Carnet de voyage

Le blog de Harry et Christine

25 étapes
86 commentaires
29 abonnés
Dernière étape postée il y a 1 jour
L'Australie méridionale, la Tasmanie peut-être! Allons revoir notre fils et sa famille à Melbourne. Aller: Paris Melbourne via Singapour, retour: stop-over de 10 jours au Japon
Du 5 février au 11 mai 2019
95 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 3 janvier 2019

Australia, here we come again! Nous voila partis pour l'autre côté du globe. L'Australie. Le premier vol - en Boeing 777 va durer environ 12h30. Après un arrêt de 3h à Singapour, nous repartirons direction Melbourne, en A380, "seulement" 7h30 de vol!

2
2
Publié le 3 janvier 2019

First leg of the journey: 13 hours´flight to Singapore. Three hours´stop at the beautiful Changi Airport, and then 8 hours´flight to Melbourne, with a beautifully smiling stewardess.

November 2016
3

A environ 25 kms du centre de Melbourne, Tullamarine Airport , ouvert en 1970, est le deuxième plus grand aéroport de l'Océanie, après celui de Sydney. Et à part les vols internationaux, il y a des destinations en Australie qui font aussi rêver! Perth au sud ouest, Adelaïde en Australie méridionale, Brisbane à l'est, Cairns et Darwin au Nord, Alice Springs et la montagne Uluru dans le centre...etc..., sans oublier la Tasmanie!

Nous voila arrivés. Le vol a duré 24 heures (avec un arrêt de 4 heures à Singapour). L'immigration (une vingtaine de guichets ouverts) a été relativement rapide, considérant qu'il y avait quelques centaines de passagers avant nous.

Il y a 10 heures de décalage horaire et les trois premiers jours ont été un peu fatigants!

4
4
Publié le 18 février 2019

Hier, nous somme allés nager à St Kilda, 'la' plage de Melbourne. Une mer d'huile à environ 20 degrés, pas de vent. Puis sommes allés sur la jetée et avons vu quelques jeunes pingouins fatigués (ou paresseux). Il y a une 'colonie' d'environ 1400 individus qui pêchent en mer pendant la journée et rentrent à la tombée de la nuit pour dormir. Endroit très apprécié par les touristes qui viennent voir la 'Penguin Parade' !

St Kilda
5

Semaine 7 ! Nous prenons le tram 96 pour aller dans le centre qui s'appelle en Australie CBD (Central Business District). La ville a changé en deux ans. Les édifices sont de plus en plus nombreux et de plus en plus hauts!! Heureusement il reste encore des espaces verts et toutes les pistes cyclables sont intactes. Entre autres la 'Capital City Trail' de 29 kms entourant la ville. Les 'Melbournians' vont en vélo à l'école, à l'université, au sport, au travail etc ... Certains touristes aussi! Nous allons au "Queen Victoria Market", marché couvert ouvert presque tous les jours de la semaine. Baramundi, Red Snapper, Spanish Makrel, Sword Fish, Blue Grenadier etc... quel poisson choisir? Aujourd'hui cela sera des tranches de baramundi pour le diner!

Victoria Market. It is still summer. The oysters are 'milky' and Harry enjoys an ice-coffee 
East Brunwick, CBD, Docklands, The Webb Bridge over the Yarra River , left, or course!
6
6
Publié le 21 février 2019

Semaine 8. Dimanche matin! 9 heures. 23 degrés! Le pique-nique est prêt, les body-boards et la planche à surfer sont dans la voiture. Nous partons à Torquay, à 1heure 1/2 de route à l'ouest de Melbourne. "La ville" des surfeurs! C'est aussi à Torquay que commence la Great Ocean Road , route mythique d'environ 245 kms, longeant le Détroit de Bass, construite entre 1919 et 1932 par les soldats revenus de la 1ère Guerre Mondiale. A Bells Beach, les vagues "géantes" attirent les surfeurs expérimentés!! Voir aussi le film "Point Break" avec Patrick Swayze et Keanu Reeves - 1991! Mais dimanche dernier, pas de vagues "géantes"!.

David and Viggo 
Where are the "big waves"?? 
7
7
Publié le 4 mars 2019

Il y a deux ans, le vol des grandes chauves-souris (Pteropus) vers 21 heures tous les soirs, passant au dessus de la maison de notre fils, sans faire de bruit, m'avait fascinée!! Des centaines partaient manger "en ville" (dans le Royal Botanic Garden) à la tombée de la nuit . Ce sont ces grandes chauves-souris, qui ne mangent que des fruits, qui ont une envergure d'environ un mètre.. Elles sont brun-roux et noires. On les appelle aussi flying foxes (renards volants). Elles s'orientent grâce à leur vue et leur odorat et non par écholocation. Elles passaient au dessus de la maison tous les soirs, vers la même heure et c'est vers 7 heures du matin que notre fils les voyait repartir dans le parc où elles passent la journée, accrochées aux arbres (eucalyptus). Et en effet, cette année, elles étaient au rendez-vous. Nous sommes allés les voir au parc où elles se reposent pendant la journée. Il y en a environ 10.000. Nous avons fait des grillades sur un des grils électriques qui se trouve dans tous les parcs et certains campings en Australie, et qui est à la disposition de tous! Une seule règle: après avoir fait vos grillades, laisser le gril dans l'état où vous l'avez trouvé, c'est à dire PROPRE!!! et c'est respecté!

Au crépuscule, nous avons vu les 'bats' se rassembler avec beaucoup de bruit, se rafraichir et boire avant de partir "dîner"! Quel merveilleux spectacle!

The flying foxes (bats) at Bellbird Park on the Yarra River, Melbourne 
A votre santé!! 
8
8
Publié le 5 mars 2019

Que font les Melbournois (es) un dimanche d'automne? Le baromètre était déjà grimpé à 27 degrés à 8 heures du matin et il allait faire chaud, bien que nous soyons en automne depuis le 1.mars. Une solution pour ne pas avoir trop chaud en ville: la mer. Mais le choix est difficile : 1h 1/2 de route direction ouest, la Great Ocean Road pour avoir des vagues, ou 30 mns direction sud-est sur une plage dans la baie de Port Philip. Pas de vagues mais une plage pas trop touristique, où l'eau est très agréable quand le vent du sud n'apportent pas les courants froids de l’Antarctique! C'est décidé, nous partons pour Elwood, une plage au sable fin, sans vagues! Mais hier, il y avait un biathlon et beaucoup de sportifs en vélo, et à pied. . A 12h, il faisait 37 degrés et les sportifs couraient toujours!! A 13:30, il n'y avait plus personne! Je suppose qu'ils avaient atteint leur but! En tout cas, l'eau était très bonne et la famille en a bien profité . Dans cette baie il y a des petits poissons qui s'appellent Smooth Toadfish, ( poisson-globe genre Fugu au Japon) qui se nourrissent de crustacés et mollusques et qui mordillent les pieds quand on s'approche d'eux, dans les eaux peu profondes de la baie. Ils ne sont pas dangereux MAIS il ne faut surtout pas les manger car ils sont EXTRÊMEMENT toxiques.

