Carnet de voyage

Voyage au mexique

10 étapes
68 commentaires
44 abonnés
Dernière étape postée il y a 390 jours
Départ le 29 avril 2019 pour découvrir les beautés du Mexique au départ de Mexico jusqu’au Yucatan.
Avril 2019
10 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 29 avril 2019


Lundi 29 avril 2019.

Mes valises sont prêtes. Enfin le grand jour pour partir à la découverte du Mexique. Départ en train pour Roissy. Décollage du Boeing 787 à 23h pour un trajet de 12 heures et 15 minutes. L’arrivée à Mexico est prévue à 4h15.

Pour info, le décalage horaire est de -7h.

Passeport en main, guide du Mexique, pesos mexicains en poche, et une toute nouvelle méthode de roulage anti-froissement pour ranger les vêtements dans la valise...

Tout est sous contrôle... départ imminent! 
Itinéraire du circuit de Mexico à Cancun  (environ 2500 kms) .
2
2
Publié le 1er mai 2019

Mardi 30 avril 2019

Bien arrivée à Mexico avec une heure d’avance mais très peu dormi dans l’avion. Dès que le sommeil arrive, ils passent proposer une boisson ou un repas et donc impossible de se rendormir.

Accueil à l’aéroport. Le chauffeur nous emmene à l’hôtel où on rêve de prendre une douche mais... pas de chambre avant le soir. Il est 5h du matin et on nous propose un petit dej qu’à partir de 7h et un départ pour les visites à 8h30! Au moins 2h à attendre ! Je m’empresse de regarder le plan de la ville de Mexico et comme l’hôtel est dans le centre historique de Mexico, je demande à Denis et Andrée, avec qui j’ai sympathisé à Roissy, s’ils veulent m’accompagner. Par chance, ils acceptent et nous voilà partis à la découverte de Mexico à 6h du mat. C’est génial, les monuments sont éclairés et il n’y a pas de touristes...par contre on est rassurés, il y a la police tous les 100m.

On va voir le théâtre Bellas Artes et la place du Zocalo avec la cathédrale, Le palacio nacional, la mairie, les fondations des anciennes pyramides qui ont été détruites et sur une partie desquelles la cathédrale a été construite. C’est magnifique à cette heure-là!

A l’aube, c’est une armada d’employés qui nettoient le zocalo avant l’arrivée des touristes.

Étonnés d’être les stars 

Puis retour à l’hôtel, petit dej et départ avec notre guide pour le Parc du Chapultepec et la visite du musée national de l’anthropologie où est exposée entre autres, la pierre solaire (piedra del sol), Pierre circulaire de 3,59m appelée aussi calendrier aztèque. Musée intéressant mais 3h de visite et de commentaires quand on tombe de sommeil, c’est difficile d’enregistrer.

Puis on part pour Xochimilco, ancienne citée de jardins flottants construits sur des marécages, pour une promenade en trajinera sur les canaux, déjeuner à bord : guacamole, crêpes de maïs, salade de feuilles de figuiers de barbarie, mixiote de poulets avec riz et purée de haricots rouges. On est gavés.

Trajineras 

Ensuite départ pour aller visiter le centre historique, déjà vu le matin, mais cette fois-ci, de jour.

Ciel menaçant  

Et enfin, direction la place Garibaldi, célèbre pour ses groupes de musique appelés Mariachis. Dégustation d’une bière mexicaine. Ça peut aller, moi qui ne bois de bière, je tente le coup. Comme il tombe quelques gouttes, on va s’installer dans un bar typique au son de leur musique. L’ambiance est sympa.

Mariachis  

On en profite pour visiter le marché local San Camilito juste à côté, où je me renseigne sur ce que mangent les gens. Une bonne façon de parler quelques mots espagnols et de rentrer en contact avec les autochtones.

Buen provecho ! 

Retour à l’hôtel, douche 😀, dîner de poisson et pois chiches en purée avec boisson à l’hibiscus. Et enfin un lit pour dormir!!!

