Carnet de voyage

Pédalérinage aux sources

7 étapes
25 commentaires
Père & fils à vélo au pays des darons: En Alsace et Hautes Vosges
Du 22 au 28 juillet 2017
7 jours
Partager ce carnet de voyage
22
juil

Journée de chauffe dans la plaine d'Alsace le long du canal du Rhône au Rhin.

Hopla, le TGV nous a déposé à Strasbourg avec nos vélos. La chaleur lourde nous surprend 
Guillerets au départ de chez Coco. Enfin, sauf moi qui ait fait la veille quelques excès de desserts...
Et nous descendons le long du canal du Rhin au Rhône jusquà Marckolsheim 
23
juil
Au départ de chambre d'hôte à Marckolsheim, Titi sympatise avec Angèle, super acueillante et typique  
Le confortable vélo couché 
Pour l'instant c'est plat... 
Arrivée à Colmar 
La "Petite Venise"  de Colmar...
... c'est le nom du quartier... 
Dans le Haut Rhin 
Pique-nique à Eguisheim 
On se rapproche des Vosges...
... Les  premières côtes
Pause gastronomique 

Demain lundi, première étape de montagne: on attaque le Grand Ballon et le maillot à pois est en jeu!

24
juil
Départ de Guebwiller sous un rayon de soleil encourageant...
La pente s'accentue 
Pause grignotage. Pierre se demande t'il? "Est ce que j'ai bien fait de le suivre dans ses montagnes?" 😀
Il a fallu commencer à se couvrir de la pluie... et se rapprocher des nuages
La satisfaction de prendre de l'altitude sur la plaine d'Alsace (dit on dans les Vosges) 😀
Tous les km, les "encouragements" de la région
La ferme auberge où l'on avait prévu de déjeuner est fermée. Mais le toutou adore Pierre! On a failli le ramener...
Le dernier km a été épique... 
On y est arrivés! 
Il était 15h,  nous nous réfugions au chaud dans une ferme auberge
Pour regarder le vent et la pluie s'accentuer...
Il a fallu s'équiper sérieusement pour repartir 
Et attaquer la route des crête avec alternance de vent... 
... de pluie...  
... et de brouillard... euh, les trois ensemble... on est dans les nuages... 
On essaie de deviner la suite 
Cherchez le poussin

Depuis la route des crête une douzaine de km de plongée sur La Bresse sous une pluie battante... pas de photo possible!

Arrivés à La Bresse vers 19h, trempés, un peu frigorifiés... contents de se poser!
Accueillis chaleureusement par Monique et Francis: de l'absinthe à la gentiane, quel réconfort!
25
juil
Départ de La Bresse dans l'après-midi pour grimper au sommet du Hohneck: la pluie arrive, il faut vite se couvrir...
Au col de la Schlucht, bourrasques de pluie: l'hôtelier du Hohneck nous cherche en camionette pour les 6 derniers km très pentus..
Heureusement, car au Hohneck (1366m) c'est carrément la tempête glacée et l'on y voit pas à 10m
Nous nous réfugions donc à l'hôtel du sommet du Hohneck... chauffé en plein juillet. "Les Vosges, ça se mérite" dira Pierre
26
juil
Nous étions au Hohneck pour voir le panorama 360° sur les Vosges, l'Alsace et les Alpes... ce matin sommes encore dans les nuages
Il fait un froid de canard et nous empilons toutes nos couches de vêtement...
... pour attaquer 25km de descente sur l'Alsace en devinant la route
Arrivés en bas à Munster, changement de saison et l'on peut se découvrir
Les premières cigognes 
La belle piste cyclable de Munster à Colmar 
Et nous retrouvons la véloroute du vignoble Alsacien, portion de l'Eurovélo 5, qui est bien balisée
Et les vignes sous le soleil
Pause à Kaysersberg 
Et l'on poursuit au pied des coteaux sur la piste cyclable vallonnée
Pour arriver en chambre d'hôte du domaine Mauler à Beblenheim, où l'on nous offre un petit coup de Gewurst à notre arrivée, hic!
27
juil
Après les Vosges, Il faut récupérer... 
... Pour repartir sur la véloroute du vignoble
Ricquewihr 
De bonnes montées entre les villages...
Où l'on découvre le chemin parcouru à travers les vignes
Traversée de Ribeauvillé 
Le panneau à suivre... pour être sûr de grimper dans tous les villages 
Le village d'Orschwiller bien connu de la famille. Au fond, le chateau du Haut Koenigsbourg 
Pique-nique au dessus de Dambach la Ville 
Pour Itterswiller, ça grimpe...
A Barr, le clin d'oeil à Philippe et à sa famille!
Là nous nous sommes contentés de savourer des yeux...
Qui dit montées dit descentes... à cet instant un frein a lâché pendant que Pierre prenait une photo de l'autre main... 
Et nous finissons par arriver à notre Airbnb de Mutzig... perché sur la colline.
Oû s'affichent des maximes qui inspirent notre nuit (et notre conclusion, voir plus loin)
28
juil
Après réparation des freins par les cycles Motsch à Dorlisheim, nous suivons la belle piste cyclable du canal de la Bruche
Selfies... au risque de plonger dans le canal 
Pierre est conquis par le vélo couché! 
Et l'on atteint Strasbourg où nous attend Coco 
Pour une visite touristique 
Attendus? 
Et une méga sieste à l'Orangerie! 
Avant le retour à la maison le lendemain en TGV 

Bon, encore un périple à vélo à l'itinéraire plus ambitieux que prévu, surtout compte tenu du relief et la météo!

On savait que dans les Hautes Vosges ça montait, mais on ne pensait pas y arriver en hiver 😀

Quand à l'Alsace, la véloroute du vignoble est loin d'être plate!

Mais ce pélérinage aux sources est une bonne expérience partagée qui nous a imprêgnés de la région de nos ailleux et de ses (leurs?) difficultés.

Comme l'a remarqué Pierre "Les Vosges, ça se mérite" 😜

Inspirés par la citation d'Einstein affichée à notre dernier Airbnb, (voir hier), nous ajoutons: "J'aime penser que l'Alsace et les Vosges sont là, même si je ne les vois pas".