Carnet de voyage

Cinque terre

Par
4 étapes
1 commentaire
Par darius
Mai 2019
4 jours
Partager ce carnet de voyage
28
mai

Et c'est partie pour de nouvelles aventures ! Cette fois ci, notre périple nous mènera en Italie, pour un petit voyage de 4 jours aux Cinque terre, dans la province de La Spezia, entre Gênes (Genova) et Pise (Pisa).

Notre avion part de Roissy à 10h20, le rendez-vous à l'aéroport est à 8h50, comme on est un jour de semaine, on préfère prendre un peu de marge, rapport aux bouchons, et, même si le temps de trajet prévu est de 40min, on part vers 7h45 de la maison, en Uber. Finalement on arrivera à 8h30.

Nous avons droit à un bagage en soute, mais comme c'est un court séjour, on a rentré toutes nos affaires dans des petites valises de cabine, comme ça on n'a même pas besoin de passer au drop off des bagages (vu qu'on s'est enregistrés en ligne la veille et qu'on a déjà nos cartes d'embarquement), on passe direct la sécurité, et ça prend 10min max ! Comme on reste en Europe, pas de police ! En gros, à 8h45 on est en salle d'embarquement ! On est laaaaaarge ! Petite info : pour tous mes voyages maintenant j'utilise l'application FLIO qui me permet de scanner mes cartes d'embarquement dès que je les ai. Comme ça, ça me permet de toutes les stocker au même endroit et d'avoir une routine. En plus ça donne les horaires, les mises à jours des vols et des informations sur l'aéroport où on se trouve, c'est vraiment pas mal !

Je me prends un petit dej' au Starbuck, un café caramelito au lait d'amende plus une part de banana bread, je ne sais pas si vous saviez, mais au Starbuck, moyennant 0,70€ de supplément vous pouvez remplacer le lait de vache de n'importe quelle boisson par du lait d'amende.

L'embarquement débute à l'heure prévue, 9h50 et on embarque très vite, c'est un tout petit avion, il y a en tout 30 rangées de 4 sièges je crois.

Pas grand chose à dire sur le vol, tout se passe très bien et il ne dure que 1h15. On atterrit à 11h45 et notre aventure italienne commence ! Première épreuve : comprendre comment se rendre de l'aéroport à Levanto, à notre hôtel. Il n'y a aucun comptoir d'information, on se débrouille ! Bon, on savait qu'on prendrait le train, alors on va direct au distributeur de billets. Heureusement qu'il n'y a personne qui attend derrière nous car la machine est super lente, et comme en plus on n'est pas sur du trajet on est peut-être un peu plus lents. Au final c'est facile, on prend un billet qui nous mènera jusqu'à Levanto, même si il y a une correspondance. Ils nous en coûtera (seulement) 7,10€.

Notre trajet est simple : un premier train nous mène de l'aéroport à Genova piazza principe (environ 5min), départ 12h49, puis correspondance puis re-départ à 13h08 pour Levanto, dans un train qui met 2h ! Alors que le trajet peut ne durer qu'une heure, mais celui la était moins cher et surtout il nous évite d'attendre 50min supplémentaire sur le quai et arrive seulement quelques minutes après celui qui est plus rapide.

Maintenant, reste à savoir comment on rejoint la gare...aucune indication, c'est vraiment pas fait pour les touristes ici on dirait ! Plutôt que de chercher pendant 1h, je demande à un mec qui a l'air de travailler ici. Et heureusement, car en fait il faut prendre un bus qui va nous déposer à la gare qui est à peine à 2min de la, mais si on n'avait pas demandé, on chercherait encore !

Comme il nous reste plus d'une demi heure à attendre et que notre correspondance sera courte, on va acheter de quoi se sustenter à midi. On va dans le boui-boui de la gare. On prend un morceau de pizza pouilleux chacun ainsi qu'une bouteille d'eau. Quand on repart sur le quai, je tire la valise de Laetitia qui tout d'un coup me dit "ben elle est où la tienne ?", il se trouve que je l'avais oubliée dans le boui-boui ! Comme ce n'est pas ma valise habituelle et qu'elle ressemble à celle de Laetitia, je croyais que c'était la mienne, mais elle croyait que je lui prenais gentiment la sienne ! Du coup la mienne est restée sagement à sa place. Mais comme Laetitia s'en est aperçue assez vite, je l'ai récupérée sans heurts.

