Pour fuir la grisaille et la "fraicheur" des hivers européens, nous partons 11 semaines en Asie, entre ami(e)s. La liberté d'être à la retraite.....
Janvier 2024
11 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 29 décembre 2023

Plus que quelques jours avant le grand départ.

Nous avons reçu nos visas, avons nos billets Flixbus pour rejoindre Roissy.....

Présentation Pays

La Thaïlande, anciennement appelée Siam, est un pays de l’Asie du Sud-Est. Sa capitale est Bangkok. Elle est entourée par : Birmanie au nord-ouest et au sud-ouest, la Malaisie au sud, le Cambodge au sud-est et le Laos au nord-est.

S’étendant sur environ 1 770 km du nord au sud et sur 805 km d’est en ouest, le pays est intégré à la péninsule indochinoise.

La Thaïlande, deuxième puissance économique de l’Asie du Sud-est, y a un rôle économique non négligeable (devant la Malaisie et après l’Indonésie). Si le pays connaît un tel essor, c’est parce que les Japonais y ont investi massivement dans les années 1980 et 1990, investissement notamment axé sur les industries électroniques et la sous-traitance mécanique.

Aujourd’hui, le pays s’engage encore sur la voie de l’industrialisation, qui constitue 40 % de son PIB. Outre cela, le tourisme tient un rôle important dans l’économie, (10 % du PIB). Chaque année, elle accueille plus de 39 millions de visiteurs, ce qui la classe parmi les 10 pays les plus visités au monde.

  • Capitale : Bangkok
  • Roi : Rama X
  • Population : 71 000 000 (en 2020)
  • Superficie : 514 000 km²
  • Monnaie : Baht

Pourquoi visiter la Thaïlande ?

La courtoisie des Thaïlandais : Malgré les millions de touristes qui visitent la Thaïlande chaque année, le pays a conservé son identité. 90 % des 60 millions des Thaïlandais sont attachés à leur valeur spirituelle. Ils sont bouddhistes.Il en va de même pour sa gastronomie traditionnelle et la courtoisie de sa population.

La Thaïlande et ses nombreux attraits touristiques : L’atout numéro 1 du pays est sa grande diversité de paysages.

Au sud, des plages paradisiaques, au centre, des grandes plaines cultivées, des villes au patrimoine culturel très riche et de nombreux parcs nationaux. La partie nord de la Thaïlande est très dépaysante. Chiang Mai en est la capitale et est réputée pour ses magnifiques temples et son dynamisme.

2
2
Publié le 9 février 2024

Nous sommes 4 sexagénaires ; bizarrement, les initiales de nos prénoms se suivent. B,C,D et E.

Be et Ch sont en couple depuis le début des années 80 ; Ch et Da sont devenues amies au lycée en 73 ; Da et El se sont connues en 77 lors de leurs études supérieures.

Be, Ch et El ne se connaissaient pas auparavant, mais il était évident pour Da qu'ils ne pouvaient que s'entendre (ce qui s'est instantanément confirmé).

Précision importante, si Be et Ch sont plutôt très en forme et n'ont pas de limites de mobilité, ce n'est pas le cas de Da (maladie chronique limitant les mouvements, mais réussissant le plus souvent à s'adapter à condition de ne pas vouloir trop en faire) et El qui a une prothèse de genou qui n'a pas donné les résultats espérés.

Départ de paris le 7 janvier 2024. avec la compagnie Koweitienne pour Be et Ch (réservation des billets en août), et AIR CHINA pour Da et El (réservation en avril). Ce sont les tarifs qui ont déterminé nos choix : 611€/pp pour KOWEIT airlines, et 536€/pp pour AIR CHINA.

Nous nous retrouvons dans notre hôtel à Bangkok

CE VOYAGE SE DECOMPOSE EN 2 PARTIES : un bon mois à 4 (première découverte de l'Asie pour Be et Ch), et 11 semaines pour Da et El.

