Carnet de voyage

Islande en noir et blanc

6 étapes
1 commentaire
3
Islande: le pays des vikings , le contraste noir/ blanc entre la lave et la neige, les changements de paysage et de couleurs, les fjords...un enchantement!!
Mars 2016
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Fin de journée, nous atterrissons à l'aéroport de Reykjavik, récupèrons la voiture de location et regagnons notre chambre pour la nuit à Keflavik au Svitan guesthouse & apartments : simple, salle de bain commune, prix bas et à côté de l'aéroport....rien d'exceptionnel mais très pratique et propre..nuit tranquille..

pour ce 1er jour de visite on se rend au cercle d'or composé de 3 sites naturels: le parc national de Thingvellir, la cascade de Gullfoss et la zone géothermale de Geysir

On commence par Thingvellir , classé au patrimoine mondial de l'Unesco , c'est à la fois un grand site historique et géologique en effet il est situé entre les plaques tectoniques nord-américaine et eurasiatique qui en se séparant , ont créé une poche de magma qui en émergeant à donner naissance à l'Islande. On découvre ainsi plusieurs failles dont la plus grande est Almannagja et dont certaines sont traversées par des cours d'eau; la rivière oxara notamment traverse toute la plaine et permet de former la cascade Oxararfoss.

Côté histoire, c'est ici que ce sont tenues toutes les sessions de l'Althing (ancien parlement islandais) entre 930 et 1798 d'où le nom du parc qui traduit littéralement signifie "plaine du parlement"..

On poursuit par Geysir, zone géothermique très active où il est possible de voir des geysers notamment le grand Geysir qui peut jaillir jusqu'à 100m mais dont l'activité est faible contrairement à son voisin le Strokkur qui jaillit toutes les 10 minutes jusqu'à 20-30 mètres....

Direction la cascade de Gullfoss : un groupe de chevaux de przewalski traversera la route magnifique!!

On arrive au 3ème point de visite où un bruit assourdissant se fait entendre...les chutes d'eau sont grandioses...D'une hauteur de 32 mètres, la cascade se divise en 2 sauts : le 1er fait une chute de 11m, le 2ème de 21m...vraiment impressionnant d'autant plus que le débit est énorme!!!

Une passerelle permet de descendre au plus près de la chute : elle était fermée par une chaîne lors de notre voyage (fin mars) car une bonne partie du chemin était verglacé mais on pouvait l'enjamber ce que pas mal de personnes ont fait , nous y compris ( ce n'est pas bien, on plaide coupable 😦) mais le spectacle est encore plus impressionnant d'en bas..

en route pour notre gîte d'une nuit : Hestheimar où nous avons loué une chambre qui porte le nom d'un des nombreux chevaux de cette ferme....charmant endroit ,bien placé...des cottages sont également proposés...

2

Ce matin, c'est tempête de neige avec -5° au compteur: pas rassurant pour prendre la route..

Nous nous rendons à la cascade de Seljalandsfoss dont la particularité est de pouvoir passer derrière la chute d'eau qui tombe de 65m...impressionnant

quelques mètres plus loin, on trouve une autre cascade située dans une grotte..l'endroit est magnifique d'autant plus avec cette neige...attention toutefois à l'appareil photo qui peut facilement se mouiller!

on reprend notre voiture de location certes avec pneus neige mais rien à voir avec les véhicules utilisés par les guides

Direction Skogafoss: cette cascade naît de la rivière Skogà qui descend directement du col Fimmvörouhals de plus de 62m. Sa puissance génère un bruit assourdissant et pas mal d'embruns, là encore le k-way est de rigueur et la protection de l'appareil photo également.

Sur la droite, part un petit chemin qui permet d'accéder au plateau au-dessus de la cascade: le paysage est fantastique, le contraste entre le blanc de la neige et le noir de la lave est juste sublime!

nous continuons notre route vers le glacier Sólheimajökull qui constitue une langue glaciaire du Mýrdalsjökull celui-ci abrite plusieurs volcans dont l'Eyjafjallajökull et le Katla. Long d'une dizaine de kilomètres, il subit les conséquences du réchauffement climatique et recule environ chaque année de 50m d'ailleurs un petit lac a vu le jour depuis une dizaine d'années à son pied (gelé à notre période) signe de sa fonte...

Prochaine étape Vik : après quelques frayeurs sur la route, nous voilà arrivés en effet les camions roulent vite et créent un appel d'air quand on les croise sauf que la route étant verglacée, le maintien du véhicule dans la bonne direction a été une rude épreuve!!!

