Cath & Guy embarquent dans l'aventure Odile & Olivier
Février 2018
15 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
21
fév

Après une agréable étape chez Monique et Pierre, direction Roissy CDG en RER.

Nous avons de l'avance mais il vaut mieux assurer. Nous avons un premier vol pour Oslo puis un vol intérieur pour Tromso où nous arriverons à 21h.

Nous voici dans l'ambiance. Belle descente sur Oslo , il y a beaucoup de neige même au bord des pistes.

Nous sommes bien arrivés à Tromso avec 30mn d'avance. Curieux le trajet aéroport -hôtel revenait moins cher en taxi qu'en bus et en plus le taxi nous a laissé devant la porte de l'hôtel. Comme il faisait nuit tout reste à découvrir demain.

22
fév
22
fév
Vikran

Vikran

Après un petit déjeuner copieux nous partons chez Hertz chercher la voiture que nous avons réservée, une Skoda break ou équivalente. Nous n'avons pas mis les crampons mais les trottoirs sont gelés par endroits, ça glisse. ..

Bonne nouvelle, nous avons une Passat break récente, pleine d'électronique. ..ça change de notre vieille Picasso. C'est Guy qui l'étrenne. Elle démarre tout de suite en appuyant sur "start". Nous retournons à l'hôtel où nous attend Odile. On se demande bien où l'on mettra la nourriture car nous avons déjà du mal à tout caser. ...Enfin, c'est bon, direction la poste pour transformer nos euros en NOK mais gag: Guy n'arrive plus à faire partir la voiture! Le carnet est en Norvégien. ...Au bout de peut-être 10mn, Olivier trouve l'astuce et enfin nous décoinçons et allons à la poste puis faire les courses.

Première journée de découverte, c'est superbe: neige, eau, glace, petites maisons. Cela fait penser aux cartes de Noël.

Grand ciel bleu, la température va osciller entre -5° et - 11°. Nous ne traînons pas au pique-nique.

Nous avons un bel appartement tout lambrissé, avec un balcon face au fjord....verra-t-on des aurores depuis notre lit...?

Pas besoin d'attendre....vers 18h40...Guy nous dit: je vois une tâche blanchâtre dans le ciel...puis des voisines asiatiques deviennent hysteriques. ..c'est sûr, une aurore arrive. Premier soir, première aurore. C'est vrai qu'elle n'est pas aussi verte que celles que l'on voit sur les photos mais tout de même , c'est beau.

Guy s'énerve au début car il n'obtient rien sur ses photos tandis qu'Olivier y arrive...Heureusement, en modifiant ses réglages il arrive aussi à en capter. Reste à faire le tri. Olivier a fait 100 photos de l'aurore!

Nous allons tout de même commencer par arroser cela , nous avons du vin de pêches ( un petit coucou à Claude qui m'avait donné des feuilles de pêcher )

Voici les photos de Guy:

Attention à la glace.. 
Séchoir  à cabillaud.  
                                                                                                           A notre belle journée. 
                                                                                          Un avion passe. 
 .
23
fév

Petit déjeuner cool dans notre gîte cosy. Grand soleil, il fait jour tôt à 6h45.

Nous avons 130km à parcourir pour rejoindre notre prochain hébergement. Comme tout est beau, nous nous balladons, nous arrêtons très souvent...

Aujourd'hui, notre Passat bourrée d'électronique nous a encore joué des tours : hier, le frein à main se serrait tout seul lors d'un arrêt, ce matin, nous avions perdu le frein à main! Finalement nos hommes ont trouvé une solution.

Le thermomètre de la voiture va varier aujourd'hui de -6° à -13°.

A l'abri du vent, on est bien mais au vent, le ressenti est.....bien bas.

Dur de trouver un coin de pique-nique adéquat : belle vue + soleil + abri du vent + place pour la voiture...après de nombreux arrêts infructueux, nous déjeunons dans la voiture. Nos sandwichs avaient été préparés à l'appartement, les thermos remplis d'eau chaude donc nous avons même du café .

