, (le plus grand mesure 9 m de haut, 5 m de large et 4 m d'épaisseur, pour un poids d'environ 350 tonnes) parfaitement assemblés et encastrés les uns dans les autres. Les techniques utilisées pour transporter ces masses restent un mystère. Les enceintes, qui mesurent à peu près 360 m de long, sont reliées par des escaliers et des portes trapézoïdales


Panoramique de  la forteresse de Saqsaywaman 
20
Accueil  de L'Inca sur le site de Quenqo
Quenqo signifie labyrinthe ou zig-zag  (taillé dans la roche)
Labyrinthe                                         Conduit  en Zig zag                              Chambre des sacrifices humains
                          Moment de repos dans une petite niche                                                  Un cas qui trône 

Qenqo Temple était un lieu très Saint pour les Incas. Leurs morts ont été jugés et éventuellement embaumés dans les tunnels sinueux de Qenqo, et le sang des sacrifices étaient offerts aux dieux célestes. Malgré la probable fin macabre du temple, ses tunnels sculptés et les chambres sont un travail remarquable de l’architecture antique et un voyage à Qenqo est sûr de tourner les roues du mystère à l’intérieur de chaque visiteur

21
Entrée du site en 2008 
Panoramique de Puca pucara  (et la route de Cusco à Pisac)

Le nom de « Puca Pucara » signifie en quechua « la forteresse rouge », du fait de la teinte rouge que prennent au coucher du soleil les pierres de la forteresse.

Puca Pucara, contrôlait l'accès à Cusco depuis la route en provenance de Pisaq. En plus de son rôle de forteresse, de poste de contrôle ou de péage, il servait également de centre administratif.

22
Tambomachay "Le bain de l'Inca "   
                                            Fontaine de l' Inca                                                               Nous
Etalages de souvenirs pour touristes                                                             Sortie du site                   

Tambomachay (en quechua, tampu mach'ay signifie « lieu de repos ») est un site archéologique situé dans la Vallée sacrée des Incas à environ huit kilomètres de Cuzco au Péou et à deux pas du site archéologique de Puca Pucarà.

Aussi surnommé le « Bain de l’Inca », Tambomachay recèle deux fontaines toujours fonctionnelles et plusieurs niches qui auraient pu servir d’abris aux gardes de l’Inca. Les murs de l’édifice sont constitués de blocs de pierre et constitue une œuvre de Maçonnerie polygonale.

23
En haut: Ruinas de Pisac...                   En Bas: Citadelle de Q'Allaqasa                    et Intihuatana(Temple du Soleil) 
Zone agricole appelée Pisaqa avec ses terrasses en forme d'aile de perdrix (pisaq'a en Quechua ) d'où Pisac
Tantana marka le plus grand cimetière Inca connu (10.000 tombes estimées dont 1000 pillées)
Mercado de Pisac (haut en couleurs) 
Fours façon Inca ( cuisson des empanadas) et dégustation bien sûr ..... Elevage de  Cuyes (cochons d'inde )
Tiendas de regalos                                      Cérémonie à l'église                                          Lire l'histo...

HISTOIRE VRAIE: En 2008 sur le marché de Pisac,ce petit garçon pratique la mendicité avec son chien dans les bras.Il me demande 1sol (25 centimes d'euro) le voyant (il me fait fondre) je lui dit OK mais une photo, affaire conclue.

En février 2010 je retourne au Pérou,mais el niño a fait beaucoup de dégâts dans la vallée. (Impossible d'aller au Machu picchu,le pont de Pisac effondré, etc) j'avais emmené avec moi plusieurs photos de 2008 et le dimanche ,je retourne sur le marché de Pisac avec mes cousins pour la visite (mais avec une arrière pensée. ( et si je revoyais ce petit garçon) autant chercher une aiguille dans une botte de foin. ET POURTANT.

Nous arrivons à traverser le pont effondré, mais le marché avait été déplacé de sa place habituelle parce qu' il y avait une Fiesta sur la place. (Je me disais que ma recherche était mal partie)

Fiesta haute en couleurs avec les costumes locaux 

Mais comment retrouver ce garçon si ce n'est que par son costume? je ne connais pas son nom. La photo dans la main ,je me dirige vers un groupe assis (ou deux personnes avaient le même bonnet, que celui de ma photo(photo de droite) pour savoir s'ils le connaissaient ? et là MIRACLE, photo à la main , avant que je n'arrive devant le groupe, je me sens tirer par la manche ,je me retourne et j'aperçois une petite dame (qui sort de je ne sais où) et qui me dit en regardant la photo," Señor es mi niño" c'est mon enfant. Je lui demande s'il était là? Elle envoie sa fille chercher son frère. A l'arrivée de son fils, je lui donne la photo, et je fais une photo de toute la famille.

2008 Rappelez vous  ce garçon                            2010. La  Maman avec la photo de son fils ( en pull rouge)dans la main.  ...

