Carnet de voyage

Le Canal d'Ille et Rance à vélo 2020

4 étapes
25 commentaires
42 abonnés
Dernière étape postée il y a 1457 jours
Echappée de 3 jours en Bretagne à la découverte du Canal d'Ille et Rance, entre Rennes et Dinard.
Juillet 2020
3 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 21 juillet 2020

Au mois de juin, un article est paru dans la presse avec des itinéraires à découvrir. J'ai été attirée par le parcours du Canal d'Ille et Rance, en Bretagne. Il paraît que c’est l’un des plus beaux itinéraires de randonnée qui soient en Ille-et-Vilaine. À pied, ou à bicyclette, il est possible de relier Rennes, la capitale bretonne à la Côte d’Émeraude.

Le chemin de halage suit le canal, et peut être emprunté par les marcheurs et les cyclotouristes.

En suivant la piste cyclable le long du canal, un voyage à vélo de Rennes à Dinard peut se diviser en 3 étapes : la 1ère journée de Rennes-Hédé, un 2e jour pour faire le tronçon Hédé-Dinan et, enfin, la 3e étape Dinan-Dinard par la voie ferroviaire réaménagée pour les vélos.

Chantal, mon amie hispano-bretonne, avait noté dans mon précédent blog, qu'elle passerait l'été en Bretagne et qu'elle viendrait de Madrid avec son vélo dans le coffre. Lorsque je lui ai proposé, il y a seulement… deux jours, de m'accompagner pour découvrir ce canal, je pense qu'elle n'a même pas eu le temps de réfléchir et s'est jetée à l'eau immédiatement !

Le temps de le dire, et nous avons organisé notre circuit pour un départ moins de quarante-huit heures plus tard. L'idée a été lancée dimanche soir et nous partons ce mardi matin ! On se ressemble un peu… toujours partantes pour l'aventure et notre sac à dos toujours prêt !

Alors c'est parti ! Direction Rennes ce matin. On enfourche nos vélos dans 2 heures…


Parcours entre Rennes et Dinard


Écluses :

