"Tout ce que vous avez à faire, c'est de décider de partir et le plus dur est fait" Virginie & Guy & Izzie (le toutou) et notre camping-car !

Carnet de voyage

Bretagne 2012

De Binic à Bratz, tour de la Bretagne en camping-car par Virginie & Guy
Avril 2012
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Suite à l'incendie d'OVH hébergeur de myAtlas, toutes nos photos ont disparu du blog. Dans l'attente de remettre toutes les photos, vous pouvez télécharger mon PDF ce voyage : cliquez ICI (cela prend un peu plus de temps à charger)

==> voir la liste alphabétique de tous les voyages : cliquez ICI

Sur simple demande en précisant le type de GPS, par mail à g.schlegel@orange.fr je vous envoie le fichier GPS de ce voyage

• • •

pour mieux nous connaitre : cliquez ICI | pour voir tous les voyages de Virginie & Guy : cliquez ICI

N'hésitez pas à nous demander par mail les points GPS

2

Jeudi 29 marsDépart 17h Guy rentre tout est prêt comme promis ; nous partons pour le salon de Industrie et Technique à Villepinte. Dormons à l’entrée du parc d’attraction de Disneyland une heure du matin

Vendredi 30 décembre BinicGuy me réveil à 7h il veut être tôt au salon, nous y serons pour 9h30 après 30 kilomètres de bouchon ; stationnement sur le parking, Guy visite moi je l’attends dans le camping-car. 13h il arrive et nous prenons la route pour les vacances enfin

BINIC 19h30 ; nous stationnons dans une aire pour camping car sympa, au calme, affamés. Nous avions sauté le repas du midi, on se dépêche de préparer un dîner presque parfait…rôti de porc froid préparé à l’avance et pomme de terre en conserve. Tout est bon quand on a faim. Il fait jour et pourtant il est 20h30, le soleil n’a pas encore mis son apparat pour faire son coucher de soleil … il est vrai que nous gagnons une heure de plus sur l’Alsace. Nous retardons d’autant l’heure de se coucher.

3

Samedi le 31 mars

Départ BINIC après une bonne nuit de sommeil et un petit déjeuner avec du bon pain frais que Guy nous cherche. Visite extérieure de la superbe abbaye de BEAUPORT, juste avant Paimpol.

Ensuite nous cherchons la tour de Kerroch, nous ne la trouvons pas et en profitons pour nous promener à la pointe d’ARCOUEST, superbe paysage, au retour on devine la tour tant chercher rien de particulier


Après Paimpol et son église, nous faisons un petit arrêt au marché de Pleubian où nous admirons l'église.




Nous continuons vers le SILLON DE TALBERT avancé de cailloux et de sable longue de trois kilomètres et demi. Dur de stationner il y a des gabarits partout, on fini par trouver un endroit en bord de mer pour casser la croûte, puis par un sentier nous arrivons au fameux sillon, comme nous sommes à marée basse, il n’est pas très impressionnant , il n’est pas entouré d’eau et nous le distinguons pas vraiment.

photo vue du ciel, sur terre c'est moins évident


Quelques photos et retour au camping-car, petit arrêt à TREGUIER et son petit port,




puis presqu’île de PLOUGRESCANT, de là nous nous offrons une bonne promenade, vue sur la maison entre les rochers, d’un gouffre entre les falaises, le ciel est nuageux, il y a du vent, les paysages a marée basse sont presque lunaires avec ces petits îlots surgissant de nulle part voisinant avec d’immenses rochers ; nous avons aimé, aimé..

Il faut bien continuer pourtant. Petit passage dans le village de PORS HIRS ou d’immenses rochers sont accolés aux maisons. Port blanc et sur la plage de TRESTAOU

traversée à guet 

Nous mangeons des crêpes super bonnes. Oui trop bonnes………………

Nous passons la nuit à PERROS GUIREC en bord de plage, zone normalement interdite aux camping-cars, très bien placés face à la mer. Cette zone est ouverte car il y a une exposition sur la plage. Aucune zone prévue aux camping-cars. Il fait nuit 21h nous descendons notre lit.

4

Dimanche 01er Avril

Il fait froid, le chauffage ne fonctionne plus, pas d’eau chaude pour se laver, départ 9h30. Nous longeons la côte, temps nuageux. Promenade sur la plage de PLOUMANACH, avec ses incroyables rochers de granit rose, c’est fabuleux, nous nous y attardons,

Guy prend mille photos, quand a moi mon appareil a lâché je peste. Le soleil commence à pointer le bout de son nez. Petit arrêt à la pointe de BIHIT tout près de TREUBEURDEN, la vue est superbe et le soleil s’impose enfin.