Le site archéologique inca de Písac est l'un des plus importants de la Vallée sacrée des Incas. Les ruines de Písac se trouvent sur une colline à l'entrée de la vallée. Les ruines sont réparties le long de la crête en 4 groupes : Pisaqa, Intihuatana, Q'Allaqasa, et Kinchiracay.

Le village est connu pour ses marchés du dimanche, mardi et jeudi qui attirent nombre de touristes venus de Cuzco. La place centrale est dominée par un grand arbre appelé pisonay.

24
Ollantaytambo                                                    Achat des billets et entrée du site
Ruines de la vielle ville d'Ollantaytambo 
Templo del Sol 

Ollantaytambo est une forteresse inca dont le nom signifie l'auberge d'Ollantay, du nom d'un guerrier. Elle fut le siège de combats acharnés entre Incas et Espagnols,Manco Inca s'y réfugiant pour tenter de fédérer la résistance inca après la chute de Cuzco.

C'est l'un des seuls vestiges de l'architecture urbaine inca avec ses bâtiments, ses rues et ses patios. Dans la partie haute se trouvent les vestiges du temple, tout en porphyre rouge, les plus remarquables étant six blocs assemblés entre eux avec une grande précision par des blocs plus minces.

Sur l'un d'eux on peut voir un signe serpentin en relief qui symbolise la Pachamama, la Terre-Mère.

Punkuylluna (greniers à grains)
25
Vallée de l'Urubamba  : Les salineras de Maras 
 A plus de 3 200 m, une source jaillit donnant naissance à un ruisseau saturé  de Chlorure de sodium 
  • Dans la vallée de l’Urubamba, les salines de Maras abritent des centaines de bassins suspendus en terrasses sur les flancs de la montagne. Encore exploitées aujourd’hui, les salines datent de l’époque pré-inca et ont été développées au fil du temps.

Aujourd'hui, les 700 à 800 familles qui possèdent les quelque 3 600 bassins sont organisées en coopérative. La production annuelle totale oscille entre 160 et 200 tonnes.

26
Moray 
     Entrée  du site de Moray                                  Plan de Moray                        Q'echuyoq Muyu (vue d'en haut)
       Q'echuyoq Muyu (vue d'en bas)                                                    Sima muyu  en restauration                ...
Calli Calliyoq (les terrasses)                                       Intiwatana Muyu (Le plus petit des trois)                    ...

Le mot moray est lié au champ de maïs, qui s'appelait Aymoray, ou au mois de mai qui s'appelle aussi Aymoray, mais également à la pomme de terre déshydratée qui est la Moraya ou Moray.

Le site de Moray, composé d'une série de terrasses, fut retrouvé en 1932 par l'expédition de Shirppe Johnson. Actuellement un seul amphithéâtre a été restauré, mais Moray en compte également deux autres plus petits et en moins bon état. L'un de ces deux petits jouxte le plus grand et en est, en fait, une partie intégrante d'un ensemble monumental.

Moray était probablement un centre d'investigation agricole des Incas. La disposition des terrasses produit des microclimats permettant de tenir les cercles à une température élevée et limitant les fortes variations de chaleur. Une vingtaine de microclimats différents ont été enregistrés.

Q'echuyoq Muyu en culture 
27
Plaza de Armas avec  l'église coloniale et son clocher et le mur Inca à 10 niches trapézoïdales
Ruines du Palais Royal et terrasses agricoles trapézoïdales 
Conversations avec les gens  de Chinchero .
 Photos d'enfants dont Anita(à droite) qui chantait  pour la photo 
Atelier de tissage ,teinture, et vente des produits sur place

Le séduisant village de Chinchero est souvent appelé «Terre des Arcs en ciel» en raison de leurs forte présence lors de la saison des pluies. Ancienne capitale régionale, cette petite ville est entourée de deux magnifiques montagnes : Chicón et Verónica.

La population vivant à Chinchero est réputée pour être restée comme une des «plus inca ». Ils ont résisté à la volonté des espagnols de les « civiliser » et revendiquent leur mode de vie traditionnel.

Le nom «Chinchero» proviendrait du terme quechua «sinchi» qui signifie «homme courageux».

Le village fonctionne toujours de façon traditionnelle, en effet le commerce s’effectue encore par l’intermédiaire du troc. De plus, les communautés continuent de s’organiser selon le système des Ayllus.

