"Tout ce que vous avez à faire, c'est de décider de partir et le plus dur est fait" Virginie & Guy & Izzie (le toutou) et notre camping-car !

Carnet de voyage

Suisse 2015

Si près de chez nous, mais nous n'y étions jamais an camping-car , vacances de Pâques 2015, direction les montagnes de Suisse .par Virginie & Guy
Avril 2015
15 jours
Partager ce carnet de voyage
1

pour mieux nous connaitre : cliquez ICI | pour voir tous les voyages de Virginie & Guy : cliquez ICI

N'hésitez pas à nous demander les points POI pour votre GPS par mail

• • •
2

Samedi 11 avril 2015 : Départ 10h30 Bitche, temps nuageux, nous finissons de remplir le camping-car chargé à bloc à tel point qu’il en tangue, en surpoids d’un côté. Nous visitons pour la première étape STEIN AM RHEIN (Suisse) superbe village avec ses maisons à colombages et peintes de scènes développant des motifs dont nous ne comprenant pas la signification.


Nous sommes bien en Suisse, il va falloir s’habituer aux prix ...

Notre arrivée en Suisse nous fait dès la frontière découvrir le prix du gasoil 1.53€ et 1.40€ le super. Le taux de change est de 1FrS pour 1€.

La place centrale et la rue qui y mène sont absolument superbes. Il est vrai que le tour est fait en une petite heure, mais elle en vaut le détour. Au-dessus de la ville le château.

3

Nous nous pausons pour la nuit sur un parking près du château de HOHENTWIEL (Allemagne). Guy va promener IZZIE, on a une superbe vue sur les volcans...

des pitons volcaniques dépassent de la plaine  et parfois un château les coiffent
4

Dimanche 12 avril 2015 : Nous sommes matinaux, les mésanges martèlent le toit de leur bec pour trouver quelques gouttes de rosées, qu’elles sont bruyantes, Izzie veut sortir, aboie, il n’y plus qu’à se lever.

Guy nous prépare un bon petit déjeuner et nous démarrons pour le point suivant 9h et un soleil pétant. STECKBORN petit village au bord du lac de Constance, quelques maisons à colombages et une promenade très agréable le long du lac en amoureux, nous y consacrons une petite heure

vue sur le lac et le village 
5

Etape suivante la vieille ville de SAINT GALL, nous laissons Izzie dans le camping-car bien à l’ombre, cette folle se couchera sur le tableau de bord en attendant notre retour, et pour nous une occasion de visiter sans stress. La cathédrale style rococo, sa place, ses ruelles piétonnières, fascinantes par leur beauté, nous ne visitons pas la bibliothèque conseillé par le guide 10 euros par personne. Passons Appenzell et son fromage si connu, nous ne ferons que traverser la ville nous nous attendions à un petit village paisible comme le disait le guide ce n’est pas que le cas.

6

Un petit détour pour le SCHLOSS SARGANS, un château sur un petit piton qui est devenu un restaurant terrasse, nous ne nous y attardons pas. Néanmoins la vue est superbe.

vue depuis la terrasse du château ... 
7

Nous passons le lac de WALENSEE superbe au pied des gigantesques bastions rocheux des Churfisten.

Nous continuons pour le superbe lac du Klöntal, 848 mètres d’altitude, dans lequel les sommets plongent d’une hauteur de 2000 mètres. Il n’y a pas beaucoup d’eau lors de notre passage beaucoup de bancs de sables aux reflets dorés par le soleil, il reste très beau.

Nous trouvons un emplacement au calme près d’une rivière. Guy promène Izzie et revient avec un joli bouquet de fleurs, j’adore… Après un repas sur le pouce à midi, nous passons aux choses sérieuses avec un vrai repas bien chaud. Vue sur les sommets enneigés bonne nuit

8

Lundi 13 avril 2015 : Réveil et petit déjeuner avec une vue splendide. Il fait, beau vite vite profitons nous partons pour le premier point de visite 9h, seulement il faut une heure pour l’atteindre. Nous y sommes se sera EINSIEDEIN et son couvent baroque. Ce site avec sa Vierge Noire est un des lieux de pèlerinage les plus importants d’Europe. Il en vaut le détour.

vue de la toute vers Schwytz
9

Nous continuons par la visite de SCHWYTZ petite ville paisible au pied de deux pitons enneigés. Ceci dit mis à part la place centrale et son superbe hôtel de ville, il n’y a pas grand-chose à visiter.

