"Tout ce que vous avez à faire, c'est de décider de partir et le plus dur est fait" Virginie & Guy & Izzie (le toutou) et notre camping-car !
Circuit : Allemagne, Autriche, Slovaquie, Hongrie, Serbie, Bulgarie, Turquie, Grèce, Albanie, Monténégro, Croatie, Slovénie, Autriche, Allemagne en solo en camping-car
Du 28 octobre au 7 novembre 2018
11 jours
Partager ce carnet de voyage
1
juil
itinéraire réalisé 

Ce voyage s’intègre dans le Roadtrip de 4 mois "des Balkans vers l'orient" (cliquez ICI)

Naviguer : Début-voyage | Serbie | Bulgarie | Turquie | Grèce | Albanie | Monténégro | Croatie | Slovénie | Autriche/Allemagne |

28
oct

Depuis le camping Solitudo, je prends le bus n°=6 pour 15 Kunas qui me conduit vers la veille ville.

entrée par la porte Nord 

Je décide cette fois, de faire le tour de la ville par les remparts (150 Kunas)

Dubrovnik par les remparts

rue principale
rue principale
réservoir d'eau
réservoir d'eau
première vue des remparts 
la mer gronde contre les remparts 
la mer est furieuse aujourd'hui 
c'est aussi beau vue d'en haut que d'en bas 
l'ensemble de la ville du point le plus haut des remparts à l'Est 

Dubrovnik un tour en ville

Evidemment je n'ai pas dit qu'il y a beaucoup de monde même en cette saison ...

des chinois qui se chamaillent pour poser avec la statue et être pris en photos
tranquille dans un coin
vente toute l'année d’articles de noël
quelques vues .. 

>> voir la baie de Kotor et Dubrovnik en 2011 >> cliquez ICI

Je suis revenu au CC à pied depuis la veille ville, 3.7 km d'escalier et de rues en pentes. J'vais prévu initialement de faire le site et de repartir pour la tombée de la nuit, pour refaire des photos. Il pleut et vente....Vais-je avoir le courage de ressortir ?

Dubrovnik de nuit sous la pluie

j'ai eu le courage de faire l'aller retour en bus sous la pluie et le vent qui souffle en tempête

les remparts 
une vision de la ville différente 
la pluie fait un effet intéressant en photo 

Deuxième nuit dans le camping, assez bien bien protégé du vent qui souffle en rafales

A demain pour la suite, cela dépendra du temps, bien sûr !

29
oct

Je quitte le camping Solitudo où j'étais bien, pour aller à mon magasin préféré L..L faire des courses pour remplir le frigo. je dois faire 11 km en marche arrière vers l'Albanie pour trouver le magasin, mais j'en profite pour faire une photo de la veille ville

Dubrovnik dans la grisaille, la mer toujours sauvage

Mali Ston

A une cinquantaine de km au nord de Dubrovnik, les villes de Mali Ston et Ston

distante d'un km entre elles

Sans faire plus attention, je rentre dans le parking à l'entrée de la ville. Aussitôt une cerbère m'agresse en me disant "qu'il faut payer", moi j'étais pleins de bonne volonté et "que je dois payer 2 places car je dépasse". C'est la première fois qu'on me fait cette réflexion en plus de 100 000km de CC et en plus sur un parking quasiment vide. Ah la dame en question fait aussi dame pipi .... Un allemand voyant le ridicule, me donne son ticket, il lui reste du temps, la cerbère retourne à sa niche ...

arrivé dans le village ... 
rempart en restauration
wagonnet de transport de sel : l'or de la région
vue du village 
cabane d’ostréiculteur

De retour au CC, je vois un parking gratuit de l'autre coté de la nationale. Je m'y précipite et décide de rester là pour la nuit. Je pars à pied à Ston, distante d'un km environ.

Stone

toujours le rempart qui court sur toute la colline  

des restaurants, des bus à touristes, des maisons en pierre ... cela peut justifier un détour de 3 km de la nationale Split-Dubrovnik

Depuis mon retour de Stone, il tombe des troubes d'eau, c'est fou et c'est parti pour durer ... bonne nuit !

