"Tout ce que vous avez à faire, c'est de décider de partir et le plus dur est fait" Virginie & Guy & Izzie (le toutou) et notre camping-car !
Pour la deuxième fois, je vais avec mes maîtres en Andalousie pour l'hiver 2022 en camping-car, à la recherche d'un peu de chaleur.
Du 1er janvier au 4 mars 2022
9 semaines
Partager ce carnet de voyage
21
déc


Bonjour. Il a fait froid en Moselle cette semaine de décembre 2021, -6°/-7°C au matin et aux environs de 0°C dans la journée. Vous me connaissez ? C'est moi Izzie, un mélange de Samoyède et de Golden Red River. J'ai 8 ans et très envie de soleil. Je vous emmène en Andalousie en espérant que la pandémie nous laisse partir en vacances et passer les frontières. J'ai été en Andalousie en 2018 avec Guy.

_______________________________________________________________________________________________________________

Menu : Lire le voyage Portugal / Espagne 2018 | Lire le voyage ne Andalousie seulement

__________________________________________________________________________________________________________________

Cette fois Virginie & Guy m'accompagne. Comme vous l'avez compris, l'objectif est : SOLEIL ☀ et moins de visites et plus de campings. Ce sera plus un blog de farnienté (dixit Guy pour ceux qui le connaisse)

Départ le 01 janvier en principe .... Merci de vous abonner et nous lire !

bonnes fêtes  de Noël  et Bonne Année  2022
1
janv


Merci pour vos vœux à l'aube de cette nouvelle année et que le Covid nous laisse voyager !

Nous avons pris la route hier pour passer la soirée du réveillon chez des amis. Moi j'ai dormi dans le CC car je suis en période de mue, Guy a ramassé au kg le poil et le sous-poil.

Petite étape tranquille aujourd'hui 200 km pour aller au lac de la Vaivre à Vesoul (aire de camping-car gratuite, eau et élec avec jetons)

Guy et moi on a fait le tour du lac (6 km) dans un brouillard assez dense qui se lève très doucement. A demain et merci de nous suivre et des laisser vos commentaires ...

2
janv

On démarre doucement ce matin vers 9h00 en direction de Avallon depuis l'aire de CC de Vesoul. Guy a voulu aller plus vite par l'autoroute A6, bien mal pris car c'est le retour des parisiens de leurs réveillons en Province.

Les ralentissements se comptent en minutes. Les 240 km semblent très longs. Nous arrivons tout de même à Avallon. Guy fait un petit tour à pied, Virginie assure le repas ...

Avallon

Vauban
marché couvert

Tout tourne autour de Vauban qui résidait dans la région, mais ne devait pas être beaucoup chez lui au vue de toute les citadelles qu'il a fortifié.

collégiale 

Nous reprenons notre route, cette fois en évitant l'autoroute pour aller à Aubigny sur Nère. Que la route est longue par les départementales soir 130 km. On n'en voit pas le bout ...

traversée de la Loire
Loire
quelques paysages en cours de route 

Aubigny-sur-Nère

Virginie s'entraîne avec le nouveau Nikon et surtout avec l'objectif 18-400 qui est assez lourd pour faire des photos en roulant.

On se gare sur un parking, indiqué comme camping-car, mais il n'y a pas d'eau (pas de robinets) Virginie me fait courir sans laisse sur le parking pendant que Guy visite le centre.

château transformer en hôtel de ville
maison d'un artisan charpentier
remparts
remparts

Beaucoup de maisons à colombages qui donnent un charme à cette ville. Nous restons là pour cette nuit, demain direction Limoges. A demain ...

3
janv

Je suis réveillée vers 7h00 lorsque Guy fait le café et je demande à sortir pour ...

Petit déjeuner tranquille, on quitte Aubigny sur Nère pour l'abbaye de Noirlac. Elle fut construite entre le 12 et le 14ème siècle en pierre blanche du pays conformément à l'esprit de l'ordre de Cîteaux. C'est l'un des ensemble monastique les plus complets de France.

