Chiang Mai

Chiang Mai - Thaïlande
Janvier 2017
10 jours
17
1
la rivière Ping 

Chiang Mai est devenue une halte incontournable chaque fois que je vais en Thaïlande. J'ai un attachement particulier pour cette ville du nord et je m'installe dans une petite guesthouse, Baan Song Jum, dont les propriétaires sont devenues des amies.

Baan SongJum - guesthouse de charme 

Bourgade d'environ 300 000 habitants, traversée par la rivière Ping, Chiang Mai est très agréable avec sa vieille ville délimitée par des canaux et des remparts, son night bazaar, ses marchés, ses nombreuses guesthouses... et sa multitude de temples - Il y a à Chiang Maï environ 350 temples ! On en trouve à tous les coins de rues et certains sont superbes.

Chiang mai 
les moines bouddhistes 
2

La plupart des temples sont intéressants mais il n'est pas possible de tous les mentionner je vous parlerai donc de ceux que j'ai le plus aimés.

Quelques petites précisions sur les termes utilisés :

  • wat désigne n'importe quel lieu de culte (bouddhiste, tapïste, hindou, chrétien), exceptées mosquée et synagogue
  • chedi - (du sanskrit chaitya - temple) reliquaire, habituellement conique ou en forme de cloche, contenant parfois des reliques de Bouddha ;
  • viharn ou wihaan (du sanskrit vihara) - une salle de réunion et de prière


Wat Chedi Luang

Phra Pok Khlao road

Pour les habitants de Chiang Mai Wat Chedi Luang occupe une place très importante parce qu'il fait partie des neuf temples qui composent le mandala de la ville, autrement dit le centre de l'espace sacré. Moi, j'adore les éléphants de ce temple.

Wat Chedi Luang a été fondé en 1400 et sa construction s'est achevée en 1480, en plein coeur de la vieille ville. Il est dominé par un grand Chedi (stûpa), le plus grand de Chiang Mai, qui mesure 98 m de longueur et 44 m de largeur pour une hauteur de 60 m. Mais il a été endommagé au milieu du XVIè siècle par un tremblement de terre qui n'a laissé visibles que les 2/3 inférieurs.

Wat Chedi Luang a abrité pendant un temps le Bouddha d'émeraude qui se trouve maintenant au Wat Pra Kaeo à Bangkok.

Wat Chedi Luang 
Wat Chedi Luang 

Wat Ket Karam

Charoen Raj road

C'est un petit temple à 100 mètres de ma guesthouse et j'aime m'y arrêter le matin ou en fin de journée pour profiter du calme qui y règne.

2 000 ouvriers ont travaillé à la construction de Wat Ket Karam en 1428 qui se trouve dans Charoen Raj road, au bord de la rivière Ping, à Chiang Mai.

C'est un délicieux petit temple un peu à l'écart des chemins touristiques. Il fait bon s'y arrêter pour méditer et visiter le musée qui propose des témoignages de la vie quotidienne d'autrefois à Chiang Mai.

Wat Ket Karam 

Wat Bupparam

Tha Phae road

Tout près du night market, Wat Bupparam est un vieux temple dans le jardin duquel sont éparpillées de nombreuses statuettes d'animaux (y compris Donald !) et où les poules (bien vivantes) circulent en liberté (en évitant apparemment d'entrer dans le temple...)


Wat Bupparam 
Wat Bupparam 

Wat Lok Molee

Mani Noppharat road

Un très beau temple sans beaucoup de dorures... On ne connaît pas la date de sa construction mais on sait qu'en 1367 des moines birmans sont venus y étudier.

Wat Lok Molee est remarquable pour son grand chedi de briques construit en 1527 par le roi Chettharat. Devant se trouve un viharn en bois joliment décoré qui lui date de 1545.

C'est ici que sont conservés les cendres des rois de la dynastie Mengrai.