J'ai préparé des itinéraires et nous pouvons les suivre sur nos téléphones grâce à maps . me. Heureusement car nous n'avions pas vu une petite route à gauche qui descendait vers le fjord que nous pensions traverser avec un tunnel ne voyant pas de pont! Et bien non, on traverse bien, mais sur de la glace! Olivier, prudent, attend de voir passer une voiture, puis deux autres....Finalement c'est Guy qui traverse la Passat et nous autres, traversons à pied. L'occasion de tester mes crampons . Il y a quand même des fissures. ....

Un panneau interdisait le passage des véhicules de plus d'1 tonnes par essieu.

Nous arrivons à l'endroit prévu de notre hébergement dans l'île de Senja mais nous n'avons pas le bon numéro. Un monsieur se renseigne et nous envoie n°460 à 2km. Ce n'est pas encore bon. Je téléphone à la propriétaire qui nous fait à nouveau faire demi-tour pour aller au 674.

Nous trouvons Ingrid ( en fait c'est la mère d'Ingrid qui nous reçoit ),, désolée car il n'y a pas d'eau dans la maison que l'on doit occuper deux jours. Ça a gelé dans une canalisation. Cet hiver il n'y a pas assez de neige pour protéger du grand froid. Elle nous propose de nous aider à trouver un autre logement mais nous nous trouvons bien ici et décidons de rester là. Nous pouvons utiliser les WC et douches de la maison d'à côté sauf qu'il y a des plaques de glace entre les deux.

Un jerican d'eau nous a permis de préparer une bonne soupe et en ce moment des plombiers s'affairent et victoire l'eau vient d'arriver!!

Juste pour l'apéro en attendant une aurore....qui sait?

Cimetière  
Nous, on ne s'en lasse pas de cette glace! 
Nous habituons bien à rouler sur ces routes glacées grâce aux pneus à clous. 
.  
Tout au long des routes, de superbes cascades gelées.  Dur pour les photographes de ne pas s'arrêter pour  chacune.. 
Traversée du fond de fjord gelé.  
Ça tient... 
Olivier songeur devant la crevasse !
Combien de temps  cela va-t-il tenir ?
Guy  est passé.  
Séchoir de cabillaud,  futures morues. 
Fenêtre de notre gîte. 

Nous sortons régulièrement surveiller l'arrivée d'une aurore mais nous traînons un peu trop à l'apéro .... une aurore est apparue. Branle-bas de combat, nous réenfilons nos couches et filons au-dessus de la maison.

Cette fois , il y a plus de couleurs mais il faut reconnaître que l'appareil photos les voit plus vertes que nous.

Au retour, une bonne soupe ou plutôt cotriade car nous y avons ajouté du cabillaud, nous attend.

24
fév

3h du mat!

Guy se lève et continue à guetter les aurores boréales. ...bonne idée, il y en a une au-dessus de la maison et beaucoup plus verte. Il sort en pyjama et fait quelques photos à la main avant de venir chercher son pied puis des habits plus chaud. Moi, je me rhabille complètement avant de sortir. Nos Gaillard dorment à l'étage, rrrrrrr😑.

Avec la grande ourse  

Deuxième réveil vers 7h30, petit dèj et nous partons à la découverte de l'île Senja . Comme dab , grand soleil et des températures très basses. Le thermomètre de la voiture a même indiqué -18,5°. Nous marchons alors qu'il fait -15° sans ressentir le froid alors qu'après, nous nous gelerons à -8° à cause du vent. Un lièvre blanc de bonne taille déguerpit un peu plus loin. Blanc et sur la neige! Du jamais vu pour nous.

Les hommes restent couverts en voitures alors que les filles se découvrent, si bien qu'à chaque arrêt, je mets un temps fou à réenfiler mes couches d'habits: 2 paires de gants, 1 polaire + 1 ou 2 doudounes, ma chapka. Lorsque je suis enfin prête, ils ont pratiquement fini de prendre leurs photos! Mais je n'ai pas froid ....sauf dans certaines circonstances où je me dis que ce n'est pas drôle d'être fille ( mettez vous les fesses à l'air par -15° ou avec du vent glacial qui rentre partout. ...!)

Nous sommes organisés pour les pique-niques. Les sandwichs sont préparés le matin, les thermos remplis d'eau. Du coup vu le froid, nous mangeons dans la voiture devant un décor bien choisi : soupe, sandwichs, fruits ou compotes, café, chocolat, gâteaux. De quoi affronter le froid. A signaler que leur pain est bon , parfois même très bon pourtant pas de boulangerie, nous l'achetons au Coopmarket et le tranchons nous même, il y a une trancheuse à disposition.

