"Tout ce que vous avez à faire, c'est de décider de partir et le plus dur est fait" Virginie & Guy & Izzie (le toutou) et notre camping-car !
En quelques recettes culinaires, voyager en Alsace-Lorraine avec quelques unes de nos spécialités
Janvier 2002
1 jour
Partager ce carnet de voyage
1
la cigogne alsacienne
la cigogne alsacienne

Potiron | Baekeoffe | Tartes flambées | Baguette alsacienne | Bretzel | Tarte à l'oignon |


Brädele de Noêl | Galettes de rois | Crêpes | Kougelhof | Beignets / Krapgen | Nid de Pâques |

Justes quelques photos :

Choucroute | Tarte à la rhubarbe | Tarte aux myrtilles


Quelques recettes de cuisine réalisées par Virginie et sa fille, en 2002. Tout un voyage en Alsace ...

2

Citrouille et potiron sont deux variétés de courge. Là s'arrête la ressemblance et, pourtant, bien souvent on les confond ; mais cela n'a guère d'importance. Alors que la peau et la chair du potiron sont jaunes foncées, parfois même orange, la peau de la citrouille est jaune pâle. Son nom, d'ailleurs, l'indique puisqu'il dérive du latin citrus, qui désigne le citron... Mais tout de même, la citrouille est cousine germaine du potiron et on les traite avec les mêmes égards et les même recettes.

Soupe de potiron (pour 4 personnes)

1 kg de potiron1 verre d'eau1 litre de lait3 cuillerées à soupe de riz1 jaune d'œuf50 g de crème fraîcheselpoivre

Retirez les graines et les fibres intérieures du potiron. Sortez la chair du potiron, coupez en morceaux. Mettez ces morceaux dans une casserole avec un verre d'eau et le sel. Faites bouillir 15 minutes.Au bout de ce temps, égouttez et passez le potiron au moulin à légumes.Réservez la purée obtenue dans la casserole. Ajoutez le lait, riz, un peu de sel et de poivre. Laissez cuire à nouveau 20 minutes sur feu doux. Remuez de temps en temps.Dans un bol, délayer le jaune de l'œuf et la crème fraîche.Incorporez ce mélange à la soupe, en fin de cuisson et hors du feu.Servez dans le potiron évidé en début de recette... et bon appétit !

Mes conseils :A la place du riz, vous pouvez ajouter deux ou trois cuillerées de semoule. Ou si vous préférez, délayez une cuillerée à soupe de maïzena ou de fécule avec un peu d'eau froide, pour l'incorporer ensuite à la soupe, 5 minutes avant la fin de la cuisson. La liaison à l'œuf et à la crème sera faite comme dans la recette.

Confiture de Potirons aux abricots secs (pour 8 à 10 pots)

1 kg d'abricots secs

2 litres d'eau bouillante4 kg de potiron épluchéenviron 3 kg de sucre1 cuillerée à café de cannelle ou de vanille en poudre

Lavez les abricots secs. Égouttez les. Mettez les dans une terrine avec 2 litres d'eau bouillante. Couvrez les en laissez les macérer pendant 12 heures environ.

Au bout de ce temps, égouttez les abricots secs tout en conservant leur jus de macération.

Coupez le potiron en morceaux. Mettez les dans un faitout avec le jus de macération des abricots. Faites bouillir pendant 30 minutes. Égouttez ensuite la pulpe du potiron. Passez la au moulin à légumes.

Pesez la purée obtenue et ajoutez y un poids égal de sucre. Reportez le tout sur le feu. Laissez bouillir doucement pendant 20 minutes, en remuant souvent avec une cuillère en bois.

Ajoutez y ensuite les abricots et la cannelle ou la vanille -comme vous préférez !.

Laissez cuire encore pendant 30 minutes à petit feu.

Mettez la confiture en pots aussitôt cuite, mais laissez la refroidir complètement avant de fermer les pots.

Dégustez !

