Grèce

Et l'été continue...
Septembre 2023
5 semaines
19
sept

On arrive en milieu d'après midi en Grèce. Puis en quelques dizaines de kilomètres, nous passons la ville d'Alexandroupoli pour atteindre la côte de la mer Egée ou plus exactement en mer Thrace du même nom que la région qui la borde.

Sur la route de belle colline avec les cicatrices des feux qui se sont déchaîné à la fin août lorsque nous passions en Turquie.

Les oliviers à perte de vue ont été remplacés par des paysages de désolation à perte de vue.

On se pose sur deux spots à quelques kilomètres d'intervalles, pour ces trois premiers jours, avec vue sur la mer et les pieds dans le sable...

Au programme, mise à jour du blog, car on a récupéré notre forfait européen, quelques mails, et les devoirs des filles!!! Heureusement la baignade de l'après midi, nous sort un peu la tête des écrans. Nous sommes à présent à jours des écritures de nos pérégrinations nous pouvons nous remettre à voyager!!!

22
sept

On ne roule pas bien longtemps, pour changer de paysage.

Nous entrons dans le Parc national de la Macédoine orientale. Les collines Thraces se sont affaissées pour laisser place à de grandes plaines.

Région de culture quasiment unique de coton à perte de vue, avec des remorques poétiques remplies de pompons ainsi que les accotements des petites routes, car la récolte est en cours...

Et Lulu ne peut s'empêcher d'assouvir sa cléptomanie....

Puis de grandes étendues d'eau laissent place à une réserve ornithologique.

Marais salants, mouettes, odeurs, nous donnent un petit air de notre région, mais les hordes de flamands roses que nous observons de loin nous rappellent au voyage.

Sur la côte, c'est une très belle plage de sable et sa pente douce , qui nous donnent l'occasion de jouer dans l'eau de longs moments, et qui nous accueillent pour l'après midi et la nuit.

Après cette nuit très douce, en route pour le marché de Xànthi.

Mais sur la route, au milieu de ces plaines humides,la découverte inattendue, du monastère d'Agios Nikolaou, posé sur l'eau, nous oblige à nous arrêter et à le visiter tellement sa beauté et son environnement nous y invitent.

Puis sur la route nous voyons des champs de mûriers modelés en treilles pour la culture des vers à soie.


À Xànthi, nous arrivons sur ce marché populaire aux frontières de trois pays où traditions, populations (grecque,turque et bulgare) et cultures se mélangent. Épices et contrefaçons Turques, draps et linge de maison Bulgares et fruits et légumes Grecques.

Un p'tit café sur une terrasse nous permet de renouer avec les traditions latines, et ça fait vraiment plaisir.

Une pause laverie avec Wifi pour nos geeks!!

Et route sur les hauteurs des gorges de Nestos. Absolument magnifique.... panorama, silence, tranquilité et fraîcheur, car nous avons eu bien chaud aujourd'hui !!!

25
sept

Avant-hier, on s'est donc réveillés sur les hauteurs des gorges de Nestos, vue splendide, matinée tranquille. Nous pique-niquons d'ailleurs devant ce panorama fabuleux.

Puis, dans l'après-midi, on fait confiance à notre guide et allons visiter la ville de Kavala. On déambule dans les ruelles de la vieille ville jusqu'au château qui surplombe la ville. Au final pas désagréable mais à part son aqueduc, certes très beau, la ville ne casse pas trois pattes à un canard. Ceci dit nous avons la chance d'observer au large des dauphins, nous les voyons même faire des sauts hors de l'eau!!

Puis, route vers la Chalcidique, avec une pause dodo sur la route. On opte pour un joli petit spot: une jolie petite plage. Au réveil, c'est nuageux mais il y a du vent et des vagues!!!

Puis, arrivée aujourd'hui à 16h sur la magnifique plage de Karydi à Vourvourou, sur la péninsule de Sithonie en Chalcidique, un vrai petit paradis!! On aperçoit même au loin dans la brume humide le mont Athos que l'on espère mieux admirer à la pointe de cette péninsule.

Régions autour de Thessalonique, la Macédoine et la Chalcidique forment un arrière-pays vallonné, peu connu et assez sauvage, complété de trois péninsules : Kassandra, Sithonia et le célèbre mont Athos.

Baignades, hamac, siestes, Lego et fin d'aprem à la cool, on se dit même qu'on s'installe peut-être pour plusieurs jours...

On profite de cette superbe plage pendant deux jours et au réveil suivant le vent est vraiment trop présent.

C'est parti pour le road trip des deux jours à venir... À savoir le tour de la péninsule de Sithonie, on se dit que l'on aura moins de vent de l'autre côté, à l'abri des montagnes (et c'est vrai), en passant de plages magnifiques, en points de vues superbes.

Pendant ces deux jours, nous alterneront les plaisirs avec des villages, des baies, des points de vues et des plages. Dans l'ordre: Paradise Kavourotripes beach, Orange beach, splendide lagon de Porto Koufo, absolument magnifique où nous déjeunerons,...

... Torone et Neos Marmaras, ville et petite cité balnéaire que nous parcourrons rapidement aussi, Parthenonas, petit village dans les hauteurs aux points de vues magnifiques avec apéro,...

...Lagomandra beach, Kalogria beach, où nous dormirons,...

...Puis Nikiti, Nea Moudania et Agios Mamas beach pour finir la Chalcidique. C'est sur cette dernière plage que nous passerons la nuit, au côté d'un couple de Belges ( Quentin et Laura), qui voyage depuis deux ans avec leur fils de trois ans, Louis. Mila joue et se baigne avec ce petit bonhomme le lendemain. Chouette échange avec eux, on se croise, ils vont vers la Turquie et nous, dans le sens qu'ils ont déjà découvert.

