"Tout ce que vous avez à faire, c'est de décider de partir et le plus dur est fait" Virginie & Guy & Izzie (le toutou) et notre camping-car !

Carnet de voyage

Izzie raconte circuit d'hiver au Maroc P3/3

17 étapes
113 commentaires
67 abonnés
Dernière étape postée il y a 1 jour
Izzie, notre chienne, raconte en live notre circuit au Maroc en camping-car. Circuit France, Espagne du centre, Maroc et retour par la cote espagnole. Durée du voyage entre 3 et 5 mois. 3 ème partie
Mars 2019
16 semaines
Partager ce carnet de voyage
15
mars
15
mars
Publié le 14 mars 2020

Naviguer : Partie 1 | Partie 2 | Partie 3 (fin)

• • •

Je m'appelle Izzie, je suis la chienne de Virginie et Guy. Nous sommes partis le 01 janvier de Moselle, entrée au Maroc le 16 janvier où nous faisons un périple de 3 mois. C'est moi qui raconte le voyage

Avez vous pensé à vous abonner à cette troisième partie ?

La décision de retourner vers le Sud, nous libère l'esprit. Le virus qui sévit partout, n'a que très touché le Maroc, 8 cas à ce jour.

Nous sommes au Maroc maintenant un peu contraint, profitons-en, la date de retour est au 15 avril si le Maroc nous y autorise à partir ...

15
mars
15
mars
Publié le 15 mars 2020

Ce matin levé à 8h00 car ils ont prévu de partir avec un Guide pour Mibladen-Aouli. Effectivement voilà leur guide qui arrive pour 9h00 avec un taxi. Moi je fais journée cool dans le CC, sieste !

Guy raconte : Au nord-est de Midelt, à 25km, d'importants gisements de plomb, de cuivre furent exploiter jusqu'à ces dernières années. Les mines se trouvent dans des paysages grandioses, la route d'accès ne permet pas d'y aller en CC. De très belles gorges dans l'oued de Moulouya avec des massifs de lauriers-roses ...

Mais dès que nous prenons la piste, nous devons déplorer la masse de sachets plastiques sur la montagne. Le vent les pousse dans cette zone désertique sur des kilomètres.

une mer de plastique 

Nous atteignons le village de Mibladen, base arrière de l'exploitation minière effectuée par une entreprise française, qui prenait écoles, commerces, administrations. Tout est resté dans son jus ou c'est dégradé faute d'entretien.

place principale
place principale
antenne satellite et courant
antenne satellite et courant
Virginie et  notre guide
Virginie et notre guide
un village presque a l'abandon 

Nous reprenons la route par une piste en assez bon état sauf pour passer les oueds.

entrée de mine
entrée de mine
zone de chargement de minerai
zone de chargement de minerai
on pénètre dans les gorges 
pont
pont
pont en bois
pont en bois
la route est sinueuse mais très belle 
vue des gorges depuis le pont
vue des gorges depuis le pont
tortues sous le pont
tortues sous le pont
moutons de passage
moutons de passage

Nous avons de la chance car la journée n'est pas trop chaude, sinon entre les falaises on serait cuit ...

on découvre sur les flancs de la montagne les saignées des filons creusés par les mineurs

On arrive dans le village d'Aouli, village abandonné par les mineurs officiellement. Mais quelques maisons sont habités, les prospecteurs existent toujours, ils cherchent des minéraux pour les revendre à des touristes. Cela fait une drôle d'impression de voir un village fantôme ...

Il y avait 4600 ouvriers dans cette ville et des infrastructures digne d'une grande ville, cinéma, piscine. Mais le luxe était réservé aux cadres français, les marocains mariés vivaient dans un immeuble près de la mosquée, les célibataires sur la colline en face.

immeuble des cadres
immeuble des cadres
piscine des cadres
piscine des cadres
immeuble marocains mariés
immeuble marocains mariés
mosquée abandonnée mais pas saccagée
mosquée abandonnée mais pas saccagée
pont à wagonnet
pont à wagonnet
wagonnet
wagonnet
galerie de mines 6 km
galerie de mines 6 km
lavoir de minerai
lavoir de minerai

Dans les galeries, les mineurs y rentrent à vélo ou en mobylette. Les vélos n'ont ni selle, ni pédalier.