Wat Lok Molee 
Wat Lok Molee 

Wat Ched Yod

Super highway (dans le quartier du musée national)

Wat Ched Yod (temple des sept sommets) doit son nom aux sept chedis qui composent l'une des structures du temple. Ces sept pointes symbolisent les sept semaines que Bouddha passa sous un figuier avant son illumination.

On y voit aussi ces représentations (en cire ?) extrêmement troublantes et réalistes de moines qui ont été importants pour le rayonnement du temple.

Cet ancien temple bouddhiste (qui n'a pas été rénové) date du XVème siècle. Son style est complètement différent du style lanna des autres temples de Chiang Mai et cette particularité tient au fait qu'il est une copie du temple Mahabodhi situé dans le Nord de l'Inde (à Bodh Gaya) dans lequel Bouddha a trouvé l'illumination.

Il y a quelques siècles ce temple a été le siège, à plusieurs reprises, de grands conseils du bouddhisme mondial.

Wat Ched Yod 

Pung Tao gong ancestral Temple

près de Warorot market

Construit en 1876 et rénové en 1998, Pung Tao gong ancestral Temple est le plus vieux temple chinois de Chiang Mai.

Situé en bordure du marché de Warorot et du marché aux fleurs, il atteint les sommets du kitsch.

Les dragons envahissent les toits et lorsque l'on pénètre à l'intérieur du temple, le sol est peuplé soit de poissons, soit de dragons.

Pung Tao 

Wat Inthakin

Pra Pok Khlao road (près de walking street)

C'est dans la vieille ville, à proximité de la place des trois rois et du musée culturel que se trouve le superbe petit temple Wat Inthakhin assez peu fréquenté par les touristes.

Récemment restauré, ses bois sculptés sont recouverts de feuilles d'or qui contrastent avec la couleur sombre du bois laqué et dans la lumière du soleil couchant l'effet est très beau. Le chedi (terme thaïlandais pour désigner le stupa, monument de pierres en forme de dôme contenant des reliques de Bouddha) est drapé d'un grand tissu orange.

Juste à côté se trouve un intéressant petit musée qui retrace l'histoire de Chiang Mai et de ce petit temple.

Wat Inthakin 
Wat Inthakin 

Wat Phra Singh

Sing Harat road

Au coeur de l'ancienne cité de Chiang Mai le Wat Phra Singh, construit au milieu du XIVème et grandement rénové dans les années 1920, est un des temples bouddhistes les plus importants et les plus intéressants de Chiang Mai.

Situé au milieu d'un beau jardin, il est constitué de plusieurs temples qui offrent tous de superbes façades classiques.

Il contient des fresques du XIXème siècle (pas toujours bien conservées) et l'architecture est remarquable. C'est dans ce temple (ou à Wat Chedi Luang) qu'il faut se rendre au moment de la célébration des grandes fêtes bouddhistes car le spectacle y est exceptionnel.

Wat Phra Sing 

Doi Suthep

15 km au nord-ouest de Chiang Mai

Wat Phrathap Doi Suthep est un temple bouddhiste à une quinzaine de kilomètres de Chiang Mai, au coeur du parc national de Doi Suthep et au sommet de la montagne Suthep qui culmine à 1676 mètres et la route qui permet d'y accéder a été construite en 1935 (en moins de 6 mois par 5000 fidèles).. Il est considéré comme un lieu sacré par les Thaïlandais.

Le premier chedi du temple aurait été construit en 1383 et au fil des siècles plusieurs sanctuaires et pagodes, statues et cloches ont été ajoutés.

On peut accéder à la pagode en grimpant les 306 marches (un peu raides !) accompagnées sur toute la longueur des escaliers par les nagas (serpents à têtes de dragon) ou en empruntant le funiculaire.

Le chedi (l'élément le plus sacré du temple) est recouvert de plaques d'or sur ses 24 mètres de hauteur. Chaque angle est orné d'un Bouddha devant lesquels les fidèles se recueillent et le Bouddha en verre est une réplique du Bouddha d'émeraude qui se trouve à Bangkok au Wat Phra Kaeo.