Je me suis étonnée de ne voir aucune boutique vendant les très connus couteaux suisse, puisqu’ils sont encore fabriqués ici. Une terrasse avec une bonne pression, nous paierons 9 francs Suisse c’est quasi l’équivalent en euros.

10

Un arrêt pour un repas rapide pour reprendre des forces, prochaine la vieille ville de LUZERN, elle n’est pas très étendue et nous la découvrons en passant le pont couvert en bois pour atteindre la rive nord de la REUSS.

11

Sans faire les musées, nous préférons profiter du beau nous ferons le tour en une bonne heure. Et puis surtout nous avons envie de prendre le fameux funiculaire à crémaillère d’ALPNACHSTAD qui peut vous mener en une demi-heure au sommet du PILATE 2129 mètres, il effectue la montée la plus raide du monde, d’après le guide Michelin, pour ce mode de traction, des endroits ou il frôle 48 % en montée.

Grosse déception en arrivant au guichet, l’ouverture ne se fait qu’au mois de mai. Nous voilà reparti, pour les hauteurs, ENGELBERG station de ski ou estivale, au pied du TITLIS 3239 mètres, nous arrivons et cherchons une place pour la nuit, trop touristique, nous continuons et montons jusqu’à FLUELI petit hameau 1189 mètres d’altitude une vue superbe, imprenable, pas d’endroit pour stationner mais nous n’avons aucune envie de redescendre à ENGELBERG où il n’y a pas de place autorisé, ni de dormir dans un chemin de forêt sans aucune vue. Ici nous devons rester, il y a bien une auberge où nous voulons demander de dormir sur leur parking en contrepartie d’y manger, mais c’est fermé et à priori les propriétaires sont présents préférons ne rien demander plutôt que d’essuyer un refus et de redescendre

vue superbe tout autour de nous 

Nous trouvons un chalet en restauration et tout au début du chemin qui y mène, sans clôture, entouré de prairies, nous décidons d’y passer la nuit, espérons de ne pas nous faire chasser par les habitants des chalets avoisinants. Bonne nuit.

12

Mardi 14 avril 2015 : Nuit calme réveil à nouveau sur un paysage splendide le même qu’hier déguisé en celui du matin, il fait frais et le café avec ses bonnes grosses tartines que Guy nous a préparé nous réchauffent.

Nous retournons sur ENGELBERG, en fait le centre ville piétonnier n’a rien de particulier, c’est plutôt sa situation encaissée dans les hauts sommets qui lui donne se cachet. Les chalets se trouvent plus en dehors autour, ici surtout des boutiques et des hôtels.

Nous devons acheter du pain et là nous nous rendons compte du prix de la vie ici, pour 6 petits pains nous payons 7 euros environ, la folie, nous visitons une fromagerie un morceau de fromage, dégustation gratuite à volonté,


Nous craquons pour le Engelberg Rahmkäse 176 grammes soit une portion chacun 4, 90 euros, à ce prix la j’ai au moins dégustée une portion à moi toute seule dans la fromagerie PTDR.

13

Après une petite ballade d’une heure nous repartons pour BAUEN à une heure de route de là. Nous longeons le superbe lac d’Uri et nous trouvons nez à nez avec un tout petit village et son micro climat, les maisons sont bordées de palmiers, tulipes, primevères, au pied des montagnes.

Pour rejoindre la suite de notre circuit il nous faut passer par le col d’Oberalppass encore une bonne heure de route, nous sommes au départ de la montée, lorsque un panneau nous indique que le col est fermé. C’est très ennuyeux dans la mesure où les points de visites suivants sont après ce col.

14

Nous décidons d’attaquer par un autre flanc en retournant sur nos pas, environs 200 kilomètres de détour, nous n’abandonnerons pas. Visite de CHUR, un petit peu déçu par la description du guide Michelin, quelques ruelles piétonnes parsemées de maisons peintes nous ne nous y attardons pas.