Hier soir, nous avions convenu avec nos gentils propriétaires que l'on prendrait du cabillaud, pêché aujourd'hui par leur fille qui est capitaine d'un bateau de pêche de 18m.

De fait ce soir , le monsieur arrive avec une caisse contenant 2 cabillauds et des oeufs....heureusement, il ne nous débite en pavés qu'un seul poisson et nous prépare les oeufs et même les met à cuire. De quoi faire 3 bons repas. Pas moyen de payer, c'est un cadeau. Ils sont vraiment très accueillants.

Plus d'apéro mais Olivier a une fiole de calva, cela fait l'affaire et le maître de maison apprécie.

Nous venons de manger le cabillaud au dîner, tout frais, très bon.

Les blogs finis, nous avons décidé de prendre la voiture pour trouver un meilleur endroit pour voir les aurores boréales . Par contre cela oblige à attendre dans la voiture en espérant ne pas attendre 3 heures....

Voici les photos de Guy:

Gibostad 
Cabanes de pêcheurs  
Séchage des têtes de cabillauds pour nourrir les saumons.  
Cabillauds  
Jolis champignons 
Appétissant les oeufs de cabillauds!  
Rien que pour nous! Leur fille en pêche 28 tonnes par jour. 
Un p'tit coup de calva.  

On part à la chasse. ...

1h dans un beau champ de neige par -14° à guetter les aurores. Elles sont au rendez-vous mais pas très intenses.

La tisane bue, les blogs mis àjour, on aurait pu se coucher mais non, il y a encore une aurore derrière la maison plus intense que celles de ce soir.

Encore quelques photos mais il faudra attendre demain pour les voir car Guy capitule. Il va sûrement ressortir cette nuit encore....cela lui donnera l'occasion de recharger le poêle pour avoir bien chaud demain matin.

Pas facile à réguler ce poêle à bois, quand nous arrivons le soir, il fait trop chaud , la propriétaire le charge beaucoup pour nous faire plaisir. ...

25
fév
25
fév

Guy a eu du mal à se coucher, car il y avait toujours des aurores. Apparemment, cette année est exceptionnelle. Il y en a presque tous les jours depuis janvier. Nous tombons bien mais en espérons une très intense.

Voici celles de cette nuit :

Météo toujours super aujourd'hui. Cette fois, le thermomètre est descendu à -21° mais nous étions en voiture.

Encore une magnifique journée, le mieux est de regarder les photos :

Descente par une route gelée.  
Quelques petites marches dont une sur ce lac gelé. Sur la neige, nos crampons suffisent car c'est de la vieille neige gelée. 
Attention aux élans.  
Joli sable. 
Belle table de pic-nic.  
Pic-nic  au chaud.  
Aire de pic-nic originale.  
Magnifique cascade de glace.  
Dans la " cabine " de ce soir. Belle vue. 

Nous avons vu une belle aurore verte vers 19h mais elle n'a pas duré longtemps et depuis plus rien.

Le port de Balteskard  vu de notre studio.
Le même avec l'aurore. 
26
fév

Photos de la nuit dernière, 2h du matin :

Dégivrage de la voiture, il fait -13,5°. Les sièges ne sont pas chauffants dommage.

Après quelques arrêts. ...nous rejoignons une ville, Harstad. La première depuis Tromso. Nous faisons les courses, le plein du réservoir mais ne trouvons pas de magasin de vins et spiritueux, les alcools autres que la bière sont vendus dans des magasins spéciaux comme en Islande. Il faut aller dans le " Sentrum " et comme nous avons un ferry à prendre, nous filons.

Hier, nous avions aperçu 3 élans. Il y a souvent des panneaux " attention élans " mais nous n'en voyons pas.

Petite traversée de 20 mn qui nous a permis de prendre une route plus agréable. De temps en temps, nous voyons qu'une route est payante. Notre plaque doit être enregistrée et nous aurons la facture en rendant la voiture.

Pour une fois, nous pique-niquons dehors, il ne fait que -5°.

Hier, nous avions vu au loin, plusieurs pêcheurs sur un lac gelé . Aujourd'hui, nous allons en voir un plus près, ravi d'avoir de la compagnie.

