"Tout ce que vous avez à faire, c'est de décider de partir et le plus dur est fait" Virginie & Guy & Izzie (le toutou) et notre camping-car !
Découverte de l'Autriche , c'est notre deuxième voyage avec un camping-car de location
Avril 2011
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1
Voici l'itinéraire effectué en 6 jours, soit 2100 km de route. 

pour mieux nous connaitre : cliquez ICI | pour voir tous les voyages de Virginie & Guy : cliquez ICI


Notre Camping-car de location par Hertz Trois Soleils (67) était un Challenger Genesis 56, 6.99m de long, par 2.3m de largeur pour 4 adultes, Porteur Fiat Ducato 130 Ch, Capacité frigo de 145L, eau propre 140L. Le véhicule est très agréable à conduire, consommation moyenne inférieure à 10L/100km sauf lorsque nous avons fait de l'autoroute 11L/100.

2

arrivée à Lindau (DE), samedi le 21 avril ... Guy rentre il est 11 heures. On met une heure pour tout charger on démarre, Guy stress ! Uska, notre bouvier bernois, ne trouve pas encore sa place. Le camping car est plus que spacieux, rien de comparable avec celui de l’année dernière, il a 6 mois et 2000 kilomètres au compteur presque du luxe. Sortis de Bitche, Guy s’arrête déjà pour voir si le frigo fonctionne oui … c’est bon le voyage peut commencer. Nous parcourons 300 kilomètres en 6 heures en Allemagne.


allez on fait le lit ...arrêt en pleine nature ! vive le camping-car !!


Il est temps de trouver un endroit pour manger et dormir, nous en trouvons un fabuleux endroit dans une prairie garnie de pissenlits pour les couleurs et puis des pommiers en fleurs c’est vraiment très beau, bien entendue une maison ou deux à une centaine de mètres sinon je ne m’arrête pas. On inaugure la table et les chaises de camping pour un repas rapide il fait frais, 20 heures, on se couche épuisés.

3

Guy prépare le petit déjeuner à l’intérieur, nous ne sommes pas encore en été, il nous met même du chauffage. On range tout. 8 heures, on démarre via la vallée de BRANDNERTAL, pose à FELDKIRCH pour un cappuccino. Petit arrêt rapide pour la carte de péage donnant droit à l’accès en Autriche 7,90 euros pour une semaine.


C’est reparti, on s’enfonce dans les vallées entourées de sommets atteignant presque les 2900 mètres d’altitude avec leur blanc manteau, c’est superbe. Dommage et surtout très frustrant à 1000 mètres d’altitude la route est interdite à toute circulation jusqu’au mois de mai.

On se promène dans le petit village de BRAND, on se dit qu’on pourrait peut être monter plus haut en téléphérique. Pareil c’est fermé jusqu’en juin. Nous voulions pique-niquer au lac de LUNERSEE la seule solution c’est d’y aller à pied 6h de marche aller. Retour 700 mètres de dénivelés, mon genou ne supportera pas et puis on manque de temps ce n’était pas prévu d’y passer une journée complète.


Ca ne fait rien, on reprend la route direction SCHRUNTZ, où on ne s’arrête pas une fois de plus, on veut atteindre les hauteurs. Les sommets et voilà à nouveau bloqués à 1000 mètres d’altitude à PARTENEN route fermée jusqu’en mai grrrrrrr.

Nous faisons une pause repas à GASCHURN et prenons le chemin de la vallée de la LECH. Encore et encore de superbes paysages défilent devant nous, enfin les routes sont ouvertes il fait beau, d’ailleurs il fait soleil depuis le départ, on fait un arrêt au col de FLEXENPASS 1773 mètres d’altitude, station de ski de ZURS.

On se promène, nous profitons de la chaleur du soleil pour se poser sur une terrasse. Quelques skieurs profitent encore des dernières neiges de l’année, quel bel endroit ! On s’y sent bien, une bonne heure de pause pour se diriger vers GALTUR. in de vallée 1583 mètres d’altitude superbe paysage, on rebrousse le chemin à regret pas d’endroit pour s’arrêter en camping car. Finalement après plus d’une heure on trouvera un petit coin tranquille.