3
3
Publié le 2 mai 2019

Mercredi 1er mai 2019

Ce matin, on quitte Mexico après une nuit de sommeil dans un vrai lit confortable. Ça requinque !

En attendant le petit déjeuner, je sors faire des achats à la supérette d’à côté. Je trouve des petites bouteilles de tequila et au moment de payer, le vendeur me dit qu’il ne peut pas me vendre d’alcool avant 7h du matin. Eh oui ! Il est 6h56. J’attends donc 4 longues minutes ! Mdr

Une coccinelle à Mexico! 

La journée va être fatigante. La guide nous explique qu’après les visites prévues ce matin, nous allons avoir 7h de route avec le bus.

On part vers le sud de Mexico pour visiter la basilique Notre-Dame de Guadalupe, symbole de la christianisation des indiens. Un lieu magique!

Notre Dame de Guadalupe

Puis direction Teotihuacan. Premières pyramides à escalader. Un chemin de 4kms mène aux deux pyramides du soleil et de la lune, la Calza de los Muertos. J’experimente une montée des marches en diagonale pour plus de facilité et pour moins fatiguer les genoux comme je l’ai vu dans un reportage. J’approuve la technique.

Mes 1ères pyramides! 

Un moment très attendu : la dégustation du Pulque, de la Tequila, du Mezcal, d’une liqueur de figues et d’une liqueur de ... je ne sais plus, je sais juste qu’elle était rouge... hic!

Agave 

Déjeuner face aux pyramides et découverte des pierres précieuses de la région.

Jade, onyx... 

Il est 14h30 et nous devons partir en direction d’Oaxaca pour 7h de route.

Sur le chemin, on aperçoit le Popocatepetl, le volcan toujours en activité.

Un peu dans la brume... 

Puis on traverse des paysages incroyables :

Forêts de cactus, canyons... 

On arrive à Oaxaca à 21h mais les rues sont tellement petites et les voitures tellement mal garées que le bus ne peut pas nous déposer à l’hôtel. On part à l’hôtel à pied sans les valises. On doit nous les apporter mais personne n’est disponible à l’hôtel pour un tel déménagement. Alors on nous propose de dîner et nos valises arrivent à la fin du repas. On va pouvoir se laver et se coucher. Mais je lance une idée en l’air. La ville doit être sympa de nuit. Oh miracle, on m’entend (je demande un plan à la réception et les informations vitales) et l’on part à 3 (on reviendra à 5 car un couple de notre groupe, perdu, est content de nous trouver pour rentrer à l'hôtel) se balader dans la rue piétonne qui nous mène à la cathédrale et à la place du marché où la musique et les danses animent les rues.

Rues piétonnes, danses, cathédrale, eglise 

Excellente journée et pas une goutte de pluie...

4
4
Publié le 3 mai 2019

Jeudi 2 mai 2019

Une nuit bien agitée ! Obligée de mettre mon réveil toutes les 2h car il n’y avait qu’une prise dans la chambre et je devais recharger les batteries du portable, de l’appareil photo, et les 2 du caméscope. Même pour moi qui dort peu, le vrai réveil était un peu difficile.

Après un petit déjeuner simple, nous partons visiter Oaxacal. Direction l’église et le zocalo. Heureusement qu’on avait fait une pré visite de nuit car on ne visite que la zone du marché. La ville est beaucoup moins animée que la veille. Je rencontre des gens sympas qui acceptent (ou pas) de se faire prendre en photo.

Un beau couple de mexicains mangeant des tacos et astiquage des moustaches pour être plus beau sur la photo! 
Le marché avec ses spécialités de vêtements, tacos, chapulines (insectes) 
Les piments, les épices, le fromage... 

Oaxaca est le royaume du ... cho co lat!!! Et nous visitons un fabrique de chocolat, considéré comme la boisson des dieux. Intéressante cette visite et cette dégustation pour quelqu’un comme moi! Le 1er cru n’est pas vraiment à mon goût. Chocolat pur donc amer. Beurk ! Mais le 2eme cru me convient parfaitement avec du sucre ajouté... Mmmmmm!!!