28
Le temple du Soleil "Qorikancha"en Quechua  "Enceinte de l'or"  
Centro Qosqo de Arte Nativo
En haut:Une petite vidéo pour se mettre dans l'ambiance                                En bas:collection de costumes traditionnels
Dans le mur Inca de Cusco "Le Puma" et le Serpiente
Calle Hatunrumiyoc se trouve" la pierre à 12 angles "
Restaurant PUCARA  bonne adresse

Restaurant Pucara

Calle Plateros.309 .Cusco

Tel: (084) 222027

E.mail pucaracusco@hotmail.co.jp

Le Qosqo Center de Arte Nativo, est une institution culturelle populaire basée dans la ville de Cusco , au Pérou . C'est la première organisation de Cusco dédiée à la promotion de l'art populaire régional et national . Son but est la collecte et la conservation de la musique et des danses folkloriques du département de Cusco . Il maintient actuellement un endroit situé sur l' Avenida del sol,où il effectue des présentations quotidiennes de musique et de danse . Son répertoire compte plus de 50 danses et maintient également un musée des costumes typiques du département . Elle est considérée par le peuple de Cusco comme la principale institution culturelle de promotion folklorique, la plus importante et la plus respectée et a été reconnue par le gouvernement péruvien comme la "première institution folklorique du Pérou".

MERCADO SAN PEDRO

Sa construction a été réalisée en deux parties, la première a commencé en 1925 et elle a été inaugurée et a commencé à fonctionner comme un marché . Cependant, le marché ne sera achevé qu'en 1950 . La partie la plus ancienne de la structure du marché a été réalisée par l'architecte Gustave Eiffel qui a été contacté par le maire Frisancho . C'était la plus grande zone couverte qui jusqu'alors avait été construite dans la ville de Cusco . L'inauguration a été faite par le maire Manuel Silvestre Frisancho, de sorte que le marché s'appelait à l'origine populairement "Mercado Frisancho".

Entrée du Mercado San Pedro 
Etalage de Fruits (Frutas)
En haut:Etalage de fromages (Queso de Vaca)                         En bas:Etalage de Pain (Pan Chuta de oropesa)
Etalage de viande de Porc (Cerdo)  
Restauration possible dans le marché 
29
Gare de Poroy et attente du train en partance  pour Aguas Calientes ( 3 heures de trajet pour 115 kms)
                                       Le petit déjeuner compris dans le prix du billet                                           ...
Panorama magnifique dans ce train Vistadome de Perù Rail 
     Trois capsules transparentes près d'Ollantaytambo                             Arrivée en gare d'Aguas Calientes              ...

Skylodge Adventure Suites:Trois capsules transparentes de 7,3 mètres de longueur et 2,4 mètres de hauteur chacune sont encastrées et suspendues à 120 mètres à une falaise à pic au cœur de la vallée sacrée, Cuzco, près de la ville Ollantaytambo (à l'est de Lima). Elles sont construites avec de l'aluminium et du polycarbonate, qui résistent aux intempéries, disposent de quatre lits, une salle à manger avec de petites tablettes et une salle de bain (un WC écologique, un lavabo et une fontaine à eau) séparée par une paroi. Quant à l'éclairage, il est alimenté par des panneaux solaires.L'entrée s'effectue par la partie supérieure, où se trouve également un espace pour déjeuner à l'air libre et admirer la vue impressionnante à 300 degrés sur la vallée et la rivière Urubamba.

30
                                El rio Urubamba                                                                  Mercado artesanal
En haut: Le centre ville était le terminus  et Oeuvres d'Artiste ; En bas groupe musique andine +(vidéo youtube)                  
Plaza principale où Pachacutec vous accueille
Pause au Petit Paris (pâtisserie) avec  une compagnie inattendue, un beau papillon de nuit .

Machu Picchu Pueblo (anciennement Aguas Calientes) est un village situé au Pérou sur le Rio Urubamba. Il est connu comme le village le plus proche du Machu Picchu.

Machu Picchu Pueblo possède aussi des bains chauds naturels, qui ont donné leur nom à la ville (eaux chaudes en espagnol), rebaptisée depuis pour des raisons touristiques.

Hôtel El Tambo

Jr Huanacauri M-6 Lte. L9 Machu picchu

Tel:+51 84 211378

31
Bus de la Consettur (gare de départ pour la montée au Machu Picchu) 
Route en lacets et gare d'arrivée du Machu-Picchu 
Contrôle  d'accès du site                                                      Enfin le Machu -Picchu              
En haut:La pierre sacrée    Centre: Le Temple du condor  En bas: temple du soleil et la Tombe Royale                              ...
2016 Elle a vaincu sa peur (elle l'a fait)                                               L'eau courante au Machu Picchu

Machu Picchu (du quechua machu : vieille, et pikchu : montagne, sommet) est une ancienne cité inca du XVe siècle au Pérou, perchée sur un promontoire rocheux qui unit les monts Machu Picchu et Huayna Picchu sur le versant oriental des Andes centrales. Son nom aurait été Pikchu ou Picho

.Le village le plus proche du Machu Picchu est Aguas calientes, à 400 mètres en contrebas. Depuis ce village, un service de bus emprunte régulièrement la route « Hiram Bingham » vers le Machu Picchu, que coupe un sentier piéton plus direct. Aucune route ne dessert Aguas Calientes : les visiteurs du Machu Picchu doivent marcher ou utiliser la ligne de chemin de fer qui traverse le village, au départ d’Ollantaytambo ou de la centrale hydroélectrique de Santa Teresa.