Il a pêché 3 poissons ressemblant à des truites saumonées portion. Alors que nous l'avons quitté, il nous rappelle car il vient d'en prendre un de bonne taille. Nous retournons pour lui faire plaisir.

Nous rentrons dans les Vesteralen par la ville de Sortland où nous trouvons de quoi accompagner nos cacahuètes et arrivons au gîte de Skjellbogen. Le propriétaire a envoyé un texto, nous devons prendre la clé dans la boîte aux lettres et s'installer appartement 6 avant qu'il arrive.

Il vient de passer un bon quart d'heure avec nous, nous a raconté plein de choses en anglais en rigolant beaucoup mais nous n'avons pas tout compris.

L'indice kp n'est pas top pour les aurores ce soir....Le mieux devrait être vers 22h..!

Depuis notre gîte, beau réveil. 
Le ferry entre Refnes et Flesnes. 
Pic-nic. 
Le pêcheur bien courageux pour rester dans ce froid.
Sa belle prise.  
De la glace,  toujours de la glace.  
Sortland. 
Notre gîte vu du dessus. 
Le gîte de ce soir.  
26
fév

Vers 21h45 nous nous préparons c'est à dire réenfilons nos couches et partons à 3mn de là en voiture. Ils avaient repéré un beau coin cet aprèm . Ça commence...roule, roule dit Olivier à Guy qui conduit.

C'est étonnant les aurores, cela évolue très vite, change de forme, s'arrête, revient. Nous restons dehors par -6° pendant 2h. Chaque photographe a son truc pour économiser sa batterie qui se vide vite avec le froid. Olivier met un bonnet à son appareil photo dès qu'il y a un temps mort. Vers minuit, cela se calme et nous commençons tous à avoir froid. Retour au chaud à la maison. Les photographes sont impatients de voir leurs photos. Tout d'un coup, Guy regarde par la fenêtre et voit une aurore. Nous attrapons un manteau, sortons en chaussons, Guy et Olivier rentrent récupérer leurs appareils photos car un festival commence, incroyable, magnifique, des couleurs superbes...!

Ça va tellement vite que c'est difficile à photographier .

Voici quelques unes des nombreuses photos prises ce soir par Guy:

Il est 1h45, pas d'aurore à l'horizon, on peut se coucher!

27
fév
27
fév

Jour de relâche aujourd'hui. Réveil plus tardif, nous trainons et décollons à 10h40 pour faire un petit tour dans l'île de Langoya où nous passons 2 nuits.

Petite randonnée sympa mais casse gueule à cause de la neige glacée, à Guvag. Nous arrivons à un bel endroit pour le pique-nique, en plus aménagé. Il ne fait que - 1°, c'est bien agréable.

Retour au gîte, il fait bien chaud, nous nous déshabillons, buvons petite bière mais jamais tranquilles...! Guy a été faire un petit tour et nous dit qu'il y a une belle cascade glacée à 200m. C'est reparti, nous remettons plusieurs vestes, bonnets et gants et repartons. C'est vrai qu'elle est belle.

Maintenant, nous attendons les aurores en restant au gîte. Les prévisions ne sont pas mal, indice Kp 4......nous verrons. En attendant, voici les photos de la journée :

La route bien glacée.  Heureusement que nous avons des clous. 
Bel endroit . 
28
fév


Bon finalement, nous avons eu aussi relâche hier soir car le ciel couvert n'a pas permis de voir d'aurore. Du coup, soirée cool, nous avons pu jouer aux dés ( 10000 ) et au Qwirkle.

Ce matin, le ciel est encore bien couvert, il fait doux -1°. Dans la journée le thermomètre passera même en positif + 1,5°.

La route est beaucoup plus verglacée que les autres jours. Nous prenons des petites routes et faisons beaucoup d'arrêts. Depuis une semaine, nous n'avons quasiment pas vu d'autres touristes et en sommes ravis.

Nous passons d'île en île par pont, tunnel ou ferry. Pour aller des Vesteralen aux Lofoten, nous prenons le ferry. Il y en a un à 11h10 et un autre à 12h30.

D'après notre GPS maps.me, nous devrions pouvoir prendre le premier. Olivier appuie un peu sur le champignon et nous rentrons à 11h07 dans le ferry à Melbu . Nickel!