30
oct

La tempête a bien soufflé cette nuit, des trombes sont tombées sur le Camping-car. Je me suis blotti sous la couette. Ce matin direction Split en longeant la cote par Makarska.

je suis parti avant le levée de soleil, il pointe son nez sur les cotes 
un monastère
cela fait du bien  au moral : le soleil 
on appelle cette zone "la Riviera de Makarska" et pour cause, c'est mignon 

Makarska

J'arrive dans la ville de Makarska, qui est une station balnéaire comme il se doit, toute propre ...

et après une petite promenade, je reprends la route ... 
la montagne très minérale qui tombe dans la mer 

Split

J'arrive par la cote à Split, c'est plus beau que l'autoroute. Je me gare suivant les informations de Park4Night, près d'un port à moins de 2 km du palais de la veille ville qui est mon objectif.

petit port où je suis garé
je crois que c'est un théâtre
belle place occupée par des restaurants
arrivé par les boulevards à pied au centre ville 
face au port
muraille du palais
le palais enfin ... 
tour de la cathédrale et le mausolée
Allo César !
la tour de la cathédrale est un bon repère 
salle ronde ouverte sur le dessus
entrée du mausolée
mausolée
visite payante du mausolée compris le temple 
temple de Jupiter à droite 
sous-sol du palais
je flâne  dans les ruelles, ça ressemble à Dubrovnik ... 

Je rejoins le CC, il est 16h30 le soleil se couche sur le port déjà ! il va bientôt faire nuit ! A demain, merci pour vos commentaires !

31
oct

Hier j'ai oublié quelques photos que j'avais prise au marche de Split

j'ai fini par trouver Mbappé et Modric ensemble, petit clin d’œil  

Solin (Solona)

A moins de 10 km de Split le site antique de Solin adossé à la montagne. Garé dans la ville nouvelle en bas, (parking payant, n'oubliez pas l'horodateur, contrôle continuel). Ce site est libre d'accès et assez bien documenté par des panneaux.

bel amphithéâtre  
site à découvrir  

Trogir

Je me gare assez loin de la ville, mais le parking est exorbitant 40 Kn / H car c'est un CC, on paie le même prix toute l'année, même si en ce moment les parkings sont vides. 2H de visite = 80 Kn soit 11€50, il ne faut pas s'étonner que les restaurateurs se plaignent, le camping cariste doit choisir pizza ou parking. Mais en fait pour Pizza, il faut un parking....

>> Trogir en 2011 >> Cliquez ICI pour visualiser

entrée
Trogir et sa cathédrale (entrée payante, interdit de faire des photos) 

Trogir ressemble là encore au style que l'on retrouve en Dalmatie... mais je ne m'en lasse pas !

de petites ruelles très mignonnes , des détails à chaque pas

Je me dirige pars un des ports qui peut recevoir d'assez gros bateaux

restaurant en front de mer
intérieur du fort
front de mer, tout est clean, une vraie ville pour touriste 

De retour au CC, un orage s'abat sur Trogir. Je prends le risque d'aller un peu plus à l'intérieur du pays vers Krka à Stradim. On peut aller à Krka depuis Stradim en bateau ou à pied. (voir le bateau ci-dessous). Moi je choisis à pied soit 3.5 km aller.

>> Krka en 2011>> Cliquez ICI pour visualiser

aller vers les chutes à pied 
en été on peut se baigner au pied de celle-ci 

C'est la deuxième fois que je vois ces chutes mais c'est toujours aussi magique

des chemins en bois
on pourrait presque les toucher
magnifique non ? 


je me suis garé dans le camping de Krka, 100 Kunas, sans facture bien sûr, un peu à la tête du client. Mais j'ai du courant, de l'eau ...

Pour la suite je dois préparer le parcours ce soir ....

A demain ...

1
nov

Une pensée ce jour du premier novembre, à la disparition de mes parents et plus particulièrement à ma maman qui aurait aimée voyager. Je lui dédie ces fleurs du premier novembre à la mode croate, tout en couleur, ici il ne gèle pas.

Sibenik

Je quitte Stradim bien en retard sur mon planning habituel, j'ai fait le ménage du CC et les vidanges.

Stradim  et son port vue de la route au-dessus 

J'arrive à Sibenik dans la matinée, le ciel est gris, bien chargé. Je trouve un parking gratuit grâce à Park4Night.

de grands et petits bateaux
le fort sur le dessus, la fin du port 

Je m'engage dans la veille ville, escalier puis escalier ...

place de la cathédrale 

J'arrive à la cathédrale St-Jacques, j'ai trouvé les sculptures extérieures remarquables

vue générale 
les portes d'entrée, notez le détails des sculptures  
notez l'expression de certains visages, tous différents 

Je reste impressionné par des détails ... Je continue dans la veille ville

grotte de Lady de Lourdes à coté d'un monastère
Les jardins du monastère St Laurence
le château St Michael
comme d'habitude après avoir escaladé, je découvre que c'est payant !
panneaux de signalisation très présent

Je trouve que Sibenik vaut vraiment le détour, le guide Michelin met une étoile, je pense que j'ai mettrais deux. Puis je prend la direction de Zadar pour visiter la citadelle, la veille ville. Arrivée vers 13h00, depuis il ne cesse de pleuvoir des cordes, impossible de mettre le nez hors du CC. Je reste sur ce parking gratuit pour la nuit.

2
nov

Hier après midi, c'était impossible d'aller se promener tellement il pleuvait. J'ai donc reporté la visite de Zadar à ce matin.

comme toute les villes, un petit port mignon. 


Si tout comme Sibenik, Trogir ou Dubrovnik les ruelles sont couvertes de ces pavés, Zadar n'est pas comparable à ces villes.

Un mélange d'ancien et de moderne trône dans cette ville. Il n'y a pas de vie dans le port.

Certes Zadar est une citadelle entourée d'eau, mais le charme n,'y est pas.


que d'églises mais très peu de touristes 
3 poteaux différents 
voyez les quais déserts  et pas l'ombre d'une animation
musée : trop moderne

Je quitte Zadar un peu déçu. Sur le parking, je suis interpellé par des Franco-belge qui font un tour d'Europe sur 8 mois, ils ont prix un congé sabbatique. Nous avons l'occasion d'échanger de manière fort sympathique. Ce joint à nous un autre français et des suisses ...

Parc nationale de Paklenica

A moins de 50 km de Zadar, ce parc, joyaux des alpinistes et de randonneurs, recèle de gorges d'après le guide. L'entrée est de 40 Kn et je demande si je peux bien y aller avec le CC. Oui Oui aucun problème, le parking est à 1.5 km.

Il commence à pleuvoir, très très fort et la route est très étroite. Et ce qui devait arrivé, arriva dans un virage si étroit. L'autrichien blotti contre la falaise, moi avec le cc sur le parapet (vide 2m) et le cul de CC a touché l'arrière du bas de caisse. Moi ça m'a arraché le pare-choc arrière, mais surtout cassé les pattes de fixations. Donc j'ai du remonter au scotch.

J'ai du attendre dans la parc, impossible de faire demi-tour tellement il pleuvait. L'eau descendait par la rue, de la folie.

Les gardiens n'auraient jamais du me laisser monter, ni me laisser aller visiter le sites. Ils devaient bien savoir que la pluie était annoncée et de quelle intensité. Bon ben voilà les 2 cotés au scotch ... Ça me fait pas rire ...

3
nov

J'ai dormi hier soir à Starigrad sur un parking de magasin de souvenirs fermé en cette saison. Là j'ai scotché correctement les pares choc. Ce matin, j'ai pris la route de la cote vers le nord pour aller à Kuterevo. Par l'autoroute cela aurait court d'une heure mais pas aussi beau ..


île minérale de Pag au loin
de très belles cotes sous le soleil levant 

Pour gagner Kuterevo depuis la cote, ça grime beaucoup, un lacet après l'autre, je m'enfonce à nouveau en montagne. C'est le couple franco-belge qui m'a donné le nom de ce site, à voir absolument

village de Kuterevo
c'est aussi eux qui m'ont indiqués cette auberge, où l'on a la possibilité de garer le CC pour la nuit 

Le refuge des ours se trouve à Kuterevo, près de Otocac dans la région de Lika où vivent une grande partie du millier d' ours bruns présents en Croatie.Il a été créé à l'initiative d'un habitant du village,, Ivan, qui avait trouvé 2 oursons orphelins et les a élevés en compagnie de son chien Miso. Les oursons sans leur mère sont inaptes à retourner à la vie sauvage; en effet, dans la nature, l'ourson est élevé par sa mère pendant 2 ans avant d'être capable de se débrouiller seul dans la nature.Le refuge est géré par une association depuis 2002 et fonctionne grâce à des volontaires de tous pays qui viennent pour quelques semaines à plusieurs mois. Il accueille des oursons blessés ou orphelins qui passeront là le reste de leur vie.L'objectif est de reconstituer au mieux les conditions de vie des ours dans le massif environnant pour leur donner un cadre de vie au plus proche du cadre naturel.Le refuge comprend 2 parcs: 1 pour les jeunes ours et un autre pour les ours adultes et compte 9 pensionnaires en 2017 dont 3 jeunes de 5 à 7 ans. Les ours sont nourris 2 fois par jour avec une alimentation à base de fruits et légumes, de pain sec et de graines. En hiver ils hibernent sur place dans leurs tanières et restent donc invisibles, le refuge est fermé à cette période (texte recopié depuis le site "le-refuge-des-ours--kuterevo"

maison des bénévoles  et panneaux des bénévoles passés par le site
c'est visiblement l'heure de la sieste ... 
certaine défile comme de vrais star ... 
eux aussi voulaient leur photos ... 

Ce soir je dîne à la ferme auberge, d'un plat unique .... A demain

4
nov

2376 est le nombre de visiteurs du blog le mois d'Octobre. Merci à tous !

Merci de vous être inquiété pour mon repas. Ça a commencé par un verre d'eau de vie prunes, je pense fait maison pour se mettre en condition

Décor d'une ferme auberge, bière 0.5 l et amuse bouche pour patienter (cela m'a presque suffit) 
tout ça pour une personne, les tables à 4 avaient 4 x ça ! 

Suivi d'une soupe à volonté et ensuite le plat de résistance : pomme de terre en sauce avec cepavici (roulés de viande haché pour simplifié), côtelette de porc et escalope de dinde et salade. En dessert deux crêpes épaisses baignant d'une une confiture excellente (mélange de fruits rouges), le tout pour moins de 20€.

Senj

Ce matin je me suis levé un peu plus tard après le raps gargantuesque de la veille. Je suis retourné sur la cote par Otocac, route globalement plus roulante que celle que j'ai pris la veille. En plus à Otocac, il y a mon magasin préféré j'ai pu remplir mon frigo qui était bien vide.

j'arrive sur le château, je me gare, monte à pied, il est fermé jusqu'au printemps 

Le parking sous le château sur la contournante est très bien, et surtout gratuit. Vous pouvez rejoindre la ville en 15 mn. Nous étions déjà venu à Senj, avec Virginie en 2008 lors de notre séjour en Istrie avec une incursion pour aller aux chutes de Plitvice.

Senj du château 
cette maison était dans le même état en 2008
immeuble squatté
immeuble squatté
immeuble squatté
immeuble squatté, impression que c'est une ancienne caserne
l'ensemble de la veille ville est en mauvais état, on dirait que rien n'a été fait depuis 10 ans 
île de KRK en face de Senj
bientôt en fin de vie cette barque dans le port

Dommage, Senj mérite mieux, une impression de ville à l'abandon ...

Je prends la direction de l'île de Krk, relié au continent par un pont à péage, en CC 40 Kn et ensuite la direction de la ville de KRK


>> voyage 2011 à KRK >> cliquez ICI


KRK

Autant le dire, la ville interdit les CC en théorie, parking payant à l'entrée. Moi j'arrive à me garer sur un parking de chantier à 600 m de la veille ville. Lors de ma promenade, je n'ai retrouvé en rien notre dernière visite de 2011. Est-ce le manque de soleil ? je ne sais pas ...

Il ne reste que peu de touristes, les terrasses sont vides 
place principale
tour place principale
veille ville entourée de remparts costaux 
même la cathédrale est fermée
bien triste une ville sans vie 
un port à l'arrière des remparts
ça porte bonheur de frotter là ?
en retrouve des ruelles 
sur le haut de la veille ville  
sur le haut de la veille ville 
sur le haut de la veille ville  

Voilà pour aujourd'hui, à demain amis lecteurs, je reste sur l'île de KRK ...

5
nov

Heureusement que ce matin, je n'avais pas prévu de faire la grasse matinée. Les ouvriers sont venus chercher leurs machines dès 6H00. Je prends la direction de deux villages en bord de mer Baska et Vrbrink

Baška

Le front de mer ressemble à beaucoup de ces villages. Sans touristes c'est mieux pour prendre des photos. Je me promène au gré de mon intuition dans les ruelles.

bien sûr il manque les fleurs, ce n'est pas de saison 
la mer a mangé tout le gravier 

Mais que vois-je à l'horizon ? Deux naïades au bain de mer ! la température de l'air est de 19°C, l'eau je ne sait pas .... Elles nagent vraiment ! Il s'agit de deux globes-trotteuses, je les avais croisé dans les ruelles.

 Vrbnik

vue en arrivant sur Vrbnik 

Je me gare sur le parking de bus et commet l'erreur de descendre à la mer. Or le village est sur un piton, c'est à dire que je vais tout remonter

c'est agréable de flâner dans les ruelles, les habitants vous saluent, certains ne voient pas le soleil  

Aussitôt que je quitte le bord de mer, pour sortir de l'ïle de KRK, voilà qu'il se met à pleuvoir. J'avais prévu d'aller à Opatija à coté de RIJEKA. Mais la sortie de la voie rapide est barrée, il pleut des cordes, la déviation me balade de boulevards en boulevards.

J'ai aussi une drôle de pression dans l’œil qui me dérange en conduisant. Tant pis pour la visite de l'Istrie, on a déjà fait en 2008, je me dirige vers le seul camping ACIS ouvert en Istrie à Vrsar en borde de mer, en face de l'Italie.

Camping Porto Sole

Grand camping avec appartements, bungalows, tentes, cafétéria et restaurant, piscine ; mais bien sûr tout est fermé en cette saison sauf l’accueil camping. Je vais m'y reposer un peu avant de monter en Slovaquie.

6
nov

Aujourd'hui journée tranquille au camping. Je pars me promener direction veille ville en cours de matinée

Nous avions été à Vrsar en 2008 : cela a-t-il changé ?

>> revoir Vrsar en 2008 >> cliquez ICI

la ville et son port 
toujours ses maisons en couleur 
vue depuis la ville sur les iles 

J'ai l'impression que la ville a vieilli, les crépis sont abîmés, un ravalement serait nécessaire pour beaucoup de maisons. Peut-être que les fleurs l'été cachent partiellement cela ...


si vous n'êtes pas mateur d’escaliers, il vaut mieux vous abstenir des villages perchés  

Camping

Cette après-midi, j'ai longé la plage, passé dans un autre camping et ainsi de suite ...

un Canadien à coté de moi
la pizzeria et la piscine
une île à quelques mètres
une passerelle pour passer sur une autre île
tient c'est qui ?

Soirée cool au camping, en cette saison il n'y a aucune activité ...

7
nov

Je quitte le camping à regret, il fait beau ce matin et je ne sais pas comment la météo évoluera les jours avenirs.

L'organisation de camping est remarquable, les installations nickel . Mérite le détour !

Je fais une 30 km vers le Sud pour aller à Rovinj

>> revoir Rovinj 2008 >> cliquez ICI

la ville plonge toujours dans la mer 
détail de la tour
place principale 
vue du port sur le front de mer 
un peu de monde aux terrasses ouvertes, peu de touristes en cette saison 

Comme à Vrsar hier, je trouve que les villes d'Istrie vieillissent assez mal. Un re-leefting me parait nécessaire

Porec

Faut-il encore et toujours pousser un coup de gueule pour le non-accès des CC aux parkings de proximité. 4 Parkings dont 1 fermé, 2 vides, 1 assez occupé : on met des CC le plus loin possible !!

le plus près, des barres
le suivant : interdit CC
le 3ème interdit CC
ils l'ignorent peut-être nous sommes au mois de novembre !! 

Je fais quelques pas dans le village de Porec qui ressemble à Vrsar ...

nettement moins de monde dans les rues 

Je suis allé me plaindre à l'office du tourisme, qui m'a donné un plan de ville e qui m'a indiqué un parking encore plus loin du centre pour les Bus et les CC, mais la nuit il faut aller dans un camping ! Je m'y suis garé comme deux autres CC, il y a même une borne de courant électrique qui fonctionne !!

7
nov

Je ne parlerais pas des routes cette fois qui sont du niveau européen. Le gasoil est un peu moins cher qu'en France. Voyageur en CC : on a l'obligation de passer les nuits dans un camping, sauf qu'en dehors de la période estivale peu de camping sont ouverts.

La langue française n'est pratiquée nulle part, l'allemand, l'italien et l'anglais. On avait dit il y a 10 ans lorsqu'on était en Istrie puis 8 ans en Dalmatie que les croates ne nous aimaient pas beaucoup, j'ai toujours ce ressenti (le résultat de la coupe du monde de football 2018 n'arrange pas notre cas !!!). Les commerces sont rarement souriant, un peu blasé 'la saison a peut-être été longue)

Par rapport aux autres pays des Balkans, la Croatie est très propre. Le niveau de vie est proche du notre (restaurant, cafés, visites ...) On paie en Kunas (7.3 kn = 1€)

La Croatie fait vraiment concurrence à la cote d'azur à tout niveau, sachant que l'Abanie à peine plus loin, la concurrence est nettement en terme de prix mais pas encore en terme de prestations.

Naviguer : Début-voyage | Serbie | Bulgarie | Turquie | Grèce | Albanie | Monténégro | Croatie | Slovénie | Autriche/Allemagne |