Numéro Nom Localisation Point kilométrique

1 Écluse du Mail Rennes 0,000

2 Écluse de Saint-Martin Rennes 1,375

3 Écluse de Robinson Saint-Grégoire 5,610

4 Écluse de Charbonnière Saint-Grégoire 7,205

5 Écluse du Gacet Betton 9,903

6 Écluse du Haut-Chalet Betton 12,606

7 Écluse des Brosses Betton 15,749

8 Écluse de Grugedaine Chevaigné 18,049

9 Écluse des Cours Chevaigné 20,418

10 Écluse de Fresnay Melesse 21,826

11 Écluse de Saint-Germain Melesse 23,905

12 Écluse de Bouessay Melesse 24,792

13 Écluse de Saint-Médard-sur l'Ille Saint-Médard-sur-Ille 27,273

14 Écluse du Dialay Saint-Médard-sur-Ille 28,111

15 Écluse d'Ille Montreuil-sur-Ille 30,478

16 Écluse de Haute-Roche Montreuil-sur-Ille 31,051

17 Écluse de Lengager Montreuil-sur-Ille 32,044

18 Écluse de Chanclin Montreuil-sur-Ille 32,799

19 Écluse de Courgalais Montreuil-sur-Ille 33,513

20 Écluse de Villemorin Guipel 34,236

21 Écluse de la Sagerie Hédé-Bazouges 41,365

22 Écluse Malabrie Hédé-Bazouges 41,563

23 Écluse de la Pêchetière Hédé-Bazouges 41,757

24 Écluse de la Charronnerie Hédé-Bazouges 41,950

25 Écluse de la Parfraire ou de la Palfrère Hédé-Bazouges 42,148

26 Écluse no 26 ou no 6 édé-Bazouges 42,337

27 Écluse de la Jaunaie Hédé-Bazouges 42,530

28 Écluse de la Madeleine Hédé-Bazouges 42,728

29 Écluse de la Petite Madeleine Hédé-Bazouges 42,964

30 Écluse de la Guéhardière Hédé-Bazouges 43,207

31 Écluse de la Dialais Hédé-Bazouges 43,526

32 Écluse de la Moucherie Tinténiac 45,362

33 Écluse no 33 Tinténiac 47,111

34 Écluse de la Gromillais Québriac 48,867

35 Écluse de Gué Noëllan Québriac 49,904

36 Écluse de Pont Houitte Québriac 50,819

37 Écluse de Calaudry Saint-Domineuc 54,588

38 Écluse de Couadan Saint-Domineuc 56,562

39 Écluse du Gacet Trévérien 60,522

40 Écluse de la Butte Jacquette Trévérien 60,875

41 Écluse des Islots Trévérien 62,395

42 Écluse no 42 Évran 66,390

43 Écluse de la Roche Évran 67,764

44 Écluse du Mottay Évran 69,961

45 Écluse de Boutron Calorguen 71,849

46 Écluse de Pont-Perrin Saint-Carné 74,131

47 Écluse de Léhon Dinan 76,835

48 Écluse du Chatelier Saint-Samson-sur-Rance 84,802

2
2
Publié le 21 juillet 2020

Nous nous retrouvons à Rennes, sur le parking du grand centre commercial de Cleunay, et nous démarrons au quart de tour, au pied du stade rennais pour traverser la ville de Rennes le long des rives de la Villaine.

Départ de Rennes par la Villaine qui jouxte le parking


Nous rejoignons la 1ère écluse du Canal de l'Ille-et-Rance. C'est l'écluse du Mail, le point zéro, où se rencontrent l’Ille et la Villaine.

Ecluse du Mail dans le centre de Rennes


Nous quittons la Villaine pour longer les voies vertes du canal d’Ille-et-Rance et arrivons à l’écluse St Martin avec sa station de réparation de vélo. Bonne idée!

Ecluse St Martin


Borne de réparation vélos


Nous quittons Rennes en traversant de jolis paysages et en roulant sur les chemins de halage bien entretenus, avec des écluses tous les 5 à 6 kms.

Ecluse de Charbonnière

Sur le bord de l'écluse, je rencontre la première éclusière qui désherbe les pierres de l'écluse et m'explique qu'elle est saisonnière. En discutant sur les possibilités de visite d'un atelier de fabrication des portes d'écluse, elle appelle une collègue qui me donne le numéro de portable du responsable de l'atelier, au cas où ce serait fermé. Sympa !


Nous traversons différentes écluses et rencontrons des cyclistes locaux avec qui nous faisons la causette. C'est intéressant de discuter avec des gens du coin pour apprendre sur la région.

Le long du canal


Sur le parcours


Ecluse des Cours à Chevaigné où Claire s'occupe de l'écluse et de son magnifique jardin fleuri 

Arrivées à Saint-Germain-sur-Ille, je remarque des billes de bois sur le côté. Je m'arrête et par chance, je discute avec les menuisiers spécialisés dans la fabrication et la maintenance des portes des écluses. Ils font leur pause mais acceptent de nous faire visiter leur atelier. Trop de chance ! Nous découvrons l’atelier de charpente des canaux où l’on fabrique encore « à l’ancienne » les magnifiques portes en bois des écluses, avec du chêne de la région. Un travail herculéen : chaque porte pèse entre 3 et 4 tonnes… Environ cinq paires de portes sont fabriquées chaque année et sont changées environ tous les 30 ans. Seulement trois personnes sont employées par la Région Bretagne pour la fabrication et l'entretien des portes mais aussi de tout le mobilier en bois que l'on trouve le long du canal (bancs, barrières, portes et portillons). Les écluses du canal d'Ille et Rance sont les seules à être dotées de portes en bois, à l'exception de la dernière, l'écluse du Châtelier. Sur les autres canaux, les portes des écluses sont en fer. La visite est très instructive!

Toute l'équipe au complet. Merci à Bertrand, Alain et Olivier pour la visite !


