"Tout ce que vous avez à faire, c'est de décider de partir et le plus dur est fait" Virginie & Guy & Izzie (le toutou) et notre camping-car !

Carnet de voyage

Izzie raconte, circuit d'hiver au Maroc P2/

11 étapes
71 commentaires
56 abonnés
Dernière étape postée il y a 20 heures
Izzie, notre chienne, raconte en live notre circuit au Maroc en camping-car. Circuit France, Espagne du centre, Maroc et retour par la cote espagnole. Durée du voyage entre 3 et 5 mois. 2 ème partie
Février 2019
16 semaines
Partager ce carnet de voyage
9
fév
9
fév

Cliquez ICI pour voir le début du voyage

Un petit résumé :

Je m'appelle Izzie, je suis la chienne de Virginie et Guy. Nous sommes partis le 01 janvier de Moselle, entrée au Maroc le 16 janvier où nous faisons un périple de 3 mois. C'est moi qui raconte le voyage

Avez vous pensé à vous abonner à cette deuxième partie ?

Merci

Travaux de carrosserie 

Nous avons fait réparer les accros que nous avions sur le bouclier avant et arrière ainsi que sur les latéraux. Ils ont été repeints ensuite. Toute la carrosserie du cc a été polichée également. Nous avons fait refaire la mousse d'un siège arrière qui était devenue trop molle ainsi que le tissu de garnissage. Enfin de nouveaux couvre-siège avant ...

carrosserie , tapisserie et peinture décor 
travail de carrosserie , polissage et refaire un fibre le pare choc

Le travail se fait ici directement dans le camping, nous pouvons continuer à utiliser le CC. Si le planning varie en fonction de ..., le travail est fait très sérieusement et consciencieusement sous le soleil brûlant.

Un artiste peintre Said, nous a aussi peint sur le capot, un paysage du Sahara ...

le désert vu par Said 

Le résultat ...

le résultat.... presque un CC neuf ! 

Mirleft

Nous nous levons plus tôt que d'habitude ... du moins que ces derniers jours au camping. Ce matin on va bouger dans notre c tout beau ...

Mirleft au loin dans la brume
en cours de route ... 
des cactus, une terre très aride où la poussière vole, la future station balnéaire 
la plage 

Legzira

on fait quoi ?
en cours de route 

12 km après Mirleft vers le sud, Legzira et son arche. Le parking fait 20 Dh

Le parking CC est sur le plateau, il faut descendre 140 marches pour aller sur la plage où se trouve des restaurants ...

promenade pour touristes 
on se baigne ?
l'arche pile ou face 

Sidi Ifni

Nous faisons encore un peu plus d'une dizaine de km pour découvrir tout en blanc : Sidi Ifni.

nature bien verte en février
on se demande ce que fait cette maison là ...
en cours de route 

De très grandes avenues nous fait entrer dans Sidi Ifni. Nous nous garons sur une grande place où se tient un marché. Sidi Ifni était sous l'emprise espagnol il y a encore peu de temps et ça se voit ...

en ville 

Nous allons au marché faire le plein de fruits et de pain ...

nous nous attardons plus aux fruits 
les poules regardent leurs copines suspendues

On nous interpelle : c'est les bloggeurs CROCAU sur Myatlas . C'est la deuxième fois que nous nous rencontrons sur ce voyage Maroc. Sympas ...

je suis à la fête ces caresses

Nous allons dans un camping à 4km au nord de la ville, WIFI et Elec pour 75 Dh ...

A demain on continue notre route vers le grand sud ...

10
fév
10
fév
Publié le 10 février 2020
les Crocau en ville avec nous
au camping hier au soir à Sidi Ifni

Voilà, on a couché sur le même terrain de camping que les Crocau, que nous avons encore vu ce matin avant de partir (Crocau : abonné MyAtlas)

Direction aujourd'hui le désert, le sud avec comme objectif en quittant Sidi Ifni d'aller sur Guelmim puis l'oasis de Tighmert.

Guelmim 

la campagne est très verte 
les grands espaces 

En arrivant sur Guelmim le désert commence

nous repasserons à Guelmim au retour du Sahara  

Je ne l'ai pas dit, que la plupart des maisons sont couleur rose dans tous les villages que nous passons depuis quelques jours. Nous nous arrêtons chez Marjan pour faire le plein avant d'attaquer le Sud.