Pour la partie commune, de nombreux échanges téléphoniques et mails ont permis de déterminer à l'avance un itinéraire et de planifier les hébergements grace à Booking. Pour la partie en binôme, rien de décidé, on verra au fur et à mesure.

3
3
Publié le 11 février 2024

A Bangkok, nous sommes restés 3 nuits dans un viel hôtel (charme et aména-gements désuets), ouvert en 1952, et connu pour son design intérieur art déco. Son premier propriétaire, le Dr Max Henn, a grandi en Allemagne a déménagé à Bangkok en 1947, et acheté le bâtiment, un ancien laboratoire, la même année et a créé la Atlanta Chemical Company pour fabriquer de l'antivenin contre les morsures de serpent.

Il a ouvert l'hôtel en 1952 lorsque l'entreprise chimique initiale a échoué. Les premiers hôtes de l'hôtel vivaient dans les chambres reconverties du dernier étage du laboratoire d'alors.

La très grande piscine de l'hôtel, ouverte en 1954 et prétendument la première de Bangkok, était à l'origine une fosse utilisée pour contenir les serpents utili-sés dans le processus de fabrication d'antivenin.

piscine de l'hôtel Atlanta 
Hall de l'hôtel 

les 2 valises qui avaient raté la correspondance à Pékin sont arrivées 24 heures après nous.

4
4
Publié le 12 février 2024

Après le petit-déjeuner pris à l'hôtel, nous choisissons de tester le métro (NB : quais accessibles par ascenseur pour les stations "visitées") ; nous sommes dans le quartier Sukhumvit, station Nana à environ 10 mn à pieds. Contrairement à Paris, le prix du ticket varie selon la station de départ et celle d'arrivée. Nous avons un peu cafouillé avant d'arriver au Wat Pho (prix 300 THB, environ 7,8 €).

Sur un site de 8 hectares, un impressionnant Bouddha couché en or scintillant de 15 mètres de haut et 46 mètres de long (représenté sur son lit de mort, sur le point d'accéder au parinirvâna). Ses pieds sont incrustés de nacre représentant les 108 états de Bouddha. Une des croyances veut que déposer une pièce de monnaie dans chacun des 108 bols en bronze qui encadre le Bouddha porte bonheur. (il faut prévoir du stock !)

le quatuor en Thailande 
 les (immenses) pieds !!!!!!

Le site comporte de nombreux bâtiments magnifiques, et une école de massage très réputée. L'accès à l'ensemble des bâtiments ne présente pas de difficultés majeures si ce n'est quelques marches par-ci par-là.

notre président nous a précédé de 2 mois




Pour traverser le Chao Praya (fleuve qui traverse Bangkok), et rejoindre le Wat Arun (temple de l'aube) en face sur la rive droite, une navette fluviale fait des allers-retours incessants, pour la modique somme de 5 THB si j'ai bonne mémoire.

l'embarcadère se rejoint par une ruelle  

Le temple comprend un Prang central d’une hauteur de 82 m, incrusté de porcelaine colorée et entouré de 4 petits Prangs. Il est une représentation architecturale du Mont Meru, le centre du monde dans la cosmologie bouddhiste. le droit de visite est fixé à 100 THB (2,6€). Dans la mythologie du bouddhisme, le mont Meru est un lieu qui représente simultanément le centre de l’univers et l’unicité de l’esprit recherché par les adeptes.

Le site peut se visiter à pieds sans problème , les moins vaillants, moins sportifs ou moins mobiles peuvent se dispenser de monter les nombreuses hautes marches sans pour autant se priver du charme de ce temple, un conseil, rester jusqu'à la tombée de la nuit, c'est magique.

Nous aimons prendre notre temps lorsque nous visitons. et nous avons oublié de déjeuner !!!!!!! retour en taxi à l'hôtel où nous nous commandons de quoi nous sustenter avant d'aller prendre une douche (et piscine pour la plus courageuse) et une bonne nuit de repos.