25mn de traversée et nous voici aux Lofoten.

Encore une belle petite route. Pique-nique voiture car il y a du vent froid et en plus il se met à neiger un peu. La neige couvre la route , c'est beau!

Un arrêt au petit port de Laukvik où nous revoyons des séchoirs de têtes de cabillauds en nombre impressionnant.

Nous retrouvons pour finir la grande route E10 et trouvons un joli point de vue sauf qu'à peine arrivés, un car de français débarque! Nous voici en zone touristique. ..grrrr.

Quelques petits km et nous voici à notre hébergement qui est vraiment super. Vue sur mer comme presqu'à chaque fois et très bien équipé, tout neuf. La propriétaire nous attendait, le poêle était prêt à être allumé.

Ciel encore couvert donc soirée cool, l'apero est pris......

Route verglacée  
Toujours  de la glace. ...
Passage de l'île  Langoya à  l'île Hadseloya. . 
Traversée vers les Lofoten  
Le ferry  prêt à repartir de Fiskebol . 
Beau séchoir  
Attention à la glace entre les bruyères.  
Têtes de cabillauds. 
Appétissant  
Laukvik. 
Ici, on s'enfonce dans la neige,  il aurait fallu sortir les raquettes.  
Vue de notre gîte, photo bleue car prise  à la tombée de la nuit  . 
1
mars

Des nuages mais plafond moins épais qu'hier. Il fait 0°.

 Comme d'abord, après le petit dèj, il faut préparer les sandwichs.
Kabelvag. 
Micro bibliothèque.  
Ça aurait été plus rigolo s'il y avait des petites culottes à sécher à côté du cabillaud!  
 Jolie plage gelée. 

Puis nous partons découvrir la pointe d'Henningsvaer. Port très actif, il faut dire que février-mars sont les deux mois de pêche du cabillaud. En continue, nous voyons des bateaux de pêche aller et venir. Peut être repartent-ils sur leur lieu de pêche après avoir déchargé leurs premières prises...?

Le terrain de foot fait par l'oncle du propriétaire de notre gîte de Gibostad.  

Après avoir passé un bon moment à se balader, nous cherchons un joli coin pour notre cantine Volswagen. Il neigeote un peu.

Cet aprèm , randonnée sympa dans la neige qui est souple maintenant qu'il fait plus doux mais ne colle pas encore. Toujours pas besoin de raquettes.

Quelques courses chez Xtra et retour dans notre joli appart. La lune est là donc on pourrait voir des aurores boréales ce soir, sauf que l'indice KP est faible .....

Kabelvag by night 
2
mars

Il fait "doux" ce matin, -1°. Nous longeons la côte par des petites routes peu fréquentées et allons de ports en ports. Nous devinons un peu d'élevage mais la pêche est la grande activité de la région.

Nous avons un peu dérivés mais avons passé le cap sans problème.  
Débarquement du cabillaud à  Ure à  côté de Stamsund  
Petit col avant de redescendre sur Mortsund. 
Vue du même col de l'autre côté .

Nous pique-niquons au col, dans la voiture avant de redescendre.


Mortsund  

Nous rejoignons Ballstad et notre rorbuer ( ancienne maison de pêcheur ). L'arrivée dans l'hébergement réservé par internet est toujours une surprise, cette fois encore, nous sommes ravis, vue sur le port, bien équipé, 2 chambres. ..

Drakkar  vu de notre fenêtre. 

Nous sommes arrivés tôt, 14h30 au gîte. Fatigue générale aujourd'hui....Les hommes ont mal à la gorge. ...

Nous repartons tout de même se balader pour visiter Ballstad.

.  
Notre gîte à l'étage.  
3
mars


Ballstad,  les algues sont gelées.  

- 4,5°, beau soleil, grand ciel bleu.

Très peu d'animaux dehors, quelques chevaux et vaches mais c'est rare . 
Sur la route de Nusfjord . 

Après avoir visité Nusfjord, joli petit port, nous partons faire une jolie rando. Nous avons repéré une boucle possible sur la carte.

La première partie est bien tracée dans la neige, ensuite nous devinons le sentier grâce à des traces d'animaux ou des traces qu'Olivier juge d'un couple.

Le retour se fait au feeling à travers, la neige, les bruyères et arbustes.

