"Tout ce que vous avez à faire, c'est de décider de partir et le plus dur est fait" Virginie & Guy & Izzie (le toutou) et notre camping-car !
1

Nous ferons d'abord un passage dans les Dolomites italiennes pour direction le ferry à Livourne pour la Sardaigne.

Nous ne connaissons pas les Dolomites, c'est aussi une découverte :

pour lire les étapes dans les Dolomites : cliquez ICI


pour mieux nous connaitre : cliquez ICI

pour voir tous les voyages de Virginie & Guy : cliquez ICI.

N'hésitez pas à me demander par mail la liste des POI TOMTOM ou autres GPS !

2

MARDI 15 AOUT

Après une nuit agitée par les quais d’embarquements, nous déjeunons à là hâte pour rejoindre notre file devant le Ferry départ à l’heure prévue à nous la SARDAIGNE !

Nous passons notre temps sur une chaise longue à admirer la mer, et profitons du soleil, du vent, nous sommes bien.

sur le ferry 
3

Arrivée à 14h30, la Sardaigne se dresse devant nous avec ses montagnes en arrière plan et sa mer turquoise. Nous retrouvons nos amis à Olbia. Une petite promenade à OLBIA avec sa rue commerçante et ses vendeurs de camelots.

4

A une quarantaine de kilomètres nous nous arrêtons sur un parking à SAN TEODORO tout est calme, bonne nuit.

plein de monde sur la plage, on est le 15 août  

MERCREDI 16 AOUT

nous partons de bonne heure et nous profitons pour nous arrêter sur une première plage pour goûter les plaisirs de la mer.

5

A la sortie sud de cette ville se trouvent toute une série de carrières de marbre activement exploitées.

6

nous sommes trop tôt, le site nuragique est encore fermé . Ce village date de l’âge du bronze moyen soit environ 1500 ans avant JC ; il a été construit par des peuples autochtones dont on ignore l'origine. Tant pis !

7

nous pensions avoir une belle vue en montant sur le Ortobene, mais il n'y a qu'un radar au sommet, on découvre à peine Nuoro, cette montée n'a pas d'intérêt. D'autre part c'est difficile de faire des photos de paysage car il fait déjà trop chaud, la brume envahie tout !

8

Visite d’ORGOSOLO très touristique, mais vaut le détour, anciennement repaire de bandits, il est surtout connu pour ses célèbres fresques murales. Paysans et pasteurs défendaient alors leurs terres contre les menaces d’expropriation, ils nourrissaient contre l’état un très fort sentiment libertaire dont les murs du village leur servi de terrain d’expression. Ces fresques colorent toujours les ruelles du bourg et entretiennent encore de nouvelles expressions socio-politiques.

dommage de ne pas comprendre l'italien ... 
9
environs de Dorgali 

Après une chaude journée en montagne nous redescendons en bordure de mer, arrivons à 16h30 à CALA GONONE. Bien entendu tout est plein, nous trouvons refuge dans un camping pour camping cariste, à 30 euros la nuit, situé en hauteur de la ville nous descendons à pied pour réserver nos billets bateau et visite d’une grotte pour 23 euros par personne afin d’être surs d’avoir une place pour le lendemain

Nous remontons au camping en TUK-TUK petite mobylette avec deux sièges à l’arrière, pour 7 euros quelle arnaque! Une bonne pizza au snack du camping. Bonne nuit.

JEUDI 17 AOUT

Nous comprenons à force d’explication italien-français qu’il y a une navette pour chaque hôtel, camping etc., il suffit de demander ils nous descendent au port pour 1 euros par personne et pour remonter il suffit d’appeler le camping qui vient vous rechercher à l’endroit demandé.

possibilité de louer un zodiac 

Le bateau démarre à 10 h comme prévue via les grottes BLUE MARINO où vivaient autrefois bon nombres de phoques mais exterminés par les chasseurs. Il faut compter ½ h de navigation le long de la côte, 1h pour la visite à pied de la grotte environ 2 kilomètres, pour nous elle n’excelle pas par une splendeur quelconque ; et à nouveau 1/2 h de navigation pour le retour au port de CALA GONONE.

