Carnet de voyage

descente du Danube (Linz à Tyulenovo)

11 étapes
42 commentaires
25 abonnés
Dernière étape postée il y a 1526 jours
On décide de descendre le Danube en canoé. Pas de sponsors, pas d'assistance. On veut juste se balader, galérer, rencontrer ces personnes qui vivent le long du Danube. tof et ludo
Juin 2017
12 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Bonjour,

Et voilà, ce we prolongé du 8 mai. C'est presque un jour de deuil ce 7 mai, jour du 2nd tour de l'élection présidentielle. Ludo doit aller voter. Se tordant de douleur et convulsif, le nez et les oreilles bouchés, il traine la patte comme un bagnard pour aller jusqu'à la mairie. Des émotions s'éloignent pour d'autres qui arrivent.

On est accompagné par Mag, Ben, Nico, Elsa, Béré, Vaihb, Enio, Solal, manav, Ila et rejoint par Manu, anna, bruna et rika.

Ludo l'a déjà monté et mis à l'eau. Mais bon! On dira que c'est la première. On est au complet. Aujourd'hui, on le charge et on le pilote à deux. Avec les copain-ne-s, les enfants qui nous suivent. Les minot-e-s, probablement qu'ils et qu'elle prennent conscience d'un départ qui se rapproche. On fait une petite balade de 10kms.

On est content. Le kayak Seawave à 2 places de GUMOTEX. Il est stable, il se manœuvre très bien et il file bien sur l'eau. On n'a jamais ressenti de mouvements de bascule. on était tout en confiance.

On a chargé et on est parti. Et une première pause. On vous laisse faire les commentaires

Les 3 dernières photos. C'est une autre histoire.

2

on est arrivee en pleine zone industrielle. on vous laisse deviner le reste: bus, centre ville, petit dej

et le premier bivouac apres 25 km.

Mais, il y en a des plus beaux.

Et puis des photos insolites (avec autorisation). je sais, on voit que ludo mais c´est tof l´artiste. ludo paggaie dur

et puis des galeres de portage mais pas que... Il y a eu cette journee galere de 35km de canal, de l´ eau a perte de vue sans point fixe qui nous donne un but. pour tof, ca a ete l´épreuve (je viens de découvrir les accents avec le clavier qwerty, y´a un debut á tout).

Certains portages nous ont quand meme apporté de belles satisfactions. On a découvert sur ces flancs des espaces danubiens superbes.

et puis des images prises qui sont dans nos petites tetes. un decollage de cygnes, ludo qui sauvent les bieres des remouds d´une peniche et nos bivouacs robinson crusoe

et puis un petit dejeuner a vienne dans une marina.

Au final, on a passe vienne et bratislava. On depassera budapest mercredi 5 juin.

a mon tour de papoter apres une bonne douche chez un pote de tof et une reparation de quelque petits bobos (pour l info c'est la premiere douche depuis 12 jours , bon il y a eu 2 bains et 1 lessive dans le Danube ) , lucky people we are seulement de la pluie le soir et la nuit notre reservation a l'autre charlot la haut a ete efficace, il a pas mouffete, que du beau temps pour les peperes tranquils du Donau. Le physique tient le coup pour l'instant, chris est un diesel qu'il faut bien chauffer pour que papa ludo puisse faire rouler les turbines de notre engin, des pauses clops et bieres avec des petites bouffes de temps en temps, aujourd'hui on a fait la fete foraine de Estergom en hongrie. Pas trop de folie le soir , des jeux ,la biere du soir une petite pipe dans nos reve et buena note pour les 50 bornes du lendemain.

En tout cas ca sera que du bonheur que de vous retrouver avec vos defauts en moins bien sur on vous aime et tof et ludo are not dead like punk et special dedicace a ma maman qui vient de se casser le coccyx, je t'aime maman nanou .

et moi, je vous embrasse tou-te-s et une pensee particuliere pour mon p´tit bout

3
3
Publié le 8 juin 2017

C'est la distance qu'il nous resterons a parcourir. Nous avons parcouru 657km. Aujourd'hui, on a rame 62 km, notre record. Journée ensoleillée avec un vent dans le dos pendant 2 heures. Ilsoen a volé sur les vagues du Danube.

Mardi, on s'est arrêté a szantender,village pittoresque devenu ''machine a touristes''. On a trouvé un camping original.

On a traversé Budapest, ville superbe.

Et le bivouac après deux bière au Bistro du Village

Et puis nos 62km qui est nôtre record après 13 jours de navigation.j

Et puis un gra.nd merci a alors et Judith qui nous ont accueilli a zebegeny.