Les différents aspects du chocolat  
Broyage des graines de cacao, récupération du 1er cru et ajout de sucre pour que le chocolat soit comestible...

Après la dégustation d’un chocolat chaud, on se balade à travers le marché couvert.

Certains aliments sont attirants, d’autres un peu moins comme ces poulets... jaunes! 

Puis en retournant vers le bus, je donne le sac à dos avec les vêtements que j’ai rapportés de France à une petite fille qui mendie avec son papa. Elle n’en revient pas de voir un gros sac rien que pour elle.

Nous nous dirigeons ensuite vers le site de Monte Alban, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, comme presque tous les sites archéologiques du Mexique.

Monte Alban 

La chaleur est au rendez-vous 35 degrés. Et c’est difficile à supporter sur un tel site.

Il est l’heure de manger. On apprend à faire du guacamole : il faut écraser de l’ail puis un piment dans un bol, ajouter de l’avocat, un peu de sel et de l’eau, et le tour est joué !

Préparation et dégustation du guacamole  
Repas délicieux et dégustation des chapulines. 

Puis on reprend la route pour découvrir la fabrication du Mezcal, boisson locale à base de jus de pulque que l’on distille.

Le jus de pulque provient de l’agave bleue appeler maguey  

Après une dégustation de tequila avec sel au piment et quartier d’orange (normalement c’est avec du sel et un quart de citron), on goutte au mezcal 6 mois, 5 ans, 8 ans d’âge et aux liqueurs crémeuses style bailey’s à tous les parfums imaginables.

Retour au bus pour 5h de trajet et 280 kms, à travers les cactus et les magueys, sur une route, appelée Panaméricaine qui traverse la Sierra Madré et longe un canyon. C’est magnifique mais tortueux et surtout très long....

A travers la vitre du bus! 

Arrivée tardive à l’hôtel et pas le temps de sortir ce soir car le départ est prévu à 5h30 demain matin.

5
5
Publié le 4 mai 2019

Vendredi 3 mai 2019

Départ très matinal aujourd’hui à 5h30 pour 5h de trajet. Vue l’heure d’arrivée tardive hier soir et le lever aux aurores, impossible de visiter Tehuantepec, ni de profiter de la piscine qui semble pourtant sympa et qui nous aurait délasser. En fait, ce n’est qu’une étape pour couper le parcours.

Sur la route, bordée d’amandiers et de manguiers, nous croisons les ouvriers agricoles qui ont travaillé toute la nuit pour ramasser les mangues. Pour conserver les mangues, il ne faut pas les cueillir dans la journée à cause de la chaleur.

Manguier et amandes 
Retour de cueillette 

Lors de la pause, je rencontre un mexicain avec qui j’entame la conversation sur son métier. J’apprends que les mangues sont exportées aux états-unis et au Canada en bateau ou par la route, et en Europe par avion car les mangues ne supporteraient pas les 21 jours de transport. Interview sur caméscope. Génial! Il m’offre 3 mangues et m’invite avec Jean-Louis qui m’a rejoint, à visiter ses usines de production. On lui explique que le programme du bus ne le permet pas. Quel dommage!

Belle rencontre! 

J’en oublie que c’est la pause pipi et l’on repart en bus sur la route qui rejoint le Guatemala. Inutile de dire que des barrages de police sont partout pour contrôler la drogue et les clandestins guatémaltèques qui veulent rejoindre les States.

Après quelques heures de route, on arrive à Chiapa de Corzo et montons à bord d’une grande barque à moteur pour une promenade d’une heure trente dans le Canyon du Sumidero, sur la rivière Grijalva. On en prend plein les yeux entre les paysages et les animaux de cette réserve protégée.

Oiseaux sauvages, crocodiles, singes 
Formation « Sapin de Noël «  

C’est juste magnifique.