BLUE MARINO
10

Retour au camping car où nous flânons et préparons le planning. Il faut également vider les eaux grises, remplir d’eau, nous ne pouvons sortir du camping de suite, la grille est fermée de 12h30 à 14h30 pour la tranquillité des campings caristes. Les grilles ouvrent nous démarrons prochaine étape à 70 kilomètres en 1h40 dit le GPS.

. Nous longeons la côte sans la voir, comme nous passons par l’intérieur du pays, bien nous a pris nous avons droit à de superbes panorama et de plus la route est bonne et large.

au loin les gorges  : Le canyon le plus profond de l'île et l'un des plus profonds d'Europe
11

Nous arrivons à la plage de FOXCILIONE à côté de TORTOLI où nous trouvons un parking en bord de mer. Nous nous acquittons de la somme habituelle de 10 euros pour y passer la nuit.

12

VENDREDI 19 AOUT

Ce matin petit déjeuner dans l’herbe dans ce parking vide mis à part les 3 autres campings car restés là. Dire que d’ici une heure ou deux il n’y aura plus une seule place de libre…….. On s’offre une baignade rafraîchissante sur une plage rien qu’à nous.

. Départ 9h30 il fait déjà 29 degrés, nous gagnons le CAP FERRATO à 11h, il faut marcher 2 kilomètres pour l’atteindre, nous capitulons sous la chaleur et préférons l’admirer depuis la plage de galets.

13

Une bonne grappe de raisins pour Guy et deux pêches pour moi et nous voilà partis pour la COSTA REI. Depuis notre arrivée en Sardaigne nous n’avons trouvé que très peu de choses à visiter, nous profitons donc beaucoup de farniente cette année.

14

Au CAP CARBONARA superbes vues, nous continuons à longer la côte les plages se suivent dans des criques vraiment très belles, mais surpeuplées, impossible de se garer pour en profiter, ceci dit avec le monde ce n’est pas vraiment tentant.

accès aux plages impossible de se garer ... 

Nous finissons par capituler et nous arrêter dans un camping en bord de mer pour profiter un petit peu il est déjà 16h30 et en avons assez de faire de la route. Nous payons 39 euros ce n’est pas donné, animation avec un groupe folklorique dans la soirée. Bonne nuit.

15

DIMANCHE 20 AOUT

Beau temps habituel il fait 29 degrés il est 10h. Nous visitons CAGLIARI en petit train 8 euros par personne, durée 1h. C’est un village tout en hauteur arrivé au sommet nous avons une pause de 15 minutes pour faire quelques photos de la cathédrale et d’un beau point de vue sur la ville.


Nous flânons ensuite dans les ruelles du bas et nous offrons un repas calamars frits sur une petite terrasse, ensuite promenade le long du port de plaisance et une petite glace, après tout c’est les vacances ...

16

Retour au camping car stationné au parking près de la gare et tout à côté de la vieille ville. Nous continuons vers UTA où se trouve le sanctuaire SANTA MARIA charmante petite église romane.

17

Nous descendons vers la pointe Est à environ une soixante de kilomètres de là nous y arrivons aux environ de 17h NOVA PULA, après plusieurs tours de parkings nous trouvons enfin une place juste à côté de la plage. Une baignade s’impose, nous restons longtemps avant de rejoindre le camping car pour une bonne nuit.

marais salan

LUNDI 21 AOUT

Depuis le parking nous allons visiter le site archéologique DI NORA entrée 7,50 euros par personne guide obligatoire en italien et français durée de la visite 1h30 environ. Première ville phénicienne-punique de Sardaigne.


lever de soleil, déjà du monde à la plage 
18

Un petit repas sur le pouce dans la chaleur de notre camping car et nous prenons le chemin de TORRE CHIA. Visible depuis toutes ses plages CHIA doit sa popularité à la clarté de ses eaux qui baignent la côte, les vues sont paradisiaques, les criques nombreuses mais prisent d’assaut.

SANT ANNA ARRESI, plage, le parking 10 euros pour la nuit. Comme toujours plein toute la journée et rien que pour nous la nuit, au moins nous dormons au calme. Bonne nuit

19

DIMANCHE 22 AOUT

Départ avant 8h obligatoire, il fait beau. Arrêt à la Santa Maria di Monserrato

Nous passons le pont qui nous mène à l’île de SANT’ANTIOCO, et surtout au CAP SPERONE tout au sud de l’île, une falaise qui offre une vue sur des îlots lointains. Une belle promenade sur le promontoire et au détour d’un rocher une crique accessible à pied où nous sommes seuls au monde, et là pur bonheur à se baigner dans une eau turquoise. Nous partons à regret de cet endroit fabuleux.

village de vacances abandonné
eaux limpides 

Nous visitons SANT’ANTICO au nord de l’île, une belle place, un long boulevard ombragé, et un petit port de plaisance rien qui ne mérite vraiment le détour, mis à part la bonne gélatina que nous nous sommes offerte à cause des grosses chaleurs…

20

Nous ressortons de l’île via MONTE SIRAI à une vingtaine de kilomètres où se trouve un site archéologique que nous ne visitons pas nous n’avons fait le chemin uniquement pour les paysages.

Retour vers la plage de FUNTANAMARE

21

arrêt parking à NEBIDA minuscule village qui s’allonge sur une terrasse naturelle en surplomb sur la mer.

Le petit parking se calme après le coucher de soleil que beaucoup de touristes viennent admirer d’ici. Bonne nuit.

MERCREDI 23 AOUT

Promenade matinale, nous contournons l’immense falaise qui surplombe la mer c’est absolument SUPERBE. Nous allons plus vers l’intérieur du pays où se trouvent les anciens villages miniers. Nous en voyons à l’abandon tout au long du chemin; elles servaient à extraire zinc, plomb ou argent.

22

Nous commençons par une des plus connues celle de BUGGERRU, les galeries HENRY. Nous trouvons difficilement à stationner puis y montons à pied, pour nous retrouver devant une grille fermée. Au retour nous passons devant l’office du tourisme qui nous dit qu’elles sont fermées le mercredi. Nous nous contentons de faire des photos des anciens lavoirs.

23

Petit retour vers la mer pour le CAPO PECORA et une baignade rafraichissante au milieu de ses roches polies et ses eaux turquoise.

24

Nous nous dirigeons vers l’intérieur du pays environ une heure de route pour les mines de SAN GIOVANNI, nous arrivons à 14h et là pour notre grande déception, elles sont fermées l’après midi, de plus la petite rue qui y monte est en cul de sac, nous reculons sur 1 kilomètre pas de possibilité de tourner. Nous tentons celles de MONTEPONI qui celles ci sont en ruines mais on s’en contentera, elles sont fermées. Nous abandonnons les mines. Pour la prochaine étape à 50 kilomètres le GPS nous donne 1H57 pour les parcourir.

25

Nous faisons un petit arrêt au site archéologique d’ANTAS temple romano punique et les vestiges……. Tas de cailloux d’un ancien village nuragique. Entrée 4 euros/personne visite libre. La chaleur est vraiment très oppressante. Nous ne trouvons pas de point d’eau pour remplir le camping car.

26

Arrivons à PISCINAS à 17h30 après environ 4 kilomètres de piste où nous nous faisons chahuter dans tous les sens, nous avons mal au cœur pour le camping car. Au bout un parking ou nous payons 10 euros pour pouvoir y passer la soirée et y dormir

route d'accès difficile en CC 
superbe coucher de soleil 

PISCINAS est connue pour ses dunes, la plage est immense. Nous sommes un petit peu déçus les dunes couvertes de buissons se confondent avec le paysage. Néanmoins nous y passons la journée à se reposer. Soirée calme il fait chaud, bonne nuit.

27

Vendredi 25 AOUT

Petit arrêt à Villamar

Comme toujours dans ces parkings le départ doit se faire avant 8h, le temps est au beau fixe. Nous avons 70km à parcourir nous mettons 2h, des kilomètres de paysages agricole avant de retrouver les montagnes. BARUMINI visite du site nuragique SU NURAXI, datant de 1500 avant Jésus Christ, visite guidée obligatoire en anglais ou italien, durée 1h prix 7euros/personne.

La structure en blocs basaltiques, en forme de tour est particulièrement bien conservée, en son centre un puits très profond dont on ne s’explique pas comment il a pu être défini qu’il y avait de l’eau à cet endroit précis. L’agglomération comptait environ 200 cabanes. Exceptionnel du point de vue des scientifiques, dont cette civilisation n’ayant laissé aucun dessin sur les murs ou autres détails explicatifs sur leur vie, reste mystérieuse. La vue sur un paysage dépouillé d’arbres, qui encadrent les formes particulières crées par le plateau de la GIARRA DI GESTURI.


Nous voulons voir ensuite les chevaux sauvages, le cavallino sardo, une race de chevaux de petites dimensions, dont il n’existe pas d’autres troupeaux en Italie, mais pour les rencontrer il faut faire une randonnée dans la vaste réserve naturelle, ce que mon genoux ne nous permet pas.

28

FORDONGIANUS air pour camping car payant sympa à côté des thermes romains que nous visitons ainsi que la CASA ARAGONESE un petit peu plus loin dans le village visite ……… deux pièces……. Comprise dans le prix d’entrée du site. Un petit tour dans le village où trônent de nombreuses statues.

29

A une vingtaine de kilomètres SANTA GIUSTA une superbe basilique romane datant du XIème siècle les colonnes et les chapiteaux viennent des sites romains voisins.

30

Nous arrivons en soirée à la plage d’IS ARUTAS, composée de quartz en grains translucides où après avoir essuyé la chaleur torride de la journée nous profitons d’une bonne et longue baignade. Ce soir je cuisine sardenois s’il vous plait..

Des sortes de gros gnocchis fourrés au fromage un régal. Nous avons droit au coucher du soleil depuis le camping car. Le parking est payant de 8h à 20h nous n’aurons donc pas à payer cette fois ci. Bonne nuit.

31

SAMEDI 27 AOUT

Départ 8h via CABRAS un gros bourg de pêcheurs, il se trouve au bord du lac qui porte le même nom. Nous stationnons facilement près de la jolie basilique avec son intérieur en marbre, elle vaut le détour. Nous en faisons le tour c’est agréable avec le lac.


Ensuite nous cherchons l’ancien coin des pêcheurs et les fumeries où le poisson séchait. D’abord grosse galère pour sortir de CABRAS, des rues à sens unique, des voitures garées de tous les côtés, je suis obligée de sortir du camping car pour guider Guy, sur toute la longueur des ruelles, sans oublier les angles droits où nous passons au centimètre près. Au bout du compte nous ne trouvons pas le coin des pêcheurs, il faut dire que nous sommes stressés et n’avons qu’une envie sortir de cette petite ville.

32

Comme nous avons fait le tour de ce qu’il y a à visiter dans le coin ce sera après midi plage IS ARENAS, parking gratuit où nous dormons.

33

DIMANCHE 27 AOUT

Nuit agitée par l’animation tardive d’un camping voisin. Pour ce matin nous partons pour la visite de SAN SALVATORE à 23 kilomètres, c’est un village qui n’est plus habité, mais encore entretenu, qui a servi au tournage pour plusieurs films westerns spaghettis durant les années 1960, c’est vrai qu’avec un petit peu d’imagination on s’y croirait, quelques ruelles, une église, une place il n’est pas très grand mais agréable de s’y promener.

on pourrait se prendre pour des cow-boys 
34
34

A SAN ‘ARCHITU une petit crique entourée de rochers d’où certains plongent insouciant…. L’eau est si limpide que nous distinguons les failles profondes entres les rochers sous l’eau. Nous n’y restons le temps de nous rafraîchir. Nous nous offrons un repas sur une terrasse panoramique à STE CATHERINE, il est tard et n’avons pas envie d’une boite de conserve, ou d’une tartine de fromage accompagnée de ses tomates…

35

Nous passons ensuite à CUGLIERI sans nous arrêter RAS et à Santu Lussurgiu où nous faisons un arrêt le temps de faire des photos. Nous y trouvons de l’eau pour remplir le camping car face au supermarché PAM si ça peut aider d’autres camping caristes à cours d’eau comme nous.

CUGLIERI 
36

Pensons nous arrêter à la plage de BOSA, mais trop de touristes impossible de se garer,

la marina de Bosa 

nous trouvons un emplacement à environ 6 kilomètres dans les falaises où nous assistons à un superbe coucher de soleil sur toute la côte. Bonne nuit.

restaurant de la soirée
vue mer
vue de Bosa à notre arrivée 

LUNDI 28 AOUT

Ce matin nous sommes relativement matinaux nous voulons visiter la vieille ville colorée de BORSA et son château…… transformé en musée…… avant qu’il ne fasse trop chaud. Nous flânons dans ses ruelles étroites aux maisons colorées qui nous rappellent bien que nous sommes en Italie, quel charme. Nous montons au château, il n’ouvre qu’à 10h nous sommes bien trop en avance pour attendre, nous redescendons, passons par d’autres ruelles avec des commerces, des terrasses où nous prendrons un super cappuccino.

vue sur la marina depuis le château
château
maisons très colorées 
37

Retour au camping car via Tinnura petit village où beaucoup de maisons sont couvertes de très belles fresques décrivant les activités rurales locales

Sur le trajet arrêt à la charmante chapelle romane du XIIème siècle construite au milieu de nulle part, dommage qu’elle soit fermée, sur les panneaux extérieurs nous voyons qu’elle est décorée d’anciennes fresques.

paysage désertique
38

Direction la nécropole SAN ANDREA hypogées creusées dans la falaise de trachyte datant de 2400-1800 avant Jésus Christ. Visite guidée obligatoire uniquement en italien 6 euros/personne pour une ½ heure.

A Bonorva, gros bourg agricole animé, nous prenons la SP 43 pour aller visiter quelques km plus loin la Nécropole San Andrea Priu. hypogées creusées dans la falaise de trachyte vers 2400 - 1800 avant JC appelées aussi Domus de Janas (maisons de fées) et servant de tombe aux populations locales à l’époque nuragique. La plus grande d’entre elles a ensuite été transformée en église paléochrétienne puis byzantine, utilisée jusqu’au XIVème siècle.

Nous décidons de ne pas la faire de toute façon nous ne comprenons rien en italien et pensons que nous avons vu l’essentiel de l’extérieur.

39
39
Alghero

ALGHERO

La prochaine étape se trouve à 90 kilomètres, le temps est nuageux, le soleil voilé, il fait 38 degrés. Nous arrivons au camping LAGUNA BLUE 26 euros près de la plage et à 4 kilomètres d’ALGHERO que nous voulons visiter demain. Nous réservons deux vélos électrique pour tester et éviter le stress du stationnement etc…nous nous installons et place à la baignade, petit repas frais et bonne nuit

MARDI 29 AOUT

Départ 9h via ALGHERO c’est un vrai plus, l’effort pour les petites montées avec le vélo électrique aucun effort, on en redemande…….. Nous parcourons la vieille ville animée et commerçante à pied, l’église SAN FRANCESCO ave c son intérieur en marbre et sa façade si sobre, longeons ses remparts avec la vue sur CAPO CACCI, le petit port d’où l’on peut aller visiter les grottes DI NETTUNO très connue.

Ici beaucoup de corail dans les magasins à ce qu’il parait il est d’une remarquable qualité et sa seconde spécialité locale la langouste également d’une très grande qualité grâce à la richesse et forte salinité de l’eau … Nous n’aurons pas l’occasion d’en déguster. La vieille ville n’est pas très grande mais très agréable de s’y promener. Retour au camping dans l’après midi, lecture, farniente après l’effort, le réconfort. Bonne nuit.

40

MERCREDI 30 AOUT

Départ après un petit nettoyage du camping car, il y a du sable partout. Nous parcourons quelques kilomètres histoire de remplir les placards et le frigo, et de faire le plein. Le diesel est affiché à 1,34 euros ce qui est un prix raisonnable en Sardaigne, Guy va pour se servir et payer avec la carte, un employé le retient nous fait le plein s’occupe du paiement carte et nous le facture à 1,49 euros cher le service, exagéré, contrariés nous nous promettons de ne plus nous faire avoir. Nous arrivons sur une petite falaise surplombée d’une tour génoise et trouvons une place pour se baigner dans les rochers ; entre Alghero et le Cap Caccia. L’eau est turquoise mais attention aux oursins.

Nous y passons l’après midi et restons sur le parking gratuit pour la nuit

41

Départ 9h l’étape suivante est à environ 40 kilomètres, les mines d’argent d’ARGENTIERA, les anciennes maisons de miniers et la mine sont en ruines, un début de travaux à l’abandon, une petite plage de graviers, une terrasse, nous y faisons un petit tour mais il n’y a rien a visiter

42

STINTINO, promenade le long du charmant petit port où pour la première fois nous essuyons une petite averse il faut dire que le temps est lourd et orageux. Nous nous arrêtons plus loin sur un immense parking gratuit d’où l’on voit la mer c’est la fameuse plage des Salines recouverte de fin gravier de marbre et ses eaux limpides.

