"Tout ce que vous avez à faire, c'est de décider de partir et le plus dur est fait" Virginie & Guy & Izzie (le toutou) et notre camping-car !
Carnet de voyage

Izzie pour la 3ème fois au Maroc 2024

61 étapes
396 commentaires
815 abonnés
Dernière étape postée il y a 21 heures
Troisième voyage d'Izzie (notre chienne de 10 ans) en camping-car au Maroc avec Virginie et Guy à la découverte de nouveaux lieues. Loin de la bruine de Moselle, au soleil d'hiver du Maroc
Janvier 2024
12 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

C'est la troisième fois que j'emmène mes maîtres Virginie et Guy au Maroc :

  • Voyage en 2020 : cliquez ICI pour voir
  • Voyage en 2023 : Cliquez ICI

L'annotation suivante vous permettra de savoir si nous étions déjà à cette étape, ou ce lieu, exemple (V2020) vieux 2020 et (New) cette année

Pour recevoir par mail les fichiers GPS, envoyer nous un mail à l'adresse [email protected]en précisant la marque du GPS et le voyage concerné.

Pour voir la liste alphabétique de tous nos voyages : cliquez ICI

• • •

J'ai envie du soleil ☀ , de la chaleur du sable sous mes pattes, de l'odeur des souks et des ksars. Malgré le tremblement de terre, nous avons envie de soutenir les amis marocains par notre présence.

cliquez pour agrandir ou réduire
cliquez pour agrandir ou réduire


Voici le planning prévisionnel, à la différence des années précédentes, nous irons de la cote méditerranéenne à la cote atlantique, alors que les années précédentes, nous allions de l'atlantique à la Méditerranée.

Le départ est prévu après Noël 🤶 .


Notre premier arrêt sera aux environs de Burgos (Espagne) où Guy a laissé la chariot de randonnée, sa tente, son duvet lors de la randonnée vers Saint Jacques de Compostelle ( cliquez)

Notre deuxième arrêt sera à Castell de Ferro en Espagne où nous retrouverons Geraldine et JF pour passer la St-Sylvestre ensemble avant de prendre le ferry à Algésiras pour le Maroc.

Guy a fait un planning pour visiter des choses nouvelles, ce n'est pas facile, car nous avons bien parcouru déjà le Maroc. Ils espèrent que le soleil sera au rendez-vous.

Merci de nous suivre ! Izzie

2
2
Publié le 21 décembre 2023

Merci aux nouveaux abonnés du blog qui nous ont permis de franchir le cap de 800 abonnés pour ce voyage et aux anciens abonnés qui nous restent fidèles ! Si nous ne faisons pas la chasse aux abonnés, nous sommes fiers d'être suivi ...

• • •
• • •

Pour vous faire patienter jusqu'à l'arrivée au Maroc, voici ci-dessous une vidéo des meilleure photos de notre voyage en 2020. Ce film vous mettra dans l'ambiance, il dure 30mn et 330 photos. Bon visionnage si vous avez la patience ...

Bonnes fêtes de Noël à vous tous !

3
3
Publié le 30 décembre 2023

Nous voilà en route, départ de Colmar, sortis de table, le ventre plein. Nous roulons jusqu'à la nuit, premier arrêt à 30 km de Beaune. La nuit fut froide, le chauffage nous a bien réchauffé. Lever au petit jour pour 9 h de route

 lever de jour

Pour avancer, nous avons choisi de prendre cette fous l'autoroute. Guy avance bien, il roule entre 90 et 110 km (GPS). Nous arrêtons pour la deuxième nuit sur une aire de station au sud de Bordeaux. Pour la troisième journée, nous arrivons en Espagne, nous nous arrêtons comme prévu chez Uli et Sabine, dernier gîte du Chemin de Compostelle, où Guy s'est arrêter en septembre dernier. Cliquez ICI pour voir ce blog.

Sabine, Uli et Guy, le parcours à droite, les derniers mètres

Nous nous arrêtons pour la nuit, au nord de Madrid, à nouveau à coté d'une station essence. Direction plein Sud, nous traversons les champs d'oliviers à perte de vue

Au loin la neige du coté de Grenade. En fin d'après-midi nous arrivons à l'aire de Castel de Ferro où nous attendent Géraldine et JF. Heureusement qu'ils sont là depuis quelques jours car l'aire est pleine, ils ont fait le nécessaire pour nous prévoir une place.

JF à gauche et nous à droite 

Je (moi Izzie) suis contente de pouvoir me dégourdir les pattes car 2200 km en 3.5 jours, cela fait beaucoup pour moi. Ce premier soir tout le monde au lit de bonne heure.

Ce matin grand soleil sur la plage à quelques mètres à peine. De l'aire de CC on voit les ruines du château et la mer. Il fait 20 degrés, c'est bien agréable.

Nous allons passer Saint Sylvestre au bord de l'eau avant de reprendre la route pour Algéciras à 240 km d'ici. En attendant :

et plein de voyages pour 2024 ! 
4
4
Publié le 1er janvier 2024


Merci à tous ceux qui nous ont envoyés des voeux par SMS, par messages, par WhatsApp, par Myatlas

Nous avons passé un super moment avec Jean-François et Géraldine pour fêter la nouvelle année



Profitant du soleil d'Andalousie, Géraldine et Virginie tiennent une réunion au sommet. Chut, moi, Izzie, je suis couchée à l'ombre avec mon double pelage d'hiver.

Hier au matin, Guy s'est promené sur le front de mer de Castel de Ferro.

le château en ruines
le château et l'église du village
 Castel de Ferro

Nous avons eu un super accueil à l'aire de camping-car, tenu par un couple de français. Merci à eux !

Ce matin, Virginie et Guy (un peu dans la brume), ont mis les voiles vers Algésiras sous une route ensoleillée.

rocher de Gibraltar

la coté plus on avance vers Algésiras, plus le béton règne.

Nous prenons les billets pour la traversée chez Viajes Normandie, Gutiérrez, comme d'habitude. Départ demain matin, retour "open". Le parking est en béton, pas un brin d'herbes pour lever la patte ... Je dois me contenter de cela !

A demain

5
5
Publié le 2 janvier 2024

On embarque pour 10h sur le ferry à Algésiras (V2020-2023)

Gibraltar au loin
très peu de monde,  
 le Maroc au loin

Nous avons demandé s'il n'était pas plus intéressant de passer par Ceuta : les formalités douanières peuvent prendre jusqu'à 3h et les touristes sont agressés par les migrants : donc NON

Arrivé à Tanger Med, pour nous après le scanner du véhicule, on passe comme tous les CC à la fouille avec chien et visite de tous les coffres. Ils cherchent des drones, des armes ...

C'est les vacances ...

Tanger Med
un barrage
tiens des biquettes
Ceuta enclave espagnole

On s'arrête à M'Diq (V2023) pour le repas de midi, face à la mer, mais avant Guy file vers une boutique Maroc Telecom pour acheter une puce marocaine et des Go pour internet, pour faire le blog.

Puis direction Chefchaouen, la route est en plein travaux, ça monte fort.

vendeur de fruits et légumes

Virginie, aux commandes de l'appariel photo (qui a été réparé : panne d'objectif) ne rate pas une occasion

ils attendent quoi ?
que vendait la mémère ?
bidon en promo
transport de matelas

Nous sommes ce soir au camping, Guy ira faire une visite demain !

6
6
Publié le 3 janvier 2024

Ce matin, je donne la parole à Guy qui descend à Chefchaouen, (V2023) la ville bleue qui signifie en berbère "Les cornes", surnom donné par la montagne qui la domine.

La ville n'est pas très grande, on accède directement par un escalier du camping, il débute derrière les terrains de sport. La descente est faite d'escaliers qu'ils va falloir escalader au retour. Comment choisir entre les 70 photos retenues, en voici quelques unes ...

camping
la ville vue du camping et vice vera 

Je me dirige de façon aléatoire dans la médina et dans les souks ...

coin et recoin, portes superbes 
de place en place, de galerie en couloir
d'escalier en escalier 
beaucoup de chats et de chiens sauvages 
de détails en détails  

j'ai oublié volontairement les boutiques, les échopes les vendeurs à la sauvette ... une très belle promenade. Maintenant il faut remonter au camping et ça grimpe

Pour ceux qui voudrait en voir plus, cliquez ICI pour aller à notre voyage de 2003

Et demain, on redescend le long de la Méditerranée . Pour ce soir on est envahit pas des CC espagnols, qu'ils sont bavards et qui parlent fort . A demain

7

Me voilà partie pour 5 heures de route de montagne soit 180 km, de Chefchaouen à Cala Iris petit port de la Méditerranée. J'ai due subir les trous, les nids de poules, les zones de chantier, un nombre incalculable de lacets. De 600m à 1520m, le point le plus haut à 0m à Cala Iris, ce fut mon parcours. Les nuages étaient aussi du voyage, bien bien couvert, compliquant la tâche de Virginie pour faire des photos. A 16h00, il fait 20°C, et quelques gouttes de pluie tombent sur le port. Bon, je sieste : pas de bruit !!

Ce que je n'ai pas dit, c'est que nous aurions à presque chaque virage fait le plein de drogues, les dealers nous faisaient de grands signes. Le RIF (nom de la montagne) est un site de production important et assure le transfert du Maroc vers l'Europe.


cabane en bord de route

Sur le versant Sud du Rif, tout est vert, étrange quand on connait le Maroc des dunes de sable.

Virginie cherche à photographie les personnes en bord de route, avec réussite et beaucoup de déchets aussi. Le versant méditerranéen est une grande sapinière, puis a une couleur ocre, très différente.

 contraste !