Wat Doi Suthep est vraiment un endroit étincelant...

Doi Suthep 

Wat Umong

à l'ouest de Chiang Mai

Wat Umong est un de mes temples favoris à Chiang Mai. C'est un lieu magique, un havre de quiétude, bâti au pied de la montagne Suthep dans une superbe forêt.

Le roi Mangrai, à la fin du XIIIè siècle, fit construire dans les environs de Chiang Mai en plein milieu de la forêt, un monastère sillonné de galeries : Wat Umong qui devait être un centre de spiritisme et permettre aux moines ayant déjà étudié les enseignements du Bouddha de se consacrer à la méditation.

Les murs intérieurs d'un étrange bâtiment (récent) à l'entrée du lieu sont recouverts de fresques.

Dans la salle des fresques, j'ai relevé un dessin intéressant et la traduction du texte que mon amie Nui m'a donnée m'a bien plu. Les personnages du dessin représentent les 4 religions importantes et il est dit :

"si l'une de ces religions te promet le paradis après la mort, c'est une escroquerie"....

Il y a également un buste de Maitreya, le prochain et dernier Bouddha. Le Bouddha actuel est un Bouddha de compassion survenu dans un âge de souffrance, Maitreya sera un Bouddha d'amour bienveillant dans un âge d'harmonie ; il rehaussera le bien-être du monde et l'orientera vers l'Eveil.

On accède ensuite à un tertre au sommet duquel se trouve le chedi du temple accessible par un petit escalier. Sur la droite, sur un terre-plein, une grande quantité de statues de Bouddhas sont rassemblées, très anciennes pour certaines.

L'endroit accueille également une statue qui représente Bouddha comme je ne l'avais jamais vu. . Siddharta Gautama, avant de devenir Bouddha (donc toujours à la recherche de l'illumination) se retira dans une forêt et vécut une longue période (entre 6 et 10 ans) dans le plus grand ascétisme, période pendant laquelle il mangea très peu. La statue qui se trouve derrière le chedi de Wat Umong représente Bouddha cette époque, donc complètement décharné.

Wat Umong 
Wat Umong 
• • •
moines et Buddhas 
3


Warorot market

Chang Moi road

Coloré, bruyant, le Warorot Market se situe dans le quartier chinois de Chiang Mai, à 2 minutes à pied du Night Bazaar.

Warorot Market se compose de 2 bâtiments principaux de plusieurs étages mais tout autour se trouvent des centaines de stands et d’échoppes et on y trouve vraiment de tout : vêtements pas chers, textiles en soie et chanvre, chaussures, bijoux, cosmétiques, souvenirs… Mais aussi, bien sûr, des produits frais et des plats de la gastronomie thaï. J'aime bien y aller parce qu'il est proche de ma guesthouse et que les marchands maintenant me connaissent. J'ai l'impression d'être un peu chez moi...

Warorot market

San Pakoi market

Charoen Mueang road

Ce matin, direction Sanpakoi market en cyclopousse avec Nui et Samaï qui pédale comme un chef...

Un superbe marché plus attrayant et plus convivial que le touristique marché de Warorot.

J'adore ce marché qui se trouve près du super market Ring Ping et ne voit que très peu de touristes.

Nous y avons fait nos courses de légumes mais nous y avons aussi acheté le repas de midi :

- des kanom krock (je vous donne ci-dessous le lien vers mon blog cuisine où vous en trouverez la recette)

- des ka-nom beuang yuan (vidéo de la préparation en bas de page)

Je me suis régalée d'une salade de mangue verte à la noix de coco et aux cacahuètes et d'une sorte de crêpe farcie, la ka nom beuang yuan...


San Pakoi market 


San Pakoi 
San Pakoi market 

Muang mai market

Muangmai market, c'est le plus grand marché de fruits et légumes de Chiang Maï. C'est là que viennent s'approvisionner les restaurateurs de la ville et les marchands de Warorot market et des autres marchés de quartier. Muangmai market est à 200 mètres du consulat des Etats Unis, tout près de la rivière Ping.

