Longtemps ravagé par la guerre, le Nicaragua mérite pourtant que le voyageur y prête attention ! Ses vestiges coloniaux, sa nature volcanique et ses nombreux lacs rendent le pays attachant.
Carte du Nicaragua
Drapeau
🇳🇮
Monnaie
Cordoba nicaraguayen NIO
Heure locale
06h11
Séjour
Pas de visa
Sécurité

Le Nicaragua est le plus grand pays d'Amérique centrale. Connu sous le nom de « pays des lacs et des volcans », le pays abrite de vastes terrains volcaniques, des forêts nuageuses éthérées, ainsi que des villes coloniales historiques et des côtes merveilleusement accidentées.


Le Nicaragua est connu pour sa nature sauvage, sa faune exotique, ses paysages époustouflants et ses cultures indigènes uniques.

Nicaragua-Amérique-Latine
Nicaragua-Amérique-Latine
La Lagune de perles 

Le plus grand lac d'Amérique centrale se trouve au Nicaragua

Le lac Nicaragua est un lac d'eau douce d'origine tectonique. Avec une superficie de 8 264 km2, c'est le plus grand lac d'Amérique centrale et le 19e plus grand lac du monde par sa superficie.


Le lac Nicaragua a une profondeur maximale de 26 m. Le fleuve San Juan draine le lac dans la mer des Caraïbes. Bien que ce soit un lac d'eau douce, des requins, des tarpons et des poissons-scies y vivent. Le lac compte également plus de 400 îles volcaniques.


Le Nicaragua est un pays d'une incroyable beauté naturelle

Les paysages du Nicaragua, particulièrement magnifiques et variés, font de ce pays un paradis pour les amoureux de la nature. On y trouve des volcans, des habitats d'eau douce et marins, des forêts tropicales humides, et des mangroves. Les divers habitats du pays abritent une multitude d’animaux, dont 170 espèces d'oiseaux.


Une variété de mammifères inhabituels comme le singe-araignée de Geoffroy, le jaguarundi, le margay, le paresseux à trois doigts, le tamandua du Nord et les tatous vivent dans le pays. Les populations de tortues de mer qui nichent sont présentes le long du littoral. Le lac Nicaragua et le fleuve San Juan abritent également des requins-taureaux.


Description du Nicaragua



Pourquoi vous devriez envisager le Nicaragua ?

Le Nicaragua, limitrophe du Costa Rica, est l'un des plus beaux pays des Amériques. C'est le plus grand pays d'Amérique centrale et le moins peuplé. Il possède un littoral spectaculaire sur le Pacifique, de longues et douces plages dans les Caraïbes, ainsi que des volcans et des lacs d'eau douce qui parsèment l'arrière-pays vallonné.


Des milliers d’étrangers viennent y couler une retraite paisible. Ils s’installent principalement dans la charmante ville historique de Grenade, attirés par son architecture coloniale, ainsi qu’à León, ou encore le long des vastes plages de la côte Pacifique à San Juan del Sur, Tola, Popoyo et Gigante. La charmante ville de Matagalpa et ses environs sont un lieu de retraite en plein essor, avec un climat de montagne frais et une vie au bord du lac.


Le Nicaragua possède de magnifiques villes coloniales


Grenade est l'exemple parfait d'une ville coloniale : rues pavées, couleurs vives, églises magnifiques, places aérées et grands musées. Située sur les rives du lac Nicaragua, elle n'est qu'à une heure de la capitale Managua et constitue la plus grande attraction touristique du pays. Une autre étape est la ville de León, située à deux heures au nord de Grenade (et à une heure de Managua) et dont le charme n’a rien à lui envier.


C'est un paradis volcanique parfait pour l'aventure.

Le Nicaragua est connu comme le pays des lacs et des volcans. Il y en a 19 dans le pays et la plupart sont actifs. Le Nicaragua offre quelques-unes des meilleures randonnées sur les volcans du continent. Si vous souhaitez vivre une aventure inoubliable en gravissant l’un d’entre eux, assurez-vous d'engager un guide pour votre sécurité.