Les paysans travaillent en pleine pente, ils entassent le foin sous de grandes bâches pour les abriter de la pluie

à droite, paysage de dépot d'ordures 

On arrive au port de Cala Iris, le parking est vide, personne sauf un gardien du port

port
la crique de Cala Iris
notre CC sur le parking du port

Nous resterons sur le port car Guy est bien fatigué de sa course de côte de ce matin. Demain on longe la côte méditerranéenne vers Nador. A demain

8
8
Publié le 5 janvier 2024

La pluie a duré toute la nuit. Nous sommes restés sur le parking du port, car Guy avait noté un camping un peu plus loin, mais la route n'était pas goudronnée et avec la pluie, Guy avait peu de rester bloqué dans la boue

le port
le camping au loin
j'observe

La pluie était annoncée de 6h à 13h, elle était à l'heure. Puis la météo annonçait du vent à 55 km/h, au rendez-vous aussi.

Difficile sou une pluie battante de faire de photos, Virginie a fait de son mieux.

maison cossue
un phare

Nous nous étions réjouis de longer la côte marocaine jusqu'à la frontière algérienne. La météo en a décidé autrement.

La montagne a tout de même de très belle couleur avec une dominante rouge et jaune. C'est assez étonnant !

La route dite de la '"côte méditerranéenne " N16 est refaite à neuf sauf les 80 derniers kilomètres. Nous roulons dans un chantier sans nom, je suis secoué et plus question de dormir. La route (le chemin) se transforme en bourbier avec la pluie.

Nous faisons juste un arrêt repas des quelques minutes, impossible de sortir du CC.

Nous arrivons à Saïdia sous un timide rayon de soleil. Les routes sont recouvertes d'eau, jusqu'à une vingtaine de cm par endroit.

Nous arrivons droit sur le camping Amazon où Virginie sonne le surveillant qui nous ouvre la grille.

Ils vont faire un petit tour sur la plage, prendre quelques photos, ça souffle !

Guy ira ensuite au souk. Peu d'intérêt aujourd'hui car il est presque fermé, nous sommes vendredi. Guy va prendre quelques photos de l'Algérie qui est à peine à 200 m. Une corde interdit d'avancer plus loin sur la plage, les militaires occupent le nomensland de part de d'autre

l'Algérie au fond, les drapeaux à droite 

Voilà presque 300km depuis ce matin. Mes chauffeurs sont fatigués ce soir, dodo de bonne heure, moi j'y vais déjà ...

9

Nous démarrons notre route ce matin, par Berkane (magasin Margane) que nous traversons sans s'arrêter.

Nous montons delà vers les gorges de Zegzel, pas très impressionnantes mais petite balade sans prétention. A mi-montée, il y a la grotte du chameau, nous ne ferons que passer.


Nous débouchons au sommet sur une grande plaine, direction Oujda. Un très beau ciel s'offre à nous.

Guy prend la direction du magasin Carrefour à Oujda où Virginie fera l'appoint en produit frais.

de la boue dans le désert suite aux pluies
c'est tout droit

puis direction Jerada

Jerada était la mine de charbon la plus importante du Maroc. Elle fut fermée au courant des années 90 faute de rentabilité suffisante. Elle a occupé jusqu'à 7000 personnes. L'état marocain investit des sommes conséquentes pour reconvertir cette ville. On voit encore aujourd'hui des terrils et des chevalets de mines.

D'anciens mineurs recherchent du charbon sur les terrils

à la recherche de charbon sur les terrils  
 chevalet de mine profondeur de 600m 

S'il existe beaucoup de bâtiments administratifs neufs, la ville est visiblement en mauvais état et ressemble fort à un bidonville


Nous prenons ensuite la direction de Ain-Beni Mathar vers le sud donc, longeant la frontière marocaine. Un site internet disait qu'il y avait une aire de camping-car. A notre arrivée sur le site, un réservoir d'eau pour les animaux, c'est tout. Guy décide de continuer direction Tendrara. C'est à dire on longera le plateau du Rekkam par l'est sur 120 km.

Le vent et les voitures balayent la route presque droite. Le sable se lève et forment des congères qui freinent notre camping-car assez sèchement. C'est tout plat !

Au bout de 60 km un village sur notre droite de quelques maisons envahit sous le sable. Guy et Virginie décident de s'arrêter là pour la nuit

Le vent souffle en rafale à nouveau ce soir. On va se blottir pour la nuit dans le sens du vent. A demain

10

Hier au soir, un superbe coucher de soleil éclaire l'aire de repos. Les quelques rares habitants font du feu pour se réchauffer.

Guy s'est levé à 3h30 car il n'entendait plus le chauffage ronronner. Effectivement il était en erreur et c'est le froid qui a réveillé Guy. Après plusieurs essais pour le redémarrer, il constate que le gaz n'arrive plus. Il sort du camping-car pour swapper la bouteille de butane vers le GPL. Cà redémarre ! il fait -3°C, le butane a gelé.

Le soleil se lève doucement vers 8h30

l'école (à droite) est ensablée, fonctionne-t-elle encore ? Nous sommes sur une aire de repos à 60 km de Tendara

ils attendent quoi ?
en plein milieu du désert 

Photos prises en pleins milieu du désert, à minimum 60 km d'une ville, surprenant ...

arches autour de rien
tente nomade
le désert 

Aujourd'hui sur près de 300 km, nous n'avons pas croisé une dizaine de véhicules.

un oued 

La route est d'assez bonne qualité, il faut cependant traverser les oueds et très souvent la chaussée est dégradée. On a l'impression que le désert est plat, mais il est sillonné de centaines de ravins (oueds) où l'eau a raviné le sable. Au environs de Anoual, sur la R604, une tente, une maison, des panneaux solaires qui activent des pompes pour puiser l'eau

un jeune berger

Les sommets des montagnes sont entre 1300 et 1900 mètres. Les couleurs varient en fonction de l'éclairage du soleil. Il fait 19-20 °C.

un château d'eau probablement

Nous arrivons à Talsinnt, il y a un souk.

entrée dans Talsint  

Il y a souk et la foule se presse sur la route pour bavarder, ne prêtant aucune attention au CC. Guy doit se faufiler en avançant tout doucement, une brèche se forme ...

il n'y a que des hommes 
au puit elle font la lessive
âne qui transporte du bois
femmes qui tirent une charrette

Les femmes sont de corvée, le ramassage du bois mort dans le désert est une de leur activité. Nous poursuivons jusqu'à Bni Tajjit, ville perdue dans le désert

quel goût ? violet ça se voit !

Les GPS ne connaissent pas vraiment la route qui en fait est une ancienne piste, goudronnée en 2021-2022. Il y a très peu de panneau d'indication. Guy hésite, prend une des deux routes qui s'avèrent être un détour de près de 40 km en passant par Bouanane.

Les premiers chameaux (dromadaire) dans la plaine

Nous arrivons à Boudnib au camping "chez François Rekkam" (V2023) et revoyons Khadija qui est en contact avec Virginie via WhatsApp. Nous avions fait connaissance l'année dernière de son mari décédé en juin 2023. L'aménagement du camping contiune.

C'est aussi le rendez vous des motards qui sillonnent le plateau du Rekkam. Nous repos aujourd'hui dans le camping. A demain !

11


Sous un soleil bien agréable, à l'abri du vent, nous prenons notre repas de midi. IL fait 20°C

je cherche de l'ombre sous le CC.



Nous avons passé la fin de l'après-midi avec Khadija gérante du Rekkam

ses chiens sous la tonnelle
son âne dans le jardin
et moi !
 tout le monde ...
repas du soir  

Ce matin nous devons quitter Khadija au grand regret, l'ambiance était très sympa. Direction le camping Jurassique dans la vallée du Ziz, via Gourrama. Le ciel est bien brumeux ce matin, il fait bon à l'abri du vent qui nous cingle.

Premier arrêt pour Guy, au Ksar de Tazouguarte très en ruine, voir dangereux. Le cimetière à son pied est toujours d'actualité

Nous poursuivons notre route courte aujourd'hui, moins de 100 km

sur la route ..


les habitants se précipitent lorsqu'un commerçant passe dans le village. Cela fait toujours des attroupements.

Aujourd'hui c'est la vente d'oranges



un nouveau barrage a été construit, la brume tombe 
un autre ksar
pont qui franchit un oued à sec
toujours sur la route 
le Ziz
therme
le tunnel creusé par les légionnaires français


Nous arrivons au camping où nous avions séjourné pendant 6 semaines à cause du Covid. Le fils du gérant nous a reconnu immédiatement avec un grand sourire, sa femme, sa mère, ses frères viennent nous saluer.

fleurs d'eucalyptus à gauche


La suite demain ....

12
12
Publié le 10 janvier 2024

Saïd le gérant du camping Jurassique, (V2020) (V2023) le professeur de français, nous a accueilli très chaleureusement

Saïd et Virginie : retrouvaille 

Guy fait le tour du camping/hôtel ; que de souvenir 6 semaines confiné ici !

chemin à suivre avec les cailloux peints

Cela rappelle à Guy les balades en montagne, que d'ascensions ...

vente de minéraux  

Nous reprenons la route en descendant la vallée du Ziz jusqu'à Er-Rachidia. C'est la route de Fèz à Merzouga.

Hier au soir nous avons dégusté un tajine succulant.

Ce matin au réveil, il fait que 3°C dans le camping, nous profitons d'avoir du courant pour faire fonctionner notre chauffage d'appoint électrique.

Dans la vallée du Ziz, les ksars se suivent au long de la route. La couleurs des maisons se confond avec celle des rochers

A Er-Rachidia nous profitons du magasin Margane pour nous ravitailler en produits frais.


vous avez deviné : c'est une épicerie

Direction Arfoud ou Erfoud, nous longeons la palmeraie sur plus de 50 km

Nous arrivons au camping Carla (V2020) (V2023) en début d'après-midi . Quelques photos souvenirs ...


je retrouve rapidement mes lieues à moi, mon palmier favori pour faire pipi, la cour et ses palmiers

Guy part pour faire une petite randonnée dans les dunes, à 500m derrière le camping. Il fait bon flairer le sable chaud et marcher dans le sable




une oasis
dunes 


8 petit km de randonnée, cela faisait quelques jours que Guy n'avait pas marché. Cela lui fait du bien.