En haut, Elwood, pistes piétonne et cyclable allant dans Melbourne centre. En bas, Brighton et ses Bath cabins (touristique)  

.

9
9
Publié le 21 mars 2019

« The Island State » : tel un cri de guerre, la Tasmanie, seul État insulaire d’Australie, revendique fièrement sa singularité au sein de la fédération. Isolée du continent par les eaux tumultueuses du détroit de Bass, elle semble un monde à part, même si seulement 250 kilomètres la séparent de la pointe méridionale de l’Australie. On y retrouve pourtant les mêmes Aussies, débonnaires et accueillants à l’extrême, amateurs de bière et de vie en plein air - mais, ici, on les appelle les Tassies. Et comme en Australie, un bestiaire hallucinant de marsupiaux bondissants et d’ornithorynques improbables contribuent à façonner dans notre imaginaire un bout du monde extraordinaire. (Kangourous, le Diable de Tasmanie, Wallabies etc)Une fois enjambé le détroit, d’où vient donc ce sentiment si puissant aux accents australiens, certes, mais au visage étranger ?De son Histoire, qui fit d’abord de la Tasmanie une terre d’exil, celle où la société coloniale britannique envoyait ses forçats. Quoi de plus fort pour graver l’identité d’une nation que de se construire sur des bases aussi brutales ? (Port Arthur au sud de Hobart) De la nature, ensuite. Là où l’Australie continentale brille du rouge et de l’or des sables du Red Center, la Tasmanie scintille de ses cours d’eau limpides, éclate du vert intense de ses forêts humides, vous caresse d’un soleil réconfortant après vous avoir glacé par la morsure de son vent hivernal.

La nature, justement. C’est elle que l’on vient chercher dans cet État méconnu, isolé à l’autre bout du monde, accessible uniquement depuis l’Australie continentale. Il gagnerait pourtant à être connu. Les Australiens l’ont compris : ils viennent de plus en plus nombreux passer leurs vacances en Tasmanie. Ce territoire généreux se savoure, lentement, comme l’un des vins dont il est si fier." ( merci Guide du Routard)

Et maintenant, notre semaine!

Hobart: Le 06.03.2019, nous avons pris l'avion à Melbourne, direction Hobart, au sud de la Tasmanie. Une heure de vol! La météo était plutôt averses et vents, mais en automne, c'est normal! Les photos ci dessous sont de gauche à droite: Le "Queen Elizabeth" dans le port de Hobart, Harry dégustant un whisky tasmanien, vue de notre hôtel, Hobart du Mount Nelson (342 m), notre voiture de location pour une semaine, un facteur souriant qui "fait le plein " mais surtout équipé contre soleil et vent (et aussi pluie!).

Hobart 
The Tasman Highway and the Tasman Bridge, built in 1964, 1,4 kms long. The Blue Hills Motel.
10
10

Le 07.03. direction Mont Wellington à une demi-heure de Hobart. 1271 m. Depuis 2013 cette "montagne" a le nom officiel de Kunyani ( en langue aborigène). Ce matin, 10 ° à Hobart, il a neigé à l'ouest de la Tasmanie (région des montagnes et lacs). Après avoir quitté la route principale, nous prenons une petite route de montagne à lacets, longeant des eucalyptus centenaires et arrivons sur le Mont Wellington où un vent glacial nous accueille! Rochers et petits buissons. Les nuages sont bas mais la vue sur Hobart est "époustouflante". Après avoir bravé les éléments, nous 'redescendons' vers des paysages plus calmes. Kingston, en bord de mer, où nous mangeons des "fish and chips". L'après-midi, à Hobart, Waterfront, David's Cathedral. Pause boisson: Cascade Beer pour Harry, Bonamy cider pour moi. Le navire scientifique de recherche marine, l'Investigator' de CSIRO est à quai (http://mnf.csiro.au/). Les voiliers sont dans la baie et s'entraînent pour leur prochaine 'régate' (peut-être Hobart-Sydney). Rentrons à l'hôtel, après avoir marché plus de 12 kms dans la journée!!

St David's Cathedral, the University of Tasmania
Baie de Hobart, 'The Investigator', Petite promenade dans forêt d'eucalyptus . ça sent bon!!! 
Fish and Chips take-away in Kingston, having a break under an eucalyptus tree, inside the cathedral in Hobart , the winding road!
11

Au sud-est de Hobart se trouve Port Arthur.

Pour arriver à Port Arthur à 90 kms de Hobart, nous empruntons des 'voies express' (pas de péage en Tasmanie!) Traversons des petits villages en bord de mer. Le sable est fin et parfois blanc, l'eau très claire et froide!! Les monts à l'horizon ont des nuances de verts variant du vert clair au vert foncé. Le ciel est assez dégagé, l'air très pur et la lumière très vive.

Le site, sur la péninsule de Tasmanie, comprend 30 bâtiments, beaucoup de ruines et de merveilleux jardins 'à l'anglaise'! Ce premier site pénitentiaire d'Australie était plus qu'une prison, c'était une communauté à part entière, composée de militaires et de colons libres. Il fut établi en 1830 en tant que scierie, se servant de la main-d’œuvre des bagnards (anglais mais aussi australiens) pour produire du bois scié pour des projets gouvernementaux. En 1840 plus de 2000 bagnards, soldats et fonctionnaires civils y vivaient. Discipline et sanctions, instruction religieuse et morale, formations et enseignements. De nombreux hommes furent brisés mais certains en sortirent et devinrent forgerons, cordonniers ou constructeurs de bateaux.

Un ferry nous emmène sur 'l'Ile des Morts' où on trouve environ 1600 tombes et l'Ile adjacente 'Point Puer Boys' Prison' où les jeunes détenus (parfois moins de 9 ans!) étaient enfermés avec des prisonniers à vie!. Environ 3000 jeunes reposent dans le cimetière!


Between Hobart and Port Arthur 
Le pénitencier avec hôpital, l'église anglicane des prisonniers( jamais consacrée)     
La ruine de 'l'église' anglicane des prisonniers, notre capitaine et l'église St David, construite en 1927.
The island of 'The Dead' and 'Point Puer Boy's Prison' (no chance to escape, the sharks were waiting!) 

En revenant de Port Arthur, nous nous sommes arrêtés au UNZOO, un endroit où les gens peuvent s'approcher des animaux en liberté et où on peut voir le diable de Tasmanie en 'semi-liberté'. Ce petit marsupial timide, carnivore, qui mange tout de ses proies (chair, os, fourrure.. TOUT). Vers midi, (et oui, aussi en Tasmanie, le déjeuner est vers midi!) cette petite bête a eu droit à son déjeuner, pour le plaisir des spectateurs! En quelques minutes, il n'y avait plus rien d'un gros os de viande de wallaby!!