Maquette du Machu Picchu  (Museo Casa Concha) à Cusco.
32
Le Waynapicchu                                Passeport obligatoire pour le contrôle d'entrée et sortie (question sécurité)       
La montée commence, il faut y arriver en haut (pour la vue) 
Les Femmes essayent de nous apercevoir, et la montée fatigue
Arrêt à la terrasse (Photos) et arrivée au sommet en 1 heure et quart 
Photo de gauche: descente pour la grande caverne (prendre la flèche de droite )
La grande caverne renommée "Le temple de la Lune" encore 1 heure 30 de montée pour la sortie.

Afin de préserver l'intégrité du site, les autorités péruviennes en ont limité l'accès à deux groupes de 200 personnes par jour.

L'accès se fait à flanc de montagne sans garde-fou, les marches d'une largeur de 1 à 2 m sont entourées d'un à pic et du flanc de la montagne. Des personnes sujettes au vertige ou à la peur du vide font régulièrement des malaises sur cette piste.Du sommet, un deuxième chemin mène à la Gran Caverna et à ce qu'on appelle le Temple de la Lune. Ces grottes naturelles, sur la face nord de la montagne, sont inférieures au point de départ de la piste. Le chemin de retour des grottes complète une boucle autour de la montagne où elle rejoint la piste principale.

33
34
        Eglise Saint-Pierre-Apôtre d'Andahuaylillas  surnommée "La Chapelle sixtine des Andes"
Pour la visite ,les photos sont interdites ,mais on se débrouille 
L'un des deux orgues de l'Eglise (ouvert et fermé)                                            Tableaux de l'école de Cuzco

Au Pérou, l’église Saint-Pierre-Apôtre d’Andahuaylillas est surnommée "la Chapelle sixtine des Andes", et dans un sens la comparaison est pertinente : cette église est l'un des exemples les plus beaux et les plus surprenants de l'art religieux populaire andin.

L'Arche du baptistère avec l'inscription en 5 langues 

L'une des curiosités les plus notables de cette église est son baptistère. Sur l'arche qui y mène, on peut observer l'inscription «Je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.» en latin, en espagnol, en quechua, en aimara et en puquina, témoignage du fait que cette dernière langue aujourd'hui éteinte était autrefois parlée dans la région.L'église possède aussi les deux orgues les plus anciens connus d'Amérique latine, dont une réplique a été réalisée par Jean-François Dupont à Sarrebourg.

L'église Saint-Pierre-Apôtre d'Andahuaylillas est l'une des étapes de la route de baroque andin qui inclut également l'église de la compagnie de Jésus de Cuzco, l'église Saint-Jean le Baptiste d'Huaro et la chapelle Canincunca d'Urcos

Arbres "Pisonay" de Andahuaylillas 
35
Arrivée à Raqchi: Plaza  de Armas 
L'Eglise de Raqchi  et croix  Andine (Chakana)                 Stands à souvenirs pour touristes                    Entrée du site
Le Temple de Wiracocha 
Qolqas lieux de stockage de denrées alimentaires 
Canalisations souterraines pour fontaines nommées "Bain de l'Inca" 

Raqchi était un centre très important, tant religieux qu'administratif, composé d'un bâtiment principal dédié au dieu créateur Wiracocha, d'habitations rigoureusement alignées et réservées aux prêtres et d'entrepôts. Situé à la frontière de deux grandes régions, il semble que le site servait de douane et de centre de stockage de denrées alimentaires.

Sur le site se trouve un lac artificiel au fond recouvert de pierres, dont l'usage n'est pas connu, ainsi qu'un ensemble de fontaines appelées le bain de l'Inca. Le réseau d'alimentation de ces fontaines est très bien fait, mais personne n'a encore réussi à savoir d'où vient l'eau de ces sources qui ne tarissent jamais.

36
Arrêt repas sur le trajet  Inka express "Cuzco -Puno" en 2010
Arrêt repas avec musique en 2012 
2016 Restaurant tout neuf,mais cuisine pas terrible .
37
Etape de la Raya 4.338 mètres d'altitude 
Mercado artésanal et le Mont  Chimboya (ou Chimpulla ou Chimpuya) à 5 489 m d'altitude.

Par la route 3S, le col se trouve à :

  • 177 km de Cuzco (altitude : 3 310 m) par la vallée de Vilcanota, affluent de l'Amazone ;
  • 212 km de Puno (altitude : 3 827 m) par la ville de Juliaca.

Il faut environ 5 heures pour rallier ces deux villes.