On se retrouve pour l'améro ce soir avec le gérant Ismael

demain direction Merzoga et sa fameuse dune !

13
13
Publié le 11 janvier 2024

Nous sommes arrivés dans l'après-midi au camping Carla, j'ai fait le tour. En soirée apéro au coin du feu. Lorsque la nuit tombe, il fait très vite froid. On n'est pas au mois de juillet ! Moi avec mes deux couches de poil ça va bien !

Départ pour Merzouga, (V2020) (V2023) ville touristique par excellence. Il faut avoir vu les dunes de sable, comme celles du Pilat en France.

Arfoud  

Erg Chebbi est la plus grande dune du Marco. Les touristes viennent pour faire du 4x4, du quad ou de la promenade en dromadaires.

Nous allons au Ksar Sania tenu par Françoise depuis 35ans, une française. Très bel établissement, très propre, en voic quelques photos

Virginie prête à plonger
sanitaire

Nous sommes à coté d'un troupeau de dromadaires

bisous

Dans l'après-midi, Guy va à pied au centre de Merzouga soit 4 km AR, il fait 20°C minimum et ça va durer !

La luminosité éclaire bien les dunes,

Quel est le planning pour demain ? Mes maîtres n'ont pas encore pris de décisions ... In Chala ....

14
14
Publié le 12 janvier 2024

Hier au soir, ils étaient (Virginie et Guy) au restaurant de l'auberge et ont rencontrés Françoise, française, la gérante. Elle connait bien Khadija , du camping à Boudnib. Ils ont longuement bavardé autour d'un tajine.

Re-belotte ce matin, au soleil ! et à part cela rien : journée de repos, bain de soleil, tout ce qu'ils étaient venus chercher au Maroc. Ils ont consulté les cartes routières, je crois que demain on roule.

Moi, mon activité principale, c'est chasser les mouches ... et Dieu sait que j'ai du travail ! A demain

15
15
Publié le 13 janvier 2024

En nous voilà reparti direction Goulmina. (V2020) On remonte à Arfoud, la route n'est pas en bonne état. La région de Merzouga manque cruellement d'eau. On fore de plus en plus bas. Cela fait 2 ans qu'il n'a pas plu.

Virginie vient de chercher le pain en cours de route dans un village... bon appétit !

Erfoud

L'objectif aujourd'hui est de prendre des personnage à la volée, des paysages sans prétention ...

école
en liberté
au bistrot
ils attendent ...
cuture sous palmeraie
vers Er-Rachidia  

L'homme a construit des puits pour dompter l'eau des nappes phréatiques. Cela devient un lieu touristique

captage de l'eau 
 beaucoup de monde en cours de route
 ksar Aourir

Nous prenons le ksar Mouy où nous sommes censé y trouver des poteries dans tout un village. La route qui va au ksar est très étroite, le CC passe de justesse.

Nous demandons à des locaux qui presque tous parlent peule français. Poterie leur ai un mot inconnu, vase : ils comprennent. Un jeune sur sa mobylette nous y conduit.

Il n'y a qu'un ouvrier, les autres cherchent de la terre ...

four
lieu de tournage

Bref une montée pour presque rien, nous rebroussons chemin pour aller au camping de Goulmima

 ksar Mouy

Enfin arrivée au camping, je peux me dégourdir les pattes. On aura fait quelques 150 km avec d'assez beaux paysages.

Le camping de Goulmima se trouve en centre ville. IL vient d'être vendu. Le gérant est très sympa, il a prêté une échelle à Guy pour laver les panneaux solaires et essayer de faire fonctionner une caméra wifi à l'arrière du véhicule.

Bonne soirée à vous tous, mes fidèles lecteurs !

16
16
Publié le 14 janvier 2024

On quitte le camping de Goulmima, vers 9h30 pour aller à Skoura.(2020) (V2023) La route nous conduit Tinerhir, puis Boumalne Dades.

Peu après Tinejdad sur la N10, on voit un rassemblement de CC sur une aire de repos qui est aussi un musée, type éco-musée chez nous, orienté "eau". Je reste à garder le CC.

Le créateur du site, poète, peintre, fait visiter au groupe et s'attarde à chaque détail. Nous nous filons à l'essentiel. Entrée du site 50 DRM soit 5€ par personne. (NEW)

différents outils pour le travail de la terre
un clepsydre  et le porteur d'eau en ville

Le clepsydre est une passoire à un ou plusieurs trous qui permet de définir une unité de mesure de temps. Lorsqu'elle est pleine elle coule.

Sur le site, il y a plusieurs résurgences ... l'eau remonte et fait de bulles (naturelles)

Toute la vie des nomades s'expose ici, des tissus, aux portes peintes, de la céramique au berceau pour bébé

on y retrouve tous les corps de métiers, y compris des instruments de musique, religieux (arabe et juif)

livres, calligraphie  

Cette visite est à promouvoir ....

A Tinerhir ou Tinghir, nous faisons le plein de diesel en payant avec notre carte bancaire. On demande avant que l'on nous sert, c'est un budget important que nous réglons exclusivement par carte. C'est là que commence les gorges de Todra (faite en (V2020) et (V2023))

toujours très désertique 
 Boumalne Dades

Boumalne Dades à l'entrée des gorges de Dadès (faite en (V2020))


à un rond-point, une poterie en rose : c'est le début de la vallée des roses (faite en 2020)

On trouve partout des boutiques vendant du parfum de roses ... à essayer

Nous avons fait l'expérience lors des précédents voyages.



D'énormes blocs de rochers, cela aurait mérité un arrêt que Guy n'a pas fait ....

Après 200km, nous voilà à Skoura à 42km de Ouarzazate. En fonction de la météo, aujourd'hui 20-21°C, ciel couvert, on restera ici une ou deux jours (nuits)

A demain, merci aux lecteurs pour les caresses

17
17
Publié le 15 janvier 2024

Ce matin, Guy a sorti le vélo électrique pour aller à Skoura à 3 km du camping, c'est jour de souk.

on regarde la carte pour la suite du parcours avec un autre CC

Le souk n'avait rien d'extraordinaire, de retour Guy fait quelques photos dans le camping

entrée du camping
le jardin potager

Un ouvrier du camping fend du bois de tamaris, très dur, à la pioche. Ce bois sert de chauffage pour les douches, l'aire de vidange .

A 300m du camping le ksar et la palmeraie, immense ! (V2020)

le nouveau et l'ancien ksar 
la palmeraie est habitée 

L'objectif de la sortie en vélo est de visiter le potier à 4 km environ du camping. Je trouve un gite mais pas de potier. Les habitants ne parlent pas le français, on ne se comprend pas ! Le gite se trouve sur une colline avec un point de vue sur Skoura et la palmeraie. (V2020)

gîte
gîte

Le hasard, je me suis perdu, a fait que je trouve le potier.(NEW)

Il travaille en famille, père, frère et soeur pour vendre. Il a fait le choix de rester totalement indépendant et ainsi de pouvoir fixer le prix au plus juste. Donc inutile de marchander !

Tout le travail est fait à l'ancienne ! J'ai droit à une démonstration ...

pièces disposées ans lea cour 

L'argile est battue avec un rondin pour le cassé, puis tamisé. Une jante de voiture lui sert de table de travail. Ca ne tourne pas très rond, mais qu'importe :

Il tapote avec une planche pour donner quelque chose de rond, il lisse avec du cuir de babouche recyclé, il découpe au couteau de cuisine et avec un fil plastique coupe le pied. Voilà il laisse sécher à l'ait une semaine, le dimanche il met son four en route.

La démonstration se termine par un thé, comme il se doit.

le site internet de Mohamed : cliquez ICI

En ce qui me concerne, j'ai fait la sieste au pied du CC, rien d'extraordianire ! A demain

18
18
Publié le 16 janvier 2024

Ils sont allés hier au soir diner au restaurant du camping, une omelette berbère

 Virginie n'a pu s'empêcher 

Ce matin, comme d'habitude, Guy fait les corvées de vidanges, eaux grises et eaux noires. Il n'y a que 20 km pour aller au barrage El Mansour. (V2020) (v2023) Il se trouve sur la route de Skoura à Ouarzazate à gauche. Une piste de 2km conduit au bord de l'étendue d'eau. Nous sommes très surpris de la hauteur d'eau par rapport à l'année dernière.

piscine abandonnée d'un hôtel

La météo ne se prêtait pas à la chaise longue aujourd'hui. Nous déjeunons dans le CC. Dès notre arrivée, les chiens errants sont venus vers nous. Ils ont tous les âges, on se demande de quoi ils vivent.

Ce ne sont pas vraiment des copains, sont-ils vaccinés ? Je me réfugie dans le CC, mais ils restent tous autour de moi.

Nous prenons direction Ouarzazate (V2020) et plus précisément le magasins Carrefour qui se trouve à presque 3km du camping municipal que nous rejoignons après.

Guy va faire une petite promenade, direction du ksar, qu'ils avaient visité en 2023.

Le tremblement de terre de 2023 a laissé des séquelles sur les habitations dans la veille ville

Guy s'arrête au ksar (le vieux et le plus récent. En fait il cherche un distributeur de billets de banque, pas facile à trouver !

Une cigogne alsacienne (surement !) c'est posé sur le minaret.

Et demain .... on verra la météo si ça se lève ou pas !

A suivre, merci pour vos commentaires

19
19
Publié le 17 janvier 2024

Hier au soir, Guy a fait le tour du camping pour photographier quelques monstres du désert. On voit chaque année de pls en plus ces engins 4x4

Toujours dans le camping d'Ouarzazate, ces peintures sur le mur

le gérant
 peintures camping municipale

Au lever Virginie et Guy ont décidé de rebrousser chemin de 17 km pour retourner au barrage El Mansour, (V2023) faire une journée de bronzing : il faut à midi 22°C et 25°C dans le CC

en cours de route 

Nous nous installons au plus près du barrage, nous ne sommes pas les seuls, l'endroit doit être connu.

