"Tout ce que vous avez à faire, c'est de décider de partir et le plus dur est fait" Virginie & Guy & Izzie (le toutou) et notre camping-car !
Carnet de voyage

Izzie retour au Maroc 2023 (p1)

41 étapes
361 commentaires
698 abonnés
Dernière étape postée il y a 2 heures
Après notre voyage en 2020 lors de la pandémie, j'emmène mes maîtres à nouveau au Maroc, au soleil d'hiver. Ah oui, c'est moi Izzie la chienne de la famille. Au programme, soleil, piscine et visites.
Janvier 2023
12 semaines
Partager ce carnet de voyage
12
déc
12
déc
Publié le 12 décembre 2022
hiver 2021
hiver 2021

Bonjour, je suis Izzie, la chienne de la famille. Si vous êtes abonné, vous me connaissez sûrement. J'ai 9 ans et j'accompagne mes maîtres dans leurs aventures. Nous avons parcouru tous les pays d'Europe. En 2020, partis pour 3 mois, nous sommes restés 6 mois au Maroc à cause du Covid :

Voyage Maroc 2020 partie 1 | partie 2 | confinement - retour


Lors de notre premier voyage, nous avions emmené beaucoup trop d'habits toutes saisons. Si en janvier le risque de pluie et de froid sont importants au nord, nous avons décidé de plonger rapidement vers le sud pour remonter ensuite doucement. Les arrêts sur les 2500 km avant Algésiras ferry) seront le moins nombreux que possible. Ce voyage se veut en théorie plus cool, Guy a comme objectif le soleil et la chaleur avant tout.

le capot de notre CC peint lors du voyage de 2020
Virginie et moi !


A nous les grands espaces et le désert du Maroc, le sable chaud et le soleil, à nous les rencontres insolites avec une population si conviviale ! N'hésitez pas à vous abonner soit au blog en entier : www.myatlas.com/campingcar ou à ce voyage seulement.

Pour rappel Guy, vous a fait une liste alphabétique de nos voyages, vous pourrez les retrouver plus facilement : Liste alphabétique .(cliquez) Mettez donc cette page dans vos favoris !


Encore un peu de patience, nous serons en ligne après Noël et sommes impatients de lire vos commentaires, vos conseils aussi.

Le chargement du camping-car se passe sous la bruine, le froid. Nous sommes à la limite du gel tous les matins. Nous résidons en Moselle, pour mieux nous connaitre : Nous (cliquez)

Voici le parcours ci-contre. Nous n'avons pas visité le nord-est du Maroc à cause du confinement.

A bientôt de vous lire .... Izzie

22
déc
22
déc
Publié le 23 décembre 2022

Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de Noël que nous passerons en Alsace en famille.

La semaine dernière, le chargement du CC a été compliqué, nous avons eu jusqu'à -15°C au lever du soleil et cette semaine de la pluie et du redoux. Tous les plastiques du CC étaient froid, malgré le radiateur électrique que nous avons ajouté pour être hors gèle. Pour les deux semaines à venir, les températures à Agadir oscillent entre12 (minimale) et 25°C dans l'après-midi. Les températures sont très variables au Maroc entre le Nord (Méditerranée) l'ouest (atlantique), le sud (le désert) et l'est, la zone montagneuse de l'Atlas).

Pour moi, en dehors des vaccins, j'ai besoin d'une attestation de bonne santé faite par le vétérinaire. Elle serait valable entre 3 et 10 jours suivant le site internet que mes maîtres consultent. Guy a prévu un arrêt vétérinaire à Algésiras avant de prendre le ferry.

Départ en douceur demain pour une longue route. A bientôt de vous lire ! Izzie

26
déc
26
déc
Publié le 26 décembre 2022

Nous sommes partis ce matin à 8h00 de Colmar (bravo Virginie !) La plaine d'Alsace est au soleil, les Vosges sous la pluie. Dès les premiers kilomètres, la pluie se met à tomber très drue, de plus en plus violente.

La pluie est si forte qu'elle arrache un essui-glace et on a de la chance, il ne tombe pas au sol. Guy affronte la pluie pour le remettre en place, il bricole pour le faire tenir, car le support en plastique est cassé.

Moi ça va, je dors cool sur mon canapé, ils ne me verront pas de la journée.

Guy a prévu de de la route aujourd'hui pour avancer le plus possible : 560 km jusqu'à Montpeyroux, charmant village médiéval 20 km après Clermont-Ferrand. Nous arrivons avant la tombée de la nuit. 4 Grands parking, le parking CC est sur les hauteurs. Il est gratuit.


le village au loin 
vue de loin 


Guy fait une courte balade dans le village, il fait nuit si tôt.

Ensuite j'ai le droit de courir dans le champ. autres camping-cars nous rejoindront sur le parking. La soirée sera courte, dodo pour tout le monde ! A demain ...

27
déc
27
déc
Publié le 27 décembre 2022

Nous quittons Montpeyroux vers 8h30. C'est pour nous la deuxième fois qu'on y passe, c'est pas cette raison que la visite d'hier au soir a été très courte.

L'épisode marquant de la journée, fut notre passage dans un garage, car depuis le départ, le voyant orange d'Injection est allumé au tableau de bord. Nous sommes allé chez Iveco à Albi qui fit le diagnostique, qui avait la pièce, mais qui ne pouvait pas nous prendre pour la réparation car pour eux c'est la période la plus chargée de l'année. Ils ont appelé un autre garage qui pouvait nous prendre, mais après y être allé, ils n'avaient plus le temps.

Bref nous avons la pièce, il n'y a pas à priori d'urgence, on pourra la faire monter au Maroc si nécessaire.

Nous avons quitter Montpeyroux sous la brume pour prendre la A75 gratuite jusqu'à Severac le Château pour direction Rodez, Albi et jusqu'à Brens.

 une porte d'entrée de la ville, où nichent les pigeons

Guy fait un petit tour dans la ville avant qu'il fasse nuit. 320 km de plus au compteur aujourd'hui, demain direction Toulouse puis Pau. Et moi : journée cool à dormir ...

28
déc
28
déc
Publié le 28 décembre 2022

Ce matin départ dans la brume direction Pau. Le CC marche pour l'instant correctement malgré le voyant allumé. Nous prenons l'autoroute (ce qui est rare !) mais nous consommons moins car nous roulons à régime constant et nous n'avons pas les accélérations et décélérations des rond-point.

Après Toulouse, S-Gaudens, direction Tarbes. Nous voyons la chaîne des Pyrénées de mieux en mieux, le soleil nous réchauffe, il fait presque trop chaud pour moi, heureusement ma banquette est à l'ombre.

les Pyrénées et le pic du midi 

A Saint-Gaudens, Guy rachète un nouvel balai d'essuie-glace pour remplacer celui que l'on a cassé sous la tempête de pluie d'avant-hier. A Pau, Virginie va faire quelques courses pour compléter des choses que nous avons oublier d'emmener.

Nous voilà garé sur une parking à Larion à 10km de Pau en bordure du Gave (source Park4Night).

Vide à notre arrivée, le parking à coté du centre équestre et de la passerelle du Laroin qui fut construite en 2002-2003, 110m de long 2.5m de large pour les piétons.

Cette passerelle, première réalisation en France a des haubans en fibre de carbone et non en acier. La fibre de carbone est 5x plus légère que l'acier et une très bonne résistance à la corrosion.

Mes maîtres profitent de cet arrêt pour réorganiser les coffres, c'est plus agréable au soleil que chez nous sous la pluie. Demain on rentre en Espagne ...

29
déc
29
déc
Publié le 29 décembre 2022

A 5 km de notre parking, dans la commune de Lescar, 3 impasse du vert Galant, une aire de services communale gratuite, bien entretenue, même si l'accès de prime à bord n'est pas évident pour un plus de 7m ! On a les pleins et vidanges faites !

Direction de tunnel du Somport

village
presque au tunnel
tunnel du Somport 9 km
fort coté espagnol
sortie du tunnel en Espagne

Sous un ciel bien chargé de nuages, nous prenons la direction du tunnel du Somport pour rejoindre l'Espagne. Va-t-il pleuvoir ? la météo n'est pas idéale pour faire des photos !

• • •

Direction Los Riglos

Nous passons à Jaca puis cheminons dans la vallée sur 40 m environ. La route de bonne qualité est assez étroite, mais il y a peu de monde.

parfois une petite incursion du soleil  
les pitons pain de sucre en gré rouge 
villages perchés 

L'hiver dernier, "nous sommes déjà passés par là, je m'en souviens donc je reste couchée" (dixit Izzie) Mes maîtres ont bien aimé revoir ce site propice à la randonnée.

• • •

Direction Arguedas

La route départementale est toute bosselée et pleine de trous, ça me secoue ! On longe le désert de Bardenas par le sud.