Nous partons pour Zinacantan, un petit village de montagne typique où les femmes règnent en maîtres ! Avec Jean-Louis (il est comme moi, mais il me bat! toujours à prendre des photos, et à arriver le dernier au bus, j’ai trouvé plus fort que moi!), on essaie de négocier une photo à la terrasse d’un café où toutes les femmes sont vêtues du costume traditionnel et où il n’y a aucun homme!!! Mission impossible, elles demandent 200 pesos (10€)... un peu cher! Et elles nous disent qu’il y a un homme. On voit un petit grand père arriver et en rigolant nous demande 1000 pesos pour sa présence sur la photo. On abandonne mais c’est une belle rencontre.

Village de tissage 

Puis on apprend à faire des tacos dans une famille indienne.

Habitat traditionnel avec une chapelle à l’intérieur de la maison 
Fabrication des tacos 

Départ pour San Juan de Chamula, autre village de montagne totalement différent où les femmes s’habillent avec des vêtements de laine et où l’église est curieuse : pas de bancs mais des autels tout autour de la nef pour chaque saint. Les habitants choisissent un guérisseur pour faire des vœux. Les photos sont interdites mais c’est juste impressionnant de voir l’intérieur !

L’église  
Habits de laine pour les hommes 
Et pour les femmes 
Le marché  
Les couleurs locales 

On reprend la route pour San Cristobal et décidons de poser les valises avant d’aller visiter la ville. La pluie nous y attend et cela fait le bonheur des marchands de parapluie.

Qui veut un parapluie? 

Moi j’ai toujours mon poncho à « usage unique » qui a déjà servi en Croatie et au Vietnam mais qui est fort utile. Je me fais arrêter par des mexicaines qui veulent savoir où je l’ai acheté. Une idée pour s’implanter au Mexique. Les bottes en caoutchouc aussi auraient été les bienvenues. L’eau dans les rues est tellement montée qu’on a les pieds dans l’eau jusqu’à la cheville. Inutile de dire que mes chaussures vont rester là à la fin du séjour!

L’église et les maisons colorées sont quand même très belles... sous la pluie.

Eglise vue d’un abri 
Dans les rues de San Cristobal  

Après le dîner, on part à pied (la pluie a cessé) pour découvrir un spectacle de danses folkloriques de toutes les régions du Mexique.

Danses mexicaines  

Une danse sur l’air de la Cucaracha, nous montre comment on fabrique cette boisson à base de tequila, cognac et café. On la déguste ensuite.

Cucaracha a volonté (on va devenir alcooliques à la fin du séjour!...) 
                                                                                                                        Chapeau !
6
6
Publié le 5 mai 2019

Samedi 4 mai 2019

Après la douche froide d’hier soir, la pluie diluvienne, et les voisins qui ont allumé le chauffage dans leur chambre et ont déclenché un petit incendie, je décide de ne pas allumer le chauffage mais il fait froid. Je suis frigorifiée toute la nuit!

Ce matin, on va retrouver notre nouveau chauffeur, Lucio, qui est venu en express de Mexico et a roulé toute la nuit (la sécurité ici, connaît pas!). On est rendu à notre 3ème bus. Notre chauffeur du 1er jour n’a pas pu continuer avec nous car il a fait une infraction et la police lui a retiré ses plaques d’immatriculation, c’est la sanction ici. Notre 2ème chauffeur est reparti pour Mexico cette nuit car la clim ne fonctionnait plus dans le bus (le pôle nord en tête de bus et la canicule à l’arrière). Et pour partir dans le Yucatan où il fait très chaud, nous avons besoin de la clim.

Installés dans le bus, on part pour 240 kms mais quand même 5h30 de bus... au départ on traverse une belle route bordée de pins, puis de maïs. Le maïs est béni des mayas et les mexicains de cette région en cultivent partout, même sur le bord de la route.

Pins et maïs sur la route 

Lors d’une pause sur la route, quelques rencontres :

Trop mignonnes! 