Le Diable de Tasmanie

Unzoo

Lunchtime for Kangaroos and Devils!
12

Le 09.03. , départ pour le nord de l'île, en longeant la côte est. Environ 460 kms que nous ferons en plusieurs étapes. D'abord, Bicheno, un petit village en bord de mer, en passant par Coles Bay. Ce jour là, à Coles Bay, une compétition de pêche venait de se terminer (thon et autres poissons, poulpe etc..). Petits bateaux rapides, gros moteurs! Au 'Bicheno Backpackers' où nous avons passé une nuit, un jeune français très sympa nous a donné des conseils où aller, quoi voir etc.. Une promenade en bord de mer nous a amenés à un 'Trou du Diable' (les vendéen(ne)s savent de quoi il s'agit😀) tasmanien, appelé le 'Blowhole'. rappelant le jet des baleines qui passaient au large de la Tasmanie. Les femmes aborigènes , dont la vue était plus perçante que celle des hommes, surveillaient la mer en haut d'un rocher et lançaient un signal aux baleiniers dès qu'elles voyaient au loin un "jet" d'eau indiquant une baleine.

 Bicheno with the 'Blowhole', The stony path to the 'Whalers' Lookout. Where are the whales?  
Coles Bay ( cold!) and a coffee in a mug is welcome! La couleur orange n'est pas de la peinture mais du lichen!

Le lendemain, direction St Helens. En route un vignoble The Iron House. Une petite dégustation de pinot noir (rouge), pinot noir (rosé) et chardonnay (bulles). Arrivons à notre motel et la propriétaire nous recommande un nouveau restaurant dans le port, The Wharf. Plus d'un kilomètre à pied, mais il fait beau. Nous devons gouter aux huitres tasmaniennes.. Et en effet, elles sont excellentes, arrosées d'un vin de Tasmanie et d'un autre vin de la région de Perth en Australie occidentale. Pas de soucis, nous sommes venus à pied!!! Ce jour-là, nous avons marché presque 12 kms!

13

Le lendemain, encore une petite promenade en bord de mer, à Binalong Bay qui se trouve sur la Bay of Fires, le nom donné par le capitaine du HMS Adventure Tobias Furneaux en 1773 qui y a vu des feux d'autochtones sur les plages. Le sable est blanc, le ciel est bleu et les rochers couverts de lichen orange brillent au soleil. C'est très très beau! Cette baie fait environ 29 kms de long. Nous faisons seulement un petit tour et prenons quelques photos. Nous allons maintenant quitter la côte pour rejoindre Launceston.

St Helens, Binalong Bay, Bay of Fires 
14
14
Publié le 1er avril 2019

Départ de St Helens. Nous allons rejoindre la ville de Launceston, par la route de montagne touristique traversant des forêts d'eucalyptus. Elle est d'environ 160 kms de long avec des 'gros' virages! Traversons plaine, forêt avec des fougères de plusieurs mètres de haut, que l'on trouve vers 500m d'altitude. A mi-chemin, une pause café au milieu de nul part dans une station-essence faisant dépôt de pain-bar tabac, magasin, sandwicherie etc.. A Scottsdale, après un léger repas, nous allons admirer le travail sur bois ( sur arbre!) d'un sculpteur. Il a des œuvres dans toute l'Australie. Sur les photos ci dessous, son travail est en mémoire des soldats tombés pour leur pays pendant la guerre.

Il y a aussi des vaches en Tasmanie! 


Launceston est, par sa population, la deuxième ville de Tasmanie. Fondée en 1806, elle est la troisième plus ancienne ville d'Australie après Sydney et Hobart. Elle est située au Nord de la Tasmanie, au confluent des rivières North Esk, South Esk et Tamar. Les premiers habitants étaient des aborigènes nomades et les 'visiteurs blancs' sont arrivés en 1798.

Après un petit déjeuner copieux (toast, œuf poché et bacon pour Harry , French toast avec crème de citron et baies rouges pour moi), servi par Adrian qui connait très bien Nantes pour y avoir joué de la harpe Camac au château ( que le Monde et petit!) nous partons dans le centre. L'architecture est coloniale et victorienne, les bâtiments bien conservés. Musée de l'Automobile, Musée d'Art contemporain avec objets en bois de Tasmanie (sassafras, pin Huon, gum trees etc.) Les parcs ont des arbres centenaires. On trouve dans le City Park des macaques, offerts par la ville japonaise Ikeda (jumelée à Launceston depuis 1965). Une des attractions de la ville est le 'canyon' Cataract Gorge situé à un kilomètre du centre ville. On peut marcher le long de la rivière, il y a plusieurs 'trails'. On peut aussi admirer le paysage sans se fatiguer, en empruntant un télésiège de 457 m de long.. (le télésiège à travée unique le plus long au monde!). (j'espère que la traduction de l'expression 'single span chair lift' est correcte).

Nous partons en voiture à Georgetown, une cinquantaine de kms au nord de Launceston, sur la rive est de la rivière Tamar. On y voit de nouveau une statue en bois du sculpteur Freeman. Continuons notre route pour arriver à la pointe de l'île: Lowhead où les premiers colons anglais sont arrivés en 1804. Après avoir bu un chocolat chaud à la station de pilotage, nous allons faire un tour au phare ( le troisième à être construit en Australie, en 1833). Là, un 'retraité' nous explique que la corne de brume (activée tous les dimanches à midi) 'ressemble au magnifique rugissement de 1000 éléphants'! Il nous emmène ensuite voir où certains pingouins se reposent quand ils ne sont pas en mer. En revenant au phare, nous rencontrons un scinque (un lézard à langue bleue, assez rare en Tasmanie). Le Détroit de Bass nous sépare du Continent. Quelle luminosité, quel calme, quelle beauté!. Certainement très différent quand il y a une tempête!!.

Pour repartir à Launceston nous traversons la rivière Tamar par le Batman Bridge. John Batman, qui venait de Tasmanie, alors appelée Van Diemen Land, a été un des fondateurs de Melbourne en 1835, d'abord appelée Batmania, et prenant son nom actuel en 1837 d'après le nom d'un premier ministre anglais résidant à Melbourne dans le Derbyshire. Du côté ouest, nous traversons plusieurs vignobles et nous arrêtons dans une petite entreprise" Loira Vines". Petit vignoble familial qui propose des Pinot noirs et blancs, des Chardonnay et des Shiraz (dont la cuvée 2018 a le nom de leur première petite fille Adeline!!). Petite dégustation très sympa avec explications sur la région etc..

Le lendemain, 'au revoir Adrian', peut-être nous reverrons nous à Nantes! Sushis et reste de vin rosé sur un banc dans le Princes Park en contemplant les arbres centenaires! Retour à l'aéroport de Launceston, départ pour Melbourne. (Nous avons dû manger nos pommes pendant le voyage car il est interdit de les 'transporter' entre les Etats australiens. L'hôtesse nous a gentiment dit: "You can eat them up, or leave them in the plane").

Une petite "description" de la Tasmanie:

Les paysages en Tasmanie sont , sur courte distance, très changeants ; plages de sable blanc, plages de galets, falaises basaltiques, forêt vierge où poussent les fougères arborescentes, les eucalyptus géants et des arbres millénaires. ( La Tasmanie possède 5400 km de côtes et les forêts humides tempérées représentent 20% du territoire).

Un quart du territoire a été déclaré zone de Parc National dont certains sont inscrits sur la liste du Patrimoine de l’UNESCO.

Les ressources de l’île proviennent du tourisme, de la forêt, des mines, de l’élevage (ovins et bovins). L’agriculture y est très diversifiée : cultures maraîchères, culture du pavot pour l’industrie pharmaceutique, arbres fruitiers (cerisiers – pommiers – noyers – oliviers), produits laitiers et viticulture.