Le train arrive à l'heure et c'est parti pour environ 5min de trajet avant le changement...mais, le train à l'air de prendre du retard et on est de moins en moins sereins. Quand on arrive à Genova p.p. il est 13h04 et notre prochain train part à 13h08 (si on loupe celui la le prochain est dans 50min et n'est pas au même prix, alors on aimerait bien ne pas le louper...), on ne sait pas sur quel quai il faut aller...Laetitia sort vite et repère sur l'écran quai 1s, on monte un escalator avec des gens qui bloquent bien le passage et qui en ont rien à f...qu'on soit pressés pour ne pas rater notre train (et qui se poussent même pas !), on voit un panneau avec quai 1s, on court, on court, puis on perd le panneau ! Et pour cause, on avait mal lu le sens de la flèche du panneau. Encore une fois, heureusement que Laetitia s'en aperçoit vite, elle à un meilleur contrôle du stress que moi j'ai l'impression...bref, demi-tour, pour au final....se retrouver sur le même quai que celui du train dont on vient de descendre !!!! Le train est la, on monte (en demandant à une passagère si il va bien à Levanto), Bim ! On a notre train ! Mais ça aurait pu être beaucoup plus simple si on avait su qu'il ne fallait pas changer de quai ! (et si ça se trouve c'était le même train ! On ne sait pas, on comprend rien à leurs trucs...)

Cette fois on est tranquilles et on s'installe pour 2 de trajet ! Les trains sont pas hyper conforts mais c'est pas très cher alors ça passe largement !

On mange notre part de pizza qui, comme prévu de part son aspect, n'est pas très bonne puis on vaque à nos épisodes de séries, nos lectures ou notre musique. Après 2h de trajet on arrive au petit village de Levanto. Notre hôtel est à seulement 400m de la gare ce qui est très pratique, vu qu'on va prendre le train tous les matins pour aller dans les beaux villages des Cinque terre !

Lorsqu'on sort de la gare on voit que les villages du coin sont dans la nature, c'est sympa !

Lorsqu'on arrive on sonne puis on attend 5min pour que le responsable de notre hébergement vienne nous apporter les clefs et les explications. Il n'est pas sur place, il arrive en scooter. Le mec est très sympa et nous explique tout bien dans un anglais très correct. L'appart est vraiment pas mal, c'est un studio au 2e et dernier étage.

Une fois le gars parti, on pose nos affaires et on va faire un tour en ville (enfin, en village) pour voir à quoi ça ressemble. Et il nous a indiqué un petit supermarché où on peut faire des courses, en revenant on y achètera de quoi faire nos petits déjeuner tranquilles à l'appart.

Le village est très mignon et a des parties médiévales, les petites rues étroites, ça me rappelle Le Val, le petit village provençal dans lequel j'ai grandi. Les façades sont colorées c'est plutôt mignon comme village.

Certaines façades sont aussi bien pourries, comme celle à coté de ce petit cinéma...

Le village est sur une petite colline, il y a un château et des sortes de remparts, du coup on peut prendre de la hauteur et avoir des belles vues sur le village ou sur la mer :

Puis on est redescendu, et on a fini notre balade vers la mer

Après notre petit tour du village, nous sommes allé au supermarché pour faire nos courses de petit dej, et de quoi prendre un petit apéro, puis direction l'appart, pour prendre cet apéro : Corona + noix de cajou (complètement molles, abusé de vendre ça !), nous terminons vers 20h, heure à laquelle nous sortons pour aller au restaurant.

On se fit aux classements de trip advisor, tout en prenant un resto pas loin. Nous nous arrêterons sur "Antico Borgo", les gens disent que c'est pas mauvais même si les portions sont un peu légères par rapport au prix...et...je confirme !!! J'ai pris un plat de thon, où il n'y avait aucun accompagnement, et cela pour 18€ !

Laetitia, elle, a pris un plat classé dans les starters (donc censés être plus petits ?), mais c'était un peu plus copieux finalement

Heureusement les desserts sont normaux et plutôt bons

Au final, je suis un peu frustré de mon repas, mais quand j'y pense, à l'heure où j'écris il est 00:22 et je n'ai toujours pas faim, donc c'est pas si mal... ça reste un peu cher pour ce que c'est, surtout qu'ici ils font tout payer, même la carafe d'eau (1,5€) et les couverts ! (2,5€ par personne)

Bon, même si demain on sera pas pressés et qu'on va pas se lever spécialement tôt, je vais me coucher, car je suis fatigué, je me suis levé tôt ce matin et hier soir je m'étais couché tard car Winamax m'avait offert un ticket de 5€ qui ne serait plus valable à mon retour et que je ne voulais pas perdre : bilan un sng 15 joueurs où je finis dans l'argent, alors que je suis déjà rentré tard car j'avais un match de volley suivi d'un apéro... ! Bref, bonne nuit et à demain, pour les photos des premiers villages des Cinque terre, en espérant que ce soit aussi beau que ce qu'on voit sur internet !