4
4
Publié le 11 juin 2017

Entre temps ,on a passé la frontière serbo-croato-hongroise. Si les croates considère qu'il on est en eau internationale, la police hongroise fait du zèle, nous contre et fait remplir de la paperasse.bnous repartons pour 50km, plein d'énergie. Faut dire qu'a mohacs, on a fait un resto qui ont ranimé les muscles et nos fibres nerveuses. On vous donne 1 photo par jour du danu. Verchères les différences.

Et puis nos bivouacs

Et des photos qui pour nous sont nos souvenirs.

Et puis

Des couchés de soleil

Et on a rencontré les arborigenes Serbe. Superbe ambiance comme on les connait avec la bande. C'est ce qu'on cherchait un peu beaucoup a la folie.

Salut les amiinches aujourd'hui l'étape devrait ressembler a du Big lmachone kayakeur mais en fait les Serbes ont été plus fort une journée mémorable ou l'humanité vous semble

Toute reposée assimile a un cercle de générosité pas d' ambivalence ; un plein. De liberté " a.votre bon plaisir monsieur , je voulais vous en causer un petit brun , et puis notre atout physique c'est la pause clope " la bise a tous

Un gros et enlever bisous a ennilo et solal ou











5
5
Publié le 17 juin 2017

Bonjour a tou-te-s,

Aujourd'hui, décision est prise de se reposer. 21 jours de navigation a un peu plus de 50,5 km par jours. Hier, une grosse étape de 63km sans dérive. On l'a perdue et ça nous a énervé décuplant les coups de paggaies. Mais l'endroit est génial, un cottage au bord du Danube où nous rencontrons Moca qui nous prête son cabanon.

Et hier, nous avons rencontré Lazar qui nous offre le raki. Nous avons atteint nos 1000km. Il nous reste 1208km a parcourir avant le delta de la mer noire. Et puis nous rencontrons deux serbes qui ont travaille en France et habite Montreuil.

Quelques photos du Danube. Et puis qu'est-ce ressemble au Danube que le Danube ? À vous de trouver les différences ?

Nous avons passé novi dad et Belgrade qui sont des étapes de pauses et de repas.

Et nos bivouacs qui sont tous formidables sauf les moustiques.

Quelques autres.

Et une dernière à la mémoire de 24 partisans antifascistes exécuté par les nazis

Salut c'est les fous de la pagaie une bonne journée de repos nous fera du bien ce samedi 17/06 on va essayer de fabriquer une dérive même si c'est plus dure on peut s'en passer mais pour la mer noire on en aura vraiment besoin sinon on ne pourra pas naviguer ou alors ça nous prendra des semaines . Bon le moral est au fixe grâce à vous qui nous soutenez ça fait chaud au coeur . On a la chance de faire de belles rencontres mais que depuis qu'on est en Serbie ,dans 2 jours on atteindra la frontière Roumaine et de beaux paysages de montagnes . Allez je vous claque des bises partout faut qu'on se ravitaille en bouffe dosvedjenia.

6
6
Publié le 17 juin 2017

Le Dora Nele c'est le restaurant et le bar de vinca super hospitalité et la soupe de poisson corba ,prononce tchorba, est succulente et tout ça colle au Danube.

Et on a pas oublié notre pagaiyeur préfère mais malheureusement qui n'a pas pu venir sur ce very physical trip avec nous , ce n'est pas la première bière qu'on boit à ta santé mais celle là est dédicace sur le blog tu nous manque petit con , à Yoann le nantais cache derrière sa caméra ,cabron hasta pronto

7
7
Publié le 17 juin 2017

L'étape à ne pas manquer. Ludo a déjà tout dit. Il devrait être dans tous les bons​ guide

8
8
Publié le 28 juin 2017

Bonjour à tout-te-s

Quelques mots pour dire que tout va bien. On est à l'hôtel pour une journée de récupération à Corabia en Roumanie. On attend aussi la dérive pour continuer. La dérive qu' on avait fabrique à tenu deux jours.

Depuis, on rame comme des oufs. Les étapes sont devenues plus physiques sans dérive. Et en plus les conditions n'ont vraiment pas été simples. Une journée de pluie continuelle et une partie du Danube les plus horrible. On a fait 50km pour finir transi de froid et dans un hôtel pour se recomposer. Depuis malgré des étapes physiques, on a fait d'autres rencontres, d'autres bivouacs, d'autres paysages. On a passé les portes de fer qui sont là frontière commune Serbie-roumanie. Avant de s'engouffrer dans le Danube pris en étau par deux falaises, c'est une étendu d'eaux à perte de vue. Un Danube de 5km de large. On a aussi​ été invité par 3 familles roumaines pour le déjeuner. UN moment inoubliable. On est reparti avec le repas du soir, des légumes et du fromage frais. Malheureusement pas de photos, mon portable n'avait plus de batterie. Il faut aller voir les pages de Larisa cichirea, mihaela meleancia, bigea stefania ou alin bigea.