La première partie de la route nous dévoile de très beaux paysages mais nous traversons de nombreux « villages » avec des centaines de ralentisseurs et le chauffeur doit presque s’arrêter à chaque fois, ce qui ralentit la moyenne! La 2eme partie est une route de montagne avec de nombreux lacets et une route étroite. Voilà pourquoi les 240 kms sont très longs à parcourir.

Mais quand on arrive à Agua Azul et après un déjeuner de poissons grillés, on en oublie presque les heures de route que l’on vient de parcourir... c’est juste le paradis sur terre. C’est un lieu magique de cascades et d’eaux bleues.

La partie basse 
La cascade 
Vue générale d’en haut 
La végétation  
Les lieux de baignade 
Les lieux de détente : farniente au bruit des cascades ou déjeuner face aux cascades  
Tout est beau!... 

Ballade de 2 kms pour découvrir le site et baignade dans les cascades : le paradis...

Puis nous repartons de ce lieu magique vers notre hôtel à Palenque. Ce soir, c’est plus calme et on va pouvoir se reposer un peu.

Après m’être installée dans la chambre, je décide d’aller lire à la piscine. Pas le temps de trouver un transat que je suis interpelée pour aller prendre un petit verre de Mezcal. Eh oui c’est l’heure de l’apéro. Derrière l’hôtel, des singes sont en liberté et on les voit de la piscine. Surprenant cet hôtel !

7
7
Publié le 6 mai 2019

Dimanche 5 mai 2019

Ce matin, on se réveille pour aller prendre le petit déjeuner et nous assistons au réveil des singes. Ils commencent à s’étirer dans les branches, puis viennent à l’hôtel.

Gym matinale 
Hôtel envahi par les singes. Sympa pour commencer la journée   
Il sait parler le singe ?...                                                                                                     

On part pour la visite des ruines de Palenque perdues au milieu d’une végétation luxuriante et de la forêt.

C’est un des plus beaux sites du Mexique.

Palenque classé au patrimoine de l’Unesco 
Le temple des inscriptions 
Le palais 
L’intérieur du palais
Représentations mayas du soleil et de la lune 
Temple du soleil 
Templo de la cruz 
Templo de la cruz foliada  

Ces 3 temples forment un triangle parfait.

Vue générale du site 
Jeu de balles 
Temples 

Ce site est tellement magnifique qu’on pourrait y passer des heures...

Fleurs tropicales  
Petit malaise de Stephanie, genre coup de chaud... 
Méditations ou guérisons ?... 
La végétation luxuriante 

Un jeune garçon veut nous vendre des flèches et on commence à discuter avec lui. Il nous explique qu’il vient d’une tribu indienne des montagnes à 300 kms de Palenque et est ici pour se faire de l’argent pour financer ses études de restauration. Il a été contraint de couper ses cheveux longs d’indien pour faire ses études et nous montre sa nouvelle coiffure. Je lui donne un billet, il est trop mignon !

On prend la route en direction de Campeche. 250 kms sur des routes plates, ça devrait aller aujourd’hui et on devrait arriver à l’hôtel de bonne heure...

Sur la route, certains commencent à avoir mal au ventre et besoin d’aller aux toilettes. Mais le chauffeur ne veut pas s’arrêter. A la demande générale, on fait une pause à la prochaine toilette. J’y vais aussi car j’ai mon ventre qui me travaille.

On repart et on s’arrête dans un genre Buffalo pour manger de la viande grillée.

Puis on repart, la moitié du groupe est malade.

J’ai vu sur les toilettes du car de ma place, sympa quand le chauffeur ne veut pas s’arrêter.

Quand on s’arrête en urgence, Éric va dans les fourrés.

Même le chauffeur n’est plus à sa place...

Un smecta ? Qui veut un smecta ?

Arrivés tant bien que mal sur le Golf du Mexique à Champoton, on fait une pause photos (ou autre chose...).

Petit port de pêche  

Je commence à parler avec un pêcheur et c’est tout de suite le grand amour!