• • •

Bonus, petite vidéo résumant la journée faite par Laetitia : https://gopro.com/v/NlBWB8gJJn0e8

29
mai

Ce matin on se réveille tranquillement à 9h, on n'est pas trop pressés car on sait qu'on a largement le temps de visiter les 5 villages des cinq terres en 3 jours. Comme prévu, en plus, il pleut, et il pleut bien ! Du coup on se prend pas la tête et on reste à l'appart. On prend tranquillement notre petit dej' et on traine sur nos téléphones et tablette.

Lorsque la pluie s'arrête, il doit être aux alentours de 11h, on continue de prendre notre temps (histoire d'être sûrs que la pluie ne reprend pas) et on part de l'appart vers midi. On arrive à la gare en moins de 5min et on prend notre ticket de train à la machine, 4€ pour un trajet jusqu'à Monterosso, à même pas 5min. Le train part comme prévu à 12h15.

Lorsqu'on sort de la gare, on est accostés par des vendeurs de tissus et de bijoux (c'est un peu pénible), il y a du monde, normal, ça doit être comme ça à chaque arrivée de train. On passe vite fait par un petit bureau d'information où la fille n'a pas trop envie de perdre du temps, elle prend une carte en nous disant vous pouvez aller au "centro historico" elle entoure où on est où on va et en 10 sec nous donne la carte. Next !

Pour rejoindre le village on longe la mer où il y a quand même quelques belles vues

Le village est un peu plus loin, et avant d'y arriver on peut monter sur une petite colline sur laquelle il y a une église est un cimetière. Le cimetière est original, dans le sens où les corps ne sont pas enterrés mais sont disposés les uns au dessus des autres :

puis nous redescendons vers le village, qu'on voit au loin :

Le village n'a rien d'exceptionnel en soi, il ressemble un peu à Levanto (où on longe), avec des façades colorées et ses petites rues. Mais ça reste mignon.

Après une petite balade dans le village (une heure peut-être), on ne sait pas trop quoi faire pour la suite du programme, on repart vers la gare pou reprendre le train et éventuellement aller vers un autre village, mais finalement on se ravise et on décide d'y aller à pied. On peut aller de village en village par des randonnées qui sont, parait-il, sympa. Contrairement à partout ailleurs où je suis allé dans le monde , là, même les chemins de rando sont payants ! 7,5€, c'est quand même super cher non ? Sacré business qu'ils ont monté autour de ces villages....

Nous décidons donc d'aller à Vernazza à pied. On refait donc tout le chemin de la gare au village car le sentier part de la-bas ! Le trajet dure 1h30/2h, on commence par un petit pont sympa, puis des escaliers qui montent bien drus !

Puis on se retrouve dans des jolis décors de vignes, et vers le début de la randonnée il y a même une petite cascade :

Passées les premières montées raides, le trajet est plutot sympa et pas trop dur. C'est très étroit par moment et on ne peut pas toujours doubler les gens devant nous, et on doit souvent s'arrêter pour laisser passer les gens dans l'autre sens.

Un truc qui l'a pas mal étonné, c'est qu'on croise énormément d'américains, c'est bien simple, on ne croise que ça et des français ! Le paysage est plutôt magnifique, avec une belle couleur d'eau, et on aperçoit le village au loin :

Au bout d'une heure et demi on arrive à Vernazza, et on ne regrette pas d'être arrivé par la, parce qu'en arrivant en train on ne l'aurait pas vu sous cet angle !

Ce village est plus petit que Monterosso (qui est le plus grand des 5 villages), et on en fait le tour en 5min (en gros il est composé d'une rue principale), bien sur on ne s'est pas baladé dans les méandres de toutes les petites rues.