On a galéré pour en sortir mais la suite, c'est un peu l'Ardèche avec une touche locale. On ne dira pas si c'est mieux ou pas mais c'est l'ambiance du moment peut-être qu'on était avec vous à ce moment.

On a passé la barre des 1000km qui reste à traverser

Et quelques bivouacs et pauses insolite comme cette barge où on boit café et thé

On a subi un méga orage avec un vent qui décollait la tente et des éclairs comme jamais vu. On ne faisait pas les fiers mais le lieu était superbe, admirer

Et puis notre premier contrôle par la police des frontières. Depuis, on a cumulé 7 contrôles. C'est le résultat de La politique européenne de la gestion des migrants. À cette borne km, on en a eu deux en 20mn. Et puis, il faut se méfier des gitans, mais pas nous .

Et puis, on tient tellement à nos photos du Danube qui se différencie par quelques détails.

Le Danube est tellement immense que les conditions de navigation ne se ressemblent pas d'une journée à l'autre; du soleil de plomb avec une mer d'huile ou complément déchaîné avec des vents (souvent à partir de midi) qui font des creux de 40cm bien sûr vent de face. Mais on a de bonnes surprises comme des portages 4 étoiles dans la cour des grands


Et un sentiment particulier pour ce dernier bar Serbe. La Serbie qu'on quitte le cœur gros. Leur gentillesse, leur hospitalité mais aussi leur angoisse, leur sensibilité et leur optimisme nous ont vraiment touchés.

On a une pensée pour Yoann devant ces deux dernières bières qui ont accompagnées tous nos bivouacs et rencontres

Pour l'heure, on est à Corabia en Roumanie. On attend la dérive que Bérénice nous a envoyée. Merci bere. Chaque fois qu'on commande une bière en Roumanie, on a une pensée particulière pour toi. Norok. On en profite aussi pour se reposer, faire une lessive, prendre une douche.


Un vrai témoignage journalistique, trop fort le reporter du Danube ,Christophe a une mémoire d'éléphant mais sauf pourra​ les détails du quotidien. On est au repos mais sincèrement on attend qu'une chose c'est de repartir , la folie de l'aventure qui nous submerge qui nous élève est plus intense et plus vivante qu'un simple petit confort d'un hôtel Roumain ou les gens d'ailleurs ne sont pas très cool enfin peu importe ,moral de l'histoire ,le bonheur n'est pas toujours là où la civilisation se trouve . On est bronzés comme des dieux et musclés comme deux pagaies, on subit à mort les affres de la chaleur en ce moment mais les vieux sont solides et résistants,aucune barrière météorologique ni temporelle et encore moins la politia nous arrêterons.Et toujours les petits bonheurs du soir : bières ,repas de grands cuistos nous sommes, jeux, lectures , couchés de soleil ,petites conversations téléphoniques avec familles amis, n'oubliez pas que chacun d'entre vous peut appeler,et pour finir la bonne nuit de repos qui arrive toujours plus vite que prévu.

On a déjà fait 1580km, il nous en reste 630 pour sortir du Danube et encore 200 pour arriver à tyulenovo, eh oui ça paraît sacrément long mais même de la douleur les fleurs peuvent éclore,et puis on est rodé surtout qu'on va récupérer une dérive que Bere nous a envoyé ( mon amour petite anecdote: bere veux dire bière en roumain ) ,et bien sur l'éloignement avec mes deux crapules de garçons ,avec la douceur des formes de Bérénice pour moi et d'Ila pour Chris nous manque de plus en plus fort.

Encore merci de votre soutien et nous laisserons un petit peu de vous sur le Danube comptés​ y . Big Love

Spéciale dédicace à Ennio et Solal je vous aime par dessus tous.

On rame comme des oufs avec plein de rêves, plein d'espoirs. Et aussi, parce que chaque coup de paggaies qui rentre dans l'eau me rapproche chaque fois un peu plus de mon p'tit bout. Je te fais des gros bisous.

Pour finir une vue de l'hôtel

9
9
Publié le 6 juillet 2017

Sous la tempête, on fait minimaliste. Ludo à fait les courses. Il a visité la Ville. Moi, c'est plutôt plage et bière. Des photos pour vous faire rêver.

Vous n'aurez pas de photos de braila, juste des émotions et un sens de l'existence selon istrati. Si vous voulez en savoir plus, lisez le.

Et puis on se fait des bonnes bouffes et beau bivouacs. Et puis on se lave histoire de

Salud les amis trop fatiguée pour vous faire une récitation ,on tient le choc ,le pré Danube était magnifique les bivouacs aussi mais de putainsd'otages et de la pluie et du vent de malade alors de dures étapes ,les machines se sont mises en marchés pour forcer le destin . Dans trois jours on devraient devraient sortir du delta par le canal saint Georges on a fait le plein de vivres rien nous arreteras et puis la mer une autre aventure la continuité du délire de 2 vieux sxhnoks arrevedere la biz les amis

10
10
Publié le 12 juillet 2017

Le Danube, fleuve aux centaines de facettes heureuses e malheureuses. On est venu à bout de ce Danube. La mer noire à été compliquée

Et la pointe du Danube à saint gheorghe avec cette taverne locale, entouré d'une palissade avec une porte entre ouverte où on passe la tête avant d'entrer. Et on est accueilli par Florine qui nous offre une bière guidé par son regard.

Et puis on a passé braila, tulcea, galati.

Salud les amis bien content heureux et fier d'avoir réussi un aussi longue aventure mais après avoir fait 2310km le périple voit pointer la fin bien sûr nous partons pour tyulenovo mais en bus . Cela fait bizarre de ne plus se déplacer en kayak qui représentait pour nous une liberté juste absolue mais les conditions de la mer noire sont venue à bout du peu de forces qui nous restait c'est avec quelques déceptions que nous décidons d'arrêter les efforts physiques et mentales mais le fait de s'être paumé en pleine mer noire à 10 km de la côte nous a beaucoup calmé, sage décision pour une fois . Le kayak est range et nous partons pour la Bulgarie c'est étrange mis aussi reposant ,pour une fois en 48 jours de plus pagaiyer,je vous remercie tous pour votre sincère soutient et compte sur vous pour fêter ça ensemble .j'embrasse et je suis heureux d'avoir une moitié aussi surprenante que ma Bérénice qui nous a soutenue du début à la fin et à mes deux garçons qui sont tout aussi fabuleux .

11
11
Publié le 16 juillet 2017

Le retour est proche. Depuis, on a remonte le Danube en compagnie de corinna, cataline Aldi et vali . On les rencontre quand la navette bateau nous dépose sur la terre ferme. Ils ont pitié de nous avec tout notre barda. On sympatise et c'est une aventure festive qui nous attends. On discute, on boit, on danse, on dort et c'est ma gueule de bois qui nous accueille le lendemain. Une belle rencontre qui devrait se poursuivre.

Et puis, on reprend la route avec le même karma. Aider par constantine, on rejoindre vama veche, ville festive avec rock à gogo. On y passe une nuit en camping puis on arrive à tyulenovo. On bivouac à proximité d'une cabane avec vue sur la mer noire avec toutes les commodités.

Ludo qui ne tient pas en place va grimper et fait des sauts de 15 à 18m. Tof fait la sieste et gère l'attente du départ. La mer si elle est déchaîné me vendredi est incroyablement calme samedi. On reste à l'écart de la foule. ON rejoint ma civilisation pour nos traditionnelles chopes de bière.

Voilà, c'est la fin de l'aventure. Tout a une fin. On est à l'aéroport. Ludo fait ses mots flèche journaliers et tof le journal de bord. Et puis, les souvenirs seront nos passeports pour embellir notre quotidien. On n'a pas eu de galères et des ami-e-s d'ici et d'ailleurs qui nous ont soutenue accompagné. Vos messages d'encouragement ont grandi notre détermination, les rencontres ont motivé notre élan. On vous remercie tou-te-s. On est aussi content de retrouver la famille et le slackapero et les ami-e-s.



Bon ça suffit les conneries il est temps de rentrer, fini le Danube si long et beau , fini nos bivouacs de fortunes ,fini les supers bouffes au réchaud ,fini les bières carburants, fini les douches dans le Danube, les moustiques et les taons qui nous exasperaient ,les jeux du soirs , les coups de paggaies acharnés,les bonnes bouffes des pays traversés ,les belles rencontres imprévues et celle qui dureront ,fini la demerde u quotidien ,: on rentre avec des images pleins la tête et la liberté de l'aventure qui nous suivra très longtemps en espérant qu'il y en est d'autres et plus encore.

Merci à tous pour vos encouragements,mais on se voit bientôt demain lundi 17 on sera rentré alors santé

Faites pareil si l'appel du large vous tente ,aucune hésitation , foncez.

Big Love to everyone

Ludo et Tof. Arrevedere