Carnet de voyage

Erasmus in Helsinki

40 étapes
3 commentaires
11 abonnés
Dernière étape postée il y a 1651 jours
Hi everyone ! Je viens d'arriver à Helsinki, capitale de la Finlande pour réaliser ma 3ème année de Pharmacie ici, en tant qu'étudiante Erasmus J'écrirais ici mes péripéties...:)
Septembre 2016
276 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 25 août 2016

16h25 heure locale, atterrissage sur les terres nordiques !


Après un réveil dynamique à 5h30 du matin, ainsi qu'une escale à Stockholm, nous voilà arrivés, mon père et moi-même, sur le sol finlandais, que je quitterais désormais dans un an seulement !

Direction notre hôtel avec nos valises et le parasite de sac qui se retourne tout le temps sur les pavés de la ville. Ça commence bien ! On va ou maintenant ? Merci Google Maps d'être là.

Mon premier feeling était positif ; la ville, bien qu'étant une capitale, parait calme et tranquille. L'environnement est présent comme ils le disent dans les bouquins, on dirait que la ville a été construite autour des pierres de la montagne et qu'aucun bulldozer n'est venu arracher ses cailloux à Dame nature.

On pose tout sur les lits, une petite douche et vite, allons découvrir la ville qui sera dès lors mon nouveau chez moi. (Une vendeuse me demande justement aujourd'hui : "Do you live in Finland" "No in Strasb...euh Yes Yes since 3 days now"... petit temps d'adaptation !)

Mon papa, tel touriste comme je les aime (ou pas, en fait) a insisté pour prendre le routard, mais finalement on s'est laissé guider et on a marché un peu sans trop savoir ce qu'on allait voir. Et finalement, il s'avère qu'un des plus beaux monuments de la ville n'est autre que...la gare routière ! Pas étonnant quand tu compares la tronche de celle de Mulhouse à côté, c'est sur que ca fait tout de suite plus esthétique.

On est allés manger dans un petit bui-bui comme dirait Paps, et la c'était la première prise de conscience avec le mode de vie finlandais. La bière à 7 euros, ET LA MOINS CHÈRE en plus ! Nan mais les gars c'est une grosse blague ou quoi ? En pharma on est pas élevés à l'eau, je vous rappelle. Va falloir trouver une solution.

Helsinki - Rautatientori

Premier contact avec un finlandais : sympathique, il pose pour moi 😀 Bonne première impression des habitants de ce pays jusqu’à ce qu'ils ouvrent la bouche : leur langue est totalement incompréhensible. On aura bien rigolé, et on les aura regardé avec des gros yeux.

2
2
Publié le 25 août 2016

C'était le jour J où je découvrais mon nouveau petit chez moi finlandais !

On à pris un Uber pour aller jusqu’à ma chambre parce que papa galérait à cause du parasite (le sac qui se retourne tout le temps). Papa était impressionné par cet appli parce que le mec qui se déplace est géolocalisé et on le voit se rapprocher, c'est plutôt ingénieux ! D'ailleurs le taxi driver m'appelle au téléphone non seulement j'entendais rien et en plus il commence a me parler finnois ! On va se calmer cash hein mon pote moi français toi connaitre ?

On récupère les clés et on découvre ma chambre. C'est plutôt sympa, je vois la forêt de la fenêtre et puis on sent le design finlandais, sobre, épuré. Je m'y sens tout de suite bien, et j'en déduis que papa aussi d'ailleurs puisque la première chose qu'il fait en rentrant c'est s'allonger sur mon lit, s'étaler puis s'endormir. J'en profite pour mettre tout à mon oeuvre, décorer un peu ma chambre avec quelques photos et agencer mes 60 kgs d'affaires (oui j'ai abusé, j'ai flippé quand on m'a dit qu'il faisait -20° l'hiver, j'ai voulu ramené une couverture en scred dans la valise mais papa l'a cramé et l'a sortie)

New bedroom, Vuolukiventie

Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit chez nous !

3
3
Publié le 25 août 2016

J3 : C'était l'avant dernier jour de Paps, donc il fallait optimiser. Optimiser est un traître mot quand ton père est un lève tôt et que tu dors avec lui dans un 20m^2, le matin à 6h c'est la bamboula !!! ("Papa tu déplaces des meubles ou quoi ?")

On s'est dit qu'on allait aller à la mer, alors on a pris le bus direction la ville et puis après on s'est laissé guidé par le vent, qui nous a emmené par hasard devant la cathédrale d'Helsinki ! Beau monument, on est resté un petit moment sur les marches à discuter, papa m'a rappelé toute l'histoire de la religion protestante luthérienne entre autre. Pas besoin de guide touristique avec lui, il te fait les petits commentaires à chaque fois c'est sympa.

Ensuite on a pu voir la Cathédrale Ouspenski, orthodoxe cette fois, sur l'ile d'à côté, faites de briques rouges et aux merveilleuses iconostases. Ces deux cathédrâles sont comme deux reines sur un échiquier qui dominent la ville entre terre et mer (merci LonelyPlanet, c'était pour la petite phrase pré-conçue).

Avant de se promener sur le bord de mer, tels deux morphales on a pris deux crêpes sur la place du marché, appelée ici Kauppatori qui fait face à la mer Baltique ou plutôt au port Sud d'Helsinki.

Les 2 reines et le port d'Helsinki

Ha oui j'ai oublié, j'ai acheté des moufles un 24 août, oui classique.

Papa et moi devant la cathédrale
4
4
Publié le 25 août 2016

Comme je n'ai strictement aucun sens de l'orientation, je me suis dit qu'il valait mieux aller jeter un coup d'oeil à ma fac étant donné que je dois m'y rendre bientôt et mieux-vaut-pas-se-faire-remarquer-le-premier-jour-hein.

Il y a 4 campus à l'université de Helsinki, et la faculté de pharmacie se trouve à Viikki Campus. (2 i et 2 k, ils sont fous ces finlandais). On est donc allés voir, on a réussi à rentrer dans la fac bien qu'elle soit actuellement fermée, grâce à une gentille dame qui m'a ensuite demander ce que je venais faire là, ce que j'allais étudier, quel domaine, quels profs. Meuf je débarque à peine et tu me demandes le nom de profs qui vont s'occuper de moi ? je n'en sais fichtre rien ! 😛

Faculty of Pharmacy - Viikki Campus

La fac parait grande, mais bon c'est pas vraiment le dépaysement par rapport à Strabsourg, probablement que toutes les facs de pharma ont la même dégaine. (avec leurs petits bocaux de substances chimiques à l'accueil, sisi c'est pareil ><)

5
5
Publié le 25 août 2016
Dessin d'une vitrine d'un bar à Helsinki, ça m'a fait rire.

Ce matin, j'ai raccompagné papa pour qu'il prenne le train direction l'aéroport parce que bien que je n'ai pas la fibre de me repérer dans l'espace, je suis quand même le guide touristique grâce à mon cher Google Maps, une fois de plus 😀 On s'est dit "à dans 4 mois" c'était bizarre, c'est la première fois que je quitte ma petite famille pour autant de temps. Bien que ma maman m'a trouvé un nouveau surnom cet été, alias "Le courant d'air" (comme je fait souvent des plans de dernière minute on-ne-sait-trop-ou), ça fait quand même un pincement de laisser les proches et les gens que l'on aime loin de soi.

Je me suis consolée en me disant que c'est mon choix, et Lauren m'a tant répéter que j'allais trop m'éclater alors je me repasse ces paroles en tête et je marche dans la ville, en quête de quelque chose à faire.

Le monde est à moi désormais, seule dans un pays qui n'est pas le mien, où les gens ne connaissent ni mon passé, ni ma personnalité, je me sens alors totalement libre et c'est un sentiment qui fait grave du bien.

Ce soir, je vais aller boire un verre avec une française (que c'est bon de pouvoir parler sa langue maternelle) qui m'a contacté suite à une connaissance commune des RPE (Rencontres pharmaceutiques d'été). Elle fait le même cursus que moi, doit être probablement aussi perdue que moi (j'espère d'ailleurs ^^ !) donc c'est plutôt cool, parce que le Welcome Fair débute mardi et je suis pas là pour enfiler des perles toute la journée.

Let's go to meet new people !

6

Wouaw, ça me donne envie d'écrire tout ça !

Ce soir j'ai rencontré ma première copine de cette année, qui n'est autre qu'une française. Moi qui ne voulait pas me faire de potes français pour travailler mon anglais, je sens que je suis sur la bonne voie !

On est allées au vieux port, et ce soir c'était la fête de l'art il me semble. Je suis pas sure mais je crois que ce soir était le coup d'envoi du festival d'Helsinki, ou Helsingin Juhlaviikot (évident non ?!). Pendant 2 semaines à partir de ce soir, le festival d'Helsinki s'accompagne d'un large éventail de manifestations, comme des concerts ou autres représentations artistiques. Il y a un groupe de jeunes qui au milieu de nulle part a ramené un genre de xylophone géant et il ambiançaient la foule au rythme de sons qui nous ramènait directement à l'enfance. Je me revoyais au collège, en train de jouer du carillon devant toute la classe 😛

Helsingin Juhlaviikot

"Alles gut ?" me dit mon ancien coloc, qui est lui même parti un an à Berlin étudier. Je lui dit que tout va bien mais que je me demande bien comment je vais occuper mes prochains jours. Je me souviens que lui était allé courir pour explorer les environs mais je ne sais pas si j'aurais la foi, personnellement. Il me dit aussi qu'il était allé repérer les kebabs du coin pour les fins de soirée difficiles. Ça me fait penser que je n'ai vu aucun kebab à Helsinki pour l'instant, non pas que je les scrute mais quand même, rien que dans la rue de mon appart -qui ne l'es plus du coup- tu faisais 2 pas tu tombais nez à nez avec Deniz, le marchand de kebabs.