Retour au Sommaire

3

Plat traditionnelBaeckeoffe (four du boulanger) : Plat composé de plusieurs viandes, de pommes de terre, et quelques légumes.Plat que les femmes apportaient le matin au boulanger, les jours de lessive. Elles le récupéraient après une cuisson de 2 à 3 heures au minimum


1 moule à bakeoffe4 kg de pomme de terre600 g d'échine de porc / 600 g d'épaule de mouton

1 pied de porcthym / laurier1 l de riesling1 verre d'eau1 oignon piqué de clous de girofle50 g de beurre3 gousses d'ail1 poireau / 2 carottessel / poivre

Épluchez les pommes de terre et coupez les en "frites", épluchez aussi carottes et poireau et coupez en rondelles.Dans un moule à Bakeoffe, mettez pommes de terre et légumes jusqu'à mi-hauteur, salez, poivrez, et ajouter thym et laurier.Introduisez deux gousses d'ail en petit morceaux dans la viande -pour la parfumer- et posez sur les pomme de terre dans la terrine.salez, poivrez, mettez l'oignon piqué de clous de girofles, et une gousse d'ail... penser à la petit poignée de thymRemplissez le moule avec le reste de pomme de terre et de légumes... salez, poivrez, un peu de thym, ajouter le litre de vin blanc, un grand verre d'eau et posez quelques morceaux de beurre sur le dessus.mettez un papier aluminium sur le dessus, posez le couvercle et fermez hermétiquement pour que le jus ne s'évapore pas.Mettez a four chaud pendant 2 à 3 heures.

Présentez dans le plat du cuisson... et dégustez

c'est un régal...ps : ce plat réchauffé reste excellent.




Retour au Sommaire

4

Quand arrive l'hiver, qu'il fait bon, en famille ou entre amis, de manger une bonne tarte flambée, spécialité de notre Alsace, accompagnée d'un bon vin blanc de chez nous... elle animera une bonne tablée et vous réchauffera le cœur...Et en été ... après une bonne marche, rien de tel que de s'attabler à une terrasse et déguster la tarte flambée... On peut aussi la faire à la maison : rien de tel qu'une bonne tarte flambée cuite dans une cheminée fermée au jardin... ça vaut tout les barbecues du monde !En Alsace, par tous les temps... La tarte flambée... ON ADORE !


Ingrédients : pour 2 fonds de tarte

2 pâtes à tarte pour pizza où à pain

4 cuillères à soupe de fromage blanc

1 oeuf

2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse

150 g de lardons

1 oignon / sel / poivre

Préparation Étalez votre pâte de manière carré ou ronde Mélangez fromage blanc, oeuf, crème, sel, poivre Faites revenir les lardons à la poêle Mettez le mélange fromage blanc, oeuf, crème sur le fond de tarte Posez délicatement les lardons et l'oignon cru coupé finement sur le mélange Mettez au four moyen, jusqu'à ce que les bords brunissent... mais pas trop, autrement la tarte flambée sera desséchée...

Je sais, c'est tout un Art, mais laissez vous aller.

Retour au Sommaire

5


Petites cousines de la tarte flambée, on la trouve au marché de Noël en hiver et dans les fêtes foraines en été...... Facile à réaliser à la maison, vous pouvez les accompagnées d'une salade verte...Un repas à petit prix où tout le monde se régale !


Pour 4 personnes :

3 baguettes toutes fraîches... c'est meilleur !

8 cuillères à soupe de fromage blanc

1 oeuf

4 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse

150 g de lardons allumettes

1 oignon / sel / poivre


Préparation :

Mélangez fromage blanc, oeuf, crème, sel, poivre Étalez généreusement -autrement votre baguette sorti du four ne sera pas crémeuse- le mélange fromage blanc, crème, oeuf. Posez délicatement les lardons et l'oignon cru coupé finement sur le mélange

Mettez à four moyen, jusqu'à ce que le dessus de la baguette gratine légèrement

Vous pouvez avec un peu de gruyère râpé les faire façon gratinées comme les tartes flambées. C'est un régal en hiver comme en été ! Présentez dans le plat du cuisson... et dégustez

Retour au Sommaire

6

Les Bretzels fraîches se trouvent sur toutes les tables des brasseries où ils accompagnent avec bonheur un verre de bière d'Alsace.On y raconte que cette spécialité fut inventée par un boulanger du Pays de Hanau pour relever le défi lancé par un seigneur local de fabriquer un "gâteau" à travers on puisse voir trois fois le soleil...


