Le « Camino Frances » à moto !

Compostelle à moto ? Pourquoi pas ? Ce trip se fera en empruntant le Camino Frances. Départ prévu le 3 Septembre 2019 ! L’itinéraire retenu sur : http://chb.releverledefi.fr ! Christian
Septembre 2019
20 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
12
août

Le départ est prévu début septembre. Mais quelques préparatifs sont nécessaires, ne serait-ce que pour chauffer un café ou recharger le téléphone et le GPS durant le voyage tout en roulant, sur la moto (Le démontage d'une partie du carénage de "la monture" a donc été nécessaire pour trouver un "+12V", installer un interrupteur pour ne pas vider la batterie à l'arrêt et un port USB pour connecter le téléphone)

L’indispensable réchaud ! 
Les préparatifs sur la moto
Les préparatifs sur la moto
Pour trouver un « +12V » , démontage du carénage obligatoire !

Ce 1 Septembre, c'est au tour des valises... Tout va tenir ?

3
sept

Le voyage a commencé lundi soir par une petite étape : Baume-Champdivers. Un village incontournable pour la famille Berthet sur tous les chemins de... vacances ! Aujourd'hui, il fallait donc vraiment partir. A 8h, tout était prêt : monture et cavalier !

Pour une fois, j'ai fait confiance à mon co-pilote TomTom ! Pas déçu ! Des départementales, principalement, avec peu de circulation !

J'ai juste fait un petit crochet par Ars puisque je ne passais pas trop loin.

Je suis donc arrivé au Puy-en-Velay vers 16h, installé le campement et parti découvrir la ville. Demain, les pèlerins se retrouvent à ... 7h à la cathédrale. Je vais tout de même tâcher d'y aller, même si je ne suis pas piéton sur le Camino !

À bientôt donc.



La BM multi-fonctions
Ars, la BM multi-fonctions, Le Puy-en-Velay
4
sept

Ce matin, je pense avoir été le premier levé dans le camping que j'ai quitté à pieds pour monter à 7h à la cathédrale avec les autres pèlerins pour la bénédiction du départ. Émouvant ! Un peu parce que j'avais l'impression de faire partie du groupe sans toutefois pouvoir vivre ce qu'ils allaient eux, vivre.

Nous étions une bonne centaine, je pense : français, québécois, espagnols, danois, norvégiens, .... Et d'autres encore dont je ne me rappelle plus.

Je n'ai pu démarrer qu'à 10h... Le temps de tout démonter !!! Je pense être parti en dernier du camping ! Mon voisin motard allemand avait déjà levé le camp !

Ce soir, je loge à Beduer, près de Figeac. Un pélerin piéton vient de passer un moment avec moi. On a bien discuté. La moto fait parler ! Trop drôle !

Je pense que la nuit sera bonne vu le calme qui règne ici !

A demain pour la suite !

Figeac, en mémoire de Champollion
5
sept

Cette nuit il a plu... Un peu d'inquiétude quant aux capacités de la tente à résister et au montage du double-toit ! Mais finalement, tout s'est bien passé !

La route en quelques mots : peu de km mais plein les yeux ! Ce matin, je suis passé par la Vallée du Célé (avec une pensée pour Raph !) et la vallée du Lot : c'est magnifique et à découvrir sans modération.


Ptt Dej au cantal : ça change du comté mais ça passe !
Marcilhac sur Célé : abbaye du XIeme
Le nartex
L'intérieur de l'église abbatiale
Si on vient avec Dominique...!
St Cirq Lapopie
Un village médiéval

Cet après-midi, direction Lectoure : les paysages ont complètement changé. Ici, bcp de fruitiers, de maraichers et de vignerons ! Dommage que les valises de la moto soient pleines !

A demain pour la suite des aventures !

6
sept

Hier soir, quelques courses ont été nécessaires pour les repas à venir ! Le top-case a fait office de réfrigérateur !

Aujourd'hui, dernière étape française ! (1130 km depuis Baume les Dames) Ma route a croisé très fréquemment celle des pèlerins piétons !


La BM à tout faire !
Des routes très agréables ! (Photo prise à l'arrêt 😁)
Un poteau signalétique du chemin
Plus que 654 km ??
Belle borne !

Par contre, je pense avoir fait le bon choix en allant à moto... Je ne sais pas si tous terminent dans cet état là, mais... Ça questionne !

Cette fin d'après-midi, le ciel est un peu couvert. Rien d'inquiétant d'après le responsable du camping ! J'espère ! Je suis au pied des Pyrénées, j'imagine qu'il ne ferait pas si chaud que cela sous la pluie !