La Chalcidique est vraiment belle, c'était une chouette découverte mais c'était sans compter sur le rythme de Léon.... Et oui...il a encore fait des siennes!! Hier, nous avons crevé! Après une réparation avec le kit crevaison échouée, on roule à 8km avec deux bars de pression jusqu'à une station service qui nous installera un vieux pneu de voiture de récup pour 30 balles. Ça sera parfait pour finir le tour de la Sithonie et on se dit qu'on verra ça demain....

On arrive donc hier dans l'après-midi, dans la ville de Néo Moudania. Le garage que nous avions repéré ne peut pas nous prendre, nous sommes trop gros!!! Il nous indique hyper gentiment, un de ses confrères à quelques centaines de mètres, pour un pneu et un autre pour refaire le niveau de la boîte de vitesse (car notre petite fuite est toujours présente) !!

On s'arrête donc chez ce dernier, mais... mauvaises nouvelles, en plus de la fuite d'huile du joint spie de cardan...le soufflet est percé et la graisse s'échappe!!! P..... fait ch... !!! Le gars est adorable, son garage est spécialisé en injections et turbos, mais il nous donne quand même rendez vous pour le lendemain, pour changer le joint et le soufflet. Au moins on aura plus de fuite d'huile!!!

Quelques metres encore et Leon chausse un pneu convenable avant d'aller dormir auprès de nos belges.


Le lendemain, on revient pour les réparations, pendant lesquelles nous avons le temps de découvrir la très belle église orthodoxe et le centre de la ville.

On reprend la route avec un petit arrêt technique camping car,et oui... car depuis la petite réparation les toilettes fuient (très légèrement avec les mouvements de la route, mais quand même pour les odeurs....)

Puis on traverse Thessalonique car nous ne nous y arrêterons pas...

30
sept

Bon, ce matin,les soucis techniques sont dernières nous.... jusqu'à la prochaine fois....

On est arrivés hier soir, un peu tard, sur un parking gardé avec eau et électricité pour 5 euros. Un couple de retraités français y est installé aussi, et les filles, pendant que nous discutions, nous ont concocté une petite assiette apéro dont la recette est inspirée d'un livre de recettes grecques , récupérée dans un carton de livres destiné à être jeté quand nous étions à Kavala...

Ce matin, nous partons à la découverte des tombes royales. Celle de Phillipe II assurément et possiblement celle du fils d'Alexandre le Grand, Elles font partie d'un tumulus, transformé en musée (particulièrement beau, moderne et très bien réalisé et pensé) contenant cinq tombeaux au total. La particularité de ces deux tombeaux là, c'est d'être restés inviolés jusqu'à leur découverte en 1986.

Le site de Vergina a été mis à jour récemment, en 1977. Les archéologues y ont découvert le tombeau du roi Philippe II de Macédoine (le père d’Alexandre le Grand) ainsi que d’autres tombes royales. Au total 11 tombes ont été mises à jour dont 4 tombes monumentales datant du 4ème siècle avant J.-C. Il s’agit d’une découverte majeure sur le plan archéologique et pour les visiteurs, Vergina est désormais un site incontournable en Grèce.


On découvre l'intérieur de ce tumulus scénarisé dans l'obscurité, où sont présents les restes de trois tombeaux pillés et leurs peintures intérieures.

Puis nous découvrons les deux tombeaux restés clos .Leur état de conservation est impressionnant et on s'imagine très bien la fascination des archéologues qui ont du les découvrir. Les maquettes nous projettent très biens sur ce que peut être l'intérieur.

Les trésors qui ont été découverts et qui sont exposés sont tout simplement époustouflants. Or, argent, bronze, ivoire... Diadèmes, couronnes, armures, boucliers, bijoux, poteries, sculptures.... on en prend plein les mirettes et les filles sont très intéressées!!

Zabou et Lola s'imaginent même leurs Barbies estropiées, en voyant les parties de petites sculptures qui devaient être des jouets de l'époque...

Cette visite était vraiment impressionnante et intéressante !

On mange un p'tit sandwich avant d'aller découvrir le musée d'archéologie de la ville pour continuer cette journée culturelle.

Sur la route, on s'arrête voir les vestiges du théâtre où Phillipe II a été assassiné pour mettre l'histoire de la visite en image.

Le bâtiment du musée d'archéologie est vraiment beau, moderne et recouvert de belles pierres de travertin.

Dans le hall d'accueil, de grands écrans diffusent de belles images des différents grand sites archéologiques antiques.

Les filles se surprennent à dire: "mais...on l'a vu ça, et ça aussi, et ça aussi..." en parlant des principaux sites turcs que nous avions visité ( Ephèse, Selge, Arykanda,...).

Ça nous fait plaisir de les voir faire des liens entre lieux et Histoire .

Nous nous réjouissons déjà en voyant les images des sites que nous découvrirons dans les prochaines semaines.


L'intérieur offre de belles expositions et reconstitutions et nous trouvons les mises en scène vraiment esthétiques.

Encore une belle visite, les filles sont enjouées...on en profite !!!

Le milieu d'après-midi est déjà là. Un p'tit goûter et route, ( une heure environ), vers le massif du Mont Olympe où nous allons essayer de tutoyer les dieux.

Sur la route les vues sur le Mont sont splendides et on s'en rapproche peu à peu...