Nous voici bien oxygénés, reste à trouver un beau coin pour installer notre resto Passat. Près d'une belle église, celle de Frakstad , c'est bien........sauf que plusieurs touristes viennent aussi la voir.

Finalement, sur l'ensemble du périple, nous n'avons été que 3 ou 4 fois confrontés à d'autres touristes. Le reste du temps, nous sommes seuls à profiter de ces magnifiques paysages.

Un arrêt sur la belle plage de Ramberg que je croyais annoncée noire dans les guides mais erreur de ma part, elle était donnée pour une page de sable blanc. Le plus étonnant est qu'en marchant sur le sable, nous découvrons que sous le sable, il y a 8 cm de neige. Il a neigé, la mer en montant à recouvert de sable la neige. Il y a aussi des plaques de glaces par endroits.

Neige sous le sable.  
Port de Ramberg.  

Nous regagnons ensuite Reine, où nous dormons encore dans une rorbuer. C'est une vraie ancienne maison de pêcheur avec une grande pièce et deux chambres. Nous n'avons qu'une petite vue sur le port ( normal, nous avons pris le modèle économique.

Entrée de notre rorbuer.  Jour et nuit, les lampes extérieures ou celles derrière les fenêtres  restent allumées.   
Encore des séchoirs de cabillauds. 

Il fait bien froid ce soir....Le ciel est dégagé, il peut y avoir des aurores mais il va falloir sortir de la maison.......!

3
mars
4
mars

Nous entrons et sortons plusieurs fois du gîte, cette nuit, car on croit que c'est fini et non.....voici encore des photos d'aurores:

4
mars
4
mars
Les rorbuers sont sur pilotis,  les bateaux traditionnels dont rangés en dessous.  . 

Journée sports d'hiver.

Il neige un peu mais il y a tout de même un peu de bleu dans le ciel.

Toute la journée, le ciel va être une vraie palette de couleurs.

Nous nous rendons à A, impossible d'écrire le nom de ce village avec mon clavier. Il y a un rond sur le A. Nous avons repéré une rando de 6 km qui traverse la pointe.......sauf qu'en hiver, la neige cache le chemin qui n'est pas balisé et en plus....il y a un col à passer, trop haut.

Manifestement, ce n'est pas possible. Tant pis pour Olivier qui voulait voir l'envers du décor. Nous faisons tout de même, une belle rando de 5 km sur le lac gelé Agvanet. Il y a une bonne couche de neige mais nous marchons en chaussures. Par moments, on s'enfonce un peu et je regrette de ne pas avoir pris les raquettes, c'était l'occasion de les étrenner. ...ce sera pour cet aprèm.

Retour à Reine, beau ciel. 
Il neige . 

Nous avons notre pique-nique mais nous rentrons manger dans notre rorbuer. Il reste de la soupe de hier soir, cela change de la minute-soupe " Toro" ( le Royco norvégien ).

Le quai de débarquement à côté de notre gîte.  
C'est reparti.  

14h, nous repartons à Sorvagen, faire le tour du lac Sorvagvatnet, en raquettes cette fois. Nos raquettes sont neuves, faciles à mettre et bien à l'usage. Celles des OO, louées sur Le Bon Coin sont très bien aussi.

Trop facile le tour du lac sur une piste tracée, nous grimpons hors piste voir une cascade à moitié gelée.

Beau ciel. 

Retour par le lac où nous avons repéré un pêcheur. Nous tentons une conversation en anglais, il nous répond en français, il a passé 2 ans en France.

Nous restons un bon moment avec lui car il peut répondre aux questions que l'on se pose...cela nous permet de rectifier une mauvaise interprétation du séchage de têtes de cabillauds : pas du tout pour faire de la farine pour nourrir les saumons mais pour vendre au Nigeria. Les nigériens sont friands d'une soupe à base de ces têtes séchées. Il reconnaît que le cabillaud et en général, la pêche leur rapportent beaucoup. Heureusement, il y a des quotas. ...

Le froid nous gagne , nous le quittons et rentrons à la maison.

Le ciel est couvert, peu de chance de voir des aurores.

5
mars

Beau temps, petit vent frais -4,5°.

Dernière photo avant de quitter Reine, lieu d'hébergement le plus au sud de notre périple.