Quelques prises de vue le long du trajet :

Orthez
Une bastide ai clocher original à Geaume
Vers St Jean Pied de Port

Bonne soirée à vous et à bientôt

7
sept

Aujourd'hui, petite étape technique : eh oui, les valises étant ce qu'elles sont... il faut faire la lessive de temps en temps ! Soph, j'ai bien pensé à toi : y'a du boulot au camping en matière d'ergonomie : quand tu vois la profondeur des bacs à lessive, tu comprends pourquoi les gens ont mal au dos ! 😉

C'est aussi le moment de vérifier la monture ! Tout semble bien aller pour le moment.


Je suis également allé faire un tour à St Jean Pied de Port. On se croirait à la foire de Longwy ! Encore beaucoup de touristes, même en septembre ! Le temps de faire LA photo qui, paraît-il, apparaît sur les guides touristiques et retour à la tente !


Demain, direction Santo Domingo via Roncevaux. Je vous tiendrai au courant si je croise Roland !

À bientôt.

8
sept

Ça y est ! Je suis passé côté espagnol ! Comme il y avait beaucoup de brouillard, de nuages, je n'ai croisé ni Roland, ni Charlemagne ! Et après le village de Roncevaux, j'ai dû enfiler la combinaison de pluie que j'ai gardée jusqu'à midi.

Roncevaux : l'accueil des pèlerins

Je suis ensuite parti en direction de Pampelune puis Logrono, avec un arrêt à Estella. Le paysage était magnifique, la route sinueuse à souhait.


Vue panoramique sur Pampelune
À Estella, pause casse-croûte !

Peu après, je vois la direction "Monasterio de Irache": je me suis rappelé avoir lu qqch de spécial à ce sujet mais ne savais plus trop quoi !

Et là, en m'approchant, je me suis souvenu de la fontaine à vin (si, si ! Isa, ça existe bien !) Comme tout le monde, j'en ai rempli le petit thermos ! Pour ce soir !

Aujourd'hui, rosé à la source !

L'abbaye est malheureusement en cours de restauration.

Enfin direction le camping près de Santo Domingo. Je l'avais choisi entre autre parce que l'accueil était en français ! Pas de chance, la personne ne parlait qu'anglais... Bon !!!! Finalement, je m'en suis sorti avec les vieux restes ! Seul problème : ma carte bancaire n'a jamais voulu passer ! Heureusement que j'ai gardé un peu de liquide... Mais il ne faut pas que cela se renouvelle trop souvent, sinon ça va coincer !

Les campings espagnols sont bien différents des français : en fait, les espagnols viennent ici pour leur loisirs et sont généralement installés dans des bungalows. Voici le "coin des tentes" : il faudra revenir dans quelques années pour avoir un peu d'ombre ! Enfin... Je pense qu'il n'y aura pas grand monde vers moi ce soir !

À bientôt pour la suite des aventures !

Un coin tranquille !
9
sept

Je n'avais que 175 km à parcourir aujourd'hui. Quelle chance ! J'en ai profité pour résoudre mon problème de carte bancaire à Burgos. Arrivé à 10h, je n'ai quitté cette ville qu'à 14h. Mais le problème est résolu et non, Anne-C, je n'aurai pas à faire la manche pour manger ou remplir le réservoir 😛 !

J'ai donc pris le temps d'aller à pied à la cathédrale Santa Maria dont la construction débuta en 1221 pour finir 3 siècles plus tard. Dommage que les photos à l'intérieur soient interdites ! Mais c'est magnifique !

La cathédrale Santa Maria
Nombreux sont les pèlerins !
Le porche

Après quelques courses (chez Carrefour... Incroyable !), Direction Carrion de Los Condes : beaucoup de vent sur la route ! Il n'a pas été facile de "tenir la moto" ! Mais ce n'est rien par rapport à celles et ceux qui le font à pied ou à vélo : pendant des dizaines de kilomètres, pas un brin d'ombre ! Que des champs à perte de vue ! Bravo à eux !

Et puis, en arrivant au camping, j'étais le premier (vers 16h30). Peu de temps après, un pélerin cycliste des Pays-Bas est arrivé. Entre anglais et allemand, on devrait arriver à partager quelques moments ! Des français viennent également d'arriver en camping car. Peut être l'occasion de discuter un peu !!! Mais ce sera certainement très calme encore ce soir !

À Carrion de Los Condes
Un invité pas craintif venu vérifier le trajet !

Je viens de discuter avec le cycliste : il réalise des étapes de 100-150 km/jour ! Il est parti le 20 août de Maastricht et pense arriver le 14/9 à Compostelle ! Incroyable ! Et son vélo n'est pas tout récent !

Bonne soirée à tous et à demain.

9
sept

Plus que 20Mo avant la coupure d'après SFR alors qu'il devrait me rester plus de 9 Go... Encore un mystère à éclaircir demain !!! Mais si vous ne voyez plus de nouvelles, pas d'inquiétude, j'essaierai de publier quand j'aurai du WiFi !

À bientôt, j'espère !

10
sept

Pour commencer, une bonne nouvelle : la logistique baumoise a résolu le problème avec SFR ! Merci Brig !

Ce matin, mon voisin cycliste était presque prêt à partir quand je suis sorti de la tente. Le temps de se souhaiter une bonne route et il enfourchait son vélo !

C'est après avoir fait environ une heure de route que je l'ai doublé : coup de klaxon, salut de la main : on ne se reverra sûrement jamais, mais c'était sympa !

Je suis passé par Sahagun, un tout petit village mais qui vaut le détour !

L'église de San Tirso

J'ai pris ensuite la direction de León pour aller voir la cathédrale. Les visites guidées durant trop longtemps, je me suis contenté de l'extérieur. Dommage !

Le paysage a complètement changé au fil des kilomètres et je me suis retrouvé bien vite dans les montagnes. Le vent soufflait très fort de côté, il était difficile de ne pas faire des écarts sur la route (je ne peux pas mettre les séquences vidéo en ligne 😟)

L'installation au camping à Trabadelo s'est faite alors qu'il pleuvinait. Mais, le soleil vient de refaire une apparition ! 11 degrés pour demain matin, annoncés par la météo locale.

Demain, dernière étape-aller !

À bientôt.

Astorga, le palais des archevêques
11
sept

Encore une belle et bonne journée passée sous le soleil (après une belle rosée ce matin ) pour arriver, comme prévu à Santiago de Compostela !

En cours de route, beaucoup de pèlerins s'arrêtent pour la nuit dans ce monastère de Samos

Arrivé au camping, après les rituels quotidiens (montage de la tente, douche), je suis parti en ville par le bus qui passe près du camping.

Il y a encore pas mal de monde sur le parvis de la cathédrale.

Des pèlerins !

J'ai finalement trouvé une entrée ! Mais tout l'édifice est en travaux !

Le système de poulies du fameux encensoir
L'encensoir (botafumeiro) de 62 kg !
La statue de StJacques, derrière le maître-autel

Voir le bitafumeiro en fonction doit être impressionnant ! Par contre, la statue de St Jacques m'est apparue un peu"spéciale" ! Je me suis mis dans la file indienne pour aller voir la crypte et le dos de cette statue (on y fait alors le geste de toucher la coquille St Jacques, un peu comme on s'appuie sur le rocher de la grotte de Lourdes).

Vue d'un autre côté

En ressortant, j'ai vu qu'il y avait un hôtel juste à côté de la cathédrale. J'ai hésité à replier la tente et prendre une chambre ici...

Mais finalement, je suis parti à la recherche de la station de bus pour le retour. Je suis passé 3 fois à quelques mètres d'elle sans la voir ! Entre temps, deux personnes (au reste, très serviables) m'ont indiqué des lieux complètement à l'opposé ! Bref, j'ai tourné pendant 30 min autour de cette satanée borne !

Cherchez bien le numéro, il n'est pas gros !

Demain, étape "technique" et peut-être un aller rapide au cap Fisterra.

À bientôt !

12
sept

2011 km pour arriver à Compostelle, en passant par les petites routes : c'est un peu plus que ce que j'avais trouvé en préparant les étapes pour le GPS !

Aujourd'hui, comme prévu, c'était donc étape lessive-trajet-courses.

Ce matin donc, lessive (je mets une photo du bac à lessive afin que Kun comprenne comment cela fonctionne : la partie avant avec les stries pour lessiver, le bac arrière pour rincer. Enfin, je pense ! C'est comme ça que j'ai fait, en tout cas !)

Le ravitaillement pour les repas à venir s'est fait dans un centre commercial assez proche.

J'ai profité d'avoir une bonne connexion Wi-Fi au camping pour repérer avec exactitude les campings, leurs coordonnées géographiques et leur contact.

Je passerai donc par le Camino Norte (chemin du Nord) qui longe la côte en Espagne puis par la Voie de Vézelay en France.

Comme les journées passent vite !

À bientôt.