Nous longeons la très longue plage de St- Michel en Grève.

Pause repas et poursuivons jusqu'à la pointe de LOCQUIREC où nous nous offrons une ballade bien sympathique et la plage de CARANTEC ou à l’abri du vent nous nous installons pour profiter du soleil si généreux.

C’est reparti, nous faisons un petit bout de chemin pour se rapprocher des étapes suivantes, il encore tôt pour s’arrêter. Finalement nous trouvons un petit air avec quelques emplacements qu’offre une crêperie près de SANTEC,

'l'aire fonctionne sur un principe d’échange nous ne payons pas d’emplacement en contrepartie ce n’est pas une obligation, mais nous serions les bienvenus pour déguster une crêpe, ce que nous ferons mais uniquement pour le dessert, nous en avons déjà mangé hier soir …Il faut dire que l’électricité est payante 3 euros et la vidange et le remplissage 2 euros. Face à un champ de choux fleurs, au calme nous passons une très bonne nuit.

5

Lundi 02 Avril

Nettoyage rapide du camping-car, puis vidange, je remplis toutes les bouteilles d’eau pour refaire le stock, et c’est parti …… Petite halte au port de MOGUERIEC, un expresso …what else ?

Sur une terrasse au soleil, il fait bon, la marée est basse, et face à nous quelques bateaux de pêche, c’est un endroit isolé, pas de commerces au tour, juste deux tables à l’extérieur du bar. Nous avons prévu de visiter le château de KEROUZERE mais il fait trop beau pour s’enfermer, une photo fera l’affaire. Tout autour pleins de champs de choux fleur !

Nous nous arrêtons au menhir du village de BRIGOGNAN, il est gigantesque plus de 8 mètres de haut, une légende dit qui si on lance un caillou et qu’il atteint un petit creux bien précis, ce sera un mariage ou une grossesse dans l’année, j’en ai lancé un pour Marie et Julia mes filles et j’ai réussi du premier coup…… Youpi …

Ensuite la pointe du phare absolument incroyable, des rochers immenses de partout, même dans les jardins des maisons, dans l’Atlantique avec une eau limpide, transparente, le tout sur fond de ciel bleu, nous sommes ébahis. Une promenade le long de la plage, on ne se lasse pas de ce paysage si inattendu, repas sur le pouce et au lieu de continuer nous retournons faire un tour un long tour ……

pointe de Pontusval 

Nous y passerions bien la nuit, mais une fois de plus il est tôt a regret nous quittons cet endroit majestueux …… avec du recul nous nous sommes dit que nous aurions pu y passer l’après midi tout simplement, ce sera notre seul regret des vacances !

Nous roulons depuis une heure ou deux en passant à PROSPODER, nous décidons de faire une pause, il fait soleil et nous avons envie de nous aérer, de se dégourdir les jambes ; promenade sur la presqu’île SAINT LAURENT une bonne petite heure pour en faire le tour et paysage sympa, ensuite LE CONQUET. Nous pensions visiter le village et la pointe, mais le stationnement pour camping-car se trouve plus loin que prévu !

Il est interdit de stationner partout, des gabarits et des panneaux nous le rappellent constamment. Consolation l’air prévu pour les camping-caristes (Fort Bertheaume) est très bien placé, dans la verdure avec vue sur la mer, de plus nous ne sommes vraiment pas nombreux, on sort les chaises et la table de camping, Guy nous fait un barbecue, nous mangeons dehors mais vite, il fait frais. Encore une bonne nuit devant nous

.

écriture de ce texte
6

Mardi 03 Avril

La journée se fera à l’intérieur des terres, ce qui ne m’enthousiasme guère, j’aime trop le bord de mer. Le circuit est ainsi fait et il est vrai que je ne serais pas déçue. Première étape ROC TREVEZEL,(364m) cet escarpement rocheux de 365 mètres, par beau temps le panorama est parait t’il immense, nous le devinons seulement. Promenade une demi-heure aller-retour sympa.