Avec le soleil, les photos rendent mieux. J'ai droit à une séance de brossage pour me soulager un peu de la chaleur, mais ce n'est pas la saison de muer ...

Au planning aujourd'hui : RIEN FAIRE !!!!

Cela va choquer les fans inconditionnels du blog, mais c'est une journée juste à profiter du soleil.

Virginie a de la compagnie des chiens errants, très sages, ils restent à bonne distance de moi !

Demain c'est promis on continue notre périple .... dans les environs de Ouarzazate. Les nuages devraient revenir aussi pour deux jours et le grand beau temps après ..




A tous ceux qui essaient d'écrire sur la boite Orange de Guy, il n'arrive plus à utiliser sa messagerie depuis le passage au Maroc. Merci d'utilise WhatsApp

20
20
Publié le 18 janvier 2024

Hier au soir, nous avons admiré depuis les fenêtres du CC le coucher de soleil, les chiens errants étaient de la partie, moi, sur mon canapé

des chiens des chèvres 

et le coucher de soleil

La nuit a été assez douce, 4°C ce matin, mais il fera 22° cette aprème . Direction l'oasis de Fint (NEW) à 10 km de Ouarzazate.

 direction Ouarzazate

Les 2 derniers km se font sur une piste qui plonge vers l'oasis. Un gardien de parking, nous oriente, la visite se fera à pied. Guy est parti !

On traverse l'oued, la végétation est luxuriante grâce à l'eau ...

il faut traverser à gué

Impossible de faire des photos des femmes qui travaillent à la palmeraie. Cela s'active fort, les rameaux sont séchés et récupérés pour le feu. Les ânes font le transport. Coté montagne, désert coté vallée, palmeraie

Nous prenons ensuite la direction de Tazzarine à 200 km de là pour aller au camping Serdrar, conseillée par Françoise à Merzouga. La route est tant tôt excellente tant tôt exécrable.

Aux alentours, il n'y a que du cailloux à perte de vue. On monte à un col Tizi-n-Tinfifft à 1660m. Il y a beaucoup de camions. La route est refaire à neuf sauf dans la descente.

admirable 

On ne traverse que Agdz comme ville importante

Beaucoup de relief sur la route, on n'est tout petit. Moi je m'iinstalle entre Virginie et Guy quand ça secoue !

Les trois derniers km, il faut les faire sur une piste, ça secoue encore ..

les gros cailloux ont été retirés

Demain, nous resterons ici, Virginie et Guy vont dans le désert en 4x4. Chut la suite demain soir

21
21
Publié le 19 janvier 2024

Le camping de Serdrar près de Tazzarine, nous a beaucoup plus, par la qualité du camp et la cordialité du gérant Youssef.

restaurant
Youssef
couscous
tentes berbères

Virginie et Guy se sont offert une soirée couscous apporté par Youssef le gérant avec des légumes du jardin. Ce camping est très soigné

Ce matin, mes maîtres sont part is avec Youssef, voir les carrières de fossiles ...

A quelques centaines de mètres du camping, on s'arrête déjà, à coté de tas de terre et de pierre. On découvre un puit très profond. Les anciens ont creusé une galerie de près de 3km pour récupérer l'eau l'amener vers le village de Serdrar. Aujourd'hui ce village est presque abandonné faute d'eau. Ils ont fait des puits aériens pour ventiler ...

Le désert s'étend au loin, la piste Silone la plaine à perte de vue .. Petit arrêt pour découvrir la rose de Jéricho, sèche en apparence et qui a la moindre goutte d'eau ne demande qu'à revivre

Virginie en récupère deux, car va mettre dans l'eau pour voir la fleur ... A suivre les prochains jours

acacia parasol

Nous arrivons dans une zone de 4 km de long et 300m de large, recouverte de fossils. C'est une zone volcanique, jadis il y a 500 millions d'année sous la mer, qui c'est soulevé. On ramasse directement au sol ...

Nous poursuivons jusqu'à la carrière qui fut exploité jusqu'au covid

La carrière de gros bloc de fossils pourrait être à nouveau exploitée prochainement

Les blocs doivent être sciés et polis pour en faire des tables, des plats ...

Un gardien surveille le site et les machines. Il a une petite boutique où Virginie se délecte ...On reprend la piste très sablonneuse par moment, tant tôt caillouteuse

il manque un peu de soleil  

Il n'y a qu'à deux endroits au Maroc où l'on voit des acacias dans une plaine, comme sur la photo ci-dessus. On se croirait en Afrique, mais nous sommes en Afrique !!

Retour au CC par la piste, le 4x4 est nécessaire, Youssef nous a très bien expliqué les paysages et la vie dans le camp.

A demain ...

22
22
Publié le 20 janvier 2024

Nous quittons le Serdrar Camp dans le milieu de matinée après avoir fait les pleins

CC 4x4
coucou c'est moi !
plein d'eau
rose de Jericho dans l'eau

Il faut faire 3 km de piste pour rejoindre la N12. Au programme ce matin 180 km vers M'Hamid. (V2020) (V2023)

Les paysages sont assez changeant, mais le caillou prédomine. Les marocains essayent toute sorte de plantation, en pompant au mieux dans la nappe phréatique ou au pire dans les nappes profondes (>70m) qui ne se renouvelle pas.

 c'est jamais tout plat, la preuve

Nous passons à Zagora (nous y reviendrons car Mhamind est un cul de sac).

Le village de la poterie est Tamgroupe, poterie verte caractéristique. Nous traversons Ouled Driss après avoir franchit le col de Tizi-n-Bani

Les hôtels et les bâtiments administratifs dénotent par rapport aux maisons d'habitation.

Nous rejoignons pour la troisième fois le camping Hama du Draa.

Guy va faire un petit tour en ville de quoi se dégourdir les jambres

Les boutiques sont ouvertes. M'Hamid estt surtout le départ des treck en 4x4 ou à chameau vers le désert.

type de gadget 

Guy en a profité pour faire l'appro en légumes, soit :

1 choux fleur d'un kilo, 3 tomates, 1 citron, 2 bottes d'oignon blanc, 2 Avocats, 1 poivron vert pour XXXX

D'près vous ça coute combien ici ???

ps : il y a rien à gagner, réponse demain soir

Merci à Cécile et Daniel pour les photos de notre jardin, c'est rafraichissant ....

A demain bon dimanche .............

23
23
Publié le 21 janvier 2024

Ce matin, j'ai cru que mes maîtres ne se réveillaient pas, à 8h48, >Guy a bougé puis plus tard Virginie. C'est vrai qu'il n'y avait rien à faire aujourd'hui

Résultat des courses , Guy a payé 2.60€ dont 0.60€ pour le chou-fleur. C'est Joelle L. qui a été le plus près avec 2.5€

Un petit tour dans le jardin du camping qui est magnifique. Dommage que l'eau de la piscine soit froide, Virginie aurait bien fait un plongeon.

entrée du camping
bar

Puis en fin de matinée, Guy sort le vélo électrique pour aller faire une promenade dans la palmeraie

marché
école
camping la Boussole
hotel resto

La palmeraie est toujours autant animée, ça circule de parcelles en parcelles, ça irrigue, ça vit


parcelles cultivées
je me prends dans un miroir
les palmiers souffrent


un jeune homme m'aborde, l'appareil photo l'intrigue. La plupart des enfants demandent des bonbons, du chocolat et des dirhams enfin !

Donner des sucreries n'ai pas leur rendre service, car ils ont des dents en très mauvais états.

Guy constate aussi qu'ils parlent de moins en moins le français, dommage !


Au fond, la ville de M'Hamid et le pont pour se rendre au camping qui franchit l'oeud sans eau ...

Guy a regarder le match Maroc - Congo au bar cette après-midi, résultat décevant 1-1

A demain ....

24
24
Publié le 22 janvier 2024

Quand on installe pour plus d'une nuit, Guy sort la table, les chaise pour le repas, les relax ainsi que le tapis de sol (acheté l'année dernière au Maroc ) Donc le chargement est un peu plus long, surtout il faut insérer dans le coffre le vélo électrique pliable.

Nous prenons la route après les vidanges pour Zagora, chemin à l'envers de l'autre jour.


En bord de route un Moula-Moula (Touaregs) nous interpelle sur son caillou. C'est un Traquet à tête blanche que nous avions également vue dans le désert pierreux.

plaine, montagne, très varié 
Guy en blanc

Guy fait un arrêt chez un serrurier car lorsque Guy a voulu monter pour la première fois les stabilisateurs contre le vent pour le store extérieur, au premier coup de marteau sur le piquet, voilà que la fixation casse. "Qualité allemande" !!

Nous arrivons à Amazaou dans la banlieue de Zagora, à l'aller nous avions vu des panneaux KSAR, que nous ne retrouvons pas au retour. Tant pis !

On rentre dans Zagora et on commence à chercher une station gasoil qui prend la carte bancaire. On nous confirme bien qu'au sud, aucune station ne prend la carte bancaire. A bon entendeur !

un dromadaire échelle 1
les palmiers en ville
beaucoup de bâtiments administratifs

La queue a la Poste, cela doit être la journée des virements (notamment de France). On retourne au camping Sinbad avec une descente assez conséquente pour y rentrer

je creuse mon trou pour chercher de la fraicheur 

Pendant que je cherche de la fraicheur, Guy va faire un tour en ville. On a ici comme repère le seul pâtissier en ville et le seul glacier

Guy a ramené (500m) des milles feuilles et des gâteaux marocains que nous avions trouvé très bon.

la grande mosquée 

les boulevards sont immenses comme partout au Maroc avec les même lampadaires. Un vendeur de souvenirs m'interpellent en Français car il a travaillé pendant des années dans différentes villes françaises.