Le bac à lessive : Kun, ça doit certainement exister aussi en Chine
13
sept

Bonsoir MANON, YANAËL et MAËLYS,

J'espère que vous allez bien. Et comme j'ai appris que vous lisiez "mon histoire" juste avant d'aller au lit, et bien ce soir, je vous adresse plus spécialement cette journée !

Coucou !

Ça y est, je suis parti ce matin de Compostelle. J'ai pris la décision de ne pas aller au Cap Fisterra mais après avoir regardé la météo pour les jours prochains, je craignais devoir rouler sous la pluie !

J'ai donc roulé en direction de la côte et ce soir, j'ai la chance de dormir à proximité de l'océan !

Je suis allé mettre les pieds dans l'eau mais... Brrr ! Pas très chaude ! D'ailleurs, personne ne se baigne !

Une jolie petite plage avec du sable presque gris

Le long de la route, j'ai vu quelques curiosités que je vous montre : un cimetière

Des séchoirs à grains (certains avaient du maïs à l'intérieur)

Un "grenier-fort" ? Une énigme à résoudre !

Ici, les toits n'ont pas de tuiles comme chez nous. Ils sont recouverts d'ardoise. Comme ce doit être lourd à mettre !

En remontant de la plage (ouah, la pente était raide :18% ?), il y avait aussi de magnifiques hortensias !

Quelle pente ! Et un ciel bien gris !

Voilà où je vais dormir ce soir. J'espère que vous ferez, vous aussi, une bonne nuit, pleine de beaux rêves.

Gros bisous à vous trois, MANON, YANAËL et MAËLYS !

À très bientôt !

PAPY

Pour les autres"lecteurs', vous pouvez peut-être demander à votre conjoint (e) de vous lire cette "histoire" une fois au lit ! Apparemment, ça marche bien pour s'endormir ! 😴

14
sept

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, une étape d'environ 300 km (250 km initialement prévu) que j'ai parcourus entre 9h30 et 17h ! Ça ne fait pas une grosse moyenne ! Mais j'ai emprunté beaucoup de petites routes de montagne, ceci expliquant cela !

Vers 10h30, ça sentait l'eucalyptus à plein nez (Catoche : comme quand tu fumais tes cigarettes de feuilles à l'eucalyptus !). En fait, les pompiers étaient encore présents sur un reste d'incendie. Tout un pan de montagne avait dû brûler les jours précédents.

Je suis encore dans la région des Asturies. C'est très joli !

Vers Villaviciosa
Peu avant Pechon
Une plage de galets

Le camping où je dors ce soir est grand. Il domine l'océan. Je devrais donc être bercé au son du sac et ressac des vagues.

Demain, c'est reparti pour 270km ! Encore une bonne étape !

À bientôt.

15
sept

Sacrée journée aujourd'hui, pleine de péripéties où parfois, je me suis demandé s'il n'y avait pas une caméra cachée !

Ce matin, après avoir comparé GPS et carte "papier", tout semblait me conforter dans le fait de suivre mon co-pilote Tom-Tom. Je me suis retrouvé à monter un col, perdu dans les montagnes avec des travaux sur 15 km. L'enrobé était tout frais ... Sur les 10 premiers km ! Après c'était... défoncé. Je ne voyais que les 100 mètres suivants. Qu'en est-il des derniers kilomètres ? Finalement, j'ai rebroussé chemin et trouvé un nouvel itinéraire ! Gain de temps = -45 min !

Puis vint l'orage ! Subit !

Vite, la combinaison de pluie ? Oui, mais... Où se garer pour l'enfiler ? Finalement, je trouve un endroit où du bois était stocké, avec une route légèrement en montée (la béquille ne se replie pas toute seule ! 👍) mais aussi en dévers. J'appuie délicatement la moto sur la béquille. Tout va bien.

Évidemment, pour enfiler la combinaison, il a fallu que je me déchausse ! La doublure coinçait dans la semelle. Ça n'arrive qu'ici, sous la pluie !

Je remonte sur la moto. Et là... Impossible de la redresser ? Trop lourde ! (Ou pas assez costaud, à vous de voir !)

Il m'a fallu enlever les valises, reculer la moto (dont le moteur doit être allumé, sinon... Pas de frein !) d'une quinzaine de mètres pour trouver un endroit plus plat, recharger et repartir ! Ah, quand tu es seul, il y a des moments où c'est un peu plus compliqué !

Le soleil est revenu de 11h à 16h (j'ai dû remettre la combinaison, mais cette fois, j'ai davantage anticipé !).