Avec ** au guide Michelin, cette abbaye doit être intéressante à visiter, mais hélas pour nous fermée en janvier. Sur le parking on doit pourvoir y passer la nuit.

• • •

Gargilesse-Dampierre

90 km plus au sud, nous allons visiter le village de Gargilesse-Dampierre, classé permis les plus beaux villages de France. La route pour y accéder est très sinueuse et étroite.

le village vue de loin 

Une église romane est accolée au château qui trône au pied du village.

crypte

L'église Notre-Dame de Gargilesse est du 12ème siècle. Elle possède une tour clocher. Deux escaliers conduisent à une crypte romane avec de très belles fresques du 13è au 15ème siècle qui furent découvertes en 1961.

Le villages est tourné vers les artistes peintre, potier, encadreur ... Et notamment George Sand y eu une maison et écrivit ici de nombreux romans

Le château et la maison de George Sand se visite en saison, cela doit être bien agréable de flâner dans ces ruelles ...

Encore 90 km vers le sud et nous serons à Limoges ....

3
janv

Nous nous sommes arrêté deux nuits chez la sœur de Virginie à Limoges et donc pas de blog.

Puis nous avons repris la route pour La Teste de Buch dans les landes, près de la Dune du Pyla. . Merci pour les messages que nous avons reçu, nous n'avions pas de réseau tout simplement.

Les places de parking pour CC sont prévus dans la forêt, mais il a beaucoup plu et le sol est sablonneux. Un peu embourbé, Guy a accéléré assez fort en faisant marche arrière. Le CC glisse vers un pin. Le pin n'a rien mais le feu arrière du CC est cassé.

Et ZUT Guy et Virginie sont furax. Plus de clignotant AR droit et de lumières AR droit. On verra demain ! Le Stop marche.

6
janv

Guy a téléphoné hier au soir à des concessionnaires pour trouver le fau. Il y en aurait peut-être un à Bayonne. C'est notre route, on part de la Teste à 8h00, le soleil se lève

Quelle journée ! Nous arrivons chez un concessionnaire YpoCamp à Bayonne. Le feu n'est pas le même que le mien. Il cherche à me dépanner en passant des coups de téléphone à ses collègues. Youpi à Mées (près de Dax) il a le feu complet. Nous faisons 40 km en arrière et nous arrivons à la concession. Il a bien la pièce, mais ... d'un ancien modèle. Le connecteur est différent. Il me faut bricolé un connecteur, il faut des fiches et une pince à sertir. Il m'envoie au FeuVert de Dax. On se gare à coté sur un parking désaffecté.

PS : on a payé 6 fois moins cher le feu à Dax qu'à Strasbourg !!! Bonjour les marges !!!

 Moi je surveille les travaux

Guy et Virginie démonte le feu arrière, bien sûr il y a toujours une vis récalcitrante, Guy la coupe. Les caisses d'outillage ça sert !

Petit problème : les fils sur le feu et sur le véhicule n'ont pas les mêmes couleurs. C'est au-dessus des moyens de Guy ! Au FeuVert de Dax, on donne à Guy le nom d'un électricien auto Destribats Dax. Un monsieur charmant, débordé, prend 10mn pour faire une liste des 6 fils et un tableau de connexion. 2 rilsans et le feu est en place provisoirement, on peut rouler. Il va faire nuit, le point de chute pour la nuit était Sare, Guy prend la décision de rouler de nuit, ce qu'il n'aime pas du tout. On n'arrive à bon port à Sare bien fatigué, ce faut une longue journée.

Merci à YpoCamp, FeuVert et à Destribats pour leurs aides !

7
janv

Il a plu cette nuit, mais elle a cessé après le petit déjeuner. Guy remonte l'ensemble pare-chocs arrière correctement.

On peut continuer les vacances !