Encore une heure de route pour arriver à DAVOS nous trouvons un parking dans les faubourgs, ici il y a encore de la neige, beaucoup de kilomètres aujourd’hui, sans trop de visite dommage par ce beau temps. Bonne nuit.

village de Surava sur la route
15

Mercredi 15 avril 2015 : Quel ravissement de se réveiller sous un soleil de plomb, des skieurs de fonds passent près de nous, c’est les vraiment les vacances. Nous prenons le train car le col est fermé, 38€ pour le camping-car et nous çà va !

16

Nous ne nous attardons pas à Davos, nous partons pour le château de TARAPS, situé sur un promontoire. Pas très loin se situe un point de vue à vous clouer sur place par sa beauté.

17

A contre cœur il fait si beau et la vue si belle nous quittons cet endroit pour la visite de ZUOZ, situé sur le versant sud ensoleillé de la vallée de l’INN.

Il est très agréable de s’y promener dans ses ruelles avec ses maisons patriciennes de plus ce petit village doit sa réputations de station climatique de plus de cent ans à son altitude 1750 mètres, son ensoleillement et à la pureté de l’air.

Protégé du vent du nord par la chaîne de l’ALBULA elle enregistre les plus hautes températures de la Haute Engadine. Pour en revenir à des choses plus concrètes, il faut charger l’appareil photo à Guy qui n’a toujours pas de chargeur sur l’allume cigare du camping car, alors à chaque fois c’est un resto pour le donner à charger sur du 220 volts……

Quelque part ce n’est pas trop dérangeant…….. hi hi. Nous trouvons dans ce village une pizzeria avec terrasse, une fois de plus nous sommes abasourdis par les prix, les pizzas sont à plus de 20 euros oui oui……… Nous prendrons une calzone chacun, la moins chère, bien servie certes, et une pression le tout pour une facture de 47 euros, sans oublier le pourboire pour le serveur qui nous à gentiment rechargé la batterie. Retour au CC stationnement possible sur parking de la gare.

18

Pour ST MORITZ boulevard d’hôtel plus luxueux les uns que les autres nous ne faisons pas d’arrêt, le diesel à 1.69FrS. Nous pensons nous promener le long du lac de SILS si beau, nous avons envie de prendre l’air les étapes sont si lointaines les unes des autres……


Dommage le lac encore gelée n’offre en tout cas du côté où ne passons aucun chemin. A quelques kilomètres de là nous entamons une descente incroyable pour retourner dans une autre vallée.



Nous remarquons une église et un vieux château au milieu de nul part, après quelques heures de conduite nous stationnons histoire de se dégourdir nos pieds et les pattes à Izzie …….. Nous devons nous trouver aux environs de Promontogno. (lieu dit Nosa-Dona)

Une petite montée de vingt minutes nous mène à l’église où le seul habitant nous ouvre gentiment les portes sans que nous ne lui demandions, nous grimpons aux ruines du château juste à côté, la vue est sympa. Retour au CC une petite heure en prenant tout notre temps.

19

Après c’est la galère, nous nous trompons de direction, nous retrouvons au lac de COME au lieu du lac de LUGANO, impossible de trouver une place pour dormir, de la circulation, essayons de trouver une place au bord du lac en se retrouvant dans des ruelles étroites ou nous avons du mal à passer, on se fait klaxonner, nous ne savons plus où nous sommes les villes se succèdent nous ne les trouvons pas sur la carte, normal vu que nous ne sommes pas au bon endroit. Nous finirons par trouver une place plus en hauteur près d’un terrain de sport. Une bonne promenade pour décompresser et une bonne nuit de sommeil.

20

Jeudi 16 avril 2015  : Nous démarrons de bonne heure, l’endroit ne nous plait pas, en fait nous sommes bien à côté d’une impasse mais de l’autre côté un lotissement, des voitures, des passants qui nous observent, nous ne sommes pas à l’aise.

C’est reparti pour 1H30 de route pour 60 kilomètres, l’objectif suivant MORCOTE, il fait 24 degrés, les palmiers, glycines, azalées sont en fleurs partout c’est le printemps avec un mois d’avance.