Après notre petite randonnée, nous avons bien mérité de nous poser un peu en terrasse. Nous n'avons pas mangé depuis notre petit dej' vers 10h et il est 16h30. On se prend un bout de tarte chacun (Laetitia citron et moi pomme), accompagné d'un breuvage (thé pour Laetitia et bière pour moi)

Après cette petite pause, nous allons faire un tour au château, en haut du village, c'est juste un point de vue, car il n'y a pas vraiment de château. Et une fois de plus il faut mettre la main à la patte, 1,5€ juste pour voir la vue d'en haut.

Ensuite, il est temps de rentrer, il est aux alentours de 18h10. Nous allons donc à la gare et la, on voit que notre train arrive dans 1min, on n'a pas le temps d'acheter nos tickets au distributeur qui est quand même bien lent. Dilemme, que fait on ? On attend le prochain train qui est dans 30min, ou on monte sans payer ? Notre destination est à seulement 2 arrêts et environ 6min...Moi je dis à Laetitia, allez, on tente la fraude, statistiquement sur le peu de trajet qu'on fait, on a peu de chance de voir un contrôleur ! J'assume la connerie et si jamais on se fait contrôler, je paierai l'amende !

On monte donc sans payer les 4€ du billet (bouh, pas bien ! Ne faites pas ça chez vous), premier arrêt aucun problème. Il ne nous reste plus que 4min de trajet, et là....c'est le drame ! Comme par hasard un contrôleur pointe le bout de son nez ! On tente l'autre solution qu'avait évoqué Laetitia dans le cas où ça arriverait, de vite tenter d'acheter le billet par l'application mobile avant que le contrôleur n'arrive jusqu'à nous...echec ! A ce moment on passe dans un long tunnel et y'a pas de réseau !! De plus, le contrôleur n'arrête pas de nous ressasser que le ticket on doit l'acheter avant de monter dans le train point barre...

Laetitia tente de parlementer mais le mec ne veut rien entendre, on arrive à notre arrêt et il descend avec nous et nous lâche pas. Le ton commence à monter, il dit que si on ne paye pas notre amende de 54€ chacun (sic!) maintenant, il appelle la police et on devra payer 208€ chacun ! Laetitia pense que ce sont des menaces en l'air et qu'il n'appellera pas vraiment la police. Je sors ma carte pour payer, mais Laetitia m'empêche de payer dans un premier temps...le contrôleur fait mine d'appeler la police (ou l'appelle-t-il vraiment?), je décide de payer. Après tout, on a joué et on a perdu, on le savait en le faisant que ça pouvait arriver! On est un peu énervés de payer 108€ au lieu de 8, mais c'est comme ça, c'est de notre faute !

Laetitia pense que la police ne ce serait jamais déplacé pour ça, en tout cas, pas assez vite pour nous chopper, mais bon, j'estime qu'on a fauté et qu'on devait payer. Plaie d'argent n'est pas mortelle comme dirait l'autre ! Ca nous servira de leçon, quand on est ensemble et qu'on tente la fraude, on se fait toujours avoir (ça nous était déjà arrivé une autre fois dans le métro, et c'est la seule autre fois OK ? On n'a pas pour habitude de frauder, ça a toujours été pour une "bonne" raison !)

Pour se remettre de nos émotions, on va se chercher une pizza à emporter qu'on mange tranquillement à l'appart, elle est plutôt bonne : Voici la mienne, soi-disant au bacon, mais en fait c'est de la pancetta, pourquoi ils écrivent pas pancetta sur la carte ?

C'est sur cette photo de pizza que je vous laisse pour aujourd'hui. Demain, on devrait aller visiter au moins 2 autres villages.

• • •

Bonus, vidéo du jour faite par Laetitia : https://gopro.com/v/bQVOGD5oPkd5V

30
mai

Ce matin, nous allons mettre en place le programme parfait qu'on a élaboré hier soir : on prend le train jusqu'à Manorola, de là on prend un bus vers Volastra, ce qui nous évite de prendre une randonnée qui commence par 1200 marches, puis on emprunte le chemin de randonnée qui nous emmènera jusqu'à Corniglia. Petite visite du village, puis on reprend un autre chemin de randonnée pour rejoindre Vernazza (qu'on a déjà visité hier), puis de là, on reprend le train pour retourner à Manorola pour le coucher de soleil. (en fonction de l'heure on pourra éventuellement repasser à la maison, car le programme ne prend en tout que 6h et le coucher de soleil est à 20h50). Demain on fera le dernier village qu'il nous reste : Riomaggiore, en y allant en bateau, comme ça, on verra tous les villages aussi par la mer.