Retour au camping-car, pas de monuments remarquables en vue

Guy a trouvé au marché les premières fraises du pays. Ils vont y gouter elles ne doivent si tôt pas avoir de gout. Je vous dirais si j'ai le droit d'y gouter ....A demain

25
25
Publié le 23 janvier 2024

Vers 9h00 de matin, une musique de fête devant le camping sur le trottoir. Guy monte de la palmeraie en suivant le son.

Une foule compact de femmes, en costumes de fête dansent au son de la musique. A coté les hommes découpent à même le trottoir la vache et mettent dans la viande dans des sauts. D'autres avec les sauts remplis d'eau, arrosent le trottoir.

Les musiciens jouent à tu-tête et les femmes dansent. Pendant ce temps la vache est suspendue par les pieds. Que se passe-t-il ?

Ce sont les préparatifs pour un mariage. Cela se fera en deux fois car il y a trop d'invités. Le premier soir 300 femmes. Le lendemain 300 hommes.

Guy est resté à distance, car faire des photos est mal venue, surtout quand il y a des femmes. Je retourne au cc, on est prêt à partir.

• • •

Direction de Zagora à Foum-Zguid à travers ce qui fut autrefois un désert, mais maintenant ce site est connu car il y pousse des pastèques livrés exclusivement pour l'Europe. L'eau est pompée en masse à de très grande profondeur. Le gouvernement marocain a arrêté l'expansion de ses fermes.

culture sous plastique
ferme
bergerie
arrivée à Foum-Zguid

On rentre dans Foum-Zguig pour faire des courses de produits frais.

Un gamin nous harcèle 1 dirham svp ... le parent à coté vend sur le trottoir des sucreries

Nous prenons la direction de Tazenakt sur une très belle route dans une vallée avec de nombreuses palmeraies.



Les palmiers sont beaux que lorsqu'il y a de l'eau

cimetière
coté sec et coté eau
la  vallée grimpe par une belle route  en lacets 

la couleur des maisons se confond avec la falaise

Ici on joue au foot

Dans un village, une coopérative de femmes fait des tapiis

Après Tazenakt nous renons la route vers un barrage de Tachdoute à une dizaine de km. Ce sera notre arrêt du soir au soleil.

L'accès est très facile, on doit pouvoir s'y baigner l'été

A demain ...

26
26
Publié le 24 janvier 2024

Nous sommes restés au barrage de Tachdoute à 10km de Tazenakht

forêt de tamaris
seul au monde 

Hier au soir, nous avons mangé 1kg de fraise à deux avec des petits gâteaux. Nous nous attendions à avoir des fraises de début de saison, mais elle se sont avérées excellente

Le soir il fait encore frais, une polaire s'impose. Nous avons admiré le coucher de soleil sur les montagnes

la lune

Ce matin nous avons décidés de rester au bord de ce barrage pour profiter de la douceur de la météo (20°C)

devinez qui a chassé les canards ? 

Une famille marocaine c'est installé pour déjeuner pas très loin de nous. Brahim le papa, est venu nous servir le thé avec des brochettes de Kefka (boulette de viande)


Puis la maman et les trois familles se sont jointes à nous pour raconter la vie au Maroc et notre resssenti. Brahim est professeur des écoles, cette semaine c'est les vacances scolaires au Maroc

Ibrahim nous a offert du safran de sa culture personnel. Le safran est un produit agricole classé dans la famille des épices. le prix de safran marocain vaut 8500€ le kg.

Du latin safranum, zarparan en Perse ou Sahafaran en Hébreu on retrouve des traces du crocus sativus – safran sur des tablettes en Iraq plus de 2000 ans avant Jésus Christ. Présent sur certaines fresques de Santorin on le découvre il y a 200 ans dans l’Empire Romain. La Grèce est à n’en pas douter le berceau du fameux Crocus Sativus (le crocus cartwrightianus endémique de Grèce étant son ancêtre présumé).

dans la main de Virginie
Safran pur  

Nous les avons quitté ce soir en échangeant nos coordonnées sur WhatsApp. A l'année prochaine peut-être ?

Moi j'ai fait peur aux filles en leur sautant dessus comme je le fait d'habitude .... A demain !

27
27
Publié le 25 janvier 2024

Ce matin nous quittons le lac, un peu avec regret. J'avais tellement de place pour courir sans laisse.

Dès les premiers 500m, se pose un dilemme : un gps me fait passer par Tazenakht à droite, l'autre à gauche direct par la montagne. Guy constate su'il y a 20 km de mons par la montagne et tourne à gauche.

On traverse un premier village, il reste un peu de goudron sur la route, pas de problème !

La route très étroite serpente entre les collines, ça tourne, ça monte ! Les paysages sont très beaux, on a de l'espace !

il faut se faufiler entre les maisons

C'est dans les villages que cela devient de plus en plus compliqué, car d'une part c'est très étroit et d'autre part, on ne sait plus aux carrefours quelle direction prendre. A la première erreur, il faut faire demi-tour, on a l'impression que tout le village est là ! Mauvaise nouvelle, la route se transforme en piste dans ce village, on fait demi-tout ou on continue ? On a fait 10 km depuis le lac, il reste une trentaine de km sur la piste : on continue !

amandiers en fleur

Au début la piste est assez roulante mais elle tourne beaucoup. Le plus compliqué c'est le passage des oueds, car il faut descendre brusquement et remonter de l'autre coté.

où peuvent bien aller ces femmes ?

Nouveau village, nouvelle difficulté, on doit se glisser entre les maison, Virginie la copilote, parle à guy en centimètres l'espace entre le rétroviseur et les maisons. Guy en fait de même à gauche.

Après 10 km de piste, on aperçoit à nouveau du goudron. Il ne reste plus que 20 km jusqu'à la nationale.

Les collines deviennent rouge vif à jaune vif

le village se confond avec la falaise
un Oued avec de l'eau

Nous approchons de la fin du cauchemar, Guy en tirera toutes les leçon. Nous n'avions jamais fait de la piste comme cela sur une aussi longue distance.

Nous apercevons enfin Taliouine au loin, content de nous réfugier dans un camping. Les deux premiers sont pleins, il y a un mariage, on va à "la bonne étoile", petit camping familial. Nous sommes cerné par des anglais et des italiens. Guy va dans l'après midi faire quelques courses

Cette ville est au centre du pays du safran. On nous dit qu'il n'est toujours de la meilleure qualité. Demain, on replonge vers le sud par la montagne. Onn essaiera de rester sur la route et non sur des pistes

Bonne soirée à vous ...

28
28
Publié le 26 janvier 2024

Hier au soir, mes maîtres ont dégusté un tajine fait dans le restaurant en face du camping.

Ce matin, nous prenons la route vers le barrage d'Aoulouz et nous reviendrons sur nos pas, pour prendre la direction Igherm

La traversée d'Aoulouz est difficile la ville est en travaux

Aujourd'hui pas question prendre des risques sur la piste, au bout d'une centaine de mètres, Guy fait demi-tout et part à pied ... Quelques mètres plus loin, il y a du rocher affleurant et des marches que notre Bavaria n'aurait pu franchir.

Le barrage est vide d'eau ...

Direction Igherm

C'est parti pour presque 100 km de belle route dans des paysages magnifiques. Autant le dire, aujourd'hui nous avons été des privilégiés pour les paysages

toujours des enfants sur la route pour réclamer ... 

la route grimpe, des villages isolés. Nous longeons un oued de grande dimension

 quelques photos prisent sur le vif

Lors de la dernière pluie, l'eau a détruit tous les ponts, a emporté les ponts et la route goudronnée. Nous allons de voir descendre dans les oueds et faire à nouveau du hors piste. La vitesse se ressent à peine 10 à 20 km/h à chaque franchissement, il y en a plus d'une dizaine.

repas de 13h sur la route 

Des villages très isolés, comment font-ils pour vivre là ?

On arrive au sommet, quelques vues plongeantes dans les vallées, on approche d'Igherm

village
village

D'Igherm nous prenons direction TATA soit 120km

un spectacle  

On descend dans des vallées profondes ..

mes voisins ??
dessin géométrique 
 d'un sommet à un autre

Toujours des palmeraies en fond de vallée

 un lac à sec ?
 sculpture sur montagne

Enfin des chameaux (dromadaires) en fond de vallée pour nous changer les idées. Trop de route aujourd'hui, mais pas le choix, Tata premier camping sur la route. Nous arrivons pour 18h, manger, me sortir un peu, faire le blog ... Ouf demain on reste à Tata ... cool

29
29
Publié le 27 janvier 2024

On prend le petit déjeuner dehors ce matin, d'abord à l'ombre puis au soleil. Aujourd'hui c'est journée de relâche après deux jours assez stressant.

au camping
le camping

Guy ce matin est allé faire des emplette en ville à 1.2km du camping.

En ville, il faut chercher la boutique qui convient, sachant qu'ils remplissent les magasins le plus possible, en laissant une saignée pour y rentrer. Un magasin vend du boeuf, un autre quelque part de la dinde et un troisième du poulet.

Cette après-midi, Guy explore les palmeraies autour du camping. Il devrait y avoir des ksars, mais où ?

culture dans la palmeraie
canalisation d'irrigation
échassier
le bâtiment doit être militaire
quelques vues de l'oued et de sa palmeraie 

Guy reprend gout à la marche 12km aujourd'hui.

Voici le Pommier de Sodome (le roustonnier). C'est l'arbre typique du sud, du désert. Pante toxique et utile :

  • toxique : par son latex, qui est une dangereux cardiotonique, utilisé pour faire des flèches empoisonnées
  • utile :utilisation médicinale qui permet de soigner la plaie des dromadaires, mais aussi de débarrasser les animaux des tiques. Son Ecorse pilée permet de faire cailler le lait.

Comme souvent lors des voyages, Guy roule cool et ne tire pas sur les rapports. Le voyant orange "injecteur" s'allume. Guy met da gasoil Excelliium de Total qui contient des produits de nettoyage du moteur. Un plein + Guy roule 30km à 3000 trs/mn et le tour est joué, tout refonctionne normalement.