Il est 17 heures, Guy sent la fatigue de conduire. Au menu : pâtes sauce crème, champignons, un petit verre de rosé, nous profitons des rayons de soleil jusqu'à la dernière minute, ensuite la fraicheur s’installe il fait vite froid en montagne, on se réfugie dans le camping car.

20 heures, nous sommes sous la couette avec un bon livre au chaud, espère qu’il n’y aura pas d’agresseur de toute façon on à 3 bombes lacrymogène une pour Guy, une pour moi et une pour Uska !

4

Un peu moins matinaux ce matin, nous démarrons à 9H30 pour le village très huppé de ISCHGL, étagé sur un léger éperon, une promenade d’une petite heure suffira pour en faire le tour, des hôtels 4 et 5 étoiles plus luxueux les uns que les autres.

Dans le guide il y avait marqué 2 heures aller-retour, c’était sans oublier d’indiqué le méga dénivelé, du coup je n’ai pas...

cascade de STUIBENFALL à UMHAUSEN : Ça montait……… à la deuxième je me suis arrêtée sur un banc en attendant Guy qui a fait les quatre soit 1h30 aller, peut être que le guide ne parlait que de la première plate forme, c’est ce que nous nous sommes dit.

Le temps est au beau, mais on ne s’arrêtera pas pour le cappuccino, ce n’est pas vraiment convivial avec tous ses skieurs, surfeurs et leurs équipements derniers cris. Ce n’est pas notre truc. On va du côté de la vallée de l’OTZELTAL, pour les alpinistes c’est un nom qui évoque un ensemble de 213 glaciers.

décoration de Pâques 

Petit arrêt à un Lidl, pour faire le plein de packs d’eau, les deux packs prévus ont déjà été engloutis, nous passons des étapes prévus trop de retard sur l’itinéraire très chargé de Guy. Arrêt pique-nique, nous inaugurons notre nouveau barbecue gaz, nous prenons des forces avant la marche pour la cascade de STUIBENFALL à UMHAUSEN. La descente au parking fut dure, tellement j’avais mal aux genoux, et comme j’avais chaussée mes nouvelles chaussures de montagne, en les enlevant ma cheville a doublé de volume …….. Entorse ! Décidément ma jambe droite me joue des tours depuis quelques années c’est chiant.

On oublie tout ces petits bobos et on file vers le bout de la vallée nous voulions visiter LANGENFELD mais je peux plus faire un pas quel dommage, je suis fâchée après moi-même. Au final, nous nous arrêtons à SOLDEN un des derniers villages de la vallée. Pour ce soir se sera dans un camping, il faut remplir les cuves d’eau du camping car et nous avons besoin d’électricité

pour recharger nos appareils photos, téléphone, décharger les photos sur l’ordinateur. Et puis j’aime bien parce qu’au moins...
5
Pâques nous repartons bien reposés, bien propres, l’estomac bien rempli via LAGENFELD 1200 mètres d’altitude encaissé au...
Nous nous arrêtons uniquement pour faire quelques photos de son église, de nombreuses personnes pressent le pas, certains ...
Guy doit s’impatienter, petit arrêt devant un fleuriste qui a fait une déco de Pâques incroyable devant sa boutique, ple...


Nous continuons et décidons se faire un restaurant après tout nous sommes à Pâques et nous n’en n’avons fait qu’un seul depuis notre départ. Une petite auberge au bord de la route, pour manger des spécialités du pays, pour Guy ce sera escalope viennoise et frites, pour moi des knoedels je n’en n’avais pas mangé depuis notre voyage en Bavière il y a 11 ans et j’en rêvais…….


Nous sommes bien tombés c’était trop bon et bien servi, même Guy n’avait plus de place pour un dessert c’est dire ! Ensuite, nous visitons l’abbaye de Stams fondée en 1273 dans la vallée de l’INN par Elisabeth de Bavière.

