Balade en Occitanie

Pendant les vacances de février nous décidons de partir vers le sud.. Périple de l'Ardèche jusqu'à Narbonne.
Dernière étape postée il y a 429 jours
Du 13 au 20 février 2021
8 jours
1
1
Publié le 21 février 2021

13 février 2021

Comme chaque fois que nous descendons vers le sud nous aimons faire une halte à Frontignan, où nous avons de bons souvenirs de weekends avec nos enfants.Nous trouvons à stationner pour la nuit sur le parking de la plage des Aresquiers.

Habituellement ce parking est fermé par des barrières. On ne sait pas si c'est à cause de la situation sanitaire ou parce qu'on est hors saison mais les barrières sont ouvertes et le parking est utilisé par plusieurs camping-cars . Nous y passons une nuit tranquille en compagnie d'autres voyageurs.Toutefois notre périple commence mal car nous avons un problème de batteries.


14 février 2021

Au réveil le temps s'annonce maussade et il ne fait pas vraiment chaud. Nous nous empressons de déjeuner pour lever le camp, mais une galère n'arrivant jamais seule,mon pilote démarre la roulotte en oubliant de rentrer les crics qu'il a eu tant de mal à installer pour stabiliser le camping car. Nous voilà coincés !! Au bout de trente minutes d'effort il réussit à retirer le cric et ouf on se rend compte que le deuxième n'est pas abîmé. On peut donc reprendre la route tranquillement.

Nous longeons l'étang de Thau et faisons une halte à BOUZIGUES. Évidemment des fruits de mers s'imposaient pour le repas.

BOUZIGUES 

L' après-midi nous allons jusqu'au petit village de LOUPIAN. Ce village s'est développé à proximité d'une villa romaine du 1er siècle.La villa gallo-romaine de Loupian est un édifice construit à quelques centaines de mètres de la voie Romaine « Domitia » qui reliait l'Italie à l'Espagne. Celle ci a été construite pour traverser rapidement la province Narbonnaise afin de transporter le sel vers Rome.

L’église paroissiale Sainte Cécile se dresse en bordure d’un chemin ancien qui était, à la fin du Moyen âge, une des principales routes du Languedoc méditerranéen : le cami romieu (chemin des pèlerins).

Le château seigneurial, qui se situe entre la chapelle Saint-Hippolyte et la Porte de l’Etang est devenu l’hôtel de ville. il est orné de tourelles et de fenêtres à meneaux. La chapelle Saint Hippolyte date de la seconde moitié du XIIème siècle.

Nous ne pourrons pas visiter la villa romaine ,mais il paraît que des mosaïques polychromes ornent les sols. Celles-ci sont d’ailleurs classées aux monuments historiques depuis 1970.

L’église paroissiale Sainte Cécile
LOUPIAN 

Nous nous baladons dans ce joli village aux façades anciennes , absolument seuls.Nous ne pourrons visiter aucun des monuments dommage!

Après cette visite un peu étrange dûe à la situation sanitaire,nous allons nous poser au bord de l'étang de Thau à Marseillan vers 17h30, couvre-feu oblige !!

Au bord de l'étang de THAU 
2
2
Publié le 24 février 2021

15 février 2021

Après une bonne nuit au calme au bord de l'étang de Thau,nous faisons l'impasse de la visite de Marseillan et continuons directement vers Narbonne. Nous trouvons à nous garer assez facilement à 10 minutes du centre ville. Nous allons vers le centre ville en longeant le canal de La Robine .

"La Robine tire son nom de l’Occitan « Roubine » qui signifie Canal. Long de 32 km il fait le lien avec le Canal du midi et s'étend jusqu'à la Mer."

Canal de la Robine 

Nous accédons rapidement au cœur de la ville, où trône l'imposant palais des archevêques ,accolée au palais,la cathédrale gothique construite entre 1272 et 1340, elle est restée inachevée.

Après un rapide tour en ville ,toujours tenus par l'horaire du couvre-feu,nous roulons vers Gruissan et trouvons à nous garer sur le parking de la plage de Mateille. Encore une fois nous trouvons un spot superbe face à la mer et malgré le passage de la police municipale matin et soir aucun problème pour passer la nuit hors saison touristique.

les halles de Narbonne :grand pavillon métallique de style BALTARD à piliers et portes en pierres.