La minuscule Isla de Ometepe (accessible en ferry depuis Granada ou San Jorge, à 6 km à l'est de Rivas) compte deux volcans : Maderas et Concepción. Le Nicaragua est aussi le pays où le volcano boarding a été inventé. Il s'agit d'une expérience étonnante où des voyageurs intrépides glissent du sommet d'un volcan sur une planche de surf. Sensations fortes et adrénaline garanties !

Volcan-Chinandega-Nicaragua
Volcan-Chinandega-Nicaragua
Volcan de Chinandéga 

Choses à faire et à voir au Nicaragua


Si Granada, León et San Juan del Sur ont tendance à attirer les foules, n’hésitez pas à quitter ces villes et à sortir des sentiers battus afin de découvrir des paysages encore plus variés. Faites également connaissance avec des habitants sympathiques qui seront plus qu'heureux de vous faire visiter leur région et de partager un verre.


Randonnée à Miraflores

Situé près d'Estelí, Miraflores est une réserve naturelle qui abrite des fermes de café, des centaines d'espèces d'oiseaux et la plus grande collection d'orchidées du monde. Il est facile d’y passer quelques jours entre randonnée et détente. L'entrée est gratuite, mais il est vivement recommandé de prendre un guide pour en apprendre plus sur la flore et la faune (environ 12 euros pour un guide).


Explorez le Rio San Juan

Ce cours d'eau historique est une merveilleuse escale pour les amoureux de la nature qui souhaitent s'adonner au kayak, à la pêche et à l'observation de la faune. Malgré l'essor de l'écotourisme dans la région, les possibilités d'hébergement sont encore très modestes, et la couverture WiFi et téléphonique est rare. C'est l'endroit idéal pour déconnecter. Les excursions d'une journée complète dans la jungle coûtent environ 50 euros. Malheureusement, ce cours d’eau qui traverse le pays et relie la mer Caraïbes au Pacifique est régulièrement envisagé comme un nouveau canal pour faire traverser des bateaux de marchandises.


Détente au lac d'Apoyo

La Laguna de Apoyo est un plan d'eau de toute beauté qui se trouve sur le cratère du volcan Apoyo, à 4 km de Grenade. Cette oasis de 200 mètres de profondeur est l'endroit idéal pour se baigner, faire du kayak, pêcher, faire de la voile ou simplement profiter de la vue.

Les auberges proposent des excursions d'une journée au départ de Grenade pour près de 7 euros qui comprennent une navette aller-retour et incluent l'utilisation des installations d'une autre auberge, des kayaks et des bouées pour se baigner.


Visite d'une plantation de café

Le café est le principal produit d'exportation du Nicaragua et Jinotega, la région brumeuse et montagneuse du nord, produit plus de 80 % de la production du pays. Vous pouvez visiter cette plantation pour découvrir le processus de fabrication du café par les agriculteurs locaux.


Vous pouvez également participer à une visite guidée autour du café dans l'un des ecolodges/hôtels qui parsèment la région.


Visite de la réserve de biosphère de Bosawas

Bosawas est la deuxième plus grande forêt tropicale de l'hémisphère occidental. Elle abrite des jaguars, des tapirs, des singes-araignées et des aigles harpies.

Une grande partie de la population d'oiseaux du pays (600 des 790 espèces) se trouve ici, ce qui en fait un lieu privilégié pour l'observation de la faune et des oiseaux. Des excursions de plusieurs jours sont possibles, au cours desquelles vous pourrez :


  • vous immerger dans la nature,
  • faire des randonnées dans les forêts de nuages,
  • vous baigner dans les cascades
  • rencontrer les communautés indigènes Mayangna et Miskito.


Explorez l'archipel de Solentiname

Isolé à l'extrémité sud-ouest du Lago de Nicaragua, l'archipel de Solentiname est un groupe de 36 îles connues pour leurs collections d'art primitif, leur avifaune et leur mode de vie décontracté. Il est préférable de se baser à Mancarrón et d'organiser des excursions d'une journée vers les autres îles voisines pendant votre séjour. Il faut compter environ quatre heures de route entre Managua et San Carlos, puis deux heures de bateau pour rejoindre le quai de Mancarrón. Il n'y a pas de distributeurs automatiques de billets sur les îles, alors pensez à apporter de l'argent liquide.