Finalement, après deux heures, on a un peu galéré à trouver un spot. On se pose sur un parking de la ville de Lichotoro, (départ de plusieurs randos dans le massif), en compagnie de plusieurs camping-car dont deux français!!!

Il fait déjà noir, on dira bonjour demain!!!

1
oct

Aujourd'hui c'est rando!!!

On se lève, et les deux camping-car français ( nos retraités Toulousains, et Format famille, les Avignonnais) sont déjà partis, bien trop matinaux pour nous!!

Mais, pas grave, le voyage nous réserve de les retrouver plus tard et de pouvoir les rencontrer pour de vrai !

On a la chance de contempler le Mont Olympe sans nuage ! Apparemment, comme on a pu le lire et qu'on a pu observer hier, le sommet est toujours dans les nuages et c'est peut-être pour cela que c'était le sommet de Zeus !!!

Le Mont Olympe est la plus haute montagne de Grèce, avec un sommet à 2 918 mètres, appartenant à la chaîne du même nom. L'Olympe est traditionnellement le domaine des dieux de la mythologie grecque. Il fait partie des 24 parcs nationaux de Grèce.

On a repéré une petite rando dans les gorges d'Enipeas mais après un arrêt à l'office du tourisme, on nous conseille de monter plus haut dans les montagnes pour marcher.

Dans la boutique qui fait office de syndicat d'initiative, Zabou bave devant les Playmobils des dieux grecs, Lola s'achète un couteau et Mila un t-shirt ( un, ou bien l'autre, oh ...je ne sais pas....Bref, Mila quoi!) On fait demi-tour vers le parking on reprend Léon!!

20 kms plus tard, on découvre l'ancien monastère de Dionysos qui malgré une grande rénovation en cours est vraiment beau!!

Dans les gorges environnantes, on pique-nique. Au menu: nouilles chinoises. Pratique, rapide !!! Sauf quand on oublie les fourchettes... y'a des jours comme ça... mais c'est pas grave, avec le couteau de Lola, les filles s'improvisent des baguettes et les voilà, en plein Koh Lanta ! À défaut de le regarder, elles le vivent ! Des fois, il ne faut pas grand chose !

Pour en revenir à cette rando ( qui n'a pas l'air de se laisser faire...) on se rend compte que cette randonnée etait plus jolie en passant par le bas. Pas grave... on finit le pique-nique, on en à marre , on reprend Léon. On fait ce qu'on veut d'abord !

Sur le retour, une pause au nouveau monastère de Dionysos.

En repassant par Lichotoro, impossible de trouver une place en ce milieu d'après-midi, on se gare un peu plus loin et la journée n'est pas avec nous, car nous n'arrivons pas à trouver le sentier!

Il y a des journées comme ça où il ne faut pas insister. Les dieux de l'Olympe ne sont pas avec nous !!! ... Ou c'est peut-être nous qui ne sommes pas avec eux... Pas grave ( encore une fois ) .On abandonne !

Après réflexions et discussions, on a envie de mettre le cap sur le site des Météores. Sur la route on se dit que ce n'est vraiment pas notre journée on s'arrête pour aller à Lidl après seulement 2 km de 4 voies et nous payons un péage de 5 €, pour 2 km ça fait cher!!! Puis en repartant 3 km après un autre péage à 8 € puis encore un nouveau à 6,50 € cette autoroute est hors de prix!! En plus nous avons oublié de faire le plein d'essence ...du coup, sur l'autoroute le litre est à 2 € 10 vivement demain !!!

Sur la route, nous nous rendons compte des intempéries d'il y a 2 semaines. Le couple de belges rencontré auparavant nous en avait parlé. Les terres sont gorgées d'eau. Les amas de branchages et de détritus sont la preuve des grandes crues que nous avons évité à 2 semaines près !!

• • •

En arrivant à kalambaka ,dans la rue principale, au pied des météores , on reconnaît sur le côté, le camping-car de nos petits retraités Toulousains. Qu'à cela ne tienne, on s'arrête pour leur faire un coucou. Ça fait quand même plaisir de retrouver des gens croisés un peu plus tôt dans le voyage, c'est un peu comme retrouver des copains, même si les rencontres se font plus brièvement.

On taille la bavette une demi heure, et on file dans un camping. Demain c'est l'anniv de Greg donc on se lâche et c'est nuit au camping !

Sur place, il faut avouer que ça n'est pas terrible, avec de tout petits emplacements, mais il y a une piscine) au pied des météores.

On va rester ici pendant 2 nuits, ça nous permettra de fêter comme il se doit l'anniversaire de Greg, demain !!!

Nous retrouvons la famille Française, ( Format famille)que nous avions vu hier soir et qui était partie avant notre réveil ce matin. On nous a installé sur l'emplacement juste à côté !!! Nous faisons connaissance avec Loïc, Alizée et leurs enfants, Alexis 8 ans, Anton 4 ans et Ambre 1an 1/2. Eux aussi voyagent depuis un mois, pour une durée indéterminée. La nuit tombe et on se dit qu'on se croisera certainement demain matin pendant la visite des monastères et que nous aurons l'occasion de discuter demain après-midi puisqu'à priori, ils restent 2 nuits aussi.

2
oct

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de Greg et pendant la vaisselle matinale au camping Lulu et les filles s'affairent à décorer le camion pour entonner pour la première fois de la journée cette célèbre chanson....

Ce matin on est matinaux ,ça nous change, on se prépare vite pour aller, dès l'ouverture au monastère du Grand Météore. C'est un haut lieu touristique et les places pour se garer sont rares...

Les Météores sont une formation géologique du nord de la Grèce, dans la vallée du Pénée. Ils abritent des monastères chrétiens orthodoxes perchés au sommet de falaises et pitons rocheux gris, sculptés par l'érosion.

D’après la mythologie locale, des roches furent envoyées du ciel sur la terre par la Providence (d’où leur nom de « météores ») pour permettre aux ascètes de se retirer et de prier.

On prend la route, et on découvre ces pitons rocheux hors du commun, on l'a lu, on nous l'a conseillé et on a vu des photos sur nos guides et sur la toile, mais on se rend compte réellement de la grandeur du site en étant sur place!! C'est magnifique, étonnant, et apaisant !!

Entre le XIVème et le XVIème siècle, 23 monastères seront construits. On y accède alors difficilement, par des cordes, échelles et d’astucieux systèmes de filets accrochés à des poulies. Malheureusement, au XVIIIème siècle, la plupart des monastères tombent en ruine . Seuls six subsistent et, au début du siècle dernier, des escaliers sont construits pour rendre l’accès plus facile. Aujourd’hui, ils sont encore en état et même très bien entretenus par les moines ou nonnes qui y habitent. Ainsi, les anciens systèmes de poulies ont pour la plupart été conservés et automatisés et servent toujours à hisser les provisions.

On commence nos visites par le "grand Météore" ou "Monastère de la Transfiguration". On y accède maintenant par des escaliers taillés dans la roche, c'est le plus haut et le plus éloigné mais aussi le plus beau. Les différents sites ont des jours d'ouverture différents et celui-là n'est ouvert qu'aujourd'hui pendant notre passage dans la région. La préservation est exemplaire et les bâtiments, l'église ainsi que le musée où les différentes fresques et autres, sont dans un excellent état d'entretien et de restauration, c'est impressionnant!

Cette institution est la plus ancienne, la plus grande et la plus importante des monastères de la région, comme d’ailleurs son nom «Grand Météore ou simplement «Météore» l’indique. Situé au sommet d’un imposant rocher, il détient une place dominante dans le complexe monastique.

Il fut construit vers le milieu du XIVe siècle par le bienheureux Athanase, surnommé Météorite, son premier fondateur et celui qui l’a organisé en communauté.

On visite les anciennes cuisines, avant de rentrer dans l'église avec des peintures splendides et des sujets des fois surprenants: décapitations, tortures, dépeçages,...

Puis on profite des cours, patios, et terrasses ainsi que des vues avant de découvrir le musée ecclésiastique.

Même programme pour la seconde visite de la matinée, le monastère de Varlaam. On le rejoint à pied, avec également, comme tout les monastères, ces 32462189643 marches...

Varlaam est situé au-dessus d'une gorge impressionnante. La construction du couvent date de 1536. Son église achevée en 1544 est décorée de très belles fresques représentant le jugement dernier.

On reprend Léon et on suit cette petite route qui domine les Météores et ses monastères afin de découvrir les différents points de vue sur ces derniers.

Fin de journée touristique,il est 14h ! On redescend, on mange à assez tardivement, Greg souffle ces bougies sur les beignets d'anniversaire, et on passe une après-midi tranquille au camping en compagnie de nos voisins français, jeux, piscine, discussions, les enfants s'échangent de la lecture pour ce soir, tranquille quoi !!!

Merci Alexis pour le prêt de ta collection d'Anatole Latuile !!!

Oui bien sûr pour finir la journée, apéro dinatoire pour l'anniversaire de Greg !!!

• • •

Le lendemain matin il fait gris!

On prend la matinée tranquille. Tout le monde prends le temps avec grand plaisir de profiter des douches bien chaudes avec une super pression du camping. On sait jamais quand sera la prochaine ! On plie, on range, on discute avec les copains, on rediscute, et puis on discute un peu aussi...on s'echange les bons plans de voyage...on fait trainer puis on finit par se dire au revoir et filer. Les devoirs se font sur la route et zou (sous la pluie) vers Delphes!

4
oct

Hier midi après notre départ pluvieux, le temps se dégage peu à peu, et la route E65 entre Gravia et Delphes nous fait découvrir un massif montagneux splendide! De plus en cette fin d'après midi, les couleurs sont magnifiques. Puis on arrive à Delphes où nous voyons pour la première fois, au loin, le golfe de Corinthe.

On se réveille ce matin avec notre premier joli point de vue sur le golfe de Corinthe. On surplombe des milliers d'oliviers qui forment de tout petits pompons. Lulu cueille même, comme à son habitude, un superbe bouquet champêtre du jour!!

On fait les 2,3 kilomètres qui nous séparent du site de Delphes, mais l'accès est compliqué . On traverse le village, certainement pas par la bonne route, car Léon passe à quelques centimètres près dans les petites ruelles. En plus, il n'y a pas vraiment de parking pour accéder au site en bordure de route.... mais bon, nous y arrivons... Au passage, le porte vélo prend un p'tit choc lors d'un demi-tour et on se "gare à mont Parnasse..." C'est parti pour la visite de Delphes!!

Delphes se situe entre deux imposantes roches du Mont Parnasse, en Grèce centrale. C’est là que se trouve le sanctuaire panhellénique d’Apollon, le dieu olympien de la lumière, du savoir et de l’harmonie.

La région était habitée au deuxième millénaire av. J.-C. comme en témoignent les vestiges mycéniens (1500-1100 av. J.-C.).

Le sanctuaire panhellénique de Delphes où parlait l'oracle d'Apollon abritait l'Omphalos, «nombril du monde».