Cette année j'ai pris une bonne résolution : j'irais en cours le matin. (bon j'avais fait la même au S2, ça avait duré une semaine puis j'ai sombré j'ai arrêté). Il faut donc préparer mon coup parce qu'en plus si je vis seule, que personne n'est là pour me mettre un balai là ou tu penses, ça va être tendax de se lever le matin. J'ai donc acheté 200 sachets de thé noir +/- 25 (je sais plus, en tout cas j'en ai pris beaucoup).

Un pote m'appelle depuis la France dans le bus avant, et d'un coup il se met à rigoler à n'en plus pouvoir en entendant les finlandais parler leur "pâtois" si on peut appeler ça comme ça, bref le finnois quoi. On pourrait comparer cette langue à un mélange de russe, d'arabe et d'espagnol. En fait ca ressemble à que dalle, à aucune langue qu'on pourrait entendre en se baladant à la petite France ou au parc de l'Orangerie.

Impression du soir : les finlandais sont des gens calmes, un peu froids au premier abord, je dirais presque pas drôles. (on rigolait fort avec ma copine et puis y en a un qui s'est retourné, grincheux) J'espère que je me trompe. Affaire à suivre.

Théorie de l'Europe de l'ouest : les scandinaves sont tous blonds platines aux yeux bleus. FAUX. Je m'attendais à tomber sur de beaux blonds aux yeux bleus en masse, déjà y en a pas 36 et en plus ils font limite albinos. Le seul mignon que j'ai vu c'était à l'aéroport donc il est très probablement même pas finlandais. La défaite.

7
ha...bon.
8
8
Publié le 28 août 2016

Jeudi aprèm j'ai fait la loque toute la journée, j'ai regardé des séries, chiller dans mon nouveau lit douillet. C'était la détente totale mais après une journée toute seule, j'avais la dose. Il fallait donc que je pimente un peu mon jour d'après. J'ai donc posté un message sur le groupe Pharmacy Exchange Student en disant que j'étais alone à Helsinki, si quelqu'un était dans mon cas, qu'il vienne me sonner et qu'on pourrait se rencontrer.

J'ai eu une réponse d'une hollandaise qui me proposait de se rencontrer l'après midi même. J'ai vu le message vendredi matin au réveil et encore endormie, je lui réponds avec enthousiaste que oui, let's do this. C'est seulement quand j'ai émergé que j'ai réalisé et je me suis dit : "Nom d'un épis de maïs Danaé pourquoi tu as dit ça, tu vas devoir tenir une conversation en anglais une après midi entière !". C'est là que la pression a commencé à monter parce que jusqu'à présent, je n'étais pas vraiment sortie de mon confort. Notons que je n'ai pas pratiqué d'anglais depuis 2 ans et que j'étais sur le point de passer quelques heures avec quelqu'un qui ne parle pas un mot de ma langue maternelle. Qu'est ce que j'allais bien pouvoir lui raconter ???

Finalement j'ai rencontré Anouk, l'hollandaise, et on est allées boire un verre sur une terrasse ensoleillée devant l'hôtel où on était avec papa. J'ai commencé par m'excuser de mon anglais qui laissait à désirer, et elle m'a rassurée en disant qu'elle me comprenait très bien, ce qui m'a redonné confiance. Au fil du temps, je n'ai plus eu peur de m'exprimer et puis, bien que je cherchais mes mots, je pouvais m'entretenir de tout et de rien avec elle, si bien qu'on a parlé près de deux heures et demie avant de quitter le bar. On s'est ensuite promenées au port, je l'ai emmenée dans les endroits que j'avais repéré en me baladant seule ou avec papa. Comme elle venait d'arriver la veille et qu'elle n'avait encore rien vu, j'en profitais pour lui étaler ma mini-science que j'avais acquise de ces quelques jours passés à Helsinki. On s'est bien entendues et on a donc décidé de manger ensemble le soir et de sortir après. Helsinki by night pour la première fois, on savait pas trop à quoi s'attendre mais on était plutôt surexcitées.

On a mangé dans son studio, qui est en fait le même que le mien comme elle habite dans la résidence, et elle m'a présenté son amie hollandaise avec qui elle est venue. Chacun est venu avec une personne de son pays, vous êtes où les français là ?! Elles m'ont expliqué que c'était compliqué de parler anglais entre elles comme elles parlent d'habitude "dutch" (c'est comme ça qu'elles appellent leur langue).

On a posté un message sur le groupe en disant qu'on allait probablement sortir à Helsinki et que ceux voulant se joindre à nous étaient les bienvenus. Notre tutrice Jade nous a invitées à boire un verre chez elle et un mec de la classe a dit qu'il viendrait aussi, qu'on pouvait le rejoindre dans la cuisine commune. On est donc descendues au locaux commun et c'est la qu'on a débarqué dans un genre de salon-cuisine-salle-à-manger où y avait au moins 25 personnes de tous pays qui discutaient et buvaient quelques bières. Moi qui me disait que y avait personne dans ce pays de pingouin, j'avais toqué à la mauvaise porte.

On a donc discuter un peu, j'ai parlé avec un portugais qui fait un PhD de pharmacie, et y avait plein de français dans le lot. C'est là que j'ai compris pourquoi les hollandaises me disaient que c'était chelou de parler anglais entre elles. T'as déjà essayé de parler anglais avec un français ? C'est tellement pas naturel en fait. (Je me rappelle qu'on le faisait pour s'entrainer avec ma coloc Lucie, mais souvent au bout de 10 minutes ça partait en fou rire et on reprenait notre bon vieux langage gaulois).

On s'est ensuite rendues chez Jade, pas sans difficultés, et on est arrivées dans un appartement de fou. Les étudiants ici vivent dans des palaces c'est dingue. On a été chaleureusement accueillies par la tutrice et ses amis, à peine on était posées dans le canap' qu'ils nous ont sorti des spécialités finlandaises. Le "jillin malli" -ou un truc comme ça- est un digestif vraiment étrange et c'est typique du Nord de la Finlande. Ensuite on a eu droit à une liqueur d’Islande à la menthe. Jade nous a expliqué comment allait se passer le Welcome Fair de la semaine prochaine et nous a raconté quelques anecdotes sur la Finlande et son histoire.

Comme le pays appartenait d'abord à la Suède (puis à la Russie, puis à la Suède...) la deuxième langue ici est le suédois. De ce fait, chaque nom de rue ou chaque mot sur une carte à sa traduction en suédois. Ingénieux. Mais pas quand t'es pas au courant, parce que du coup jusqu'à hier à chaque fois que je prenais le bus je croyais que le mot d'en dessous était un arrêt, et j'étais pas sereine de pouvoir rentrer à la maison. "Helsinki Helsingfors" qu'ils écrivent. Logique ? Pas pour moi !

9
9
Publié le 28 août 2016

En se promenant avec l'hollandaise, on est passé par un parc blindé où de nombreuses personnes étaient en train de vendre leur propres vêtements, par terre, comme ça, sans pression. On a trouvé ca bizarre, parce que c'était pas vraiment un marché. C'est comme si tu te dis, "bon allez aujourd'hui je vais vendre mes fringues". Le soir tu rentres chez toi t'as plus d'habits.

On est tombées par hasard sur l'église Saint Jean, néogothique. Il y avait un concert à l'intérieur mais seuls 2-3 spectateurs étaient venus apprécier la musique.

Savez vous que la sainte Bible s'appelle Virsi-Kirja en finnois ? Maintenant oui. Même en hollandais on dit "Bible", ils sont vraiment perchés ces finlandais, une fois encore ! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

L'église Saint Jean et sa Virsi Kirja
10
10
Publié le 28 août 2016

Traduit littéralement par : Pharmacie de l'université.

Mais pourquoi de l'université ?

La plupart des pharmacies à Helsinki sont appelées comme tel. Je me demandais vraiment pourquoi on associait la fac à l'officine, et je suis donc allée demandé au tuteur hier soir. De ce que j'ai compris, ici à Helsinki le système est différent que chez nous en France. Il y a deux types de pharmacies ; les privées et celles qui appartiennent à une chaîne, les "Yliopiston Apteeki". On les appelles pharmacie de l'université car quasiment toute leur part de bénéfice est reversée à la faculté de pharmacie pour la recherche. C'est carrément trop bien parce que du coup c'est plus vraiment un commerce, les officines ont un rôle direct dans la recherche sur la santé. Bon du coup, ils payent mal leurs employés, puisque leur visée première est vraiment l'innovation pharmaceutique. Ca se défend, c'est pas chez nous qu'on délibèrerait la dessus en tout cas !

Hier soir j'ai appris mon premier mot finnois.