Petit rappel, voici la liste des villages des cinq terres :

Vu qu'on va prendre plein de fois le train, et un bus, et une des randonnées payante, c'est super rentable de prendre le pass journée tout compris à 16€, là on aura aucun risque de se prendre une amende !!

Comme le programme est complet mais pas si long que ça, se matin on se refait une grasse matin, lever tranquille à 10h, puis petit dej' et trainage, après tout, c'est aussi ça les vacances !

On part aux alentours de midi, et on passe comme d'hab par le guichet automatique pour récupérer nos billets, sauf que là, ben le pass journée on peut pas le retirer dans le distributeur, on est donc obligé d'aller dans la gare principale et de faire la queue au guichet normal où il y a déjà beaucoup de monde. Tant pis, on prendra le prochain train du coup ! (12h15 au lieu de 12h05, ça vaaa !)

Une fois notre ticket en main, la journée peut commencer !

Nous arrivons à Manorola vers 12h35 et comme on ne sait pas où se prend le bus, on va au centre d'information, juste à la sortie de la gare. On a de la chance, le prochain bus est dans 10min, sinon le suivant est à 14h !! Au début on avait prévu de visiter le village puis de prendre le bus, mais c'est beaucoup mieux de faire dans cet ordre la, d'autant plus qu'on revient quoi qu'il arrive dans ce village pour le coucher de soleil.

On file à l'arrêt de bus, à droite après le tunnel qui mène au village. Le bus est déjà là et déjà plein, on ne pourra pas s’asseoir, mais le trajet ne dure que 8min donc ça va. Même si il faut bien s'accrocher car la route est en lacets !

Avant de prendre la route vers le village de Corniglia, on fait un petit tour dans celui de Volastra, il n'y a rien de spécial à y voir, du coup on part pour une randonnée d'environ 1h30.

Le sentier commence entre les vignes, et nous offres une magnifique vue sur la mer aux couleurs de caraïbes :

En se retournant, on voit la ville qu'on a quitté, Manarola :

puis le décor change et on passe carrément en mode forêt

Quand on sort de la forêt, on retrouve la super vue sur la mer et on voit le village de Corniglia au loin

La balade est vraiment super agréable et pas trop difficile (on l'a faite dans ce sens car Laetitia avait lu que c'était plus facile). Il est environ 15h30 quand on arrive à Corniglia, on visite un peu le village et, comme Laetitia a un peu faim, on décide de chercher un coin où manger. Même s'il est relativement tard pour manger, toutes les terrasses sont pleines. On passe près d'un resto où ça sent bon la pizza, mais quand on se dit qu'on va aller là, une serveuse s'énerve contre un mec qui visiblement sortait des toilette du resto sans en être client, mais elle ne s'est pas énervée que verbalement, elle l'a carrément bousculé et de manière assez violente...On a trouvé ça assez moyen, alors on a décidé d'aller ailleurs !

On trouve un autre resto qui avait la terrasse complète, mais une serveuse nous dit qu'en traversant par le restaurant, il y a une autre terrasse avec vue sur la mer, parfait, on y va....et là, ben à l'intérieur on nous dit que non, c'est complet ! fail....et retour à la case départ.... Au final, comme il y a de la place nulle part en terrasse, on se retrouvera en intérieur, dans un bar/resto/boui-boui...

On se partage une pizza car on a peu faim mais pas trop, mais on se fait une belle pause d'au moins 1h

Après cela, on finit de visiter le village, dont voici quelques photos :

Puis nous reprenons notre programme, avec la randonnée vers Vernazza, le chemin commence par nous faire passer entre des murs de pierre (je me demande combien de temps ça a pris pour se trimbaler toutes ces pierres pour faire ces murs !)

Nous passons le check-point du chemin payant à 16h37 et c'est reparti pour des supers sentiers avec les vues qui vont bien !

Vue de Corniglia en repartant vers Vernazza 

Le chemin est un peu moins sympa que le précédent, et à la fin, ça descend vachement ! Pareil, on avait lu que c'était mieux de le faire dans ce sens, et on veut bien le croire ! Au bout d'1h20, on arrive à Vernazza. On l'avait visité hier mais on arrive par un autre coin que là où on était allé, ça tombe bien !

arrivée sur Vernazza 

Comme on connait déjà ce village, on va directement à la gare pour refaire un petit tour par chez nous, en attendant l'heure du coucher de soleil. Il est environ 18h, on prendra le train de 18h15 et on arrivera chez nous vers 18h30. On se pose une petite heure, moi je voulais commencer ce récit, mais mes yeux n'ont pas voulu, je devais être fatigué de mes 3h de marche, du coup j'ai passé mon temps à somnoler....