Dans un petit village Brennilis, nous découvrons un dolmen en Vé. Petit arrêt pour quelques photos et nous allons à HUELGOT, pour l’après midi promenade sur le sentier de LA ROCHE TREMBLANTE ; de gigantesques rochers dans lesquels arpente un petit chemin très agréable, il fait bon, elles portent de drôles de nom, grotte du diable, ménage de la Vierge, et surtout la fameuse pierre tremblante……


Puis le un dolmen près de soit disant en s’adossant en un point très précis de cet énorme bloc on le fait osciller son arête de base ; bien sur celui là on ne l’a pas trouvé. Puis ce sera un arrêt à LOURDE, le temps d’une photo,

Et j’oubliais la visite du château de TREVAREZ superbement rénové (à l'extérieur) dans un parc de plusieurs hectares où nous ferons quelques pas que viennent égayer des rhododendrons et des camélias, dommage c’est déjà la fin de saison pour ces superbes plantations

et enfin PLEYBEN et son enclos paroissial assez fabuleux.

LE FAOU c’est là que nous passerons la nuit, très bien placés, a côté d’un bras de mer, endroit calme. Petits problèmes de chauffage qui durera toutes les vacances, il marche quand il le veut bien. Un bon repas bien consistant et une soirée à bouquiner. Nous apprécions le coucher tardif du soleil et profitons pleinement de nos soirées.

7

Mercredi 04 Avril

Départ tardif pour la POINTE DES ESPAGNOLS vue sur la rade de Brest, il fait frais, les genêts sont partout ce qui rend l’espace encore plus accueillant. Au loin la vue sur la rade de Brest et le goulet de Brest devant nous !

Puis nous longeons la côte nous prendrons un café au soleil d’une terrasse à CAMARET, quelques photos de la Tour Vauban, de la chapelle, quelques pas le long du port. Je suis un peu déçue dans mes souvenirs il me semblait que c’était plus typique …… dans mes souvenirs……

Juste à la sortie de Camaret, LAGATJAR et ses alignements comptant 143 menhirs.

La pointe de PEN-HIR et son TAS DE POIS, alignement de rochers dans la mer ; est absolument fabuleuse, le soleil est de la partie, nous ne nous lassons pas de marcher le long des falaises, vue sur la pointe DU RAZ, vue fantastique quelque soit l’endroit où nos yeux se posent. Nous y resterons pour le repas de midi et le quitterons avec la nostalgie du temps qui passe trop vite.

CAP DE LA CHEVRE et son sémaphore de la Marine Nationale. De là nous apercevons la pointe d’où nous venions, c’est moins grandiose que PEN-HIR, tiens le ciel se charge, on essuie une averse de grêles, vite à l’abri dans le camping car.

Petit détour à la pointe de TREFUNTEC toute petite et toute perdue, sauvage, nous nous trouverons une place au soleil qui a refait son apparition, à l’abri du vent, bien calés dans les rochers pour respirer l’air marin et profiter du paysage au milieu des genêts. La fraîcheur aura raison de nous !

Visite de LOCRONAN typique, uniquement réservé aux piétons, bonne initiative si elle est respectée. Sans arrêts de riverains passent, et puis la petite place près de l’église est remplie de voitures et camionnettes d’entreprises qui préparent, retape pour la saison estivale. Je suis très déçue……. Il n’y a guère que l’église qui aura grâce a mes yeux, il y règne une impression de bien être, le tout est austère, St Ronan y est très représenté. Guy quand a lui trouvera son bonheur dans une chocolaterie……. Le parking pour les camping-caristes se situe juste à l’entrée du village, il est 17h30 nous décidons de nous arrêter là pour ce soir.

8

Jeudi 05 Avril : L’avantage de dormir tout près d’un village c’est qu’au réveil Guy a déjà été chercher le pain frais quel petit déjeuner …… nous ne traînons pas trop vu le nombre de camping car nous n’avons pas envie de faire la queue pour vidanger et remplir l’eau. Nous sommes les premiers, au bout de quelques minutes il y en a déjà trois qui attendent derrière nous. Pour la première étape se sera la POINTE DU VAN, moins touristique, et pourtant elle vaut le détour, promenade le long des falaises, moins hautes, moins spectaculaire, mais moins de monde également, la petite chapelle de ST THEY posé là au milieu des bruyères, nous offre un paysage digne d’une carte postale. Nous faisons le tour du cap.

Nous arrivons a la pointe DU RAZ en fin de matinée, parking payant 6 euros, avant d’atteindre le sentier côtier passage obligé par les boutiques, restos, glaciers…….

Ceci dit une fois passé ce côté très touristique, la pointe de la Cornouaille est vraiment impressionnante, un panorama très étendu sur le lare s’offre à nous, c’est vrai que nous avons le soleil avec nous…

Nous contournons toute la pointe, le sémaphore et la statue de Notre Dame des Naufragés. Nous dominons les flots à plus de 70 mètres , la mer est calme, au bout de deux heures, mon genou commence a se faire sentir et le retour au camping car me parait interminable.