Nous commençons à aller à l'ffice de tourisme du parc nationale de Bardenas, qui nous fournisse les infos pour une ballade en campin-car demain sur 31 km, puis nous rejoignons Arguedas, un parking camping car qui se trouve sous une falaise avec des habitations troglodytes.

Bon Guy a finit son blog, je pense qu'il va me faire faire un tour ... Trop de CC aujourd'hui 300 km. Demain visite du parcours autorisé CC du désert de Bardenas. A demain !

30
déc
30
déc
centre d'information

La nuit dernière il a plu. Guy espère que la route sera praticable. A l'ouverture, à 9h00 nous sommes devant le centre d'information à 5 m de l'aire (eau payante par jetons achetés en ville). Le soleil pointe juste son nez, nous prenons la route de gravier et de terre seul au monde.

Nous sommes tout de suite sous le charme, lié au soleil rasant et aux paysages grandioses.


Les photos sont rangées dans l'ordre du parcours de 32 km dans ce désert. Une grande partie de Bardenas est occupée par un terrain militaire, la route que nous prendrons en fait le tour.

Avec 41845 hect. c'est immense. Il est interdit de sortir des chemins, camping interdit, chiens tenus en laisse, vitesse 40 km/h max. Notre ballade de 32 km nous prendra 2h.


site miliaire

La pluie de la nuit précédente a laissée des traces de boues, il faut bien rester au milieu du chemin au risque de s'embourber.

Que c'est difficile de choisir les photos. Hier notre Nikon nous a définitivement lâché, il était malade en Irlande, puis fonctionnait très bien à la maison. Ici subitement plus rien ! Toutes ces photos sont faites à partir de l'Iphone de Guy.

la demoiselle coiffée de loin
on prend la pose

L'attraction touristique principale reste la demoiselle coiffée

la demoiselle sous tous les angles 

Nous voilà de retour à l'office de tourisme (plan en français). Le site peut de faire en vélo, à pied. Il y a des itinéraires balisés et à priori 3 point de départ. A voir peut-être le prochaine fois.

• • •

Valence

Mes maîtres ont décidés d'aller en bord de mer pour la nouvelle année. Le point de chute sera au sud de Valence, en bord de mer, camping à 100m de la plage. Mais Guy doit faire les 420 km qui nous séparent de Bardenas à Valence. Ce qui fut fait puisque vous liez le blog.

Aussitôt arrivée, Guy me fait dégourdir les pattes, promenade dans le sable en bord de mer. A demain sur la plage !

Vous pouvez nous suivre sur la carte en tout début de ce blog !!

31
déc
31
déc
Publié le 31 décembre 2022
lever de soleil sur une mer d'huile 


Ce matin ce fur grasse matinée pour tout le monde, voici le lever du soleil, ici en Espagne vers 8h moins quart. Promenade sur la plage, tous les trois.

Puis repas de midi au soleil, il fait environ 22°C au soleil, largement suffisant pour un 31 décembre. A 16h, nous avons 24°C dans le CC à l'ombre. Maillot de bain s'impose largement.


sur la plage
je ne voulais pas prendre la pause, je me cache 

Bonne et heureuse Nouvelle année 2023 à tous, bonne santé avant tout, prospérité et amour

Merci aux 690 abonnés de nous suivre. 

Bon réveillon et bonnes fêtes

Virginie, Izzie et Guy alias campingcar 

2
janv
2
janv
Publié le 2 janvier 2023

Merci tous pour vos vœux, les nôtres en retour

• • •

Nous voilà sur la route ce 01 janvier pour 325 km direction Aguilas, une plage à 4 km de la ville plus au sud : playa Los Cocedores.

Voici la baie où nous nous étions garé mais pas seul et loin delà. Pas de bon réseau 4G, d'où un jour en retard.

 sur la photo de gauche, notre CC

Algéciras

Ce lundi, au planning un trajet de 430 km de Aguilas à Algésiras sous un ciel bien chargé, alternant soleil et bruine. Il fait 17°C.

lever de soleil sur les montagnes 

Du coté d'Ameria, le plastique couvre la vallée, cela n'a pas changé depuis 2020, bien au contraire

Quand ce n'est pas le plastique, c'est des barres d'immeubles du coté de Malaga.

Nous arrivons à Algéciras sous la pluie, et allons acheter nos billets chez Guthierrez à l'agence de voyages Viajes Normandie. On peut désormais payer par CB soit 310€. Virginie en profite pour faire des courses au Carrefour à coté.

Demain nous prenons le ferry qui par pour Tanger Mes à 10h30. Notre périple peut commencer ...

Ce voyage nous faisons volontairement l'impasse par rapport aux sites déjà visités en 2020, retrouvez le site de 2020 :MAROC 2020 en cliquant ici.

Si certains d'entre vous connaissent de bonnes adresses pour visiter Marrakech (stationnement 2 nuits, je suis preneur par mail ou par ce blog  !! 

Pensez à Virginie qui a de la peine à marcher § merci !


3
janv
3
janv
Publié le 3 janvier 2023

Nous quittons Algéciras ce matin pour son port. Si la montée dans le ferry a été assez cool, les formalités contrôle de passeport et carte grise ont été très longues, c'est à dire la durée de la traversée. Moi, Izzie, je suis resté dans le CC en soûte à attendre l'arrivée.

Que dire de la sortie sur le territoire marocain, nous avons refait la queue en CC et voitures pour passer au scanner puis au contrôle de police, plus d'une heure d'attente.

sur un parking où nous avons passé la nuit
attente au scanner
contrôle de police à droite, scanner à gauche

Pour nous la procédure de contrôle dans le ferry était nouvelle ainsi que le scanner en entrée. Nous voilà au Maroc, direction Tanger

Tanger

Guy a défini comme destination, le camping Miramonte dans la ville de Tanger.

la campagne
boulevards extérieurs à Tanger

Guy avait oublié le traffic en ville, les vieux démons remontent à la surface : dépassement à droite, mobylette, vélo, patinette dans tous les sens, klaxon à gogo. Il ne faut pas se laisser démonter et oser.

Virginie adore prendre en photo les piétons que nous croisons, ses premiers essais ...

La montée au camping Miramonte, se fait sur une route en lacet en première vitesse. Le camping est en rénovation, mais l'acceuil continue tant bien que mal à se faire. Nous ne gouterons pas la piscine, l'eau est chauffée au soleil ....

vue de la terrasse sur la mer, possibilité de dîner


Cette après-midi, Guy est allé acheté des cartes de téléphone marocaine, (Maroc Telecom) le meilleur compromis pour téléphoner en France et faire le blog. Nous ne sommes plus joignables sur nos numéros français.

Demain direction le sud, après nous l'espérons une bonne nuit de sommeil ! A demain !

4
janv
4
janv
Publié le 4 janvier 2023

Nous quittons le camping ce matin après la douche avec un grand dilemme : quelle heure est-il ? iPhone et le gps Garmin sont en avance d'une heure sur le GPS Tomtom. Nous allons devoir interroger un autochtone pour savoir.

Ci-contre la descente du camping vers le boulevard (la montée d'hier)

front de mer de Tanger 

Aujourd'hui encore, nous faisons le choix de descendre vers le sud rapidement et ainsi de prendre l'autoroute pour faire ces 240 km

Il y a des villes très charmantes en bord de mer : Asilah , Larache / Moulay Bousselham et Kénitra , le tout en traversant les zones agricoles en longeant la mer.

travail agricole des femmes
linge à sècher sur les toits
mer de plastique
 quelques clichés du Maroc

Nous arrivons à Kénitra avec des contrôles de police dès le péage (98 Drm soit 9.5€) puis à l'entrée de la ville. Pas de problèmes pour nous, grands sourires de la maréchaussée !

C'est une vraie ville avec ces klaxons, sa foule ... Nous allons dans une zone touristique en bord de mer, dans un camping Mehdia

liseuse à la main

On vous envoie du soleil ☀, pour la chaleur, Virginie se plaint du petit air frais. Après-midi farniente, on n'a pas envie de bouger ... L'eau est encore froide ... Bon on n'en dira pas plus, c'est quand que je perds les poils MOI ??

5
janv
5
janv
Publié le 5 janvier 2023

Aujourd'hui une étape longue de 380 km pour rejoindre Safi et le mont des potiers

En bord de route, ils font du stop, attendent un taxi ou un bus. C'est impressionnant le nombre de personnes en bord de route. La signalisation est en arabe et souvent en arabe et en français.

un pont superbe

Comme nous avions pris la cote en 2020, cette fois-ci on prend l'autoroute jusqu'à Safin. Nous avons eu une grosse frayeur avec un camion, Guy vous racontera cela plus tard.