Nous attendons la fin de l’averse dans le camping car puis promenade sur la plage. Nous dormons sur le parking bonne nuit.

43

VENDREDI 1er SEPTEMBRE

Après avoir essuyé un orage une bonne partie de la nuit, le temps est à nouveau au beau fixe à notre réveil. Il est 9h et la température extérieure est de 24 degrés tout à fait supportable. Nous prenons la direction de MONTE D ACCODDI pour la visite du site archéologique. Visite sans guide, entrée 3euros par personne. Un seul monument, une sorte de terrasse, entourée de gradins. Erigé au début du IIIème millénaire avant Jésus Christ par une civilisation pré-nuragique dont on ne sait pas grand-chose. Ne vaut le déplacement que si l’on est intéressé par ces mystérieuses civilisations.

SANTA TRIGNITA DI SACCARGIA, au milieu de paysages arides, l’église apparait soudain somptueuse avec son style roman, pisan. L’édifice tel qu’il est a été restauré en 1903, construite en alternant des bandes de calcaire blanc et de lave basaltique foncée. Elle faisait partie autrefois d’un grand complexe monastique dont il reste peu de choses. L’entrée de l’église 3 euros/personne, très sobre avec des fresques représentant la vie du Christ. La sortie se fait par la boutique.

Au milieu de la campagne l’église SAN PIETRO typiquement pisane que nous ne verrons que de loin, il faut tourner à angle droit pour y accéder par un petit chemin, ce qui est impossible avec notre camping car.

44

CASTELSARDO superbe village perchée sur un rocher qui surplombe la mer. Nous nous promenons dans ses ruelles animées, très agréable, montons à son château. Spécialité de cet endroit : la vannerie

La chaleur est à nouveau de retour plage ISOLA ROSSA où nous passons le reste de l’après midi, le vent se lève et de très grosses vagues rendent la baignade interdite.

45

SANTA THERESA petite ville farouchement hostile aux campings caristes, accès interdits partout, nous ne pouvons même pas emprunter la route qui conduit au CAPO TESTA et comme nous avons lu dans un forum elle ne vaut ni notre attention ni nos éventuelles dépenses.

Nous pension dormir au cap, du coup il est tard et nous n’avons pas de solution de repli, nous roulons des kilomètres il fait nuit, avant de trouver un air de camping car pas génial à PORTO POLLO. Bonne nuit.

46

SAMEDI 2 SEPTEMBRE

Départ 8h avant l’ouverture des caisses. Nous ne sommes plus qu’à 26 kilomètres d’Olbia pas très loin de notre point d’arrivée et de départ.

Le ferry est prévu pour jeudi, nous rebroussons chemin et trouvons un camping La Tortuga à VIGNOLA 37 euros la nuit. Nous y trouvons tout le confort, situé en bord de mer sur la superbe CALA VALL’ ALTA nous décidons d’y passer tranquillement le weekend.

tempête 

Comme avait prévu la météo des vents forts ont soufflés, la mer était déchaînée, nous avons remplacée la baignade par la promenade c’était très joli, mais pas question de se mettre en maillot de bain, pour le coup il faisait bien frais. Repas du soir dans le camping car avec un bon roman. Bonne nuit.

DIMANCHE 3 SEPTEMBRE

Le vent a soufflé toute la nuit faisant tanguer le camping car. Nous passons la journée à admirer la mer, la force des vagues sur les rochers, et une longue promenade. La météo a prévu l’accalmie pour demain. Agréable journée malgré tout, bonne nuit.

47

LUNDI 4 SEPTEMBRE

Un petit brin de nettoyage de notre petit intérieur et nous démarrons tranquillement via le CAP D’ORSO. Le vent a cessé, il fait beau. Nous arrivons au parking payons 3 euros puis autant pour pouvoir monter au CAP, au sommet se trouve le fameux rocher en forme d’ours que l’on ne voit qu’avant d’atteindre le cap d’Orso moi j’y vois une tortue et Guy un aigle………..enfin la montée se fait facilement le sentier est bien aménagée et la vue absolument fabuleuse vaut absolument le détour.

Après midi plage LE SALINE toute petite et pas trop de monde. Nous passons la nuit sur son parking à côté d’un camping.

48

MARDI 5 SEPTEMBRE

la cote la plus touristique de la Sardaigne, royaume des riches 

Il fait beau et déjà chaud, nous passons des paysages splendides à l’intérieur du pays, visite CODDU VECCHIU site archéologique, il y en a 4 à visiter éloignés d’un ou deux kilomètres chacun ; nous payons 8,50 euros/personne pour le tout. Notes explicatives en français.

MONT SAN PANTALEO rocher graniteux aux sommets pointus. Nous longeons la côte SMERALDA où se nichent les milliardaires, mais les rues menant aux villages sont trop étroites pour nous, c’est de loin que nous apercevons les petits ports et les immenses yachts. Dommage à ce qu’il parait c’est superbe.

Nous retournons sur OLBIA , nous avons fait le tour de la SARDAIGNE. Il ne nous reste plus qu’a trouver un camping pour attendre le ferry au GOLFO D ARENCI. Nous en trouvons un bien calme avec une immense piscine pour 28 euros la nuit, parfait pour terminer les vacances

49
49
Cugnana Verde

Cugnana

MERCREDI 6 SEPTEMBRE

Piscine, soleil, chaise longue, lecture, farniente complet.

piscine du camping
golfe de Cugnana 
50

JEUDI 7 SEPTEMBRE

Prenons la direction de l’embarcadère, le ferry est là ARRIVEDECI la SARDAIGNE.

Arrivé a Livourne et dormons sur un parking pour camping car à marina Pisa 12 euros la nuit sans aucun service ne trouvons rien d’autre. Nous y passons une très bonne nuit.

des blocs de marbre 
51

VENDREDI 8 SEPTEMBRE

Départ 8h nous avons encore le temps de visiter PIACENZA, les vacances ne sont pas terminées, il fait beau. Une belle place centrale, beaucoup de monuments à visiter : Le palais communal, dit Palazzo Gotico, le palais Farnese, qui abrite le musée municipal d'archéologie, de nombreuses églises, parmi lesquelles la cathédrale il Duomo, de style roman, et l'église Santa Maria di Campagna, de style Renaissance, le théâtre municipal, dédié à Giuseppe Verdi, la Piazza Cavallila, galerie d'art moderne Ricci-Oddi, la basilique Santa Maria di Campagna.

Nous y consacrons un petit peu de temps avant de continuer jusqu’au parking avant le St Gothard ou nous nous stationnons pour un bon repas et une bonne nuit.

52

SAMEDI 9 SEPTEMBRE

Réveil, il pleut, le temps est nuageux, première étape la ville d’INTERLAKEN, nous troquons tongs et shorts pour des baskets et des pantalons. Il fait 12 degrés ça sent la fin des vacances.

Nous longeons le lac de THUN, les paysages doivent être très beaux mais là nous ne distinguons pas les hauts sommets qui l’entourent. Au bout du lac quelques photos du château - restaurant d'Oberhofen.

château d'Oberhofen 
53

Nous prenons la vallée menant à EMMENTAL, toute verdoyante avec ses fermes, ses chalets très typiques avec leurs hauts de façades en formes arrondies. Visite d’une fromagerie moderne à AFFOLTERN, avec néanmoins des animations sur la fabrication du fromage à l’ancienne, et un petit musée. Nous ne résistons pas à acheter leur succulent fromage.

de l'artisanal et de l'industriel (surtout !!) 

Il est temps pour nous de penser à rentrer, encore une nuit sur un parking à une centaine de kilomètres de chez nous.

DIMANCHE 10 SEPTEMBRE

Retour chez nous, avec la tête remplie de bons souvenirs d’Italie.

54

Moins beau ou plus beau que la Corse ? A chacun de juger !

les plages en haute saison sont inaccessibles en camping-car. Le réseau routier est bon, mais la traversée des villes est difficile voir très difficile à cause de l'incivilité des italiens, garés n'importe comment, n'importe où ! Il faut y passer à l'heure de la sieste ...