5 jours à Madrid

voyage à Madrid avec mon amie Chantal
Juin 2017
5 jours
17
1

Dès les premières déambulations dans les rues madrilènes, nous avons la certitude que choisir le mois de juin pour passer quelques jours dans la capitale espagnole était une bonne idée : un temps superbe et pas encore trop de touristes.

Moins cotée que Barcelone, moins touristique que Séville, je suis sûre que Madrid offre mille trésors à découvrir...

Nous avons choisi de ne nous déplacer qu'à pied car cela reste la meilleure façon de faire la connaissance d'une ville . d'autant que les rues sont souvent en pente dans cette deuxième plus haute capitale européenne (650 mètres) après Andorre la Vieille.

Et puis ce sera une excellente solution pour éliminer les calories des tapas, bières, vermouth 😉... dont nous avons bien l'intention de profiter !

2

La "Puerta del Sol" est à peine à 200 mètres de notre hôtel. Elle est le coeur, le forum de la ville et nous commençons notre visite par là.

C'est sur cette place que des centaines de personnes se réunissent régulièrement pour débattre et s'approprier l'espace public près de la statue de l'Ours et de l'Arbousier, symboles de la ville. Et c'est avec intérêt que nous nous mêlons à des groupes de discussion qui débattent de tout. Nous les écoutons refaire le monde...

Depuis le dernier étage d'un immeuble, la place est dominée par la fameuse publicité Tio Pepe (déclarée patrimoine historique) et à la manière de la place Tahrir au Caire, la Puerta del Sol est devenue un symbole de la lutte en faveur d'une vraie démocratie.

Cette ancienne porte médiévale est aujourd'hui la borne zéro d'où rayonnent toutes les routes espagnoles et les principales rues de Madrid. C'est le centre géométrique du pays.

vue depuis la fenêtre de l'hôtel 
Puerta del Sol 
3

De la Puerta del Sol à la Plaza Mayor, du Palacio Real aux rives du Manzanares, Los Austrias fourmillent de passants dans ses nombreuses rues piétonnes bordées de bâtiments très élégants.

LA PLAZA MAYOR

Au débouché d'un étroit passage on est surpris par la découverte d'un immense quadrilatère entouré de bâtiments de briques rouges : la plaza Mayor. C'est une majestueuse place carrée créée au XVIIè siècle et redessinée à la fin du XVIIIè siècle par l'architecte du Prado. Autrefois lieu de canonisation, de supplices, de corridas et de tournois, on y assistait aussi aux cérémonies royales depuis les magnifiques balcons.

L'endroit était un grand marché au Moyen Age et il en reste quelques vestiges reconnaissables aux peintures qui couvrent les murs de la boulangerie (la Panaderia) et la boucherie (la Carneceria).

Chaque dimanche matin se tient le marché aux timbres et aux monnaies sous les arcades et, si on en juge an nombre de visiteurs il y a beaucoup de philatélistes à Madrid !


la plaza Mayor 
la plaza Mayor 

LE PALACIO REAL

La construction du Palacio real s'est achevée au milieu du XVIIIè siècle et il fut la résidence des Bourbons jusqu'en 1931. C'est un bâtiment invraisemblablement baroque et rococo avec un escalier grandiose (peut-être une des plus belles parties du palais), des délires d'ors et de lustres, du stuc et une grande quantité de tableaux. On peut visiter une vingtaine de salles dont la salle du trône, les appartements du roi, les salles à manger

Palacio Real 
Palacio Real 

Non loin du Palacio real, la cathédrale de Madrid, Nuestra Senora de la Almuneda.

Les travaux commencés en 1872 ne se terminèrent qu'en 1992 ce qui explique un assemblage de styles totalement éclectique.

et tout près de la plaza Mayor, le marché San Miguel propose sur ses nombreux stands de délicieuses tapas à déguster sur place...

cathédrale et marché San Miguel 
4

Au sud de la plaza Mayor, de part et d'autre de la calle Mayor, le quartier du centre historique est parcouru de ruelles étroites et tortueuses bordées de maison à l'architecture ancienne et de bars à tapas.