Pour l’après midi une étape à PONTCROIX rien de spécial, une collégiale, quelques maisons anciennes, on ne s’attarde pas trop, visite du village, et nous partons via la pointe DE LA TORCHE ; sauf que sur le chemin une cidrerie à POULDREUZIC attire notre regard, nous pensions pouvoir la visiter mais ce n’est pas la saison des pommes, nous dégusterons et achèterons un carton de cidre que nous prendrons en apéro pendant nos vacances.

POINTE DE LA TORCHE, le paradis des surfeurs tellement il y a de vent, d’ailleurs la plage en est pleine ; petite promenade et puis les gabarits auxquels nous sommes habitués nous invitent à fuir l’endroit pour la nuit. De toute façon il nous faut du courant pour recharger toutes les batteries de tous nos appareils. Par chance nous trouvons un camping qui fait des soirées étapes pour camping-car à 12 euros tout compris.

On s’y installe, nous allons pouvoir décharger les photos sur l’ordinateur, il fait soleil, il est 17h, nous sortons table et chaises de camping et comme il se doit Guy nous fait un barbecue. Soirée tout confort.

9

Vendredi 06 Avril

Nous nous lavons à grandes eaux au camping, on en profite et surtout nous apprécions. Remplissage de mon stock de bouteilles d’eau et arrêt au phare de Eckmuhl. Petit tour et promenade au phare d’ECKMUHL ou il est noté qu’il illumine à 54 kilomètres au large.

C’est parti pour ST GUENOLE et son marché, nous en profitons pour faire le plein de fruits frais, oignons nouveaux, sans oublier l’andouille et le pain frais pour le repas de midi. GUILVINEC, nous pensions voir un petit port mais c’est un port de commerce et une immense criée, petit tour dans le village rien de bien passionnant nous continuons.

LOCTUDY nous stationnons en bord de plage pour déguster le pain frais avec l’andouille ; je vous vois sourire non je ne parle pas de Guy …… avec de la moutarde c’est un vrai et pur délice. Promenade sur les rochers de la pointe de BEG MEIL, et après quelques kilomètres qui nous permettent de nous reposer,

visite de CONCARNEAU et sa ville close. Un petit îlot de 350 mètres de long et 100 mètres de large, relié à la terre par deux petits ponts et entouré de remparts, Guy apprécie moyennement, il y a de la vie, des boutiques, de jolies maisons, il est vrai que depuis notre départ c’est la première petite ville animée que nous visitons !

Dans la périphérie près d’un lycée se trouve un air pour les campings caristes, on stationne il n’est que 16h30 mais à quelques pas se trouve un sentier côtier ou nous nous baladons, il fait soleil, on se couche sur les rochers, nous sommes bien. Nous sommes à la pointe de Trévignon. Au retour on se motive pour faire le ménage à fond dans le camping-car rempli de sable. Soirée très agréable.

10

Samedi 07 Avril

Réveil en pleine forme nous avons essayé la formule lit séparé, c’est vrai que nous dormons nettement mieux……. C’est la corvée supermarché pour commencer la matinée ; il faut bien se ravitailler avant le long weekend de Pâques. Levés tard, plus les achats la matinée est passée. C’est parti pour la pointe de TREVIGNON, nous ne sommes pas très loin. C’est vrai qu’après les plages de granits et leurs immenses rochers, la baie de BREST est nettement plus plate, moins sauvage.

Au passage nous nous arrêtons à un minuscule port de pêche cependant très actif, nous nous arrêtons le temps d’une petite promenade le long des petits bateaux de pêches et de l’embarcadère. Nous ne pouvons faire plus un château signalé propriété privé s’approprie toute la pointe. Sur une corniche près de TREGUNC nous pic niquons cette fois nous faisons l’effort de sortir pour manger il fait tellement bon, bien qu’un petit peu nuageux et la vue est imprenable. On retrouve partout des panneaux : Interdit !!

Pour débuter l’après midi nous visitons le hameau de KERASCOUET très typique avec ses chaumières, hors saison il n’y a presque personne et il est très agréable de s’y promener mais à la taille du parking, nous n’osons imaginer le monde qu’il doit y avoir ici en été et à juste titre. Petit café sur l’unique terrasse du hameau.

Direction PONT AVEN petit bourg très gentillet ou il fait bon se promener, la rivière Aven y passe elle alimentait autrefois de nombreux moulins, d’où vient le dicton « Pont-Aven, ville de renom…….14 moulins pour 16 maisons « Quelques maisons anciennes, des galeries d’Arts, chocolateries, biscuiteries, conserveries y pullulent et partout des dégustations, le temps est nuageux mais il ne fait pas froid et surtout il ne pleut pas. Nous consacrerons deux heures à ce charmant village, une pour la visite et une pour les dégustations.