La plage de sable noir nous tend les bras reconnue comme l'une des 10 plus belles plages au monde .. on confirme : au loin, les 3 aiguilles rocheuses de Reynisdrangar appelées aussi les rochers des trolls servent de refuge à de nombreux oiseaux. C'est par contre un endroit très venté...bien se couvrir!!

On bascule de l'autre côté de la falaise Reynisfjall où se trouve une grotte constituée d'orgues basaltiques et d'où l'on peut apercevoir l'arche du cap Dyrholaey

nous regagnons notre chambre pour 2 nuits au Hörgsland Guesthouse..bon rapport qualité/prix...logement simple mais calme et bien placé

3

Nous prenons la voiture: tout est blanc..les paysages et la route, un sentiment d'immensité se dégage..

nous nous rendons à Jokulsarlon, lagon rempli de blocs de glace qui proviennent de l'immense calotte glaciaire du Vatnajökull ....sauf qu'à cette période le lac est en partie gelé ce qui lui donne un air de banquise sur laquelle des phoques se prélassent, d'autres plus curieux, viennent nager à proximité de nous.

On poursuit cette journée vers le glacier Svinafelkjokull petite partie du Vatnajökull...la vue est splendide, les couleurs incroyables avec ce bleu dans la glace...attention toutefois pas de réel chemin d'accès, le site n'est pas sécurisé et l'on peut facilement glissé mais le spectacle en vaut la peine..

Direction maintenant la cascade de Svartifoss par un petit chemin de randonnée depuis le parking..l'accès y est plutôt facile même si ça grimpe un peu...le sentier est bien aménagé et le balisage bien indiqué, d'autres cascades sont observables sur le parcours avant d'arriver au point d'intérêt

Voilà Svartifoss, cascade certes moins haute que les précédentes mais originale avec ses orgues basaltiques noires en arrière plan qui sont issues du refroidissement rapide de coulées de basalte

On continue la promenade pour arriver au sommet Sjonarsker de 280 m d'altitude permettant d'avoir un panorama sur la région

On termine par Sel : bergerie constituée de petites fermes à toit d'herbe et de murs en tourbe dans lesquelles on peut rentrer...

On reprend la voiture et surprise la neige a fondu pour laisser place à de la verdure ...surprenant le changement de paysage entre le matin et l'après-midi...

Pour finir cette journée , nous allons au village de Klaustur pour faire simple, pour les plus courageux le nom complet est Kirjubæjarklaustur; à son extrémité ouest se trouve la cascade de Systrafoss d'où part un sentier de randonnée pour accéder au lac de Systravatn...

de retour au village, en bord de rivière, les chevaux islandais s'abreuvent et nous aussi 😉

4

On quitte notre chambre pour repartir vers l'ouest et la capitale...on s'arrête un peu au hasard au canyon de Fjadrargljufur et bien nous en a pris, le lieu est sublime d'autant plus que le soleil est de la partie!!! Les gorges sont parcourues par une rivière et la végétation est quelque peu présente...pour les plus courageux,il est possible de s'approcher des pitons rocheux et de tester sa peur du vide...

Nous repartons vers la plage de Vik (coup de coeur de mon conjoint) pour une 2ème halte...et un passage à l'arche de Dyrholaey que nous avions vu que de loin...comme la 1ère fois ,il fait beaucoup de vent et les vagues se déchaînent sur la côte...la marche sur le haut de la falaise semble un peu risquée, nous ne la tenterons pas...à la place nous irons au magasin de souvenirs du village...quelques emplettes plus tard , on repart!

la puissance du vent se ressent bien sur la photo où C. est poussé par celui-ci... 

On poursuit notre route vers Reykjavik avec un arrêt au petit village de pêcheurs d'Eyrarbakki qui était autrefois,la plus grande communauté commerciale et le port principal de la côte sud de l'Islande; celui-ci est fondé sur la grande lave de Pjorsa ...rien d'exceptionnel mais permet de se dégourdir les jambes pendant le trajet en marchant le long de la mer...

On tente d'aller au blue lagoon pour finir la journée mais tout est complet....la réservation est faite pour le lendemain...Du coup direction notre chambre pour 2 nuits chez Eric the red guesthouse...ok le nom nous a plu ce qui a fait notre choix et le monsieur qui le tient est à l'image du nom..barbu,les cheveux longs grisonnants..il ne lui manquait que le casque 😀

Sinon l'endroit est sympa, propre,calme, très bien situé...un chat viendra nous tenir compagnie...une super adresse pour dormir dans la capitale

petit restaurant proche de l'église d'Hallgrimur : café Loki...coup de coeur pour cet endroit avec une nourriture locale, typique islandaise..un vrai délice!!

5

Nous décidons de visiter les alentours de Reykjavik c'est-à-dire la Péninsule de Reykjanes , la capitale en soi ne nous a pas plus attiré que ça..une petite marche dans les rues et puis voilà...