38
Eglise Santa Isabel 1767 
Museo Litico Pukara
A gauche: Hatun Naq Aka "Le grand décapiteur" 
 En haut:Fabrication des Toritos"spécialité céramique de Pukara"                    En bas:Ibis à face noire (fenêtre de l'église)

Pucará est situé sur la route principale qui relie Puno et Cuzco, à 60 km au nord de Juliaca, très proche du lac Titicaca, à une altitude de 3 910 mètres. Il s'agit d'une petite ville d'environ 1500 à 2000 habitants qui est connu à travers le Pérou pour le site archéologique de Pukara et pour sa tradition de poterie.

Tradition du "Taureau de Pucará" ("Toritos de Pucará" en espagnol). La tradition consiste à placer un couple de figurines d’argile de taureau sur les toits des maisons avec la véritable conviction que ceux-ci, par leur bravoure, défendront la progéniture, le bétail et apporteront la prospérité au foyer, aux mariages, la fertilité aux ménages et protection au foyer.

39
Lac Titicaca  vu par satellite 
                                     Traversée de Juliaca puis  arrivée à Puno                     Tuk- Tuk (destination le port)
En haut:2008                                   Modernisation des bateaux et embarquement                             En bas: 2016 
Accueil sur l'ile en totora "Santa Maria" et explications données par le chef de l'ile 
Cette femme fière de nous présenter son bébé                 vue de l'ile                         Vente  de tapisseries  fait-main
L'ile , maisons ,mirador et bateau  ( constructions en Totora)                            Départ pour l'ile de Taquilé

Les Uros sont un peuple disparu peuplant anciennement des îles flottantes de la région de Puno, sur le lac Titicaca au Pérou. Ils se nommaient originellement les Kïotsuñi (abbréviation des mots Qhas Qut Suñi signifiant "les gens du lac" en leur langue: l'uruquilla) ou Lupihaques (signifiant "les fils du soleil")

Les Uros se sont éteints complètement, dans les années 1950, abandonnant leur terre de roseaux aux autochtones Aymaras de Puno. Ces derniers occupent les îles flottantes à des fins touristiques, en y perpétuant les traditions Uros. Installés à six kilomètres de la ville de Puno, ils vivent sur un archipel de 40 îles flottantes créées à base de totora, une sorte de roseau. De même, toutes les habitations et mobiliers sont fabriqués à partir de ce roseau.

40
Arrivée au port de Taquilé                        La montée est rude pour la plaza de armas               Cimetière
Notre famille d'accueil pour une nuit chez l'habitant ( en 2008-2010-2016)                                       Fiesta au village
Visite de l'ile et attente d'un coucher de soleil 
Les hommes tricotent  ...   Les femmes filent la laine ...   je lui apprend à faire des avions en papier  ...Réunion salle commune
Capitaine rencontré en 2008 (1ère photo du haut)          Une amitié sincère est née entre  Benjamin (notre loueur)et moi

Taquile est une île péruvienne sur le lac Titicaca. Située à 45 kilomètres à l’est de la ville de Puno, l'île est vallonée et mesure 5,5 sur 1,6 km dans sa longueur maximale, avec une superficie de 5,72 km2. Taquile compte environ 2 200 habitants. Elle servit de prison durant la colonisation espagnole et au XXe siècle. En 1970, l’île devint la propriété des personnes qui y vivaient jusque là.


La CANTUTA..Fleur nationale du Pérou,sa culture a été développée depuis Cuzco par les Incas qui l'utilisaient dans leurs cérémonies rituelles, comme le huarachicu, l'initiation des jeunes gens. Elle est aussi connue sous le nom de « fleur de l'Inca ». On l'utilisait aussi pour décorer les crânes des défunts, car l'on croyait que la corolle de la fleur conservait l'eau nécessaire pour apaiser la soif pendant le voyage posthume.

La CANTUTA fleur de l'Inca et fleur nationale du Pérou
Passage de la frontière Bolivienne pour Copacabana
Plage de Copacabana 
Baptême de véhicules par le prêtre

Lors des nombreuses festivités que reçoit la ville de Copacabana, sur les rives du lac Titicaca, une des attractions principales est le baptême de véhicules (aussi appelé ch’alla, bénédiction rituelle).A partir de 10h tous les jours, un flot de camions, de bus, de voitures, de camionnettes, se présente face à la cathédrale, et, chargés de rubans, de fleurs, et d’autres décorations, ils attendent qu’on les bénisse avec un peu d’alcool afin que le propriétaire ne souffre d’aucun accident tout au long de la ‘’vie’’ de son véhicule.

Au centre: Réplique du Calvaire 

La basilique Notre-Dame de Copacabana est un sanctuaire colonial espagnol du XVIᵉ siècle qui abrite l'image de la Vierge de Copacabana. L'ėglise est située dans la ville de Copacabana, en Bolivie, sur les rives du lac Titicaca, près de la région de l'Altiplano. Notre-Dame de Copacabana est la patronne de la Bolivie.