Ingrédients Préparation

1 1/2 c. à thé de levure sèche active

1 tasse d'eau chaude

2 1/2 à 3 tasses de farine tout usage

2 c. à soupe d'huile végétale

1 c. à soupe de sucre

4 c. à soupe de soda -bicarbonate de soude - à pâte dans 4 tasses d'eau - + Gros sel


Préparation

Dans un bol, dissoudre la levure dans l'eau. Ajouter environ 1 1/2 tasse de farine, l'huile et le sucre

Battre pendant environ 3 minutes jusqu'à ce que le tout soit bien mélangé, texture légère. Ajouter graduellement le reste de la farine pour former une pâte douce et lisse. Mettre la pâte sur une planche enfarinée et l'étaler jusqu’à texture douce et satinée (environ 5 minutes), en ajoutant de la farine si nécessaire pour empêcher la pâte de coller. Placer la pâte dans un bol graissé; la retourner pour graisser le dessus. Couvrir et laisser monter dans un coin chaud jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume, environ 1 heure. Avec le poing, abaisser la pâte; la retourner sur une planche enfarinée et la diviser en 12 morceaux. Former chaque morceau en boule avec les mains [tremper les doigts dans un bol d'eau pour que la pâte soit un peu collante]. Rouler chaque morceau en une corde d'environ 18 pouces (45 centimètres) et former un bretzel. Déposer les bretzels, légèrement distancés, sur une plaque anti-adhésive ou légèrement graissée en plaçant les bouts qui dépassent, en dessous. Laisser gonfler, à découvert, jusqu'à texture «puffée» (environ 25 minutes).

Pendant ce temps, dans une casserole d’acier inoxydable (pas en aluminium), faire bouillir l'eau et le soda. Ajuster la chaleur pour que l'eau bouille gentiment. Avec une spatule trouée, déposer, un bretzel dans la casserole. Laisser chaque bretzel 10 secondes de chaque côté; le sortir ensuite de l'eau, l'égoutter brièvement et le remettre sur la plaque. Laisser tous les bretzels sécher. Saupoudrer ensuite de gros sel et laisser reposer jusqu'à ce que tous les bretzels soient secs. Les cuire dans un four préchauffé à 425°F pendant 12 à 15 minutes ou jusqu'à ce que les bretzels soient d'un brun doré. Transférer sur une grille. Servir chaud avec du beurre, de la moutarde ou du fromage en crème. On peut aussi les laisser refroidir complètement, les emballer sous vide et les réfrigérer ou les congeler. Pour réchauffer par la suite, placer les bretzels congelés sur une plaque graissée ou anti-adhésive et les chauffer dans un four préchauffé à 400°F pendant environ 10 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient chauds. Pour réchauffer les bretzels non congelés, les déposer sur un papier essuie-tout et les mettre au four micro-ondes de 45 à 60 secondes, jusqu’à ce qu’ils soient chauds.

Retour au Sommaire

7

Depuis presque six mille ans, l'oignon, bulbe légendaire originaire d'Asie Centrale, est cultivé et dégusté sur tous les continents. Ce condiment a à l'heure actuelle une place de choix sur nos tables et dans nos jardins mais aussi dans notre pharmacopée. L'origine de l'oignon est incertaine, même en remontant aux temps les plus reculés on ne semble le rencontrer qu'à l'état cultivé. Puis, au Moyen Age, son usage oscille entre cuisine et soin. Un petit conseil avant de vous attaquer à cette délicieuse tarte......

Pourquoi pleure-t-on en coupant des oignons?

Le goût piquant de l'oignon (Allium cepa de son nom savant) provient du soufre. En effet, les oignons renferment des huiles sulfurées ayant pour but de défendre la plante contre les agressions. En se combinant avec l'eau, certaines de ces huiles peuvent produire de l'acide sulfurique. C'est ce qui déclenche les larmes lorsque cet acide entre en contact avec la muqueuse de l'oeil.

LA PETITE HISTOIRE

La simple présence de l'oignon dans de nombreuses expressions de la langue française suffit à montrer, s'il en était besoin, son importance dans la vie de tous les jours.Etre aux oignons : être bien.Aux petits oignons : dans les meilleures conditions possibles.En rang d'oignons : les uns derrière les autres. Prendre un oignon : prendre un coup (gnon est un dérivé d'oignon)

Pour 6 personnes : TARTE A L OIGNON OU ZIWELKÜECHE

Ingrédients:-250 g de pâte brisée

-1 kg d'oignons

-100 g de lardons fumés

-2 dl de crème-2 dl de lait

-2 jaunes d'œufs

-50 g de farine

-Sel, poivre, noix de muscade

Préparation :

Déposer la pâte brisée dans un plat à tarte. Préchauffer le four.