Etape 1: lac Kleifarvatn, l'un des plus profonds d'Islande et le plus grand de la région; la légende raconte qu'un monstre en forme de serpent et de la taille d'une baleine l'habiterait..le Nessie islandais


Etape 2 : zone géothermique de Seltun, des passerelles en bois sont mises en place pour faire le tour du site...des fumerolles un peu partout, des couleurs in croyables, une odeur de souffre à irriter les narines. La température de l'eau peut atteindre 100° en surface et jusqu'à 200° en profondeur...un magnifique paysage lunaire ..

Etape 3 : le site de Brimketill où se trouve une piscine naturelle sculptée par l'érosion marine...ce jour-là la mer est déchaînée et les vagues frappent fort contre la falaise, s'approcher du bord est risqué...à défaut de se baigner prendre une douche à cause des vagues est aisé...mais le spectacle est quand même incroyable..


Etape 4 : Gunnuhver site géothermique qui doit son nom à Gunna, une femme morte par folie, qui hanta le village jusqu'à ce qu'un prêtre y mette un terme en lui tendant un piège et la fit tomber dans la source d'eau chaude...le site est tout aussi spectaculaire que celui de Seltun...au loin on peut voir le phare de Reykjanes

Etape 5 : Valahnukur est une falaise composée de tuf (issu d'éruption explosive), de lave d'oreiller (issu d'éruption de lave sous l'eau) et de brèche, beaucoup d'oiseaux y trouvent refuge...on peut voir l'île d'Eldey qui a abrité pendant longtemps une population de grands pingouins jusqu'à leur extinction sur le site en 1844 mais qui aujourd'hui, est le refuge d'une colonie de fous de bassan..

Etape 6 : on arrive à la pointe de la péninsule exactement à Garðskagaviti où l'on peut se promener jusqu'à l'ancien phare (celui-ci n'étant plus en service) et monter sur d'anciens bateaux de pêche...

On continue par le musée viking de Kéflavik: on y trouve une réplique d'un navire viking le Gokstad, bateau découvert en Norvège au 19ème siècle ainsi que des découvertes archéologiques...le temps d'un instant, on peut revêtir des vêtements typiques de l'époque et s'équiper d'épée et de bouclier pour se sentir l'âme d'un viking!!

Etape 7: la dernière de la journée...séance détente au blue lagoon...pour s'y baigner, il faut déjà y rentrer et par 3° dehors ce n'est pas évident...les plus courageux passent par les portes qui mènent directement à l'extérieur pour les plus frileux (moi ..), un petit tunnel est prévu : on accède au lagon en ayant déjà les jambes dans l'eau chaude, il ne reste plus qu'à plonger le corps et c'est parti...des masques de boue sont proposés...et même un bar est à disposition!!!

Journée finie..café loki pour terminer et hop au lit...

6

Ce matin, direction le port de Reykjavik pour une sortie baleine avec Elding whale watching pour une durée de 3h dans la baie de Faxafloi...c'est fantastique d'observer ces géants des mers...un moment magique!

dernier après-midi avant le départ , on flâne dans la péninsule: arrêt au phare d'Hopsnes près de Grindavik situé sur un champ de lave

On continue notre chemin vers l'église en pierre de Hvalnes et la plage où nous restons jusqu'au coucher de soleil avec observation des oiseaux...les lumières sont magnifiques

allez , il est temps de rejoindre l'aéroport: la fin du voyage est beaucoup moins sympa...on rend la voiture et voilà que l'on doit payer un bris de glace (causé par un 4*4 sur la route ) mais la dame gentiment nous fait cadeau des dépassements kilométriques 😦 merci...comme elle nous le dit, les gens prennent le bas de caisse en assurance mais pas le bris de glace , on avait pris tout risque donc on se fera rembourser mais bien prendre en compte lors de la location que le pare-brise risque autant que le bas de caisse et que les kilomètres parcourus dépassent souvent le nombre calculé initialement car on prend souvent les petites routes et non la route principale!!!

Dernier pépin, l'aéroport est vide...pas d'avion ce soir...ben oui "le vôtre était hier soir" nous dira une hôtesse...l'horaire d'1h du matin pour le vol m'a planté dans le jour de départ...mon conjoint relativise: sinon on n'aurait pas vu les baleines..ok bonne réponse!!! On oublie la fin du voyage et on reste sur des souvenirs magnifiques de ce pays..

petit conseil : à notre période, toutes les routes vers l'intérieur du pays étaient fermées...le site www.road.is permet de suivre en temps réel l'état des routes et donc leur ouverture, leur enneigement...une grande aide pour programmer le voyage