Isla del sol 

L'Isla del Sol est située à environ un kilomètre de la terre ferme, à savoir la ville bolivienne de Copacabana, d'où partent en général deux bateaux par jour pour rejoindre l'île, à 8h30 et 13h. Quatre bateaux rejoignent Copacabana depuis l'isla del sol a 8h, 10h, 14h et 15h. Il n'y a pas de véhicules à moteur, les routes sont pavées sur l'île. Toutes les marchandises sont transportées à dos de mule et les déplacements se font à pied.

Palais de PILKOKAINA 

C’est un ancien palais de deux étages dont seul le premier est encore intact. Ce palais accueillait l’Inca Yupanqui lors de ses pèlerinages au rocher sacré de Chinkana. On remarquera surtout ses portes trapézoïdales typiques.

Le marché de rue à La Paz 

Le marché des Sorcières est un lieu de vente d'objets rituels et de pratique de rites magiques de la culture aymarane, situé dans le centre ville de La Paz, la capitale administrative de la Bolivie.

Fête de rue 
Superbes costumes 
La Paz et le mont Nevado illimani 
41
La  basilique-cathédrale Notre Dame d'Arequipa          Arcades de la plaza  où  il y a  de bons restaurants et un bon  Pisco sour
Plaza de Armas  
En haut- gauche:le volcan Chachani vu de l'Hôtel                  En haut- droite:le volcan Misti vu du mirador de Yanahuara
Le pont de fer Bolivar  (Gustave Eiffel)      Notre très bon hôtel  "La Casa de Tintin " (Anita la gérante  et Sylvana)
Mirador de Sachaca               Un chauffeur de taxi sympa et plein d'humour      Marchand de lacets  (la température27°)        

Arequipa est la capitale de la région péruvienne du même nom, et la deuxième ville du pays pour ce qui est de la population. La ville est située à 2 335 mètres (7 550 pieds) d'altitude, au pied du volcan Misti, dans les Andes péruviennes. Elle est surnommée La cité blanche.La ville possède en son centre le plus grand couvent du monde, le couvent Santa Catalina.

Plaza de Armas  de jour et de nuit 

Hôtel la Casa de Tintin

San Isidro F-1,Vallecito - Arequipa

Tel: (054)-284700

e.mail: lacasadetintin@yahoo.es




Tri et traitement  de la laine d'Alpaca
Nuances de couleurs de la laine  
Laine teintée avec des colorants naturels 
Rouge (cochenille)Vert (Chilca) Violet (maïs morado)Marron (feuille de Nogal)Jaune(feuille de Colle)Bleu(piedra indigo) etc
Tissage traditionnel  "dit à la ceinture"
Ventes de pulls en Alpaca 
Alpacas, Lamas 
Musée de machines textiles 
42
Le couvent Santa Catalina à Arequipa est le plus grand couvent du monde (une ville dans la ville) 
Rues du monastère 
Four à pain et cheminée individuelle 
Cellule de Religieuse 
Lavoir aux jarres                              Place  Zocodober et sa fontaine               Coupole et nef centrale du Temple    

Le couvent Santa Catalina a été construit en 1579. Sa surface est de 20 462 m². Il hébergeait 450 religieuses en clôture, qui n’avaient aucun contact avec le monde extérieur jusqu’en 1970. Aujourd'hui, il compte environ 40 carmélites.

Le couvent est si vaste qu’il est semblable à une petite ville avec ses rues, ses jardins, ses cloîtres et ses parcs.

43
Un petit arrêt à Patahuasi avant Chivay                                                       Vigognes sauvages             
Visite d'un élevage de lamas et une petite pièce pour la photo avec les enfants 
Plaza de Armas  et l'Eglise de Chivay
                         Palacio municipal  et statues de Chivay                                      Défilé dans la rue  (visages...
Soirée restaurant et danse du "poison" avec groupe local de musique andine 

Le village de Chivay est le chef-lieu du district, dans la province de Caylloma (Région d'Arequipa) au Pérou.

Il est situé à 3 640 mètres d'altitude sur la route qui mène au cañon de colca et à 40 km du mirador aux condors. On y trouve notamment des bains thermaux à des températures de plus de 38 degrés Celsius.

44
En route pour le Cañon                                                      Tombes  taillées dans la roche                        
Cañon  del colca "3400mètres de profondeur"
Sanctuario del Condor                                                   Arrivée des premiers condors                              
 Le condor sacré les Incas croyaient qu’il communiquait avec le monde supérieur( Hanan Pacha )et le monde souterrain( Kay Pacha ).
Vendeuses de souvenirs "Les chapeaux sont brodés à la main" 

Le canyon de Colca, profond de 3 400 m, se situe au nord d'Arequipa au Pérou. Il était autrefois considéré comme le canyon le plus profond du monde. Toutefois, il a été démontré depuis qu'un canyon voisin, le Canyon de Cotahuasi, était encore plus profond (3 535 m). Son point culminant est à 4 350 m d'altitude et on trouve la rivière de colca dans la vallée.

À environ 40 km de Chivay, le premier village de la route qui longe le canyon, on trouve un mirador naturel (appelé Cruz del Condor) d'où l'on peut voir planer des condors profitant des courants ascendants.