Oasis Tighmert

une des 11 mosquées de l'Oasis Tighmert
on est à l'Oasis Tighmert 

On se gare pour la nuit au camping Auberge Touareg, accueil très sympa, eau + elec = 70 Dh. Nous commandons un guide pour visiter la palmeraie de 7 km de long et de 3 km de large, qui comprend encore 650 habitants. Une des dernières palmeraie autant habitée qui comprend écoles, lycée et hôpital.

j'ai très chaud, Virginie me mouille copieusement 

La palmeraie

On commence à sentir l'ambiance du Sahara ... le sud nous gagne à chaque kilomètre ...

irrigation par canaux
mur en pisée
la palmeraie est immense sillonnée de sentier dans tous les sens 

Oasis Tighmert - musée des nomades

Guy Raconte : Notre guide, coordonnées ci-contre, nous emmène visiter le musée qu'il a constitué avec son cousin sur la vide des nomades. Même si l'éclairage est à la bougie, l’électricité ne fonctionne pas, le musée retrace la vie des nomades d'hier et d'aujourd'hui. Je vous conseille la visite, le guide est très bavard ...


notre guide
porte en palmier compressé d'époque peinte aux couleurs traditionnelles
de pièces en pièces dans cette ancienne casbah  
soutien-gorge pour chamelle pour éviter que les petits tètent
une toute petite partie, à voir !!

Le guide a tout prévu pour nous faire participer ...

Virginie  ... 

Le guide nous ramène dans sa Dacia au camping (maxi 12 CC). Le guide ballade dans la palmeraie 25 Dh par personne et le musée autant. Le guide est très fier de sa réalisation, il en parle à souhait.

Le responsable du camping nous offre le thé au retour. Nous commandons un Tajine qui nous sera livré à notre CC pour le repas du soir.

Je chasse les mouches dans le CC, mais elles sont plus rapides que moi, hélas, ça m'énerve ...

à Demain vers le Sud direction Tan-Tan ...

11
fév
11
fév
Publié le 11 février 2020

Hier soir, Guy m'a promenée dans l'oasis de Tighmert, au hasard des ruelles ...

porte sculptée
toujours les canaux d'irrigation

Mes maîtres ont commandé hier au soir d'un tajine qui a été livré au camping-car directement à la tombée de la nuit (c'est à dire ... 19h20 + 40 minutes ...) Ils ont patienté ...

Moi je n'ai rien reçu, je reste à mes croquettes !

Ce matin plein d'eau, mais pas de vidange cra prévu dans l'allée du camping !! Aujourd’hui nous allons à Tan-Tan 146 km de désert puis direction de Smara ou Esmara 230 km.

Guy doit se soir trier les photos que Virginie a faite sur la route plus de 120. Les choix sont douloureux !

à chaque entrée et sortie de ville il y a un contrôle policier
un troupeau de dromadaires sauvage
la nature devient au fur et à mesure plus sauvage 

Le désert prend son vrai nom au fur et à mesure que nous descendons vers le Sud, la végétation se réduit

un long ruban d'asphalte à perte de vue
il y a encore de la population

Nous traversons de rares villages

station de gazole au bidon 
maison habitée avec panneau solaire
des habitations au loin dans le désert
quelques photos du désert avant Tan-Tan 

Tan-Tan

Nous arrivons à Tan-Tan vers midi, sans nous y arrêter car notre objectif est le désert encore plus au sud. Nous y repasserons au retour.

comme d'habitude de grandes avenues dans la banlieue 

Essemara / Smara / Esmara 

Cette ville s'écrit de maintes manières, en voici quelques exemples. Depuis l'aéroport de Smara, 215 km de ligne droite avec peu de virages. Long bitume noir traversant le désert variant de couleur jaune au gris ...

Aucun parking sur la route, nous nous arrêtons en bord de la route pour déjeuner. Sur plus de 200 km nous ne croiserons qu'une vingtaine de voitures et de camions.

tant redouté le vent de sable par endroit 
ânes sauvages
autre danger les dromadaires qui traversent la route

Le désert est prenant, il fait chaud 31°C dans le CC et à l'extérieur. La végétation se raréfie et devient inexistante en arrivant sur Smara.

Sur la route de Smara, on été contrôlé deux fois, à 100 km et à 20 km de la ville. Ce fut notre première présentation de passeports. Virginie et Guy semblent ravis de leur première expérience du désert. Quoique ce fut une étape longue en km, les paysages furent de tout splendeur ...