Garnir la pâte d'une fondue d'oignons émincés revenus doucement dans le beurre

Ajouter les lardon que vous aurez fait blanchir.

Recouvrir les oignons de la crème, du lait et des oeufs battus avec farine, sel, poivre et noix de muscade.

Faire cuire à four chaud 25 min environ.On peut remplacer le mélange d'œufs, de lait et de crème par une sauce béchamel. Penser à bien saler et poivrer pour rehausser le goût !

Retour au Sommaire

8

Sommaire des Brädele

Gâteaux aux noix | Macarons | Anis | Petits sablés | Sablé aux amandes

Retour au Sommaire

La pâtisserie occupe en Alsace et depuis des siècles une place essentielle des festivités de Noël.Il existe des gâteaux de toutes les tailles et de toutes les formes. Des gâteaux enveloppés dans du sucre glace, " le christollen" qui sont moulés à la main et cuits couchés sur une tôle. Sa forme représente l'enfant Jésus enveloppé dans ses langes. Et puis aussi, nos fameux Brädele qui font parti de la fête ! il existe une multitude de recettes données secrètement de mère en fille, car à chaque maisonnée ses petits trucs... je vous en livre quelques unes... mais Pchutttt

Retour au Sommaire

9

Pâte :200 g de beurre / 200g de sucre / battre en mousse

ajouter :5 oeufs entiers

160g de chocolat fondant ou en poudre

410 g de farine

500 g de noix moulues

Garniture : blancs d'œufs battus en neige / 125 g de sucre glace / rhum

mélanger le tout et étaler sur chaque petit gâteau à l'aide d'un pinceau de cuisine

ajouter un morceau de noix

cuisson 45 minutes chaleur tournante à 120°

Retour au Sommaire des Brädele | Retour au Sommaire

10

Pâte : 200 g de sucre / 50 g de beurre

battre en mousse /ajoutez 3 oeufs entiers / 250 g de noix de coco / citron râpé


bien mélanger le tout

faire des petits tas et mettre au four 45 minutes chaleur tournante 120°

Retour au Sommaire des Brädele | Retour au Sommaire

11

Pâte :

300 g de margarine pour pâtisserie / 250 g de sucre / 1 paquet de sucre vanillé

ajouter

5 jaunes d'œufs / 500 g de farine / 1 paquet de levure chimique


étalez la pâte et à l'aide de petites formes préparez des cœurs, des étoiles...

mettre sur une plaque et passer au four chaleur 140°pendant 20 minutes

à la sortie du four, mettre un peu de jaune d'œuf sur chaque sablé

Retour au Sommaire des Brädele | Retour au Sommaire

12

Pâte : 500 g de sucre / 6 oeufs entiers

fouetter pendant 30 minutes

25 g d'anis / 600 g de farine


Mettre tout de suite la pâte en petits tas, la laisser reposer toute la nuit à l'air, faire cuire -pas plus de 10 minutes

-Faire de très petits tas ils gonflent

Retour au Sommaire des Brädele | Retour au Sommaire

13

Pâte : 375 g de margarine pour pâtisserie / 250 g de sucre / 2 paquets de sucre vanillé / 1 pincée de sel / Battre en mousse

Ajouter1 livre de farine / 125 g d'amandes moulues

Garniture :100 g de sucre en poudre / 20 g de cacao / 1 cuillère et demi d'eau chaude / 50 g de beurre fondu



étaler un peu de la garniture sur chaque extrémité des gâteaux,

mettez la garniture au bain marie pendant le glaçage

mettre au four chaleur tournante 25 minutes à 140°ne pas laisser dorer

Retour au Sommaire des Brädele | Retour au Sommaire

14

L'épiphanie ou les rois, se fête dans tous les pays et communautés catholiques. Elle environ 1967 ans. Elle marque l'apogée de la période de Noël et commémore l'arrivée des Rois mages apportant des présents à l'Enfant Jésus qui vient de naître. Il y avait Gaspar, Balthazar et Melchior, trois continents, trois présents: l'or, l'encens et la myrrhe. Dans de nombreux villages, on allume encore les "feux des rois" rappelant ceux qui, dit la légende, brûlèrent cette nuit-là à Bethléem pour cacher l'Étoile au roi Hérode