On peut se permettre de mettre de l'Excellium car il est bien moins cher qu'en France.

A demain, on continue notre route ...

30
30
Publié le 28 janvier 2024

Départ vers 9h30 de TATA en direction de AKkA, presque une ligne droite de 65 km. Nous faisons un arrêt à 5km du camping de Akka, pour visiter un ksar fortifié ou du moins ce qu'il en reste:

 photos en contre jour ...

<hélas nous n'avons trouvé aucune information concernant ces fortifications. Il devrait y avoir un agadir, mais nous ne l'avons pas trouvé

AKKA : la ville

Arrivée au camping-hôtel à environ 1.2km du centre ville. Une fois installé, Guy part au souk. C'est uen ville typique de la région

moto, âne, vélo attendent leur maîtrer

On retrouve dans ces souk tous les corps de métiers, alimentaires et autres

prêt pour l'abbatoir

Après le repas, Guy prend le vélo pour aller à l'agadir Ouzrou à 3km du camping

Nous avons fait une reconnaissance le matin en CC, mais il est difficile de se garer. Guy part en vélo à la recherche d'un guide qui permettrait d'explorer les ruelles souterraines.

 des portes d'entrée
pas peur de garer sa voiture là
la ville est encore habitée, mais une partie est en ruine 
toujours les femmes qui travaillent 
depuis la place centrale 
fortification vue de l'extérieure
vue du sommet de l'agadir sur la palmeraie
somment de l'agadir


Guy revient en vélo de l'Agadir sur son v"lo électrique. Moi je sors de ma planque à l'ombre sous le CC

Et demain ? c'est une nouvelle semaine ... A suivre

31
31
Publié le 30 janvier 2024

Petit déjeuner cool sous un rayon de soleil, on décolle du camping municipal pour traverser Akka en direction d'Icht. Petite étape de 60 km seulement aujourd'hui.

Quelques palmeraie en bord de route, du sable à perte de vue

Toujours beaucoup de couleur dans leurs habits. On voit beaucoup de personnes assisent en bord de route à attendre !

au loin la ville d'Icht

on arrive à Icht, on trouve le camping facilement ! c'est rare que nous sommes arrivés avant midi !

Le camping

sanitaires
réception
restaurant
petite piscine

Icht veille ville

Guy trouve dans la camping un guide pour visiter la veille ville et notamment la partie souterraine. Elle se trouve à 500m du camping. Virginie et moi restons à l'ombre, moi sièste et Virginie lecture


C'est une ville de 1200 habitants qui comprend une ville neuve et une ville ancienne.

nous suivons le guide 


le groupe de 9 personnes longe les murs des propriétés et traverse des canaux d'irrgation où l'eau coule en continue. Elle provient du haut Atlas. Cette eau est partagée équitablement entre les différentes parcelles


Ci-dessous la nouvelle mosquée et l'ancien cimetière. De l'autre coté un très grand cimetière qui reste d'actualité.


cimetière 

Nous nous engageons dans une ruelle qui passe sous les maisons de la veille ville. Celle-ci n'est encore habitée que par 5 familles. Mais l'été, toutes les personnes qui ont migrées dans la ville nouvelle, reviennent dans l'ancienne ville car l'isolation est meilleure.

Il n'y a pas d'éclairage, on se déplace avec des lampes de poche. Les portes sot très basses, le sol n'est pas égalisé. Il faut baisser la tête pour circuler. Le guide nous conduit dans la maisons des ses grand-parents.

Au rez de chaussée les bêtes, au premier étage sa première femme et ses enfants. Au deuxième étage, sa deuxième femme et ses enfants. La cuisine était commune aux deux épouses. Toutes les pièces étaient positionnées autour d'un puit de lumière. Il n'y a pas de fenêtres dans les pièces.

puit de lumière
couloir
escalier
cuisine

On vivait aussi sur la terrasse, où se trouvait une cuisine d'été

puit de lumière
pigeonnier

Les maisons sont liées les unes aux autres. Pour cette raisons quand une s'effondre, elle met en péril les autres aux alentours. Il n'y a pas de finance pour entretenir ce passé très riche.

décoration amazigh
ancienne mosquée

Nous rentrons dans l'ancienne mosquée. Les marches sont très hautes. Au rez de chaussée, la salle des ablations, au premier la salle de prière

 le guide nous explique les rites musulmans
entrée hommes

La nouvelle mosquée. A droite l'entrée des religieux, à gauche les femmes. les hommes rentrent pas une autre entrée. Tout le monde écoute la même prière.

la maison de l'encien Kaïd (maire)

Le guide nous offre du thé et des gâteaux chez lui. Il nous parle des conditions de vie et nous prenons la direction du camping le long des canaux d'irrgiations.

8 km de marche, Guy nous rejoint. Mes maîtres vont manger un coucous au restaurant sous le soleil couchant.

Notez que le restaurant vend du vin du maroc, excellent d'ailleurs

Demain on continue la route ...

32
32
Publié le 30 janvier 2024

Ce matin, rien ne bouge, Guy fait le blog studieusement. Hier au soir, il était fatigué, et après le couscous et le vin rouge ...

on croise des dromadaires sur la route 

On ne part qu'à 10h00 pour à peine 60km de belle route. Amtoudi devient un lieu de pèlerinage, c'est la troisième fois qu'on y vient. Ils apprécient toujours autant les agadirs au-dessus du village. (V2023) (V2020)

Au camping rien de nouveau, pas facile de se garer dans les emplacements prévus ! La piscine est hors d'eau pour l'instant

camping 

Guy part dans la palmeraie, petite promenade digestive, pour s'assurer que rien n'a changé

le premier agadir (site fortifié pour ranger les grains) juste au-dessus du village

village récent plus dans la vallée 

Vers la fin du village récent, apparait le second agadir

pour vous donner des idées de prix, voici un panneau d'affichage du restaurant en fond de vallée

Pour rappel mnémotechnique 10Dh = 1€

Guy revient au CC, c'est l'heure du blog, par un sentier bétonné qui court le long de l'oued

canaux d'irrigation

Demain, nous ferons encore une très petite étape, avant de plonger vers le grand sud. Bon je me recouche ... A demain !

33
33
Publié le 31 janvier 2024

Toujours suivant nos habitudes on quitter Amtoudi vers 9h40 ce matin. Hier au soir, on a eu droit à un coucher de soleil, pas extraordinaire, mais le rayon sur l'Agadir d'Amtoudi était très beau.

Nous sommes partis vers le sud, en espérant que là-bas il ne fasse pas trop chaud (déjà). Le vent nous tient compagnie et secoue bien le CC

Le vent s'emplifie et soulève le sable. Le ciel devient tout gris, un vrai brouillard au loin.

 le vent de sable

Nous arrivons à Guelmim, où nous ferons un grand arrêt Marjane pour nous ravitailler en produits européens (presque). Le frigo est bien plein, il déborde, il y a peut-être quelque chose pour moi, ou quelque chose qi tombe du frigo. Restons vigilants !!

 Guelmim

Nous prenons la direction de Tan-Tan, en cherchant un camping, nous atterrissons à El Ouaria, en bord de mer !

rond point

Il ne rest plus que 946 km jusqu'à notre destination au Sud : Dakhla. Notez les bidons d'essence en vente devant des maisons en très mauvais états.

l'agriculture grâce au solaire pour les pompes et les puits 
paysage sans vent 
Tan-Tan 

La traversée de Tan-Tan se fait assez facilement, tout le monde est à la sieste. Il nous reste que 27 km jusqu'au bord de mer. C'est la deuxième fois que nous venons à El Ouaria. Mais cette fois on a changé de camping pour "l'atlantique". Il fait 27°C à l'extérieur et 37°C dans le CC. Je cherche l'air frais, où est la clim ???

toujours les ronds points 

Nous voilà dans le camping. des campings-caristes (français) nous agressent verbalement car la place qui nous a été attribué par le camping, ils l'avaient réservés pour des amis.

porte vers la plage ... 

Demain, on continue notre descente vers le sud, en faisant quand même une boucle vers l'intérieur des terres. A demain chaudement !!

34
34
Publié le 1er février 2024

Aujourd'hui nous descendons (sud) vers le Sahara Occidentale. Il vente toujours, le sable vole.

moi Izzie
le centre du village au loin

Nous sommes partis un peu plus tôt que d'habitude, le soleil va taper très fort. Le terrain est de plus en plus plat avec des petits cailloux. Les GPS sont un peu perdu, le Garmin ne connait pas la route (il n'est pas mis à jour) et le TomTom me rallonge le parcours de plus de 100 km. Nous abandonnons l'idée d'aller à Smara, peut-être au retour. Les 50 premiers km sont pénibles car la route passe de 2 à 4 voies, les travaux sont en cours. Si Guy avait pu faire demi-tour, je crois qu'il aurait abandonné !!

c'est la mer qui rentre dans les terres 

Nous longeons l'atlantique du haut d'assez hautes falaises. Des cabanes de pêcheurs sont installés là

pêcheurs 

Le sable occupe de plus en plus de place sur la route

Ah non !

l'animal domestiques à bord c'est moi Izzie. Je ne partage pas mon canapé avec n'importe qui. En plus il prendrait beaucoup trop de place /

Nous arrivons à Tarfaya pour un arrêt dejeuner. Nous avons dû sortir de la RN1 car il n'y a aucun parking sur une centaine de km

Nous étions déjà en 2020 et avions visité le musée St-Exupéry.

caserne ensablée
caserne
mairie
parking jour/nuit
Virginie en bord de mer

Nous poursuivons notre route ver Laayoune à 100km et nous découvrons ce panneau juste avant Laayoune

Il reste 520 km jusqu'à Dakhla notre objectif du parcours cette année

Laayoune 

Nous arrivons à Foum el Oued à 30 km au sud de Laayone, sur un parking gardé, en face de la mer, un peu protégé du vent.