5
5
Publié le 14 février 2024

Copieux petit-déj pour le cas où nous n'aurions pas le temps de déjeuner. Toujours en jet lag, nous ne quittons l'hôtel que vers 11h00. Et taxi jusqu'au Wat Phra Kaeo que nous mettrons presque 4 heures à visiter. Je vous avais dit que nous aimions prendre notre remps !

ici, les règles sont strictes : pas de short, pas de débardeur. les étourdis qui ne sont pas décemment vêtus doivent acheter pantalon et T-shirt (au-dessus du prix du marché !) Seulement après, on nous déleste de 500 THB par personne (13 €), mais la somptuosité du site le justifie. Le billet est un billet jumelé avec le Palais Royal attenant.

Quand Rama Ier s'est autoproclamé roi en 1782, il se mit en tête de déplacer sa capitale à Bangkok. La nouvelle capitale réclame un palais et un temple convenable : ensuite, il a abrité la famille royale durant 150 ans. Son incroyable architecture est composée de temples, de pagodes, sur une surface totale de 21,8 hectares ; il est encerclé de quatre murs de 1900 mètres de long, et abrite les bâtiments du gouvernement thaïlandais, la résidence royale et la salle du trône.

Palais Royal 

Le Wat Phra Kaeo, Temple du Bouddha d’Emeraude, est considéré comme le plus sacré des temples bouddhistes du pays. Il conserve précieusement le Buddha de 60 centimètres) taillé dans un seul bloc d’émeraude (ce vert brillant est en réalité du jade). Il trône sur un piédestal doré et porte l’un des trois costumes d’or que le roi revêtit au début de chaque nouvelle saison, l’été, la mousson et l’hiver.Le Chakri Maha Prasat Hall, construit en 1789 mais fut totalement détruit par les flammes sous le règne du roi Rama 1er, et reconstruit en 1790 . il est interdit de photographier ce somptueux bouddha, ce que nous avons respecté bien entendu. Nombreux sont les Thaïlandais qui se recueillent ici.

cette photo est une capture d'écran d'un site internet 

Le Wat Phra Kaeo désigne également l’ensemble des édifices situés dans l’enceinte du complexe architectural sacré. Si voir le buddha d'émeraude nécessite de monter quelques marche, l'ensemble se visite facilement. par contre, prévoir des boissons car peu de buvettes.

après avoir pris des rafraichissements et fait une petite pause bien méritée dans un lieu climatisé, nous souhaitons aller dans Chinatown. tous les taxis demandent un prix qui semble exorbitant, et refusent de mettre le compteur (une quinzaine de tentatives de négociations infructueuses). Nous finissons par nous entasser tous les 4 dans un tuk-tuk, et commençons notre découverte du quartier par un temple (chinois bien entendu), dont je ne saurai dire le nom (il y en a plusieurs) : il se trouve au fond d'une impasse et ne paye pas de mine vu de l'extérieur, mais nous en apprécions l'ambiance , et les chaleureuses couleurs..

happy , happy 
La nuit tombe, les rues s'animent, les stands de "street food" se déploient, la foule envahit les rues. 
bien évidemment, nous mangeons chinois....... 
6
6
Publié le 14 février 2024

Aujourd'hui, nous sommes plus matinaux, départ 10h00 pour le Wat Saket : temple de la "Montagne dorée" .

Il est perché sur une colline qui donne une vue à 360° sur la capitale thaïlandaise . Le chedi doré est à l'origine de son surnom : construit sous Rama V, il culmine à 77 mètres et au sommet se trouvent de nombreuses reliques bouddhistes.

la montée-promenade est agréable et ombragée

Il faut grimper 320 marches d'un escalier qui s'enroule autour de la seule colline de Bangkok pour arriver au sommet. Ces marches sont larges et peu hautes, et se montent facilement ;

par contre, les  quelques marches en haut de l’édifice lui-même pour arriver sur le toit  sont plus difficiles. 
A l'intérieur, de nombreux petits "autels", des statues..... et des offrandes pour les moines
En bas de la colline, un arbre à souhaits . 