Chaque dimanche, la Latina entre en effervescence et accueille le Rastro, immense marché aux puces dont la tradition remonte à plusieurs siècles et qui est devenu une véritable institution pour les Madrilènes.

Brocanteurs, chineurs, forains de toutes sortes, curieux, personnages déguisés se pressent dans toutes les ruelles et ici tout se vend : plantes, vêtements, livres, meubles...

Nos marchés aux puces semblent bien modestes à côté du déferlement humain et du grand déballage qu'offre el Rastro.

el Rastro 

A la Plaza del general del Rey se trouve un petit bar à tapas dans lequel les sardines, les calamars et les pimientos de Padron sont absolument excellents ! Je vous recommande d'y faire une halte...Il s'appelle Santurce. Et le dimanche, vous aurez en prime une ambiance populaire espagnole joyeuse et vraiment sympathique. Nous nous y sommes arrêtées le dimanche, pressées par la foule et nous n'avons pas résisté au plaisir d'y retourner dans la semaine. C'était beaucoup plus calme mais toujours aussi délicieux.

chez Santurce 
5

Lavapiès était autrefois le quartier juif de Madrid, c'est aujourd'hui un quartier populaire. C'est le quartier le plus multiculturel de Madrid avec beaucoup de restaurants africains, indiens, arabes... des musiciens de rues, des couleurs... Depuis quelques années une population bohème d'artistes s'est installée à Lavapiés et on y trouve aussi des théâtres, des squats et des centres culturels autogérés tels que la Cabalera, ancienne usine à cigares devenue centre culturel.

Avec ses rues étroites, ses géraniums aux balcons, ses façades taggées Lavapiès est l'un des endroits les plus pittoresques de Madrid.


Lavapies 
6

Déserté dans les années 1980 parce que considéré comme un repaire d'héroïnomanes, le quartier de Chueca est aujourd'hui connu pour être le quartier préféré des gays et des lesbiennes de Madrid.

C'est le quartier branché d'avant-garde qui fourmille de bars, de discothèques... et les échoppes traditionnelles côtoient les boutiques à la dernière mode.

C'est là que se trouve le célèbre marché couvert San Anton entièrement rénové et baigné par la lumière d'une verrière. On peut y faire cuisiner ce qu'on a acheté sur le marché au restaurant la Cocina ou simplement prendre un verre au dernier étage au milieu de la population un peu bobo du quartier.

chueca 
7

De la plaza de Cibeles à la gare d'Atocha, la très large avenue du Paseo del Prado (surnommée Paseo del Arte) est bordée d'allées ombragées, ornée de jardins et de fontaines monumentales. Elle abrite les plus prestigieux musées de Madrid : le Prado, le Thyssen-Bornemisza, le Reina Sofia ainsi que le Caixa Forum.


8

PLAZA DE CIBELES

La plaza de Cibeles se reconnaît à sa monumentale fontaine qui représente la déesse Cybèle trônant sur un char tiré par deux lions. Si la place est impressionnante de jour, il faut revenir dans cet endroit à la nuit car l'éclairage est une vraie réussite.

PALACIO DE CIBELES

C'est un édifice imposant qui après avoir été le siège des Postes et Télégraphes puis celui de l'hôtel de ville, abrite aujourd'hui un centre culturel ouvert gratuitement au public. C'est un bijou de l'Art Nouveau et si l'on a le courage de grimper jusqu'au mirador on peut admirer un des plus beaux panoramas de la ville.

Bien que lors du dernier recensement (2008) 17 % des Madrilènes n'étaient pas originaires d'Espagne et que Madrid continue de voir arriver des milliers d'immigrants d'Afrique, d'Amérique latine, d'Europe de l'Est, et d'Asie , le Palacio de Cibeles arborait fièrement, lorsque j'étais à Madrid, une banderole souhaitant la bienvenue aux réfugiés.

plaza de Cibeles et Palacio de Comunicaciones 
9

La gare d'Atocha est tout à fait étonnante avec ses structures en fer forgé et en verre et sa grande horloge d'époque sur la verrière de la façade principale. Les anciens quais ont été transformés en une grande salle d'attente avec un magnifique jardin tropical et un bassin dans lequel se prélassent des tortues.