Nous aimons. Une bonne montée à travers les ruelles étroites pavées tout en escalier, nous mènent à SANTA MARIA DEL SASSO, avec une vue superbe sur le lac de LUGANO, de l’ancienne église, nous passons au baptistère décoration baroque rénové.

Nous redescendons vers le Parc Scherrer qui d’après le guide à été bâti par un négociant en textile passionné de voyages. On y trouve une végétation à priori exubérante cachant des pavillons exotiques comme la Casa Araba, le temple de Néfertiti, parmi d’autres ……..

Nous hésitons à le visiter, pour les campings caristes avec un toutou, ils sont acceptés, et en le longeant nous remarquons qu’il n’est pas très fleuri paradoxalement au village, mis à part les bambous, et autres végétations vertes…

21

Ce doit être un petit peu tôt dans la saison pour l’apprécier. Retour au CC, et départ pour le château de Montebello à BELINZONA un petit repas sur le pouce et c’est parti.

Il se nomme château, c’est une ancienne citadelle, le tout porte bien son nom. Un pont levis, un chemin de ronde une place centrale pavé, un donjon qui fait office de musée, le tout est attrayant. Nous ne visitons pas le musée, la météo prévoit de la pluie pour demain et le temps est de plus en plus nuageux.

22

Sur le lac les sommets enneigés se cachent ne laissant apparaître que leurs silhouettes. Nous désirons découvrir le plus de choses possibles avant que le temps ne se gâte. MADONNA DEL SASSO un sanctuaire perché au sommet d’un éperon ou en 1480 la Vierge apparut au frère Bartolomeo

A l’intérieur du couvent des chapelles renferment des sculptures de bois du 17ème siècle figurant des scènes religieuses. Depuis la terrasse de l’église une superbe vue sur Locarno et le lac Majeur, d’après le guide, pour nous la vue sera assez limité vu le temps.

Pour la première fois depuis que nous sommes en Suisse nous trouvons une aier pour camping car à 10 francs suisse avec aucune prestation, ni eau, électricité, vidange, rien. Nous préférons rester la pour la nuit n’ayant rien trouvé d’autre ou stationner plutôt que de galérer comme hier soir ou payer un camping deux fois voir trois fois plus cher. Bonne nuit

23


Vendredi 17 avril 2015 : Ce matin nous avons décidé de traîner, nettoyer le camping car, chercher de l’eau dans un petit parc qui se situe pas loin, quelques emplettes et la matinée est passée le temps est à la pluie. Direction le col du SIMPLON.

24

Petit arrêt en Italie plus précisément à RE où nous visitons le superbe sanctuaire la Vierge du Sang, il est bâti là immense au milieu d’un tout petit village loin de tout.

direction le Simplon 
25

nous sommes à 2005 mètres d’altitude il fait 12 degrés, une averse nous ramène au camping car, le brouillard tombe très vite. Nous restons bien au chaud dans le CC et bonne nuit.

26

Samedi 18 avril 2015  : Réveil le SIMPLON est dans les nuages, nous ne distinguons presque pas l’ancien monastère sur le parking du quel nous sommes stationnés. Il ne fait pas chaud environ 3 degrés à 7h quand Guy sort Izzie, avec quelques gouttes de pluie. Nous décidons de faire un tour à la vallée suivante le canton du VALAIS. Nous commençons par le point le plus haut GLETSH et visiterons tranquillement en redescendant la vallée.

Quelques kilomètres plus bas, nous sortons de cette poisse nuageuse, pour trouver de la pluie et puis lentement le soleil laisse entrevoir quelques rayons, pour laisser place à un beau temps, pour notre plus grand plaisir. Après une heure trente de route et à 6 kilomètres de GLETSCH,

un panneau nous indique que la route est fermée, sûrement enneigée. Nous sommes à OBERWALD 1368 mètres. Nous en profitons pour y faire un petit tour, ici des anciens chalets bordent le village, ce qui d’ailleurs à été le cas pour beaucoup d’entre eux dans la montée juste charmants et typiques.

Petit arrêt pour un petit repas à Munster, dans un snack, l’appareil photo à Guy a besoin d’être chargé à nouveau, un petit apéro, nous leur laissons le chargeur, visitons le village et sa superbe église baroque, retournons pour déguster un hamburger réchauffé au micro-onde, une pression, un verre de vin et 20 francs suisse. Ne râlons pas nous étions bien contents de les trouver de plus très aimables.

27

C’est parti pour RECKINGEN uniquement pour la visite de son église baroque soit disant une des plus belle du Val de Conche. Nous montons par le Val d’Anniviers, dans la montée en lacet à ST Luc l’horizon s’élargit enfin, il faut dire que je me suis accrochée plus d’une fois …….

28

A ce que j’avais sous la main…… tant la route était étroite pour un camping-car en particulier. Etape suivante le barrage de MOIRY, la vue est parait t’il superbe.

A nouveau l’itinéraire pour le barrage n’y est pas accessible, de toute façon nous avions du le prendre pour visiter GRIMENTZ environ 1570 mètres qui se situe juste avant, et qui possède un aire pour camping-car. EURO RELAIS. Elle est bien indiquée et nous trouvons facilement. Il possède une borne avec tout ce qu’il faut y compris l’électricité. Nous mettons tous nos appareils à charger. Il est bien placé nous avons une jolie vue, nous ne sommes qu’en milieu d’après-midi

Nous en profitons pour nous promener, dans Grimentz et ses quelques ruelles absolument ravissantes. Nous nous renseignons où montent les cabines téléphériques, que nous apercevons, en fait elles atteignent

les 2700 mètres d’altitude pour les domaines skiables avec une vue fabuleuse, des sommets atteignant jusqu'à plus de 4000 mètres comme la DENT BLANCHE 4357 de hauteur,il faut compter 72 euros pour nous deux, mais demain c’est fermeture de la station et elles sont gratuites, y compris le parking pour le camping-car, et les services proposés. Bonne nuit.

Dimanche 19 avril 2015 : Après une nuit agitée, il y avait un feu d’artifice et des animations pour la fermeture de la station, nous y aurions bien participé, mais nous n’avons vu aucun panneau signalant une telle soirée de festivités.

Réveil tardif nous prenons notre temps la première navette en téléphérique démarre pour neuf heures et elles se suivent toutes les vingt minutes, de plus le ciel est bien nuageux. Nous prendrons celui de 11 heures en 8 minutes nous voilà à plus de 1000 mètres de dénivelé… et dans les nuages, la poisse alors.

D’après les skieurs 150 mètres plus haut il fait beau, avec leurs portables ils nous montrent leurs photos, SUPERBE, nous ne nous décourageons pas il fait 3 degrés pas de vent, et nous nous sentons bien, une petite photo devant un panneau de la station à défaut d’autre chose.

à midi nous décidons de redescendre, de toute façon le billet est gratuit si le ciel se dégage nous pouvons y remonter. Rien de tel qu’un bon plat de gnocchis aux lardons, champignons, crème dans le camping-car, a priori le temps reste au brouillard dans les sommets.

Nous avons déjà une semaine de vacances derrière nous ensoleillée nous n’allons pas nous plaindre, c’est quand même avec un petit pincement au cœur que nous quittons cet endroit, personnellement je m’y sentais bien. La station de GRIMENTZ ouvre à nouveau début juillet nous pourrons y revenir tous les deux comme dit Guy ; là il faut songer à redescendre toute la vallée restons pragmatique, ça c’est tout lui hi hi.

29

Nous changeons à nouveau de vallée, et d’un seul coup d’un seul nous nous trouvons face aux Pyramides d’EUSEIGNE, absolument fabuleuses, elles sont préservées de la destruction par un chapeau rocheux, arrêt obligé pour quelques photos, de plus le beau temps est de retour

30

pour atteindre EVOLENE nous avons encore quelques kilomètre à parcourir. Une superbe vue sur la DENT BLANCHE nous attend de plus le village et ses anciens chalets est très agréable pour une promenade néanmoins très touristique. Nous pensions y passer la nuit, un panneau interdit………campeur, camping-car ou 500 FrS d’amende, nous fait passer l’envie d’y rester.

31

Nous redescendons la vallée, pour SION avec ses deux châteaux, nous ne trouvons pas d’aire CC pour stationner, continuons notre chemin via MARTIGNY, nous stationnons sur un parking de la fondation , Gianadda, je fais un petit peu la tronche, moi je préférais celui près du stade de foot plus calme mais payant.

