EspagneVille

Guide Garachico

5/5
 |  | 14 voyageurs y sont passés
Garachico présente une riche architecture, une flore développée ainsi qu'un port de pêche. Elle fut reconstruite suite à une coulée de lave.
Carte de Garachico

Au fil des siècles, ce bout de terre des îles Canaries, située au nord-est de Ténérife, a su garder vif le flambeau d’une beauté sans cesse renouvelée.

Garachico-Mer-Ville
Garachico-Mer-Ville

Entre guerres et éruptions volcaniques, Garachico a su renaître de ses cendres, tout en conservant certains vestiges architecturaux qui témoignent d’une époque glorieuse. Une mémoire d’ailleurs enrichie aujourd’hui par de nombreux autres attraits touristiques. Cette remarquable résistance au temps, lui vaut depuis 1994, la déclaration de « bien d’intérêt culturel ».

Situé dans la commune de Icod-Doute-Isla Baja, le village balnéaire de Garachico s’étend sur une superficie de 29, 28 km². Entre ses rues entièrement pavées, ses piscines naturelles, ses plages envoûtantes et ses trésors architecturaux, le village a de quoi séduire plus d’un visiteur. Son histoire aurait cependant pu l’empêcher de bénéficier d’un tel attrait.

Après la conquête de l’île de Ténérife par l’Espagne à la fin du XVe siècle, Garachico est très vite devenu une plaque tournante de l’économie de la région. Il était à la fois un port commercial et un port de pêche, induisant de fait une forte activité économique au sein de l’île. Entre 1593 et 1744, ce fut d’abord les Anglais qui tentèrent de déstabiliser la vie pacifique de l’île, mais ce fut un échec.

Ensuite, de nombreuses catastrophes naturelles auraient pu avoir raison de l’île entière. Inondations, séismes et glissements de terrain ont été le lot année après année de cette terre, sans compter, pour finir, l'éruption volcanique du Trevejo, à proximité de Garachico, en 1706. Les activités florissantes des ports de commerce et de pêche furent ainsi entièrement arrêtées.

À la suite de cet épisode, le village de Garachico a dû céder son statut de poumon économique de l’île à Puerto de la Cruz.

En effet, la ville avait été entièrement dévastée par les laves, à l’exception de quelques bâtiments anciens qui font aujourd’hui son charme. Entièrement reconstruite depuis lors, Garachico a orienté son activité économique vers le tourisme.

Ce magnifique village a, malgré tout, conservé l’âme de la riche cité qu’elle était au moment où ses principaux habitants étaient des commerçants. Ce village d’environ 5000 habitants vous surprendra pour une expédition touristique inoubliable.


Grachico-blanc-ville
Grachico-blanc-ville

Pourquoi visiter Garachico

Le paysage de Garachico est un cocktail hautement savoureux pour l’âme tant les expériences à y faire sont diverses. Parmi ses principaux atouts figurent son riche patrimoine architectural, sa culture, et la sérénité qu’inspire son atmosphère.

Les îles Canaries sont une région autonome de l’Espagne, et font donc partie intégrante de l’Union européenne.

Toutefois, leur situation géographique leur permet de bénéficier durant toute l’année d’un doux climat. C’est pour cela que l’île de Ténérife, et particulièrement Garachico, est une destination très prisée des vacanciers européens. De plus, le faible décalage horaire entre Garachico et les métropoles européennes est un grand avantage pour les touristes qui souhaitent s’affranchir de cette contrainte.

Les touristes issus de régions chaudes s’y sentiront également à leur aise, peu importe la période de l’année où ils s’y rendent.

En outre, en raison du tourisme très développé dans la région, un très fort « melting pot » culturel s’y est développé à tel point qu’il peut paraître difficile de se sentir dépaysé, quel que soit l’endroit d’où l’on vient.

À quoi s’attendre à Garachico ?

Dans la zone côtière du village, d’immenses terrains sont dédiés à la culture de bananes. Lorsque les touristes s’aventurent un peu vers l’intérieur des terres, ils y découvrent également de nombreuses parcelles agricoles disséminées sur de petites propriétés personnelles.

À cela font écho une multitude de petites ruelles pavées baignées de soleil en été. C’est ainsi que s’exprime le côté campagnard du village qui est très vite contrasté par la zone balnéaire, où les plages de sable noir et de galets cohabitent avec de petites falaises.

Ces endroits sont fort prisés pour les baignades qu’ils offrent. Pour accentuer l’expérience balnéaire, les piscines naturelles d’El Caletón formées par l’écoulement des laves, constituent un lieu de baignade de choix. Il est à noter que le village dispose en plus d’un port de plaisance, qui permet aux visiteurs de se délecter des balades maritimes sur le bleu océanique de ses côtes.

Activités et lieux d’intérêts

Garachico propose une très grande diversité de lieux à visiter en dépit de sa superficie réduite.

Les « Casa » ou résidences historiques

La Casa de los Ponte est un hôtel particulier de la famille Ponte qui a fondé Garachico. L’hôtel a été bâti sur les ruines de leur ancienne maison familiale consumée par les flammes lors d’un incendie. Il s’agit de l’une des plus vieilles constructions de la région.

La maison du Marquis de la Quinta Roja est une belle résidence qui a abrité temporairement les moines franciscains après sa construction au XVIe siècle. Elle a été reconstruite par le premier marquis de la Quinta Roja au XVIIe siècle.