Nous hésitons à visiter QUIMPERLE ou retourner plus vers le bord de mer…….. il sera gagnant, plus trop envie de faire de la ville, plutôt envie de calme et d’air océane. Nous pensions nous arrêter à MOELAN rien de particulier, continuons jusqu’à MERRIEN où d’après ce que nous avons lu il devrait y avoir un air de stationnement sans eau, ni électricité, pas important nous n’en n’avons pas l’utilité.

Nous y arrivons il n’est que 16h, l’endroit est superbe au dessus de nos espérances, en effet après un village en cul de sac, nous trouvons 4 places prévus pour les camping-caristes, vue sur la mer d’un côté et sur un immense champ de fleurs a moutarde de l’autre, personne à l’horizon, un seul camping car un petit peu plus loin.

Guy passera le reste de la soirée à se promener le long du sentier côtier, de mon côté j’ai le genou qui se fait sentir, j’ouvre porte et fenêtres, et je reste dans le camping car a écrire les premières cartes postales.

11

Dimanche 08 Avril : Pâques des petits lapins en chocolats et une tortue font leur place sur la table du petit déjeuner ; comme l’endroit nous plait et que Guy veut absolument me faire voir sa promenade d’hier soir, nous voici partis pour le sentier côtier, Guy fait des photos pour comparer sa promenade à marée haute hier et celle à marée basse ce matin,

longue promenade, tellement agréable, il fait bon, le temps nuageux comme presque tous les matins mais qui se lève pour laisser place au soleil dans la matinée…………. Nous démarrons environ pour les 11h après une matinée drôlement sympa.

Un arrêt au port de pêche de DOELAN impossible de s’y stationner surtout pour nous les camping caristes, nous ne sommes pas désiré nous trouvons une petite place a la plage de KERAGAN où le soleil a pris le dessus.

PORT LOUIS petit bourg avec citadelle nous avons envie de le visiter et le temps ne nous manque pas, Guy pense stationner à l’aire qui se trouve à l’entrée, d’abord nous y arrivons c’est complet 14h c’est week end de Pâques, et grande marée tous les gens de la région se posent là pour la pêche aux fruits de mer.

 fort Bloqué
plage du Magouero 

Nous continuons, les suivant pareil, si seulement on pouvait s’approcher des plages, des gabarits partout……. Finalement nous trouvons en prenant la direction d’une plage pour s’y promener et se calmer mutuellement, un camping fermé, mais avec une borne paiement par carte ouvert pour les camping car, avec eau et puis électricité pour 8 euros. D’abord une belle promenade sur la plage du MAGOUERO au soleil, et puis retour a l’aire que nous avons repéré. Nuit récupératrice

12

Lundi de Pâques 09 Avril

La bonne humeur est de retour au réveil. Nous retournons de quelques kilomètres sur nos pas pour visiter PORT LOUIS que nous n’avions pas fait la veille…… Promenade dans les ruelles de vieille ville, puis au bout d’une d’entre elles, nous voilà face aux immenses remparts, datant du 17ème siècles. Il est sympa d’y faire quelques pas, à l’abri du vent, le ciel est bien nuageux.

Puis c’est la BARRE D'ETEL, prochain point d’arrêt. Sur la plage des coques par milliers il suffit de se baisser pour en ramasser même pas besoin de creuser un chouia. Ce doit être dû à la grande marée. Souvenirs de mon enfance, instant de nostalgie……. Et puis ce sentiment de frustration de ne pas pouvoir en ramasser, pas de sceau, et pas de marmite pour les cuisiner. Allez juste quelques unes pour la photo que je remets à la mer.

Retour au camping car au bout de quelques kilomètres AIE je me rends compte que j’ai paumé mes lunettes sur la plage. Nous rebroussons chemin, et reprenons le sentier qui y mène. On tourne et on tourne encore à l’endroit très approximatif où j’ai ramassé les coques ; autant chercher une aiguille dans une motte de foin. Nous désespérons, quand soudain à quelques pas de moi, les voici dans le sable OUFFFFFFF !!!

La prochaine fois que nous partons j’emmènerais une ancienne paire de rechange. Quelle chance et merci St Antoine.