Le mineur pose son sac de minéraux sur la barre et pousse avec les pieds. Les zones d'exploitation sont à plusieurs kilomètres (3, 6 et 12) des entrées que nous avons vu.

On peut suivre les mineurs aux traces de pneus dans la poussière accumulée au sol.

Et pourtant des familles continuent de vivre ici, on voit au loin une femme qui s'affaire, des enfants qui jouent dans le rue.

Les immeubles sont pour la plupart saccagés ou vandalisés. Certains ont été récupérés pour y loger les bêtes ou les minéraux trouvés. Notre guide précise que la recette moyenne en minéraux par mineur est de l'ordre de 50€ par jour. Ils vivent dans de mauvaises conditions ici, et construisent des maisons à Midelt.

Après un pic nique, nous rebroussons chemin ...


l'oued entre les gorges
l'oued entre les gorges
les rochers qui surplombent la route
les rochers qui surplombent la route
sortie des gorges 
pont au-dessus d'un oued
pont au-dessus d'un oued

Sortant des gorges, nous allons sur un autre site d'exploitation. Là, la société d'exploitation avait creusé des puits pour accéder au plomb. A la fermeture des mines, l'état marocain a coulé une dalle de béton sur les puits pour empêcher l'accès. Les mineurs creusent des accès latéraux pour passer sous la dalle de béton.

accès par les puits d'aération
accès par les puits d'aération
galerie de mine latérale
galerie de mine latérale
halde de remblai
halde de remblai
exploitation des puits existants 

Notre guide nous montre comment on descend dans un puit latéral. Certains installent des treuils motorisés pour aller plus vite

il y a un trou tous les 20 à 30 m, un vrai gruyère 

Les mineurs habitent là. Certains descendent du samedi au jeudi sans remonter à la surface. Au fond il y a tout pour y vivre, cuisine, dortoirs ...

Virginie est contente, elle a trouvé une feuille en fossile. Nous retournons au camping, vers 15h, une journée très instructive et enrichissante. Notre guide nous a bien protégé des vendeurs. Nous avons payer 80€ la journée pour 2.

Izzie : et demain ils, on fait quoi ? Je ne sait pas ....

16
mars
16
mars
Publié le 16 mars 2020

Bonjour ! Mes maîtres ont décidé de continuer vers le sud, objectif Aoufous. Nous avons eu de la pluie les deux soirées précédentes et la météo pour les jours qui viennent n'est pas optimiste. On était passé un peu rapidement à Aoufous, c'est le moment de visiter cette palmeraie.

il a encore neigé en montagne
il a encore neigé en montagne
route de Midelt aux gorges de Viz 

100 km de Midelt aux gorges de Viz, puis presque autant pour aller à Aoufous. La route nationale 13 est de bonne facture. Nous arrivons au camping Jurassique Park où nous avions passé 2 nuits et longeons le barrage Hassen Addakhil, très surveillé par des militaires.


Nous rentrons dans la vallée appelée Tafilalt, qui est une suite discontinue de palmeraies jusqu'à Rissani.

Nous arrivons au camping Hakkou à Aoufous où nous sommes accueillis avec un thé à la menthe dans un site en bordure de palmeraie par des gérants très sympathiques.

Le camping se remplit très vite, ouf nous sommes arrivés de bonne heure en début s'après-midi. Que ferons demain ? Nous n'en savons encore rien ... inchallah (si Allah veut, si telle est la volonté d'Allah.)

17
mars
17
mars
Publié le 18 mars 2020

Nous sommes toujours dans le camping d'Aoufous. Virginie et Guy ne savent pas trop quoi faire, bouger ou rester dans ce camping ? Ce matin Guy est parti au souk d'Aoufous.