Aussitôt fini, la pluie recommence à tomber, elle tombera jusqu'à Pampelune. Comme c'est la troisième fois qu'on vient à Sare, on ne visite pas cette fois la ville.

Virginie prend quelques photos en roulant, il pleut des cordes 8°C.

On prend directement la route vers Pampelune, en passant toujours sous la pluie dans des villages mignons. Moi, me direz vous :je me ssuis depuis deux jours toute petite car il y avait de la tension dans le CC.

nous voilà en Navarre 

Vers 12h30 nous arrivons à une aire de CC à Pampelune. (10€ / 24h tout compris élec/eau) Au loin nous apercevons la cathédrale. La veille ville se trouve en hauteur, en-dessous les immeubles modernes.

Après le repas, séance de brossage : oui je suis en pleine mue, Virginie et Guy me brosse au moins deux fois par jour, mais je perd tellement de poils avec mes deux couches ...

Guy part à la visite de Pampelune.

Guy : On longeant les remparts de la ville, je découvre un funiculaire qui permet de monter en ville sans s'essouffler. Je programme la cathédrale sur mon application GPS (plans) 1.5 km du parking CC.

en face du parking CC
le rempart
le funiculaire

Je retrouve avec plaisir le look espagnol de Navarre (voyage précédent en 2018 : cliquez ICI)

mairie
Plaza del Castillo
la cathédrale au fond

J'arrive à la cathédrale : visite 5€ (sans commentaires)

Visite du cloître, du musée et de la maison du sonneur

A la sortie de la cathédrale, la pluie se met à tomber. Parapluie, guide vert, téléphone portable et appareil photo, me voilà les mains bien occupées.

J'aime bien cette ville tout en couleur. Je rejoins le CC pour mettre à jour ce blog, que de retard ! Ce n'est pas dans mes habitudes.

Demain Ayerbe en espérant du soleil ! Bonne soirée

8
janv

Nous quittons Pampelune ce matin et faisant le plein de GPL à la station juste à coté du parking. Direction Ayerbe puis Huesca. Nous longeons le lac de Yesa, le temps est couvert mais cela se dégage. Il a fait froid cette nuit, presque 0°C. Sur des kilomètres, en crète de montagne, des éoliennes tournent au vent frais.

le lac 

Des villages perchés, des falaises, une route sinueuse, on arrive dans les monts Los Mallos de Riglos, véritable pain de sucre, ocre rouge, en roche conglomérée appelée poudingues proche du village de Riglos.

Ayerbe

On s'arrête à Ayerbe juste pour faire quelques photos.

Nous poursuivons ensuite notre route vers Huesca.

• • •

Huesca

Nous nous garons aux pieds d'immeubles dans la ville moderne. Guy part seul voir la ville historique.

Guy : je travers la place du palais des Congrès et prend la direction de la veille ville. J'avoue que je ne sais pas trop ce qui veille et neuf dans cette ville. Je monte vers la cathédrale en passant devant San Pedro el Viejo :

Le centre ville est piéton mais vide ou presque en ce samedi après-midi.

J'arrive à la cathédrale, entrée payante 4€. (comprend le musée, la montée à la tour, le trésor et l'église. (descriptif en français)

de l'extérieure 
le chœur  
l'église et le trésor 

le musée :

l'ancienne église romane à l'origine de l'église ;

Je tourne un peu dans la veille ville, des panneaux en espagnol donnent des indications que je ne comprend pas. Je reviens au CC.

Izzie : tiens on roule à nouveau, ils s'arrêtent faire des courses puis repartent. ON va dormir à Zaragoza pour visiter demain. A demain.

9
janv

Hier au soir, Guy nous a fait dormir sous un pont, à coté de l'Ebre, sur un chemin piéton et surtout promenade de chiens. Du bruit toute la nuit ...