Le temps de pique-niquer !

Et puis, finalement, direction Hendaye ! J'ai roulé jusqu'aux environs de 17h. Je suis passé dans le village de Loiola ! Vive le MEJ !

Dans le village de Loiola

Ce soir, j'ai mangé avec deux jeunes artisans de Toulouse qui prennent leur première semaine de congés. C'était très sympa (mais de ce fait, il y a un peu de retard quant à la publication des nouvelles !).

Demain, suite des aventures en France !

À bientôt

16
sept

Le départ d'Hendaye s'est fait par la Corniche. Quelle vue sur la mer ! Il faudrait pouvoir rester plus longtemps ! Ce sera pour une prochaine fois !

Aujourd'hui, l'étape fut un peu plus courte que prévu, puisque j'avais déjà franchi la frontière hier soir.

Peu de visite, pas de photos ! J'essaierai de faire mieux les jours prochains !

Arrivée au camping "Le Pin" donc vers 15h à St Justin, près de Mont de Marsan. Je resterai 2 jours (comme habituellement, lessive, ....).

Mais ce soir, la tente s'est transformée d'un coup de baguette magique !

La tente devenue bungalow pour 2 nuits !

Bonne soirée à vous. De mon côté, je pense que la nuit sera bonne !

À demain !

17
sept

Eh bien voilà, tout est dit dans le titre ! Journée "repos", donc ! Et un peu de marche cet après-midi, pour découvrir le village-bastide de St Justin : village fortifié de 1280, construit autour d'une place favorisant les échanges commerciaux : la foire du 1er mai remonte au Moyen-Age.

La place centrale
Une des huit tours
Le manoir
Moins drôle !

Demain, petit changement pour la destination finale de l'étape : je passerai la nuit au camping de Chateauneuf-la-Forêt puisqu'à St Léonard, il faut rester deux nuits minimum !

À bientôt donc !

18
sept

On dit que la pluie n'arrête pas le pèlerin... Je veux bien mais quand il faut tout charger, arrimer sur la moto, s'habiller,... J'aurais peut-être bien fait d'attendre une heure avant de partir. Car, peu après, les rayons de soleil ont vite repris le dessus !

Sur la route, beaucoup de châteaux, de vignes (pour l'armagnac) qui ont laissé la place à de nombreux pommiers. Et pour finir la journée, des paysages du Limousin avec des bêtes aux champs qui n'ont pas grand chose à brouter !

Et pourtant, le clocheton était beau... !
Aux alentours de Périgueux
Dans le Limousin
Les arbres prennent leur couleurs d'automne
En face du camping

Demain, si tout va bien, je devrais arriver en fin d'après-midi à Champdivers (je vous renvoie aux premières étapes !) pour la"presque"dernière étape du périple. A moins que les kilomètres ne soient trop longs et que je coupe en deux les 400 km.

A suivre ! La décision sera prise demain vers midi 😜. Bonne soirée et à bientôt !

19
sept

Eh bien voilà ! La boucle est bouclée ! Il ne me restera plus qu'à rejoindre Baume demain. Les 400 derniers kilomètres d'aujourd'hui se sont superbement bien passés.

Cette journée marque donc la fin de ce voyage.


Sur le chemin du retour

Si je retenais....

Deux moments : le départ à la cathédrale du Puy-en-Velay avec l'ouverture des grandes portes sur la ville pour les pèlerins et l'arrivée sur la place de la cathédrale de Compostelle avec plusieurs pèlerins piétons. Deux moments émouvants !

Deux rencontres : le cycliste des Pays-Bas et le jeune couple d'artisans toulousains. Deux soirées à discuter de"pourquoi Compostelle ?".

Deux lieux à voir : la vallée du Lot et du Célé en France et les Asturies en Espagne.

Deux frayeurs : lorsqu'en voulant mettre ma combinaison de pluie en urgence, j'ai mal garé la moto que je ne pouvais plus redresser pour repartir, et lorsque j'ai cru avoir perdu mes clés de moto (alors qu'elles étaient accrochées à la serrure de la selle) !


Il y aurait encore plein de choses à raconter ! Quoiqu'il en soit, j'ai vécu une belle expérience personnelle qui permet d'ouvrir grand les portes vers une nouvelle aventure qu'est la retraite !!

Merci pour vos nombreux commentaires ! Ce fut très sympa et j'ai beaucoup apprécié les échanges !

Bonne continuation à vous et peut-être à une prochaine fois.

Christian

Non pas la fin mais le début de nouvelles aventures, tel le lever de soleil ce matin !