Faites vos courses sur les marchés de Masaya

Faites le plein de rhum, de café, de hamacs et de céramiques aux marchés de Masaya, dans le parc national de Masaya, près de Managua. Frayez-vous un chemin à travers les étales et imprégnez-vous de l'atmosphère colorée.

Bien qu'il y ait beaucoup d'objets touristiques ici, il y a aussi beaucoup d'objets artisanaux faits à la main. N'hésitez pas à faire du troc et n'ayez pas peur de vous éloigner. Le jeudi, la « Nuit des réjouissances » hebdomadaire propose des danses traditionnelles, de la nourriture locale et de la musique. Le marché n'est qu'à trente minutes de Managua.

Fete-san-sebastian-Diriamba-Nicaragua
Fete-san-sebastian-Diriamba-Nicaragua
Fête de San Sebastian à Diramba 

Comment se déplacer au Nicaragua ?

La plupart des grandes villes disposent de transports publics, les billets de bus coûtant moins de 525 NIO (0,15 USD). Il est à noter qu’il n'y a pas de train au Nicaragua.


Bus

Les chicken bus (c'est-à-dire les bus scolaires transformés) sont le moyen le moins cher de se déplacer. Ils sont lents et s'arrêtent souvent, mais leurs prix sont très bas (environ 1 euro par heure de trajet).

Si vous recherchez un voyage plus confortable, réservez auprès d'une compagnie d'autocars ou d'une mini navette privée, ces dernières sont climatisées avec des sièges rembourrés et disposent d'un espace de stockage pour vos bagages.


Avion

La Coseña, la compagnie aérienne nationale du Nicaragua, est basée à Managua et dessert la majeure partie du pays. Même si vous réduisez vos dépenses au minimum, vous devrez prendre l'avion si vous voulez visiter les îles Corn. Les billets aller-retour de Managua aux îles Corn coûtent entre 70 et 150 euros environ.


Location de voiture

Un 4x4 est recommandé si vous prévoyez de visiter des zones rurales. Il est également conseillé de se munir d'un permis de conduire international et de souscrire une assurance complète. Les prix commencent à environ 34 euros par jour.


L'auto-stop

L'auto-stop est relativement facile ici. Le plus souvent, vous serez pris en charge par des camionneurs (qui prennent généralement plaisir à échanger avec les touristes). Évitez toutefois de faire de l'auto-stop la nuit et assurez-vous que le conducteur qui vous prend n'est pas un taxi ou n'attend pas de paiement en retour. Il est utile d'avoir une pancarte et de connaître quelques notions d'espagnol.


Le climat au Nicaragua

Le Nicaragua a un climat très tropical avec deux saisons distinctes : une saison humide et une saison sèche. En général, les Nicaraguayens appellent la saison sèche l'été et la saison humide l'hiver. Le climat du Nicaragua est le résultat de sa situation dans une zone très humide entre les océans Atlantique et Pacifique.

Dans cette région, la saison des pluies dure généralement de mai à octobre, tandis que la saison sèche va de novembre à avril. Les mois les plus chauds sont mars, avril et mai, avec des températures allant de 32 °C à 34 °C.


Quand aller au Nicaragua ?

D'une manière générale, la saison sèche est la période la plus populaire au Nicaragua, non seulement parce qu'il y a moins de pluie, mais aussi parce que les températures sont agréables sans être étouffantes, ce qui permet de passer de bons moments sur la plage.

Pour éviter les foules et les prix élevés, visitez le pays pendant la saison des pluies. Les mois les plus pluvieux offrent également des conditions idéales pour le surf et des plages désertes pour profiter des vagues. N'oubliez pas que la côte caraïbe est plus pluvieuse que la côte pacifique.

Il y a quelques festivals importants au Nicaragua qui valent la peine d'être vus en personne, notamment le festival annuel de San Sebastian à Diriamba qui se déroule du 17 au 27 janvier. C'est une façon étonnante de célébrer une fête locale, avec des défilés colorés, de la musique traditionnelle et des buffets à tous les coins de rue.