Victor BALTARD est un architecte qui a exercé à Paris sous le Second Empire

Halles de Narbonne
HAlles de Narbonne 
3
3
Publié le 2 mars 2021

16 Février 2021 LES SALINS(matin)

Après une nuit au calme,et un copieux petit déjeuner nous décidons de rester sur Gruissan . De la plage de Mateille où nous étions,nous traversons le village en longeant l'étang de Gruissan en direction du Salin de l'île Saint Martin.Et Dès la sortie du village nous nous retrouvons dans une nature sauvage, où les flamants roses sont rois. Nous nous garons rapidement sur un petit emplacement tout près du départ de la randonnée dans les salins. On avance le long des petits canaux, calmement pour ne pas déranger les flamants et les goélands.

Le salin de l’île St Martin a été créé en 1911 il est composé de 14 bassins et de 40 km de canaux répartis sur 400 hectares .Comme en Méditerranée il n'y a pas de marées,on parle de Salins et non de marais salants,donc l'eau de mer est pompée à 200 m du rivage et envoyée dans une série de bassins très peu profonds appelés "table". Le « Saunier » c'est la personne qui s'occupe de l'exploitation du sel et il va faire passer l’eau de « table en table » en contrôlant soigneusement la concentration de sel à chaque stade.

Quand le sel est concentré à 320g par litre d'eau,une algue microscopique la Duanaliela Salina, chargée en carotène se développe et l'eau devient rose. En dessous d'une certaine salinité,cette algue est dévorée par une minuscule crevette appelée Artémias Salina. Ce sont ces petites crevettes dont raffolent les flamants et qui leur donnent leur couleur rose.

Après cette belle balade de 6kms à travers les salins,nous avons continué notre route vers le petit village de pêcheurs .Ce petit coin de paradis était bien calme lors de notre passage et nous n'avons pas pu acheter du poisson, dommage. Nous nous posons pour déjeuner et prenons un peu de repos.

Canal dans les salins
village de pêcheurs
Salins de l île Saint Martin et village de pêcheurs
Flamands roses dans les salins 

16 Février 2021 La plage des Chalets(après-midi)

Evidemment nous ne pouvions pas visiter Gruissan sans passer par la plage des Chalets. Il faut savoir que les premiers chalets ont été construits vers 1860 et servaient de maison de campagne pour les Narbonnais.Ils étaient construits sur le sable mais sur pilotis pour éviter les inondations.Pendant la guerre,les allemands les détruisent entièrement pensant que le débarquement aurait lieu à cet endroit.Après la guerre ils furent rebâtis . Il n'y avait ni eau ,ni électricité et ce n'est qu' en 1975 que les chalets furent rehaussés pour le passage du tout à l égout et que les rues furent goudronnées. Il existe actuellement 1300 chalets alignés en 11 rangées

A savoir ,avec cette organisation de rangées il n'y a pas de nom de rues, donc quand vous cherchez un chalet vous cherchez par numéros.Par exemple si vous cherchez le chalet 6.33 cela veut dire qu'il est à la 6 ème rangée et que c'est le 33 ème chalet.

Cette plage est devenue célèbre depuis le tournage du film 37,2° le matin,de Jean-Jacques BEINEIX avec Béatrice Dalle et Jean-Hugues Anglade en 1986.

Ne faites pas comme nous!! Ne cherchez pas le fameux chalet ,car il a entièrement brûlé à la fin du film.Nous pensions qu'il avait été reconstruit à l'identique 😂😂 ,donc nous avons déambulé pendant une heure à sa recherche !! Toutefois une copie de ce chalet se trouve à l'entrée de la plage en bord de route. En même temps cela nous a permis de vraiment admirer ces petites constructions,certaines très bien entretenues, d'autres pas . Sur certains on ne voit plus les pilotis car le dessous à été aménagé en habitation. Après cette journée bien remplie,nous repartons vers notre bivouac sur la plage de Mateille pour notre deuxième nuit à Gruissan. Demain nous irons découvrir le vieux village.





Plage des Chalets 
Reproduction du chalet du film

17 Février 2021 Le vieux village

Pour notre dernière étape à Gruissan ,nous partons en direction du centre du village et particulièrement "le vieux village".Le vieux village date de la fin du 11ème siècle.Il est construit en circulade,c' est à dire que les rues s'enroulent en un cercle autour des restes du Château,où domine la Tour Barberousse. Nous entreprenons donc la montée jusqu'à la tour en faisant attention car les marches en pierres sont très usées et glissantes.De là-haut nous avons une vue magnifique sur le village et l'on se rend vraiment compte que ce village est en fait construit comme un escargot.

Vues de Gruissan 


Le nom "Barberousse " viendrait d'un petit corsaire local surnommé "Barberoussette"

Au pied de la Tour Barberousse se trouve L'Eglise Notre Dame de l'Assomption . En fait c'est un ex-voto commandé les Patrons-Pêcheurs, pour commémorer le sinistre du 10 Ventôse de l’an V (28 février 1797) date du naufrage de quatre bateaux du village entraînant la mort de 32 marins.

Eglise Notre Dame de l'Assomption et vues du haut de la Tour Barberousse

Nous flânons au gré de petites ruelles pittoresques,ce jour là le marché animait un peu le village,qui jusqu'à présent nous semblait un peu mort à cause de la situation sanitaire. Au détour d'une ruelle ,on aperçoit une fresque de Jean LIN peinte en 2004 .Nous en profitons pour faire quelques courses pour le repas ,avant de rejoindre notre maison "roulante".

Ancre du cargo ATHENA  et fresque de Jean LIN


Nous décidons de ne pas rester sur Gruissan et partons en direction du petit village de BAGES avant l'heure du couvre- feu. Nous y passerons la nuit au bord de l'étang avant de visiter ce charmant village.

4
4
Publié le 8 mars 2021

17 Février 2021 BAGES( après-midi)

Nous arrivons relativement tôt ce qui nous permet de nous installer au bord de l'étang avec une vue magnifique .Il ne fait pas vraiment beau mais nous avons besoin de nous aérer,donc nous voilà partis à la découverte du parcours aménagé qui permet de longer l'étang et l'observation des oiseaux. Ce parcours est très bien fait avec des panneaux explicatifs sur la faune et la flore . On aperçoit des flamants et des goélands et on avance doucement pour ne pas les effrayer,mais on voulait à tout prix se rapprocher du bord de l'eau,on commence à avancer sur un sol plutôt instable et évidemment ce qui devait arriver arriva!! Je m'enfonce dans la vasière et tombe à genoux 😂😂 ,impossible de me sortir de là toute seule !! Heureusement mon" chevalier servant" n'était pas très loin et il s'empressa de sauver sa "cuisinière "😂😂 je m'en sors plutôt bien avec juste un pantalon et des chaussures pleins de vase et qui sentent le poisson !! Point de bobos ,donc on revient vers notre maison roulante et mon "chevalier" part nettoyer mes chaussures au w.c qui est sur l'emplacement où nous sommes,pendant que je prends une douche chaude pour me réchauffer.Nous finirons la journée au camping-car, couvre-feu obligé!! Mais on peut quand même profiter de la belle vue sur l'étang et regarder les flamants roses et autres oiseaux. Nuit calme .

Etang de BAGES 

18 février 2021

village de BAGES (visite le matin)

Réveil tranquille avec un petit déjeuner solide avant d'aller visiter le village. Bages est un charmant village perché qui domine les étangs de Bages-Sigean. Il est situé au nord-ouest de Narbonne et fait partie du Parc National Régional De La Narbonnaise. C'est un village où la pêche artisanale et saisonnière tient une place importante. Les étangs sont très poissonneux et on y trouve du loup, du juel ou jol (l’athérine) poisson de friture que l’on prend au bourgin (filet à deux ailes),de la daurade,de la lisse (le mulet),de la sole, que l’on pêche à la caluche (poche de filet), mais le poisson-roi reste l’anguille. En septembre l’anguille et les pibales font l’objet de grandes pêches d’équinoxe.

Nous attaquons donc la visite du village en passant devant l'ancien lavoir vidé de son eau ,et grimpons par les petites ruelles escarpées et étroites pour arriver devant la porte du cadran solaire ,seule porte d'entrée du village.

La porte ornée d' un cadran solaire est un don fait par Louis XIII aux villageois qui ont accueillis et soignés les soldats blessés au retour de la guerre d'Espagne.


PORTE DU CADRAN
EGLISE ST MARTIN
Village de BAGES

Tout près,la petite place agrémentée d'une fontaine doit être agréable en été,mais des travaux gâchent un peu le paysage .

En flânant au gré des ruelles on arrive à L'église St Martin du XIIIe siècle, plusieurs fois remaniée et qui se situe actuellement à 35 m au dessus du niveau de la mer.Nous ne pourrons pas la visiter car elle était fermée. A gauche de l'église depuis le belvédère des remparts ,on a un point de vue sur les étangs,et la montagne catalane du Canigou .Un escalier (un peu abrupt) permet de descendre pour une randonnée qui vous amènera vers le port. Tout autour de l'étang de Bages, plusieurs domaines ou caves coopératives produisent d'excellents crus.


Une personnalité très connue est inhumée au cimetière de Bages, Pierre Dumayet , écrivain, journaliste, scénariste et producteur français. Il a participé aux débuts de la télévision française

Depuis la fin des années 1980, le village accueille, peintres, sculpteurs, musiciens, conteurs. Les galeries d’art proposent en permanence des expositions . Dommage lors de notre passage tout était fermé à cause de ce "satané virus",et nous étions les seuls visiteurs errant dans les ruelles. L'été ce village doit être vraiment très agréable et il y a une multitudes de randonnées à faire aux alentours.Nous ne prendrons pas le temps de découvrir ces belles randonnées car nous voulons aller jusqu'au village voisin qui se trouve seulement à 5 kilomètres. On reste donc sur la D105 qui longe les étangs,vue magnifique ! Nous arrivons donc à Peyriac de Mer avant midi.

PEYRIAC-DE-MER

A l'entrée du village,près du stade, se trouve une aire camping-car ,tarif 8 Euros la nuit


Comme nous ne voulions pas rester sur Peyriac nous avons opté pour un parking un peu éloigné du village. il est très difficile de se garer dans le village,les rues étant étroites;mais qu'importe nous aimons marcher!! Nous en profitons pour faire la pause déjeuner et prendre un peu de repos avant d'attaquer la visite du village et des étangs.

Nous ne perdons pas de temps et commençons notre découverte par la balade autour de l 'étang du DOUL. Le parcours se fait sur des pontons en bois aménagés tout autour de l étang avec quelques panneaux explicatifs sur la faune,la flore et les salins.Une promenade d’environ 2 km permet de découvrir la saline grâce au chemin des planches sur pilotis. On peut ensuite revenir au village par la « passière », ouvrage maçonné du XVe siècle qui protégeait la saline de la montée des eaux de l’étang.

Petite histoire de la saline :

les salins ont été construits vers 1600. C'est Henri IV qui a donné l'autorisation d'exploiter le sel. L'eau rentrait dans les salines par le canal, puis arrivait dans le Doul. On ouvrait les vannes, pour que l'eau se jette dans la saline.Quand l'eau s'évaporait, le niveau de l'eau baissait, on ouvrait à nouveau les vannes et l'eau passait dans les différents bassins..La Saline comprend de nombreux éléments qui rappellent son passé : des cabanes, des digues, des mécanismes hydrauliques permettant de récolter le sel.L'exploitation du sel a été interrompue en 1967 car pas très rentable.





les eaux de l'étang du Doul sont deux fois plus salée que la mer Méditerranée,et aurait des vertus dermatologique. (comme la mer morte).il parait qu'on flotte,nous n'avons pas tester vu les températures.

La solde des romains de la Narbonnaise était versée en sel,elle porte le nom de "Salarium" qui à donné ,plus tard le nom de salaire.

Nous avons adoré nous balader sur les pontons en bois,en observant les flamants et les canards.Tout autour de l'étang le paysage méditerranéen s'étale en une multitude de plantes telles que le thym ,sarriette et genêts.

parcours sur les pontons en bois
Cabane du douanier
Villade de Peyriac de mer vu des pontons
ouvrage permettant d'ouvrir les canaux
PEYRIAC- de- MER 

Après ce petit parcours ,nous parcourons rapidement les ruelles désertes du village qui nous amènent vers l'église fortifiée.Evidemment on ne peut que l'observer de l'extérieur car elle est en travaux.L'Église Saint Paul des Étangs date en totalité du 14e siècle. Le côté sud a conservé ses mâchicoulis et une partie des créneaux de l'époque,Trois arcs-boutants franchissent la rue pour s'appuyer contre les maisons.