4x4
le parking

Demain un peu moins de 200 km vers Boujdour, mais ça c'est une autre histoire ...

35
35
Publié le 2 février 2024

hier au soir, on a admiré le coucher de soleil sur la plage. Le parking proposait de l'eau potable, douche ?? pour 20 DH la nuit.

Ce matin en route pour Boujdour, soit presque 200 km de ligne droite à travers le désert

Dans les premiers km, nous longeons sur des km une clôture sans savoir ce qu'il y a derrière. Militaire, usine ??

En Finlande c'était les rennes, ici les dromadaires accaparent la route, cool sans se dépêcher !

une bonne nouvelle sur la route, on trouve du gasoil détaxé à 1.089DH le litre. On a réussi en stabilisant notre vitesse entre 80-90 km/h à ne consommer que 8.6 l/100 km

cela nous distrait un peu ... 

aa

Celui-là a compris la façon de s'économiser sur la route, il préfère les transports en 4x4, les narines dans le vent et regarder ces congénères au passage ...

Les dromadaires sont élevés aussi pour en faire des dromadaires de course, il existe plusieurs hippodrome au Maroc mais aussi en Arabie Saoudite.

au loin un village de pêcheur sur la côte 
quel trekking à 100km à la ronde RIEN
des cailloux, du sable
des pylônes à coté de la RN1
le randonneur fait-il le chemin de Compostelle ?? 

Parfois pour nous divertir à coté des pylônes des éoliennes galopent au vent. Nous sommes à l'entrée de Boujdour.

boulevard immense entrée de ville
viande qui sèche, un délice pour les mouches !

Au bout de la ville, à 300m de la corniche, le camping sans aucun affichage.

entrée camping

Sur le parking du camping des vieux Renault Master qui attende la ferraille, qui ont fait pensé à Virginie à une ferraille plutôt qu'à un camping au premier passage

Nous allons tous les trois à pied jusqu'à la corniche pour voir l'Atlantique

pas une voiture
mouettes
le boulevard est aussi désert que le désert ... 

demain on sera à Dakhla si tout se passe comme sur le planning ...

36
36
Publié le 3 février 2024

Aujourd'hui réveil à 7h30 pour une étape de 360 km vers Dakhla tout au sud de notre périple

Des espadons nous saluent en sortant de Boujdour, sur un boulevard toujours immense comme dans chaque ville.

campement de touristes en bord de nationale

En fait la RN1 court sur un plateau avec parfois des plages au loin ou des bancs de sable

En fait les 150 km se font sur le plateau, c'est plat, plat, plat. Il n'y a que les cabanes de pêcheurs en bord de falaise

village abandonné
à 150 km on retrouve des collines 

Nous faisons un arrêt repas devant un village abandonné. Guy se baisse pour ramassé de beaux coquillages St-Jaques, preuve qu'il y avait la mer ici.

St  Jacques 

Dejeuner sur le pouce, on continue la route sans fin ...

village de pêcheurs  

En approchant de Dakhla, les paysages changent de tout au tout. Le sable blanc remplace les cailloux. On distingue bien la limite entre le sable blanc et le sable rose. Nous prenons à droite vers Dakhla, à gauche c'est direction la Mauritanie. Derrière une dune débute la lagune. Les CC se sont blottis là ! pour commencer on en fait autant, car la route nous a bien assommée !

juste après un hôtel
début de la lagune et l'île Dragon
les CC

L'île Dragon : à marée haute, elle trône au milieu de la baie. Les kitesurfeurs virevoltent autour. On peut s'offrir un bain d'argile blanche avant de plonger dans des eaux cristallines et partir à la chasse aux coquillages

 certains CC sont installés pour une longue période
moi sous le CC, Virginie à la porte
l'île Dragon
cabines de Deauville au look Maroc

et si on allait à l'eau :

Elle est bonne quoique un peu salée : à revoir

des marocaines barbotent en grande tenue locale. Le spectaclel'eau-forte est saisissant entre nous en maillot de bain au sortir de l'eau et les marocaines en doudoune sur la plage

Demain à suivre ... il fait 32°C au soleil et 27°C dans le CC. Dès le coucher de soleil ou à l'ombre, il fait frais !

37
37
Publié le 4 février 2024

Lever de soleil ce matin, il fait un peu frais, mais à 9h00, on prend le petit déjeuner dehors. Aujourd'hui étape de 20 km plus vers Dakhla, jusqu'à la plage des surfeurs. (indication d'une autre CC)


en cours de route 
maison de pêcheurs sur le haut de la falaise
la plage
ville de Dakhla
les 4x4 et les CC au bord de la plage

Notre occupation principale est d'admirer les surfeurs ...

Sur la plage, les femmes jouent au football avec les enfants, on déjeune en famille, c'est dimanche.

football 
camion 4x4
tu as vu : la mer !
je dors à l'ombre
dodo

Voilà de nos nouvelles en ce dimanche ! En avez vous fit autant ? demain visite de Dakhla avec son avenue de 7 km de long ... A suivre ! bonne semaine à ceux et celles qui trvaillent !

38
38

Ce matin, réveil au bord de la plage des surfeurs. Nous levons le camp pour aller à Dakhla au centre

toujours les boulevards immense
peinture de flamand rose
porte d'entrée
église catholique
rond point

Le boulevard Mohamed 5, fait plus de 7 km de long. Comment trouver le centre ? Nous décidons d'aller à Lassarka (tout au bout de la péninsule. Il y a un village de pêcheurs. Nous ne trouverons jamais le centre ville, les GPS non plus !

Nous découvrons un véritable bidonville, implanté dans le sable. Guy découvre les barques, poussées en mer par des tracteurs

On distingue très facilement aux voitures, qui va pêcher et qui revend le poisson et à qui appartient la barque et le moteur. La destination est un cul sav, demi-tour.

pêcheurs partent en mer
la falaise bon spot pour pêcher
 pêcheur

C'est le point le plus au sud de notre parcours, à partir de là, on remonte vers le nord. Je voulais aussi préciser que les marocains commencent à construire leurs maisons, et elles restent bien longtemps inachevées.

• • •

N'tireft

un deuxième port de pêche, semblable au premier. Au vue de l'éat de délabrement, Guy n'ose pas rentrer et fait demi-tour

• • •

Larkhaa

Nous arrivons au moment où les barques rentrent sur la plage. Ce site se situe au milieu de rien, en plein désert. Guy est descendu par la route laissant nous au somment de la falaise. Les tracteurs remontent la côte pour aller livrer le poisson à un bâtiment sur le haut de la falaise. Les camions frigos attendent déjà

Nous ne pouvons pas aller au sommet de la falaise, territoire militaire nous précise un agent. Dommage pas de vue d'ensemble. Nous pensions pouvoir rester là pour la nuit, Guy doit faire 200 km de plus pour aller à Affiessat

• • •

Affiessat (Ftissat)

Ce site est à 70 km de Laayoune environ. Nous craignons que cela soit aussi un site militaire, mais non. Très grosse installation, une rue descend la falaise sur la plage. On a une très belle vue de dessus sur le campement.

que de barques 

Les lieues d'habitation, sont tout aussi délabrés ... Beaucoup de jeunes hommes trainent oisif en cette fin d'après-midi.

Nous nous garons presque en face de la mosquée. Longue journée à Demain pour la suite de la remontée vers le nord.

39
39
Publié le 6 février 2024

Nous avons bien dormi, pas de bruit, pas de dérangement. Sur le chemin vers le Nord en longeant l'Atlantique et ses falaises

Etape "pain frais" à Boujdour.

entrée de Boujdour

On prend sous un autre angle les mêmes photos qu'à l'aller. Normal, il n'y a qu'une route. Les avenues le long de la RN1 sous des immeubles très soignés. Cela se dégrade lorsqu'on passe au rang 2 ...

La route de retour est forcément longue, car à l'aller=, on est plein d'aventures dans les yeux, au retour on cherche les nouveautés

Dans le Sahara Occidentale, des éoliennes à perte de vue ... Je pense que personne contrairement à chez ne discute l'implantation.

à gauche d'anciennes tout de guet 

Nous nous arrêtons sur le parking au bout de la rue, 20 Dh la nuit avec de l'eau

le parking
ancien hôtel converti en appartement

Des bulldozers ramènent le sable à la mer. Le vent à recouvert les routes. Attention à l'aquaplanning sur le sable. Nous sommes à 20 km de Laâyoune, demain on continue de monter vers le nord

40
40

Nous quittons Foum El Oued à nos heures habituelles, la mer est juste en face de nous, mais il est interdit de s'y baigner.

Nous remontons vers Laayoune puis direction Tan*Tan


de belles dunes  au lever du soleil

Nous traversons Laayoune, à la recherche de nouvelles photos à faire

entrée de Laâyoune
j'enlève un grain de sable que le vent ramène de suite
une première
bon poteau
toujours les boulevards immenses d'entrée de ville

Direction Tan-Tan pour le gouffre du Diable, un peu difficile à trouver car la RN1 a été déplacé ... Nous roulons toujours sur le plateau africain

cabane de pêcheurs
très courageux
vole vole le sable
toujours le désert à perte de vue 

Nous arrivons aux environs du gouffre du diable qui se trouve à coté d'une antenne radio. Les falaises sont vertigineuses et les pêcheurs virevoltent d'un rocher à l'autre.

falaises 

le tour du diable communique avec la mer

le pêcheur au bout de la corniche

Les pêcheurs sont jeunes, ils n'ont pas peur du vide. Ils lancent des cordes dans des trous où se cachent des poulpes. Au bout de la corde, il y a des sardines pour appât.