C'est un grand plaisir de s'y rendre de bon matin et de déambuler au milieu des stands.

Pour vous donner une idée de l'ambiance, j'ai inclus ci-dessous une petite vido.

Le résultat de mon marché : une délicieuse salade de fleurs de bananier avec des tomates cerises et des amandes... Un régal !

Muang Mai market 
Muang mai market 
vidéo muang mai market 

Muslim market

Chang Klan road

Plus connu sous le nom de Kad Chin Haw, le marché des fermiers musulmans chinois - la plupart originaires du Yunnan - s'anime chaque vendredi matin entre 6h et l'heure du déjeuner. Il est situé dans un terrain vague à côté d'une vieille maison en teck du nord de la Thaïlande, en face de la plus ancienne mosquée de Chiang Mai.

Kad Chin Haw accueille également un autre grand groupe ethnique - les Tai Yai de l'État Shan en Birmanie qui sont d'ailleurs autorisés à vendre des saucisses de porc maison dans une zone musulmane traditionnelle chinoise.

Mslim market 
muslim market 

Walking street

Chaque dimanche après-midi, aux environs de 15 heures, Rachadamnoen Road - et les rues avoisinantes - à partir de Thapae gate (qui délimite l'entrée de la vieille ville) sont transformées en zone piétonne pour que le marché du dimanche après-midi puisse se déployer.

On peut y découvrir de l'artisanat intéressant, des sacs, vêtements, parfums, chaussures, ceintures, des lanternes, des artistes de rue, des sculptures sur bois, des sculptures sur aluminium, des dessinateurs, des ornements, des bougies, des articles ménagers, etc… Enfin bref ! on trouve tout et de meilleure qualité que dans le night bazaar. Et, bien sûr, de la street food ! Les artistes de rue font partie intégrante du décors : musiciens, marionnettistes, danseurs, chanteurs.. De quoi découvrir un peu plus la culture thaïlandaise.

Mais à partir de 18 h 30, la foule est si nombreuse qu'il vaut mieux quitter la place après avoir assisté à la diffusion de l'hymne national. En effet, à 18 heures l'hymne national retentit dans les rues et tout le monde se fige. Plus un mouvement, plus un bruit sous l'oeil perplexe des touristes non avertis.

Une multitude de petits stands recouvrent les trottoirs, les temples s’ouvrent aux marchands et font office de restaurants à ciel ouvert et j'aime bien faire une halte au « Wat Phan On » pour composer mon repas le long des stands qui proposent toutes sortes de nourritures délicieuses.

A force de piétine, j'aime bien également profiter d’un massage (pour environ 150 baht (4€) de l’heure), confortablement installée dans un relax sur le coté de la rue...

La petite vidéo ci-dessous donne un aperçu de ce marché incroyablement riche.

vidéo walkinh street Chiang Mai 
walking street 
4

Pendant 3 jours, au mois de février une semaine avant la Saint-Valentin, depuis une trentaine d'années a lieu à Chiang Mai le festival des fleurs qui est un grand plaisir des yeux.

Le point culminant de la fête est le défilé fleuri à travers la ville, le troisième jour. Magnifique et démesuré ! Pendant 3 heures, les chars fleuris, les tribus en costume local, les orchestres, les vélos, les voitures... se succèdent.

Des spectacles de danses sont organisés dans les écoles de la ville, des concerts en plein air, un immense marché de plantes vertes, un défilé de chars fleuris... et il y aussi l’élection de la reine des fleurs, .

Aux environs de 6h, tous les chars de la ville, décorés de fleurs colorées, se rassemblent sur la Charoen Muang Road. Vers 8h, une fois que la police a terminé de fermer toutes les routes, la parade commence en partant du pont Nawarat, passant par la route Tha Pae, la route Kotchasarn, la route Changlor, la route Arak, avant d’atteindre sa destination finale, le parc public de Suan Buak Haad.