Arrivée à l’écluse de St Médard sur Ille, j’entends un bruit pas très normal sur mon vélo. J’ai l’impression que le frein est collé sur ma roue, mais je ne vois rien. Je fais une petite pause photo et lorsque je veux reprendre mon vélo.... le pneu est dégonflé !! Comme je ne crève jamais, je n’emporte jamais de rustines ou de chambres à air de rechange comme me l’avait fait remarquer un cycliste plus tôt dans la matinée. J’aperçois des gens qui prennent un café sur une jolie petite terrasse sur l’eau et je leur demande s’il y a un réparateur dans le coin. Eh non, il faut retourner à Rennes... mais la chance est avec nous, en fait nous sommes devant la maison de la Providence et ce n’est pas un hasard. Anthony nous emmène jusqu'à sa péniche pour voir s’il trouve une chambre à air. Ce ne sont pas les bonnes dimensions. Mince ! Claire le rappelle pour dire qu’elle a trouvé des rustines dans son garage. Et voilà que tout le monde s’affaire pour trouver le trou en testant la chambre à air dans une casserole d’eau. Et tout s’enchaîne, le pneu est réparé et je peux repartir. Trop cool ! Merci Anthony et Claire pour votre aide précieuse.

Atelier réparations vélo près de la péniche d'Anthony


Nous profitons d’une petite pause pour manger un en-cas car la faim commence à nous tirailler. Et nous repartons, tranquilles….

Nous croisons notre premier bateau et nous arrêtons pour assister au passage de l’écluse. Les gens sont sympas et nous discutons de tous leurs périples sur les canaux.

Passage de l'écluse de Dialay


Après déjà 30 kms, nous arrivons presque à Montreuil sur Ille où nous avions prévu de faire une halte pour le pique-nique. Avant d'arriver sur le pont, une chicane en bois passe trop près de mon guidon, et c’est la chute... face contre terre! Je suis un peu sonnée. En relevant la tête, je vois Chantal qui fait la même chute. Elle est égratignée sur la jambe. Et moi, j'ai le front qui saigne!!! Je prends mon masque pour éponger le sang qui coule... en fait c’est une bonne chose d’en avoir toujours un à proximité. Je le mets sur mon front et je sens que ça coule beaucoup. Par chance, nous sommes à côté d'une écluse. Je vais voir l’éclusier qui me prodigue les premiers soins. Tout va bien. Je suis sauvée!

Pas de panique, j’ai la tête dure! 


Il est déjà 16h. Avec toutes ces péripéties, nous n'avons pas eu le temps de manger. Nous reprenons des forces en terminant notre pique nique. Heureusement qu’on avait fait une 1ère pause.

Nous reprenons notre vélo et mon sauveur nous double en direction de la prochaine écluse. Les éclusiers doivent s’occuper de plusieurs écluses et se déplacent, soit en voiture, soit à pied, pour jongler entre les bateaux. En ce moment c’est calme mais les jours d’affluence, c’est assez mouvementé car ils doivent faire des aller-retours assez souvent. Nous arrivons à l’écluse de Chanclin où Chantal fait une deuxième chute. La fatigue commencerait-elle à nous gagner? Nous retrouvons le même bateau qui passe l’écluse. Eux aussi ont eu des déboires, ils ont cassé une partie du bateau en passant sous un pont !!

Ecluse de Chanclin


A l'écluse de Courgalais, le canal s'élargit. C'est la Rigole du Boulet qui alimente et régule le canal à cet endroit, par le lac du Boulet situé à proximité.

La Rigole du Boulet


Nous traversons Guipel, le point le plus haut du Canal, là où se sépare le canal de Rance allant vers St Malo du canal d'Ille allant vers Rennes. Le canal d'Ille, entre ce point et Rennes, a un dénivelé de 42,23 m et compte 20 écluses avec 5 éclusiers permanents et des éclusiers saisonniers. Le canal de la Rance, jusqu'à l'écluse du Chatelier, a un dénivelé de 62,70 m et compte 28 écluses dont 11 qui se succèdent au niveau de Hédé.

Guipel, point culminant du canal à 65,36 m


Après avoir longé le canal en le surplombant, parfois d’assez haut, nous arrivons à Hédé Bazouges . Un endroit magique avec ses onze écluses ! Les écluses ne sont séparées que de 200 à 300 m. Le dénivelé total des onze écluses est de 27 m. Les écluses permettent aux bâteaux de franchir facilement ce décrochement du terrain et demandent de la patience. Le canal est alimenté en eau par une sorte de "réseau hydraulique", avec rigoles, fossés et ruisseaux artificiels, qui permet d'acheminer l’eau provenant de l’étang de Hédé et du Bassin de Bazouges vers le Canal.

Le long des 11 écluses de Hédé
Sur le chemin longeant les écluses de Hédé


Tout le long du canal, ont été installées des œuvres d'art, réalisées par des artistes. A Hédé, la Maison du Canal d'Ille et Rance propose aux randonneurs, l'histoire du canal (ferme à 18h et ouvre à 10h30).