Smara

Un parking devant la police est autorisée aux CC mais très en pentes. Pas de camping en ville. Nous rebroussons chemin 17 km vers Tan-Tan pour aller dans un camping. Le vent du désert balaie le camping en rafales ...je m'abrite dans le CC .... à demain

12
fév
12
fév
Publié le 12 février 2020

Hier au soir, je suis allé me promener avec Guy, on a fait le tour du camping Smara la Saguia qui se situe à 17 km de Smara direction Tan-Tan.

l'entrée
la réception
douche spartiate
les poubelles à l'arrière
les emplacements non ombragés
tentes berbères à louer


Ce matin je ne veux pas de tartines, je suis fatigué car nos voisins de droite et de gauche ont fait la fête tard hier soir. Virginie a confirmé ce matin que la nuit a été courte, encore des français qui se croit chez eux et ne respectent pas les voisins.

On part faire un tour dans Smara en CC pour commencer.

Smara


Smara est une ville de garnison, des camps militaires partout. Notez les toits en forme de coquilles d’œufs renversées typique à la région.

Nous voulions profiter du prix du gazole détaxé 0.87€, Guy n'en prend que pour 200 Dh car le pompiste ci-contre lui dit que c'est encore moins cher à Laayone, notre destination.

Merci

Direction Laayoune

Nous revoilà dans le désert pour 220 km environ. La route est globalement belle sauf les 70 derniers km avant Laayoune en réfection en ce moment.

école

En quittant Smara, un bidonville caché depuis la route par des monticules de terre, puis une école. Toutes les écoles au Maroc sont peintes de belles couleurs vives et très propres.

entre Smara et Laayoune le désert est assez plat 
les dromadaires ravitaillés en 4x4
le 4x4 au service des dromadaires 

la route trace un long sillon au travers du désert.

Je suis toujours très fatigué de ce voyage, je dors sur le pied de Guy qui doit me pousser parfois car je lui bloque l'accélérateur .... Oups !



convoyeur de phosphates
en plein désert, les ouvrier chargent un camion de pierre
4x4 apporte du foin
la mère et son petit
usine de phosphates

Au fur et à mesure que nous approchons de Laayoune, la vie reprend son cours, on voit des animaux, des tentes de bergers ...

Laayoune

Nous arrivons à Laayoune sur une 6 voies. Après un nième contrôle de police, nous arrivons dans la périphérie de la ville en construction partout. Le gouvernement a alloué des rabais fiscaux aux marocains venant s'installer dans cette ville.

Foumel El-Oued

Nous prenons la direction de Foumel à 17 km, station balnéaire (soi-disant) et parking gardé face à la mer. Nous allons dans le Sahara Marocain (Occidental).

sable sur la route
 dunes de sable en bord de route

Nous arrivons à Foumel El-Oued, le GPS nous mène nul part, nous demandons les rares personnes dans le rue et obtenons toutes les réponses possibles (droite, gauche, ...) A force d'obstination, on obtient une information crédible. Le GPS n'est pas à jour, de nouvelles routes ont vues le jour et d'autres ont disparues. Le GPS TOMTOM s'en sort à peut près, le Garmin ne voit plus aucune route depuis Tan-Tan.

Effectivement au bout d'une rue, un hôtel, un restaurant et une villa d'un notable gardée par des militaires qui nous disent que l'on peut se garer face à la mer. Un papi se disant gardien, nous aborde aussitôt et nous réclame 50 Dh.

hôtel
restaurant
notre parking
on se mouille les pattes

Bon ça ira pour cette nuit. Je me suis couché sur les pieds de Guy qui fait le blog. A demain ...

13
fév
13
fév
Publié le 13 février 2020

Nous avons passé une bonne soirée sur la plage de Foum el Oued, tranquille.

la vue depuis le CC 

Quant à moi, j'étais encore très fatiguée hier soir, je me suis affalée sur mon canapé de tout mon saoul sans demander de reste.

Ce matin ça allait mieux, j'ai retrouver un peu de ma forme après cette bonne nuit de sommeil. Mes maîtres aussi !

Nous prenons direction Tarfaya à 130 km environ en longeant la mer.

Tarfaya 

nos premières dunes de sables 

En prenant la route pour Tarfaya, nous découvrons nos premières dunes de sable. Le soleil les éclaire à souhait. Nous sommes ravis ...

sur la falaise en bord de mer, des cabanes de pécheurs 
la route ensablée
des dunes à perte de vue 
des dunes, de l'eau, il ne manque que les palmiers et les dromadaires 

Une curiosité échouée depuis 2008 ...

la mort lente ... 

Nous arrivons à Tarfaya ... des avenues immenses

des rues presque vides 

Nous nous arrêtons sur le front de mer et allons visiter le musée Saint-Exupéry. Du moins nous, eux, moi je reste dans le CC.

mimosa en fleurs
le petit Prince
Saint-Exupéry

Le musée est tour petit, nous allons en suite tous les 3 sur le front de mer où se trouve un bastion construit par un anglais en pierre venue à dos de dromadaires de Smara.

Egalement une caserne mangée petit à petit par le sable ...

Nous avons planifié de nous arrêter dans un camping à la sortie de la ville. Le point GPS existe, il est référencé dans le guide ...

le camping ensablé 

Nous décidons d'aller jusqu'à El Ouatia, il y a 180 km de route en travaux pour la passer en 4 voies.

El Ouatia

original, nous n'avons pas testé
ils dégagent la route du sable
du sable, du sable 

La route est difficile d'autant que le vent se lève et se mélange à une brume venue de la mer ...

Guy s'arrête pour nettoyer les vitres et rétroviseurs du CC 

nous nous régalons de superbes paysages, le Sahara comme nous l'avions rêvé ...

traversée d'un oued
sel

Nous arrivons enfin à El Ouatia où nous allons nous installer pour 2 nuits au camping "Sables d'ors". Cela va nous permettre de nettoyer le sable dans et à l'extérieur du cc.

A demain, bonne soirée ...

14
fév
14
fév
Publié le 14 février 2020

Nous nous sommes installés dans le camping Sable d'Or, en plein centre. Il y a un peu de monde, cela parle fort, j'ai de la peine à faire ma sieste. Le camping est à 300m de la plage.

Virginie bouquine, le soleil se cache dans la brume. Ce matin la brume était si dense qu'il bruinait.

Cela a permis à Guy de laver le CC plein de sable d'hier.


Petite information budgétaire, on nous a livré du pain ce matin au CC, le pain diamètre 20 cm environ coûte 1 Dh soit 0.1€.

sommes vendredi, et le vendredi jour de prière, les marocains mangent du couscous. Le camping nous a proposé un aux chameaux (dromadaires) à 60 Dh par personne

appétissant NON ! 

Guy est allé se promener autour ce matin et a acheté des fraises pour le dessert ce soir. Cette après-midi, il a fait quelques photos mais la brume venant de la mer retombe en milieu d'après-midi.

quelques maisons  du bord de mer

Sur la plage il a photographie des plantes grasses en fleur

Guy va préparer le parcours pour demain. Aujourd'hui c'est cool ça repart demain ...

15
fév
15
fév
Publié le 15 février 2020

Nous quittons le camping Sable d'Or vers 9h30 ce matin et nous longeons pour la dernière fois l'atlantique où l'on voit au loin un bateau qui longe la côte.

Ce matin le ciel est gris très couvert, un petit vent frais, il fait 13°C.

Nous prenons direction Guelmim soit 160 km sur le RN1 en cours d'élargissement pour la passer à 4 voies. La route secoue et je ne peux pas dormir comme je le voudrais ...

Guelmim

entrée de Guelmim depuis Tan-Tan

On arrive juste avant midi et on a de la chance car le samedi, il y a le marché aux dromadaires. En effet il y a marché tout court ... Je reste dans le CC, Guy raconte :

vente de paille
on négocie
les courses sont faites

Ici il y a vente de bétail mais aussi marché en tout genre, alimentation, ménager, vêtement ... On est vite entouré de vendeurs de moutons, biquettes ...

ne regardez pas où vous posez les pieds .... 

On transporte de tout dans les fameux tricycle que l'on voit de partout. Ici femme, mouton entre autre, provisions ...

promenade ?
petit dromadaire
vache, cheval aussi

Un camelot harangue la foule avec un haut-parleur ...


produits insecticides
thé prise de poids
huile d'agrandissement
pour arrondir madame ... entre autres ...

Comme d'habitude sur ces marchés, les légumes et fruits locaux abondent ... que de couleur et de senteur

Mais les articles ménagers sont aussi à l'honneur

Un habitant de la région parlant parfaitement le français m'aborde au sujet d'oignons à repiquer et non à manger. Il pose avec le sourire pour la photo


Un porteur d'eau passe dans la foule avec sa clochette et son outre remplie d'eau.




Les femmes sont souvent à contribution pour rapporter les courses. On les voient souvent marcher des km le long des routes ou dans le désert ... Si vous avez plus de moyens, une Renault 12 permet de charger les moutons achetés au marché ...

Nous quittons Guelmim après un passage bref à Marjane et à la station essence où nous avons payer par carte bancaire.

Bouizakarne

30 km plus loin Bouizakarne et son camping à 800 m de la route sans électricité. Nous y ferons halte cette nuit.

le camping

Repos bien mérité, on continuera la route demain vers Amtoudi .... A demain

16
fév
16
fév
Publié le 16 février 2020

Hier en fin d'après-midi, le gérant du camping Tinnoubga à Bouizakarne, nous a offert le thé. Si je dis, nous, enfin à eux car moi je n'en bois pas !!!


Il a fait accompagner le thé de musique local par un groupe de musiciens du pays. (voir ci-dessous)




cuisine au rez de chaussée, chambre à l'étage
thé très sympa 
extrait de musique 
quelques fleurs du camping 
coucher de soleil à gauche et lever de soleil à droite 

Nous prenons le petit déjeuner dehors devant le camping-car. Il fait doux ce matin, c'est très agréable ...

Nous partons ce matin après avoir fait le plein d'eau pou la vallée Amtoudi et ses deux agadirs.



sur la route 

Nous traversons une palmeraie superbe ...

transport de la paille sur le dos d'une femme
palmeraie 

Nous arrivons au camping d'Amtoudi. Si on peut dire camping car c'est un immense chantier et en ce dimanche les engins marchent.

l'agadir

L'agadir était une façon de protéger son grain des prédateurs. C'est un grenier communautaire au sommet d'un piton presque inaccessible. Guy va tenter la montée en début d'après-midi, chapeau sur la tête en plein soleil. Guy raconte : il y a 31 agadirs au Maroc, celui d'Amtoudi est le mieux conservé ...

les gorges
le village d'Amtoudi
Guy a commencé l’ascension  
Amtoudi
l'agadir vue du sommet suivant
les gorges
le petit point c'est le guide qui vient ouvrir l'agadir
pleins de cactus différents poussent en altitude 
moule pour moudre la poudre de fusil
soutènement en bois

L'agadir compte 90 greniers. Il est protéger par l'altitude sur le piton et par des murailles. Imprenable.

grenier de stockage
citernes

Il y a des centaine de cases de stockage, des pièces pour chaque famille ... un vrai labyrinthe de couloirs ...

Amtoudi et sa palmeraie 

Guy revient au camping-car. Ce soir mes maîtres sont de sortie, ils vont au restaurant =avec des bretons rencontrés à Tanger Med le premier jour ... Demain nous ferons les gorges d'Amtoudi à pied ...

17
fév
17
fév
Publié le 17 février 2020

Hier soir, nous avons pris l'apéro à 3 camping-cars, à l'ombre du notre. Nous nous rencontrons de temps à autres dans les campings et c'est l'occasion de passer un petit moment ensemble.

Nous allons ensuite avec dîner dans le village, tout le mode sauf moi qui garde le CC.


le restaurant où il faut sonner
Guy , Jean-Luc et Alain au rouge
Virginie, Annie et Odile se rajoute
tajine poulet et chevreau
je sers le thé à la menthe
les filles adoptent la tenue locale
au restaurant du Palmer à Amtoudi, super bien reçu 
Aïcha à leurs façons 

Amtoudi l'agadir 2

Nous partons ce matin avec Annie et Alain, Virginie et Guy et moi en direction du deuxième agadir dans la gorge. Au bout de 1.5 km Virginie et moi faisons demi-tour, les 3 autres montent vers l'agadir. Guy raconte :

l'agadir notre objectif
la vallée

Le sentier grimpe bien en lacet jusqu'à l'agadir, la vue sur le village est de plus en plus belle.

la vallée
Alain et Annie
les poutres en palmiers soutiennent le plafond
notre guide
motif décoratif de pose des pierres
baisse la tête Alain
escalier qui monte

Ils devaient n'être pas bien grands pour circuler dans l'agadir

vers la source de la palmeraie
la vallée
une vue à 180° 
un couloir
emplacement des ruches

Entrée 15 Dh par personne. Nous descendons et longeons sur 2 km environ la palmeraie pour aller direction de la source

direction les sources, la palmeraie
culture dans la palmeraie
l'agadir vue de la palmeraie
canaux d'irrigation

La promenade à l'ombre de la palmeraie est idyllique ... Nous arrivons au bout des gorges, des rochers de plus en plus grand barrent le fond de la vallée

l'agadir visité aujourd’hui 

10.7 km de marche,nous sommes content de retourner au CC pour nous rafraîchir et déjeuner. Virginie et Izzie nous attendent. Demain on reprend la route ...

18
fév
18
fév
Publié le 18 février 2020

Amtoudi est un ravissement. Je ne dirais pas autant du camping si on peut appeler çà un camping, disons plutôt un chantier. J'ai encore le poil plein de ciment, de sable ...

Guy a pesté pour prendre de l'eau à la pissette du chantier. Je ne parle pas des vidanges. Nous étions entassé hier au soir les uns sur les autres, alors qu'au centre du village une belle place était vide ...Cette nuit ils ont commencé à détruire la seule route qui mène au camping : c'est à rien y comprendre ...

les premiers paysages en quittant Amtoudi, impressionnant  
femme portant des brindilles pour le feu
coucou les camping-caristes
rue principale

Où il y a de l'eau, il y a de la vie et donc un village et des cultures ...

eau boueuse dans un barrage presque à sec
les paysages changent à chaque virage 
paysages entre 1000m et 1250m d'altitude 

Beaucoup de monde marche ou travaille au bord des routes. Il y a aussi beaucoup de bergers ou bergères qui rassemblent leurs moutons

boucheur de trous
retour des courses
on est tout petit par rapport à l'étendu des paysages 
porte sur la route

On se déplace par tous les moyens ...Nous rejoignons la route entre Tiznit et Tafraoute, elle est en pleins travaux, il n'y a qu'une file pour circuler, il faut se croise sur une file, pas simple en CC


villages perchés ou dans le creux des montagnes 

On appelle cette région l'anti-Atlas, c'est très vallonné


on approche de Tafraoute 
on l'appelle la voiture balai !
sortie scolaire sur la nationale
voiture balai ou sortie scolaire, il faut s'attendre à tout 

Agard-Oudad

A 3 km avant d'arriver à Tafraoute depuis Tiznit, Agard-Oudad est un petit village avec d'énormes blocs de granit rose, ça me rappelle la Bretagne

les CC garés dans la palmeraie
Tafraoute au fond

Je n'ai jamais vu autant de CC à un endroit. Il doit y avoir de l'or .... 3 campings pleins, plus d'une centaine de CC en sauvage organisé (20 Dh, il parait !)

Tafaroute

Virginie a l'ombre d'un palmier
centre ville

Suite aux commentaires de GuyClaudette, je me suis un peu renseigner. Certains camping-caristes emmènent effectivement un deuxième filtre à air pour en changer si l'on se retrouve dans une tempête de sable. Guy me précise qu'il existe deux type de filtres avec ou sans compartiment sable. Je le dirais à mon maître pour qu'il fasse le nécessaire et apprenne à le démonter

A demain, je continue mon bronzage ...

19
fév
19
fév
Publié le 19 février 2020

Ce matin, superbe éclairage de couleur or sur les montagnes et les rochers alentours. Glagla il fait froid au petit déjeuner à peine 10°C. Nous prenons la route pour les rochers coloriés d'Agard Oudad

Agard Oudad

A peine à 6km vers l'ouest, le site est fléché ...

Après 2.5 km sur une roue de terre, nous voyons les rochers coloriés par un artiste belge ...

des couleurs très flachies, rien de très exaltant ! 

Direction Taroudant ...

Nous prenons direction Taraoudant, une route blanche sur la carte Michelin, un parcours de montagne très sinueux ...

Les premiers km la route est très étroite, il faut rouler sur le bas coté lorsqu'on croise un autre véhicule. Les amandiers sont en fleurs. Nous montons rapidement à 1600 m d'altitude

des villages perchés 

je crois que je l'ai déjà dit, les paysages sont superbes ...

Nous croisons moutons sur la route, enfants réclamant des bonbons, femmes lourdement chargée ...

du stop au milieu de nulle part
forme géométrique sur une colline
la route est très longue ... les virages n'en finissent pas ! 

Beaucoup de personnes, pas seulement les enfants, nous font des signes amicaux de la main et de grands sourires.

Virginie a commencé une collection de portes d'entrée. Elle a remarqué que chaque porte était différente

Nous approchons de Taroudant

Guy doit utiliser le bas coté

La route appartient à tout le monde, surtout aux piétons .... Guy fait le plein de gazole à l'entrée de Taroudant. Il cherche le camping qui est à l'extérieur de la ville. Il faudra prendre la taxi pour aller en ville demain.

Visite de Taroudant à suivre demain .... Bonne soirée