Ce dimanche matin, grasse matinée, petit-déjeuner qu'à 9h00, il pleut un peu. Guy va voir la basilique et la cathédrale à 2 km du parking. On était déjà venu en 2018 : cliquez ICI pour voir les photos

Guy : le parapluie dans une main, l'appareil photo de l'autre, le masque sur le nez, de la bué sur les lunettes ... c'est parti

la basilique Nuestra Senora del Pilar
un plan incliné avec de l'eau

La basilique est beaucoup plus impressionnante que la cathédrale. Je ne peux y entrer car c'est l'heure de la messe, juste dans la basilique, trois photos ...


Dans la cathédrale il est impossible d'y pénétrer, le contrôle est vigilant, pas de touriste pendant la messe.

La pluie redouble, difficile de se retrouver à la rue. Sur cette place piétonne, le vent la fouette. Ça sent l'hiver !


La décoration de Noël est encore en place,

Les rues sont vides, les boutiques émergent doucement ...

Je rebrousse chemin le long de l'Ebre pour rejoindre Virginie et Izzie

• • •

Monasterio de Piedra

120 km nous sépare du monastère, la route est très sinueuse mais les paysages sont beaux.

village de Nuévalos
en cours de route 

Guy avait visité en 2018 le monastère mais pas les cascades. Il s'agit d'un parc au fond d'une vallée parsemé de cascades, la plus haute fait 53m. Entrée cascades + monastère + musée = 11€ sénior, 16€ travailleur ...

Pendant que Guy visite, Virginie me promène ...

 le parcours bleu à l'aller, rouge au retour

L'abbaye est partiellement détruite, un hôtel s'y tient

On descend dans une vallée et on découvre les cascades ...

une petite grotte

Escaliers, tunnels creusés par l'homme ...

tunnel qui arrose
53m

les moines avaient une pisciculture ...

Sur le chemin de retour

tunnel de retour

Visite du monastère qui date de 1194, moines cisterciens

On y trouve aussi un musée du vin ...

le musée  fait la part belle aux producteurs locaux 

On y trouve enfin un musée du chocolat, hélas tout en espagnol. En 1520, l'abbé de >Pietro Antonio de Alvaro fût le premier a gouter le chocolat envoyé du Mexique par un de ces confrères.

Interdit de rester sur la parking la nuit, on reprend la route vers Daroca.

• • •

Bonne nuit à tous, à demain ....

10
janv

Nous arrivons en fin d'après-midi à Daroca et nous stationnons sur une aire de pique-nique, en bord de rivière.

Daroca

remparts
vue de loin et aire de pique-nique

Après avoir écrit le blog, Guy décide de m'emmener voir la ville, nous étions déjà venu ensemble en 2018.

remparts font le tour de la ville

Il nous est arrivé ensuite une drôle de mésaventure. Guy pensait que nous étions à quelques mètres du rempart, or nous étions à plus de 700m. On se promène de ruelles en ruelles, à droite, à gauche ...

A force de tourner, Guy s'est perdu, il n'a plus retrouvé la rue qui allait vers la campagne et notre CC. Nous essayons une rue après l'autre, rien. D'habitude dans les grandes villes, Guy enregistre sur une application où se trouve le CC. Mais ce soir trop confiant, rien. Guy essaye de demander où se trouve la rivière : personne ne parle anglais ... Nous avons tourner un bon moment jusqu'à que ce que Guy découvre une entreprise où nous étions passés à l'aller. Sauvé, on ne dormira pas dans la rue!

• • •

Albarracin

Il nous faut faire une centaine de kilomètres pour y arriver. On fait le plein de gazole sur l'autoroute, où se trouve en même temps une aire de services CC.

paysages en cours de route 

Nous avons au planning la visite de la ville et les rochers avec les peintures étrusques. Ces dernières sont à 4 km de la ville. La route étroite grimpe la montagne. Un premier parking nous permet d'avoir un point de vue, repas de 13h là.