Mon nouveau pote... 

Il fait parti d’un groupe de pêcheurs, à boire une bière sur la plage. Ils nous demandent d’où on vient et ce qu’on fait ici. Et de suite, ils composent une chanson pour nous au son de la guitare et de la flute de pan.

Super sympa! 

La guide s’impatiente, on remonte dans le bus. Quand on arrive à Campeche, on pense (surtout moi) que l’on va à l’hôtel... mais non, on va visiter la vielle ville coloniale avec ses remparts, ses portes, ses maisons colorées et la cathédrale. Inutile de dire que la visite est folklo car certains s’arrêtent dans des cafés, d’autres prennent d’assaut les toiletttes quand il y en a... mais la ville est belle et très colorée !

On rentre enfin à l’hôtel pour prendre rapidement une douche et on repart en bus dans la ville pour un repas poisson. Excellent !

On décide de repartir à pied en longeant le remblai. Mais petite pause photo obligée dans le centre de la ville. On est subjugué par la beauté des bâtiments éclairés.

Campeche by night 

Petit moment d’angoisse. Je pense qu’hier, aux cascades d’Agua Azul, j’ai acheté des bâtons de canne à sucre à une petite fille et j’ai fait la distribution à tout le monde... si ça se trouve, c’était lavé avec de l’eau?? J’en fais part à la guide mais elle me dit que non, ça ne peut pas être ça. Je fais un sondage. Certains en ont mangé et ne sont pas malades, d’autres n’en ont pas mangé et sont malades. Ouf, je suis disculpée. Cela doit venir d’autre chose...

8
8
Publié le 7 mai 2019

Lundi 6 mai 2019

Après le petit déjeuner, je vais voir sur le remblai. Le cadre est sympa. Le soleil se lève.

Promenade de Campeche  

Ce matin, on se dirige vers Uxmal, le site est considéré comme l’une des 7 merveilles du monde.

C’est vrai que c’est beau!

Le temple du Divin 

On fait la rencontre des iguanes.

Les iguanes se dorent au soleil. 35? 40 degrés? 

Puis on assiste à un phénomène inhabituel.

C’est magnifique et cela ne dure que 2 minutes ! 

On continue la visite à travers de superbes bâtiments mayas.

La pyramide  
Le palais du gouverneur 
La maison des tortues 

Du haut de la pyramide, on aperçoit dans la forêt, les restes d’un temple.

Vestiges perdus, magnifiques... 
Le site de Uxmal 

On reprend la route. Tout a l’air de bien se passer. On a tous pris smecta, imodium, coca ou autre breuvage pour se soigner. Carole commence à ne pas se sentir bien et a des nausées. Pendant la visite, elle a dû quitter le site et son petit mari lui a préparé un remède de cheval à base de jus d’orange et de sel. Déshydratation? Coup de chaud? Que de jambes cassées dans ce groupe !

Sur le chemin, on s’arrête dans un cimetière maya.

Que de couleurs! 

Puis on arrive dans une hacienda pour déjeuner.

Spécialités yucatèques. Belles couleurs et appétissant ! Excellent également...

Cette hacienda était un lieu où l’on transformait l’agave en tequila.

Récolte et transport de l’agave sur des rails à l’intérieur du domaine  
Le lieu est juste magique !

Et on découvre un cénote, c’est une réserve d’eau naturelle.

Cenote typique du Yucatan  

On quitte ce lieu magique pour rejoindre Merida, appelée la ville blanche. On fait le tour du zocalo pour découvrir les édifices coloniaux.

La cathedrale
Le palacio del gobierno  
Palacio municipal (hôtel de ville) 
Plaza de la Independencia 
Casa Montejo  

Sur la place, je rencontre de jeunes étudiantes en prepa. Elles ont les yeux qui pétillent lorsque je leur dis que je suis française.