place de l église fortifié:’Église Saint Paul des Étangs
mur de l'église fortifiée
Peyriac de Mer village

Comme pour les villages que nous avons visités précédemment l'ambiance est morose et nous continuons notre route .Ayant encore des problèmes de batteries nous cherchons un camping,mais pas facile au vu de la situation sanitaire. Toutefois on nous recommande un petit camping niché dans la pinède juste avant le village de BIZANET. On s'empresse de réserver car l'heure du couvre -feu approche(18h). Nous arrivons à 17h30 et nous installons pour la nuit.

Camping FIGUROTTA route de Narbonne 11200 BIZANET

0688161230 ou 0750722777

ouvert toute l' année

on recommande très propre ,et les propriétaires livrent même les viennoiseries commandées la veille.

5
5
Publié le 29 avril 2021

19 février 2021

Nous avons passés une excellente nuit au camping sous les pins,et nous avons pu recharger les batteries de la cellule du camping-car.On était un peu inquiets car elles étaient neuves, mais finalement une fois rechargées à bloc plus de problèmes. La nuit étant un peu fraîche ,on a même pu allumer le petit radiateur électrique qui nous à bien rendu service!

vers 9h la livraison de viennoiseries par le patron du camping nous incite à prendre un copieux petit déjeuner.On prend notre temps !!! Douche et rangement du camping car avant d'aller faire un petit tour au petit village de Bizanet

Ruines du chateau d' AMONT 
Eglise st Pierre de Bizanet
Ancienne distillerie

Le village de Bizanet est situé au cœur du massif de Fontfroide dominé par les vestiges du château d'Amont. On se gare rapidement au pied du village près de l' ancienne distillerie ,on grimpe les ruelles sinueuses pour arriver sur la place de l'église.L'église Saint Pierre au centre du village de Bizanet date du XVIIIème siècle, elle a remplacé la vieille église trop éloignée et souvent pillée. Tout au long des ruelles on remarque de jolies portes et façades.Au centre du village un panneau explique le patrimoine de BIZANET.

L'église porte l'inscription "Liberté, Égalité Fraternité" soulignant qu'elle appartient à la commune.

Tout en bas du village on aperçoit le lavoir couvert datant XIXème siècle ,en parfait état. Dans le temps c’est là où se rencontraient les lavandières,qui tout en lavant le linge se racontaient leurs vies.

 Lavoir

On a découvert qu'à Bizanet il y a un musée qui retrace la vie des agriculteurs,malheureusement il était fermé.Peut être aurons nous l'occasion de revenir dans la région pour le visiter.


Musée de Bizanet rue Jean-Jacques Rousseau Entrée libre

“L’Espace des Granoliers” présente une exposition permanente d’objets anciens de la vie courante et d’outils servant au travail de la vigne et du vin. Le musée est divisé en différentes salles qui représentent chacune une pièce de la maison (cuisine, salle à manger, chambre, ateliers…)De plus cette structure culturelle accueille, tout au long de l’année, différentes expositions d’objets d’art, de peinture et de sculpture.Le musée expose aussi les produits du terroir : vin, miel…

nous avons fait un saut jusqu'à l'abbaye de Fontfroide,malheureusement fermée,toujours pour les mêmes raisons: COVID !On s'en souviendra de celui-là!!!

Voilà notre balade touche presque à sa fin,il est temps de rentrer !

nous continuons vers Colombiers où nous avions déjà fait halte en bordure du canal du midi. Nuit calme avec un autre camping-car.

6
Dernier bivouac au bord du canal du midi 

Après une nuit calme au bord du canal du midi ,il est malheureusement temps de rentrer!!! En une semaine nous avons parcouru 831kms , c'était un circuit vraiment cool avec beaucoup de choses à découvrir malgré certains lieux fermés toujours à cause de note "copain Covid".Nous espérons qu'il va bientôt nous lâcher celui-là!!! Le seul avantage que l'on a eu avec ce satané virus c'est d'être pratiquement seuls dans certains endroits qui je suppose sont bondés en pleine saison !

Malheureusement une semaine c'est trop court pour découvrir à fond cette région et nous pensons à y retourner très prochainement.