La Tasmanie développe aussi de nombreuses technologies de pointe, avec notamment, la présence d’importants centres de recherche marine. L’industrie hydro-électrique produit une énergie écologique. De nombreux chantiers maritimes construisent des bateaux en bois pour la pêche et la plaisance, et en aluminium, ferries et catamarans.

Gastronomie

La Tasmanie offre une grande variété de produits d’excellente qualité; bières en provenance des deux plus anciennes brasseries d’Australie – vins, petits domaines produisant des vins au goût de terroir – spiritueux, distillerie de whisky – produits laitiers, fromages primés – agriculture biologique – viandes d’excellente qualité – produits de la mer, huîtres, moules, coquilles St Jacques, ormeaux, saumons exportés dans le monde entier.

La Population

Environ 500.000 habitants sur l'île. Et ceux que nous avons rencontré étaient très accueillants, aimables et serviables, tranquilles et heureux!.

Ci-dessous quelques photos de Launceston et environs et aussi un résumé de notre voyage pour nos amis allemands.

 'notre hôtel' (à droite, pas à gauche!!) 
Georgetown 
Lowhead et le Détroit de Bass, seulement un peu de vent! Et un scinque.
Georgetown et Lowhead colonie de pingouins ("mais où es-tu, petit pingouin?") 
Launceston, Cascade Gorge, Parc avec macaques, statues en bronze du tigre de Tasmanie (extinct en captivité depuis 1936).  

Reise von Australiens Melbourne in den "Süden" nach Tasmanien

Am 6. März fliegen wir 1 Std. von Melbourne zur Hauptstadt im Süden Tasmaniens nach Hobart. Süden heisst näher an die Antarktis, wo es kühler ist. Hobart liegt geschützt in einer Bucht mit vielen Inseln und Halbinseln, hübscher Natur und Bergen. Wir fahren im Linksverkehr mit einem Mietwagen vom Flughafen in die Stadt zum Hotel, 10 Min. vom Zentrum und Hafen. Zu Fuss erkunden wir die Sehenswürdigkeiten, im Hafen ist gerade das Luxusschiff Queen Elisabeth zu Besuch, der Marktplatz Salamanca (Koloniale Warenspeicherquartier) ist umgeben von vielen Kunstgallerien, Läden sowie Cafes und Restaurants. Am Abend haben wir dort eine Whiskybar gefunden und Tasmanische- und Australische Marken gekostet.

Salamanca Market, Hobart 

Am zweiten Tag: Aussichten vom Mount Nelson 450m auf die Bucht von Hobart, nett, aber Mount Wellington mit 1271m zeigt die ganze Pracht der Stadt Hobart und umgebenen Gewässern und Inseln. Im Anschluss wollten wir Baden, am weissen Sandstrand in Kingston, aber unseren Badesachen waren noch im Koffer!

oben 3 x von Mount Nelson, Mitte+unten von Mount Wellington (Hobart) + Kingston Strand

Am dritten Tag fuhren wir ca. 90km um die Bucht nach Port Arthur, Ruinen+Inseln von Gefangenenlagern von 1830, wo über 2000 Gefangene isoliert lebten und unter harten Bedingungen arbeiteten. Die nicht Überlebenden wurden auf Inseln begraben. Bootsbesichtigung zu der Insel der Toten und einer Insel mit Jungengefängnis. Auf dem Weg nach Port Arthur besuchten wir den freien Tiergarten Unzoo, wo Vögel in der Natur leben aber im Zoo verpflegt werden. Auch die Urart "Tasmanian Devil" (Teufel), von denen nur noch wenige vorhanden, Allesfresser (wie Schakale/Hyänen) sind aus der nächsten Nähe zu bestaunen, so auch wilde Kängurus die wegen Fütterung zahm und streichelwillig sind.

 zahme Kängurus+Tasmanien-Teufel, Ruinen Port Arthur+Toten Insel

Nächstes Ziel ist Bicheno, ein kleiner Strandort an der Ostküste. Dort wurden früher von einer Felshöhe Wale beobachtet, heute Delphine. Viel gerundete Felsenküste, ein Loch im Gestein erzeugt mit dem Wellengang eine schöne Fontäne, "Blowhole". Weiter geht es zur Strandstadt St. Helens im Nordosten. Am Weg liegt ein Weingut, gut für eine Pause mit Weiss-Rose-und Rotweinprobe. Frische, ausgewogene Weine, sehr schmackhafte Qualität! (Viel Sonne, mildes Klima).

oben: Bicheno, rechts vom Wahlbeobachtungsfelsen, unten "Blowhole" + Weinprobe 

Von St.Helens aus machen wir Ausflüge an die Spitze der südlichen Landzunge, im Georges Bay finden wir herrliche Weissandstrandbuchten, aber auch farbige, orange-braune Stein- und Felsufer, Farben die einmalig sind! Am Binalong Bay war zur Zeit gerade ein Fischwettbewerb, die Boote kamen zurück mit u.a. Tintenfischen, Makrelen, Thunfischen, und wurden von deren Geländeautos auf den Bootsanhänger mit Bootskraft aufgefahren und nach Haus befördert. Weiter an der Küste entlang, nördlich geht der leuchtende, farbige Felsenstrand in den schneeweissen Sandstrand über, den" Bay of Fires" - viele, lange Buchten, etwa 29 Km lang, eine Sehenswürdigkeit - ganz ohne Badetourismus!

oben Moosbeschichtete Strandfelsen, Boot nach Fischfang und weisse Strände von "Bays of Fire"

Am Abend probierten wir die Austern vom Ort, feiner Geschmack, nicht salzig. Die Einwohner essen Austern mit verschiedenen Gewürzen und Sossen, nicht pur! Nach St. Helens steuern wir Launceston über Scottsdale an, es geht bergauf und bergab mit Serpentinen wie im Gebirge, viele Waldgebiete mit u.a. Eucalyptusbäumen und vielen Metern hohen Farnen.

Austern von St.Helens, Kurvige Strassen nach Launceston 

Unser Hotel ist in der Stadt inklusive Wirtshaus, sehr zentral. Launceston liegt 60 km von der Mündung vom Tamarfluss an der Nordküste. In Launceston ist eine Schlucht "Cataract Gorge Reserve" mit Wander-Kletter Pfaden am Fluss Esk entlang, die Schlucht ist mit einer Seilbahn überquerbar, anbei ein Teich, Grünanlagen, ein feiner Ausflugsort! Überall in Tasmanien wie auch in Australien sind in Grünanlagen, Ausflugsorten oder Sportplätzen oder Stränden Gas/Stromgrille zur Selbstbedienung aufgestellt mit Pic-Nic Tisch-Bänken! Von Launceston mit vielen Hängen rund um das Tal der Stadtmitte fahren wir an der Mündung zur Meerpassage Tasmanien-Australien rauf, beidseitig gibt es viele namhafte Weingüter, von George Town fahren wir zur Mündung Low Head am Meer, dort schwimmen 2-3000 Pinguine abends an das Ufer zum Nesten im Gestrüpp und Büschen, wo sie gut versteckt sind! Nach Besichtigung des rot-weissen Leuchtturms und seinem Nebelhorn für die Seefahrer, kehren wir zurück nach Launceston zum Flughafen und warten auf unseren Rückflug.

oben+mitte: Catarct Gorge, Kletterfelsen, unten Low Head mit Pinguinennester+Launceston 

Tasmanien hat etwa 515 tausend Einwohner, davon die Hauptstadt Hobart ca. 210t., Launceston 110t. und180t. verteilt in den übrigen Städten und Orten.