Autour des grandes villes comme Casablanca, de sordides bidonvilles en bord d'autoroute

 Casablanca

La végétation devient de plus en plus aride et caillouteuse au fin des kilomètres

un champ de cigognes

Un regroupement de cigognes dans un champ à gauche

un oued
vent de sable

L'autoroute est prise dans un vent de sable, la vue devient jaune, laiteuse avant d'arriver à Safi. Le camping municipal est laissé à l'abandon, seul deux gardens de la paix assure la surveillance. Le Covid est passé par là. Des camping-caristes nous expliquent qu'il y a beaucoup de camping dans le même état. Celui de Safi devrait être remplacé par un hôtel.

premier rond point à Safi
remparts de Safi 
• • •

Incident :

Sur l'autoroute, nous avons dépassé un camion qui s'est déporté à gauche au moment où nous arrivions. Un grand bruit à droite, Guy essaie de ne pas toucher le rail de sécurité à gauche et freine autant qu'il peut. Le camion corrige sa route et continue. Nous nous arrêtons au prochain péage pour faire le point de la casse.

Bilan : rétroviseur droit éclaté et pare-chocs arrière arraché.

Guy sort son scotch qu'il a toujours sous la main, pour rafistolé le pare-chocs (déjà cassé lors de voyages précédents). Pour le rétroviseur, scotch transparent pour tenir les morceaux en place. Guy a l'idée de chercher sur Google une miroiterie à Safi. Nous avons eu de la peine à trouver le magasin ou plutôt l'échope. Le vitrier me dit qu'il y a aucun problème pour changer la vitre et en pleine rue sort un morceau de carton pour faire une empreinte.

Virginie dans l'attente, Virginie en profite pour faire des photos

le gardien d'une place de parking
la rue 

Découpe du miroir, c'est fait. Pose du joint silicone et de la colle, pose du verre et il refait le joint extérieur.

Un quart d'heure plus pard, il met un scotch de maintient de sécurité le temps que la colle sèche. M. Boanani (bonne année) demande à Guy 50 Dr soit 5€, guy en donne 10€. On repart. Pas extraordianaire ?

6
janv
6
janv
Publié le 6 janvier 2023

Nous sommes restés à Safin au camping en déclin pour une nuit de plus. Le réceptionniste leur propose de les conduire en ville, moi je garde le CC. Guy raconte :

reste de la piscine
devant la réception

La brume enveloppe le camping ou ce qu'il en reste. Beaucoup de béton et de ferraille tordue. Le béton vie mal dans le temps sans entretien.

le port
surfeurs

Du haut de la falaise nous admirons le port, la mer qui gronde ce matin. c'est la deuxième fois que nous venons à Safi 2020. (cliquez !) Cette fois ci nous allons droit au but, boutiques et médina autour de la colline des potiers. Nous ne connaissons que deux villes de poterie au Maroc et Safi est l'une d'elles.

maison des tourneurs
mosquée de la colline

Virginie en a fait le tour, elle prend un taxi pour retourner au camping (10 Drh soit 1€). Je continue la ballade vers la médina.

vue sur la ville
je circule dans les souks 

La construction la plus remarquable est la muraille qui entoure la vieille ville.

la citadelle Kechla à l'Est 
Qasr el Bahr

Le Qasr el Bahr est un château sur la mer. Il est en complète rénovation, les murs sont très fragilisés.

cimetière musulman

Nous reprenons la route demain vers Marrakech que nous ne connaissons pas !A demain ...

7
janv
7
janv
Publié le 7 janvier 2023

Nous quittons Safi de bonne heure, vers 9h00, le soleil se lève vers 8h30. Il fait 9°C, avec une brume tenace. Nous avons 155 km à faire, il nous faudra plus de 2H30. Nous avons choisi le parking proposé par Michel, le parking de la Koutoubia. Il est en plein centre ville à 200 m de la place Jemaa el Fna, adossée aux souks, l'une des attraction de la ville.

La circulation à Marrakech est identique aux autre villes marocaine. Guy pense que rouler an camping-car est plus simple car on impose face aux mobylettes. Bref le GPS nous conduit à ce parking sans services corrects. On vous conseille d'y arriver avant midi, l'entrée est réservée aux voitures, l'arrière aux CC, mais les voitures s'y gare. Ce parking se trouve à coté d'une mosquée, ça va encore chanté pur la prière 5 fois par jour.

Nous prenons le repas dans le CC, il y a un parc à coté pour faire mes besoins. Je monte la garde, mes maîtres vont voir la place Jemaa el Fna.

la place immense

Les dresseurs de serpents, cobras, couleuvres sont en démonstration sur la place.

acrobates
vente de poules

Après repris des forces avec un jus d'oranges pressés frais, Virginie retourne doucement au CC et Guy s'enfonce dans le souk. Faire des photos avec iPhone ce n'est pas commode. Mon 400 mm me manque !

 souks


Que de monde sur la place, il parait que c'est pire le soir !

Je rebrousse chemin vers le CC, mon iPhone n'a presque plus de batteries. Je retrouve Virginie assise sur un banc, elle se repose .

Nous sommes harcelés par les cochers des calèches, tout au long du chemin vers la place. Peut-être utiliserons nous ce mode de transport demain pour visiter la ville.

Nous retrouvons Izzie faisant la sieste dans le CC.

8
janv
8
janv
Publié le 8 janvier 2023

Hier au soir, Guy après le dîner est allé sur la place Jemaa el Fna pour saisir l'ambiance de nuit sur cette place. Guy raconte :

Ces groupes se forment autour de musiciens, ou de conteurs. La place est réputée pour ces soirées. Dès que je sors mon iPhone, des dames se précipitent pour me demander de l'argent, mais pas aux locaux.

La musique électrise la foule, remarquez que les femmes sont au premier rang, les hommes derrière. J'aurais voulu tourner une vidéo, mais impossible face aux harcèlements des questeurs.

vendeurs de jus de fruit

Des restaurants éphémères se sont installés sur la place et propose une grande variété de plat différents.

restaurants éphémères  

Le bruit est assourdissant entre les différentes tablées. Cela n'empêche pas certains d'y dormir !

les calèches attendent
coucher du soleil sur la mosquée Koutoubia
• • •

Ce matin, après avoir pris le temps pour déjeuner, il fait froid 9°C dans le CC, le chauffage électrique tourne à fond. Au programme de la journée, ils veulent aller sur la place Jemaa el Fna pour prendre une calèche pour aller visiter les jardins Majorelle puis la ville neuve avec ses hotels puis la Medina.

nous voici avec  le cocher
mémorial

La calèche nous permet de mieux apprécier la ville, plus lentement qu'en taxi. Nous descendons aux Jardins Marjorelle créés par Jacques Marjorelle (1886-1962) en 1923.

A partir de 1947, le jardin devient public mais au décès en 1962 fut laissé à l'abandon.

En 1980 Pierre Bergé et Yves Saint-Laurent en font l'acquisition et créèrent une fondation pour pérenniser le site.

Le jardin n'est pas très grand, on a assez vitre fait le tour

une variété de cactus ... 
 pas une brindille ne dépasse, pas une mauvaise herbe

150 Dhr par personne, en accès payant supplémentaire, il y a un musée et un restaurant. Nous téléphonons à notre cocher qui nous récupère devant les jardins, direction la ville nouvelle et ses hôtels.

une rare église catholique

Les hôtels 5 étoiles défilent ... certains sont très connus ...

Nous longeons la muraille qui englobe toute la vieille ville.

porte du V siècle

On retrouve dans la Médina toutes les boutiques que nous avons déjà vu dans le souks. Nous allons dans le quartier juif ...

Sur chaque place, une nuée de taxi de ville, à ne pas confondre avec les taxis de campagne.

Une belle balade de près de 3h qui nous a fait découvrir un peu Marrakech. (tarif officiel en vigueur 180 Dhr de l'heure. Si Virginie trouve assez de force pour retourner sur la place Jemma ce soir, nous irons peut-être au restaurant. Le parking Koutoubia est à 110 Dhr + 40 pour l'électricité. Moi j'ai beaucoup dormi dans le CC, il ne fait pas trop chaud pour moi en janvier. A demain pour la suite de notre route !

9
janv

Mes maîtres ont été hier au soir dîner comme prévu dans les restaurants éphémères sur la place, couscous au menu. Manquait juste le rosé !

Nous quittons Marrakech vers 9h30 pour 200 km, de route à 4 voies sauf les 25 derniers km, retour vers l'Atlantique. La traversée de la ville se fait sans encombre, la ville à une mauvaise réputation, elle est tout simplement marocaine.


travaux routiers
paysage en cours de route 

Miracle, le Nikon refonctionne, c'est peut-être parce qu'il a été mis en punition dans le placard !