D'immenses blocs de grès sont couchés là dans toutes les positions, parfois en équilibre instable au milieu d'une forêt de pins. Au parking suivant, nous nous garons pour visiter les gravures étrusques.

le nom du lieu-dit
fléchage
fléchage du lieu des gravures

Il y a un peu des fléchages dans tous les sens, mais jamais pour rejoindre le parking. Des milliers de blocs de grès sont entassés là.

protégées
premières gravures 
pleins d'abris naturels

Albarracin, la ville

Nous retournons à Albarracin au parking municipal (4€/24h) et à partir de là, je pars avec Guy visiter la ville.

Les remparts cernent la ville du coté montagne.

De très beaux balcons, des maisons enchevêtrées, des ruelles, ça monte, ça descend ...

 des remparts majestueux

Retour au camping-car.... fatiguée de monter et descendre . A demain !

11
janv

Nous quittons Albarracin, très belle petite bourgade pour aller direction Cuenca. Au srtir d'Albarracin, de hautes falaises encadrent la route

Nous circulons à plus de 1000m d'altitude et jusqu'à 1650m, la température est sur le pont de geler, la route est blanche.

Nous sommes très prudent car nous sommes presque seul sur 60 km on a croisé que deux ou trois voitures.

On longe un barrage, les falaises sont toujours impressionnante.

Ciudad Encatada 

A Uña on prend la direction de Ciudad Encatada : lieu-dit touristique où Guy va voir un phénomène naturel de gros blocs de forme curieuse ayant été travaillés par l'érosion (5€ - 3 km de marche)

juste un aperçu .... à voir

Petit coup de gueule à ces dames, qui se cachent derrière un caillou et laissent des traces par un mouchoir blanc. La direction du site aurait aussi pu prévoir des toilettes à mi-parcours.

Lorsque Guy revient, Virginie à promené Izzie sur le parking et à eu le temps de préparer le repas de midi.

• • •

Cuenca

Encore une vingtaine de kilomètres pour atteindre Cuenca, ville basse et haute, juchée sur un rocher. Nous avons choisi d'aller dans le parking le plus haut de la ville haute pour y passer la nuit.

 Cuenca


Cette fois Virginie nous accompagne pour visiter la ville haute de Cuenca. Ici la porte d'entrée haute de la ville. Moi (Izzie)je suis contente d'être de la promenade.

Un bus fait la navette en la ville haute et basse , son point de retournement est le parking où nous nous sommes garés.


 vue de la ville depuis notre point haut

Nous descendons tous les 3 jusqu'à la cathédrale, Virginie rebrousse chemin, ça monte.

entrée payante 2.5€/p
 place de la cathédrale
vue de la ville vers la ville basse
vue de la ville vers la vue haute

Une série de marches permet d'accéder à une place en hauteur. Le nouveau se marie dans cette ville très bien avec le médiéval. Belle intégration !

Guy va sur le pont métallique (derrière la cathédrale) qui relie une abbaye à la ville pour voir deux maisons suspendues. C'est tout ce qu'il reste, dans le passé elles étaient toutes ainsi accrochées à la falaise

On retourne vers le CC par des ruelles

ruelles
nous sommes garés sur le parking en haut à droite 

Demain, on plonge doucement vers l'Andalousie, on fera beaucoup de kilomètres. A demain, bonne soirée

12
janv

Hier au soir, nous avons eu droit à un très beau coucher de soleil sur Cuenca. La nuit a été particulièrement froide, le réveil a été plus difficile que d'habitude

Comme annoncé hier, aujourd'hui ce fut une journée route, plus de 320 dont une première étape de 260 km pour aller de Cuenca à Torralba. Nous prenons l'autoroute car d'une manière ou d'autre les GPS la conseille. L'altitude est de 800m environ, il y a des champs et des champs.

Avant d'arriver, nous faisons dans un petit village Daimiel, le plein de GPL et de gazole pour Guy et le plein du frigo pour Virginie.