Nous sommes arrivées à l'Ecluse de la Petite Madeleine, la 28ème écluse du canal après 43 kms de coups de pédales sur le canal et 6 kms sur la Villaine.

Il est temps de s'arrêter et nous avons prévu de passer la nuit dans cet endroit charmant. Et nous nous installons dans un logement assez insolite… L'Ille Flottante !

Nous montons dans notre cabine sur une péniche située au beau milieu d’un champ. Vraiment sympa l’idée!

Ce voilier vient de Noirmoutier !....


Le propriétaire des lieux a dû trouver une idée originale pour pouvoir louer la maison de l'écluse de la petite Madeleine et avoir l'autorisation d'ouvrir son hébergement touristique. Idée de génie… il a installé un voilier dans un champ mais aussi des bâteaux sur le canal. Il a également rénové d'anciennes écuries pour y installer des chambres, une cuisine (car il n'y a pas de restaurants dans le coin), des petits espaces pour faire des grillades ou s'installer dans des endroits cosy, et le tour est joué. Un lieu des plus sympathiques sur le bord du canal.


Des hébergements insolites et bien aménagés pour les randonneurs


Après la dégustation d’une glace de la ferme, (excellente, l’endroit est renommé pour ça !), nous partons à pied le long du canal pour découvrir les écluses de plus près, histoire de nous délasser les jambes. Puis nous préparons notre repas dans la petite cuisine aménagée pour les voyageurs à vélo. Beau concept ! Une halte sur le canal à recommander.

3
3
Publié le 23 juillet 2020


Après une nuit hors des sentiers battus, nous quittons Hédé-Bazouges. Nous arrivons à l’écluse de la Guéhardière où un bateau s'affaire à passer l’écluse. Nous reconnaissons les gens avec qui nous avons parlé la veille au soir, enfin ce sont eux qui nous reconnaissent en me voyant avec ma tête balafrée et mon œil au beurre noir… je ne m'en rendais pas compte, mais je suis bien amochée avec ma chute !

Ecluse de la Guéhardière


Nous retrouvons le même bateau à l’écluse suivante. Chantal aide à amarrer le bateau. Pour info, sur le canal, il est possible de louer un petit bateau, à la demi-journée ou à la journée, et profiter des joies des écluses.

A l'amarrage !


Sur le chemin, nous découvrons des œuvres artistiques sur différents thèmes.

L'eau, à quel prix?


A l’écluse de la Mouchardière, nous rencontrons une nouvelle éclusière et toujours le même bateau. Nous aidons à ouvrir les portes de l'écluse. Sympa cette ambiance.

Sésame, ouvre toi !....


Nous suivons l’éclusière jusqu’à sa maison à Tinteniac. Comme elle est titulaire, elle vit dans une maison d'écluse et c’est elle qui aménage les abords. Joli travail !

Belle maison fleurie


Nous grimpons visiter Tinténiac, un petit village tout mignon, en surplomb du canal, sur le site d’un ancien prieuré qui aurait été fondé par les chanoines de l’abbaye de Rillé. L’église abbatiale est surprenante.

Eglise de Tinténiac


Nous traversons diverses écluses avec de jolies couleurs et des lieux variés comme le musée des vieux métiers avec ses anciennes machines agricoles ou cet ancien lavoir avec son expo de graffitis.

Des couleurs sur le chemin de halage !


Tinténiac, son musée et ses environs


Ancien lavoir de Tinténiac "customisé"


Je tombe sous le charme de l’écluse des Islots, toute bleue comme la maison de l’écluse. Le jeune saisonnier, originaire de Dinan, nous donne des conseils pour rejoindre Dinard par une ancienne voie ferrée aménagée en piste cyclable. On va pouvoir modifier l’itinéraire de demain et éviter la côte escarpée avec ses routes pentues.

Ecluse des Islots


Puis nous arrivons au village d'Évran, où nous nous arrêtons pour pique niquer avec une belle vue sur le canal et l’église.

Evran


A la sortie d'Evran, nous traversons les écluses de la Roche et du Mottay, où un barrage alimente le canal, près du Moulin du Mottay avec sa belle roue en bois.