Guy raconte : le souk est à 5 km du camping, j'ai voulu couper par la palmeraie

oued sans eau
oued sans eau
quelques mètres plus loin avec de l'eau
quelques mètres plus loin avec de l'eau
la palmeraie est bien verte 

J'ai passé l'oued par un gué prévu à cet effet et je me suis dirigé à la boussole dans la palmeraie. Bien sûr au bout de quelques minutes, je me suis perdu. Il y a un peu partout dans la palmeraie des ouvrier qui y travaille, mais dans ce labyrinthe vert on les voit pas ...

Je suis l'eau dans les canaux d'irrgigation et trouve enfin le pont qui permet de traverser l'oeud en crue car il y a eu un lâcher d'eau dans le barrage ...

Plus de photos car j'ai pris avec moi la batterie vide d'appareil photo ... Petit tour au souk er retour : 10 km de promenade.

De retour au camping, le gérant propose l'après-midi une ballade commentée dans la palmeraie. Izzie est de la promenade

Beaucoup de palmiers sont malades par un ver qui consomment l'intérieur. Ils sont détruis par le feu. Plus de 200 familles vivent grâce à la palmeraie. On y cultive du blé, du seigle et de la luzerne pour nourrir les animaux.

Il nous montre comment on monte sur un palmier pour récolter ou l’ensemencer. Ici les feuilles ont été coupées assez longues. On s'assied sur les branches pour travailler avec les deux mains libres.

Ici les feuilles sont coupées très courtes, ils font des escaliers dans l'arbre.

Il existe des palmiers mâles et des palmiers femelles qui doivent être ensemencer par l'homme pour porter des dattes. L'homme récupère la semence mâle et vient l'insérer dans la femelle

semence mâle
semence mâle
partie insérer dans le palmer femelle
partie insérer dans le palmer femelle

On rencontre des femmes qui coupent la luzerne dans un champ. Notre guide propose aux femmes du groupe de faire un essai ...

ce n'est pas évident ... 

Nous arrivons au ksar du village que nous visitons. Notre guide y habite. Il y a une partie récente et une partie ancienne toujours habité.

mosquée en construction
mosquée en construction

Notre guide nous fait visiter une station pour broyer les olives

Puis il nous invite chez lui pour le thé à la menthe. Il nous sert du gâteau et des crêpes. On peut y ajouter du sirop de dattes, c'est très bon. Pour que Virginie assiste au thé, il est allé la chercher en voiture


Après le thé, il propose aux femmes de mettre la tenue locale

Il nous reste un peu plus d'un kilomètre pour retourner aux CC, il est 19h00, près de 3h30 de ballade, un peu plus de 18 km aujourd’hui

Le 18 nous restons au camping pour faire un peu de bricolage sur le CC, de l'entretien aussi. Les CC globalement ne bougent plus, nous ne savons pas se qui se passe ni au nord, ni au sud. Le temps est très voilé, le vent s'annonce nous ne voyons plus les montagnes au tour du camping. Demain la météo annonce de la pluie ... On reste ici

Nous avons un pensée pour tous nos lecteurs qui sont cloîtres chez eux. Nous attendons à quelle sauce nous serons mangés par le gouvernement marocain ....

19
mars
19
mars
Publié le 20 mars 2020

Hier a été une journée tranquille, tout le camping se posait la question : quelle décision va prendre le Maroc ?

Guy est partie ce matin au souk de Aoufous à pied par l'ancien village et la palmeraie

les rues secondaires d'Aoufous ne sont pas bitumées
les rues secondaires d'Aoufous ne sont pas bitumées

Le souk est un souk très rustique de campagne sans fioriture, on pose tout simplement les légumes et fruits au sol. Je fais le plein de légumes et 1 kg de fraise.

Les vendeurs de dattes se bousculent en étalant leurs caissettes à même le sol.

Je retourne au camping Hakkou, on n'a pas de cuisine à faire, on a commandé un tajine au poulet.