45
Aeropuerto de Nazca (agence aeroparacas et sas de sécurité)
Répartition du poids dans l'avion par le pilote 
La Baleine (52m de long)                                                         Le Colibri (50m de long)  
1)Le Perroquet .                                                                           2 )L'alcatraz-Héron .              
1) en haut: L'Arbol (88m de long) et les Mains (50m de long)  le chien                    2) en bas .l'Araignée+ vidéo            
Remise des certificats de vol  par le pilote

Les géoglyphes de Nazca (ou Nasca), appelées communément lignes de Nazca, sont de grandes figures tracées sur le sol, souvent d'animaux stylisés, parfois de simples lignes longues de plusieurs kilomêtres, visibles dans le désert de Nazca, dans le sud du Pérou. Le sol sur lequel se dessinent ces géoglyphes est couvert de cailloux que l'oxyde de fer colore en rouge. En les ôtant, les Nazcas ont fait apparaître un sol gypseux grisâtre, découpant ainsi les contours des figures qu'ils traçaient.

Découverts en 1927, ces géoglyphes sont le fait de la civilisation Nazca, une culture pré-incaïque qui se développa entre 300 av.J-C et 800 de notre ère. Ils ont été réalisés pour la plupart entre 400 et 650. Lignes et géoglyphes sont inscrits, sous la désignation « Lignes et géoglyphes au », sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1994.

Puquios ou Aqueducs de Cantalloc (canalisation des eaux)

Les puquios sont un ancien système d' aqueducs souterrains près de la ville de Nazca , au Pérou . Sur 36 puquios, la plupart fonctionnent encore et comptent même sur l’eau douce pour s’installer dans le désert aride.

46
Tombes pillées et reconstituées (les Nazca avaient des cheveux de plus de 2m de long)
                                        En haut: Tombe  dite "familiale "                       En bas: Momies d'enfants  au musée
Momies en très bon état de conservation exposées au musée du cimetière

Le cimetière a été découvert dans les années 1920, mais n’avait pas été utilisé depuis l’IXe siècle AD. Le cimetière comprend de nombreuses sépultures importantes plus de 700 ans. Le départ de l’inhumation était en environ 200 après JC. Il est important comme source de l’archéologie à la culture de Nazca. Le cimetière a été largement pillé par les huaqueros qui ont laissé l’humain, OS, et poteries dispersés autour de la zone.

DEMONSTRATION SUR L'ORPAILLAGE DANS LA REGION

Présentation et explication du travail d'orpailleur 
Système de balancier avec une grosse pierre pour écraser  le minerai  aurifère
Résultat une pépite d'or d'environ 20 dollars
47
La grande pyramide du centre cérémonial de Cahuachi 
Le guide explique que les briques d'adobe avaient des formes différentes pour la résistance aux tremblements de terre 
Le grand trou avec un bout de bois planté( tombe ou fosse commune) le petit trou est un silo (conservation des grains ) 
L'arbre millénaire du Pérou (Caroubier appelé Huarango ou Algarrobo) 

Cahuachi, au Pérou, était un important centre cérémoniel de la civilisation Nazca et surplombait les géoglyphes de Nazca.Les fouilles montrent que la population permanente était assez faible et éparse, d'où l'idée que Cahuachi fût un centre de pèlerinage dont la population augmentait beaucoup lors des événements cérémoniels. Ces événements impliquaient probablement les lignes nazca et la dune géante de Nazca. Les lignes nazca elles-mêmes qui montrent des créatures telles que des singes et des épaulards qui n'étaient pas présentes dans la région confirment la théorie du pèlerinage. Bien sûr, le commerce ou le voyage peuvent expliquer ces représentations.

48
Notre hôtel: El Huacachinero (Av Perotti) Huacachina Tel:+51 (56)217435) informes@elhuacachinero.com 
L'oasis de Huacachina 
Tour de buggy dans les dunes d'Ica (où passe le Paris-Dakar)
Petit arrêt dans les dunes pour un beau couché de soleil 
Huacachina et mini oasis dans les dunes  

Huacachina est un village situé dans la région et province d'Ica, au Pérou, près de la cité d'Ica. En 1999, sa population était de 115 habitants. Le village est construit autour d'un petit lac, ce qui en fait la deuxième oasis du continent .

VISITE D'UNE BODEGA à ICA 
Visite de Bodegas Vista Alegre (Vinos y Licores)
Ancien pressoir 
En haut: Alambics  à repasse traditionnels pour Pisco                                                en bas: salle d'embouteillage
Le billet d'entrée nous donne droit à une dégustation de pisco (Soldeica)  et ensuite achat de quelques bouteilles

Le pisco est une eau-de-vie de vin produite au Pérou et au Chili. Le pisco est obtenu par distillation du raisin, comme le brandy et le cognac, mais sans prolongation du vieillissement en fûts de bois. Il titre entre 30° et 45° d'alcool. Il est particulièrement apprécié dans l'élaboration du cocktail le Pisco sour.