Nous longeons Calorguen où en parallèle du canal, se trouve un barrage à côté d’un magnifique logis.

Ecluse de la Roche et Moulin du Mottay
Le Moulin du Mottay et sa roue en bois


Nous arrivons sur l'écluse rouge de Boutron à Calorguen avec sa statue en fer, forgé sur le thème de la pêche.

Ecluse de Boutron - Calorguen


A l'écluse de Pont-Perrin, des petits ânes surveillent le passage des bâteaux dans l'écluse. Un pêcheur nous raconte ses histoires de pêche à la truite dans la Rance et nous conseille d'aller voir les crêpes et les galettes à Léhon.


Pas d'âneries, je vous surveille !


Nous arrivons à Léhon avec sa belle abbaye Saint-Magloire fondée en 850 par Nominoë, roi de Bretagne. Ce petit village est très agréable et incontournable sur le parcours.

Village de Léhon
Abbaye St Magloire de Léhon


Dans l'abbaye, une exposition est proposée sur les crêpes et les galettes bretonnes. Et nous qui pensions que le pêcheur voulait nous faire goûter aux crêpes bretonnes. Théodore Botrel n'a pas écrit que la chanson des Mouchoirs de Cholet, il est également l'auteur de la Fleur de blé noir.

L'histoire de la crêpe et de la galette

A la sortie du village, nous passons près de l'écluse de Léhon et longeons le canal.

Ecluse de Léhon

Lorsque nous approchons des quais de Dinan, nous apercevons le viaduc et d’imposantes bâtisses de granit sur le port de Dinan.

Arrivée sur Dinan seulement à pied ou à vélo, quel privilège...


À Lanvallay, face au port de Dinan, nous visitons la Maison de la Rance, pour tout apprendre du fleuve de la Rance. Il doit être plus intéressant de visiter le musée du Canal d'Ille et Rance à Hédé qui est plus concentré sur le canal.

La Maison de la Rance


Nous prenons place dans notre hôtel situé sur le bord du Canal. Un hébergement totalement différent de celui de la veille avec piscine et spa ! L'hôtel est pratique car il est situé directement sur le canal et cela évite de monter à vélo les rues très pentues de Dinan.

Après nous être un peu reposées, nous voici parties à la recherche d’une crêperie et à la découverte de Dinan, l’une des plus belles cités bretonnes... Dinan est une ville d’art et d’histoire avec ses rues piétonnes et ses vieilles maisons, ses églises, son château et ses remparts.... Nous avons la chance de rencontrer Capucine Mazille, d'origine hollandaise, célèbre illustratrice de bandes dessinées, mondialement connue !

Rues piétonnes de Dinan avec Tour de l'Horloge


Eglise et vieilles maisons


Château de Dinan


Dinan by night
4
4
Publié le 23 juillet 2020

Nous commençons la journée par une nouvelle visite matinale de la ville de Dinan et en profitons pour goûter un kouign aman, spécialité bretonne bien calorique mais si délicieuse.

Personne dans les rues car il est très tôt.

Dinan, au lever du jour


Nous quittons Dinan pour rejoindre Dinard en traversant le petit pont pour changer de rive. Il reste environ 5 kms pour aller jusqu'au bout du canal. Les paysages sont complètement différents.

On quitte Dinan


Sur le chemin, nous découvrons le petit port de Saint Samson sur Rance et la dernière borne sur la rive.

84 kms à vélo sur les bords du canal


Après avoir longé le canal de l'Ille-et-Rance sur exactement 84,802 kms, nous arrivons à la dernière écluse, l'Ecluse du Chatelier à Saint Samson sur Rance. Pour rappel, c'est la seule écluse du Canal d'Ille et Rance qui n'a pas de portes en bois...

La Rance


Nous avons la chance de voir des voiliers dans l’écluse. Comme la hauteur des mâts dépasse la hauteur du pont, nous assistons à l’ouverture de la chaussée du pont. Sirène, barrières pour bloquer la circulation, et pivotement d’une partie du pont.

Passage de l'écluse par des voiliers


C'est la fin du canal mais pas encore la fin du parcours !

Nous l’avons parcouru ce canal !


Avant de repartir, nous croisons deux filles qui ont longé le canal au départ de Rennes, comme nous, mais elles l’ont fait à pied en quatre jours, et elles continuent pour un tour de Bretagne en 70 jours... courageuses!