L’uniforme pour l’école  

Puis je fais un tour autour du zocalo pour découvrir :

Pasaje de la Independencia et son expo 
Les alentours et les maisons colorées  
Les patios 
Les hamacs fabriqués dans la région de Merida  
Les traditionnelles têtes de mort 
Le théâtre art déco 

On part ensuite à l’hôtel pour se détendre un peu et profiter d’un spectacle de danses folkloriques.

Groupe de danseurs mexicains  

Ce soir, le groupe se sépare. Nous ne sommes que 3 à rentrer sur la France. Les autres partent sur les plages de Playa del Carmen ou de Cancun. Demain, les visites se feront séparément.

Snif snif ! Je sors mon mouchoir....Ce groupe était vraiment sympa.

9
9
Publié le 8 mai 2019

Mardi 7 mai 2019

Ce matin, c’est le grand départ. Il faut boucler les valises... Le réveil est très matinal et je me retrouve toute seule dans la grande salle du petit déjeuner. Le responsable du restaurant me prend pour la guide et me présente la « cuenta » des dîners et petits déjeuners du groupe. Trop drôle!

Hung et Tuy, jeune couple de vietnamien, bientôt à la retraite (!!!), viennent me retrouver. Ce sont mes compagnons de voyage pour la longue journée qui nous attend.

Notre mini-bus arrive. La guide nous confie à Miguel. Nous partons à 3 (5 avec le chauffeur et Miguel) dans un véhicule de 16 places (une rangée chacun) avec la climatisation. Eh oui, dans l’autre bus (le 3ème) que nous avions récupéré à San Cristobal pour avoir la clim dans la partie chaude du Yucatan, seuls les 3 premiers rangs étaient privilégiés et le reste du car ressemblait à un sauna... pour ce dernier jour les conditions sont idéales!

Nous partons à 6h30 et arrivons dès 8h sur le site du ..... Chichen Itza, une des 7 merveilles du monde! J’attendais cette visite avec impatience.

À l’entrée du site, deux jeunes de St Étienne, nous entendant parler français, nous demandent si nous voulons prendre un guide avec eux pour partager les frais. On leur explique notre situation avec notre guide privé. Puis après concertation, nous leur proposons de se joindre à nous mais nous devons demander à Miguel s’il est d’accord. Pour augmenter ses revenus, il accepte et nous partons à 5 pour une visite assez rapide d’une heure et trente minutes. Suffisant pour avoir les explications primordiales et prendre des photos.

Le Chichen Itza, c’est comme sur les photos, et en plus, comme on est là aux aurores, il n’y a presque personne sur le site. Tout comme j’aime!

Chichen Itza, le Kukulcan
Chichen Itza
Chichen Itza
Chichen Itza, l’escalier avec les têtes de serpent 

Le Chichen Itza est une cité maya avec un mélange de culture toltèque.

Le Kukulcan est en relation avec le cycle solaire annuel de 365 jours. Chaque versant de la Pyramide compte 91 marches, ce qui fait 364 marches. En y ajoutant celle du temple, on obtient 365 jours / marches.

Et à chaque équinoxe, les rayons du soleil viennent éclairer les bords de la pyramide et font apparaître des serpents qui dévalent tout le long du temple... c’est un phénomène extraordinaire, semble-t-il. Ce ne sont pas des vrais, rassurez vous!

Un chac-mool au sommet du Castillo 

Au dessus du castillo, on aperçoit un Chac-Mool, symbole de la communication entre les hommes et les dieux.

Chac-Mool (le seul du site en bon état), son ventre sert à poser des offrandes issues de sacrifices humains...
Groupe des Mille Colonnes, Pyramide du Kukulcan

Nous découvrons le jeu de balles le plus grand du Yucatan.

Juego de Pelota 
Temple du jaguar 

Le jaguar est un symbole important dans le monde maya.

Mur avec têtes de mort.  

Au Mexique, on célèbre beaucoup les morts, notamment à la Toussaint où l’on communique avec l’autre monde.