Le tuteur m'a montré qu'il pouvait parler un peu le français, alors, confiante et fière de moi, je lui dit que je connais un mot en finnois. "Kiitos !" Je vois ce mot partout depuis mon arrivée, j'en ai donc déduit que ça voulait dire "Bonjour !" ou "Hello !" Il sourie, avec un air moqueur, et me dit que "Kiitos" est en fait "Merci" en finnois". Ha d'accord, j'ai encore loupé une bonne occasion de rester discrète.

Chers amis français, je pense que vous le savez, mais je vous le répète, on est des grosses charrettes en anglais et le monde entier le sait. "French people are really bad in English". C'est le finlandais lui même qui l'a dit, il m'a expliqué que lorsque les français viennent à la pharmacie, ils lui parlent en français et c'est à lui de parler leur langue. Shame on us.

11
11
Publié le 4 septembre 2016

Salut les copains français ! Cette semaine était ma semaine de rentrée appelée ici Welcome Fair & Orientation Course, d'où mon absence ici, mais je reviens pour vous raconter ma semaine ici.

C'était donc mardi matin que se lançait ma semaine d'introduction, on a assisté à une réunion en anglais sur la fac et j'ai rencontré les gens de mon groupe pharma. Ce sont des gens des quatre coins de l'Europe, il y a des hollandaises, des espagnoles, des italiens, des allemandes, des anglaises. Pas de chinois étrangement. (Petite pensée pour toi Guillaume :*). On nous a expliqué le système finlandais, bien différent de chez nous. Par exemple, ici, les élèves appellent les profs par leur prénom. Ca m'a vraiment étonnée, c'est limite si tu dis pas "Hey Patrick, on va boire une binouze ?" Trop fou. Ici, quand tu passes un examen, tu as 3 chances. C'est à dire, si tu le loupes, tu peux le recommencer 2 fois ! No stress quoi. L'université de Helsinki, aussi appelée Queen Christine est une des meilleures au monde, elle est 67 ème au classement de Shanghai cette année, et c'est du à leur haut système d'éducation depuis la plus jeune enfance. J'ai pour projet d'aller visiter une école primaire pour voir comment ca fonctionne car ca a l'air plutôt spécial. Même dans la vidéo de présentation de l'univ, ils parlent des particules dans l'air, ils disent que bien qu'Helsinki soit une capitale, l'air est de qualité et la ville n'est pas polluée. Ils sont vraiment portés sur l'environnement, c'est pas seulement des croyances populaires.

Dans cette même présentation, ils nous ont appris comment marcher lorsqu'il y aura de la neige partout et de la glace. Ils ont dit qu'il y a une méthode à adopter pour ne pas tomber. J'ai cru que c'était une blague au début, c'est plutôt original comme discours de rentrée, bien loin des monologues ennuyeux de chez nous. "Walk like a pingouin"

(Je sens que l'hiver s'annonce particulièrement drôle...)

J'ai aussi appris qu'il faut être patient avec les finlandais car ce sont des gens totalement inexpressifs au début, mais qu'après un petit temps ils sont adorables. Je vous avais expliqué que les finlandais sont des gens calmes, c'est positif au premier abord, mais lorsqu'il a fallu signer tous les papiers d'arrivée dans le pays, et qu'on était genre 1000 exchange students, ils étaient carrément trop calme, limite mou du genoux quoi.

Ici, à midi, les gens boivent du lait. Ils prennent 2 verres au ru (ici, Unicafé). Un verre d'eau et un verre de lait. La fontaine a lait est géante et à côte t'as un vieux robinet pour l'eau, inexistant presque. Je me suis trompée forcément, croyant prendre de l'eau. Ils n'ont pas compris mon étonnement car pour eux c'est la base. Un peu comme les pharmas et leurs bières. Eux c'est le lait, même au Mac do ! Oui oui, tu as bien lu.

Le premier jour, après avoir marché toute la journée dans la ville, les tutrices nous ont emmené dans leur club privé Käärmeenpesä. L'amicale de pharma est la 2 ème plus ancienne du pays, et surement la plus influente, du coup ils ont pu acheter leur propre boîte de nuit. Classique. On est arrivés la bas comme des gros clochards du coup, après de longues heures dans le centre. C'était carrément bien, je retrouvais l'ambiance de Strasbourg et ses soirées k'fet. (La k'fet c'est chouette).

Pendant la semaine d'introduction, on a aussi fait des jeux sur la plage, ainsi que des jeux dans la ville. L'un d'eux était de rentrer un maximum de personnes dans une voiture. On était 17. Good game guys. Bon j'ai du y laisser un bout de peau, coincée entre les deux sièges à l'avant, avec deux clouffis sur moi étendus !

Aujourd'hui on est allés faire un picnic sur une île près de Helsinki. Suomenlinna, alias la citadelle muette ou encore "la forteresse de la Finlande" est une île à un quart d'heure en ferry du port de Helsinki. Ce sont aux Suédois qu'on doit ce magnifique bout de terre perdue dans la mer perdue dans le golfe de Finlande. Ces derniers ont édifié l'île au 18 ème siècle pour se prémunir d'une possible invasion russe. Je m'attendais à une petite île (style avec quelques cocotiers et du sable enfin presque) mais c'était comme une nouvelle ville au milieu de l'eau.

Suomenlinna, nommée initialement Sveaborg
12
12
Publié le 4 septembre 2016
13
13
Publié le 4 septembre 2016

La cuisine commune, la "Common Kitchen"

J'ai découvert la common kitchen au courant de la première semaine, et c'est en fait le lieu culte de la résidence. Chaque soir, on se retrouve là bas et c'est un vrai melting pot, il y a des gens de toutes nationalités. C'est super sympa ! Souvent après le repas du soir on se donne rendez-vous via le groupe Whatsapp de la résidence.On descend d'un étage et on y est. Plutôt pratique quand il fait un froid de canard dehors.

Le "Melting pot"

Maintenant, pour les finlandais, c'est déjà la fin de l'été et ils commencent à préparer l'hiver. Tout le monde se balade en k-way, tu sais le genre de vieux coupe vent trop moche que tu mettrais jamais en France. Ici en Finlande c'est la mode on dirait. Y a que ça ! Ils se soucient pas trop du style, même pour aller en soirée ils prennent un k-way ! Si tu te lèves le matin avec un grand soleil, ne te réjouis pas si vite, le temps peut changer très vite. Et il y a beaucoup de vent. K-way pour tout le monde, la grande classe.

• • •

J'ai eu mon premier cours hier. J'étais même pas sure qu'il serait en anglais, puisque c'est tellement la galère avec mon contrat d'études, je me suis dit bon je vais me pointer, on verra bien, au pire si c'est en finnois je passerais un sale quart d'heure mais ça peut être marrant. Et finalement c'était dans la langue de Shakespeare. Ouf, je vous avoue que j'ai eu un peu chaud en y allant. Finalement ça s'est plutôt bien passé, je m'attendais à pire. Après je veux pas faire de grandes déclarations, si ca se trouve je vais regretter dans 2 jours ! On a du se présenter et dire pourquoi on avait choisit ce cours. "Euuh...comment t'expliquer ? On m'a pas vraiment laissé le choix avec les équivalences ma vieille !" C'était de la galénique, et j'ai réussi à suivre je suis agréablement surprise.

En parlant d'anglais, à la soirée l'autre jour j'ai parlé à la barman j'avais pas finit ma phrase qu'elle m'a coupé : "You're French no ?" "Mmh...nn...Yesss..." Cramé. J'étais dèg. "But you've got a so lovely accent" Thanks but no thanks...

14
14
Publié le 4 septembre 2016
Oh girls just wanna have fun
15
15
Publié le 11 septembre 2016

Quand j'ai commencé ce blog j'ai passé les premiers jours dans mon lit à écrire, je connaissais pas grand monde et j'avais beaucoup de temps pour moi. Maintenant ça se corse un peu, mais je vais essayer d'écrire au moins une fois par semaine pour mes abonnés entre autre ! 😀

Ce que j'aime ici, c'est que chaque journée est différente. Je me lève le matin, sans trop savoir ce qui va se passer, sans trop savoir qui je vais rencontrer. Il y a toujours une part d'inconnu, d'imprévu, c'est excitant.

Lundi c'était l"Opening Carnival" de l'université de Helsinki. Ici, lorsqu'une nouvelle année scolaire démarre, il y a un lancement, comme si tu coupais le ruban rouge tu sais. C'était la fête sur le campus principal. Le but était de ramasser le plus de patchs. Ce sont en fait des patchs que tu récoltes aux évènements, aux soirées, aux assos, et que tu peux ensuite coudre sur ton "overall", une combinaison de couleur différente que tu as selon ta filière. (Un peu comme les combars des facs de pharmas en France). Les gens étaient fous pour récolter ces patchs, c'est tout une tradition ici !

Mardi j'ai booké mon voyage en Laponie pour une semaine de novembre ! Je suis tellement contente ! Je n'ai pas encore choisi les activités, je pense faire du traineau de huskies et du motoneige. J'ai envie de tout faire en fait, ainsi que me baigner dans l'océan arctique après un sauna. C'est aussi un classique ici, les finlandais prennent un sauna puis courent dans la mer gelée puis retournent au sauna. Papa m'a fait promettre de ne pas essayer, mais c'est une tradition nordique que je ne veux pas laisser passer. Ceux qui ont vu une aurore boréale doivent beaucoup à la chance, mais j'attendrais une nuit bien noire sans nuage pour voir les "Northern Lights" comme ils disent. Affaire à suivre.