Pour un petit billet, nous prenons une feuille (en métal doré) sur laquelle nous écrivons notre souhait que nous suspendons au milieu de dizaines de milliers d'autres à une des branches. Si nos voeux pouvaient se réaliser !!!!!!

Peu loin, un klong permet de rejoindre le quartier de notre hébergement par bateau 

Bangkok est parfois surnommée la Venise d'Asie. En effet, la ville est parcourue d'une multitude de canaux appelés klongs. Leur histoire est consécutive à l’évolution de Bangkok. Ces petits canaux ont, pendant des siècles, participé au développement de la Cité. A la fois couloirs de circulation pour entrer et sortir de la ville, ils ont totalement dessiné la capitale depuis le XIVème siècle. Les habitants ont développé au cours du temps toute une activité sociale sur ces cours d’eau. Avant le développement du tourisme, les canaux étaient un espace de circulation pour la population locale. Chacun avait sa barque et vaquait à ses occupations. Il y avait bien des bateaux-taxis, mais ils servaient une communauté, celle des klongs.

Mais avant de monter dans un bateau, nous marchons pour découvrir la vie locale le long de ces klongs

il est temps d'aller récupérer nos bagages à l'hôtel, de prendre un taxi pour rejoindre la nouvelle gare, en périphérie de la ville (ouverte depuis seulement quelques mois) où nous allons prendre un train de nuit. NB : je préfère les gares en centre ville !

Bang Sue Grand Station, plus grande gare d'Asie du Sud-est, est la gare de la démesure ; d'architecture froide et austère, longue de 600 mètres, elle possède vingt-six quais sur quatre niveaux ; elle est immense, les couloirs sont d’une longueur interminable ; superficie 274 192 m², emprise au sol 372 hectares. On y trouve quelques stands de nourriture et boissons.

 le réseau de métro, compte tenu de la taille de la ville, est peu développé

Nous sommes très en avance et passons quasiment 2h00 en salle d'attente (immense) avant de pouvoir accéder au quai. départ prévu à 18h50. A 18h00 tapantes, l'hymne national sort des hauts parleurs, tout le monde se lève et se tait. Respect !

Le train est immense, nous avons réservé depuis 1 mois environ des couchettes de seconde classe...... en position siège jusqu'à 20h00, puis n employé passe dans notre wagon vers 20h00 pour ouvrir les couchettes et distribuer draps et couvertures. Chaque couchette se ferme par un rideau. Par contre, aucune place n'étant prévue pour les bagages, chacun dort avec sa valise.

mieux vaut prévoir une couchette basse car celles du haut nécessitent une certaine agilité

Au début du voyage, nous nous amusons beaucoup du défilé incessant des vendeurs ambulants qui proposent toutes sortes de nourriture. Puis dodo ; finalement pas si inconfortable cette nuit dans le train, et les couchettes sont larges.

Arrivée à destination en gare de Trang peu avant 8h00, avec une petite vingtaine de minutes de retard

7
7
Publié le 15 février 2024
Petit-déj dans un petit truc face à la gare , pas exceptionnel, mais pas cher. 
Puis nous nous entassons avec nos bagages dans un très vieux tuk-tuk, conduit par un très vieux monsieur, direction la gare routiè...
Ko Lanta est une île. le van doit embarquer sur un bac 
Ca me rappelle les traversées de l'estuaire de la Loire de mon enfance 

Koh Lanta ou Ko Lanta est une île côtière de la mer d'Andaman, au sud de la Thaïlande. Elle se divise en deux îles séparées par une mangrove, Koh Lanta Noi au nord et Koh Lanta Yai au sud, cette dernière concentrant les installations touristiques. Un pont entre les deux îles fut inauguré le 22 avril 2016. Encore relativement préservée, une partie de l'archipel, dont la pointe méridionale de Koh Lanta Yai ainsi que de nombreux îlots incluant ko Rok Nok et ko Rok Nai, est classée depuis 1990 en parc national, le parc national de Mu Ko Lanta. Quand on parle de Koh Lanta, on fait en général référence à l'île de Koh Lanta Yai, 30 km sur 6 km. Marquée par un relief de monts calcaires, moyennement accidentée et couverte de forêts tropicales humides denses, l'île comporte de nombreux cours d'eau, des grottes, quelques mangroves, des plages de rochers et de belles plages de sable blanc d'origine corallienne.