Le défilé se déplace très lentement et s’arrête fréquemment sur le trajet de la parade, les danseurs en costumes traditionnels exécutent des prestations, sont accompagnés par des fanfares et des percussions de style traditionnel, tandis que filles exécutent des pas de danses gracieux tout en lançant parfois quelques roses aux spectateurs.

festival des fleurs 
5

Quand au XIIIème siècle le roi Mengrai fonda sa ville, il la protégea d'une enceinte et de profondes douves. Elles entourent toujours la vieille cité de Chiang Maï qui n'abrite pas moins d'une trentaine de temples, témoins du passé glorieux de l'ancienne capitale du royaume de Lanna.

J'aime beaucoup ce quartier de Chiang Maï, qui tout en étant très animé offre dans ses ruelles ombragées des endroits de calme et de verdure.

old town 
6

A proximité du monument des trois rois et de l'ancienne prison, il y a un endroit très particulier : le restaurant Khrua Chuanchum. Sous la surveillance de gardiennes, des prisonnières en fin de peine assurent la cuisine et le service. D'autres, dans le salon voisin assurent les massages.

Il y aurait dans les prisons de Chiang Mai 2000 prisonnières et 6000 prisonniers qui vivent dans des conditions extrêmement difficiles. Lorsque ces femmes ont purgé leur peine, elles sont livrées à elle-mêmes et retournent fragilisées et en danger dans la vie extérieure. En travaillant au restaurant ou dans le salon de massage, elles ont la possibilité d'acquérir un métier et d'être donc un peu plus armées au moment de leur libération. Mais elles travaillent sous une surveillance extrêmement serrée (et pas toujours bienveillante), tous leurs gestes sont visionnés et, malgré le sourire qu'elles affichent, les règles qu'elles doivent respecter sont extrêmement strictes.

MAIS, depuis cinq ans, une organisation indépendante a été mise en place par un ancien entrepreneur belge, Thierry Gallo, qui a créé trois centres de massage pour permettre à ces femmes de se réinsérer. Elles y travaillent en tant que masseuses, continuent de se perfectionner et touchent 50% de ce que paie le client (ce qui est davantage que dans la plupart des salons de massage).

khrua chuanchom 
7

Loy Kratong, fête des lanternes et des chandelles, est une fête célébrée chaque année dans toute la Thaïlande, et plus particulièrement près des cours d'eau et en bord de mer, le soir de la pleine lune du douzième mois du calendrier lunaire thaï traditionnel, ce qui correspond au mois de novembre. C'est à Chiang Mai et à Ayutthaya que les festivités sont particulièrement célèbres.

Cette fête originaire de l'Inde dérive de la fête hindoue de Diwali et la plupart des Thaïs pensent que faire flotter un krathong leur portera bonheur mais ils le font aussi pour célébrer la fin de la saison des pluies et honorer la déesse des eaux, Phra Mae Khongkha. La fête de Krathong est l'occasion d'abandonner rancunes, colères et souillures pour pouvoir repartir d'un bon pied.

Un krathong est un petit radeau taillé dans la section d'un tronc de bananier, décoré de feuilles de bananier, de fleurs, de bougies, de trois bâtons d'encens... Il peut avoir la forme d'un lotus en fleur, d'un cygne, d'un stupa... Les gens fabriquent des krathong de toutes sortes soit pour eux-mêmes, soit pour les vendre sur les trottoirs à des prix modiques.

Loi Krathong est aussi l'occasion, le soir, d'un spectaculaire lâcher de lanternes emportées par des ballons cylindriques à air chaud, appelées lanternes célestes.

Ce soir donc, après avoir délicatement posé mes krathong sur la rivière Ping au milieu de centaines d'autres, pour que tous mes soucis partent à la dérive, je me suis mise à la recherche d'une lanterne pour qu'elle s'envole dans le ciel de Chiang Mai.