La maison-palais des Comtes de la Gomera est une grande bâtisse en pierres taillées, également connue sous le nom évocateur de Casa de Piedra. Sa remarquable construction, reprise entre le XVIe et le XIXe siècle après l’éruption volcanique, sait se faire admirer.

La Casa de los Molinos a survécu au passage des laves en 1706. Ce moulin à farine qui tournait autrefois afin de nourrir toute la commune, est, de nos jours, transformé en site d’exposition. S’il n’officie plus en qualité de moulin, les visiteurs peuvent tout de même y apprendre énormément sur l’activité de la région.

Le Château fort San Miguel a été érigé sous le commandement du roi Philippe II en 1575. Il servait à défendre Garachico contre les invasions et attaques de pirates.

Les églises et couvents

L’église paroissiale de Santa Ana. La construction de cette église, emblème de Garachico, a été entamée en 1520 avec la participation de Cristobal de Ponte, fondateur du village et de son épouse. La profonde détérioration que les laves ont infligée au bâtiment ne suffit pas à effacer sa mémoire, car elle a été reconstruite afin de perpétuer sa beauté. L’église abrite, entre autres, de splendides fonts baptismaux, et une image mexicaine de Jésus miséricordieux. L’ensemble, vu de l’intérieur comme de l’extérieur, forme un chef-d’œuvre artistique.

L’ermitage San Roque. Les habitants de Garachico ont bâti eux-mêmes cet ermitage au XVIIe siècle. Il se dresse dès l’entrée du centre-ville et n’a rien de complexe. Cependant, cela n’empêche pas qu’il fasse partie de l’identité du village.

Le couvent dominicain Santo Domingo et le couvent des Franciscaines conceptionnistes. Ces deux édifices ont échappé de justesse à la destruction par les laves. Aujourd’hui, ils conservent encore leur authenticité.

Garachico-Ancien-Culture
Garachico-Ancien-Culture

Autres lieux

Au nombre des lieux ouverts qu’il est possible de visiter à Garachico, on peut citer la Plaza de la Libertad. En ce lieu trône un monument en l’honneur de Simón Bolívar, un éminent Vénézuélien dont les origines ancestrales prennent racine à Garachico. Vous pouvez y faire escale pour une petite pause et déjeuner dans l’un des restaurants environnants avant de reprendre votre exploration. Il y a aussi les piscines naturelles de El Caleton, la place Juan Gonzales, le Tabacos Arturo, une boutique de souvenirs.

Enfin, n’oubliez pas de faire un détour vers un îlot sous forme de rocher, situé un peu au large, lors d’un passage à la plage de Garachico. Ce lieu préservé est célèbre pour la beauté de sa biodiversité.

Comment visiter Garachico

Pour visiter Garachico, pensez tout d’abord à vous procurer une carte de la commune. Vous pourrez en trouver une chez les marchands au prix de 3 € environ, une fois sur place. En raison du statut de « ville historique » qui peut être attribué à Garachico, il est préférable de se faire conduire par des guides pendant votre première visite. Vous pourrez de ce fait tirer un maximum de bénéfices de votre séjour dans ce lieu mythique.

Cependant, si l’histoire ne vous inspire pas trop, ou plutôt si vous avez fini de vous en délecter, rien ne vaut une balade à pied. Vous pourrez alors savourer la douceur de vivre qui y règne avec les couchers de soleil en bord de mer, rythmés par la valse des bateaux. La balade à pied y est d’autant plus facilitée par la superficie réduite de Garachico qui ne s’étend que sur 29 km².

Notez aussi qu'il est possible de louer des vélos sur l’île afin de rendre un peu plus sportive votre découverte des lieux.

La météo à Garachico

Comme sur toute l’île de Ténérife, le village de Garachico bénéficie d’une douce et constante température. Elle se situe très rarement sous les 20 °C, et ne dépasse presque jamais les 30°. Les pluies y sont plus ou moins régulières sans jamais être trop abondantes. Les habitués évoquent souvent un « éternel printemps » pour décrire une météo aussi agréable et propice au tourisme.

Garachico-Mer-Rocher

À proximité de Garachico

Avis de la communauté

1 avis
5/5

Votre avis


Vous avez visité cette ville ? Laissez un avis pour que l'ensemble de la communauté MyAtlas profite de votre précieuse expérience de voyageur !

S'inscrire Se connecter
E
errance

9 novembre 2017
Paisible village de pêcheurs de la côte Nord Ouest de Ténérife, Garachico fait parti de ces trésors à ne pas manquer. Partez à la découverte de l'architecture coloniale, en sillonnant les rues pavées, et ne manquez pas de boire un verre sur la magnifique place ombragée, au pied de l'église, et de vous rafraîchir en plongeant dans les piscines naturelles.

Excellent1
J'ai bien aimé0
Correct0
Je n'ai pas aimé0
J'ai détesté0

Preparer son voyage en Garachico

Découvrez MyAtlas, le point de départ de vos voyages

Carnet de voyage à compléter depuis le web ou le mobile
Créez votre carnet de voyage en ligne depuis le web ou votre mobile
Carnet de voyage à partager facilement
Partagez facilement votre carnet en ligne avec vos proches
Blog de voyage à imprimer ou exporter en PDF
Imprimez en un clic le livre photo ou le fichier PDF de votre blog
Carnet de voyage gratuit et simple d'utilisation
Votre carnet de voyage MyAtlas est gratuit et simple d'utilisation.