Virginie n'ose pas s'approcher plus près du bord



des cabanes de pêcheurs 

Il y a à cet endroit là, trois route en parallèle : la nouvelle autoroute en construction, la RN1et l'ancienne RN1. Nous choisissons l'ancienne RN1 qui est le plus près de la falaise pour sa belle vue et très peu de circulation

17 km plus loin la route est barrée pa run tas de gravas. Il nous faut par une piste contourner le barrage

• • •

Juste avant le pont, une piste conduit au parking de l'oued Ma Fatma où nous attendent Annie et Alain

Le gardien nous offre le thé, c'est 20 DH la nuit, l'eau est payante en plus.


le gardien a pêché un sare (dorade)
vue depuis le haut de la falaise
tente de migrant pour les îles Canaries

Guy part avec Alain et un autre couple pour descendre le long de la falaise pour voir des fossile

C'est des coquillages ? des tortues ? chacun à son interprétation faute d'avoir une réponse unique

De retour, nous partageons le dîner. Au menu apéro alsacien, Dorade et salade composée, salade de fruits en dessert.

Soirée très sympa lorsque le soleil nous réchauffe mais dès qu'il se couche, glagla !

A demain

41
41
Publié le 8 février 2024

La route de Tan-Tan à Guelmim est en reconstruction et donc en très mauvais état. La nuit dernière notre bouteille butane c'est éteinte, heureusement il y avait le GPL en secours. Nous avons chercher à Tan-Tan, sens succès pui à Guelmim avec plus de succès.

Guelmim au loin

Nous arrivons au supermarché Margane pour faire le plein et direction Tighmert et sa palmeraie

Les champs sont bien verts, il y a de l'eau ...

Quel ne fut pas la surprise de Mohamed en nous voyant arrivé. Une grosse trainée de gasoil au sol

mohamed appelle un mécanicien qui vient 30 mn plus tard et fait rapidement un diagnostic. La pompe gasoil à une fuite, mettre le contact ça gicle partout

Nous voilà bien arrêté le temps que le garagiste trouve la pièce. A suivre ...

(V2020)

42
42
Publié le 9 février 2024

Juste pour donner de très brèves nouvelles. Moi je suis toujours couchée sur le camping-car, je rattrape le soleil en retard. Mauvaise nouvelle pour Virginie et Guy : j'ai commencé ma mû et dans le camping-car c'est assez génial quand le poil vole ....

Virginie a aidé la soeur de Mohamed à faire le coucous.

Et pour la panne ??? on espère avoir la pièce qui devrait venir de Casablanca pour dimanche. Il ne fait pas très beau, ciel très couvert, nuages de pluie ... Pas terrible. Guy ronge son frein, il attend !

43
43
Publié le 10 février 2024

Ce matin notre voisin allemand avec son camping-car Concorde quitte le camping. Cela nous fait une petite animation, le temps de charger la Smart sur la remorque .

cela fait un sacré attelage  

Un monsieur vient au CC, en demandant à Guy s'il n'était pas Izzie ? Lecteurs de puis plus d'un an du blog, il nous a reconnu. C'est moi qu'il leur aà donner envie de venir au Maroc ! Chouette, on sert à quelqu'un !

Françoise et Michel devant une bière 

Mohamed, le responsable du camping, a demandé à Guy d'assurer le rôle de chef du camping pendant qu'il va faire des courses à Guelmim.

Pour Guy cela fait une distraction et fait passer le temps. Cette après-midi il a fait quelques pas dans la palmeraie. Le vent souffle fort, il a plu cette nuit et aujourd'hui le ciel est couvert, quelques gouttes tombent de ça et là.

Les panneaux photovoltaïques se sont démocratisés au Maroc. En 2020, nous n'en avions quasiment pas vu, maintenant il y en a partout, souvent couplé à une pompe à eau qui remplit une bassine.


L'agglo a remplacé petit à petit les maisons en pisé. Plus durable dans le temps, peut-être, plus facile à la construction, l'agglo reste un moins bon produit pour l'isolation thermique.

Des maisons modernes apparaissent dans les palmeraies .


Toujours en panne, toujours en attente de la pièce qui doit venir de Casablanca, ce soir ou demain. Le garagiste a prévu de venir demain matin pour procéder à l'échange. Espérons que ce soit la bonne pièce !

A demain ...

44
44
Publié le 11 février 2024

Le mécano est arrivé à l'heure dite ce matin sous un grand soleil ☀

tâche de gasoil
les mécanos

La pièce neuve est remontée et après quelques instants, voilà que notre CC ronronne. Cela fait plaisir de l'entendre à nouveau. On reprend la route demain, vous aurez des news de notre voyage, chers amis !

45
45
Publié le 12 février 2024

Ce matin une cinquantaine de km pour aller de Tighmert à Sidi Ifni. Guy est très content que le moteur tourne à nouveau. Virginie est contente car on retourne en bord de mer. Et moi ? content de muer et de m'alléger des mes poils d'hivert ...

villages au loin 

On trouve presque tous les animaux sur la route

des ânes 

La route est de très bonne qualité, mais reste une route de moyenne montagne avec ses virages.

village perché
parfois des villages très isolés 

C'est assez incroyable ce que l'on marche le long des routes au Maroc. Quelle endurance et Guy sait de quoi il parle.

ce cycliste quel courage !! 

C'est la première fois que nous allons à Sidi Ifni. Le premier camping est plein et les CC sont entassés, c'est le camping Sidi Ifni qui nous accueille

la veille ville en arrière plan

Nous sommes à une dizaine de mètres de la mer, c'est grande marée aujourd'hui. Guy fera cette après-midi un tour dans la ville haute, reste de la colonisation espagnole jusqu'en 1969.

Le moins que l'on puisse dire c'est que cela monte !

Arrivé sur le plateau, je découvre de beaux bâtiments parfois ayants conservés leur style espagnol

 la mer très présente
de très beaux jardins copieusement arrosés  
jardin Alhourya 

Guy débouche au somment, aux souks couverts

Demain, Virginie veut visiter plus en détail les souks,... on en reparlera !

un phare

Guy a ramené des fraises du souk, alors ce soir orgie (de fraises) !

46
46
Publié le 14 février 2024

Le soir, un peu le matin, la brume tombe sur le camping et la veuille ville

Nous avons retrouvé Alain et Annie, nos amis bretons. Dans la journée, ballade ensemble au marché où nos avons dégusté un jus d'orange avec fraise, kiwi ou ananas

vue sur le marché ce matin ...

casier à poules
 le marché
alain mange sa tagine à l'éclairage IPhone

Nous sommes allés au restaurant, avec Alain et Annie. Au menu de la dorade, et pour Alain une tajine de poulpe. Au lieu de comprendre poulpe, le serveur livre une tajine de poulet. Retour en cuisine, une heure d'attente, il termine sa tajine à l'éclairage iPhone

Ce matin Guy se promène à nouveau en ville ...

notre camping
 la ville

Guy s'est baigné cette aprè-midi. Virginie souffrant de douleurs de dos (comme d'habitude) est restée au bord. On devrait reprendre la route, si Virginie va mieux !!! Aujourd'hui vent de sable de plus de 60 km/h très pénible. Ca devrait aller mieux demain !

47
47
Publié le 15 février 2024

Nous quittons ce matin Alain et Annie au camping de Sidi Ifni, en espérant les revoir chez nous prochainement. Nous prenons la direction de Mirleft..(V2020) (V2023) Nous avons croisé la famille d'un préparatif à un mariage. Il y a foule.

MIRLEFT
escalier pour monter en ville

Nous stationnons sur le parking de plage à Imi Ntourga (à l'xtérieur de Mirleft suivre les panneaux). Je vais me dégourdir les pattes avec Guy sur la plage

nous sommes seuls au monde 

Direction camping d'Aglou Plage à quelques km de Tiznit

nous avons pris la route de la côte 
gardien
piscine
tobogans fermés
supermarché du camping

Alors que Virginie va à la piscine, moi sous le CC à l'ombre, Guy va dans le village d'Aglou Plage distaznt à 1km environ

graffitis sur un mur
restaurant de plage

De retour au camping, Guy est passé au supermarché du camping pour acheter deux glaces (les premières depuis que nous sommes au Maroc) et il rejoint Virginie à la piscine.

Après Virginie, Guy goute à l'eau de la piscine, on est pour l'eau à la température de l'eau en Bretagne. Glagla !!

et demain, mes maîtres n'en savent rien encore ...

48
48
Publié le 16 février 2024

Le camping est immense, 250 place de CC viabilisées. Mais l'ambiance est sereine sauf si vous êtes à coté d'Espagnol ou / et de françaises bavardes. Les services sont nombreux : lavage du CC, artisan d'auvent, laverie auto, supermarché, Aquaparc ... La piscine est très calme (sauf que 2 françaises qui parlement toute l'aprèsmidi. Je n'ose imaginer l'ambaince quand 800 personnes (majorité des enfants) fréquentent l'Aquaparc. (voir Facebook)

des mimosas nous séparent des voisins 

Guy est de sortie à vélo dans le village à 1km du camping

il scrute l'horizon
la plage est presque vide 
elle aussi scrute l'horizon  

Il y a de très belles maisons qui ressemblent à des résidences secondaires.

C'est maintenant Virginie qui prend le vélo électrique pliant pour aller au restaurant en bord de plage.

Nous n'avons emmené qu'un vélo car nous souhaitions le mettre dans la soute, avec deux deux la place est limitée.

pizza boulette de viande
pizza 4 saisons

Nous ne sommes pas arrivés au bout de nos pizzas, c'était trop copieux. Du haut de la errasse de notre restaurant, nous avons pu admirer l'océan déferler par vaques successives sur la plage. Cette après-midi : piscine au programme.

Guy commence à se dire que nous devenons comme certains locataires du camping, des personnes qui passent trois mos ou 6 mois au soleil, piscine, apéro, resto ... non pas encore !

49
49
Publié le 17 février 2024

Guy a fait le tour du camping de très bonnes prestations, mais maintenant il a la bougeotte. On part pour Tiznit dans un premier temps, pour aller à une banque, acheter des sous. C'est vrai au Maroc presque tout se paye en liquide

rempars de Tiznit