La vendeuse m'a fait cadeau d'une deuxième lanterne que j'ai offert à un jeune couple de routards parce que je suis déjà bien assez affairée à en gérer une.

C'est un petit groupe d'étudiants australiens qui m'a spontanément aidée à allumer ma lanterne et à guider son envol. (Très sympas mais pas vraiment doués en tant que vidéastes, comme vous pourrez le contacter dans la petite vidéo ci-dessous). Elle est donc partie dans le ciel rejoindre des tas d'autres lanternes, porteuse de mes voeux de réussite et de sérénité pour mes proches.


loi khratong 
Loi Kratong 
8

Makha Bucha est une des plus importantes fêtes bouddhistes dont la date n'est pas fixe puisqu'elle dépend du cycle lunaire. Elle a lieu le jour de la pleine lune du troisième mois lunaire. (mois de février)

C'est ce jour-là que Bouddha enseigna à 1250 moines venus écouter son prêche les principes du bouddhisme et cela marque donc une date importante dans le développement du bouddhisme.

Pour célébrer Makha Bucha, les Thaïs se lèvent tôt le matin pour faire l'aumône aux moines et ils se rendent ensuite dans les différents temples pour écouter les sermons.

Le soir, ils pratiquent un rituel appelé Wian Thiam (la procession des chandelles) : conduits par les bonzes et tenant une bougie allumée, trois bâtons d'encens et des fleurs, ils font trois fois le tour du Bot du Wat (la salle d'ordination ou la salle de prières) ou de la pagode, dans le sens des aiguilles d'une montre, un tour pour chacun des trois joyaux : le Bouddha, le Dharma (l'enseignement et la protection qu'il procure) et la Sangha (la communauté spirituelle), avant de les déposer sur les autels prévus à cet effet.

Des oiseaux sont vendus dans des petites cages d'osier pour être libérés et porter chance à leur bienfaiteur. (c'est un petit commerce bien lucratif puisqu'ils sont aussitôt rattrapés pour être de nouveau vendus...)

9

Outres les temples et salons de massage, il est possible de se faire masser (essentiellement les pieds) dans la rue et je ne m'en prive pas !

Le massage thaï des pieds est un massage des pieds et du bas des jambes jusqu’aux genoux.

La séance classique dure de 1 h à 1h15 et comporte plus de 60 gestes de massage, tels que des gestes à vocation assouplissante et drainante pour le dessous, les côtés et le dessus du pied, une stimulation de plus de 20 points de pression sous la plante du pied avec un bâtonnnet en bois tourné, des gestes à vocation drainante sur la cheville et sur le bas de la jambe jusqu’au genou le long de 5 lignes d’énergie, des pressions sur des points situés le long de ces lignes, puis des mouvements de flexions et extensions symétriques sur le deux jambes.

C’est en fait un ancien massage chinois vieux de plus de 3000 ans et il a la capacité de prévenir et de guérir de nombreuses maladies comme les céphalées, les troubles digestifs et les jambes lourdes.

Contrairement au massage du corps, le massage des pieds se fait à l’huile et en partie à l’aide d’un stick en bois.

Moi, j'adoooore... et je n'hésite pas à faire plusieurs haltes par semaine chez les masseuses lorsque je suis à Chiang Maï.

massage des pieds au temple Wat Mahawan 
10

Dans les environs de Chiang Mai le petit Siam Insect zoo vous permet de découvrir des insectes tout à fait surprenants et c'est à l'entomologiste Pisuth Ek-Amnuay qui a étudié et collectionné les insectes pendant plus de 30 ans que l'on doit cet étonnant musée.

Outre la salle d'exposition où l'on peut admirer des papillons, des scarabées etc. le musée abrite un jardin de papillons multicolores et de libellules qui volètent au milieu des fleurs, des araignées effrayantes, des lézards, des scorpions, des fourmis, des insectes feuilles ou brindilles... que l'on peut prendre dans la main.