Nous traversons peu de villages, mais Virginie a cadrée des scènes de la vie courantes

Nous avons découvert une nouvelle curiosité touristique : les chèvres dans les arbres. Le paysan transporte sur une échelle et les positionne dans l'arbre. Il interpelle ensuite les bus touristiques pour qu'ils prennent des photos, moyennant Dirhams.

échelle
touristes

C'est une manière de nourrir les biquettes ...

ouvrières au champ
construction au milieu de rien

A propos des ânes, nous en voyons beaucoup plis qu'il y a trois ans. Est-ce le Covid ou l'inflation ? Je ne sais pas, si quelqu'un a des infos ?

Moulay Bouzarqtoune

Nous arrivons à 13h00 sur un parking tout neuf (il a un an) en bord de mer, une vue imprenable.

C'est un tout petit village. Les enfants viennent quémander des bonbons, on a oublié d'en acheter. Je vais faire un tour dans le village avec Guy, quelques CC arrivent ...

Je me promène sur les rochers, l'eau n'est pas bonne à boire ...

10
janv
10
janv
Publié le 10 janvier 2023

Hier au soir, nous avons assisté à un très beau coucher de soleil

Ce matin nous reprenons la route avec deux soucis : le gazole et l'eau. En fait aucune station hier, n'a accepté la carte bancaire et le CC a besoin d'eau.

Dans la banlieue d'Essaouira, nous trouvons du gazole et on achète 40L d'eau dans la station de lavage. Presque 1€ les 10 litres, on se contentera de 40 L.

Avant de prendre du gasoil, demander s'ils prennent la carte CB.

La nationale est très tortueuse et les paysages sont très beaux.

 vue d'Essaouira au loin
traversée d'un village
vendeur d'huile d'argan
cabanes de pêcheurs au-dessus de la falaise

paysages pris sur la route

Taghazoute - Aghroud

Avant d'arriver à Agadir, nous faisons un arrêt dur la plage, à coté de magasin de surfeurs. C'est la deuxième fois que l'onn s'arrête ici.

vue du CC sur la plage
magasins de surfeurs

Nous espérons pouvoir passer la nuit ici, il n'y a pas de panneaux "no camping" à l'enrée du chemin qui descend à la plage.

Je vais faire une promenade sur la plage avec Guy. A demain !

11
janv
11
janv
Publié le 11 janvier 2023


Bonjour, me voici encore sur ma couchette, au premier rayon du soleil.

Nous sommes restés pour la journée sur la plage. Mais aujourd'hui, le soleil était très souvent voilé par des nuages d'altitude.


Hier au soir, Guy a pris ce coucher de soleil dans un ciel un peu nuageux aussi.

Si Guy a pris cette photo, c'est aussi pour monter que les déchets ménagers signalés en 2020 (cliquez) se sont répartis sur toute la plage à cause d'une pluie torrentielle qui a tout emporté. Dommage ! C'est très récent car la terre glaise est encore humide.


Une harde de sangliers sont passés derrière le CC ce matin, tout tranquillement pour fouiller les ordures. Guy a testé l'eau de mer, elle est bonne.

Demain, nous avons prévu d'aller chez Fiat à Agadir pour voir s'ils peuvent me changer la pièce défectueuse achetée à Pau. A suivre ...

12
janv
12
janv
Publié le 12 janvier 2023

Ce matin, on ne traîne pas, mes maîtres veulent aller chez Fiat Service à Agadir pour faire monter le clapet d'admission d'air motorisé qui génère un message d'erreur "injection" sur le tableau de bord.

Nous quittons notre plage, un grand navire longe la plage au loin. Route RN1 vers Agadir, des biquettes traversent la nationale. COOL ! Le garage que nous cherchons est au sud d'Agadir et le GPS nous fait traverser toute la ville. L'accès de Fiat Service est un peu compliqué, on gare le CC dans la cours et un jeune homme commence à immédiatement démonter la pièce. Quelle est sale ! Il remonte la neuve, fait un test de diagnostic, tout est ok, voyant éteint. OUF ! c'était bien çà ! On rempart vers le sud

En fonction des quartiers que l'on traverse la vue d'Adagir change du tout au tout. On poursuit pas des villages ...

Avec beaucoup de rond-points au début, les paysages commencent à changer.

On redécouvre les premières palmeraie, le sable à perte de vue. Nous allons à Tiznit juste à coté du camping qui se situe en ville pour passer commande d'un nouveau tissu de store pour le CC. Il sera monté dimanche.

les remparts de Tiznit 

Nous faisons marche arrière de 6 km pour aller au camping Riad Maissa sur la route d'Agadir. Voilà le camping en 2020 (cliquez) et voici le camping en 2023. Les propriétaires ont profité du Covid pour faire de gros travaux d'agrandissement en ajoutant des chalets, une piscine, plus de surface pour les CC, une épicerie, un café. (105 Drh la nuit avec électricité et tous services)

entrée
les chalets
pas encore en fonction la piscine
supllément machine à laver et sèche linge
douche toilette
vidange

Nous voilà installés pour 3 nuits, demain ils iront revoir Tiznit, serais-je de la partie, je ne sais pas encore, on verra ... A demain !

13
janv
13
janv
Publié le 13 janvier 2023

Réveil très cool ce matin vers 9h00, eh oui ça change de la maison où je vais marcher avec Guy pour chercher le pain frais, 5 km A/R. Moi je reste au CC, le matin il fait assez frais, je peux continuer mon somme.

Au programme aujourd'hui visite des souks à Tiznit, ville connue pour l'argent et l'or et tous les bijoux qui en découlent. La gérante du camping nous conduit en ville, elle a une course à faire. Même si on a déjà été, on semble découvrir la ville, la place centrale, les souks et pleins de souvenirs remontent en nous.

les ruelles
les premiers pas 

J'ai resservi le thé après avoir pris exemple sur le serveur


Lever la théière fait que le mélange sucre thé se fait, on ne reçoit pas de cuillère.

On découvre dans une ruelle, un très beau restaurant, dans une cour intérieure, hélas car toutes les tables sont réservées, c'est le nouvel an pour une ethnie marocaine.



Comme d'habitude, vers midi j'ai faim. Aujourd'hui vendredi c'est le jour du couscous

On va comme il y a trois ans, dans le seul restaurant de la place centrale, occupé à 3/4 par des français. Mixte de salade de saison en entrée, couscous poulet ou agneau ou boeuf en plat, pomme ou banane en dessert avec une bouteille d'eau plate en accompagnement : 100 dhr pour deux soit 10€. Après le repas nous continuons à flaner dans les souks.

Bijoux en argent ou en or. Je vois les commentaires, NON je n'ai rien acheté à Virginie, elle aurait de la peine à porter cela à Bitche ...

Virginie aimerait bien des babouches, mais pas celles exposées ici.

J'ai également une petite pensée pour mes amis bricoleurs qui trouverais ici tout ce qu'il faut pour assouvir leur passion ...

 je n'ai fait que deux photos ...

Nous hâlons un taxi pour retourner au camping Maissa. Pas de problèmes : 10 dhr. Le taxi s'arrête à un rond-point à la sortie de la ville et nous dit qu'il n'a pas le droit d'aller plus loin !

Nous voici à pied sur une quatre voies limité à 100 km/h. Une très longue ligne droite dont Virginie ne voie pas le bout. 4559 m pour Virginie aujourd'hui, un record. Elle s'est couchée dès notre arrivée pour détendre son dos.

Nous aurions du prendre un taxi grand (campagne) et pas un taxi (petit) qui doit se limiter à la ville. C'est une bonne leçon pour la prochaine fois !

Demain journée transat au soleil, la météo annonce 24°C comme aujourd'hui, 24°C dans le CC. Cela ne devrait pas évoluer pour les 10 prochains jours. A demain

14
janv
14
janv
Publié le 14 janvier 2023

En ce dimanche, nous avons fait modifié notre installation électrique en ajoutant un panneau solaire supplémentaire de 150w, ce qui nous donnera beaucoup plus d'autonomie quand nous faisons du hors camping.

Guy astique

Guy a profité de l'échelle pour laver le panneau solaire existant. Lorsqu'il n'y a pas de vent, la chaleur est étouffante, Virginie fait bronzette devant le CC. Moi j'ai aussi très chaud, Virginie m'a mouillé à l'eau froide avec le tuyau d'arrosage. Que c'est bon !

Nous avons profité de cette journée de repos, pour faire une lessive et pour ranger le CC. Demain matin, nous avons rendez vous pour changer le tissu du store qui se fait bien vieux. Après quoi , on reprend la route. Rien de spectaculaire aujourd'hui ! A demain ...

15
janv
15
janv
Publié le 15 janvier 2023

Ce matin branlebas de combat départ à 9h00 car nous avons rendez vous en ville, dans la médina de Tiznit pour faire changer notre tissu de store.

Le démontage et montage se fait dans la rue, sur le trottoir. Moi je reste sagement dans le CC à regarder par la porte.

démontage
couture
on enfile le jonc
premiers essais

Guy et Maryse nous ont rejoint et Guy a prêté main forte au montage du store. Ce sont des lecteurs fidèles du blog, au Maroc comme nous, originaire de la région du Forez.

Le montage du store a été plus long que prévu, il est déjà l'heure de se mettre à table, eux ! pas moi qu suis le gardien du CC ...

Maryse avec 2 Guy
tajine de dromadaire

Nous quittons Maryse et Guy au moment de rejoindre notre CC sur la place principale pour prendre la direction de Mirleft.

Mirleft

A peine un peu plus de 30 km, ouf j'ai besoin de me dégourdir les pattes. Virginie a l'appareil photo en main et guette les beaux paysages.

Avant d'arriver à Mirleft, un panneau Plage attire notre attention. On y descend sur 500m jusqu'à un parking en bord de plage.

à gauche : vue du cc vers la mer, à droite vue de la mer vers le CC 

Après ma promenade, Guy monte un escalier qui permet d'aller vers une zone pavillonnaire avec de très belles propriétés

fresque murale 
quelques vues 

Comme vous le constatez, on cherche les nuages sur les photos ? Peu de monde sur la plage, quelques enfants les pieds dans l'eau, nous on regarde de loin ... Demain ça continue ... Courage à ceux de nos lecteurs qui travaillent !

16
janv

Nous quittons notre belle plage après avoir réglé 20 drh au gardien des lieues. Direction l'oasis de Tighmert

une légère brume enveloppe les bord de mer 

Entre Mirleft et Sidi Ifni, les camping-cars sont garés en bord de mer sur les falaises ou sur les plages. Ceci semble être toléré !

Comme dans chaque ville au Maroc, d'immenses avenues à l'entrée des villes (et au sortie), idéales pour que la police y mette des radars. Nous voilà à Sidi Ifni, nous ne faisons que passer

Nous poursuivons vers Guelmim, en franchissant la montagne (850m) et ainsi nous quittons le bord de mer Atlantique. Fini aussi les longues lignes droites, les lacets s'enchainent les uns après les autres.

entre Sidi Ifni et Guelmim 

Guelmim est une assez grande ville, à partir de là, on entre dans le désert au sud. Cette année cela sera le point le plus au sud, en 2020 nous étions à Smara / Laayoune / Foumel El-Oued. (cliquez) Nous avons souhaité voir le désert, ce fut la première fois de notre vie.

Nous entrons à l'oasis de Tighmert , et nous suivons les panneaux pour trouver un camping, volontairement nous ne choisissons pas celui où nous étions la dernière fois, pour changer ...

sanitaires
le camping 

La palmeraie s'étire sur de kilomètres, Guy va faire quelques photos ...


Si nous trouvons globalement le sud du Maroc pls propre que le Nord, c'est dommage de trouver à quelques centaines de mettre, un trou où sont versé les déchets. Dommage !

A demain mes lecteurs, lèchouilles ...

17
janv
17
janv
Publié le 17 janvier 2023

Juste 12 petits km entre Tighmert et la petite ville de Fask

Oasis de Tighmert se trouve sur la commune de Aït-Bekkou. A Fask, il y a deux choses à voir, les cascades et les sources d'eau chaude. Le ciel est très nuageux, c'est la première fois !

une rue de village

Nous avons trouvé sur Park4Night l'emplacement des cascades, mais le commentaires dit qu'on peut y arriver en camion ? et en camping-car ? Les autochtones nous le déconseillent.

Guy décide de garer le CC à la sortie du village de Fask et d'y aller à pied. Je reste avec Virginie en plein désert ... Snif snif !


Pour trouver c'est très simple, au milieu le canal d'irrigation, à droite le soi-disant chemin carrossable, à gauche le chemin qui se transforme en sentier et que j'ai pris.

Cascades de Fask

Il faut garder le canal en repère, 2 km plus loin il sera comblé de cailloux, mais on le distingue bien jusqu'à la palmeraie.

un peu plus de 2.5 km de sentier 

Il ne reste qu'un petit filet d'eau, au mois de janvier ! La région manque d'eau c'est évident, juste de quoi abreuver les chèvres. Cette petite randonnée de 7.5 km est très agréable, la pente est constante (canal d'irrigation). Un vrai plaisir !

Guy avait recherché les sources chaudes de Fask, c'est en plein désert, nous ne chercons pas plus, prenons la route vers Amtoudi.

Nous prenons la route de Fask à Taghjicht (ligne continue, ligne pointillée) qui est tout à fait roulable par contre il est plus difficile de se croiser. Les paysages sont grandioses.

 de grands espaces

Attention aux surprises sur la route ...

de vastes étendues sans âme qui vive ou presque ! 

Amtoudi

Sur la photo de droite, on distingue bien l'agadir (grenier à grain de la commune) et le village actuel. Le camping que nous avions connu il y a 3 ans, a bien changé. Les travaux sont finis avec succès.

il manque l'eu à la piscine

90 Dirhams la nuit avec services et électricité.

Bon, ils vont passer à table, moi c'est croquette mais j'arrive à faire du charme à Guy pour grapiller du fromage au grans désaroi de Virginie qui fait les gros yeux ... C'est les vacances ...

18
janv
18
janv
Publié le 18 janvier 2023

Nous resterons en place dans le camping pour la journée. Ce matin il fait frais, le vent par rafales a soufflé toute la nuit et devrait continuer entre deux jours. Il faut être en plein soleil, pour avoir une sensation de chaleur.

Le boulanger vient dans le camping apporter le pain frais à 9h00, 9h15, 9h20, 9h25, 9h30 ... on l'a attendu pour déjeuner. Guy m'emmène ce matin pour une randonnée jusqu'aux cascades dans la vallée d'Amtoudi. Il y était il y a 3 ans avec Annie et Alain, mais pas jusqu'au bout de la vallée.

un âne nous regarde passer ... il s'ennuie ! 
les deux agadirs 

On ne visite que trop souvent le premier, le plus visible en oubliant l'autre sur le piton juste à coté.

Visite de Bouzirarcane et arrivée à l'agadir d'Amtoudi (cliquez)

Visite de : repas au restaurant, l'agadir 2 et de la vallée de la cascade (cliquez)

Pour accéder aux cascades, il suffit de suivre l'oued. En parallèle coule un canal d'irrigation qui va jusqu'à la cascade.

une retenue d'eau construite par les habitants
début de la vallée 
un fléchage indique les passage qui a été réaménagé par les jeunes de la commune

Entre les falaises, on distingue bien la cascade principale et les retenues d'eau : les piscines. Il fait trop froid pour s'y baigner

Nous voilà arrivée au terme de notre randonnée. Guy peste après moi car je saute de rochers en rochers, à droite à gauche. A plusieurs reprises j'ai failli le faire tomber. Je dois me calmer un peu sinon ça va chauffer pour mon matricule.

Nous retournons dans le village, belle randonnée de 9.5 km, je mérite la sieste cette après-midi

le village
travail sur un échafaudage 'maison"

Nous revenons au CC où Virginie nous attend dans sa chaise longue au soleil pour ne pas avoir froid. Le CC tangue un peu sous les rafales. Guy va préparer le parcours de demain. Bonne soirée ...

19
janv
19
janv
Publié le 19 janvier 2023

Nous partons après 9h30 pour une route de 130 km jusqu'à Tafraoute. La route n'est pas particulièrement accueillante, je suis pas mal secouée sur mon canapé ...

une maison à la sortie de Amtoudi

Nous adorons ces paysages de step, il y a très peu de villages. Voici quelques photos ...

une retenue d'eau
toujours des femmes qui marchent en bord de route
village isolé
les montagnes sont nus de toutes végétations 
la descente vers Tafraoute  

Nous avons essayé de monter une vidéo de notre DashCam, mais le film est long à charger. Guy essai de le raccourcir. La durée est de 11mn en vitesse 2x, cela vous donne un aperçu des paysages ...

20
janv
20
janv
Publié le 20 janvier 2023

Hier dans l'après-midi, Guy est allé faire quelques pas dans Trafraoute, un peu les souks

Le coucher de soleil n'était pas aussi beau que celui que nous avions vu en 2020, qui rendait les rochers autour de nous : rouge

Ce matin, départ pour les gorges d'Aït Mansour, soit un trajet de 32 km aller, routes de montagne;

contre-jour pour presque toutes les photos 


Dès que nous rentrons dans le gorges, nous nous garons sur un petit parking gardé et Abdou vient à notre rencontre pour nous proposer sa fameuse omelette berbère tant cité par des camping-caristes.