Pour la visite suivante ce sera les alignements de Roches de PENHER que soit dit en passant nous ne trouvons pas ; la visite de la RIA D ETEL que nous ne trouverons pas non plus à part une zone industrielle portant ce nom. Quand aux alignements de KERZEHRO, assez impressionnants de part leur nombre 1129 menhirs, ceux là s’offrent à nous alors que nous ne les cherchions même pas.

Il pleut quand nous entrons dans la presqu’île de Quiberon. Nous passons devant le fort de PORTIVY et décidons d’y faire un saut. Il est encore exploité par l’armée, mais nous avons le droit d’y faire un petit tour à l’extérieur. De plus de la hauteur j’aperçois un camping car stationné dans une impasse au bord de la mer, je repère puisque nous sommes en milieu d’après midi l’endroit à l’air sympa.

Nous apercevons également la POINTE DU PERCHO où nous avons l’intention de nous arrêter pour une promenade. Elle est absolument superbe sous la pluie, le vent, les vagues se ruant sur les rochers, les falaises, c’est tellement vivifiant…… Vue sur la côte sauvage, on ne s’en lasse pas. A l’abri du vent je m’assois sur un rocher pour contempler le spectacle……


Il est temps de retourner à l’abri, nous commençons à être trempés. De tête nous retrouvons l’endroit que j’avais repéré pour stationner et y passer la nuit ; bien sur interdit aux campings car. Il n’y a là qu’une très grande maison aux volets fermés, et un camping car de stationné, nous décidons de rester, je me promène avec Uska sur la plage, il n’est que 17h mais je suis trempée et rejoint Guy au chaud, il ventera et pleuvra toute la nuit.

13

Mardi 10 Avril : Par le vent qui a soufflé, le sable c’est invité un petit peu partout dans le camping car. Nous déjeunons tranquille nous verrons plus tard. Le ciel est menaçant mais la pluie a cessée. Autant ne pas traîner, nous ne sommes pas loin de la côte sauvage, un endroit à visiter absolument.

Tient le soleil est de retour ça nous démange de nous aérer, nous devenons accrocs de l’air marin et de ses sentiers côtiers.

La côte sauvage a la réputation d’être inhospitalière, c’est une succession de falaises, de grottes, crevasses, gouffres où les vagues se brisent sur les rochers. C’est vrai qu’on ne s’y baignerait pas, mais l’admirer, oui…..nous resterons longtemps assis à contempler le spectacle. C’est fabuleux, la côte porte bien son nom COTE SAUVAGE.

Il ne fait pas froid, je suis bien et pourrais y rester des heures entières ; mais Guy me rappelle à la réalité, ce n’est que la première étape il faut continuer, mais il me promet …que nous reviendrons un jour ; je fais semblant de le croire et le suit à regret pour QUIBERON petit port sympa apéro sur une terrasse,

Visite de la POINTE DE CONGUEL, nous n’apprécions pas le manque d’hospitalité pour les camping car, j’ai oublié que de dire que nous avons stationné au bord de la route pas de parking pour nous à la côte sauvage nous ne passons pas beaucoup de temps dans QUIBERON, nous n’apprécions ni la ville, ni sa pointe, déjà la côte sauvage tous les parkings avec gabarits pour empêcher les stationnement des camping caristes et ça continue ……. Un immense parking pour les voiture, et pour nous rien. Le paysage n’a rien d’exceptionnel, tout nous est interdit, ca ne nous plait pas du tout ici. Mécontent de l’accueil de la presqu’île de Quiberon. Nous pensions faire une pose à la pointe de BEG- ROHU une avancée dans la mer, mais elle est occupée par l’école nationale de voile, donc inaccessible, repas sur un parking avoisinant, on secoue les tapis encore plein de sable rien d’exceptionnel mais on a faim.

Visite de CARNAC, son église dédié à St Cornely, alignements du MENEC et ses 1099 menhirs, celui de KERNARIO 982 seulement, je ne sais pas pourquoi mais ça ne me parle pas ; si au moins comme certains sites on me disait que c’était des représentations de constellations oui je serais émerveillé, je voudrais en savoir plus mais là rien …..juste des alignements, tout est clôturé pas d’explication ; une visite payante est proposé, mais nous somme bien en avance sur l’horaire.

St Antoline 

Ça ne fait rien, nous allons prendre l’air à la POINTE ARRADON dans le Golf du Morbihan, je me sens moins en bord de mer, d’abord c’est un golfe et en plus il y a des îlots partout. Nous faisons le tour de la pointe deux bonnes heures, très agréable, le soleil ne nous a pas quitté de la journée.