Nous repartons vers 19h30 pour essayer d'arriver à Manorola pour 20h histoire d'y faire un petit tour avant d'aller au spot du coucher de soleil, mais finalement le train aura un peu de retard et comme on arrive vers 20h20, on va directement se placer pour le coucher de soleil. Pour ce faire on prend le début du sentier bleu qui mène à Corniglia (il est fermé en ce moment, mais on peut emprunter le début), cela nous permet de nous placer à un endroit où on peut à la fois voir le village et à la fois le soleil se coucher dans la mer.

C'est joli, même si c'est pas le plus beau coucher de soleil que j'ai vu :

Voici 3 photos de Manorola avec différentes couleurs en fonction de la position du soleil, dans l'ordre chronologique, la dernière c'est bien une fois que le soleil n'est plus la.

Après le coucher de soleil, on va manger dans un resto, on n'a comme seule contrainte de prendre notre train à 22h33, à cette heure là, il n'y en n'a plus qu'un touts les heures, alors faut pas le louper !

Moi je mange mes premières pasta (enfin, j'avais fini les pâtes de Laetitia le premier soir) et Laetitia prend des raviolis au poisson (original, je crois que j'en avais jamais vues). La présentation n'est pas élaborée, mais les plats sont bon et suffisamment copieux, c'est le principal !

Comme Laetitia voulais tenter de faire des photos du village de nuit, je ne prends pas de dessert en me disant que j'allais aller prendre une glace à emporter à côté, mais il ne prend pas la carte en dessous de 10€ et je n'ai pas de cash. La gelati ce sera pas pour ce soir, il faut absolument que j'en mange une demain car c'est notre dernier jour !

Demain on va faire un tour de bateau et on visite le dernier village avant de partir vers un hôtel proche de l'aéroport (car notre vol samedi décolle extrêmement tôt, 6h du mat, c'est pour ça qu'on se loge à l'aéroport)

31
mai

Ce matin on se lève un peu plus tôt que les autres jours car c'est notre dernier jour, on doit rendre la chambre à 10h, mais du coup on a décidé que pour changer un peu, on allait tenter d'aller à Riomaggiore, le dernier des 5 villages qu'on n'a pas encore visité, en bateau.

Le départ est à 10h, on est à environ 10min de la marina, on décide donc de partir vers 9h30, ou avant si on est prêts....mais on ne sera pas vraiment prêts avant, on quitte l'appart à 9h27. Ce qui est cool, c'est que même si on rend l'appart pour qu'ils puissent faire le ménage pour les suivants, on peut quand même laisser nos valises, on les récupérera en revenant toute à l'heure.

Sur le chemin en direction de la marina, je me dis qu'ils prendront peut-être pas la CB, qu'on devrait peut-être anticiper et retirer du cash, on passe devant un distributeur, mais il prend 4€ fixe de frais, sur le principe on n'est pas ok, donc on ne prend pas.

Lorsqu’on arrive à la marina, il y a une file d'attente de dingue devant le guichet pour prendre les billets, je commence à faire la queue, mais Laetitia va se renseigner et, en effet, ils ne prennent que du cash...mon intuition était bonne, mais du coup, on n'en a pas ! Du coup on est obligés de lâcher l'affaire...On repart tout penauds, et en ville on passe devant une agence qui vend des tickets pour le bateau, mais elle n'a que les passes quotidiens qui permettent de monter et descendre de n'importe quel port, ce n'est pas ce qu'on veut, nous on veut juste aller à Riomaggiore. il est 9h50 et la fille nous dit qu'en courant on pourrait encore avoir le bateau, alors ça nous redonne espoir et comme il y a un DAB en face, on retire la somme nécessaire et on repart en courant vers la file d'attente. Mais quelques minutes plus tard, on nous annonce que le bateau est complet ! Pour info, il n'est pas possible de réserver la veille, pour prendre un bateau de Levanto, il faut donc quoi qu'il arrive se taper une énorme file d'attente. L'achat des billets ouvre 30min avant le départ, et à mon avis pour être dans les premiers il faut arriver encore entre 15 et 30min avant !

Changement de programme donc, car le prochain départ est à 14h ! On va donc prendre le train pour aller à Riomaggiore puis on reviendra en bateau, comme ça on pourra quand même voir les villages de la mer.

Quand on arrive à la gare, 10min plus tard, c'est blindé de monde ! Il y a la queue partout, aussi bien aux guichets automatiques qu'aux guichets humains... C'est la folie ! On est le lendemain d'un jour férié, plein de monde a du arriver. On est obligés de prendre notre mal en patience. On voulait avoir le train de 10h35, mais finalement on ne pourra avoir que celui de 10h55. Mais quelque part, pas d’incidence car celui de 10h35 a été annulé ! Le quai est blindé de monde, mais comme le train qui arrive vient de l'autre sens pou repartir, il sera vide, tout le monde pourra donc monter. Et nous, on aura même une place assise !

On arrive à Riomaggiore vers 11h45, voici quelques photos du village :

Après le petit tour du village, on décide de directement aller acheter notre ticket pour le bateau car ici on se rend bien compte qu'on doit faire la queue longtemps partout, et vu qu'il n'y a qu'un bateau par heure, ce serait bien de pouvoir prendre celui de 13h25. Et évidemment, quand on se prépare à faire la queue, c'est la qu'on ne la fait pas !

Nos billets en poche, on va se prendre un petit truc à grignoter et on va le manger devant l'endroit où on embarque, comme ça on se fera pas avoir sur la montée du bateau.

Le bateau arrive avec un peu de retard et c'est la cohue pour monter, évidemment il faut laisser les autres descendre d'abord, mais les connards de gens s'entassent quand même devant l'entrée et laissent à peine la place d'une file d'un humain pour passer, alors que si ils respectaient un peu les choses, y'aurais largement de quoi en passer 3. Et dès que le dernier est descendu, les gens se ruent pour monter, ne respectant pas du tout l'ordre des gens qui patientaient tranquillement dans la file normale comme nous. Ca m’énerve ce comportement de merde ! C'est pour ça que des fois je me dis que je serais bien au Japon... Tu me diras, on est en Italie, LE pays latin par excellence, là où c'est pire qu'en France (même si 80% des touristes ici présents sont français), on voit bien qu'au niveau de l'organisation, c'est bien pire qu'en France ! C'est simple, y'en a aucune !

Une fois à bord, on arrive dans un premier temps à trouver une place en bas, puis à l'arrêt du premier village on change et on peut monter sur le pont, ce qui est mieux pour voir le paysage. Je ne sais pas combien de personnes contient le bateau mais c'est un nombre assez gigantesque !

Je n'ai pas pris tellement de photos du bateau, voici une photo de Riomiaggore et une de Monterosso :

En débarquant à Monterosso, on va vers la gare et on se prend quand même une petite glace italienne, on n'avait pas le droit de partir de la sans en manger une quand même !

Après cela, il est temps de reprendre le train pour aller récupérer nos valises et nous rendre à notre hôtel près de l'aéroport. On a fait ce choix car notre avion décolle à 6h demain matin, du coup on a pris un hôtel qui est à 2min de marche, on va devoir être à l'aéroport à 4h30 !!! C'tait le prix à payer pour pouvoir avoir un billet à 52€ A/R chacun grâce aux miles ! Et puis c'est cool, comme ça on arrivera samedi matin et on aura un week-end complet avant de reprendre le boulot.

On arrive à Levanto vers 16h30, on va récupérer nos valises et on retourne à la gare pour prendre le train de 17h11 qui nous emmènera vers l'aéroport avec une correspondance. Nous arriverons à notre hôtel vers 18h30.

On termine nos vacances par un petit cocktail au bar de l'hotel, suivi d'un repas suhsi livré dans notre chambre !

Si je résume ce voyage, je dirais que les villages des cinque terre sont vraiment très mignons, les randonnées entre les villages sont vraiment géniales, pas trop dures, pas trop longues et avec des paysages magnifiques et variés (champs de vignes, champs d'Oliviers, forêt, mer), en revanche, il y a énormément de monde (45% français, 45% américains et 10% du reste), et l'organisation italienne est CA-TA-STRO-PHIQUE ! Rien n'est indiqué pour les touristes, les files d'attentes sur les sites sont très très mal organisées, bref si tu connais pas les ficelles, tu galères.

Il faut aller se coucher, demain on se lève à 4h du mat' pour repartir sur la France ! Arrivederci !

--FIN--