Nous prenons rendez vous pour 12h30 et partons à pied découvrir la palmeraie.

J'ai eu bien peur que mes maitres me laissent à la gardienne du parking .


Il fait plutôt frais dans les gorges, le soleil a de la peine à s'incruster entre les falaises vertigineuses de chaque coté des gorges.


La distance entre les palmier est d'un peu plus que la largeur du camping-car, on aurait peu descendre la palmeraie en CC, mais la balade à pied est cool (10 km longueur de la palmeraie)


Il est l'heure de passer à table et de déguster l'omelette berbère améliorée par Abdou.

Rien à voir avec ce que l'on avait mangé dans le passé, Royale !

Nous reprenons la route du retour, il faut sortir du canyon !

 remontée (vitesse 2x)

La route grimpe vers le col, on espère ne pas rencontrer de camions ni de camping-car

 vitesse 2x

Agard Oudad

Très connue à coté de Trafaoute, d'énormes blocs recouvrent la montagne et descendent jusqu'en ville. C'est assez impressionnant. A coté, un artistes belge a peint des bocs en rouge et bleu, nous n'y rapsserons pas cette fois

vitesse 2x 
21
janv
21
janv
Publié le 21 janvier 2023

Ce matin il faisait très froid dehors et juste 15°C dans le CC. Guy s'est pourtant levé pour mettre le chauffage, mais la bouteille de gaz butane (Maroc) était vide. 44 dhr , une bouteille pleine (sans la consigne) c'est 8x moins cher que cher nous. En 2020, nous avions acquis une bouteille butane et remise en place en 2023.

160 km ce matin, sur une route mono-voie la plupart du temps, nous avons rencontré 6 voitures dans le sens contraire, nous sommes passés dans 5 villages. Mais les paysages ?

C'est la première fois que sur une distance aussi longue, nous nous sentons au bout du monde, seul. Notre seul compagnon de route, fut une autre CC derrière nous.

pont traversant l'oued
des toutes les couleurs du vert au rouge ... 

Enfin de la compagnie !

Et les paysages continuent à nous émouvoir ...

déchargement de paille
il n'y a que les femmes pour arriver à porter de telle charge !
entre less murs en pisé

Enfin le bout du tunnel, on arrive au camping de Akka, il est immense environ 50 places et 2à3 prises(qui ne marchent pas !) par emplacements. L'ensemble est vieillot, sur 6 douches, il n'y a qu'un pommeau de douche en fonctionnement.

l'hotel en annexe et sa piscine
le camping 

Nous sommes les seuls dans le camping, nous avons de la place. L'après midi Guy a fait quelques pas dans Akka. Les souks avec ses portes en ogive

Les souks sont remarquables car en fait on passe d'un à l'autre et chacun a une spécialité, menuisier, serrurier, légumes, fruit, viande ...

 le camion type de la région qui passe partout

Demain on prend la direction de Tata ... Bon week-end à vous

22
janv
22
janv
Publié le 22 janvier 2023

Nous quittons notre camping de AKKA où nous avons passé la nuit seul. L'électicité est si mal installé que le fait d'allumer le chauffage de 1000w, a fait sauter les plombs de tout le camping. Je ne vous dit pas s'il y a 50 CC !!!

Aujourd'hui, contrairement à hier, nous roulons sur un billard, plat et tout droit, le désert de par et d'autre de la route.


Les 60 km se font en moins d'une heure, on arrive en ce dimanche matin à Tata, à la recherche du camping "les Palmiers', très bien signalé.

Dans les souks, tout n'est pas ouvert, en début d'après-midi, tout sera fermé.



C'est vrai que les villes se ressemblent un peu. Aujourd'hui se sera journée cool.

Fabrice et Brigitte nous ont rejoint dans le camping. Nous les avions rencontré au moment d'acheter nos billets de ferry. Ils sont restés en contact avec nous grâce à ce blog. Eux visite le Maroc dans le sens horaire au contraire de nous !


Sur les mur d'une maison de très beaux graffitis ...

Demain, nous longerons la frontière algérienne vers l'Est pour aller probablement à Foum-Zguid. A demain !

23
janv
23
janv
Publié le 24 janvier 2023


Merci à nos amis (restés à Bitche) qui nous ont fait parvenir cette photo prise le dernier week-end, de l'entrée de la maison sous la neige !

Cela fait deux jours que nous avons quitté Tata pour Foum Zguig, soit 150 km environ, une route presque plate, facile à conduire. Nous sommes de plus en plus près de la frontière avec l'Algérie à coté du parc national d'Iriqui.


Nous avons fait beaucoup de photos de femmes qui marchent en bord de route, cela ne cesse pas !

Nous retournons au camping Khaima, où nous sommes bien accueilli, le gérant nous apporte le pain frais le matin, les places sont agréables. Nous sommes à juste 600m du centre ville pour faire quelques courses. La ville de Foum Zguig, n'est pas a proprement une ville touristique, mais elle est le point de départ d'excursion dans le désert. Pour nous, ce sera un point de repos au soleil. Les matins sont plus frais 6°C à 21°C en journée. Guy va flâner en ville et prend quelques photos.

brebis ficelées sur le toit
déchargement de paille

On y voit tout type de transport, du 4x4 au camion en passant par le triporteur... La ville ne recelle pas de monuments exceptionnels

le centre
vieille ville en pisée
confection d'un tapis en fibre de plastique


Ce matin Virginie et Guy sont allés à pied au centre. Comme d'habitude moi je ...

Petit arrêt au bar, devant un jus d'orange frais pressé devant nous !

Guy supporte encore le gilet, il sera torse nu d'une une heure.

Demain on poursuit notre route, la météo annonce une baisse des températures pour les dix jours à venir ... On verra bien ! A demain

25
janv
25
janv
Publié le 25 janvier 2023

Aujourd'hui nous quittons Foum Zguig pour Mhamid en passant par Zagora. Cette route que nous avions déjà empruntée l y a 3 ans, est une ancienne piste qui a été goudronnée.

première dunes de sable au loin
sable sur la route

A priori c'est une zone désertique, mais on voit ça et là, des parcelles vertes ! Les panneaux solaires font tourner des pompes qui puisent l'eau de la nappe phréatique et au-delà !

Bien sûr avec ces cultures, on découvre aussi le plastique qui protège les cultures ...

 caravane de dromadaire sur une piste 

Nous arrivons à Zagora pour faire le plein de gasoil. Aucune station n'accèptent la carte, les pompistes exhibent leur liasse de billets, très fièrement ! Toute notre monnaie en dirham y passera. On s'arrête ensuite à un distributeur de billets. Virginie a fait quelques photos en roulant, mais nous y retournerons à Zagora.

Nous poursuivons dans la vallée du Drâa vers Mhamid

La couleur du vêtement des femmes, a une signification en fonction de la région. On sait tout de suite, si celle-ci est mariée ou pas ..

Tamegroute

 ville de poteries 

Nous ne nous arrêterons pas, car on y repasseras pour revenir à Zagora. On passe les montages du Jbel Bani (1095m d'altitude)

 on passe à Tagounite, marché local


Nous arrivons à Mhamid, au porte du désert. Mais je raconterais la suite demain, car nous resterons 2 nuits dans le camping.

A suivre et merci pour vos commentaires savoureux !

26
janv
26
janv
Publié le 26 janvier 2023

Aujourd'hui J2 au camping, levé dans le froid 6°C, cela n'arrive pas souvent ici.

construction d'une nouvelle piscine (sans ferraillage)
gravure et peinture sur le pisé
lavabos
douches

Après avoir fait le tour du jardin dans le camping, nous décidons d'aller au centre du bourg pour faire quelques courses et y prendre le repas du midi (il faut commander une heure avant)

Mhamid est le point de départ des ancienne caravane, 52 jours pour Tombouctou, aujourd'hui raid en 4x4 avec douche aux étapes et clim sous la tente.

voilà ce qui reste de la ville ensevelie sous le sable (à droite) 

Le bourg n'est qu'une rue dans le sable et la poussière lorsque les 4x4 cherchent à impressionner le touriste.

à coté de la mosquée

Les dromadaires sont au coeur de la ville, entravée aux pattes pour qu'ils ne parcourent pas trop de distance.

chaudronnier
entrée du supermarché !!

Nous retournons au centre du bourg (rond point) pour aller manger une tajine au poulet avec une bouteille d'un litre d'eau pétillante (100 dhr soit moins de 10€ pour deux)

le restaurateur

Au retour au CC, Guy est parti se promener seul dans la palmeraie et jusqu'à l'ancienne kasbah

entrée de camp pour raid

A pied, sur l'âne, en charrette, tous les modes de transport, manque la mobylette et le triporteur

mosquée
attroupement d'enfant au cri de "monsieur monsieur !"
plafond d'une rue souterraine
la kasbah  
sans irrigation sol trop sec qui casse
carré d'irrigation

L'eau pour l'irrigation est pompée ici à 15m de profondeur. A coup de pioches, l'eau est détournée de carré en carré ...

Voilà demain, on continue vers l'Est du Maroc, à petit pas. On espère pouvoir se garer à Zagora.

27
janv
27
janv
Publié le 27 janvier 2023

Nous quittons M'Hamid ce matin, il fait encore bien frais mais Virginie et Guy résistent en short pour l'instant encore, mais le gilet s'impose : il fait entre 2 et 6 °C.

Arrêt à Tamegroute, une dizaine de km avant Zagora, devant des vendeurs de poteries. C'est après Safi, le deuxième site de production que nous connaissons.

transport des pots
à l'extérieur 

A l'extérieur come à l'intérieur, de toutes les formes, de plusieurs couleurs, nos yeux ne savent plus où regarder ..

des bijoux
théières


Le baratin des vendeurs est bien rodé et Virginie est prête à tous les essais. On l'a voit bien avec ce chapeau chez nous à l'Intermarché ...

Bref elle abandonne, elle est raisonnable !

un couple ...

Zagoura

Nous arrivons à Zagora par le Sud et nous nous dirigeons vers le camping Sindibad qui se trouve en centre ville

descente très étroite vers le camping

Guy va se promener en ville l'après-midi, nous sommes vendredi, presque tous les magasins sont fermés, il y a beaucoup d'administration à Zagoura.

rien n'est habitable
quelques beaux bâtiments 

Dès que l'on quitte l'artère principale, on retrouve le vrai habitat miséreux de la ville

 juste de belles façades 

La ville n'a pas d'intérêt, il reste la palmeraie au sud de la ville que nous avions visité en 2020.

On continue demain ... bon dimanche !

28
janv
28
janv
Publié le 28 janvier 2023

Hier au soir, un très beau couché de soleil au-dessus de la palmeraie


Nous quittons notre camping d'hier, la montée du camping vers la ville est assez raide et empierrée, de surcroît très étroite pour notre CC.


On quitte la ville pour une étape théorique de 88 km. Nous longeons la palmeraie du Drâa qui va jusqu'à Agdz soit une centaine de km.



Virginie essaie de cadrer les personnages qui sont au bord de la route

les femmes cherchent de l'eau
l'homme monte l'âne la femme et les enfants suivent
portrait 
palmeraie à Agdz

Notre objectif était le camping Jardin de Tamnoûgalt, la kasbah se voit de loin. Elle faisait partie de la visite.

Après deux essais infructueux, le CC ne passait pas par la porte du camping (impossible avec un 7m) .

Nous abandonnons le projet et prenons la direction de OUARZAZATE soir 90 km de plus

Nous traversons Agdz, la circulation est chaotique, le code de la route est théorique. Nous attaquons la montagne, la route en lacets est de très belle qualité, presque neuve. Le CC grimpe et au détour d'un virage on découvre la neige sur les massifs de l'Atlas.

est-ce un mirage ? 
 les montagnes enneigées flottent ...
de plus en plus près
au passage du col avant la descente sur Ouarzazate 

Heureusement le Nikon a décidé de fonctionner à ce moment là. Virginie a mitraillé le panorama.

OUARZAZATE

Nous arrivons au camping municipal de Ouarzazate pour deux nuits.

Nous espérons que les photos vous ont plus ... A demain

29
janv
29
janv

Ouarzazate

Hier après-midi, Guy est parti du camping pour faire un petit tour en ville et prendre quelques photos, il raconte :

la kasbah de Taourit
musée du cinéma en face de la kasbah

Le cinéma est le dénominateur commun de plusieurs monuments notamment dans les ronds points. Mais il y a les façades et l'arrière plan

• • •

Aït Ben Haddou 

La ville de Aït Ben Haddou est située à 25km de Ouarzazate et sur le route de Marrakech. L'attraction principale est la kasbah et les marchands ambulants sur les sentiers qui y conduisent. Virginie et Guy vont faire des emplètes et moi je garde ... comme d'habitude. Guy raconte :

une kasbah sur la route
la kasbah de Aït Ben Haddou
sur la route 
des boutiques de chaque coté de l'oued et le pont pour traverser
les boutiques en allant à la Kasbah 
peinture au thé

Sur cette dernière photo, le peintre utilise du thé vert pour peindre, pour obtenir les traits noirs, il chauffe le pinceau sur un Butagaz.

J'arrive au sommet :

les restes de la fortification
le pont qui enjambe l'oued
vue du sommet 
de la neige à la palmeraie 
 le sable de couleur rose
et si je montais sur cette butte ? 

Un petit sentier permet de monter sur cette butte et d'avoir une ample vue de la kasbah

On est au camping Zaytoune, des travaux sont en cours pour les douches et les wc, très très sommaire actuellement. Mais le camping est à 100m du pont qui traverse l'oued. Demain on fait marche arrière vers Ouarzazate pour faire quelques courses et continuer notre route ...

30
janv
30
janv

Ce matin il fait froid à Aït Benhaddou, nous sommes proche du zéro degrés. Hier au soir le coucher du soleil a merveilleusement éclairé la casbah.

Le camping est en construction. Guy a voulu prendre une douche, le gérant a du chercher quelque part une bouteille de gaz. Après la mise en route laborieuse du chauffe-eau, l'eau était juste tiède. Il fallait faire couler une grande quantité d'eau, ce qui est un paradoxe ici. Le gérant nous a demandé 10 drh en supplément par personne.

Nous rebroussons chemin direction Ouarzazate et plus exactement le magasin Carrefour en centre ville. Nous espérons y trouver des produits nouveaux. Nous poursuivons ensuite vers le barrage de El Mansour Eddahbi, qui est dans la direction de Skoura. Nous trouvons un chemin qui descend jusqu'au barrage. Il a considérablement rétréci depuis notre dernier passage il y a 3 ans. C'est vrai qu'il semblerait qu'il n'y a pas eu de pluie depuis.

Le soleil joue çà cache cache avec les nuages. Le ciel est bien chargé.

Là où nous sommes, il reste d'anciennes constructions, des hôtels quand le touriste était là !

repas de midi au soleil 

Un chien en liberté est venu squatter à coté du camping-car. Ils sont très nombreux au Maroc. Il n'est pas méchant, ni agressif. Ce n'est pas la première fois.

Les nuages remplissent le ciel, le vent se lève. Nous qui comptions rester la nuit, on lève le camp pour aller à Skoura au camping.


Galerie de portraits en cours de route

Il y a juste 20 km à faire jusqu'au camping Amridil, qui est à 2.5km de la ville, mais à coté de la kasbah.

Nous allons devoir ré-examiner notre parcours, il fait anormalement froid. Les Marocains sont contents car qui dit neige, dit eau en vallée. Pour Virginie et Guy, il est difficile d'abandonner le short, pour moi, ma fourrure me protège bien. A suivre, bonne soirée

31
janv
31
janv
Publié le 31 janvier 2023

Ce matin nous nous sommes levés bien tard, c'est vrai c'est une journée camping mais c'est surtout le froid qui nous a engourdi (surtout Guy). On a fait un petit tour dans le camping que nous connaissions déjà.

Non nous ne nous sommes pas baigné, il fait bien trop froid. Les fleurs d'eucaliptus pointent juste leur nez ...

• • •

Réflexions de Virginie & Guy à mi-parcours

Beaucoup de lecteurs du blog m’ont posés la question dans leurs commentaires »c’est comment l’accueil au Maroc ? »

Dans toute les discutions que nous avons eu avec des camping-caristes qui étaient déjà venus plusieurs fois, l’ambiance a changé. La plus grande différence est dans l’accueil, dans un camping, où il y a trois ans presque systématiquement on nous offrait le thé de bienvenue. Cette année pas encore une seule fois. Nous sommes retournés dans les mêmes campings : plus de thé.

Dans les quartiers commerçants, on retrouve maintenant des rabatteurs comme jadis à Marrakech (tant décriée pour cela). Cela a perdu le coté conviviale. Le Maroc a perdu un peu son ambiance « bon enfant ».

Les prix ont nettement augmenté et la fameuse négociation est devenue assez caduque. Les Marocains grattent le moindre dirham.

Il y a aussi beaucoup moins de camping-caristes que par le passé :

- Le Maroc est devenu plus cher et plus loin de l’Europe du Nord (prix gasoil) que l’Espagne et le Portugal

- La tendance du marché chez les camping-caristes est d’aller au Portugal ou en Espagne.