Mercredi soir c'était la soirée Erasmus. On s'est rejoint dans la cour de la résidence, à la base on était 6 puis environ 40 à la fin. C'était trop dingue parce qu'on a pris le bus pour la ville TOUS ensemble, et du coup c'était le gros bordel, on chantait dans le bus et on faisait un boucan pas possible. Si bien que le chauffeur s'est arrêté sur le bas coté de la route pour qu'on fasse le silence. Tout le monde dans le bus faisait "shhhht shhht". Il fallait pas rigoler mais c'était tellement marrant. Une fois qu'il avait redémarré, c'était reparti. Une quarantaine de personnes parlant une dixaine de langues dans son bus, il a du nous détester. Mais c'était bien drôle.

Le bus de l'ambiance
16
16
Publié le 11 septembre 2016

Hiking, de sa traduction française, signifie randonnée pédestre. Cette semaine je suis allée explorer la nature, il faut dire que je suis venue un peu pour ca aussi. Tout l'été on a dit avec les potes de Strasbourg qu'on irait randonner, au final on a fait du canyoning, mais c'était pas de la randonnée pédestre c'était plutôt de la randonnée casse cou oui ! 😛

Vendredi, on a prit le bus et on est allés du côté de Laajasalo, une île du golfe de Finlande situé dans l'archipel d'Helsinki. C'était un paysage paradisiaque et on s'en ai mit plein les yeux. C'est dans ces moments que je suis contente d'avoir choisi la Finlande comme destination. A une heure de bus de la capitale finlandaise, il y a des endroits plus beaux les uns que les autres à découvrir. Je vous laisse apprécier par vous même.

Laajasalo
17
17
Publié le 11 septembre 2016

"Ourlée des plus belles plages de Finlande, la respectable Hanko, ville la plus méridionale du pays possède une histoire étroitement liée à la Russie. La bonne société de St-Petersbourg qui y avait ses habitudes l'été a laissé de somptueuses villages en bois" Ca vendait du rêve dans le LonelyPlanet, donc on s'est dit let's go, allons à Hanko. A 23h, on prenait les billets pour partir le dendemain à 8h30. Dans le train, je lisait mon livre sur la Finlande et découvrait qu'on allait visiter un chateau d'eau, une église et un monument de la Liberté. Finalement, on arrive la bas, sous la brume et le brouillard, et pas un chat dans la ville. Rien. Une petite église fermée, à côté d'un chateau d'eau, fermé lui aussi. Mince. On avait devant nous une journée entière avant de reprendre le train. Il n'y avait rien à faire dans cette ville, surtout avec un temps comme ça. On devait être 30, et c'était la douche froide pour tout le monde.

Et puis en fait, il suffit de prendre les choses comme elles viennent. On a finit par trouver un PUB sympa dans lequel on a joué au billard, prit un irish coffee et puis le soleil est revenu. On a pu découvrir des îles au loin qu'on ne voyait pas dans la sombreur de la brume matinale.

Hanko, ou Hangö en suédois

Avec ma copine, on a quitté le groupe et on est allées crapahuter dans les rôchers. On a décidé de se poser devant une vue panoramique que nous offrait l'horizon, une fois que j'avais glissé sur les pierres mouillées par la mer. On a assisté au coucher de soleil, au "sunset". C'était magique, un vrai moment de bonheur. (Maman tu aurais adoré !). On a parlé longtemps devant cette immensité qui se tenait devant nous, c'est là qu'on s'est rendu compte la chance qu'on avait.

Sunset
18
18
Publié le 19 septembre 2016

Homeless : clochard. D'habitude j'utilise ce mot dans mon langage quotidien, j'en ai fait une expression depuis Lionel. Mais là, c'était plutôt un état d'âme.

Oui, j'ai oublié mes clés à l'intérieur de chez moi. Seulement en Finlande, non seulement tu as deux portes (j'ai toujours pas compris pourquoi, parce que c'est pas du tout ingénieux) et en plus une fois que tu fermes la deuxième c'est finit si t'as oublié tes clés t'es cuit ! (Je viens de penser, si ca se trouve ils ont mit la première porte pour que tu ais le temps de te demander si tu as pris tes clés, bon apparemment ca n'a pas fonctionné pour moi). Bref, je suis étonnée que ca ne m'arrive que maintenant, étant donné que ça fait bien un mois que je suis sur le sol finlandais. A Strasbourg mes gentils colocs m'ouvraient à 4h du mat' quand je zappais mes clés en soirée, mais là, qui allait m'ouvrir ? Bah personne pardi, la réception ouvre le lundi matin 8:00 AM, et on était vendredi soir 22:OO PM. Et mince. J'appelle un numéro, et le mec me dit que s'il vient je lui dois 60 euros. Merci mais non merci. Je suis donc partie en soirée, "Latin Boat" sur un Ferry sans savoir ou j'allais m'dormir le we. On a du lire sur ma tête comment j'étais désemparée, du coup j'ai eu pleins de propositions de lit sur le champ. L'espagnole m'a même dit "I can even make pastas for u if u want, I don't have some but we can go to the S-market !" Ils étaient trop chous et c'est la que je me suis rendue compte que j'ai beau les connaitre depuis 3 semaines, c'est vraiment des gens sympas.

Tout est tellement plus intense ici, les amitiés se créent facilement.

J'ai donc dormi dans un lit 1 place avec ma pote Lucie que je connais depuis seulement 1 semaine et demie. (Merci Lulu de pas m'avoir laissé crever dehors). On est allés au parc national hier mais je n'avais rien du coup, je devais quémander un kway, de la nourriture, des thunes, EVERYTHING. Mais ce matin 8 o'clock (tapente) j'étais devant la réception pour récupérer ma bien aimée chambre, que j'ai redécouverte ! Ô ma petite intimité, tu m'as quand même manquée ! De ce fait j'ai retrouvé mon ordinateur, donc je vais vous raconter ma petite semaine, as always.

19
19
Publié le 20 septembre 2016

Nuuksio, c'est le parc national le plus proche de Helsinki, à Espoo, la deuxième plus grande ville de Finlande.

La fine équipe, Lucie, Anouk, Mila, Daniel, Camille et moi

Ce parc nous ouvre les portes de la nature Finlandaise. On a marché 15 kilomètres, on a fait les deux plus grands sentiers. Je suis fière de nous, je pensais qu'une fois qu'on avait trouvé la "Fireplace" on allait plus repartir, mais ce n'était qu'une étape. On a donc ramené des saucisses et des chamallows et on a fait un feu. (Bon javoue on a pas non plus allumé un feu avec deux pierres, il était prédisponible). On est allé cherché des bâtons dans la forêt, -des "wood-sticks" comme je les ais appelé en anglais quand j'ai essayé d'expliquer l'histoire- et on a fait cuire les chamallows dessus c'était le top.

"Fireplace"

J'aime de plus en plus la nature. Depuis que je suis ici, chaque week end je vais randonner et c'est quelque chose de nouveau pour moi. Je n'étais pas le genre de fille active qui enfilait ses chaussures de rando le we, avec ma colloc' on était plus du genre à se poser dans ma chambre et discuter dans mon lit tout le dimanche aprèm. Mais Lauren tu vas être décue, je deviens une fille active. Tu sais, le genre de celles qu'on craignait aux RPE, le genre de celles qui sortent le soir et qui sont debout à 9h le matin pour aller dans la montagne.

Mama Nature  
20
20
Publié le 20 septembre 2016

Cette semaine on a eu nos premiers cours de finnois. C'est la grosse blague. Au début, la première heure, je faisais que rire, parce que je trouvais ça drôle ! Mais après, je me suis tû (ca se dit, non ?) parce que c'est carrément difficile, limite flippant !

Mais bon, on a bien rit avec Camille, parce que on devait répéter en chœur les mots de la prof, et en plus cette dernière pince ses joues et nous dit "like a sheep" (comme un mouton). Nan mais ta langue c'est des sons d'animaux ou quoi ? J'ai voulu filmer pour vous montrer mais je suis le contraire de la discrétion donc je vais vous écrire ce que j'ai retenu. Ou pas, en fait.

Allez, je sais que vous mourrez d'envie d'apprendre quelques trucs 😉

Si tu dis tapaan, ca veut dire rencontrer, par contre si tu dis tapan, ca veut dire tuer. Ha, pour moi c'est strictement pareil, mais va falloir se la jouer fine parce que c'est pas vraiment le même sens, quoi.

Si tu dis Juha rakastaa Lauraa, c'est pareil que si tu dis Lauraa rakasta Juha, qui signifie Juha aime Laura. En France si tu dis Hollande aime la France ou La France aime Hollande, je suis pas sure qu'on arrive à trouver un terrain d'entente linguistique, parce que c'est pas tout à fait pareil (je pense).

Aussi, il y a 6 façons de dire non. Tu peux pas simplement dire "NON !" Il faut conjuguer le "non" en fonction de la personne. (minä en, sinä et, hän ei...). FINNISH PEOPLE, WHY COULDN'T YOU JUST SAY FUCKING "NO" ?

21
21
Publié le 20 septembre 2016

Le sport national en Finlande est le Pesäpallo, proche du baseball, mais le hockey sur glace est bien plus populaire en terme d'audience et de couverture médiatique. C'est pourquoi je me suis rendue ce soir à un match de hockey. N'y connaissant totalement rien, ni même la base des règles, a première vue j'ai trouvé ca vraiment violent. Par moment j'avais l'impression qu'ils se bousculaientt à coup de batte ! (ça s'apelle une batte ?)

Les joueurs ressemblent étrangement à des tanks 

Le match était Jokerit - Sibir, soit Helsinki contre une équipe de Russie. Je pensais pas que ça allait être aussi dingue, c'était dans une immense arène, il y avait une fouille à l'entrée, et c'était la fête à l'intérieur !

En fait, c'était à la Hartwall Areena, le meilleur endroit pour voir des matchs d'un excellent niveau. Ce stade accueille le grand club de Hockey d'Helsinki, les Jokerit, qui évoluent désormais dans la ligue continentale de hockey.

Il y avait de la musique, et des genre de vuvuzelas à la finlandaise pour faire du bruit. Enfin plutôt des cartons bruyants pour taper dans les mains, mais quoiqu'il en soit c'était vachement addictif ce nouveau vuvu, on passait notre temps à crier "Jokerit" (yokèrite pour la phonétique) et à faire "clap clap clap"

Vuvu et l'arène Hartwall

Les Jokerit ont perdu, mais c'était une belle expérience pour mon premier match de hockey.

22
22
Publié le 28 septembre 2016
Team Cycling

Samedi après midi, on a loué des vélos dans une petite agence près du port de Helsinki, et on est allés pédaler le long de la mer, découvrant de nouveaux endroits où on ne s'était encore jamais rendus. C'était vraiment sympa, on a profité des derniers jours de septembre où la pluie ne fait pas encore partie du quotidien. Il faisait cependant un peu froid, donc on s'est arrêtés au Café Regata, pour se réchauffer les mains près du feu et manger un cinnamon roll, une pâtisserie à la cannelle encore chaude qui fait la spécialité de ce café bien connu.

Fireplace & Autumn's Colors
23
23
Publié le 28 septembre 2016

"Pour beaucoup de Finlandais, la courte traversée en ferry jusqu'à Tallinn, capitale de l'Estonie, n'a d'autre fonction que d'aller se fournir en boissons alcoolisées, alors que la ville compte tant d'autre richesse" (Lonely Planet).

Mon bouquin sur la Finlande ne pensait pas si bien dire. Quand on est arrivés à l'embarquement du ferry, on a vu des ruées de finlandais avec leur valise vide, prête à être remplie de breuvages de toutes sorte. C'était assez marrant, c'est toute une escapade pour acheter à boire ici en Finlande, tu dois prendre le bateau et aller dans le pays d'en face, séparé par la mer. En France tu prends ta caisse et tu vas à Leclerc, ici, tout est un peu différent.

Vanalinn est la charmante vieille ville de Tallinn, et est l'un des quartiers médiévaux les plus pittoresques d'Europe, classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Mais Vanalinn est aussi dôté de toutes sortes d'histoires anciennes, sans queue ni tête qui sont pourtant racontées aux touristes lors des visites touristiques. Comme Sara était déjà partie à Tallinn, c'était elle notre guide touristique. Voici quelques histoires à dormir debout sur Tallinn.


1) Le monument sur la photo de gauche est le monument de l'indépendance de l'Estonie. L'Estonie est un pays indépendant de l'URSS seulement depuis 1991, car dans l'histoire, dès lors que le pays retrouvait l'indépendance, quelques jours après il était ravagé par un autre occupant. De ce fait, l'Estonie, est très fière d'avoir acquit son indépendance désormais. Bien que le pays soit plutôt pauvre, le gouvernement a payé 5 millions d'euros pour construire la statue -un-peu-moche-pour-son-prix- qui se trouve sur la photo de gauche. Le fait est que si une bombe nucléaire ravage la ville, comme de nombreuses fois ravagée, tout sera en miette mais pas la statue de l'indépendance. Ca sert.

2) Le jardin qu'on peut observer sur la photo de droite est le jardin du président. Derrière, on peut voir en rose sa maison. On raconte que lorsque la neige arrive en hiver, les politiciens ainsi que le président courent dehors tout nu se rouler dans la neige après un sauna. Il n'y a pas de paparazzis qui les prennent en photo, car le peuple ici est très proche de son président et ce genre d'activité ne sort pas de l'ordinaire pour un pays nordique. Je sais bien, vous vous dites que je raconte des bobards, mais je vous assure, ce n'est pas la première fois que j'entends une histoire comme ça, et ça commence à me paraître familier. Si t'as un doute, y a qu'à aller a la piscine à Helsinki, si tu mets un maillot de bain c'est ton droit mais par contre ne regarde pas chelou les gens qui eux, n'en mettent pas. Car c'est toi le pas-normal dans l'histoire.

3) Euh, la je sais pas trop quoi dire. Vous m'expliquez les gars ?

Tallinn (Oui je préfère prendre des photos qui n'ont souvent rien a voir avec rien) 
(On s'arrêtait à tous les stands pour goûter leur amandes caramélisées et ensuite on disait merci et on partait)
24
24
Publié le 28 septembre 2016

Lundi soir, on a fait un International Dinner avec le groupe de la résidence. Chacun devait cuisiner une spécialité de son pays, et l'apporter pour partager avec tout le monde. C'était bien sympa, chacun s'est donné du mal et a cuisiné ! Ce qui est un peu compliqué quand même car dans les chambres on a pas de four, donc dès que tu penses à un truc un peu élaboré t'es bloqué.

Avec Camille on a fait des crêpes bretonnes, c'était trop bon. Les espagnols ont fait des tortillas, les français du pain perdu, l'allemande de l'Apfelstrudel, et il y avait pleins de mets de toutes sorte à déguster sur la table, si bien qu'on a tellement voulu goûter a tout et on s'est tellement jeté sur la nourriture qu'au bout de 10 minutes l'International Dinner était finit presque, on a carrément abusé ! Mais c'était super.

Hier soir c'était la Suomi Night (Suomi = Finlande en finnois) à Käärmenpesä, le clubhouse pharma. C'était pour tous les étudiants internationaux de Viikki Campus. Il y avait un sauna (evidemment), de la Finnish food, et des jeux. On a joué au twister, j'avais l'impression de faire un pas en enfance, mais on a bien rigolé.

On commence à réfléchir a ce qu'on va porter lors de notre voyage en Laponie. La pluie est arrivée aujourd'hui pour le long mois d'octobre, et l'hiver approche à grands pas, il faut prévoir des vêtements chauds. Sinon, speaking about, on a booké Stockholm et Copenhague (c'est tout bientôt). Et Moumys vient me voir fin du mois, alors j'ai de bonnes perspectives en vue.

Je vous laisse sur ce beau coucher de soleil, avec en prime une petite photo de moi domptant un Banby. (c'est pour toi Lionel).

25
25
Publié le 4 octobre 2016

J'y crois pas, ca fait 44 jours que je suis à Helsinki ! Dingo !

44 jours de vie finlandaise. Je dois vous raconter quelques faits sur ces finlandais qui m'ont marqué au début, mais qui maintenant paraissent normaux.

Les finlandais adorent jouer aux jeux, plus particulièrement aux machines à sous. C'est-à-dire qu'il y en a dans les supermarchés, dans les bars, dans les ferrys, et même dans les R-kioski (les genre de marchands de journaux-boulangerie). Au début c'est vachement surprenant, parce que partout les finlandais dépensent leur argent aux machines à sous, après avoir fait les courses par exemple, ou alors le matin a 9h quand tu vas prendre un petit pain avant une rando, y en a déjà qui jouent. Weird.

J'ai pris une très mauvaise habitude ici, c'est la tartine de beurre après le repas. Ici, pas moyen de passer outre. Même pas au restaurant universitaire, c'est systématique. Ils font tous ça !

Chaque jour je me dis "tiens c'est fou ça, faut que je leur raconte" mais après ca devient tellement habituel que j'oublie. Je vous raconterais d'autres anecdotes finlandaises plus tard !

Ce week end, c'était un week end de sorties et de chill. On est allés à une nutella party avec la bande, sauf que à part un tier de cracotte qu'on ma donné, j'ai rien vu de "Nutella", un peu décue. Samedi soir, avec Camille on est allées à Kaiku, c'est un club techno, depuis le temps qu'on en cherchait un, on était trop contente ! Il y avait un concert d'un groupe français aussi, Gilb'r ça s'appelle. Seulement, on s'est trompé de boîte, car ils ont eu la bonne idée d'en mettre deux à côté, on pensait que c'était la même. On a pas remarqué tout de suite, et ensuite on a attendu une heure dans le froid pour rentrer dans la deuxième, mais heureusement la musique en valait la peine.

26
26
Publié le 4 octobre 2016

Dimanche après-midi, on a pris le bus avec Cam et on est allées sur l'île des écureuils. Enfin on l'appelle comme ça, mais en vrai c'est Seurasaari. C'est une île du golfe de la Finlande rattachée à la municipalité de Helsinki. (Je n'en reviens toujours pas que tu fait 20 minutes de bus un dimanche aprèm depuis la plus grande ville d'un pays et tu te retrouves face à la faune sauvage, comme ça, si naturellement)

Seurasaari, l'île aux milles écureuils 

Cette île compte d'innombrables petits écureuils bien mignons, que tu peux approcher sans soucis car ils viennent même te manger dans la main, c'est assez incroyable. Ca m'a fait réfléchir car je me dis que chez nous ils sont tellement peureux, alors qu'ici ils se sentent tellement plus en sécurité, je pense que eux aussi ressentent le bon vivre qu'il fait ici. On a donc passé pas mal de temps avec les petits écureuils, puis on est parties à la recherche du feu (qu'on croyait exister) pour faire cuire nos petites saucisses (au soja bien sur !) et nos chamallows façon Nuuksio, le parc national (vous me suivez ?😉). Finalement, après avoir fait 4 fois le tour de l'île, avoir tourné en rond bien 12 fois et avoir rencontré un genre de sanglier (je ne sais toujours pas ce que c'était), on s'est rendues compte qu'il n'y avait pas de feu sur l'île, même si Cam affirmait l'avoir senti. On a donc mangé au bord de la mer, (des saucisses froides, à la bonne franquette comme on dit chez nous) on a apprécié le coucher du soleil, et on a vu la tombée de la nuit.

J'aime les week ends dans la nature !

A la base il faut se dire qu'on voulait se baigner dans la mer une dernière fois, avant la venue du Grand froid. J'avais mis mon maillot, je m'étais pas dégonflée ! Mais j'ai mis le pied dans l'eau et j'ai dit non. Ca va pas ou quoi ?

Copenhagen J-3

27
27
Publié le 16 octobre 2016

Kopen hhagen ! Let's do this ! C'est ce qu'on se répétait avec Camille avant de prendre l'avion ce vendredi dernier. Levées à 4h du mat' c'était avec les yeux dans le brouillard qu'on se dirigeait vers l'aéroport ce matin là, à une heure si matinale que la capitale noircie par la nuit, était calme et on ne pouvait entendre que le bruit de nos valises sur le sol.

Le Danemark, j'étais jamais allée. A vrai dire on voulait voyager, du coup on a regardé la carte du monde dans google maps et on s'est dit, pourquoi pas Copenhague ? Après tout, c'est un pays nordique qui fait partie de la Scandinavie, il fallait donc y passer !

First Day

A première vue, les danois sont plus ouverts que les finlandais. Du moins, plus accueillants, et moins timides. Après avoir un peu (ok, beaucoup) galérer à trouver la maison, on est finalement arrivées dans notre air bnb, qui était en fait une maison de colocataires chacun plus étranges les uns que les autres. On s'est toute de suite senties bien, on savait pas trop pourquoi, mais c'était le genre d'endroit loufoque où tu sens tout de suite que tu vas passer un bon moment. En fait, nos hébergeurs, c'était des hippies ! Ils étaient vraiment tous babas cool, et je pense que ce n'est pas rare au Danemark. Ils partageaient la maison à 7 ! Moi qui pensais que j'avais une grande coloc a Strasbourg, c'était sans compter sur eux ! On a sympathisé avec eux et on a même pris l'apéro avec certains d'entre eux. On a aussi rencontré un chinois-australien (oui, ca existe) qui était aussi la pour quelques jours, et il est sorti avec nous le soir, en soirée électro. D'ailleurs c'était tellement dingue, on a trop adoré avec Camille ! On pouvait danser n'importe comment, personne ne nous connait ici après tout.

On a aussi fait l'agréable rencontre d'une danoise, qui ne devait pas avoir bien loin de 35 ans, mais qui nous a conseillé en matière de clubs. A la base elle ne faisait que nous indiquer le chemin lorsqu'elle a vu qu'on était un peu perdues, et finalement on a fait le trajet avec elle et on a bien discuté. Avec Cam on voulait visiter le quartier de Osterbro, un joli quartier attractif connu pour ses magasins de design et son parc, le plus grand du Danemark. On pensait être dans ce quartier jusqu'à ce que la danoise nous explique qu'on était pas du tout là, en fait. Ha ? Haaaaa...

Nyhavn, avec ses charmantes vieilles maisons

Comme de bons touristes, on est passées devant tous les monuments connus, de la petite Mermaid (symbole du Danemark) à Christiania, la freetown où on peut trouver un mode de vie alternatif, si je peux dire ça comme ça. On a tout fait à pied, pour frauder le moins possible. J'ai eu une petite montée d'adrénaline quand je me suis retrouvée nez à nez avec le contrôleur dans le train. Aussitôt rentrée, aussitôt sortie ! 😛 On était fières de nous parce qu'on l'a fait à l'ancienne, avec notre carte de la ville en main.

Christiania, la freetown

Les danois viennent dans les bars pour jouer à un jeu typique, c'est assez marrant, c'est comme un jeu de dames qu'ils transportent ou qu'ils louent dans les bars de la ville. Tout le monde y joue dans une ambiance cosy. (Un peu comme les jeux de cartes à la kfet pharma le midi à la fac)

Comme les finlandais, ils sont très portés sur le design. Dans la rue Jaegersborggade, (oui je devais la nommer, forcément #teamjager) du quartier de Norrebro, on a pu trouver une friperie sympa et on est allées boire un chai latte dans un des bars trendy.

Jaegersborggade, dans le quartier de Norrebro, le quartier multiculturel

Qu'est ce qu'il faisait froid ! Ça par contre c'était l'horreur, si bien qu'on est allées visiter un musée pour être un peu plus au chaud. Je garde un super bon souvenir de ce voyage, voici quelques photos...

Memories of Copenhagen

Moumys in Helsinki : J-12 !

28
28
Publié le 27 octobre 2016

J'ai du vous le dire, ou peut être pas en fait, mais le sauna est un incontournable de la société finlandaise.

Où que vous vous trouviez en Finlande, vous ne serez jamais loin d'un sauna. On en compte plus de 2 millions pour 5,2 millions d'habitants. Nombre d'endroits tout à fait inattendus en abritent. C'est pour les Finlandais une véritable culture et le sauna entre dans presque toutes les prescriptions thérapeutiques comme dans les relations sociales, qu'il s'agisse de rencontres amicales ou professionnelles. Pièce familiale réservée à l'hygiène, le sauna traditionnel servait aussi aux femmes pour mettre leurs enfants au monde, tout comme à fumer les saucisses. Etre invité au sauna familial constitue un honneur, tout comme être convié à un dîner.

L'été, à la campagne, vous pouvez vous flageller légèrement avec un bouquet de jeunes branches de bouleau feuillu, appelé vihta ou vasta, pour stimuler la circulation sanguine et la transpiration. Lorsque la chaleur commence à vous peser, un plongeon raffraichissant dans la mer ou le lac s'impose avant de retourner à l'étuve. La nage et l'alternance chaud/froid font tellement partie intégrante de l'expérience qu'au coeur de l'hiver les Finlandais creusent un trou dans la glace pour sauter à pieds joints dans l'eau.

Kuusijärvi Sauna, Vantaa, Finland 

On devait donc essayer. Bien qu'au premier abord, sauter dans le lac froid avec une température extérieure de 3°C paraissait un peu compliqué, on ne s'est pas défilées, et maintenant, on peut dire qu'on est des vraies finlandaises.

C'est dans un sauna a fumée, on-ne-peut-plus traditionnel, dans un parc national près de Helsinki, qu'on a réalisé notre baptême. Plongées dans la culture à fond, au milieu de finlandais seulement, c'était pour nous incroyable et on était tellement heureuses de vivre ça, loin des coins touristiques et loin de tout, finalement.

29
29
Publié le 27 octobre 2016

C'est notre semaine de week-off, alors sous peine de ne pas pouvoir aller dans la région des lacs pour l'instant, on est allées visiter une petite ville à 2h à l'ouest d'Helsinki. Turku est l'ancienne capitale de la Finlande, et la plus vieille ville du pays. Le lien étroit qu'entretenait de longue date la ville avec la Suède poussa en effet l'occupant russe à transférer en 1812 la capitale à Helsinki et à cantonner Turku à un rôle marchand. Le carillonnement de la cathédrale de Turku retentit dans tout le pays à la radio à midi.

Comme la plupart des villes finlandaises, Turku est une ville estivale. Seulement, c'était en ce jour que la neige est arrivée, le 25 octobre. Du coup, je pense que la plupart des finlandais commencent à hiberner et il n'y avait pas grande animation. On voulait visiter le musée de la pharmacie, mais celui ci étant fermé, on a délocalisé à Uusi Apteeki, une ancienne pharmacie dont les comptoirs en bois ont été transformés en tables, et qui est désormais un bar sympa.

Turku, ancienne capitale de la Finlande 

On a rencontré une finlandaise par hasard, elle a voulu nous aider en nous voyant tourner la carte de la ville dans tous les sens, puis je lui ai proposé de rester boire un café avec nous. Spontanée, elle a accepté et on a passé une bonne partie de l'après midi avec elle, à parler du système d'éducation finlandais, des universités, et même de politique TOUT CA EN ANGLAIS, évidemment. On était fières de nous.

Que j'aime les petits aléas de la vie, me lever le matin et ne pas savoir qui il y aura sur mon chemin.

Soit dit en passant, il commence à faire très très très très froid Mama Mia, je reçois des mails de la résidence avec pour objet : "Winter is coming", c'est limite flippant !

30
30
Publié le 27 octobre 2016

Mes copines sont super cools ! J'ai reçu hier une lettre à travers la porte des filles, bien qu'on habite dans la même résidence, avec une invitation écrite pour une "princess movie party". On a fait une pyjama party cette nuit, comme si on avait 12 ans. On a mangé des chips et des sucreries, on s'est fait des tresses dans les cheveux et on s'est mis du vernis à ongles. Ça peut paraître inintéressant j'imagine, de vous raconter ça, mais vraiment j'ai passé une bonne soirée, et ce matin le brunch était parfait. Merci les copines !

International Sleepover Night

Ce soir je vais à une soirée "Drink and Draw" dans un bar, avec des modèles en live à dessiner, je suis impatiente, je me demande ce que ça va donner.

Moumys vient me voir demain, après plus de 2 mois qu'on s'est pas vues (du jamais vu !). Je vais la chercher à l'aéroport vers 14h, je suis super excitée !

Je voulais aussi vous remercier de me suivre, j'ai été étonnée d'apprendre que certains d'entre vous, dont je ne m'attendaient pas, prennent du temps pour lire mon blog chaque semaine et s'intéresse à mon aventure. On me dit que les photos sont belles, que ça donne vraiment envie de partir. En tout cas si vous en avez l'occasion je ne peux que vous conseiller de le faire.

Ca me fait chaud au coeur et m'encourage à prendre du temps pour l'écrire et y mettre des photos. Merci !

31
31
Publié le 19 novembre 2016

Salut les copains ! Je sais ca fait un bye. Vous me croyez ou pas, mais depuis que je suis ici, ca a été le mois le plus intense, donc très peu de temps (oui ca fait un peu ministre mais croyez moi je fais tellement plus de choses que dans mon bon vieux pays !) Mais still there, donc je vais vous raconter 😀

Il y a deux semaines, ma petite Maman est venue le temps de 4 jours pour me visiter à Helsinki, wouaw, ca fait du bien ! Je l'ai donc cherchée à l'aéroport, autant vous dire que c'était émouvant quand j'ai vu arriver la personne qui compte le plus pour moi ici, en Finlande quoi ! Elle est quand même aventurière, merci Moumys.

Le temps de lui montrer mon petit chez moi, qu'on est parties faire un petit tour en ville. Ensuite, on est allées manger thai, on a cherché une adresse sympa dans mon book. Le lendemain, c'était journée sportive puisqu'on a loué des vélos. Je voulais vraiment faire ressentir à ma maman ce que j'ai ressenti ici, soit le bon vivant que dégage cette ville. On a donc longé la mer, pour atteindre mon café préféré. Il faisait bien froid, mais c'était vraiment agréable de partager ce moment car en France, on ne fait pas ce genre d'activités ensemble.

Le lendemain, on est allées visiter l'île des écureuils, dont je vous ai déjà parlé. Cette fois, on a eu la chance de les nourrir, enfin plutôt moi, car ils venaient jamais chez elle, on a bien rigolé !

Le dernier jour, on est allées au Sauna traditionnel et devinez quoi : Maman s'est baignée dans le lac, comme une vraie finlandaise ! GOOD JOB MUMMY ! J'étais tellement fière d'elle ! Au téléphone quand je lui raconte elle me dit que je suis pas normale de faire ça, et pourtant, elle a joué le jeu pleinement ! Au top ! Les finlandais du sauna étaient super sympas avec nous et avaient compris que c'était le baptême pour Moumys, donc ils étaient aussi excités que nous de cette expérience. Le lac faisait 1 degré, et le sauna 115. Des folles. Enfin nan, des finlandaises. Des vraies.

On est allées griller des saucisses et des chamallows au feu. J'avais choisi d'emmener Maman dans les endroits que j'avais préféré jusqu'à présent, et je crois que Maman garde un bon souvenir de la Finlande. En tout cas moi, je garde un très bon souvenir des moments passés, des fous rires (oh oui il y en a eu !), de tout, finalement. Merci Maman d'être venue, t'es la meilleure.

Moumys <3
32
32
Publié le 19 novembre 2016

Le départ de Moumys n’était pas des plus faciles, mais j’ai vite retrouvé ma vie ici, puisqu’après l’avoir accompagnée au train a l’aéroport a 4h du mat’, il fallait se préparer pour aller en cours. Retour à la réalité. Enfin bon quand je dis cours, on s’entend hein, c’est pas comme en France, ici, ca me dérange un peu moins d’y aller. D’ailleurs j’y vais, c’est déjà une différence ;)

Le jour d’après, il a neigé pour la première fois à Helsinki. On avait parié quel jour il neigerait pour la première fois, j’ai dit le 1er novembre, pour le chiffre. Finalement, dans la nuit du 1 au 2, sans prévenir, 15 centimètres de neige a perlé sur la ville. Je me suis levée toute contente du coup.

Winter is coming

Qui dit neige dit glissant, il n'a pas fallu attendre très longtemps pour expérimenter ma première chute. Un pied devant l'autre, marche droit devant toi, et viouuup ! Par terre. C'était bien drôle, c'était la première fois mais on sait tous que ce ne sera pas la dernière.

WINTER IS COMING ! La neige, la neige !!!!! Le 2 novembre niark niark

33
33
Publié le 19 novembre 2016

PiE, Pharmaceuticals in Environment était un séminaire auquel je me suis inscrite, sans savoir vraiment ce que c’était, plutôt parce que « Environment » sonnait proche de la Finlande et de mes intérêts. C’était donc sans grande connaissance que je mettais les pieds dans un séminaire intensif de 3 jours pour PhD students (doctorants), professeurs, et docteurs. Ha, sympa, les gars j’ai même pas un Bachelor, qu’est ce que je fais ici, Danaé comment tu t’es encore fourgué dans cette galère.

Croyez moi, c’était dingue. Le premier soir, après les conférence, il y avait un « evening » dans un musée d’un parc national puis un repas. Du jour au lendemain je me suis retrouvée à un diner mondain avec des professeurs internationaux venus du Portugal, d’Allemagne, de Suède. Il fallait parler anglais, du coup. Problème. Parler, oui, mais parler de Science, euh bof quoi. J’ai même pris le bus avec mon professeur de chimie organique avec qui je suis en contact par mail. J’ai pas trop compris ce qui se passait, en tout cas, c’était super intéressant. Je ne connaissais personne donc j’étais un peu effrayée à l’idée de ces 3 jours, mais finalement j’ai rencontré une finlandaise super sympa, qui m’a même proposé de venir au congrès européen de pharmacie qui a lieu en Slovénie en avril prochain. Tout le monde s’intéressait à moi, car j’étais la plus jeune (forcément), et les regards à table étaient portés sur moi. Avec mon anglais bancal, je m’en suis sortie, mais j’aurais transpiré.

Nera, ma tutrice pharma, Suvi et moi 

C’était tout de façon du « pipi de chat » à côté de ce qui m’attendait. En effet, le jour de clôture du séminaire il nous a fallut faire une présentation (en anglais, bien sur), sur un thème choisi par les professeurs organisateurs. Je me suis donc retrouvée avec un docteur, 2 PhD, et une pharmacienne à côté de moi à devoir parler des effets des médicaments qui se retrouvent dans l’environnement, notamment sur les poissons qui nagent dans l’eau contaminée par toutes sortes de médicaments. Honnêtement je n’avais pas pensé à ça, c’est super intéressant. Par contre, va t’y coller, à faire un power point, une présentation, comme ça, sans préparation. Ha j’étais pas bien. Et pourtant. Ma tutrice m’a dit que personne n’aurait pu imaginer d’où je viens, je me suis fondue dans la masse et j’ai fait un bon travail. Quelle reconnaissance. Merci Nera. C’était intense.

Mais j’en sors grandie.

Le dernier jour on a visité une station d’épuration des eaux. Je me rendais pas tellement compte, mais vraiment, faites attention à ce que vous jetez dans vos toilettes ! (Je m’égare, mais je vous poste une photo de certains objets qu’ils ont retrouvé, c’est assez hallucinant)

34
34
Publié le 19 novembre 2016

On est sortis avec les gens de la résidence vendredi. J’avais prêté mes clés à ma copine pendant la soirée et puis évidemment, je suis rentrée chez moi sans. J’étais donc bloquée à -11 degrés devant ma porte a 4h du matin, c’était sportif. Anyway, ca s’est bien terminé. Mais ca annonçait la couleur du we.

Le lendemain, on est allés au SitSit pharma. Les SitSit sont des soirées typiques finlandaises ou tu partages un repas et tu chantes toute la soirée chaque fois que quelqu’un se lève (donc tout le temps). On était tous trop beaux, ca me faisait penser à nos banquets pharma stras, mais c’était un peu différent. C’était drôle de chanter (du moins essayer) en suédois et en finnois. On aura bien rigolé.

International Pharmacy SitSit "Party with Gatsby" Kaarmenpesa

Et le surlendemain : STOCKHOLM.

Enfin, le bateau. Parce qu’en soit, Stockholm, on y était pour 4h. Le but de ce trip était la croisière en bateau, et comme il fallait une destination, ils ont dit Stockholm mais en soit à part le port j’ai pas vu grand chose. Enfin c’est pas le plus important, j’y retournerais pour visiter. C’était une croisière avec plus de 1000 étudiants Erasmus venus de toute la Finlande, d’Estonie, de Lettonie. J’abuse pas en disant 1000, franchement je m’attendais pas à ca. Mais c’était complètement dingue. On a eu un buffet, des soirées, le thème était « Pirates of the Baltic Sea ». Donc avec mes copines on a mit des bandanas et on est parties à l’aventure. Pour le reste, ce qui se passe sur le bateau reste sur le bateau.

"Pirates of the Baltic Sea" Helsinki --> Stockholm, ESN Finland 13/11/16

J’ai rencontré énormément de personnes ces derniers temps sur mon chemin et franchement je kiffe de plus en plus mon Erasmus. J’ai pris mes billets d’avion un moment de solitude ou ma vie en France me manque, mais en fait j’ai tellement pas envie de rentrer. Vraiment pas ! Je suis trop bien ici.

35
35
Publié le 19 novembre 2016

Hier, je suis allée interviewer un chercheur. Normal. En anglais. Normal. Quand je pense que 2 mois auparavant je pouvais a peine faire une phrase que j’appelle correcte. Le pire dans tout ça c’est qu’à la fin, il me dit, comme ça, juste comme ça : « In fact, you do have a great advantage. You have a good English and I can clearly understand you » Ha ? Bah merci monsieur le professeur-docteur-directeur de la finnish pharmacy society.

Je suis sortie de mon confort et je lui ai envoyé un mail, en lui demandant si je pouvais le rencontrer, car son domaine de recherche m’intéressait. J’y suis allée au culot, c’est ensuite seulement que j’ai vu son CV et la j’ai pris peur je me suis dit il va me prendre pour une guignol. Donc je me suis renseignée sur l’actualité de ses recherches, sur son passé, ses projets. Et ca s’est super bien passé, je suis bien contente, c’était super intéressant et j’ai appris pleins de choses, notamment sur la neuroscience et bien sur aussi, du career counseling.

J’essaye de trouver des petits moyens de progresser et d’apporter quelque chose aux autres aussi, comme je peux. Pour la semaine prochaine, je me suis inscrite à un « coffee meeting » où je vais parler de mes études pharmaceutiques en France la semaine prochaine ainsi de l’université de Strasbourg à des étudiants finlandais qui souhaiteraient faire un échange. Bon je vais pas leur mentir et leur faire croire à un El Dorado, « si tu parles pas français viens pas parce que la bas on est des grosses charrettes en anglais. »

Je me suis aussi inscrite à un student panel pour parler des opportunités de carrière et pour gonfler un peu aussi mon CV, j’avoue. Prenons ce qui est à prendre 😀

36
36
Publié le 19 novembre 2016

Hier matin, je suis allée a un "Farmasian Päivät", c'est la National Pharmacy Conference organisée une fois par an dans la capitale, avec des pharmaciens, exposants, venus de toute la Finlande. Seuls quelques étudiants étaient présents, on a obtenu des places grâce à un site visit qu'on a fait, et comme on est des étudiants de Marja, qui donne des conférences. On a seulement pu aller à l'exposition, où il y avait énormément de gros groupes pharma, qui donnaient des médic, des crèmes, et j'en passe. On a pu parler avec certains d'entre eux, mais avec Camille notre but c'était de ramasser le plus de "goodies" possible. Bref, Noel avant l'heure.

National Pharmacy Conference, Pasila, Helsinki 18/11 

Noël c'est cours mais c'est intense. Donc ce n'était que la première partie. Hier après midi, on est allés visiter Fazer, qui est une chocolaterie finlandaise. Pour les finlandais, c'est culte, ils ne mangent que ça. C'est vraiment une culture du pays, il y a des chocolats Fazer partout. Il y a a même des cafés dérivés de la chocolaterie. En fait, si je devrais donner une spécialité culinaire finlandaise, je dirais Fazer. J'ai donc pris la voiture avec ma tutrice, (que ça fait du bien de se faire emmener en voiture, ca faisait bien longtemps !) et on s'est rendus avec le groupe pharma exchange à la chocolaterie. On a pas pu, évidemment, visiter la production, c'était plutôt un musée. Par contre la meilleure partie de la visite, c'est qu'à la fin, on pouvait manger TOUS les chocolats qu'on voulait. TOUT ! Je rigole pas ! C'était incroyable, c'était un rêve, comme un enfant dans un magasin de jouets. Ca en France, jamais. Il y avait un arbre que je pensais décoratif, rempli de chocolats, et en fait non on pouvait tout gouter. Gratuitement, comme ça, a l'aise blaise. Enorme. Au début j'osais pas, je me suis dit que je vais avoir une mauvaise surprise à la fin. Mais non, au contraire, on a encore reçu des chocolats à la fin. C'était du pur bonheur. A DREAM

Fazer, mon bon Fazer merci pour ce rêve enfantin

Hier soir on a fêté l'anniversaire de mon accolyte, Cam aka Marie Jo aka Stephanie. Elle aime pas fêter son anniversaire, donc j'ai eu un coup de pression parce que j'avais mis de mèche toute la résidence pour chanter "Happy Birthday". Pour passer inaperçue, c'était loupé. Mais bon, je crois qu'elle a aimé ma surprise.

Ce soir, on va au restaurant avec les gens de la résidence, on a réservé pour 30 personnes, ca va être un International Dinner, mais délocalisé cette fois. Et puis demain, ON PARS EN LAPONIE ! Je suis surexcitée à l'idée de voir les huskies, les rennes, et peut être même les aurores boréales ! I hope so ! Il va probablement faire très froid. Je vais probablement mourir de froid, mais dans le cas contraire, je viendrais donc dans une semaine vous raconter mes prochaines aventures ! See you guys !

Let's go Lapland !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

37
37
Publié le 20 novembre 2016

2 petites photos de hier soir 😀

Unihome's crew 

Pour ceux qui veulent suivre mon aventure en Laponie Day per Day, voici mon programme : (Nov 20st-26th)

Day 1 : Sunday : CE SOIR EN FAIT AAAAH ! : 21h departure de la Railway Station by bus.

Day 2 : Monday : Arrival in Rovaniemi 10h. Rovaniemi = village du père Noêl, connu dans le monde entier. Visite de l'Arktikum Museum, visite de Santa Claus village. 18h30 : Arrival in Saariselkä, installation dans les cottages et petit sauna perso.

Day 3 : Tuesday : 11h30 : Departure for the Husky Safari. 17h15 : Departure for Aurora Reeinder. (traineau, aurores boréales et soupe chaude laponne)

Day 4 : Wednesday : Snowshoe Safari dans la neige et repas au coin du feu.

Day 5 : Thursday : 6h45 : Departure for Arctic Ocean Tour en Norvège, baignade dans la mer. 19h30 : Back to Finland. 23h : Student Party

Day 6 : Friday : 11h30 : Checkout, free time (luge, spa). 17h : Departure back home. 20h : Stop at Rovaniemi.

Day 7 : 06h30 : Arrival in Helsinki, railway Station. 7h30 : DODO !!!!!

38
38
Publié le 13 mars 2017

Comme vous l'aurez compris, depuis mon voyage en Laponie je ne suis plus revenue poster mes petites étapes sur mon carnet de voyage.

Mon voyage en Laponie était merveilleux. Ensuite tout s'est accéléré. J'ai passé mes examens et je suis rentrée en France 1 mois pour les fêtes auprès de ma famille et de mes amis. Quand je suis revenue, c'était un peu un nouveau départ, j'ai eu beaucoup de travail, et j'ai retrouvé mes amis d'ici. En fait, j'ai construit quelque chose ici, je me sens un peu chez moi maintenant, donc je n'étais plus trop dans le mood d'écrire mes aventures, j'ai préféré vivre le moment présent et mettre la priorité à mes aventures, vivre à fond ici, et être avec mes amis le peu de temps où je n'étais pas en vadrouille.

Seulement, j'avais toujours ce blog en tête, d'autant que j'étais étonnée et ravie de savoir que j'intéressais de réguliers lecteurs, ce qui ne m'a pas donné le courage de cliquer sur le bouton "mon voyage est terminé", trop triste car il ne l'est pas. Je vais donc essayer de revenir de temps en temps poster des photos car j'y suis bien attachée quand même.

Merci à ceux qui sont toujours là.

39
39

Si je devais décrire en un mot ce voyage : merveilleux. Je fais souvent référence à Alice au pays des merveilles, et bien là j'étais Alice, et le pays des merveilles c'est la Laponie. Et le pays des merveilles existe bien croyez moi. C'est le genre de lieu qu'on décrit dans les histoires qu'on raconte aux enfants à Noël. Une nature tranquille, où vivent ensemble les rennes, les huskies, les Sami (peuple Lappon) et bien évidemment, le père Noël (qui est plutôt sympa d'ailleurs). Je vous laisse apprécier par vous même.

Le dernier jour, en Norvège, on eu la chance de voir des aurores boréales, qu'on a espéré toute la semaine. C'était un pur moment de bonheur ; on était en train de faire un sauna et la on coure dehors pour se baigner dans l'océan arctique et les aurores dansaient dans le ciel, juste au dessus de nous. Merci Dame Nature.

Lappi 
40
40
Publié le 13 mars 2017

Après la Laponie, je n'avais carrément plus envie de rentrer en France mais je suis retournée à la maison en Alsace retrouver les miens, les retrouvailles étaient chaleureuses et je me sentais très attendue. J'ai pu profiter de ma famille et de mes amis, j'étais très occupée. Cependant ma bien aimée Finlande n'étais jamais loin, et c'était avec grande hâte que j'y retournais en janvier dernier.

Salut la famille, les amis, le frère