Unsere Reise war erlebnisreich mit viel hübscher, unberührter Natur und die Tasmanier sind hilfsbereit, ruhig, sehr offen- und aufgeschlossen. Keine Hektik, kein Zeitdruck und meistens fröhlich gelaunt!

Cain, sein Pappa und ich 
15
15
Publié le 5 avril 2019

Il y a encore tellement d'endroits à voir et à découvrir à Melbourne et alentours. Le 16 mars, les trois "garçons" vont au Grand Prix de Formule1de Melbourne, en vélo. Et le lendemain, Harry y retourne en tram pour voir la course. Ce jour là, Richard, qui se promène et discute avec un collègue dans un parc le long de la rivière Yarra, marche sur un tiger snake. C'est un "pas gentil"! (non, pas de 'lien'!!). Heureusement, il ne s'est rien passé. Plus de peur que de mal, mais choc d'adrénaline pour notre fils!

Le 19 nous allons en ville voir l'exposition Escher X Nendo. Après deux heures passées à la NGV National Gallery of Victoria, nous allons dans le Jardin des Plantes - Le Royal Botanic Garden. Il fait chaud mais à l'ombre des arbres centenaires, tout va bien. Bon, il y a des sportifs, mais on les laisse passer! C'est l'automne et ce n'est plus la saison des fleurs mais c'est un très beau - et grand - jardin!

Entrée de NGV, parc, porte d'entrée de la 'maison' de la gouverneure de Victoria 

Parfois, nous restons ' à la maison'. Il y a toujours quelque chose à faire. Courses, un 'flat white' chez 'Chouquette' - un petit café français avec des jeunes serveurs et serveuses très sympas (niçois, strasbourgeois et autres ) et les palmiers y sont délicieux. Par contre une baguette coûte 7 dollars (presque 5 euros!) . Parfois quelques longueurs dans la piscine chauffée près d'ici, où les dames font de l'aqua gym avec lunettes de soleil et chapeau à bord large.

Les jours passent. Le 22 mars, nous prenons le tram 86 qui traverse la ville et va à Port of Melbourne. De là part le ferry pour la Tasmanie. 'The Spirit of Tasmania' que nous connaissons bien pour avoir voyagé avec, entre la Finlande et l'Allemagne.. Que le monde est petit!! A l'époque, il était rouge aussi mais s’appelait 'Superfast'!

Port of Melbourne, Tram 86 et en effet, une averse vers 20 h, 'Street Art' pas seulement sur les murs et Central Cross Station 


Aujourd'hui, pas d'entrainement ni de tournoi de tennis pour les garçons. Il fait beau et partons avec Richard et Viggo à une heure de route à l'est de Melbourne, au Hanging Rock.

Le sentier qui monte est assez facile au début. L'odeur d'eucalyptus est si agréable! Mais cela monte. On sort de la forêt, il y a des marches taillées dans la roche, et on arrive aux rochers qui surplombent la plaine.. On voit au loin des kangourous qui font la sieste (on a du mal à les distinguer de l'herbe jaunie) et certains sont à l'ombre des arbres. Amusant. Cet endroit fait partie d'une chaine de monts de quelques 700m d'altitude , les Monts Macedon. Les aborigènes qui y habitaient depuis des milliers d'années ont été obligés de quitter leur terre dans les années 1900 mais y gardent encore une connexion "culturelle et spirituelle".

Hanging Rock  en haut des marches, scones with jam and cream et eau potable à disposition des visiteurs .Richard a son tshirt SGXV


Après le Hanging Rock et une pause-café-scones bien méritée, nous repartons direction Melbourne. Sur la route, un signe assez 'amusant' -verglas! qui est parait-il fréquent en juillet-aout (l'hiver ici). En route, nous nous arrêtons au parc de Organ Pipes, une formation basaltique de 2,5 millions d'années. La lave des volcans s'est fracturée et a pris ces formes verticales en se refroidissant. Pour arriver aux 'tuyaus d'orgue', on ne monte pas, on descend. Il fait 30°. De nouveau un paysage intéressant. Nous entendons aux nouvelles qu'il y a un cyclone au nord-ouest de l'Australie, avec des pluies diluviennes et inondations.. Ici, c'est très très sec.

Organ Pipes National Park, en bas à gauche: la pierre de Rosette. 

Nous continuons notre découverte de Melbourne. En vélo, nous partons vers le cimetière. C'est un endroit très intéressant de 2 hectares où on trouve de quels pays venaient les gens qui ont immigré en Australie depuis le 19ème siècle. Bien sûr, beaucoup de tombes anglaises ou autres pays du Commonwealth, mais aussi italiennes, grecques, allemandes, juives, chinoises et autres nationalités. On y trouve aussi un petit monument en mémoire d'Elvis Presley!! On peut traverser le cimetière en voiture, en vélo ou à pied. Il est même divisé en avenues.

Melbourne Central Cemetery  et en bas à droite: le monument d'Elvis! 

Parfois, les températures descendent rapidement. (La proximité de l'Antarctique). Hier soir, rafales de vent chaud venant du nord, 30°, ce matin, averses et 12°. Mais le déjeuner était très bon. Richard avait acheté de la lotte (monkfish en anglais!) au Victoria Market. Préparée avec curry et lait de noix de coco!! à refaire! Ce soir-là, nous jouons au monopoly!! il y avait bien longtemps!

Le rosé sec des Blue Pyrenees (Pinot noir, Merlot) était un peu 'trop' sec pour accompagner la lotte! 

Un autre endroit intéressant en ville. (Il y a quatre gares à Melbourne, Flinders Station, Central Cross Station, Melbourne Central Station et Parliament Station). Pour arriver dans la Central Station (en centre ville), on entre dans un énorme hall, une galerie de magasins sur plusieurs étages, entourant une cheminée en briques où on lit R.M. Williams et recouverte par un énorme 'cône' en verre. Le résultat est très beau. Il y a aussi une grosse montre, qui a un carillon toutes les heures (j'ai eu la chance d'y être à 11 heures) où des petites figures (oiseaux, lutins) descendent de la montre, pour y remonter quand le carillon s'arrête. Très beau. On en oublie presque que c'est une gare, et pour prendre le train ou le métro, il faut descendre deux ou trois étages.