De toute façon l’un ou l’autre ne sont destinés aux campings caristes comme partout. Nous nous installons il fait encore 17 degrés à 19h néanmoins un petit vent frais nous oblige à fermer la porte et nous calfeutrer dans notre petit chez nous. Bonne nuit.

32
32

Lundi 20 avril 2015 : Finalement le parking s’est révélé très calme. Le temps nuageux va vite se remettre au beau, nous voilà partis pour les mines de sel de BEX, plus de 300 ans et encore en fonctionnement. Dommage fermé le lundi.

33

Nous continuons pour la station bien connue de GSTAADT, où beaucoup d’artistes y ont leur modeste chalet…….. Un petit tour, dans les rues bordées de beaux chalet, et les boutiques où l’on retrouve les plus grandes marques, c’est attrayant.

Nous y consacrons une demi-heure pour en faire le tour. C'est pas notre monde, nous poursuivons notre route.

34

Ensuite un pic nique avec une vue imprenable au détour d’un chemin, direction Moléson près de Gruyères.

Nous rejoignons GRUYERES, où Guy à prévue la visite d’une fromagerie que nous ne trouvons pas, il y en a bien une autre mais nous passons au point info touriste, qui nous dit que celle-ci est fermée, ce n’est pas la saison les vaches ne sont pas encore dans les prairies et pas de fabrication de fromage

il faut attendre qu’elles aient de quoi se nourrir naturellement. En contrepartie nous arrivons dans une impasse au pied des montagnes, avec des grandes prairies, une bonne promenade avec Izzie s’impose. Retour au camping-car. Nous passons devant une fromagerie qui me parait bien industrielle, nous nous y arrêtons, une immense boutique et une visite avec audiophone, nous n’achetons rien, et ne visitons pas.

Une chose nous intrigue depuis que nous sommes dans la région nous voyons partout meringues crème double, nous nous demandons si elles sont salées avec du fromage ou sucrées , dans la fromagerie industrielle 8,50 francs suisse la portion dans leur restaurant, tant qu’a faire autant exploiter le touriste jusqu’au bout.

Nous visitons GRUYERES, une petite montée et nous voici sur une rue pavée, avec des terrasses, des boutiques, et toujours une très belle vue, qui mène au château. Nous entrons dans une épicerie qui fabrique la fameuse crème mystérieuse.

Nous partons pour un petit coin au calme pour dormir. Le lac de Gruyères nous parait sympa, au bout d’une heure de petites routes, de détours par des tous petits chemins espérant trouver un endroit tranquille, nous abandonnons, de toute façon il est quasiment à sec et n’a pas grand intérêt. Nous retournons sur nos pas et trouvons à BOUC, un petit emplacement en forêt où nous sommes très bien un petit peu ras le bol de tourner en rond. Bonne nuit

35

Mardi 21 avril 2015  : Nous nous réveillons bien tard il est presque 9h, l’endroit est calme et nous avions besoin de sommeil. Il fait froid le soleil ne commence qu’a pointer le bout de son nez. Nous descendons au bord du lac LEMAN, pour le château de CHILLON.

Bâti sur un éperon rocheux nous l’apercevons des hauteurs, nous stationnons à quelques centaines de mètres, un chemin longeant le lac nous y conduit, la vue est fabuleuse et il n’y a pas trop de touriste, c’est vraiment très agréable, ombragé.

Nous nous arrêtons devant l’entrée la billetterie se situe avant de pénétrer dans la cour, il fait si beau que nous n’avons pas envie de passer plus d’une heure à visiter l’intérieur.

36

Retour au camping-car par notre petit chemin. Nous montons au col de SONLOUP 1149 mètres d’altitude, en passant par Les Avants, par une petite route étroite où nous craignons sans arrêt de croiser une voiture.

Nous y arrivons après quelques marches arrières pour trouver un endroit pour laisser passer d’autres voitures oui oui nous ne sommes pas les seuls touristes, entre autre un camion poubelle qui prenait la route à lui tout seul, heureusement les gars nous ont aidé à reculer jusqu'à un point où l’on pouvait passer mais alors tout juste, galère. Seulement ça valait vraiment le coup une vue superbe sur les rochers de NAYE, les DENTS DU MIDI, et les ALPES SAVOYARDES, une petite promenade s’impose.