C’est la fin de la visite. Sur la route, on croise le car avec nos compagnons touristes qu’on a laissés hier soir. Une petite pensée pour eux qui n’ont pas de clim et qui vont passer 3 heures à visiter le site sous la cagna. Mais après, ils pourront profiter des plages de Cancun et de la Riviera Maya.

Sur la route, le guide nous explique que les cordes tendues au dessus de la route sont là pour permettre aux singes de se déplacer sans se faire écraser. De même pour les cerfs, les sangliers et les .... jaguars (encore sauvages et protégés au Mexique), des tunnels ont été aménagés sous la route (repères blancs).

Bonne idée pour protéger les animaux  

On arrive à Playa del Carmen. On s’installe dans un petit restaurant typique. Inutile de commander, tout est prêt. Miguel a téléphoné du bus pour connaître le menu et on a passé notre commande à distance. Ça c’est de l’organisation comme je l’aime! Pas de perte de temps et on en fait le maximum dans un minimum de temps...

Excellent et typique yucatan  
Originalité des toilettes  

Après une glace coco, nous nous dirigeons vers le bout de la rue pour découvrir ... les plages de Playa del Carmen.

Plages de sable blanc  

Mais les algues envahissent les plages depuis peu et c’est dommage pour les touristes qui rêvent de se baigner. Ça tombe bien, nous on rentre en France...

Nous arrivons à l’aéroport sans encombre après avoir découvert de merveilleux sites, vu de splendides paysages et fait de très belles rencontres tout au long de ce voyage.

A bientôt pour un prochain voyage et de nouvelles aventures!...
10
10
Publié le 8 mai 2019

Mardi 7 et mercredi 8 mai 2019

On prend un vol entre Cancun et Mexico. L’aéroport de Mexico n’est pas des plus récents et est même assez sale. Nous nous dirigeons vers les salles d’attente car le vol pour Paris est dans 6 heures!

On en profite pour déguster des spécialités de douceurs mexicaines et de la téquila, bien sûr !

Notre vol n’est pas affiché mais pas de panique, on a du temps devant nous. Vers 22h, on commence un peu à s’inquiéter car un vol à 23h55 est bien affiché mais il est pour New York. On se renseigne encore une fois au service de l’immigration. L’agent a changé et nous dit de nous diriger à la porte 56. Des annonces sont faites également au micro mais le vol ne s’affichera pas avant notre départ... bizarre !

On arrive quand même à embarquer, l’avion est bien programmé. Trop de chance dans l’avion, le vol est complet et la seule place dispo est à côté de moi. Je prends mes aises, 2 couvertures et 2 oreillers. Je vais pouvoir dormir sur mes deux oreilles...

On arrive à Paris à 17h30 avec une demi-heure d’avance mais la piste est très éloignée des terminaux. J’angoisse un peu car l’avion met 30 minutes à arriver au terminal, puis avec les couloirs, le contrôle des passeports, la douane, je récupère ma valise à temps pour prendre mon train à Roissy. Dans le train, je reçois un message de Tuy et Hung qui me demandent si je suis dans le train car c'est le gros bazar sur la ligne du RER B pour rejoindre Montparnasse. Tout va bien, j’ai réussi à avoir mon train pour Angers où j’ai encore une heure trente d’attente avant de reprendre un train pour Cholet. Les voyages forment la jeunesse!...

Ci-après, quelques photos du Mexique par thèmes :

Street Art

Sous les ponts de Playa del Carmen 
Sous les ponts de Mexico  

Plaques d’immatriculation des différentes régions traversées :

Les chaussures :

Espadrilles et têtes de mort sur les chaussures  

Les couleurs sur les marchés :

Les coccinelles :

Les trucks :

Et pour finir, la paire de chaussures dont je dois me séparer. Achetées en Sicile, elles ont traversé plusieurs pays européens et asiatiques. La pluie et la baignade dans les caniveaux de San Cristobal les ont achevées et c’est au Mexique qu’elles finissent leur vie. Snif snif!

Pauvres chaussures ! 
Hasta luego!