Dans l'après-midi le temps s'est gâté, une brume de sable et le soir de l'orage, de la grêle ...

il grêle ...
il grêle ...
le camping transformé en piscine
le camping transformé en piscine

Ce matin, vendredi 20 mars, l'eau a de la peine à s'écouler dans le camping, la terre est tellement sèche. Virginie et Guy ont décidé d'aller à Erfoud, à 20 km au sud dans un autre camping, et rejointe Anne-Marie et Alain (Myatlas : Papoumaguy)

On décide aussi d'aller faire des courses car la circulation va être interdite ce soir à 18h00. Guy veur aller à Aoufous en CC pour les derniers achats de subsistance.

route du Nord coupée, inondée
route du Nord coupée, inondée

Nous n'avons jamais jusqu'à présent vu autant d'eau dans les oueds. Les tractopelles enlèvent la boue sur la route, c'est super glissant. Demi-tour on va directement sur Erfoud (Arfoud)

On retrouve Anne-Marie et Alain dans le camping Karla à Erfoud autour d'un couscous. Nous sommes garé à coté d'eux. Une après-midi à table ça va, mais un mois ... ou plus ....

Suite à la pluie,les palmeraies sont inondées ...

Maintenant, il faut chercher les sujets pour vous écrire, voici la dance nuptiale ?? de deux pigeons ...

Qu'allons nous trouver durant ce confinement dans le camping Karla ? Je ne sais pas ... Bonne soirée à vous aussi ! Pas de télévision car nous ne pointons pas sur le bon satellite ...

21
mars
21
mars
Publié le 21 mars 2020

Ce matin, ils se sont levés plus tard que d'habitude. C'est vrai que leur journée n'est pas chargé. Guy s'est empressé de laver le camping-car, accompagné d'Alain qui lavait le sien.

Virginie et Guy sont allés voir le gérant pour boire un thé et pour préparer la journée de demain, cela ne me concerne pas, je reste au CC. Surprise ...

Guy a continué des petites réparations pendant que Virginie faisait de la cuisine.

En début d'après-midi, je suis parti avec Guy, Alain et Anne-Marie pour faire une promenade autour du camping Karla. Toute la palmeraie est inondée, les oueds débordent ..

pas facile de marcher dans la palmeraie hors sentier 

Notre objectif était de voir les dunes de sable, on les aperçoit au loin

un peu dans la brume 
des tiges de palmier retiennent le sable 

La route devant le camping est inondée, tout déborde. Les palmiers ont enfin de l'eau, la nature en avait bien besoin. Les chaussures de Guy sont pleine de boue ....

Des camping-cars sont partis aujourd'hui malgré l'interdiction. Nous ne savons rien, rien par le Maroc, rien Par l'ambassade de France qui nous oublie. Que faire ? Partir pour se retrouver englué à Ceuta et ne pas avoir le droit d'aller en Espagne (???) Personne ne sait ...

22
mars
22
mars
Publié le 22 mars 2020

L'écriture du blog à partir de maintenant a pour objectif de vous donner des nouvelles. La surprise prévue ce jour a été reportée à demain. 2 camping-cars sont partis ce matin malgré l'interdiction de circuler, il en reste 9.


coucher de soleil hier au soir

toilettes, douches
toilettes, douches
Virginie lit
Virginie lit
tente berbère
tente berbère

Nous avons beaucoup de place, je peux courir dans le camping. Il y a deux chats blancs qui énervement.

La gendarmerie royale c'est garé cette après-midi devant le camping, sans explication.

Le gérant du camping a photographié à nouveau notre passeport pour les autorités marocaines.


Guy est partie faire une marche dans les dunes et prendre quelques photos ...


Guy : je me trouve attiré par le sable et par l'étendue du désert ... pour ce deuxième jour, nous allons faire une partie de pétanque en respectant les distance de sécurité (bien sûr !)

Quelles sont les nouvelles ? aucune nouvelle ni de France ni du Maroc .... rien, rien ! on nous a oublié ....

A demain ....

24
mars
24
mars
Publié le 24 mars 2020

Bonjour, ici Izzie confinée pour le 4ème jour. Mes maîtres sont partis aujourd'hui avec Ismaël dans le désert en 4x4. Guy raconte :

Ismaël est le gérant du camping qui nous accompagne depuis notre arrivée. Nous n'avons rencontré personne de près ou de loin sauf une bergère à 50m. Il n'y a pas de cas de virus ici dans notre région, nous n'avons pris aucun risque puisque nous côtoyons Ismaël tous les jours.

Vers 10h00 ce matin, nous grimpons dans le 4x4

1 km de route goudronnée et puis une piste dans le désert
1 km de route goudronnée et puis une piste dans le désert

Si Virginie tient un marteau, c'est que nous avons défini à notre guide que nous souhaiterions chercher des fossiles dans le désert.

la piste
la piste
les dromadaires au loin
les dromadaires au loin

Nous grimpons avec notre 4x4 sur un sommet pour avoir une vue panoramique

au sommet
au sommet
comme tout bon berbère : téléphone à la main
comme tout bon berbère : téléphone à la main

La vue depuis notre promontoire est superbe

en pleine nature un puit berbère 

Nous continuons notre route jusqu'à un autre puit qui permet de ravitailler les troupeaux

au loin une moto et une mobylette dans le désert
au loin une moto et une mobylette dans le désert
direction le prochain col
direction le prochain col
juste de la steppe 

On arrive au col, le 4x4 assume les montées, les trous, les cailloux, les oueds ... Au sommet la vue est encore une fois magnifique

vue face nord 
vue face sud, un 4x4 grimpe 
au col 
à perte de vue le désert 

le moteur du 4x4 éteint on n'entend que le vent du désert, plus aucun bruit, quelle quiétude !

au loin se découpe une montagne en dent de scie à perte de vue. Quelques arbres isolés bravent le désert

des nuages assombrissent le ciel au loin 

Nous arrivons au col suivant

En contre-bas du col, un carrière à ciel ouvert de fossiles ...

tous les 3 en pleine recherche 

Les fossiles sont visibles directement au sol ... quelques photos !

je n'avais pas d'autre marteau, c'est pas terrible
je n'avais pas d'autre marteau, c'est pas terrible
quelques exemples 

Nous rapportons notre butin. La recherche des fossiles est de plus en plus réglementer car de vrais pilleurs dérobent tout ce qu'il trouve.

Les fossiles sont la propriété du Maroc.



Notre seule rencontre de loin du jour, cette bergère loin de toute habitation, garde ses chevreaux

la grêle
la grêle

Autre rencontre inattendue, l'orage et la grêle. Et nous qui avons laissée Izzie dehors devant notre CC. Heureusement, Alain et Anne-Marie ont veillés sur Izzie qui s'est réfugiée sous l'auvent pour s'abriter de la pluie. De la pluie en plein désert, Ismaël est ravi ...

Soudain des palmiers dépassent du désert, un oued profond avec une rivière et une petite retenue d'eau, nous y descendons

Les berbères ont disposés sur des tables, des roses des sables, des fossiles, des agates avec un petit porte-monnaie pour y glisser des billets ...

un passage de gué
un passage de gué

une oasis féerique se dresse devant nous, l'eau c'est la vie ... cette oasis n'est accessible qu'en 4x4 ou à dromadaire


le vent balaie le sable sur les rochers 

Nous croisons sur notre route des dromadaires, ça faisait quelques jours que nous n'en avions pas vu

on traverse en 4x4 

Nous arrivons sur un site où les fossiles sont exploités industriellement, les blocs sont coupés en tranche et polis

Nous arrivons à Erfoud, Ismaël grimpe sur une colline pour nous faire découvrir le panorama d'Erfoud et sa palmeraie

Nous revenons au camping après plus de 5h30 de promenade, un peu mal au dos car nous n'avons pas l'habitude du 4x4 dans le désert, mais hyper content de notre journée.

Le Maroc n'est pas la France, le désert n'est pas une cité HLM. Nous n'aurions jamais fait une promenade dans une cité en état de confinement. Cela nous a fait du bien de nous échapper une journée loin du radio "camping-car" où les uns sont plus alarmistes que les autres. Et zut si cela n'a pas plus à certains ...

Nous avons pris le repas dans le restaurant ;;; je garde ceci pour demain

Izzie a été très contente de nous revoir .... A demain peut-être !

25
mars
25
mars
Publié le 25 mars 2020

Hier au soir, en rentrant de leur excursion dans le désert, ils ont mangé au restaurant du camping, bien sûr sans moi

La décoration est faire d'objets berbères

Ils avaient tellement faim après leur excursion, qu'ils ont oublié de photographié les brochettes marinées aux herbes locales ... et accompagnés de frites et de salades tomates, poivrons, oignons ...

La nuit a été fraîche, il a neigé au Maroc et le nord a été bien arrosé.


Ce matin Virginie a écossé des petits pois frais que Guy avait ramené des souks, l'autre jour.

Guy est parti avec Alain dans les dunes et pour une fois ils m'ont emmené ...

Guy m'a enlevé la laisse et j'ai pu courir à volonté tout en faisant attention à ne pas m’éloigner pour ne pas me faire disputer.

des photos de moi ... 

j'admire le paysage de dunes à 2km à peine du camping. J'espère que demain matin, je serais à nouveau de la partie pour aller se promener.

Leur planning pour cette après-midi : pas grand chose je le crains ...

26
mars
26
mars
Publié le 26 mars 2020

Aujourd'hui, Guy n'avait pas de thème à mettre sur le blog. Je lui en ai fourni un. Cette après-midi, il m'a sorti du camping pour aller à nouveau gambader dans les dunes comme je l'ai fait hier.

Arrivé sur la dune basse, il me retire la laisse. J'ai alors fait demi-tour et je me suis mis à courir comme une folle vers le camping à 1.5 km de là. Je n'ai pas écouté les appels de Guy.


Un couple de camping-caristes étaient sur une dune beaucoup plus haute, ils ont indiqué à Guy que je prenaient la direction de la route et du camping.

J'ai croisé un autre couple de camping-caristes, que je connaissais du camping, après une courte pause auprès d'eux, j'ai repris ma course effrénée jusqu'au camping. Arrivé à ce dernier, la porte était fermée à cause du virus, heureusement quelqu'un m'a ouvert, j'ai filé tout droit au camping.

Lorsque Guy est arrivé, j'ai bien vu qu'il n'était pas content et qu'il avait une branche de palmier dans la main. Je ne déposerais pas plainte à "SOS chiens battus" car je crois que j'ai mérité la trempe. Guy était furieux car c'est la deuxième fois au Maroc, que je lui fait le coup .....

27
mars
27
mars
Publié le 27 mars 2020

Hier au soir, le gérant du camping nous a proposé une animation fort agréable autour d'un thé aux 7 camping-cars confinés dans son établissement. Il a joué que avec ses collaborateurs qui nous côtoient tous les jours

Ismaël le gérant
Ismaël le gérant
un beau moment 

Un peu plus nostalgique, Virginie a écouté Imagin de John Lennon, la radio à l'oreille, le téléphone dans l'autre main, libre à vous de rêvasser, nous on pense à vous

A demain, j'espère avoir d'autres idées pour distraire tous ceux qui sont confinés et qui nous lisent chaque jour. Merci

28
mars
28
mars
Publié le 28 mars 2020

Au fur et à mesure de jours qui passent, notre espace de vie rétrécit. Plus possible d'aller faire nos courses dans le village voisin, les marocains nous regardent comme des pestiférés ...

Un membre de la famille a envoyé ces vidéos, pour gardez le moral nous avons le droit de sourire ..

à partager si le cœur vous en dit ... 

Demain ça ira mieux ...

30
mars
30
mars
Publié le 30 mars 2020

Déjà 10 jours que Virginie et Guy ne roulent plus et que nous sommes au camping Karla proche de Erfoud. Les portes sont fermées, seul le portillon permet de s'échapper un peu, mais c'est tout relatif !

J'étais me promener avec Guy à un oasis de quelques palmiers juste après les dunes

l'oasis au loin
l'oasis au loin
on se rapproche
on se rapproche

Je reste en laisse, Guy ne prend plus de risques bien qu'il n'y a personne à l'horizon.

Super un puit dans l'oasis avec de l'eau fraîche. Guy utilise une bouteille plastique trouvée là pour me puiser de l'eau. Juste à coté une tente nomade, de bergers passant la nuit là, loin de la civilisation.

au loin Erfoud à plus de 10 km
au loin Erfoud à plus de 10 km
Guy a posé son caillou sur la pile
Guy a posé son caillou sur la pile
on quitte l'oasis
on quitte l'oasis
point de vue depuis les rochers 

Guy se pose la question pour quelle raison y a t il de l'eau à cet endroit car il est un peu plus haut que le désert ? Aucun bruit, juste le vent qui balaie le sable, nous sommes seuls au monde ...

Dans l'après-midi, Guy joue à la pétanque avec Alain

Nous n'avons toujours aucune information du consulat de France au Maroc. Guy leur a envoyé un mail, mais aucune réponse.... on se demande si on existe vraiment, la télé à parlé des 250 camping-cars à Tanger Med mais elle a oublié les 1800 camping-cars actuellement en camping ...

31
mars
31
mars
Publié le 31 mars 2020

Ce matin Guy a décidé de marcher par la route jusqu'à Ksar Maadid, village le plus proche du camping. Il en profitera pour faire quelques courses si c'est possible.

Je reste au camping avec Virginie qui fait mijoter une ratatouille de légumes frais achetés à Erfoud hier.

Il y a toujours 8 camping-cars français et une caravane allemande sur le camping. L'eau des dernières inondations et stagnante autour du camping.

Au Ksar de Maadid, juste quelques boutiques où l'on trouve le minimum

quelques belles maisons mais très rares 

Il y a deux Ksars à Maadid, les deux en rénovation

Hier dans l'après-midi, Guy est parti avec Guy, un autre camping-cariste pour faire un tour dans la palmeraie

Nous découvrons chaque jour, l'infrastructure des canaux dans les palmeraies, d'une précision remarquable, pas une goutte d'eau n'est perdue.

Guy détache un âne dont la corde s'est pris dans des racines
Guy détache un âne dont la corde s'est pris dans des racines
des femmes nettoient un tapis avec l'eau du canal
des femmes nettoient un tapis avec l'eau du canal
les détergents retournent au canal 
racine de palmier
racine de palmier
la palmeraie agréable pour des balades
la palmeraie agréable pour des balades

La parcelle a été décaissée et on voit bien la structure des racines du palmier.

Au retour au camping, un ouvrier coupe les feuilles mortes d'un palmier femelle et l’ensemence. Aucun organe de sécurité, c'est pieds nus qu'il monte dans l'arbre

palmier femelle
palmier femelle
assis en équilibre dans la tête du palmier
assis en équilibre dans la tête du palmier
descente pieds nus
descente pieds nus

Certains sites d'informations se glorifient car 200 camping-cars sont partis de Tanger vers Sete, facture supplémentaires de 1450€ (ferry et cabine). Certains voulant partir, leur copte en banque n'a pas suffit pour le faire. Il reste plus de 2300 camping-cars dans les campings. Nous sommes pris en otage, sans information dans les campings à attendre notre libération (gratuite ou payante). Cette situation est difficile à vivre car il devient impossible de se projeter dans l'avenir.

Si certains suggèrent de jouer à la pétanque, il fait 28°C cette après-midi, tout le monde est calfeutré dans son CC, dans certains campings les réunions entre camping-caristes sont interdites.