En 2014, l'île comptait environ 20 000 habitants regroupés en 21 villages.

Nous avons réservé pour une semaine 2 bungalows juxtaposés 

Le bar-restaurant du GREEN CHILL BUNGALOW est au bord de la plage de Klong Khong ; les hébergements sont un peu en retrait, le long d'une large allée de cocotiers ; climatisés, ils sont simples, la literie est de bonne qualité et c'est très calme. Mais 2 marches pour accéder à nos terrasses. Pendant notre petit-déjeuner, nous regardons passer une poule et ses jeunes poussins que nous comptons chaque matin (leur nombre diminue de jour en jour), et nous amusons de voir toute cette volaille.

Durant cette semaine, nous nous promènerons sur l'île à pied ou en taxi, en bétaillère, en tuk-tuk, en bateau.....

ce que nous appelons la bétaillère. la marche pour monter est parfois un peu haute 

Le premier jour, nous explorons les environs de notre hébergement , et bien entendu profitons de la longue plage bordée d'arbres.

Le sable est fin, les quelques rochers à marée basse n'empêchent pas de se baigner. 
Quant aux bars et restaurants, nous avons l'embarras du choix...... et c'est toujours délicieux 

Par mesure d'économie, nous prenons chaque matin notre petit-déj sur la terrasse de nos bungalows. Pour cela, nous faisons nos petites courses dans une supérette de la chaine "seven-eleven", très répandue partout dans le pays.

Selon les jours, nous enchaînons par un bain dans la mer délicieusement chaude, ou partons en vadrouille explorer d'autres parties de l'île.

Pour notre première journée entière sur Ko Lanta, c'est d'abord bain, puis nous affrétons un "taxi-bétaillère" pour Lanta Old Town.

À l'origine, l'île se nommait Pulau Satak, qui signifie "île de la longue plage" en langue malaise. Plusieurs découvertes archéologiques ont prouvé que l'île a été fréquentée dès la Préhistoire. Ce n’est qu'en 1917 qu’elle est devenue l’île de Koh Lanta. Si on n’en croit l’une des légendes, ce nom viendrait du javanais qui désignerait un ustensile servant à griller le poisson.

Lanta Old Town était auparavant la capitale de Koh Lanta. La vieille ville de Koh Lanta, qui se trouve à l’est de l’île fut à l’époque un important centre de commerce grâce à son port qui accueillait des navires marchands chinois ou arabes. Reliquat d’une époque plus ancienne, elle est très charmante .

Ce que nous voyons en premier, c'est cette sculpture de homard géant, 

Depuis l'immense jetée, une vue sur les îles alentour. C’est de là que partent les bateaux pour les excursions de Koh Rok et des 4 îles.

Dans le port, l'épave d'un bateau qui transportait auparavant des touristes, endommagé à cause du mauvais temps et échoué en 2020....
Côté mer, des constructions sur pilotis 
pour déjeuner, nous choisissons ce restaurant  
tout est prévu pour nous faire patienter en attendant nos plats. On retourne en enfance bien volontiers 
Tout est savoureux. 

Dans la rue principale, des boutiques, principalement tournées vers le tourisme.

et quelques ruelles perpendiculaires orientées vers la mer 

Nous avons eu envie de continuer au-delà du secteur fréquenté par les touristes, vers la partie du village habitée.