Vue de l’extérieur, la montre pendant et après le carillon, la cheminée de la manufacture de bottes et autres..l'entrée de la gare
16
16

L'aventure en camper van commence.. Départ de Melbourne le 10 avril à 12h. David et Viggo voyagent avec nous et notre fille et sa famille sont dans un autre camper van. Destination: The Grampians, une chaîne de monts à 3 -4 heures de route, à l'ouest de Melbourne. Arrêt à Ararat en route, pour remplir le frigo du van. La famille s'amuse à dire plusieurs fois "Ararat" avec l'accent français, anglais, allemand!! Nous arrivons à notre camping à Halls Gap vers 4h. Près d'un lac, entouré d'une forêt et d'une prairie où se promènent des kangourous, des émeus, des canards, des cacatoès. Les kangourous sont au rendez vous!! Nous garons les vans. Le camping est plein, ce sont les vacances de Pâques. Quelques photos de kangourous, et maintenant diner! Il fait déjà nuit à 18h, c'est l 'automne. La température tombe rapidement. Il y a une grande pièce commune avec cheminée, cuisine adjacente, laverie etc... et des plaques pour préparer les grillades. Le luxe! Les gens vont et viennent, les enfants jouent aux cartes ou autre, tout va bien. Devant les tentes ou vans, il y a des demi-tonneaux où on peut faire des feux de camp avec des grosses bûches d'eucalyptus fournies par le camping. Cela sent bon et cela réchauffe! A 22h, les feux de camp doivent être éteints et à 23h, pas de bruit!! Et oui, c'est un parc national où on respecte la vie nocturne des animaux! La nuit tombée, les kangourous se promènent parmi les campeurs, les cacatoès dorment (heureusement car ils sont très bruyants!), les perroquets noir et rouge sont aussi quelque part. Tout est paisible. Et la température continue de descendre. Nuit courte. Le sac de couchage ne suffit pas. On dort en pyjama, tshirts, polaire et chaussettes bien sûr!!

Melbourne, Roadtrains, Lakeside Resort in Halls Gap, Harry in his sleeping bag!  
Lakeside Resort Halls Gap in the Grampians 
A curious kangaroo  

Le lendemain matin, vite aux douches pour se réchauffer. Plusieurs personnes en ressortent avec les cheveux mouillés, seulement enveloppées d'une serviette de bain et repartent dans leur tente ou camper van. Il fait 4°!! D'accord, temps sec mais quand même!! Petit dèj dans la pièce commune, toasts, café, céréales, confiture, miel de Tasmanie. Nous allons maintenant partir faire quelques randonnées. En faisant la vaisselle, je parle avec un jeune breton très sympa de Vannes, en ""W and T" en Australie (Work and Travel). Les bretons sont aussi en Australie!!

Départ pour des "viewpoints", Boroka Lookout, the Balconies et McKenzie Falls, and the Pinnacle qui se trouvent à une quinzaine de kilomètres de Halls Gap. La route traverse la forêt d'eucalyptus et nous emmène aux points panoramiques. Des eucalyptus à perte de vue!! Nous apercevons notre camping près du lac.

The balconies, une petite pause panoramique 
Boroka Lookout and McKenzie falls
Fait pas chaud!!!! 
McKenzie Falls, 260 marches 'difficiles'. Je me suis arrêtée à mi-chemin!! Très beau aussi! 
17
17
Publié le 22 avril 2019

Nous quittons les Grampians pour partir sur la côte. Nous avons décidé de ne pas aller à Adelaïde qui est à environ 500kms à l'ouest. On longe d'abord les monts Grampians et traversons des plaines, avec moutons, vaches ou... rien, sur 200 kms. Portland: aluminium, bois, pales de rotor, pêche (vivaneau, saumon, thon, calamars et aussi homards et écrevisses), et tourisme. Il y a une colonie de phoques sur un rocher au large de la baie et nous avons décidé d'aller les voir. Nous nous sommes renseignés près du Bureau de Tourisme et avons rendez vous le lendemain à 14h. Trouvons un camping en ville avec prise de courant et eau, cuisine, douches etc.. court de tennis où nos petits enfants peuvent jouer!! Il n'y a presque personne! Dans la cuisine commune, nous faisons connaissance de deux montréalais d'une soixante d'années qui sont depuis 5 semaines en Australie méridionale, en camper van, et repartent de Sydney en passant par Melbourne. Bien entendu, nous leur avons donné quelques renseignements sur le parc aux chauves-souris, le Victoria market et leurs poissons etc...

Notre "Captain Squid" en route pour la colonie de phoques.

Nous 'enfourchons' notre 'cheval marin' et partons pour une petite 'randonnée' sur les vagues de la mer du sud. Heureusement, ce jour-là, la mer était calme! Arrivons au Lawrence Rocks, réserve naturelle, où se trouvent des phoques et des fous de Bassan. Les oiseaux sont partis pour leur long périple de 3 années, et ce sont seulement quelques oisillons qui sont encore là. Trop jeunes ou trop faibles pour suivre les adultes! La loi du plus fort! Les phoques sont 'vautrés' sur les rochers mais quelques uns nous font la fête. (Il n'y a pas beaucoup de passage!).

Lawrence Rocks au large de Portland, Victoria, Australie 


Bye bye seals! 

Retour au port après plus d'une heure en mer. Chevauchée marine avec cris de joie des jeunes! Photo de famille et départ de Portland. Allons trouver un camping avant la tombée de la nuit.

18
18
Publié le 22 avril 2019

Et de nouveau, un camping avec tout ce dont on a besoin.. et beaucoup d'espace. A 300 mètres, l'océan!

Le camping, la cuisine commune, les garçons ont besoin d'une coupe de cheveux!!! 
L’océan à Port Fairy
19
19

Après une nuit tranquille, nous voila partis pour la Great Ocean Road. D'abord Warnambool et ensuite environ 240 kms de beauté côtière, parfois sur la corniche, parfois en bord de mer. Le paysage change après chaque virage. Les "view points" sont indiqués. D'abord The Bay of Islands

The Bay of Islands, le soleil brille!! 

Ensuite The London Bridge, qui s'appelle maintenant the London Arch parce que une partie s'est effondrée! Puis la Gorge du Loch Ard (voir ci dessous) et ensuite les Twelve Apostles .

The London Arch and the Loch Ard Gorge 

La Loch Ard Gorge fait partie du Parc national de Port Campbell situé dans l'État de Victoria en Australie, à 5 minutes de route à l'ouest des Twelve Apostles. L'érosion a réalisé une avancée de mer qui s'engouffre dans les falaises calcaires de la côte sud australienne.

La gorge a été baptisée après le naufrage du clipper Loch Ard, qui s'échoua au large de Muttonbird Island le 1er juin 1878 à l'approche de la fin de son voyage de trois mois qui l'emmenait d'Angleterre à Melbourne. 52 personnes se noyèrent, mais deux survivants de 18 ans dérivèrent dans la gorge où ils trouvèrent un abri.

La gorge est accessible via la Great Ocean Road (Grande route de l'Océan) à l'ouest de l'Australie. Un escalier permet aux visiteurs de descendre sur la plage. On y découvre de nombreuses plaques commémoratives ainsi qu'un musée.

Prochain arrêt est The Twelve Apostles. Cars bondés de touristes de toutes nationalités, hélicoptères qui s'envolent toutes les 15 mns de l'héliport situé à quelques kilomètres pour survoler cette formation de falaises. On fait la queue pour arriver au viewpoint!!! Cela gâche un peu la magie de l'endroit! Mais c'est quand même magnifique.