37

Redescendons par l’autre flan de la montagne beaucoup plus praticable mais sans vue d’exception. Visite du village viticole de RIVAZ au bord du lac, au milieu des vignes, cela va de soi. Très beau de loin avec le lac, les sommets enneigés, une fois de plus une route entourée de murets où là il est carrément impossible de croiser une voiture, nous stationnons beaucoup plus haut et descendons à pied. Le village est charmant de part sa situation, mais une fois à l’intérieur il n’a rien de particulier, comme il fait beau et que la vue est superbe nous apprécions.

Au retour mon genoux bloque impossible de remonter Guy cherche le CC pour me récupérer au village de mon côté je vérifie qu’aucune voiture ne monte, au bout d’une dizaine de minutes le voilà OUF.

38

Mercredi 22 avril 2015  : Départ pour la promenade le SAUT DE BROT, un vieux pont, là où les gorges de l’Areuse sont les plus serrées. Nous longeons la rivière dans la forêt avec une très belle vue sur les falaises. Le parcours dure deux heures AR, pas très dur, très agréable.

39

Retour au camping-car, il nous faut visiter les gorges d’en haut. Nous mettons environ une heure pour atteindre La ferme du Soliat, (1386m) de là nous sommes à dix minutes de marche pour la vue sur les gorges de l’Areuse, le site de Creux du Van, avec une vue imprenable jusqu’au lac de Neuchatel,

le beau temps est avec nous, nous poussons la marche un petit peu plus haut environ une bonne demi-heure et là vu sur les Alpes et ses sommets enneigés. Nous y consacrons du temps, ici on se sent bien

40

Retour au camping-car pour le lac de THUN deux heures de route. La vue en arrivant sur le lac est superbe des sommets de plus de 4000 mètres s’offrent à nous et toujours ce ciel si bleu azur…

Petit arrêt au château de SPIEZ, quelques photos, et nous prenons la montée pour KANDERSTEG, seulement nous cherchons un arrêt pour la nuit bien avant, une fois en hauteur tous les chemins mènent à des propriétés privés et c’est la galère.

Près du lac à côté d’un terrain de foot nous trouvons un parking, pas loin d’une route qui nous à l’air très bruyante mais bon pas envie de prendre des heures à trouver un endroit tranquille ce soir. Nous nous posons une boite de conserve de tartiflette avec une salade verte sous vide, il y a des soirs comme ça ou rien ne va comme on voudrait. Bonne nuit.

41

Jeudi 23 avril 2015 : Réveil, nettoyage du camping-car et départ pour LAUTERBRUNNEN 796 mètres, petit village pittoresque, nous avons le choix entre prendre le train et monter à WENGEN superbe village typique 1274m inaccessible par la route en toutes saisons pour 26FrS Suisse, ou visiter la cascade glaciaire pour 23 FrS

Nous optons pour la cascade Trümmelbachfälle. Dix points de chutes d’eau provenant de trois glaciers différents. La particularité est qu’elles se trouvent l’intérieur de la montagne, deux cent mètres de dénivelés. Les premiers cent mètre se font en ascenseur ou à pied…

Nous choisissons l’ascenseur cause de mon foutu genoux. Par une galerie creusée dans la roche nous continuons les cent mètres suivant à pied par des escaliers. Impressionnant le débit peut atteindre 20 000 litres à la seconde,

la cascade a formé au travers des années de nombreuses cavités, le bruit est tel que nous n’arrivons pas à nous parler. Au sommet nous sommes toujours à l’intérieur et devinons le jour au travers d’une crevasse.

Nous redescendons le tout à pied, avec une superbe vue sur la vallée au niveau 3 de la cascade, très belle visite, pour ceux qui sont tentés pensez à prendre une veste ! (Virginie en Te-shirt)

Nous y avons consacré environ une heure, retour au camping-car où Izzie nous attend avec impatience, nous lui devons un instant de défoulement que nous lui offrons dans une vaste prairie, qui fera office d’un petit repas sur le pouce à STECHELBERG 910m, le bout de la vallée.

