Carnet de voyage

Irlande comté de Clare & Connemara

Par
9 étapes
2 commentaires
5
Par clarat
L'Irlande dans toute sa splendeur !
Avril 2017
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Notre voyage préparé depuis de long mois débute à Roscoff où nous avons embarqué notre voiture sur le ferry à destination de Cork. Après 14 heures sur le bateau, nous débarquons et roulons 3 heures jusqu'à Spanish point (contre les 1h30 annoncés par le GPS).

2

On dit du Burren "qu'il n'y a pas assez d'eau pour noyer un homme, pas assez de bois pour le pendre, pas assez de terre pour l'ensevelir"....Il reste donc des pierres à perte de vue !



Sur notre route, nous ferons un arrêt à Burren Perfumery, la seule parfumerie artisanale du pays.



A Poulnabrone Dolmen, monument funéraire que nous avons découvert sous la pluie.



Et au port de Ballyvaughan pour le tea time. Nous choisissons le "Tea and garden's room" pour notre halte, connu pour être un endroit fréquenté par Steven Spielberg.


3

Après la région aride du Burren la veille, nous partons découvrir le côté "sauvage" des côtes Irlandaise. 1er arrêt à la balnéaire de Kilkee sous les nuages...

... que nous retrouverons sous un beau soleil l'après-midi. C'est aussi cela le charme de l'Irlande, quand on a toutes les saisons sur une seule journée !



Nous nous arrêtons ensuite à Kilbaha pour quelques photos et un café. Comme toujours l'accueil est chaleureux.



Puis nous atteignons notre destination : Loop Head, ses falaises, son phare (tarif du phare : 12 Euros par famille). C'est le moment de prendre un grand bol d'air, de faire une agréable marche et en prendre plein les yeux. N'hésitez pas à vous allonger dans l'herbe et à profiter du silence des lieux.


Sur le retour à notre logement, nous faisons une halte à Bridge of Ross, une arche naturelle sur laquelle vous pouvez marcher.


4

Après avoir traversée la Burren, nous voilà à Galway...1ere impression : pas d'immeubles et cette sensation de respirer dans une grande ville. Galway c'est la porte du Connemara, nous l'ouvrons donc pour atteindre Clifden. Les panneaux sont tous écrits en gaelic, c'est un peu perturbant pour se repérer. Les paysages deviennent arides, désertiques avec toile de fond les "twelve bens" (ensemble de monts) avec des lacs partout et des moutons, parfois au bord de la route.


5

Clifden est une charmante petite ville colorée. Nous faisons une halte pique-nique sur le port avant d'aller boire une Guiness dans un des pubs de la ville. Puis empruntons la sky road pour rejoindre notre B&B. L'établissement est au top, le couple nous reçoit comme des amis. Nous découvrons leur sentier privé qui mène en haut des falaises, puis la petite plage à 100 mètres. La soirée se terminera au pub pour un Irish stew (plat traditionnel) au son de l'accordéon et de la guitare. Il est possible d'écouter de la musique dans la grande majorité des pubs vers 22H00. Clifden regorge de touristes français à cette époque.


6

Après un petit déjeuner gargantuesque, nous décidons de faire la boucle de la "sky road" (2 fois, car nous avons loupé la montée la première fois)...la route qui mène vers le ciel. Comme d'habitude, les routes sont peu larges et les moutons pullulent (en avril, il y a des agneaux partout). Tout en haut, la vue sur la baie et ses îlots est grandiose, et toujours ce calme !!



Nous quittons Clifden pour remonter vers le nord et aller à la rencontre de Kylemore Abbey que j'avais vu en photos et que je désirais découvrir. Kylemore Abbey c'est un château construit en 1867 au bord d'un lac et entouré de collines. L'édifice fût érigé par Mitchell Henry en cadeau pour son épouse Margaret. L'endroit est aujourd'hui habité par les soeurs. Pour 13 euros par personne (gratuit pour les moins de 10 ans), vous pourrez découvrir quelques pièces du château, la chapelle, le mausolée et les jardins (accessible à pied ou en navette gratuite).



Il est temps de rentrer à Spanish point. Nous quittons le Connemara toujours avec ce paysage magnifique, avec parfois cette impression d'être sur une route américaine au milieu des canyons. Il est préférable d'avoir de bons amortisseurs, les routes n'étant pas toujours en bon état.

7

Après une matinée à Ennis, la capitale du comté de Clare, nous filons vers les Cliffs of Moher, l'attraction number one de l'Irlande, donc touristique, très fréquentée et commerciale (parking à 12 euros). Malgré tout, c'est un incontournable car le lieu est grandiose. Le bal des oiseaux est incessant et bruyant le long de la falaise. Vous pourrez longer d'un côté ou de l'autre, croiser parfois des musiciens et des gardas qui veillent à la sécurité. Si vous avez le vertige, rassurez vous, il y a la plupart du temps des palissades qui vous permettent de faire la promenade en toute sécurité. Il fait 18° et terminons avec un délicieuse glace. Un conseil : la tour est payante (2 euros) et ne vous permettra pas de faire de plus belles photos. Une autre façon de découvrir les falaises est de monter sur un bateau au port de Doolin. Nous longeons ensuite en voiture jusqu'à Doolin puis rentrons.

8

Partir en mer, et découvrir les dauphins dans leur élément naturel était pour moi un rêve. Forcément le réaliser en Irlande était le top ! Il y a plusieurs compagnies qui propose ce service, nous avons choisi le "dolphin watch". C'est un budget conséquent (90 euros pour nous trois) sans l'assurance de voir les cétacés car cela reste des animaux sauvages ! Mais la virée en mer est formidable et nous avons eu la chance de partir sous un beau ciel bleu pour 3 heures en mer. Voir au loin le premier dauphin est juste magique ! Puis nous resterons près de 1 heure au milieu d'un groupe de 7 dauphins adulte et 2 bébés. Attention pour ceux qui on le mal de mer, le capitaine coupe le moteur un petit moment et le bateau est alors soumis à la houle et à l'unique son des mammifères marins. Nous avons été chanceux, ils se sont approchés près de nous.


Nous avons été ensuite au plus près des falaises et de sa géologie unique !


Nous rentrons crevés, avec quelques coups de soleil, et profiterons de notre soirée à regarder notre fils jouer sur les rochers de Spanish point, avant un dernier repas au pub de l'Armada !

9

Nous quittons l'Irlande. Nous en garderons un superbe souvenir, nous n'avons pas été déçu, ni par le paysage, ni par les gens. Pas un seul jour sans que notre fils de 10 ans nous réclame de repartir dans ce pays celtique....alors nous reviendrons, c'est sur !