 C'est marée basse
Depuis le tsunami du 26 décembre 2004, déjà presque 20ans.... des consignes d'évacuation existent

Cette vague, personne ne l'a vue venir sur la plage de Hat Rai Lay, au sud de la Thaïlande, non loin du paradisiaque parc de Koh Lanta. L'eau s'est retirée loin après le séisme, laissant sur le sable poissons et crustacés. De quoi inciter les vacanciers à s'aventurer loin. Tout est calme. Mais au large, un mur d'eau se forme et progresse vers la côte à 500 km/h. C'est la vague la plus puissante du tsunami. En Thailande, près de 400 villages sont rayés de la carte, plus de 3 000 maisons démolies, 2 000 endommagées. Il y a 5 395 morts, 2 845 disparus et 8 457 blessés, 2,198 milliards de dollars de dégâts. Les zones touchées par la vague sont très touristiques. Le pourcentage de victimes étrangères s’élève à 7-10 %. Ces touristes n’ayant pas leur famille sur place, un grand nombre de personnes n’ont pas pu être identifiées.

Les habitants de  Koh Lanta sont un mélange de bouddhistes, thaï-chinois, musulmans et gitans de mer.

La région cependant, ne souffre pas de tensions religieuses et les gens vivent en paix et en harmo

Le Village abrite l’ancestrale communauté de gitans de la mer, encore appelés Chao Le ou Chao Nam par les thaïlandais, qui vivent depuis plusieurs siècles sur le même emplacement et restent en marge des autres populations locales. Dotés de leurs propres croyances, rites, coutumes et langages, les gitans de la mer connus comme un groupe minoritaires de Thaï Mai (Nouveaux Thaïlandais) ont gardé quasiment intacte toute la culture ainsi que les croyances et traditions de leurs ancêtres. On estime que la communauté des gitans de mer compte environ 1900 individus en Thaïlande. A l’origine, ces gitans vivaient plus sur leur beauté et étaient redoutés comme des pirates. Bien qu’ils soient proches des autres populations de Thaïlande, les gitans de mer ne se mélangent pas aux autres et vivent pour l’essentiel de la pêche, notamment la capture de homards et autres fruits de mer, ainsi que de la vente de coquillages et de perles.

C'est après la tombée de la nuit que nous rentrons.

Pour le dimanche, nous avons réservé une journée en bateau : un tour appelé les "4 îles". Un taxi vient nous chercher à 8h30 pour nous conduire à l'embarcadère de Old Town, oú nous montons sur un grand "long tail Boat" accueillant 20 personnes.

Les long tail, ou « longue queue » sont de jolies barques en bois à la proue élancée que les propriétaires garnissent de fleurs ou de rubans colorés, censés protéger l'embarcation des fureurs de la mer. Ils sont très pratiques pour atteindre des criques reculées: À bord, le bruit assourdissant du moteur bricolé maison qui propulse l'embarcation. À son extrémité, un long manche et une hélice qui permettent de guider la barque, faisant également office de gouvernail.

Le moteur est un moteur de voiture ou de camion bricolé qui est utilisé pour faire tourner l’hélice qui se trouve au bout d’une grande tige (c’est pour cela qu’on l’appelle bateau à grande queue). Les conducteurs sont généralement les propriétaires de leur bateau ; une affaire de famille, transmise de père en fils ... Ce sont de fins connaisseurs de la mer.




Arrêts snorkelling sur les 2 premières îles du programme : Koh Chuak, et Koh Ngai 

La grotte d’émeraude de Koh Mook est notre troisième halte ,

Chacun d'entre nous  doit enfiler  un gilet de sauvetage

En effet nous devons nager plusieurs dizaines de mètres pour rejoindre un tunnel étroit et sombre d'une longueur officielle de 80 mètres (ce dont je doute fortement, ces 80 mètres m'ont semblé très très longs). Notre guide nous précède et éclaire le tunnel avec sa grosse lampe frontale

Et à la sortie du tunnel, MAGIE, une petite clairière magnifique avec de hautes falaises, une eau émeraude et une étendue de sable...

Selon la légende, la grotte était autrefois un repaire pour les pirates, ; ils y dissimulaient leur butin. L’endroit a été découvert accidentellement par des habitants qui cherchaient des nids d’oiseaux comestibles