Et pourquoi ne pas faire une pause dans le café-restaurant d'où on a une vue imprenable sur le jardin...

la gare d'Atocha 
10

LE PRADO

le Prado un des plus prestigieux musées du monde avec plus de 6 000 oeuvres (Velasquez, Goya, El Greco...) et des expositions temporaires (pendant mon séjour j'ai eu la chance de voir, entre autres, des tableaux enchanteurs de Jérôme Bosch )

LE THYSSEN-BORNEMISZA

le Thyssen-Bornemisza dispose d'une collection fantastique (Rubens, Canaletto, Degas, Gauguin...) installée dans un palais du XVIIIè siècle sur deux étages

LE CENTRO DE ARTE REINA SOFIA

le Centro de Arte Reina Sofia (Miro, Dali, Picasso...), sorte de Beaubourg madrilène s'est installé dans un ancien hôpital sur quatre étages et il abrite ce que l'on considère comme le chef-d'oeuvre de Picasso : Guernica

LE CAIXA FORUM

le Caixa Forum, ancienne centrale électrique parée d'un magnifique jardin vertical, accueille des expositions temporaires de peinture ou de photos.

les musées 
11

EL PARQUE DEL RETIRO

L'ancien jardin royal du palais du Buen Retiro est un vaste parc de 130 ha ouvert au public. On peut s'y promener dans les allées ombragées au milieu des parterres de fleurs, s'étendre sur les pelouses pour lire à l'ombre des colonnades, faire de la barque sur le lac artificiel...

Au coeur du parc se trouve un bassin bordé d'un côté de cascades et de l'autre du Palais cristal.

el parque del Retiro 

LE PALAIS DE CRISTAL

Dans l'enceinte du Parque del Retiro, le Palacio de Cristal superbe structure tout en légèreté et transparences a été construit au bord d'un étang sur le modèle du Crystal Palace londonien de l'Exposition coloniale de 1887. Il abrite des expositions temporaires.

el palacio de cristal 
12

Reliant la Plaza de Espana et ses bâtiments franquistes à l'Ouest et la calle de Alcalla à l'Est, Gran Via, longue de plus d'un kilomètre, est l'artère la plus importante de Madrid, le coeur de la ville. Elle est grouillante et animée quelle que soit l'heure du jour et de la nuit. Elle réunit un grand nombre d'hôtels, de commerces et de théâtres et elle est bordée d'immeubles majestueux.

C'est tout un quartier et ses 14 rues qui ont été détruits au début du XXè siècle pour permettre le tracé de cette immense avenue destinée initialement à accueillir la classe moyenne.

Elle doit son cachet nord-américain à ses néons et à ses gratte-ciels du début du xxè siècle.

gran Via 
13

Impossible de parler de l'Espagne sans évoquer les tapas, ces petits amuse-gueules composés de toutes sortes d'ingrédients. Les tapas sont incontournables car ils font partie de la culture culinaire espagnole.

Servis en petites rations, ils accompagnent un verre de vin, de bière ou de vermouth et sont souvent consommées debout, accoudés au bar.

La portion unitaire s'appelle une racion mais il est possible aussi de consommer une media racion .

Très variés, les tapas sont la représentation en miniature de chaque gastronomie régionale espagnole (mais dans les endroits un peu plus huppés on peut aussi trouver des tapas au caviar accompagnées de vodka !)

Il existe de nombreux bars à tapas mais il est aussi bien souvent possible de les consommer dans certains restaurants. Pendant notre séjour à Madrid, nous avons largement profité de cette spécialité...

bar à tapas 

J'étais venue à Madrid il y a quelques années et j'en avais gardé le souvenir d'une ville un peu austère. J'ai totalement changé d'avis ! C'est une ville très agréable, facile à vivre et les Madrilènes sont des gens vraiment accueillants et charmants.

J'y reviendrai car il me reste encore beaucoup à découvrir.