Aujourd'hui, nous avons 320 km à faire donc nous empruntons la E10. Ce n'est pas une autoroute, mais la route principale. Elle n'est pas très large, la vitesse est souvent limitée à 50 ou 60 km/h, le maximum autorisé étant 80km/h.

Elle longe aussi les fjords, les paysages sont toujours très beaux mais les arrêts photos sont réduits, nous voulons avancer.

Plage de Ramberg que nous avions déjà vue à l'aller . 

Après balayage de la neige sur une table de pique-nique, nous déjeunons par -5,5° au soleil. Le bout des doigts pince un peu...

Après le pont,  nous quittons la E10.  

Dernières courses à Grov et nous arrivons à Laberg. J'ai eu la position de la maison sur le net. Nous devons y aller et téléphoner à Anne la propriétaire.

Tous nos hébergements ont été vraiment très bien jusqu'à présent, mais là, nous sommes inquiets en voyant la maison qui semble un peu délabrée. Sur ma carte, nous sommes au 11 donc au bon endroit. ..En-dessous, il y a une autre maison mais cela ne communique pas. Je téléphone à Anne qui confirme le numéro 11 et dit arriver. Mon anglais étant très limité, je ne m'embarque dans de grandes explications, nous allons bien nous retrouver!

Et oui, nous repérons la rue du dessous et arrivons à une belle maison avec un beau numéro 11. La proprio arrive aussi et nous visitons : nous avons toute la maison avec tout comme chez nous et l'emplacement! Super pour les aurores, vue imprenable sur le fjord et le ciel est clair. ..?

Voici notre vue:

Beau poêle mais il ne chauffe pas fort.  
6
mars

Il a fallu attendre minuit et quart pour voir des aurores mais le spectacle valait le coup.

6
mars

La nuit a été courte. Nous démarrons tranquillement et quittons notre grande maison et son bel emplacement vers 9h30. Il fait -14'5° et très beau.

En route, le thermomètre atteint -22°, record battu!

Lorsque nous sortons, bien couverts, nous ne ressentons pas toujours le froid, mais lorsque que l'on rentre en voiture, nos habits semblent transformés en une coque froide et nous mettons quelques minutes à retrouver de la chaleur.

En partant, nous nous trouvons au milieu de militaires effectuant de grandes manoeuvres.....

 .

Nous profitons encore des magnifiques montagnes très enneigées au bord des fjords. Le vent est fort, nous déjeunons dans la voiture.

.

Nous arrivons tôt à Tromso.

Arrivée à Tromso 

Nous nous installons dans nos chambres d'hôtes, puis allons rendre la voiture et faire un tour de ville.

Tromso vue des chambres 
Elan que l'on a juste aperçu 2 fois.....

L'employée de l'office du tourisme nous conseille un resto. Il est 17h, certains mangent déjà mais il nous faut attendre 21h pour avoir une table. Ce sera notre seul resto du séjour car nous avons toujours eu une cuisine et pu faire les courses. C'est encore le cas ce soir, mais c'est notre repas de clôture!

En attendant, nous retournons à nos chambres jouer au " 10 000" en prenant un apéro bière, on liquide les restes.

8
mars
8
mars

Lever 6h, nous ne sommes qu'à 4km de l'aéroport mais avec nos gros sacs, il nous prendre un taxi.

Le check-in a été fait par internet, nous faisons nous même l'enregistrement de nos bagages. Un café ou thé avec nos dernières NOK et nous embarquons pour Oslo.

Photo d'Olivier qui est juste devant nous. 

Nous avons très peu de temps à Oslo pour prendre l'avion pour Paris, c'est la course à travers l'aéroport et montons 5mn avant l'heure prévue pour décoller.

Dégivrage nécessaire avant de décoller. 

Rien à manger durant ces 2 vols, que du café ou thé sans même un petit gâteau....c'est du low cost!

A Roissy CDG nous faisons le terminal 1, puis le terminal 3 et enfin le terminal 2 avant de trouver un resto pour manger, il est 14h30!

Encore 1h30 de RER et nous retrouvons Monique à la gare de Bures.

Pendant l'apéro, nous initions Monique et Pierre au " 10000" . Nous étions trop fatigués pour reprendre la route aujourd'hui et repartirons jeudi.