Pour 4 personnes :

2 pâtes feuilletées prêtes à dérouler / 125 g d'amandes en poudre / 125 g de sucre en poudre / 125 g de beurre mou / 3 oeufs

Préparation

pour faire la frangipane :mélanger le beurre et le sucre, puis les amandes en poudre, ajouter deux oeufs plus un blanc -garder le jaune restant pour dorer la galette

-Dérouler la pâte dans un moule à tarte en gardant la feuille de cuisson. Garnir le centre avec la frangipane et l'étaler jusqu'à deux centimètres des bords. Posez la deuxième pâte feuilletée au dessus, souder les deux parties en pressant avec les doigts, puis retourner le bord et presser à nouveau en humectant avec de l'eau.Avec un pinceau de cuisine, dorer la surface de la galette avec le jaune d'œuf restant

Faire cuire 40 minutes au four

Dégustez tiède....... et vive le roi !

Retour au Sommaire

15
Julia au lancer le 02 février

Un mot qui évoque de joyeuses traditions, dont les origines remontent à l'Antiquité romaine. En effet, les Romains avaient déjà l'habitude de manger des crêpes pendant les fêtes de la fécondité -les Lupercales- qui avaient lieu début février et qui saluaient à la fois le retours du printemps et la promesse de la moisson future.Ces fêtes furent condamnées par le pape en 494, et remplacées par la fête de la Purification de la Vierge, de la Chandeleur, célébrée le 2 février. ...Et saviez vous qu'une crêpe bien retournée en tenant une pièce d'or dans la main assurera la richesse de toute la maisonnée pendant un an !

Pâte à crêpes de base (pour 12 crêpes)

1/4 l de lait

125 g de farine

2 oeufs

1 pincée sel

un peu d'huile pour la cuisson


Mettez la farine et le sel dans une terrine.

Cassez y les oeufs. Mélangez avec une cuillère en bois jusqu'à obtention d'une pâte bien lisse.Incorporez peu à peu le lait froid. Battez bien cette pâte qui doit être assez liquide.

Laissez reposer au moins une heure au frais avant de faire les crêpes. Ne craignez pas de prolonger le temps de repos de la pâte, car plus la pâte repose au frais, moins les crêpes risquent de coller à la cuisson.

Cuisez les crêpes sur feu vif, dans une petite poêle très chaude, préalablement frottée d'un papier absorbant enduit d'huile.Versez un peu de pâte dans la poêle.

Faites la aussitôt glisser, en couche fine, contre le fond.

Dès qu'elle est sèche sur les bords, retournez la et laissez cuire quelques instants.Huilez la poêle entre chaque crêpe

Crêpes Suzette

pâte à crêpe de base, ajoutez y une cuillère à soupe de sure, un verre à liqueur de curacao, une cuillerée à café de zeste d'orange râpé

-garniture : 50g de beurre mou / 50 g de sucre en poudre ou glace / 50g de noisettes ou d'amandes en poudre /us et zeste râpé d'une mandarine / 1 cuillerée à café de curacao ou cointreau ou grand marnier. Pour flamber 2 verres à liqueur de cognac 1/2 verre à liqueur de grand marnier 1/2 verre à liqueur de curacao

Crêpes:

préparez la pâte à crêpes selon la recette de base en la sucrant légèrement. Parfumez la avec le curacao et le zeste d'orange râpé.

Faites cuire une douzaine de crêpe assez fines.

Garniture :

dans un bol, travaillez en crème le beurre mou, le sucre, la poudre de noisettes ou d'amandes.

Ajoutez, en mélangeant à la spatule, le jus d'une mandarine, son zeste râpé finement et une cuillère à café de curacao.

Tartinez les crêpes avec ce mélange.

Roulez les et déposez les dan un plat que vous tiendrez au chaud.

Versez le cognac. Le grand marnier et le curacao dans une casserole. Portez à ébullition.

Faites flamber et verser en même temps sur les crêpes bien chaudes.