Destination LOCMARIAQUER pour y passer la nuit. Une fois de plus par chance nous trouvons une aire pour camping-caristes en bord de mer l’air des Pierres Plates. Nous serons nombreux, les vacances de Pâques ont commencé, et comme il y a des gabarits partout nous avons vraiment le sentiment d’être parqués ……..... l’endroit est sympa, mais le but du camping car ce n’est pas ça ZUT…

les uns collés aux autres…….bien sur les gens sont sympas, bien sur que chacun tente une discussion avec le voisin où chacun raconte son expérience, mais ce ne c’est pas ce que nous cherchons….. Promenade le long de la mer je crée ma propre œuvre d’art, des cailloux, empilés, comme on peut en voir un petit peu partout, c’est pas si simple que ça, j’en ai fait un de plus en hauteur que l’illustre inconnue à côté du mien… oui oui………

nous mangeons des pâtes comme presque tous les soir, le repas du midi étant sur le pouce nous avons faim……. Tiens ? voilà qu’on toc à notre porte ? Ce sont nos voisins , Guy avait discuté pendant que je préparais le repas ; les voilà qui nous demande si nous aimerions les rejoindre pour un café vers 21h, nous acceptons avec plaisir….

Des normands très sympas avec qui nous goûterons le Calvados en grog, et puis une deuxième fois toujours en grog, il nous offrirons des petits gâteaux bretons et nous donnent l’adresse pour en acheter, puis ce sera dégustation de crème cassis au calvados, comme en Alsace avec le vin blanc, nous gardons bon souvenir de cette soirée discutons jusqu’aux environs de minuit un petit peu pompette nous regagnons notre lit très bonne soirée.

14

Mercredi 11 Avril - Première visite le Dolmen de MANE LUD situé dans un tout petit hameau, à l’intérieurs on y trouve des pierres sculptées.

puis un site mégalithique, celui-ci est payant mais au moins nous avons un minimum d’explications où tout au moins des idées d’explications sur ces phénomènes gigantesques que sont les Dolmens, les menhirs, le tout à travers un diaporama en début de visite, ensuite nous découvrons le site avec LA TABLE DES MARCHANDS, et puis le GRAND MENHIR qui mesurait 20,30 mètres de haut avant que des tremblements de terre selon les études, aient eu raison de lui.

Tout cela est bien incroyable si on se replace à environ 3000 ans avant Jésus Christ. La visite nous prend une bonne partie de la matinée,

Comme nos voisins camping caristes nous ont conseillé la veille nous allons faire un tour au magasin d’usine de la biscuiterie LA TRINITAINE, c’est un supermarché incroyable ; nous nous laisserons tenter par bien entendue.

Repas sur le pouce dans le camping car AU CENTRE du CENTRE VILLE de VANNES. Après avoir tourné et tourné pour trouver une place nous stationnons tant bien que mal. On dépasse un petit peu de partout, on se fait klaxonner, mais on reste. Et même qu’on y mange ……. Notre fameuse andouillette, son pain frais et son indispensable moutarde.

Le ventre plein nous partons à la visite de la vieille ville et de ses remparts. Nous ne louperons rien, c’est superbe, des maisons à colombages colorées, la Cathédrale de St Pierre, la place Henri IV, la Maison de Vannes ancienne demeure ornée des deux bustes en bois sculpté aux visages hilares et très populaires et bien connus sous le nom de VANNES ET SA FEMME, la plus vieille maison de Vannes avec ces colonnes sculptés de diverses animaux en bois pour chasser les mauvais esprits………

Puis le parc de l’ancien château ducal de Vannes avec ses tulipes, ses expositions, et une vue imprenable sur les remparts. Nous sommes sous le charme un petit arrêt pour se rafraîchir sur une terrasse, il fait soleil on est juste bien. Retour au camping car, vu la façon dont nous sommes stationnés Guy est un peu inquiet, mais c’est bon il est toujours là, et nous attend. Uska à bien jouée son rôle de chien de garde.

Nous sortons de la ville pour retourner sur l’autre face du golfe du Morbihan ou nous nous posons dans un camping, presque à la pointe, ARZON pour être plus précise.

Emplacement avec vue sur la mer. Peu de monde nous pouvons disposer de toute la place dont nous avons envie, comme d’hab., première chose remplir ma douzaine de bouteilles d’eau pour avoir du stock.

Guy se promène le long de la baie sur un sentier côtier, moi je reste au camping car avec un bon roman, à préparer le repas. Nous passerons une bonne nuit.