Nous avons deux solutions pour rejoindre Dinard. Nous pouvons continuer vers Taden par la route (et une très longue côte) mais nous suivons les conseils des gens que l'on a croisés hier, et reprenons le canal en sens inverse sur environ deux kilomètres pour prendre la direction de Dinard par la voie verte. Au niveau de la cale de Taden, il faut monter vers Taden-Bourg (petite côte sympathique), puis traverser le bourg en passant devant l’église et en allant jusqu’au bout de la rue, tourner à droite pour rejoindre le rond point où se trouve une brocante, filer tout droit vers Dinard et tourner à droite en haut de la côte vers le Moulin du Mottais. Après 500m, il faut suivre les panneaux vélo.

Traversée de Taden en direction de Dinard


La voie verte est une ancienne ligne de chemin de fer reliant Dinan à Dinard sur 20 kms. C’est un long chemin assez rectiligne et très ombragé sous les bois, qui traverse des champs de blé, de maïs et d’orge. Cette fois-ci, ce ne sont pas des écluses qui se trouvent sur notre chemin mais des anciennes maisons de garde-barrières réaménagées en maisons d’habitation ou d’associations. Certaines sont à vendre….

Maisons de garde-barrières réaménagées


A Pleslin Plouer, l’ancienne gare a été aménagée en gîte et tout autour, on peut apprendre beaucoup sur la Guillotine, nom donné à cette voie ferrée, grâce à un musée à ciel ouvert.

Gare de Pleslin Plouer


Art de gare !...

Trois kilomètres avant Dinard, nous devons traverser un centre commercial et parcourir les derniers kilomètres pour arriver…. dans un endroit au milieu de nulle part. En cherchant bien, on arrive à trouver le petit chemin sur la droite qui permet d'accéder dans les rues de Dinard. A partir de ce point, il est nécessaire d'avoir un GPS ou de demander son chemin aux passants pour trouver la direction de la plage. On peut également suivre les vacanciers avec leurs matelas de plages et leurs serviettes de bain. Au choix !...

Fin de la voie verte


Et nous voici arrivées à Dinard, avec sa légendaire plage de l’Écluse, ses vieilles maisons et sa piscine naturelle.

Dinard, lieu de villégiature par excellence


Dinard, plage et piscine naturelle

Sur la plage, on trouve les fameuses cabines de bain et les tentes rétro à rayures. Une rangée de cabines est dédiée au festival du cinéma de Dinard, avec des noms de comédiens ou d'artistes franco-britanniques affichés sur les portes.

Cabines de bain sur la plage de Dinard


Nous nous baladons sur la plage. Chantal se baigne dans une eau à 18 degrés. Il faut être bretonne pour se baigner !…. Nous pique-niquons sur la plage mais Chantal ne fait qu’un demi pique-nique car un goéland fonce sur elle pour lui voler son repas dans la main. C’est l’animation autour de nous.

Mouettes et Goëlands sur la plage


Sur la Promenade du Clair de Lune, nous embarquons sur un bateau navette et traversons l'estuaire de la Rance pour rejoindre Saint Malo, jolie ville fortifiée avec ses remparts.

En chemin pour prendre le bateau sur la promenade du Clair de Lune


Traversée de Dinard à St Malo sur la compagnie Corsaire 

Nous visitons rapidement Saint Malo. Pas facile de grimper sur les remparts avec les vélos et tous les escaliers...

Les remparts de St Malo 


St Malo sous un ciel couvert

Nous traversons Saint Malo en direction de la gare pour prendre le train qui va nous ramener à Rennes en moins d’une heure, avec nos vélos embarqués. Pour info, on peut prendre un TGV avec réservation ou un TER sans réservation pour les vélos. Deux wagons acceptent 4 vélos dans les TER. Premiers arrivés, premiers servis, mais il y a des trains toutes les une ou deux heures. Donc si on est refoulé, on peut prendre le train suivant....

Arrivées à la gare de St Malo, la Bretagne pleure notre départ et la pluie commence à tomber mais nous sommes à l'abri dans la gare puis dans le train. Sur le chemin du retour, nous retrouvons les lieux traversés à vélo à partir de Montreuil sur Ille.

Belle aventure sur les sentiers bretons !