- Je pense que la retenue en 2020 par le gouvernement marocain des camping-caristes dans les campings, a laissé des séquelles psychologiques chez beaucoup d’entre eux. Il faudra du temps pour que cela devienne normal

- La météo enfin cette année, n’est pas clémente au Maroc. L’hiver s’est installé, juste un hiver normal. Les derniers hivers étaient beaucoup trop chauds.

Globalement, on trouve que les marocains sont aigris, le tourisme étaient leur unique activité et beaucoup ont dû fermer leur boutique. Les enfants sont toujours à la demande de bonbons mais aussi de dirhams. En bord de route, on a tout de même le droit à un gros coucou de leur part en passant.

Nous reverrons ce commentaire en fin de voyage, merci à ceux qui sont au Maroc en ce moment pour leurs commentaires ....

1
fév
1
fév
Publié le 1er février 2023

La nuit fut fraiche -2°C mais grâce au chauffage du camping-car combiné à notre radiateur électrique, au réveil de Virginie, il faisait bien chaud.

notre piscine
irrigation des palmiers

Aujourd'hui au programme avec Guy, la visite de la kasbah Amridl. En approchant, une foule de camions. On m'arrête en précisant qu'il est impossible de passer, on tourne un film pour Netflix.

la kasbah 

Au loin on voit toujours la neige sur l'Atlas, superbe mais inquiétant pour la suite du voyage.

la palmeraie, l'oued et l'atlas 

La kasbah est richement décorée, les façades sont très belles. Revoir en 2020 (cliquez ici) Nous rebroussons chemin et Guy me laisse avec >Virginie au CC pour s'avanturer seul dans la palmeraie.

De retour à la kasbah Amiridil, un guide m'aborde (il y a si peu de touristes !) en français pour me proposer de voir la palmeraie par des sentiers : on négocie à 100 drh.

Il s'appele Yassine et à fait des études à la faculté. La palmeraie de Skoura est l'une des dernières palmeraie est être complétement habitée

Un villageois responsable de l'eau diffuse à part égale dans les différents canaux d'irrgation. C'est un vrai savoir-faire des Moroccans.

feu contre la chenille
brique de pisé

Le guide m'explique que les locaux mettent le feu au palmier pour détruire une chenille qui ravage des palmier. Soit le palmier est guérit soit la chenille gagne et le palmier se meurt

sel

Autre fléau, le sel qui remonte avec l'irrgation, l'eau est puisé à plus de 20m et le débit est de plus en plus faible. La tradition dans les habitations se perd : panneau solaire et parabole fleurisse partout. Certaines kasbah sont laissé en ruine car dé-unions de la famille du défunt, personne ne reprend la maison.


Cet amas de pierres ci-contre, vous ne savez probablement pas ce que c'est. C'est tout bonnement un cimetière musulman. Le guide me dit qu'il est plein et un autre est en développement. Dans la religion musulmane on peu prier pour le mort dans la mosquée sans aller au cimetière.

Au milieu de la palmeraie , une butte en sable qui lorsqu'on la gravit permet d'avoir un point de vue à 180°. Autrefois la palmerais contait jusqu'à 800 000 palmiers, aujourd'hui avec les sècheresse à répétition il y en a beaucoup moins.


Ci-contre un tamaris, bois très dur qui aurait plus de 400 ans. On trouve aussi des oliviers, des dattiers

De retour à la kasbah Amridil je quitte le guide après plus de 10 km de marche, un vrai labyrinthe cette palmeraie.


A demain, mais Virginie et Guy ne connaisse pas encore le programme. Bouger ou attendre un redoux : c'est la question du jour ...

2
fév
2
fév
Publié le 2 février 2023

La nuit dernière, il est tombé un cours moment comme de la grêle, je dis ça au bruit que cela a fait sur le CC. Ce fut très bref et le sol sablonneux était à peine mouillé. Par contre les endroits à l'ombre étaient recouverts de rosée blanche.

Guy part à Skoura, faire une ballade en ville, à 3.5 km du camping, il raconte : je ne peux pas m'empêcher de photographier les monts de l'Atlas couverts de neige.

Skoura est une petite bourgade mais l'intérêt principal reste la Kasbah.

Les taxis blancs et jaunes se bousculent devant un hôtel. Ici tout se vend, je dis bien tout. Les vendeurs arrivent avec de grands sacs de jute et déversent soit au sol sur sur des présentoirs, des objets les plus éclectiques les uns que les autres. Ici rien ne se perd, tout se réutilise ! on peu en prendre de la graine !


Il y a bien sûr les vendeurs plus traditionnels aussi ! Je rebrousse chemin vers le camping. De plus ou moins beaux ksars bordent la route dans la palmeraie. Cela coute moins cher de laisser l'ancienne habitation tombée en ruine et de construire neuf.

avec son petit


Voilà un engin que nous n'aimons pas beaucoup et pourtant il se multiplie à une vitesse affolante.

Pensez aussi qu'à chaque entrée de ville et de sortie, les gendarmes vous observent avec des jumelles radars. Respectez le 60 en ville, le 80 sur route et le 120 sur autoroute sauf indications contraire.

Dans les zones de travaux, on voit aussi souvent des panneaux de limite de vitesse à 20. Difficile à respecter !


Demain on reprend la route, vers l'Est. Chouette, je vais pouvoir siester sur mon canapé ...

3
fév
3
fév


Nous quittons à regret le camping de Skoura, très bien équipé pour le camping-car et pour nous. L'eau chaude des sanitaires est assurée par un vieux chauffe-eau à bois, où le gérant brûle tous les déchets de palmiers, et de bois du camping

Dommage nous n'avons pas pu utiliser la piscine.

Hier au soir pour avoir un esprit critique et complet, nous avons testé le restaurant du camping. Livraison par leur soin au CC. Menu avec dessert (fruits) 90 dhr /personne, salade, brochette poulet et frites

Ce matin nous n'avons plus de chauffage dans le CC, Guy pense que la bouteille de butane est vide. En passant au village de Skoura, il en achète une pleine, quand le vendeur lui dit qu'il restait du gaz dans la notre, mais qu'il était gelé. Eh oui il a fait froid ...

toujours l'Altas à notre gauche
la ville des roses

En prenant la direction de Tinerhin et sa fameuse vallée de Todra, mes maitres s'arrêtent dans une parfumerie, nous sommes proche de la vallée des roses. Tinerhin a changé, c'est devenu une ville moderne avec de grands boulevards. On s'y perd un peu. On retrouve nos souvenir avec la palmeraie.

 notez : toutes les portes de maison sont de couleur vertes

Galerie de portait pris sur la route

mère et l'enfant
fait les poubelles

Gorges de Todra

on y arrive 

A coté de la rivière, une bande de béton permet de circuler. Nous garons le CC à la sortie de gorges et la refaisons à pied.

Nous avons filmé la route sur les 10 derniers km intégralement pour vous faire découvrir le paysage soit 20 mn de vidéos. Dans vos commentaires, certains ont apprécié ce type de film.

Excusez nous pour l'heure tardive, la création de la vidéo a demandé beaucoup de temps .... A demain

4
fév
4
fév
Publié le 4 février 2023

Ce matin, il n'a pas gelé au camping du soleil à Tinerhir. Nous essayons de partir un peu plus tôt que d'habitudes, car 200 km nous attendent jusqu'à Merzouga. Les premiers km sont pénibles car la route est en travaux, après ça va mieux

Nous traversons des petits villages, Virginie a l'appariel photo à la main pour prendre des situations insolites.

gamins qui quémandent
en plein travail dans un village
biquettes sur la rue
traversée de villages 

En nous approchant de Merzouga, les paysages ont peu d'intérêt, c'est un champ de gravier. Nous arrivons à Rissani, ville assez importante et la dernière avant le sable !

hotel en périphérie de la ville
entrée de la ville
les ciommerces
fin des cours
Rissani 
je traverse quand je veux !
quel organisation du poste de travail !
je roule aussi à contresens
triporteur camouflé

Merzouga

Nous arrivons à Merzouga, entourée de sable.

entrée dans Merzouga et première dune de sable
rue en sable

Nous nous dirigeons vers un premier camping, le chemin entre les palmier est étroit. Le camping est cerclé de deux murailles, nous franchissons très difficilement la première porte, mais la deuxième n'est pas possible avec notre CC. Le gérant du camping nous amène dans une autre camping "au petit prince"

gérant qui fit le guide

Nous entrons dans ce camping, un accueil très chaleureux du gérant qui nous offre pour la première fois au Maroc, le thé de bienvenue. Virginie remplir les papiers d'entrée dans le camping

Nous voilà installé pour la nuit. Après le blog, Guy m'emmène me promener ... A demain pied dans le sable, il fait beau et plutôt plus chaud que ces derniers jours. Espérons que cela dure ...