Crêpes Jambon - Champignons

Pâte à crêpes de base +

Garniture : 125 g de champignons / vinaigre / 40 g de beurre / jus d'un demi citron / sel / poivre

1 cuillérée à soupe de farine / 1 verre 1/2 de lait / 4 tranches de jambon / 50 g de gruyère râpé / 100 g de crème fraîche

Préparez une pâte à crêpes selon la recette de base.Laissez reposer une heure

Garniture : Ôtez le pied sablonneux des champignons. Lavez les rapidement à l'eau vinaigrée. Coupez les en lamelles. Faites les cuire cinq minutes à couvert avec une noix de beurre, jus de citron, sel et poivre.

Dans une casserole, sur feu doux, délayez 20 grammes de beurre avec la farine. Ajoutez le lait froid. Remuez jusqu'à ébullitions. Puis incorporez les champignons avec le jus de cuisson.

Faites cuire huit crêpes assez fines. Mettez sur chacune une demi tranche de jambon, une cuillérée à soupe de garniture aux champignons et un peu de gruyère râpé. Roulez les. Rangez les dans un plat à feu beurré. Nappez légèrement de crème fraîche. Parsemez de gruyère râpé et de noisettes de beurre. Faites gratiner à four chaud

Retour au Sommaire

16


Plat traditionnel

Merci à Francine pour ta recette, avec tes secrets de fabrication !

(PS : il faut rendre à César ....)




Pour 6 personnes :

1 moule à Kougelhopf

500 g ; sel :10g ; sucre 75 g ; beurre : 200g ; 2 œufs ( ou3 ) lait : 20 cl ; levure de bière 25 g ; raisins : 80 g ; amandes pour le moule



Préparation

Levain : délayer la levure avec 10cl de lait tiède. Ajouter un peu de farine pour faire une pâte à consistance moyenne et faire lever. ( le temps d’attente varie en fonction de la température ambiante, mais le levain doit doubler de volume)

Pâte : Dans une grande bassine, mélanger la farine, le sel, le sucre, les œufs et le reste du lait tiède. Mélanger longuement ( le secret est là) ! ! !Ajouter le beurre mou.Continuer à battre jusqu’à ce que la pâte se décolle de la bassine.Ajouter le levain, qui a doublé de volume.Rassembler la pâte au milieu de la bassine et laisser lever, couvert d’un linge.

Attente : au moins 1 heure et plus en fonction de la température.Rompre la pâte, avant de rajouter les raisons, macérés dans un alcool.

Prendre un moule à Kougelhopf, et bien beurrer toutes les cannelures avant de le garnir d’amandes. Poser la pâte dans le moule et….attendre que la pâte double de volume avant de mettre à cuire.

Temps de cuisson : 45 minutes, environ.

Démouler et saupoudrer de sucre glace.

Déguster tiède ou froid. Bon appétit

Secret maison de Francine : pour un cube de levure de boulangerie, je compte 750 g de farine et 3 gros œufs et j’ajuste les autre proportions, sauf le sucre car chez nous nous n’aimons pas que la pâte soit trop sucrée. La levure ne doit pas être trop vieille et le lait ne doit pas être trop chaud . Enfin, dernier conseil : un moule doit être culotté et beurré, mais ne se lave pas à l’eau ; un petit coup d’essuie tout à chaud suffit , juste pour enlever les miettes.Bonne cuisine !

Retour au Sommaire

17

Avec la lettre "k" nous tombons forcément dans les pâtisseries autrichiennes, alsaciennes, et autres pays de langue germanique; Les krapfens auraient été inventés par une charmante pâtissière viennoise du nom de Véronique Krapf, qui exerçait sa bienfaisante industrie vers l'an de grâce 1683...Ils ont fait leur apparition dans le Quartier Latin, sous le nom de beignets !Deux disques de pâte levée, renfermant de la marmelade d'abricots, sont superposés. Jetés dans la friture, ils prennent la forme d'une boule.Le mieux, c'est de les manger sitôt frits, encore chauds, bien saupoudrés de sucre glace.Comme toutes les fritures, les krapfens sont nettement contre-indiqués à ceux qui tiennent à leur ligne et à tout ceux qui ont l'estomac fragile !!

pour 20 Krapfen :

1 kg de farine / 1 paquet de levure de boulanger / 4 ou 5 oeufs / 175 g de sucre / 60 g de beurre /1 pincée de sel / 1/4 de litre de lait /

Préparation

Faites dissoudre la levure dans un demi verre d'eau tiède. Délayer ce mélange avec 50 grammes de farine, afin d'obtenir une pâte molette. Laissez la reposer dans un endroit tiède jusqu'à ce qu'elle ai doublé de volume.