Nous arrivons à l’heure de fermeture, néanmoins, à travers les grilles, nous apercevons l’église au style rococo pleines de ...

Nous continuons via SEEFELD IN TYROL spécialement cotée comme station de ski, 1180 mètres d’altitude entourée de hauts sommets une fois de plus très huppée, nous nous promenons, nous dégustons une coupe de glace, nous nous prélassons, on est si bien………

mon genou commence à se faire sentir mais pour rien au monde je ne veux louper l’étape suivante après Innsbruck , le village médiéval de HALL IN TIROL, un anti-inflammatoire pris à la hâte, et un peu de route permettront à mon genou de se reposer. Enfin un petit endroit qui change des stations de ski, un village de caractère, charmant, chargé d’un historique.

 De pittoresques rues bordées de façades a oriels, groupées en cages sur plusieurs étages, entourées de monuments c...

17h nous mettrons une heure à trouver un emplacement pas trop loin des maisons, à l’abri des regards puisqu’il est interdit de stationner en dehors des camping, emplacement avec forcément vue sur les sommets mais sans plus, 19H30 on se fait un repas léger à l’intérieur, il a plu, tout est humide et puis Guy est fatigué nous avons encore fait un sacré paquet de kilomètres. Quelques mots fléchés et on se couche 20H30 on s’endort comme des marmottes.

6

On a un programme chargé dit t’il et puis la vue avec le soleil dans les branches des arbres c’est superbe il ne faut pas que je loupe ça…. à aucune prix, petit déjeuner bien au chaud toujours avec le chauffage.

On vérifie que tout soit bien calé, les portes des placards fermés à clés pour ne pas s’ouvrir pendant le trajet, c...

C’est reparti pour ALPBACH. 973 mètres d’altitude, village le plus fleure d’Autriche et d’Europe…. en été ; ici également les superlatifs ne manquent pas pour exprimer le charme de ce village à l’authenticité Tyrolienne, avec ses arbres fruitiers en fleurs, et ses prairies.

Nous prendrons un peu de temps pour flâner, il n’y a pas grand monde à cette saison de l’année, et c’est drôlement agréable avec...
Retour au camping car et nous prenons la vallée de GERLOSTAL, une fois arrivés au Col nous payons 7,90 euros pour le droit de pass...
Nous avions décidé de faire les chutes du KRIMML à pied, leur dénivellation atteint 380 mètres environ 3 heures de march...

nous nous arrêtons à une aire pour pic niquer d’un endroit où nous voyons les chutes sur toutes leurs hauteurs avec en toile de fond des sommets enneigés avoisinants les 3000 mètres, qu’est ce que c’est beau ! Qu’est ce que nous sommes bien !

Pendant le repas, on fait une réunion au sommet, Guy a prévu la route du GROSSGLOCKNER, si nous faisons la marche on zappe cette étape qui me donne bien envie, comme mon entorse m’handicape un peu et que nous nous avons vu les chutes de loin, on décide de continuer et de laisser la marche de côté. Le soleil est avec nous et j’ai vraiment envie de ne pas louper cette route qui me parait incontournable. Nous paierons 19 euros au lieu de 29 euros pour emprunter cette fameuse route comme nous sommes tard 14 h 30 ils nous font un prix 14Hh30 tard ? Incroyable !

La route du GROSSGLOCKNER ne nous décevra pas, à travers des paysages époustouflants elle nous mènera à 2400 mètres d’altitude. La beauté du site est indiscutable, le soleil est avec nous nous avons vraiment de la chance …. Un café et une tarte aux pommes sur la terrasse du refuge très bien aménagé à l’intérieur, très original. Nous passerons une bonne heure à faire bronzette, au pied du GROSSGLOCKNER 3797 mètres point culminant des Alpes Autrichiennes,

Petite anecdote, on demande à la serveuse de nous prendre en photo puisqu’elle comprend le Français, elle nous dit oui a...