En harmonie avec une nature superbe, investie d'une signification sacrée, il était au VIe siècle av. J.-C. le véritable centre et le symbole de l'unité du monde grec.

On arpente donc ce superbe site archéologique, même si on se permet de se dire que nos souvenirs d'Éphèse restent tout de même beaucoup plus impressionnants.

On voit le bâtiment du trésor des Athéniens qui est très beau et très bien restauré.

Mila a mis son plus beau t-shirt aujourd'hui, et cela donne un bon support aux explications...

Puis nous arrivons sur le fameux temple d'Apollon en passant par le nombril du monde, où se tient une reproduction du point géographique (l'original étant au musée archéologique de Delphes)

Delphes était également très connu dans la Grèce antique, le site avait été désigné comme étant le centre du monde par Zeus.

En effet, dans la mythologie grecque, c'est à cet endroit que les deux aigles qu'il avait envoyé depuis chaque bout de l'univers se sont rencontrés, le désignant ainsi comme le nombril du monde.

Les vues sont splendides et on se dit tout de même que la cité devait être dingue à l'époque où la population y était présente et où les marbres,les rues et les couleurs des bâtiments étaient étincelants.

On monte par la suite jusqu'aux vestiges du stade, "petite rando" car il se trouve tout en haut du site...

Pour finir, on se rend plus bas, au musée archéologique du site. En passant, Greg se questionne encore une fois (comme sur tous les sites...mais c'est le jeu quand on à un mari bricoleur...lol ! ) sur la réalisation, l'acheminement, et la précision de la taille des blocs de pierres de soutènement aux formes aléatoires . Ceux-ci datent tous, indifféremment des sites, au moins du VIe s. av JC, et ont servis de fondations aux Grecs et/ou aux Romains pour leurs édifications et/ou modifications, rénovations. Ces blocs n'ont pas bougé malgré le temps et les séismes !!!

Le musée archéologique de Delphes, abrite de très beaux éléments. Très agréable, interessant, beau, les différents éléments sont biens mis en valeur, et les explications sont même traduites en français, comme sur le site!!

À dire vrai, nous voulions juste le traverser (car nous devons arriver avant 18h ce soir à Athènes)mais, nous nous prenons au jeu et, finalement on prend le temps.

Le Musée archéologique de Delphes est un des principaux musées de Grèce, et un des plus visités. Il dépend du ministère grec de la culture. Fondé en 1903, réaménagé à plusieurs reprises, il abrite les découvertes faites sur le sanctuaire panhellénique de Delphes datant de la Préhistoire à l'antiquité tardive.

Sphinx de Naxos (statue en marbre colossale de 2,22 mètres de haut), Jumeaux de Naxos (Ils mesurent presque 2 mètres de haut. Elles datent des environs de 580 avant notre ère), l'Aurige (elle est l'une des plus célèbres sculptures de la Grèce antique, et l'un des cinq seuls grands bronzes (182cm) qui nous soient parvenus de l'époque classique), nombril du monde, et le Taureau en argent (trouvé dans une fosse, sous la voie sacrée, en 1939) pour ne cité qu'elles...

Mais aussi plein d'autres éléments. On parle d'oedipe, Jocaste, les oracles...Bref, toute la mythologie Grecque y passe et malgré notre infime connaissance nous passons un moment hyper intéressant.

À la sortie les filles tombent amoureuses d'une portée de petits chatons, comme souvent étant donné le nombre de chats en Grèce.

Nous quittons Delphes direction Athènes. Ce sera autoroute ... Le temps presse pour arriver avant la fermeture de notre parking (gardé, surveillé et recommandé par beaucoup de voyageurs pour être serein et tranquille pendant les visites).

5
oct

Hier nous arrivons juste un quart d'heure avant la fermeture de notre parking... Après une rentrée éreintante dans les bouchons de cette nouvelle capitale....oufff!


La gardienne du parking est adorable et en plus elle parle français!

Elle nous explique comment se diriger dans le quartier pendant nos 2,3 jours. En cette fin d'après-midi, nous allons sur ces conseils, découvrir le port antique (où comme elle nous le dit, se croisent tous les miséreux du monde...) avec ses yacht et ces belles terrasses.

On se retrouve dans la ville de la Pirée qui fait partie d'Athènes. Le quartier où l'on se trouve est un quartier populaire et très agréable. Certes, la rue qui nous mène au métro est un peu plus dans son jus, mais nous trouvons que dans l'ensemble la ville est très propre en comparaison avec d'autres capitales européennes !

Bien fatigués et sans motivation aucune pour faire à manger, on s'octroie un petit resto !! Puis on file se coucher vite fait (21h30) avant d'arpenter cette capitale.

Ce matin, branle-bas de combat, tout le monde est sur le pont le plus tôt possible pour découvrir Athènes . Au programme : l'Acropole (en espérant qu'il n'y ait pas trop de monde )!!!

On arrive à partir à 9h30! Pour ces quelques jours, les devoirs des filles seront reportés. Mais on se dit qu'elles vont quand même profiter d'une belle séance d'Histoire " in situ" !!

En allant vets l'Acropole et en arrivant dans le centre d'Athènes, on se rend compte que les sites sont omniprésents. On voit l'Agora Romaine en traversant le quartier de Plaka. Et on aperçoit même au loin, le temple d'Hephaïstos de l'Agora antique.

Une fois sur le site de l'Acropole: repérage, achat de ticket et on fait la queue !!! C'est pas pire, il y a du monde mais rien de terrifiant. En plus, la température est plutôt clémente avec nous donc c'est cool !