De gauche à droite, de haut en bas: direction ouest, direction est.  
20
20

Nous quittons la splendeur des Twelve Apostles, la route sinueuse et autres paysages pour aller à notre prochain campement. Au bord d 'une rivière, après 6 kilomètres de 'sand road'. Un parc national où il n'y a ni eau courante, ni électricité, seulement un wc dans la forêt à une centaine de mètres de l'endroit que nous avons réservé.. Pas de confort, la nature pure!! Il y a une citerne d'eau de pluie près des wc (il a plu la veille et il pleut de temps en temps à Cape Otway!). Pour se brosser les dents, parfait, autrement on fait bouillir l'eau. Ou on utilise l'eau potable que l'on a achetée (environ 2 euros pour 10 litres chez Aldi!!) avant de partir! Nous cherchons le numéro 38 .. On a l'embarras du choix en fait, car il n'y a presque personne. Un 'ranger' qui vient tous les jours voir si tout va bien nous indique où est la place 38 et en même temps un arbre où se trouve un koala!!! (Une femelle parait-il) C'est en fait la raison pour laquelle nous sommes ici! Il y a beaucoup de koalas en liberté à cet endroit. Il y a aussi des poules d'eau. Elles sont noires, à la poitrine bleue et au bec rouge.

Le no.38, le pont qui traverse la rivière Aire et un koala 
Parc National de Cap Otway 
Wallabys sur le sentier côtier et 'notre' koala (qui dort!)


6:30, la nature s'éveille, 10h: nous suivons la rivière jusqu'à l'embouchure 

Le lendemain matin, après une nuit avec seulement la lumière des étoiles, sans autre bruit que celui de l'océan qui se trouve à 2 kms du campement et après un petit déj de céréales, nous partons en bord de mer! Le chemin de sable n'est praticable que pour des 4x4.

The Southern Ocean 

Après deux jours et deux nuits dans le Parc National, nous partons direction Melbourne, en nous arrêtant au phare du Cap Otway.

Cape Otway Lighthouse is a lighthouse on Cape Otway in southern Victoria, Australia. It is Victoria's oldest working lighthouse. During winter to spring, the lighthouse is a vantage point for land-based whale watching as migrating whales swim very close to shores.

The government reserved the tip of the cape as the site for a lighthouse. Access to the site was difficult; it was eventually reached overland and construction of the Cape Otway Lightstation began in 1846 from stone quarried at the Parker River.

The light was first lit in 1848 using a first order Fresnel lens; it was the second lighthouse completed on mainland Australia and it remains the oldest surviving lighthouse in mainland Australia. It was decommissioned in January 1994 after being the longest continuous operating light on the Australian mainland. A telegraph station was added to the site when Tasmania was connected to the mainland by a submarine telegraph line from Cape Otway to Launceston in 1859.

Eight ships were wrecked along the coast of Cape Otway.[6] These included the Marie (1851), Sacramento (1853), Schomberg (1855), Loch Ard (1878), Joseph H. Scammell (May 1891), Fiji (September 1891) and the Casino in 1932. The first American vessel sunk during World War II, the SS City of Rayville, was also sunk off the Cape by a German mine in 1940, which sank less than 24 hours after the British Ship S.S. Cambridge off Wilsons Promontory. The Americans built a radar bunker on the cape in 1942 which is now open to the public.

The lightstation was decommissioned in January 1994 after being the longest continuous operating light on the Australian mainland. It has been replaced by a low powered solar light in front of the original tower whose focal plane is at 73 m above sea level. Its light characteristic is three white flashes every 18 seconds.

Cap Otway, notre guide, des ormeaux , coquillage très important chez les aborigènes 
Cape Otway Lighthouse Park 

La route pour arriver au phare : 12 kms d'eucalyptus Une statue de kangourou devant le drapeau aborigène: le noir représente le peuple aborigène, le rouge la terre et le jaune le soleil. A 12h, un guide aborigène (mère irlandaise, père aborigène) nous explique les bienfaits des plantes indigènes et nous fait goûter: pourquoi le sucre?: cette plante est sucrée; pourquoi le sel?, celle-là est salée. Les feuilles d'une autre ont goût de céleri, et celles là peuvent remplacer les épinards!! Passionnant! Vous avez mal à la gorge? prenez quelques feuilles de cette plante, laissez infuser dans l'eau bouillante puis faire des bains de bouche, romarin, thym sauvage. Il y a environ 15 plantes indigènes à Cape Otway et aussi des baies. Bien sûr, il vaut mieux les connaitre!

Voila, c'est fini, nous retournons à Melbourne, toujours la Great Ocean Road qui est moins sinueuse. On traverse Apollo Bay avec sa baie de sable blanc, Lorne, petite ville balnéaire et Geelong ville portuaire aux magasins de planches à voile ou planches tout court et Torquay la mecque des surfeurs et le début/la fin de la Great Ocean Road. Travaux sur la route avec une 'Lollipop" qui réglemente la circulation. Il parait que le salaire est d'environ 100.000 AUD par an!! Cela serait parfait pour moi, dehors, beaux paysages, pas de stress, de temps en temps, une bouffée de CO2!😀

Une "lollipop" et la fin de la Great Ocean Road avant Torquay 

Une petite randonnée en montagne à une heure au nord de Melbourne dimanche, valises lundi et mardi matin départ pour Tokyo!!!!!!!!! A bientôt. Et merci pour tous les commentaires. Finalement, nous n'étions pas si loin😀

21
21
Publié le 13 mai 2019

Avant de partir, encore quelques photos d'Australie ! (on ne s'en lasse pas!!).

A une heure de route au nord de Melbourne, une vieille ville minière dans la région des Macedon Ranges Une promenade le long d'une voie ferrée désaffectée, du pain fait dans un des derniers fours à chaux construits par les écossais à leur arrivée en Australie au 19eme siècle. Une promenade dans les collines, revoir les kangourous se prélasser au soleil automnal, et se trouver presque nez à nez avec une maman kangourou et son bébé dans sa poche, et une dégustation de Shiraz dans le domaine de Kyneton, où les kangourous broutent parmi les vignes!!

Trentham, four à pain au levain 
Kyneton, kangourous, une avec bébé, et wallabys. Kangourous curieux en bord de route! 
22
22
Publié le 20 mai 2019
Qantas la compagnie aérienne australienne 

30.04. Environ 10 heures de vol entre Melbourne et Tokyo, presque en ligne droite direction nord, avec seulement une heure de décalage horaire! Je ramène un gros rhume d'Australie ce qui ne rend pas le voyage très confortable!! Nous arrivons à Tokyo-Narita , un des aéroports internationaux de Tokyo à 18 heures et prenons le train rapide Skyliner qui nous emmène en une demi-heure dans notre quartier en centre ville. Tout est bien indiqué, tout est en japonais et en anglais à l'aéroport. L'immigration a été rapide et efficace (la vingtaine de guichets étant ouverts pour l'arrivée des centaines de passagers). Empreintes digitales, photo sans lunettes! Efficacité dès les premières minutes!

Aéroport de Narita, Tokyo, carte des environs de notre hôtel! 