Quant à boire l'apéro, nous n'avons pas prévu l'alcool pour un siège aussi long, pas ramené assez de la France, on trouve au noir du rosé à 12€ la bouteille ....


1
avr
1
avr
Publié le 1er avril 2020

Bonjour, ce n'est pas un poisson d'Avril, nos sommes toujours retenu dans notre camping d'Erfoud. Notre visa se termine le 15 avril. Guy a fait sa marche de 8.8 km ce matin pour se dégourdir les jambes.

Guy publie quelques vidéos que nous avons filmé et pas publier

Moulay Bouzarqtoune camping sauvage / le marché aux moutons et dromadaires de Guelmim / Agard Oudad à Tarafout les rochers peints / la soirée festive Bouizakarne au camping

Et Virginie me direz vous : elle continue sa lecture à l'ombre d'un pamier.

Le temps de faire le montage, ça a occupé une partie de l'après-midi à Guy. Il fait le rangement, il y en aura peut-être d'autres.

2
avr
2
avr
Publié le 2 avril 2020

Ce matin Guy est parti avec Guy (l'autre camping-cariste) à Erfoud à pied pour aller faire quelques courses. Moi je me suis mise à l'ombre pour continuer ma nuit.

Erfoud les abords du souk  à 10h00 du matin

Les rues menant à la ville et la circulation sont fortement contrôlées, mais au centre mais au centre aux abords du souk, la vie semble presque normale. Au souk on fait la queue aux boutiques, nous sentons bien des réticences à l'égard des français. Les boutiques ne sont ouvertes que jusqu'à 13h30. Nous revenons chargés après 14 km de marche AR.

• • •

Guy a continuer de trier les vidéos notamment celles faites par Virginie sur son téléphone portable.

singes d'Azrou à gauche et le désert de Smara à droite 

La journée d'un confiné en camping est très simple car dans vos 4 à 10 m² il y a peu de chose à faire : cuisiner, lire, pc ou téléphone pour jouer et faire la sieste. Les promenades en dehors du camping sont possible en fonction du camping où l'on se trouve. Ici c'est possible. Comme nous ne recevons pas la télévision, les soirées sont très courtes.

Voilà je dors à l'ombre de l’auvent du camping-car, je récupère ... A demain

3
avr
3
avr
Publié le 3 avril 2020

Ce matin je suis parti parti me promener avec Guy et à peine 300m du camping nous avons été refoulé par la police et l'armée.

Retour à la case départ. Le déplacement pour faire des courses ne semble pas possible aujourd'hui non plus direction Erfoud.

Le camping a porte fermée désormais.


Par contre nous avons depuis quelques jours une nouvelle activité : chasseur de mouches. Elle sont là par nuée à nous harceler, à piquer.

Guy a acheté un spray car le camping-car en était remplie. Après le spray, on les ramasse avec la pelle et la balayette.

Moi, je ne suis pas douée pour les attraper, j'ai beau ouvrir la bouche pour les gober, je ne réussi presque jamais, mais je m'entraîne. Il parait qu'à la saison des dattes, courant octobre, que c'est infernal.

Autre nouvel amis des camping-caristes, les moustiques. Ils arrivent au coucher du soleil en bande organisée. Ils aiment bien les chevilles, les mollets. Leurs bruits caractéristiques me rendent folles, elle tournent autour de mes oreilles, mes poils longs me protègent efficacement. Virginie et Guy se grattent en concert ou rentre se confiner dans le camping-car. Comme quoi les moustiques à leur manière participent aussi au confinement ....

• • •

Le TEMPS :

le temps est lent quand tu attends

le temps est rapide quand tu es en retard

le temps est mortel quand tu est triste

le temps est court quand tu est heureux

le temps est interminable quand tu souffres

le temps est long quand tu t'ennuies

le temps est beau quand tu es amoureux

le temps est toujours déterminé par tes sentiments et tes conditions psychologiques, pas par ta montre

(source Facebook)

A part cela rien de nouveau ... un peu marre de faire la sieste au pied du camping-car. On bouge quand ?

Demain peut-être