Une fois entrés, on surplombe l'Odéon et on a un peu peur on voyant le monde pour entrer sur le site même de l'Acropole....

Du coup on a le temps de bien voir le temple d'Athéna Niké. Petit mais très bien restauré. Nous passons sous les propylées et entrons dans l'Acropole en elle même. On voit enfin de nos propres yeux le Parthénon, imposant, et époustouflant. Le site est grand et malgré le monde c'est tout à fait raisonnable.

Dans le désordre, on voit aussi l'Érechthéion, les caryatides, les superbes vues sur la ville et ses différents sites... On en prend plein les mirettes !!

On redescend en passant par le théâtre de Dionysos, on fait une ou deux rues piétonnes.

Petite pause devant le spectacle des Minis de Royal de Luxe (à défaut d'avoir raté les Géants du Royal à Nantes). On mange un (ou deux pour certain(es)) p'tits gyros.

On avait prévu d'aller voir le Stade des Parathénées et une pause librairie pour finir.

En fait, on se rend compte qu'on est juste devant le musée de l'Acropole (que Greg avait localisé ailleurs et que nous hésitions à faire le lendemain). On décide de suivre les conseils via WhatsApp des trois dieux de la sagesse ( à savoir : Guy, Armando et Florence Carré) qui nous l'imposent... oups, pardon.. nous le conseillent vivement 🤣.

Du coup, c'est maintenant !

Le ventre remplie et les muscles pleins d'énergie, on s'engage dans le musée de l'Acropole.

Encore une fois très beau musée, très moderne,... les filles bossent même leur anglais en faisant une visite ludique adaptée chacune à leur âge ET en anglais !

Le meilleur du musée est sans aucun doute le troisième et dernier niveau. L'architecte a conçu ce dernier, (en plus d'être dans le même alignement que le Parthénon) comme le Parthénon lui même. On peut ainsi se rendre compte de l'ampleur de chaque façade, métopes, et frises qui constituaient à l'époque (avant son explosion en 1687) le Parthénon.

Après ça, on commence ( on continue) à sentir nos jambes.

Il s'avère, après étude du plan, que le retour au métro est aussi loin que la station d'après le stade.... allez on se motive !!

Pendant que les parents suivent l'audio guide ( en français , oui oui !), les filles font leurs jeux olympiques !!!

Le stade recouvert de marbre avec la lumière de fin de journée est splendide. C' est celui des premiers jeux Olympiques en 1896 et encore utilisé pour d'autres évènements sportifs!!

Greg et Lulu font quelques courses ( surtout Greg en fait...) avec les filles avant de quitter le stade par le podium.

Fin de journée ! Mais.......La librairie n'est plus qu'à cinq minutes à pied, alors....( les filles ( surtout Zabou) sont en manque de livres depuis plusieurs semaines alors on profite d'un grand choix de littérature en français).

Très belle découverte de ce lieu. En plus au moment de notre passage , le club lecture bât son plein avec échange et accueil d'un auteur Turc qui présente son livre traduit en français par son éditeur, présent lui aussi.... Bref ! Le lieu est super cocoon et on y reste un long moment. D'ailleurs, on le quitte avec regret !

Du coup, on en profite pour revenir le lendemain pour se délester d'un peu de poids (c.a.d de quelques livres déjà lus depuis notre départ, et d'autres acquis sur le chemin, qui serviront à plusieurs assos avec lesquelles bosse la librairie).

Merci Odile ( propriétaire de la très chouette librairie LEXIKOPOLEIO d'Athènes), pour l'accueil et le moment d'échange partagé sur ton "île aux grenouilles".

Un p'tit verre avec "Libé", métro, pâtes (que Zabou ne verra jamais....elle s'endort avant !) et dodo bien mérité après plus de 12 h d'exploration citadine!!!

Le lendemain on sent nos cuisses ( comme toujours quand on visite des villes) mais c'est reparti ! On reprend le métro. Au programme today: découverte des quartiers de la ville, après avoir déposé nos livres à la librairie.

On voit nos premiers gardes en passant devant le palais présidentiel. On traverse le jardin national en passant devant le Zappéion, puis le temple de Zeus et la porte d'Hadrien... et les filles s'achètent des serres-têtes couronnes de lauriers à un vendeur ambulant!

Découverte du quartier d'Anafiotika au pied de l'Acropole, dédale de rues façon village des Cyclades, vraiment joli tout ça, on ne se croirait pas dans le centre d'Athènes !!

Quartier de Plaka où on mange au pied de la cathédrale orthodoxe d'Athènes...

On voit un peu partout des portes clés ou décapsuleurs en forme de phallus ardents...( étonnant ... 🧐 ). Zabou, en les observant de près, penche plus pour des pieds de cochons !!!!

Dans la mythologie grecque, un petit pénis était signe de sagesse, de noblesse et d'intelligence. Dans l'Antiquité et ensuite; lors de représentations théâtrales, quand on voulait jouer un personnage d'idiot on prenait en accessoire un énorme phallus en bois.

Direction ensuite vers le marché central d'Athènes. Viandes, poissons,.... Lola, un peu dégoûtée par les étalages se déclare végétarienne pour quelques heures seulement....( en fait, elle n'aura pas même l'occasion de tester ce nouveau régime puisque dès l'apéro du soir, elle craque pour le saucisson !).

Mila ferme les yeux et se bouche le nez ( en bonne "presque véritable végétarienne").