Dans un saladier, mélangez le reste de la farine, avec le sel et le sucre. Incorporez les oeufs, le beurre fondu.Ajouter la levure gonflée et pétrissez, jusqu’à ce que vous obteniez une pâte lisse et homogène.

Réunissez la pâte en boule et laissez la lever dans un endroit tiède pendant 2 heures.Farinez une table, étalez la pâte dessus sur une épaisseur d'un demi centimètre environ. Découpez un nombre pair de ronds en vous servant d'un verre.

Déposez au centre des disques de pâte, une cuillère à café de confiture d'abricots. Recouvrez les avec les autres disques et soudez chaque paire en humectant les bords et en pressant les pourtours avec les doigts.

Laisser reposer 30 minutes dans un endroit tiède.Faites chauffer la friture 170, plongez y les krapfens, laisser gonfler et dorer.Retirez les et mettez les à égoutter quelques secondes sur du papier absorbant.Servez les tièdes, saupoudrés de sucre glace.

Régalez vous ....... et vive carnaval !

Retour au Sommaire

18

Pâques fut autrefois une fête plus célébrée que Noël. En effet, la résurrection du Christ semblait être un événement plus important que sa naissance.

origine de l'œuf de pâques

Depuis le temps des païens, l'œuf fut le symbole de la naissance, la fertilité, et de la renaissance... Symbole indestructible de la bonté ! l'œuf symbolise les 4 éléments de la vie la coquille représente la terre la membrane représente l'air le blanc représente l'eau et enfin le jaune représente le feu.

Bien avant l'ère chrétienne, on a offert des oeufs décorés, chez les égyptiens et les gaulois les oeufs teints étaient le symbole de l'arrivée du printemps.Dans la comptabilité du palais royal en Angleterre en l'an 1200, une somme de 18 penses versée pour l'achat de 450 oeufs qui devaient être peints à la feuille d'or pour être offert à toute la famille royale. Bien plus tard, Louis XIV demandait à ce qu'on lui amène le plus gros oeuf pondu en son royaume pendant la semaine sainte. Le roi en personne distribuait le jour de Pâques des oeufs peints à la feuille d'or à ses courtisans ainsi qu'au peuple.

Qu'elle que soit les décorations sur l'œuf, c'est le cadeau de la vie qui est ainsi transmis un vœu de chance, une marque d'affection, d'amour !

Joyeuses fêtes de Pâques à tous

Pour 6 à 8 personnes :

pour la génoise

4 oeufs / 125 g de farine tamisée /40 g de beurre

pour la crème au beurre

125 g de beurre / 100 g de sucre glace / quelques gouttes d'extrait de café /

pour la garniture

2 cuillerées à soupe de kirsch / confiture d'abricots ou gelée de groseilles /petits oeufs à la liqueur

Préparation

Génoise : dans une casserole à fond épais ,à bain-marie, fouettez au batteur les oeufs entiers avec sucre, sel et sucre vanillé.

Retirez du feu lorsque le mélange a doublé de volume et est devenu un peu ferme. Laissez refroidir en continuant de battre.Allumez le four à thermostat 6/7

Mélangez y alors délicatement la farine peu à peu avec une cuillère en bois.Incorporez enfin le beurre juste fondu, d'une main légère afin de ne pas alourdir la pâte.

Beurrez le moule à manqué. Versez y la pâte. Mettez y à cuire à four chaud de 40 à 50 minutes.

Garniture :

coupez la génoise refroidie en trois tranches dans l'épaisseur.Humectez la base et la tranche du milieu d'eau sucrée ou de kirsch. Nappez les de confiture. Reconstituez le gâteau. recouvrez le dessus de confiture d'abricots ou de gelée de groseille.

Crème au beurre :

malaxez le beurre en crème, incorporez y le sucre peu à peu, puis l'extrait de café. Mettez cette crème dans une poche à douille recouvrez le tour et le centre de la génoise de minces filets de crème en vous inspirant de la photo. Déposez les petits oeufs au centre de ce nid

Retour au Sommaire

19
20
21
tarte et confiture 

Retour au Sommaire