On redescend via HALSTATT où nous cherchons le camping du lac. Il nous faut du courant pour rebrancher les batteries, des appareils photos, de l’ordinateur pour décharger les photos si nous voulons faire de la place et en reprendre encore et encore, et puis surtout de l’eau pour remplir et vidanger le camping car. Nous sommes tôt la journée a été bien remplie, il pleut il n’est que 18h30 une boîte de ravioli nous parait un festin au chaud dans la salle à manger du camping car s’il vous plait ! 20h30 au lit bonne nuit……

7

On démarre la journée pour la visite d’HALSTATT à pied depuis le camping, on le longe le bord du lac, traversons une playade de vieux chalets authentiques, il faut dire qu’ HALSTATT est le berceau de la civilisation,

1500 ans avant Jésus-Christ, l’activité humaine y était déjà présente, ensuite les mines de sel, toujours en activité, ont permis à ce village de prospérer. Nous flânerons plus de deux heures à sa visite, il faut dire qu’il y a plein de petites boutiques sympas, les premières ouvertes depuis le début de notre périple, nous voulions visiter les mines de sel mais il est déjà 11h30 il est temps de retourner au camping car, Guy fait le plein d’eau.


C’est vrai qu’avec son décor et son lac, c’est tout un décor qui inspire aux chants. L’église, elle aussi à son his...

Nous quittons ce charmant village, pour un autre lac, celui de ST WOLFGANG. Situé à 549 mètres d’altitude très touristique, parce qu’il est le pays de l’opérette, L’AUBERGE DU CHEVAL BLANC.

Une petite heure de marche dans les ruelles romantiques, et puis quelques grognements de l’estomac nous rappellent à la réalité, nous avons faim. Il fait beau, mais frais, nous nous décidons tout de même pour une terrasse aux spécialités du pays. Nous nous ferons plaisir avec une échine de bœuf aux échalotes, avec oignons frits a l’huile, et des pommes de terre, les prix indiqués sont hors taxe nous nous sommes bien fait avoir, ca ne fait rien on fait peu de restos pendant ces vacances alors………. Pour digérer petite promenade romantique aux abords du lac entouré lui également de montagnes, mais nettement moins encaissées que les précédentes, peut être un peu touristique que ce nous avons vu auparavant de part son histoire légendaire

Retour au camping car, on sort un peu Uska que nous avons un peu abandonné le temps de la visite. Nous faisons un petit arrêt à TRAUENKIRCHEN 430 mètres d’altitude, petit tour rapide malgré le beau paysage

du promontoire de l’abbaye sur le lac, il n’y a rien de plus à visiter, nous nous offrons une coupe de glace pas très bo...

Il est 16 heures, nous prenons la direction du lac ATTERSEE à une bonne vingtaine de kilomètres de là pour trouver une place pour la nuit. A 17h30, enfin une fois de plus on met une bonne heure pour se poser,

c’est un emplacement superbe, sur les bords du lac, un peu ras le bol de chercher, soit les endroits sont privés, soit ils sont interdits aux campings cars. Nous feront preuve de bravoure, nous nous installerons à un endroit interdit, Guy nous fera un barbecue, merguez avec salade de pomme de terre, fromage, yaourts, nous avons droit à un superbe coucher de soleil avec comme unique musique les clapotis de l’eau du lac, tout est apaisement...Une fois le soleil couché il fait très frais, nous rejoignons la couette molletonnée bien au chaud, il fait nuit 20h30 fatigués.

8

Réveil dans le brouillard complet c’est tout juste si on voit le lac, le temps est à la pluie, ça tombe bien il faut rentrer petite visite très rapide à Gmunden et nous rentrons. Il est 19h, fatigués et heureux de notre escapade, les Autrichiens ont été très accueillants, très chaleureux avec nous étrangers nous les remercions

Jeudi 28 avril, Il faut rendre le camping-car à l'agence de location, nettoyage, vidange et tout le reste..