Et Zabou, elle, notre fan de cochon, aide une bouchère à couper sa viande à même un billot !

Enfin, pour clôturer cette journée, on rejoint le métro au pied du parlement avec la relève de la garde devant la tombe du soldat inconnu...

Après 30 minutes de transports en commun, ça y est, Athènes, c'est fini pour nous.

On reprend la route en cette fin de journée pour quitter l'euphorie de la grande ville et avancer vers l'île d'Eubée. Trois courses et nous dormirons au pied du château de Karababas à Halkida.

7
oct

Ce matin on se réveille tranquillement au pied du château de Karababa's que l'on visite....

On se sent bien fatigués après ces quelques jours de visite intense sur Athènes.

On monte donc dans le massif du point culminant de l'île, le mont Dirfys. Déjeuner, sieste (et ouiiiii ! Tout arrive !),détente, un peu de marche au couché du soleil, on dîne et dodo!!!

Le lendemain matin c'est rando jusqu'au refuge du mont Dirfys. Les températures sont très agréables et les vues imprenables!!!

Dans l'aprem on redescend sur la côte, sur le port de Teskos...

Demain matin c'est: le plein de course et arrivée à notre location!!!!

Et ouiiiii ....10 jours de pause au milieu du voyage nous attendent, à côté de la plage de Dafni et du petit village de Nerotrivia.

9
oct

Aujourd'hui 9 octobre, nous nous apprêtons à nous installer dans une chouette maison, louée pour l'arrivée de Papy et Mamou pendant 10 jours avec nous.

Nous avons choisi de passer ce séjour sur l'île d'Eubée, pratique car elle se situe à environ 100 km de l'aéroport d'Athènes, lieu où nous devons récupérer nos VIP dès demain.

Nous avons trop hâte de les retrouver en plus nous avons décidé d'un commun accord avec eux de passer un séjour à la cool sans folie touristique. On a juste envie de profiter les uns des autres, dans un cadre vraiment très sympa une belle maison et du cocooning familial.

Greg avait eu l'idée que nous arrivions un jour avant eux histoire de faire le grand ménage chez Léon, de lancer une bonne dizaine de machines à laver et d'être fin prêts pour leur arrivée.

Et je dirais : En voilà une idée qu'elle était bonne !!!

Après un gros plein de courses chez notre ami Allemand (alias Lidl), nous entamons la montée vers le village de Nerotrivia, là où la maison nous attend. La route est plutôt correct mais plus on s'approche du point bleu de Google maps plus elle devient raide et chaotique, on se retrouve dans des chemins de terre pas super praticable mais ça passe... ça passe...ça passe... Jusqu' au moment où l'on arrive devant la maison et que l'on se rend compte (après plusieurs tentatives pour monter l'allée) que nous ne pourrons pas monter Léon jusqu'à destination finale.... On se résout à le garer à 200 mètres, à l'entrée d'un chemin où nous ne gênons pas sur la route.

Le point plus critique étant de vider quasi intégralement Léon pour opérer au grand ménage.

Ouvrez la parenthèse :

Grand ménage, grand ménage, vous me direz pourquoi un si grand ménage? Effectivement, pourquoi ? Et bien la raison est simple.

2 jours plus tôt nous avons fait une belle randonnée en montagne pendant laquelle nous avons traversé un bâtiment servant de bergerie.

Pour la faire courte: qui dit bergerie, dit moutons, qui dit moutons, dit puces, qui dit plus dit...P*****...il y en a chez Léon, c'est une évidence !!! On a tous quelques piqûres et Zabou en à beaucoup ( nous le verrons par la suite, des nouveaux boutons tous les jours pendant la semaine qui va suivre).

BREF, la galère puisqu'il faut vider, traiter, laver, (gratter), re-traiter !!! En résumé, Léon va se la couler douce pendant une bonne semaine sans passagers à son bord.

Au moment où je rédige ce poste, nous ne sommes pas convaincus que seules les puces étaient en cause. En effet, pendant toute la semaine de pause, les uns après les autres, à un ou deux jours d'intervalle, avons eu les mêmes symptômes (cutanés, puis une fatigue extrême, puis des maux de gorge et de tête. Il est également probable que ces petites bestioles n'étaient qu'une des explications à notre état général et le covid a peut-être été également responsable de tout cela . Quoi qu'il en soit, désormais, nous ne le serons jamais vraiment...

Fermer la parenthèse !!!

Une fois toutes ces tâches et missions fastidieuses terminées ,nous nous posons enfin dans une vraie maison et nous sommes prêts à accueillir Papi et Mamou demain. C'est Greg qui se chargera de les récupérer à l'aéroport.

Le lendemain, c'est le grand jour ! Un Noël avant l'heure avec l'arrivée de Papy et Mamou!!! Presque 7 mois que nous ne nous sommes pas vus. Les filles et nous sommes si heureux !!! De gros câlins, des regards, les discussions se bousculent pour les filles qui racontent 1000 choses à la minute, les supers cadeaux apportés par les grands-parents, ceux acheminés de la part de tata Anne-Lise, les livres ( YES !!), les friandises...

Dans les bagages de Papi et Mamou, il y a aussi d'adorables courriers des copines des filles ( Joséphine, Louna, Louison et Léonie). Merci à elles, cela a énormément touché Mila, Lola et Zabou !

Quel bonheur de tous se retrouver. Nous profitons de chaque moment, les repas sont l'occasion de beaucoup discuter, de se souvenir, de rire, de partager, c'est vraiment génial.