Siam insect zoo 
11

La cuisine thaïlandaise est un délice pour les papilles et à deux reprises j'ai participé à un stage de cuisine à Chiang Mai. Parmi les nombreux plats que l'on peut déguster en streetfood, sur les marchés ou dans les restaurants, j'ai choisi de vous donner la recette du pad thaï et du mango sticky rice. Vous verrez, c'est assez facile à réaliser.

pad thaï

pad thaï 

Il est devenu le plat national depuis la récession économique qui a touché le pays après la seconde guerre mondiale : pour réduire la consommation de riz, le gouvernement avait alors lancé une campagne pour la production de pâtes de riz et distribué, à travers tout le pays, la recette du pad thai.

300 g de nouilles de riz - 2 oeufs - 2 gousses d'ail - 2 échalotes - 2 blancs de poulet - 1 cuillerée à soupe de petites crevettes séchées - fleurs de bananes fraîches - citron vert - cacahuètes - 1/2 cuillerée à soupe de sucre de palme (ou à défaut de canne à sucre) - 1 cuillerée à soupe de nuoc mam - 2 cuillerées à soupe de sauce de tamarin - 1 poignée de petits pois - quelques cébettes - 1 citron - sucre mélangé avec du piment d'espelette

Dans un wok, faites revenir l'ail et les échalotes dans une cuillerée à soupe d'huile, et ajoutez le blanc de poulet coupé en lanières. Lorsque le blanc est doré, ajoutez les crevettes et les petits pois. Cassez les oeufs et mélangez.

Ajoutez le tamarin et le nuoc mam et remuez.

Réhydratez les nouilles de riz dans l'eau tiède et faites les revenir quelques minutes dans une poêle avant de les intégrer aux autres ingrédients dans le wok. Mélangez et laissez cuire quelques minutes.

Mélangez et laissez reposer trois minutes.

Saupoudrez de cacahuètes concassées, de sucre pimenté et arrosez avec 1/2 citron.

mango sticky rice

mango sticky rice 

150 g de riz gluant - 2 belles mangues - 1 morceau de gingembre d'environ 1 cm - 100g de sucre de palme - 20 cl de lait de noix de coco - sorbet à la mangue

La veille, faites tremper le riz après l'avoir longuement rincé à l'eau froide.

Faites cuire le riz à la vapeur pendant 30 minutes

Pendant ce temps, préparez un sirop avec le sucre de palme, le lait de coco et le gingembre râpé.

Quand le riz est cuit, égouttez-le, mettez le dans un saladier et incorporez lui le sirop.

Laissez reposer une dizaine de minutes pour que le riz absorbe le sirop, puis placez-le dans des cercles gourmands en tassant bien le riz.

Laissez refroidir.

Présentez sur une assiette en décorant avec les mangues coupées en lamelles et le sorbet.

12

- Circuler à vélo dans Chiang Maï est relativement aisé car il n'y a pratiquement pas de côte et c'est incontestablement le moyen le plus économique. Par contre le trafic est important dans les rues principales et il faut se méfier des scooters et motos encore plus que des automobilistes.

Louer un vélo coûte environ 2 euros par jour.

- Scooter manuel, automatique, électrique... il y a le choix et il vous en coûte entre 5 et 7 euros par jour.

- Le prix du tuk-tuk est calculé selon la distance parcourue et... à la tête du client. Il faut savoir parfois marchander.

- Le songthaew, taxi collectif, est incontestablement le meilleur moyen de se déplacer.

Il existe des taxis collectifs rouges, jaunes, noirs. Les rouges assurent les déplacements en ville, les autres sont réservés aux plus longues distances. Il suffit de se poster sur le trottoir et lorqu'un taxi rouge est en vue, de lui faire signe. S'il n'est pas complet, il s'arrête. Il suffit de lui indiquer l'endroit où on veut aller et il accepte ou non selon la direction dans laquelle il va.

Le tarif est unique : 20 baths (soit environ 50 cts) par voyageur !

Au début, on hésite un peu à les utiliser mais en fait c'est très simple et on privilégie vite ce mode de transport !