A la sortie de la gare, nous trouvons un taxi. Mais cela n'est pas facile de se faire comprendre et notre chauffeur de taxi doit même prendre une loupe pour lire où se trouve notre hôtel. Comme le nom n'est pas en japonais, il téléphone à des collègues (je pense) et finalement nous partons. Tout cela dans le plus grand calme. Chemise blanche, pantalon noir, gants blancs et les sièges du taxi recouverts de tissu blanc. Nous arrivons à notre hôtel. Notre chambre est un peu plus grande qu'un placard. La salle de bain est confortable avec un WC "Toto". Ce fameux WC japonais que l'on trouve partout au Japon. Il pleut, alors nous préférons rester dans notre hôtel et manger quelque chose de léger. Cela fera l'affaire pour ce soir.

A droite, bière Kirin, au milieu, thé vert, achetés au magasin 7/11 près de l’hôtel. 
23
23
Publié le 20 mai 2019

01.05. Par où commencer dans cette ville d'une quarantaine de millions d'habitants? Dans mon cas, d'abord une pharmacie. Expliquer sans connaitre la langue: gouttes pour les yeux, sirop contre la toux et les maux de gorge!! Avec les yeux et le nez rouges, une voix rauque et une dizaine de mouchoirs en papier à la main, pas besoin d'explication!

Puis, nous prenons le métro pour aller voir le plus vieux temple de la ville à Asakusa. Le Senso-ji.

C'est la Golden Week et il y a des milliers de personnes dans les rues. Mais pas de rythme effréné. Les gens ne poussent pas, ne bousculent pas, ne crient pas. Nous sommes au Japon! Ils sont en vacances, souriants et heureux. Ils attendent aussi patiemment pour acheter leur billet d'entrée au temple que pour y entrer...et, il fait beau!

"La Golden Week japonaise dure en général une bonne semaine. Elle est rythmée notamment par trois jours fériés d'affilée, qui s'agglutinent généralement au week-end qui les précède ou les suit :

  • 3 mai : 憲法記念日 kenpô kinenbi, le "jour de la constitution" (de 1947)
  • 4 mai : 緑の日 midori no hi, le "jour de la nature"
  • 5 mai : 子供の日 kodomo no hi, le "jour des enfants" (à vrai dire plutôt des garçons)

Ces jours consécutifs sont également précédés de 昭和の日 Shôwa no hi, le jour de commémoration à l'anniversaire de l'empereur Showa, fête nationale le 29 avril, que beaucoup raccordent à la Golden Week.

Seulement pour l'année 2019, un nouveau jour est ajouté à la collection : le 1er mai pour l'intronisation du Prince Naruhito qui succède à l'Empereur Akihito."

Avant de rentrer dans le Temple, on se purifie dans la fumée d'encens et on se lave les mains et la bouche en prenant de l'eau avec une petite louche en bambou.

 La pharmacie, file d'attente disciplinée dans le métro ultra propre, foule devant le Temple Senso-ji, une demoiselle en kimono.
La porte Kaminari-mon et une glace au thé vert...(aussi bonne que il y a 6 ans!!!) 


En haut à gauche, Takojaki (beignets de poulpe), à droite brochettes de poulpe ou calamars, en bas à droite ,fraises 

En rentrant à notre hôtel, nous passons par la gare de Tokyo pour acheter notre billet de train. Un café en face de la gare. Une patronne qui nous dit que' en fait ils ferment pour la journée mais bon, pour un café, pas de problème'!!

Nous partirons demain à 14:05 d'un des quais réservé aux Shinkansen. C'est un train à grande vitesse, d'une ponctualité , d'une propreté et d'une fiabilité légendaires. Extrêmement confortable et très silencieux.. En un peu plus de deux heures, nous serons à Kyoto qui se trouve à 500 kms à l'ouest de Tokyo.

Du sirop d'agave pour le café glacé. Un petit café français! La gare de Tokyo
Nous nous trouvons à Ginza et allons à Akihabara, très simple!! 

Il pleut, alors petite promenade dans notre quartier.

Au milieu, gens faisant la queue devant un restaurant. A droite en bas, fruits séchés emballés.


Une bière au Tiger Bar avec trois 'rockers' japonais et un artisan faisant de très beaux kaléidoscopes!
24
24
Publié le 23 mai 2019

02.05. Petit déjeuner à l’hôtel: soupe miso, poisson mariné, omelette , légumes cuits et salade d'algues, puis notre chauffeur de taxi nous emmène à la gare.

Tokyo, le quai réservé aux Shinkansen . Direction Shin-osaka, gare à Osaka desservie par le shinkansen

Les 'dames en rose' sur les photos font partie de la "colonne de nettoyage". Elles sont devant les entrées des voitures et quand le train arrive, elles nettoient et enlèvent les déchets en quelques minutes pour que le train reparte, propre, à l'heure. Nous avons des places réservées dans le train bondé. Beaucoup de familles, qui repartent de Tokyo.

Le shinkansen, quel plaisir!!

Arrivée à Kyoto.

Notre chauffeur de taxi nous laisse dans un croisement, dans le centre de la vieille ville, en nous indiquant que notre "guesthouse" se trouve ici!!!! A droite? à gauche? Devant? Derrière? Nous pensons être "sauvés" en voyant une boulangerie 'PAUL'. Les vendeuses très souriantes et sympathiques (dont une comprend un peu l'anglais) nous disent que notre guesthouse se trouve certainement près d'ici!! Mais où? Pas de numéro de rue..Difficile. En fait, notre Guesthouse se trouvait presque en face! Numéro de code pour récupérer la clé car il est 18heures et nous voila dans notre petit appartement. Confortable, avec lit bien sûr, petite cuisine, table et chaises, machine à laver, ordinateur servant aussi de télévision, salle de bain et toilette Toto et un petit balcon. Nous allons rester 5 jours à Kyoto et essayer de faire (pour moi: refaire) connaissance avec cette très belle ville de moins d'un million et demie d'habitants, vieille capitale impériale au bord de la rivière Kamo, et qui a tant de Temples inscrits au Patrimoine Mondial de L'Unesco, sans oublier les jardins d'une beauté exceptionnelle et le quartier de Gion dans la vieille ville où se promènent les Geishas.

"Une geisha (芸者), aussi appelée geiko (芸子/芸妓) ou geigi (芸妓), est au Japon une artiste et une dame de compagnie, qui consacre sa vie à la pratique artistique raffinée des arts traditionnels japonais pour des prestations d'accompagnement et de divertissement, pour une clientèle très aisée."

Geisha — Wikipédiahttps://fr.wikipedia.org/wiki/Geisha

25
25
Publié le 25 mai 2019

Aujourd'hui, nous allons au temple Kiyomizu-dera.

Une demie heure en bus (230 yen = environ 1,90 euros). Le temple se trouve à l'est de la rivière Kamo, à environ 5 kms de notre guesthouse, construit sur une colline.

Le chemin pour arriver et ensuite les marches!! 
Avons préféré un petit restaurant avec menus en japonais et anglais et chaises! 
Temple Yasaka-jinja et parc Maruyama 


Artiste de rue et environs boisés de Kyoto 
Les balcons des restaurants de Gion, sur pilotis. Le fleuve Kamo où les hérons attendent patiemment que les poissons arrivent. 

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires