2 mois dans une ferme perdue au fin fond de l'Australie
Juillet 2019
10 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

J'ai rejoint George (mon maître de stage) à la gare de Sydney pour prendre le petit déjeuner ensemble vers 9h du matin. Après 3h de train, nous descendons et rejoignons Andrew et sa copine qui sont venus nous chercher à la gare. Puis après 3h de route, nous sommes enfin arrivés à la ferme et pour tout vous dire ça faisait bien 1h que je n'avais pas vu de maisons. La vallée est juste magnifique, nous sommes vraiment perdus au milieu de nulle part (honnêtement je ne m'attendais pas à ça, du moins pas autant).

Journée typique ? Réveil à 6h, café et tartine de confiture (je me suis faite jugée sur le fait de les tremper dans mon latte, bien entendu ce ne sera pas la dernière fois) puis départ au "boulot" à 7h. Cette semaine on a surtout du peser les troupeaux et ma tâche était de lire à haute voix les chiffres et de les marquer sur un cahier (je suis maintenant incollable sur tous les chiffres en anglais, bien entendu j'ai encore du chemin à faire pour la prononciation de "three", le [th] n'est vraiment pas un ami de ma bouche). Puis sont intervenues mes compétences Excel qui ont été forgées pendant de longs mois cette année (on se rappelle de ce projet vba où les purpanais ont bien faillit finir chauves). Qu'est-ce que j'ai du faire ? Un tableau regroupant toutes les pesées et les moyennes (George m'a quand même demandé si je savais maîtriser Excel), c'est quand même assez impressionnant.

J'ai aussi (et non pas aussie) appris à faire des clôtures. En résumé, c'est très chiant parce que je n'ai absolument pas de force dans mes bras alors que je dois couper du fil très dur et le tordre, tout ça bien sûr, 10 fois sur un piquet sachant qu'il n'y a pas qu'un seul piquet sur la parcelle. Bref pas hyper passionnant mais Tyler est très pédagogue et utilise des phrases assez simples pour tout m'expliquer. Il m'a appris comment déplacer un irrigateur, maintenant je suis une pro !

De plus (on aime les rédactions de français), j'ai des taches précises à effectuer chaque matin et chaque soir: nourrir le petit veau tout mignon 2 fois par jour et nourrir les chiens le soir. Alors ne me demandez pas comment s'appelle le veau, parce que je n'ai pas compris son nom alors que je l'ai fait répéter plusieurs fois donc il s'appelle Freddie (c'est un prénom plutôt mixe, donc ça passe pour une femelle) pour moi. Parlons des chiens maintenant, un sujet très intéressant (surtout quand je vais écrire la deuxième semaine parce que ça va être très marrant). Comment vous dire, les chiots c'est très mignon. Un chiot, c'est adorable. Deux chiots, c'est mignon. Trois chiots, c'est faisable. Sept chiots, c'est un désastre. Ils me griffent, me déchirent mes vêtements, me montent dessus. Bref au début c'est très mignon, mais avec du recul, je crois que je vais m'en faire un. Les 6 autres chiens (adultes) sont attachés donc il y a pas de problème avec eux, ils sont adorables. Sauf un, qui lorsqu'on le détache une journée, il se barre en entraînant des chiots avec lui. Heureusement qu'il revient aussitôt quand tu l'appelles.

Puis le week-end est arrivé. En gros, je suis restée seule à peu près tout le temps. Entre regarder des films sur la télé, et me balader dans la ferme, je n'ai pas fait grand chose qui sort de l'ordinaire.



PS: Je crois que je vais avoir une semaine de retard à chaque fois pour publier 😅

2

Quoi dire ? J'ai (enfin) appris à conduire un tracteur ! Je pensais vraiment pas mais apparemment les australiens sont plus évolués que les gens du Médoc ! Tyler m'a laissé conduire toute seule le tracteur même avec l'irrigateur derrière (bon là il était à côté mais quand même). Andrew (c'est l'autre employé qui se balade partout avec ses chiens) est tellement drôle, il m'a déjà donné un surnom : Rockstar. Pourquoi? Parce qu'à la question "est ce que tu bois de la bière, du vin etc..?", j'ai répondu "bien sûr, j'adore faire la fête ! " (pssst je reprend le flambeau Coco). Pour vous dire, quand George n'étais pas là, il m'a appris à faire du quad et m'a même laisser le prendre pour rentrer manger à la maison, alors qu'il y a à peine 10min je ne savais même pas comment démarrer cet engin !

D'ailleurs, j'ai appris à Andrew et Tyler notre magnifique expression du Sud : "Oh putain con" (bien évidemment l'accent va avec).

Lundi, parce que ce que j'ai raconté c'était plutôt en fin de semaine, Miles, un revendeur de bétail, est venu voir les bêtes qu'on avait à vendre. Je m'explique, on a du repeser les génisses et les veaux, et choisir lesquels on allait vendre. Ce monsieur est vraiment génial et tellement drôle ! Il voulait même me marier. Selon George je viendrais d'une famille très riche et il y aurait une femme de ménage à la maison (cela n'a rien à voir mais ça m'a fait rire). Donc apparemment je suis une bonne fille à marier vu que j'ai des parents riches (coucou papa et maman). Donc, il y a un jeune agriculteur australien qui m'attend, le mariage est prévu dans pas très longtemps, dépêchez vous de faire vos valises. Par ailleurs, George me fait assez confiance pour conduire sa voiture, donc je suis assez contente (photo ci dessous). Et oui c'est un pick up Toyota (heuresment il n'y a pas de neige en Australie en hiver). J'ai conduit aussi la voiture de Tyler, là c'est un vieux pick-up Toyota Land cruiser manuel (j'ai accidentellement démarré en 3ème en pensant que c'était la première, absolument tous les voyants se sont allumés) . Je ne suis clairement pas encore habitué aux marches arrières parce que de

1. Il n'y a pas de rétros

2. Je me tourne du mauvais côté à chaque fois.

Bref, heuresment que le van loué est automatique et que j'ai encore le temps de m'entraîner à conduire.

Ah oui aussi, par rapport à la vie à la maison avec George. Nous avons manqué de pain (de mie parce que nous sommes quand même en Australie, une baguette de pain n'existe pas ou alors elle est à 5$) et il m'a un peu accusé auprès de tout le monde alors que monsieur en mange tout le temps. Pareil pour le chocolat, il m'accuse de tout manger alors qu'il s'est enpifre de 2 tablettes, je ne dis pas que je n'en mange pas mais beaucoup moins qu'à Toulouse (RIP la boîte bleue avec les 10 tablettes).

Je me suis aussi faite juger sur le fait de manger du pain avec du chocolat, juste un goûter normal en France mais apparemment pas en Australie. J'ai goûté la vegemite. Il y a rien à ajouter à cela. Juste il me juge de mettre mon chocolat dans mon pain alors qu'ils mangent de la vegemite, je pose ça juste là.


Parlons de mon magnifique week-end (qui se termine à l'heure où j'écris). George est partit vendredi à Sydney, pour des rdv, à 4h30 du mat. Bien entendu j'ai étais réveillé, mais ce n'est pas trop grave parce que nous sommes en week-end le soir même donc on va pouvoir dormir (c'est ce que je pensais). Après une bonne journée, en quad (la chronologie de ce carnet de voyage n'a aucun sens), j'ai du aller nourrir les chiens. J'ai en même temps mis de l'eau à chauffer pour le veau vu que ça prend 10min donc normalement je devrais avoir le temps pour les chiens. Non sans surprise que j'arrive dans l'enclos et qu'un chien a disparu ainsi que 2 chiots. Heuresment qu'ils sont revenus quand je les ai appelés. J'ai donc dû trouver le trou par lequel ils sont passés et le boucher. Sauf que le temps que je mette à trouver des cailloux, les chiots sortaient par le trou. J'ai mis 40 min. Et ce n'est pas tout, parce que le veau m'attendait pour que je le nourrisse. J'ai donc courru pendant 1h pour nourrir tout le monde. Bref, je vais me coucher (à 20h comme d'habitude parce que je suis littéralement une grand mère là bas). Je me fais réveiller par des aboyements à 4h du matin. 4H DU MATIN. "ils vont arrêter je me dis". 30 min plus tard c'était toujours d'actualité. Voulant me rendormir, je me suis levé et je suis allée voir dans le froid pour voir ce qu'ils se passaient. Et oui le même chien était dehors avec 2 autres chiots ! Là c'était plié en 10min. Mais ce n'est pas fini à 8h, ils se sont remis à aboyer. 2 possibilités:

1. Il y a un animal donc ils aboient

2. Il y a des chiots dehors

J'ai prié, vraiment, pour la première possibilité. Malheureusement, je me suis levée et vu à ma grande déception, qu'ils étaient absolument TOUS dehors (que les chiots cette fois-ci). Heureusement que personne n'était là pour me comprendre en français. Bref, une bonne nuit de sommeil.

De plus, nous avons attendus toute la semaine la pluie, à notre grande déception elle nous a poser un lapin. Maintenant, on commence vraiment à manquer d'eau, c'est pourquoi les douches sont maintenant restreintes. J'ai pu me laver les cheveux et me doucher, je n'ai jamais cru pouvoir apprécier autant une douche.


PS: J'ai pété mes lunettes de soleil de vue. Je n'ai absolument pas de chance avec les lunettes.


Je suis enfin à jour sur ce carnet (ça ne va pas durer longtemps)




3

Encore une semaine de boulot plutôt basique, encore et toujours de la clôture à réparer, de l'irrigation et du travail dans les yards. En gros, il a fallut séparer les vaches et les mettre dans différents enclos. Bien évidement, douée comme je suis, une génisses m'a donné un coup de patte, ce qui m'a valu un beau bleu sur la cuisse (en fait il est plutôt petit par rapport à ce que je m'attendais car la douleur était bien présente sur le coup). Bien évidement, mes mains n'en sont pas ressorties indemnes.

Vente de bétail cette semaine. Les bétaillères sont énormes, ici. Je vous laisse découvrir par vous mêmes.

Première fois que je déplace un troupeau de vaches en quad. Autant vous dire que ça ne sera pas la dernière.

J'ai aussi pu voir la maison du propriétaire à 5 millions de dollars. Il n'y vient quasiment jamais (#problèmederiche).

George est partit jeudi matin car il avait une vente de taureaux et il devait aller chercher Lou, sa femme. Je ne vous cache pas ma joie à l'idée de passer la fin de semaine toute seule. Parce que oui, il commence un peu à me soûler. Généralement, quand il me parle, et ce n'est pas souvent, c'est pour critiquer quelque chose. Ou alors je vais vous raconter une petite anecdote bien fun. Quand je vous pose la question : "Est ce que vous savez depuis combien de temps existe la ferme ?"

Qu'est ce que vous répondriez ? "Depuis 10 ans" par exemple ou "non désolé je ne sais pas" . Eh bien non, sa réponse était différente. J'ai eu juste droit à un "Oui". Alors certes, ce n'est pas une réponse fausse mais bon fallait me le faire quand même. Toujours dans le même style. Il m'a posé une question et j'ai vraiment (mais vraiment) essayé de répondre avec une phrase juste et complète, un ou deux mots étaient faux mais ma phrase était bonne. Il a fallu que je répète 3 fois parce qu'il n'avait pas compris: je sais mon accent n'est pas ouf mais quand tout le monde (je dis bien TOUT le monde) arrive à te comprendre et que c'est le seul qui n'y arrive pas, il y a une petite question à se pose non ?

Bref George, c'est George. Il fait pas énormément d'efforts par rapport à ça mais heureusement que ça se passe bien avec les 2 employés.


Maintenant le week-end. Parce que oui, il y a toujours des rebondissements dans les week-end de Clara, toute seule à la ferme.

J'ai travaillé avec Andrew, ce week-end. C'était juste les matins pour déplacer les irrigateurs et nourrir les génisses. Il est tellement sympa mais c'est un amour vraiment. Il m'a laissé faire plein de choses en autonomie, et je trouve ça génial. Il y a juste eu un trajet en tracteur de 30min qui m'a parru durer 4h car le froid, le vent, la pluie et la neige (et oui j'ai pu voir la neige en Australie, c'était 2 flocons mais quand même) ne font pas bon ménage sur un tracteur sans cabine.

Bien évidement quand ce ne sont pas les chiens qui s'enfuient, c'est le veau. Elle était à 500 mètres plus loin avec d'autres vaches. J'ai mis 40 minutes à la retrouver et la ramener à la maison en voiture (très compliqué le trajet). Je roulais à 5km/h avec mon bras par dessus la vitre pour qu'elle me suive.

Lou, George et Alfie (leur fils) sont arrivés dimanche soir. Lou et Alfie ont voyagé pendant 65h depuis Londres à cause des retards et des annulations de vols. Autant dire que c'était long.

Pour mon plus grand bonheur, j'ai mange autre chose que des pâtes ! Je vais enfin pouvoir manger normalement (enfin j'espère).


PS: Vu que j'écris ce journal 1 semaine plus tard, je peux vous dire qu'ils adorent manger des fajitas. C'est la 3ème fois en 1 semaine.

4

J'ai enfin pu monter à cheval !!! J'attendais qu'une chose depuis mon arrivée à la ferme (plutôt 2 avec l'arrivée de Lou et Alfie, la femme et le fils de mon mds): monter à cheval ! Lou m'a même dit que je pouvais monter toute seule après avoir terminer de travailler. Si ça c'est pas génial !

Beaucoup de travail sur les clotures cette semaine et mes mains peuvent en témoigner (mes vêtements aussi). Je déteste le barbelé. J'ai des trous dans tous mes vêtements (pas besoin de payer des jeans à trous à 40€ quand on peut les faire soi même) et mes mains ressemblent à un tableau de Picasso. Au moins maintenant, je sais réparer des clôtures, appeler moi au 118 218, je vous mettrez sûrement en attente, les demandes seront trop nombreuses.

Les trajets en tracteur, sous le froid, sont de plus en plus longs mais il y a un bon côté à ça. On me fait assez confiance pour aller nourrir toute seule les génisses: une pro des bottes de foin, je vous dit.

Mardi, je suis allée en "ville" avec Lou et Alfie. Pourquoi des guillemets ? Parce que c'était la taille de Leucate (petit pour ceux qui n'ont pas la référence) et à la même distance (1h30-2h) bien évidement, sinon nous ne serions pas en Australie. Après un achat de lunettes de soleil qui m'a fait un peu mal au compte en banque, un repas au Hungry Jacks (Burger King de l'Australie) et des petits achats de survie (bonnet, gants, chaussettes et chocolat, oui le chocolat est une question de vie ou de mort chez les Sans), c'est à notre grande surprise qu'il y avait le feu dans le "centre commercial". J'ai vraiment la poisse. Direction les courses, puis le salon de massage pour Lou parce 65h de vol avec un enfant c'est pas de tout repos (je n'ai pas eu cette chance, j'ai du garder le petit).


Parlons maintenant de cette fin de semaine.

Nous sommes partis vendredi dans leur ferme. Alors le départ à était très tendu. Pourquoi ? Parce que j'ai pu assister à une belle crise de couple. Lou, Alfie et moi devions partir avec la voiture de George mais il a mis 40 ans à la ramener ce qui a énerver Lou. Donc ils se sont engueulés, George est partit, sauf que Lou a voulu le voir mais n'a pas réussi à le trouver. Bref, beaucoup trop long, mais je ne vous raconte pas mon malaise au milieu de tout ça. Heuresement que j'avais Alfie avec moi.

Je pensais que leur ferme était à quelques heures d'ici. À ma grande surprise, j'ai découvert qu'on faisait un Toulouse-Paris en voiture: c'était à 6-7 heures de route !

La route était très belle, cependant lorsqu'on est arrivé à la maison: je me suis rendue compte qu'on n'était pas à Paris mais à Boutx, autant vous dire qu'il faisait très froid.

George est arrivé le samedi matin. Bien évidemment, une petite réflexion a été faite comme d'habitude. Apparemment mes parents ne m'ont pas appris à faire mon lit. J'en ai vraiment de plus en plus marre de lui.

Leur ferme est vraiment magnifique, ils ont 5000 acres de terrain, 300 têtes de bétail et 18 chevaux. Oui oui, 18.

Samedi soir, j'ai gardé le petit Alfie car ils avaient une soirée de prévue. Comme il n'avait pas fait la sieste, il s'est endormi à 17h30. Plutôt pas mal comme gamin.

Dimanche: comment vous dire que ça été tendu vu que pendant 1h les mds étaient partis s'engueuler et que j'étais toute seule avec Alfie (encore).

PS: Désolé, je n'ai plus énormément de photos 😅

5

Je n'arrive pas à croire que je pars dans moins d'un mois !

Je suis rentrée lundi soir de Nowendoc (là où habite mes mds, il appelle ça un ville mais c'est juste 4 maisons au bord d'un croisement) et j'ai même conduit le "shopping trolley", comme ils l''appellent (c'est juste le pickup en fait).

Beaucoup de fencing (réparer les clôtures) cette semaine. Parce que j'ai oublié de préciser mais les clôtures (ou fences en anglais) sont dans un état déplorable. Les vaches passent à travers sans problème, autant dire qu'elles n'ont pas le même soucis que nous à traverser l'avenue Jean Zay (référence de lalandais). L'ancien manager n'était, apparemment pas né pour travailler et gérer une ferme (George n'est arrivé qu'en Janvier ici).

Mercredi, je suis allée à l'Agquip. C'est l'un des plus grands salons d'agriculture du monde. Il s'étend sur 32 hectares (oui, oui) et c'est vraiment époustouflant. Des vêtements, des chapeaux, des outils, des tracteurs, des machines, de la nourriture, des voitures, des vans et j'en passe ! Une chose à retenir: TOUT est plus gros en Australie. Absolument tout ! Le tracteur à 8 roues, la moisseuneuse immense, les caravane traînées par des pick-up qui font la taille d'un camion à remorque. Bref tout est dans la démesure. J'ai mangé de la TRÈS bonne viande: Charolais (oui bon je voulais un peu de France dans cette Australie profond) et du Devons. Et bien entendu, je me suis acheté un petit souvenir (je laisse un peu de suspens) pour être une authentique australienne (parce que vraiment j'avais l'air d'une bonne touriste. J'en avais encore l'air après cet achat mais j'étais stylée au moins). Ah oui ! J'oubliais le plus important ! Réveil à 4h, départ à 5h, arrivée à 9h mais surtout la conduite de George est... Comment dire... Pas dangereuse mais je pensais vraiment ne pas arriver en vie ou du moins entière à la maison. Vraiment ! Et pourtant, Papa a fait sauter le record du Toulouse-Limoges en 2h en voiture, c'est pour vous dire que la vitesse je connais mais là, j'avais une crampe à la main tellement je m'accrochais à la "jesus bar".

Est ce qu'il est arrivé d'autres malheurs à Clara ? Je pense que vous connaissez déjà la réponse.

Je continue à nourrir les génisses toute seule. J'ai essayé de prendre 2 bottes de foin sur le tracteur. Comment vous dire que je l'ai fait 2 fois mais je vais pas le refaire. Pourquoi ? Il y a une énorme descente pour atteindre l'enclos des génisses. On m'a dit d'aller très doucement vu qu'il y a beaucoup de poids sur le tracteur, ce que je fais. La première fois que je descends la pente, j'entends un gros "CRAK"! Comment vous dire que j'étais pas sereine et j'ai accéléré. Apparemment pas de dégâts. Deuxième tentative le lendemain. Je me dis tu y vas encore plus lentement. Les bottes sont tombées 2 fois d'affiliés et le tracteur fessait un bruit pas génial à entendre. Je ne vous cache pas que j'ai commencé "un peu" à paniquer. Même si je n'ai aucune connaissance en mécanique, j'ai fait le tour du tracteur au cas où (parce que clairement si quelque chose était cassé, je n'aurais pas pu le voir). Bref, j'ai rien dit et apparemment le tracteur se porte bien (ouf). Le troisième jour, j'ai pas fait ma maligne et j'ai pris qu'une botte.

J'ai gardé le petit Alfie, toute la journée de Jeudi, parce que Lou devait travailler (elle passe son diplôme d'enseignante).

Une autre péripétie ? On a débuté un tout petit feu et heuresment qu'on l'a arrêté à temps ! Cela fait plusieurs jours qu'un hélicoptère tournait dans la ferme pour essayer d'éteindre un feu de forêt un peu plus haut dans la montagne.Je ne vous dis pas qu'avec la sécheresse si le feu s'était propagé, on aurait été dans le pétrin.


Bien entendu, j'ai eu des petites réflexions de la part de George comme à son habitude (maintenant je suis habituée). Apparemment, je ne sais pas bien étendre mon linge. La prochaine fois il m'apprendra à me laver parce que je pense que je le fais mal aussi. BREFFFFF.


Vous pensiez que mes malheurs étaient terminés ? Je crois que je fais un reboot des Malheurs de Sophie, parce que j'ai vraiment une poisse d'enfer ! Qu'est ce que j'ai fait ? Je me suis pétée la dent de devant. Comment ? Je me suis prise une bouteille en verre dans la mâchoire parce que ce gourdo de veau a tapé dedans parce qu'il n'y avait plus de lait ! Je le déteste !


PS: Beaucoup de photos de l'Agquip mais ça vaut le coup !



6

2 semaines de retard, est ce surprenant ? Pas tellement non.

Semaine plutôt tranquille vu que j'ai gardé Alfie 3 après-midi. Comme Lou passe son diplôme de professeur des écoles, elle doit travailler pour passer ses examens, et avec Alfie c'est un tantinet (ce mot est sûrement mal orthographié) compliqué.

Mon petit veau est partit en balade avec le troupeau dans les yards. Bien évidement, j'ai dû le ramener à pied. Le ciel était magnifique, rose ou rouge, on se serait cru dans un conte de fée.

J'ai monté à cheval avec Lou et elle m'a appris pas mal de chose pour monter encore mieux à cheval.

Nous sommes partis, Lou, Alfie et moi même, le jeudi midi pour Nowendoc.

Petite anecdote: nous avons regardé le film sur Elton John et shame on me, parce que je ne connaissais que 2 chansons (on va dire une parce que la deuxième c'était un vague souvenir).

Vendredi, Lou a donné un cours de cheval à un voisin qui a à peu près le même âge que moi. J'en ai profité pour monter un peu un cheval de leur ferme qui ne sert qu'au mustering. La sensation sur une selle western est totalement différente que sur une selle anglaise. De même que pour un cheval qui ne fait que du mustering, tu redécouvres énormément de sensations, le fait de monter avec tout ton corps, j'apprends vraiment beaucoup de choses.

L'après midi, on a commencé à débourer un poulain d'1 an et c'est vraiment hyper intéressant de voir ce processus. Avant, nous ne pouvions pas approcher le poulain et après cette séance il pouvait avoir une longe autour de son cou et il s'approchait de Lou. Ensuite, j'ai monté un jeune cheval qui avait été débouré assez récemment par Lou. Ce n'est vraiment pas pareil que de monter sur un cheval qui sait déjà tout faire. Tu dois lui apprendre avec ton corps quand s'arrêter (je m'asseyait juste dans ma selle et il s'arrêtait net), quand accélérer, quand tourner... Un seul mot: J'ADORE !

George est arrivé samedi matin et l'après midi, c'était match de rugby dans la ville de Walcha (c'était Walcha contre Narabri), à 40min de Nowendoc. George y a joué pendant pas mal de temps(il a joué aussi en Nouvelle Zélande et apparemment s'il avait continué, il aurait pu devenir joueur pro). Tous les magasins de la ville étaient fermés pour vous dire. J'ai rencontre une amie de Lou, une grand mère tellement adorable que j'ai cru voir Mamie Sans.

Walcha a gagné et les supporters étaient on fire ! Dîner avec les membres du Club puis retour à la casa.

Dimanche était le jour de la fête des pères et Lou avait fait un gâteau Red Velvet (il était si booon) pour l'occasion mais aussi pour son anniversaire qui était en Août (elle n'était pas là).

Retour dimanche soir avec George, les 4-5 heures de route ont été un peu awkward à un moment donné. Nous sommes arrivés vers 22h à la ferme et George a eu la bonne idée de tirer sur des kangourous et wombats. Il m'a quand même dit: "j'espère que ça ne te dérange pas de tirer sur des animaux". J'avais pas tellement le choix donc bon, juste si possible pas à 10h du soir quand tu vas aller te coucher juste après. BREFFFFFF. Encore une belle semaine de passée à la ferme.


PS: Vous pouvez enfin voir une photo avec mon achat de l'Agquip. Les chapeaux ont une place importante car ça me permet de cacher mes cheveux qui sont dans un état indescriptible (enfin ils sont en Australie mais là n'est pas la question).


RE PS: je n'ai malheureusement pas fait cette fence (photo n°15) mais c'est le résultat attendu. Mes mains commencent à être fortes comme du béton! Bientôt j'y arriverais (comme je l'écris 2 semaines après, mes clôtures ressemblent à peu près à ça maintenant 👌🏻💪🏻).


7

Alors alors, plus qu'une semaine de retard ! (en fait beaucoup plus vu que je termine d'écrire ce journal 3 semaines plus tard) Vais-je être à jour pour les 2 dernières semaines ? Je vous laisse deviner la réponse. (apparemment non)

Bien évidement, comme je termine d'écrire cette semaine 3 semaines plus tard, les souvenirs sont assez vagues !

Grâce aux photos ci-dessous, vous pouvez voir pourquoi je passe mes journées à faire des clôtures. Parce que la definition d'une clôture est d'empêcher les animaux d'aller d'un paddock à un autre non ? Ici, la définition n'est pas exactement la même.

Mardi matin, nous avons eu une belle surprise en découvrant le "Kooga" (c'est le nom de l'irrigateur ne me demandez pas pourquoi parce que je n'en ai pas la moindre idée) dans un trou de wombat. Pas tip top, mais il y aurait pu avoir plus de dégât, heureusement que le bras n'était, que juste, tordu et pas cassé.

Nous avons dû tirer une vache morte dans l'eau au tracteur, je ne vous raconte pas l'odeur. C'est un sentiment assez bizarre de voir un animal mort, même si j'en vois assez souvent maintenant avec les kangourous et les wombats mais voir vraiment d'assez près et de devoir toucher l'animal (parce qu'il fallait lui mettre une chaîne autour du sabot), c'est assez "dur".

Après cela, nous sommes allés retirer une vieille clôture. Je peux vous dire que couper les fils des clôtures fait énormément de bien, vraiment.

Week-end passé sur la ferme avec l'anniversaire de Andrew le samedi ! Lou avait fait un superbe gâteau ! Et le dimanche a été très très poussiéreux avec beaucoup de vent et de poussière (voir la photo). Je ne vous raconte pas l'état de mon visage.


8

La fin approche !

On commence par un bon lundi en souhaitant l'anniversaire, comme il se soit de son papa qui est à quelques milliers de kilomètres de là où je me trouve !

Qu'est ce que serait une semaine passée à la ferme sans mésaventure ? Un coup c'est la dent, un coup c'est l'irrigateur qui tombe dans un trou... Eh bien là, en voulant attraper une botte de paille avec le tracteur, elle est tombé sur les autres et donc sur le bâtiment. Vous pouvez admirer mon chef d'œuvre un peu plus bas.

Petite anecdote agronomique: l'employé a mal placé les marqueurs pour traiter et on peut vraiment voir la différence (bande verte claire à verticale) . On peut aussi noter là où l'irrigation n'a pas été faite (bandes à l'horizontale marrons).

Une vache est restée coincée dans une mare assez boueuse. Je vous raconte pas la galère pour la sortir.

J'ai assez souvent gardé Alfie cette semaine, donc les après midi étaient plutôt calme, enfin détendu parce qu'il fait l'occuper ce petit. Les promenades en poussette, je connais maintenant.

Nous avons du retirer une ancienne clôture, ce qui veut dire défaire les barbelés et les câbles et donc les enroulés. J'ai, peut être, perdu patience à un moment et commencé à m'énerver en français (c'est de ta faute papa si je n'ai pas énormément de patience).

J'ai vécu une expérience Australienne. J'ai vu un "brown snake", un serpent peu commode parce qu'il peut tuer avec son venin, autant dire que j'étais pas hyper rassurée. Comment partir d'Australie sans avoir vu d'araignée bien "fat". En retirant des piquet en bois, une araignée bien poilue et marron, type mygale (je pense pas que s'en était une) était à quelques centimètres de mes mains. Me connaissant, je n'ai absolument pas crié ni paniqué (ceci est un me songe pur et dur).

Je suis partir vendredi matin, avec Lou et Alfie pour Nowendoc. Je me suis réveillée samedi 14, avec un cadeau et un gâteau qui m'attendaient sur la table. Lou avait fait un magnifique (et tellement bon) gâteau et m'a offert une chemise et des chaussettes de cowboy + une boîte de maltesers (maintenant on me connaît plutôt bien).

Jour de finale pour l'équipe de Walcha contre Tamworth. Malheureusement, même avec beaucoup plus de supporters à fond, nous avons perdus 26-24. Même si j'étais un peu triste, j'ai pu charier George, car il n'arrête pas de me répéter que si Toulouse a gagné le Top 14 cette année, c'est parce qu'il y a des joueurs Australiens dans l'équipe. La preuve que non (il pense que Walcha gagnerait face à Toulouse, mais chut, ne lui dites pas l'inverse). Pour vous dire, Walcha fait la taille de Port Leucate, alors même s'ils jouent plutôt bien, le taux de probabilité est proche de la forme d'un ballon de rugby.



9

La dernière semaine passée à Pomany ! Je n'arrive pas à y croire, c'est passé si vite.

J'ai principalement gardé Alfie tous les après midi de la semaine car Lou devait nettoyer la maison de Guy, le proprio.

J'ai voulu prendre une photo de la bouteille de mon stage précédent pour pouvoir l'envoyer à mes anciens mds et apparemment ça leur a fait plaisir.

Jeudi, j'ai fait ma dernière FENCE avec les voisins, les employés du Baramul Stud, dont un hollandais backpacker. On peut donc dire que j'ai clôturer mon stage (cf.JPS). Andrew n'a pas arrêté de me charrier à propos de l'hollandais.

En souvenir j'ai voulu avoir une photo avec le panneau Pomany Angus mais Andrew n'est pas un photographe professionnel mais j'ai quand même eu ma photo. Il voulait même faire une photo de moi et les vaches. J'ai promené Alfie en poussette avec les chiens et admiré la vallée une dernière fois.

Dernier jour, dernière fois dans les yards avec le cattle (déso je suis bilingue) et dernière fois sur le tracteur pour nourrir les génisses.

J'ai fait mes adieux à tout le monde, à cette magnifique ferme, à ces paysages incroyables, à ce silence absolu, à ma petite chambre toute cosy, à la cafetière qui me faisait des latte, à ma douche que je ne voyais plus trop souvent ces derniers temps, aux vaches Angus que je n'ai mangé qu'en saucisses, aux chiens un peu trop bruyant la nuit, à Andrew et ses blagues, à Tyler et ses jurons, à George et ses petites remarques faites un peu trop souvent, sa gentillesse et son savoir, à Lou et sa cuisine équilibrée et sa gentillesse incroyable, à Alfie et son sourire tout mignon et ses bêtises perpétuelles.

Bref, un hiver/été incroyable, une expérience enrichissante qui m'a montré une vision des choses essentielles différentes.

Le retour à la vie normale, à la réalité va sûrement être un peu dur mais je sais que j'y reviendrais dans quelques années.