Léon-departement-Nicaragua
Rue dans le département Léon  

Bon à savoir

Le pays est plus diversifié que vous ne le pensez. Les zones hispanophones couvrent la majeure partie de son territoire, mais il existe également des zones anglophones sur la côte caraïbe. Prenez un vol à destination de Bluefields depuis Managua pour voir par vous-même à quel point la vie est différente dans ces régions de la côte atlantique colonisées par les Britanniques.


Le Nicaragua est très exposé aux catastrophes naturelles

Le Nicaragua est situé dans une zone très active sur le plan tectonique et est extrêmement sensible aux éruptions volcaniques et aux tremblements de terre. Une colonne de volcans s'étend sur toute la longueur du pays.

Beaucoup d'entre eux sont actifs et certains sont même entrés en éruption au cours du XXIe siècle. Toutefois, le Nicaragua n'est pas seulement menacé par des phénomènes souterrains. Les ouragans et les tempêtes tropicales font aussi des ravages dans le pays assez fréquemment.


Vous pouvez facilement vous perdre ici

Au Nicaragua, les rues n'ont pas de nom et cela ne semble pas déranger les Nicaraguayens. Le pays a un système d'adresse unique. Demandez à n'importe qui de vous indiquer le chemin et il vous le dira en se basant sur les points de référence d'où vous partez.

Les bâtiments connus, les églises ou encore les hôtels sont utilisés comme points de référence et les directions à partir de ces points jusqu'à la destination finale sont fournies pour atteindre la cible. Aucun numéro ni nom de rue n'est utilisé pour donner ces directions. Il est facile pour ceux qui connaissent la langue locale et les points de repère de naviguer en utilisant ces directions, mais pour un étranger, cela devient une tâche particulièrement ardue. Il est donc très facile de se perdre au Nicaragua.


Autres activités à essayer

Nicaragua et ses petites cachettes dans les Caraïbes

Les surfeurs adorent les vagues de San Juan del Sur et les amateurs de soleil affluent sur les plages du Pacifique. Mais le Nicaragua possède son propre repaire caribéen, les îles Corn. Situées à 70 km de la côte caraïbe du Nicaragua, Little Corn et Great Corn sont isolées et magnifiques.

S'y rendre peut s'avérer un peu compliqué : il faut d’abord aller à Bluefields, sur la côte caraïbe du Nicaragua, puis prendre l'avion ou le bateau jusqu'à l'île Great Corn, puis un autre bateau jusqu'à la petite île Little Corn. Mais le jeu en vaut la chandelle : imaginez des plages immaculées, du sable blanc, l'absence totale de voitures, de superbes fruits de mer, de la plongée et du snorkeling. Des paysages paradisiaques que vous n’oublierez pas!


Le Nicaragua, la destination idéale pour les voyageurs intrépides

La beauté naturelle brute et immaculée du Nicaragua constitue une toile de fond idéale pour pratiquer des sports d'aventure extrêmes et des activités de plein air.

Ici, vous pouvez faire de la tyrolienne dans les forêts de nuages ou faire de la randonnée sur le volcan Mombacho. Le volcano boarding à travers le terrain volcanique est un sport extrême au Nicaragua auquel seuls quelques intrépides s’essayeront.

Foret-Nicaragua
Forêt du Nicaragua   

Visitez l'ermite sculpteur de pierre

Près d'Estelí, dans le nord, vous trouverez Alberto l'ermite. Il vit ici depuis près de 40 ans et sculpte des figures et des pierres dans la jungle. Il est excentrique, gentil et incroyablement bien informé sur la flore et la faune de la région. Passez voir ses sculptures et apprenez-en plus sur sa vie dans la jungle.

Preparer son voyage en Nicaragua

Découvrez MyAtlas, le point de départ de vos voyages

Carnet de voyage à compléter depuis le web ou le mobile
Créez votre carnet de voyage en ligne depuis le web ou votre mobile
Carnet de voyage à partager facilement
Partagez facilement votre carnet en ligne avec vos proches
Blog de voyage à imprimer ou exporter en PDF
Imprimez en un clic le livre photo ou le fichier PDF de votre blog
Carnet de voyage gratuit et simple d'utilisation
Votre carnet de voyage MyAtlas est gratuit et simple d'utilisation.