42

Prochaine étape GRINDELWALD, totalement sous le charme, une station touristique, très animée où les boutiques et restaurants sont encore ouverts ; encaissée au pied de sommets atteignant les 4000 mètres voir plus encore…

Nous nous offrons une petite promenade dans la ville, où nous craquons pour quelques grammes de chocolats de différentes sortes, 6, 90 francs suisse pour les 100 grammes achetés, nous le dégusterons ce soir.

une carte postale souvenir ... 

Rien de tel qu’une bonne pression bien fraîche en terrasse, avant le retour au camping-car. Il n’est que 16h et l’endroit ne nous plait pas vraiment presque au centre-ville.

Nous descendons au lieu-dit GLETSCHERSCHLUCHT, et trouvons un parking devant un hôtel fermé. Très belle vue sur Grindelwald, et comme tous les soirs un bon repas chaud. Bonne nuit.

43

Vendredi 24 avril 2015 : C’est un parking d’un côté et chantier à la fois, nous sommes réveillés tôt par les personnes y travaillant. Il fait beau nous nous levons de bon cœur, les vacances se terminent et nous partons pour, le village d'Iseltwald,

le château d’OBERHOFEN, une petit promenade dans le village nous y amène, dommage trop près pour le voir dans son ensemble comme sur les photos du guide ; l’endroit est néanmoins superbe, vue sur le lac de Thun et l’Oberland Bernois.

44

Trois petits tours et s’en vont… pour les gorges d’AAERSCHLUCHT, presque en bout de vallée elles sont les curiosités à voir, l’entrée est pour nous 16 euros plutôt correct comparé à ce que nous avons payés depuis notre départ.

L’ensemble est superbe un parcours de 3km AR, dés l’entrée nous arrivons sur la partie la plus étroite des gorges, particulièrement impressionnantes avec leurs falaises verticales allant à environ 200 mètres de haut

45

Juste après Interlaken, nous entendons la roue arrière chanter très fort. Virginie sent une odeur de brûler. Je m'arrête en face d'un camping, la roue fume énormément. Le diagnostic est vite fait, nous avons un problème de roulement à l'arrière.

Nous laissons refroidir et appelons Mondial Assistance, très difficile à avoir en ligne, il est 13H. Après moult palabre, Mondial Assistance nous paie 153€ pour remorquer le CC jusqu'à un garage et le remorqueur nous demande 650€. Il est vendredi après-midi, plus de garage ouvert, pas de pièces de rechange ...

Nous garons le CC

dans le camping 6FrS par jour, Guy Démonte le moyeu sur place pour l'emmener chez nous, nous reviendrons lors d'un pont du mois de Mai pour réparer sur place ...

Conclusion : merci à Francine et Philippe la sœur de Guy et notre beau-frère qui viennent nous chercher samedi matin depuis Mulhouse et nous prêtent leur voiture pour rentrer chez nous.

46

La Suisse a de superbes paysages, nous avons eu de la chance avec le temps, météo très clémente.

La Suisse est peu adaptée aux CC surtout en inter saisons, les campings ne sont pas ouverts ou très peu, le camping sauvage est interdit, nous n'avons pas eu de problèmes !

En Suisse, tout est trop propre. Impossible de laisser courir le chien, vous trouverez des distributeur de sacs canins partout ... les toilettes sont payantes partout, dans le plus petit village le parking est payant ...

Le gasoil est cher entre 1.53 et 1.69 Frs / litre, en France 1.20€ au même moment. Pour info avril 2015 1€=1.01Frs.

La vie y est très chère, trop chère pour nous français, clairement les suisses (alémaniques) préfèrent les touristes chinois aux camping-caristes français qui ont des budgets limités.

La Suisse est un pays fédéral, les règles varient d'un canton à l'autre, l'accueil aussi. La Suisse mérite le détour, mais en comparaison l'Autriche juste à coté, est beaucoup plus accueillante et bien moins chère.

La Suisse est à l'image de Davos, Gstaad ou Saint-Moritz : très accueillante pour les riches et pas très conscient qu'il existe des moins riches qu'eux .. Dommage c'est si beau !