49
                                Départ en vedette rapide pour les iles Ballestas                                       Candelabre 
Exceptionnel : Présence des Dauphins à un quart du parcours pour les iles 
Bâtiments et pontons servant à débarquer le guano récolté tout les 7 ans 
La nurserie des phoques 
1)Manchots de Humboldt           2)Pélicans thage             3)Sternes Incas          4)Cormorans  de Bougainville               
Les Cormorans par milliers                                 Les Fous variés       

Le Chandelier de Paracas (El Candelabro) est un géoglyphe gravé à flanc de désert sur la péninsule de Paracas au Pérou dans la Réserve nationale de Paracas.

D'une longueur d'environ 180 m pour une largeur de 70 m et une profondeur de 50 cm, ce candélabre bourgeonnant n'a pas pu être daté faute d'avoir trouvé des restes organiques aux abords.

Les îles Ballestas sont un archipel d’îles péruviennes, au large de Pisco, situé à 300 kilomètres au sud de Lima. Cet archipel est accessible depuis le port de pêche de Paracas. Durant des siècles, cette zone insulaire va accumuler tout naturellement de grandes quantités de guano sur son sol. Au XIXe siècle, l’économie du Pérou en tirera profit, avec des extractions jusqu’à 30 mètres de profondeur, en exportant le guano comme engrais vers l’Europe et l’Amérique du nord. Depuis le milieu du XXe siècle, l'extraction y est réglementée, procédant par campagnes de ramassages organisées. On y estime, actuellement, une production de plus ou moins 1000 tonnes de guano annuels prélevés tous les 7 ans. En dehors de cette période, un gardien contrôle la réserve.

Flamands roses 
50

La huaconada est une danse rituelle péruvienne de l'époque préhispanique originaire du village de Mito (province de conception). Elle est une fusion de plusieurs éléments espagnols et incas afin de créer une vision de la morale et des habitudes. Elle garde une relation entre la tradition, la modernité et la conception de l’interdit.

Le masque est au cœur du festival. Le nez représente le bec d'un condor, il symbolise une partie du monde andin. Selon la communauté, le masque est transmis de génération en génération et devient un patrimoine symbolique.

Les fouets symbolisent la « traversée de tonnerre » qui représente l’autorité sur le Huacon, la cuti cuti (partie dans laquelle ils se transforment à travers des cercles), Inti Palpoy et Anca Palpoy, figures chorégraphiques liées au rituel des coutumes traditionnelles de l'homme andin.

La Huaconada de Mito "Patrimoine culturel de l'humanité" 
Dans cette vidéo de Youtube "19mn 07" mon épouse de face en bleu -violet "à gauche"prend la photo souvenir
Groupe folklorique "dont j'ai oublié le nom " de Huancalle
Des très beaux costumes  "en rose des joueurs de crécelle"
Mirador du cerro San Cristobal  (voie d'accès)  et la Croix des Miracles
Vues des arènes (Plaza de Acho)et du métro de Lima 


Le Cerro San Cristobal de Lima est une colline s’élevant à 500 mètres au dessus du niveau de la mer. A son sommet, culmine la « Croix des Miracles », une croix de 26 mètres de haut. En haut du Cerro San Cristobal, vous allez pouvoir contemplez une vue panoramique de Lima.

51
2008 Rencontre avec Henry qui nous a rendu un petit service 
2012 Rendez vous pris  Plaza Mayor de Lima avant  le restaurant 
2016 Visite de Henry avec ses enfants (à l'aéroport avant notre départ)       La dernière née (sa petite fille)   
2008: Benjamin et sa famille  :                                                            Photo de droite, son Fils
2010: Cette photo de son épouse (décédée en 2014) ,je lui ai  donné en 2016....RIP Madame
2016:Retour Taquilé -Puno avec Benjamin (échange n° téléphone) l'Amitié est là, reste et restera entre nous
Jour de l'an 2016 retrouvailles avec les Soeurs gérantes du restaurant "L'eau vive " à Lima (connues en 2012)
Faire connaissance de Julia et José à Paracas devant un Pisco (bouteille sur le banc) et le boire ensemble, ça c'est les Péruviens
Une très belle rencontre de Walter (du Salvador) dans le train Aguas calientès -Cuzco et contact  FB depuis.
52
53
Où est le contrôle technique ?
54
Le passeport s'enrichit de visas originaux 
55
1-Ensalada de aguacate   2-Chicharron de camarones(beignets de crevettes)et frites de Yuca       3-  Ceviche                      ...
1- Lomo saltado                                              2- Trucha frita                                    3-Espaghettis con ...
1- Salsa picante de camarones                                 2-  Sopa de Pollo                                          3- Pollo ...
Le Cuy ou Cochon d'inde 
56
56