Malgré tout ça, après une semaine passée avec très peu de travail scolaire quand nous avons visité Athènes, nous devons quand même reprendre un peu le rythme habituel. nous consacrons du temps le matin pour l'école. Nous, les parents, on doit avouer que nous sommes bien contents d'avoir Papi (enseignant retraité) pour faire passer certaines notions de manière certainement plus adaptée que nous. Mamou participe aussi en s'occupant des dictées. C'est top, ça fait du bien à tout le monde! Le reste du temps c'est farniente, balades... en bref on profite.

Nous avons profité du beau temps pour découvrir les environs de la maison. Le village de nerotrivia à 10 minutes à pied, la plage à une demi-heure de marche et les belles balades dans les champs d'oliviers tout autours de nous.

Nous nous sommes promenés jusqu'à la très belle plage proche de la maison. Ça valait la peine même si la côte était super raide pour le retour à 14 h, en plein soleil... Heureusement,les discussions, les paysages et la rencontre avec une tortue ont rendus la montée plus douce.

Des moments de vie doux, droles, simples qui font juste du bien. Pas besoin de l' écrire, les images suffisent à le voir !

Quand nous avons constaté au bout de plusieurs jours que Léon semblait ne plus avoir d'habitants, nous avons décidé de lui faire faire un peu d'exercice en emmenant tout le monde à la plage de Delphi, magnifique, splendide. Si chouette que même Papi s'est baigné jusqu'à mi-mollet.

Nous avons complété cette superbe journée par un restaurant très sympa où nous nous sommes régalés

Les 10 jours sont passés à grande vitesse. Rires, école, balades, repas, jeux, blagues, discussions, repos, ( puces), soleil, Ouzo, feta, olives, baignades, bonheur....etc...

Et puis, c'est le moment du départ. On repart tous direction Athènes pour déposer Papi et Mamou à l'aéroport !!!

Les adieux sont doux car on se retrouve dans moins de 5 mois.

Pour digérer le départ de nos VIP préférés, on va se prendre un copieux petit déjeuner à Ikéa !!! Et ça repart !!! À nous le Péloponnèse !

20
oct

Nous voilà repartis sur les routes, et en une petite heure nous rallions l'entrée du Péloponnèse par le canal de Corinthe.

La vue est impressionnante sur ce canal de 6 km de long creusé par l'homme et clairement vertigineux quand on se trouve au milieu du pont !!!

Haut de 80 m, long de 6 km et large de 24,6 m, la colline semble avoir été creusé au couteau. Projet lancé par Néron en l'an 67 puis abandonné à sa mort, il fallut attendre 1893 pour que se canal soit inauguré.

C'est très esthétique et impressionnant, les contrastes et le point de fuite sont remarquables, mais pas de quoi y passer une après-midi. On s'arrête à l'Office du tourisme, on récolte des infos sur le Péloponnèse, Mila bave devant le stand qui propose un saut à l'élastique dans le canal, puis direction l'Acrocorinthe.

En arrivant, c'est splendide, en plus, la météo est avec nous et il fait très beau!! On se gare juste à côté d'une "sculpture - instrument de musique" qui émet des sons avec la vibration des cordes par le vent, une vraie berceuse!! C'est le milieu d'après-midi mais vu le réveil matinal, on se pose, tranquille!!

En fin de journée un couple d'Allemands avec leur enfant s'installe également sur le spot. La nuit s'annonce paisible....

Et non!!!

Pour la première fois de notre voyage, la nuit est très chaotique !! On se fait réveiller vers 1h du matin par une bande de jeunes qui en hauteur, se met à nous intimider en criant, en faisant des bruits de singes et en caillassant nos camions. Heureusement pour nous et malheureusement pour les Allemands, nous sommes un peu plus loin et nous, nous n'avons pas de dommage. Eux auront plusieurs gros impacts sur la carrosserie !! Ils sont nombreux, on se met au volant et en décidant de partir, nous nous rendons compte qu'ils ont bloqué les roues des camions avec des pierres et des cordes à l'arrière de nos véhicules !!!

Beaucoup plus de peur que de mal, on descend sur la plage et on rejoins un parking où une dizaine de camping-car sont présents !!! Petit trauma tout de même pour les filles, les prochaines nuits se feront en camping ou sur des parkings largement occupés par d'autres campeurs pour plus de sérénité.

Du coup le lendemain matin nous remontons sur le parking de l'Acrocorinthe pour la visiter.

Ça monte, ça monte, ça monte mais la vue à l'arrivée vaut son pesant de cacahuètes.

Culminant à 575 m, cette citadelle abrita jusqu'à 1500 habitants. Tout en se dressait à l'origine un temple voué au culte d'Aphrodite: là, jusqu'à 1000 prêtresse entourés de danseuses se livraient à la prostitution sacrée.

Pour la fin de journée, rendez-vous est pris à côté du site de Mycènes avec les Citrus-Black, (couple de voyageurs Alsacien que nous avions rencontré en Roumanie).

Avant de partir vers Mycènes, un van de Bretons de Brest arrive à l'Acrocorinthe, le courant passe tout de suite avec Nadia, Yann et leurs deux enfants Amaya et Nino. On leur propose donc de nous rejoindre ce soir.

Très belle soirée sur un joli spot en pleine nature, avec un concert de piano par Nadia, les enfants qui jouent, et échange sur nos récits de voyages. Daniel des Citrus Black, lui, à fait le grand saut ( à l'élastique) au canal de Corinthe et ont fait une sortie en mer le matin même et ramènent plein de poissons!! Très chouette soirée !!!!

Demain : visite de Mycènes !!!!