15

Jeudi 12 Avril

Remplissage et Vidange, il faut compter le faire deux fois par semaine tout de même en économisant. Nous nous rendons à la pointe de BILGROIX, quelques photos sur Golfe du Morbihan et c’est à Port NAVALO que nous faisons notre promenade comme tous les matins, très agréable, il fait soleil, un sentier aménagé d’un côté et de l’autre le bitume le long de grosses bâtisses, nous faisons le tour de la pointe. Au petit port de pêche, sur une terrasse, nous prendrons une bière pression il faut préciser qu’à 7 euros nous la dégustons… il fait bon, c’est les vacances, nous observons les bateaux déchargeant leur précieuse cargaison de poissons frais.

C’est reparti pour PORT DU CROUESTY, c’est immense, environ 400 voiliers y sont amarrés. Quelques maisons à colombages vestiges de l’ancien port qu’il devait être se tiennent encore fièrement. Il est paisible de s’y promener surtout qu’il fait soleil, nous avons vraiment de la chance.

Néanmoins nous ne n’y attardons pas.

Le point suivant ST GILDAS DES RHUYS, visite de l’église, puis promenade sur le sentier des falaises du GRAND MONT, le soleil est omniprésent et nous réchauffe de la brise marine. Superbes paysages.

Visite du château de SUSCINIO, prodigieusement restauré, ancienne résidence d’été des Ducs de Bretagne. Visite 13 euros pour nous deux. Il faut dire que la restauration en vaut le prix, passé de ruine, à une carrière, où les gens venaient s’approvisionner des gravats pour se servir allègrement pour construire leur maisons, il a été sauvé après la guerre, et rénové à l’identique.

Nous n’avons droit qu’au rez-de-chaussée et au premier étage, le reste étant en délabrement complet quelques photos nous montrent l’état du château interdit à l’étage supérieur, quel dommage, ce n’est pas les bonnes volontés qui manquent ni la main d’œuvre, mais l’argent………….

Petit arrêt à PENERF quelques photos de la plage pour des raisons sentimentales…….

Nous sentons la fatigue, arrêt à DAMGAN sur un air réservé aux campings caristes. Une aire qui ne me plait pas nous sommes nombreux à nouveaux l’impression d’être parqués, de toute façon pas le choix il y a des gabarits partout. Guy fait son habituel tour de plage pendant que je prépare le repas. Tiens ? On Toc ? C’est une gardienne qui viens encaisser 6 euros pour la nuit un peu contrarié je paie, il me semblait que c’était gratuit, il va falloir que je vérifie ça me parait cher pour être l’un à côté de l’autre sans courant, et uniquement de l’eau pour remplir le camping car et avoir le droit de vidanger. D’un pas décidé je vais voir le panneau, il est bien indiqué que c’est payant. Ça ne nous empêche pas de passer une bonne nuit ………

Damgan 
16

Vendredi 13 Avril - Nous nous levons un petit peu plus tôt ce matin, il y a de la route à faire, pas énormément certes, mais nous voulons prendre notre temps. ROCHEFORT EN TERRE charmant petit village dont le cœur de la cité a conservé de vieilles demeures des 16e et 17e siècles.

photo du site YVETTE.com 

Les nuages font place au soleil, de l’église ND de la Tronchaye et sa belle façade à quatre pignons percés de fenêtres vraiment flamboyantes, la place du village, et un détour par les lavoirs nous passons une agréable matinée. Dommage que les galeries, crêperies et les quelques commerces soient fermés.

GUERANDE et sa vieille ville entourée de ses remparts est très vivante, boutiques, terrasses animées, anciennes bâtisses. Nous longeons les marais salants ils s’étendent sur environs deux mille hectares.

Promenade dans la ville du CROISIC le long du port, site très commercial.


pointe du Croixsic

Visite du blockhaus de BLATZ sur Mer, entrée 14 euros pour 2, pour une visite rapide, beaucoup de vestiges, un musée.

Arrêt sur une aire de parking en bordure de mer à KERKOISAN, à Batz sur Mer; Ce n'est pas un parking CC, mais la barrière est détruite, on peut rentrer. Il est 17h, le soleil est bien présent nous nous pausons pour la nuit.

17

Samedi 14 Avril - Il faut songer à prendre le chemin du retour. Nous ferons un arrêt pour dormir à SENS le long de l’Yonne endroit calme, pas de parking, pour une fois on ne se sent pas parqué. Repas chaud, le vent souffle, nous sommes au chaud dans le CC

Dimanche 15 avril - retour chez nous, avec le cœur rempli de bons souvenirs - KENAVO


Bilan de 2 semaines de vacances, 3400 km dont 1500 en Bretagne avec une consommation entre 10.5 et 11.7 L/100.