Torralaba de Calatrava

Le village de Torralba se trouve à 12 km près de Ciudad Real sur la N430. Il y a une aire de CC gratuite (sans élec) et le village est assez mignon, mais sans plus pour s'y attarder.

• • •

Penaroya

A 70km plein est, nous arrivons au barrage et au château de Penarroya.

Nous nous garons et partons à la visite du château. Le parking est immense, nous avons que l'embarras du choix pour se garer. Le château occupe les deux rives du barrage. Il est ouvert aux visiteurs.


La seule pièce est une chapelle avec la coquilles St-Jacques au plafond.

château et barrage
sans laisse

Dans l'enceinte du château, on me laisse courir sans laisse, j'en profite !

Sur les remparts, les guerriers n'étaient pas très haut ! Fini pour aujourd'hui ... à demain les amis !

13
janv

Hier au soir, nous assistons à un ballet dans les cyprès à coté du camping-car et du château de Penarroya. On a l'impression qu'il y a un orchestre dans 'arbre ...

Ce matin nous prenons la route pour Ruidera à moins d'une vingtaine de kilomètres. C'est un site de lagune mais qui en cette saison n'offre que peu d'intérêt car tout est desséché.

Nous pour suivons notre route vers Cordoue, que nous avons déjà visité deux fois !

 en cours de route

Guy décide d'aller au garage Fiat de Cordoue car à chaque démarrage un bruit suspect résonne. Il veut savoir ce que c'est. Après des essais et une levée sur le pont, le résultat tombe : bras inférieur d'amortisseur droit en mauvais point. Ils n'ont pas la pièce et cela peut durer 5 à 6 jours. Ils nous conseillent d'aller à Séville à 130km. Notre CC a tout de même 185 000 km, il a bourlingué un peu partout en Europe. Guy avait fait changer les roulements de roues avant de partir ...

 coucher de soleil à Cordoue lorsque nous partons

Demain nous irons chez Fiat Séville et nous nous poserons dans une aire ! à voir. Demain est une autre jour !

14
janv

Bonjour mes lecteurs

Quelle aventure aujourd'hui ! Nous sommes allés ce matin à Séville comme prévu. Nous avons fait 1 puis 2 puis 3 garages. Aucune réponse satisfaisante. Virginie & Guy ont pris la décision de retourner au garage de Cordoue Rotmovil.

Ce garage très sympathique nous assure une réparation jeudi le 19 à 8h45. Quelques jours d'attente pour obtenir la pièce.

Nous sommes sur l'aire de CC de Cordoue. Cela va être long jusqu'à jeudi mais nous n'avons pas le choix, ne pas réparer le bras inférieur de l'amortisseur pourrait s'avérer dangereux. Bonne soirée à vous tous, je vous ferais découvrir un peu plus Cordoue.

16
janv

En ce dimanche soir, voici des nouvelles de notre attente de réparation du CC à Cordoue.

Nous sommes garé à 2 pas du centre historique, entre le centre et un parc de Cruz Conde où les Cordobeses pratique le footing et d'autres sports.

Dommage qu'il n'y ai pas de courant, ni un accès facile à l'eau. Merci à notre voisine qui a accepté de nous charger en courant les téléphones portable, appareil photo et le PC ce matin.

- Passage par Cordoue lors de notre voyage au Maroc : cliquez ICI (sans photos)

- Passage lors de notre voyage Portugal / Espagne en 2018 : clique ICI

• • •

Nous sommes bloqués 5 jours ici, Guy en profite pour voir la ville plus en profondeur. Aujourd'hui dimanche, Virginie et lui sont allés au restaurant ...

 la sangria est à l'honneur ...

La Mezquita-Catedral

C'est le monument le plus emblématique de la ville. Une mosquée transformée en cathédrale. SCe mélange est saisissant. Son minaret culmine la ville de 12 étages de haut.

de jour elle est impressionnante  

De nuit encore plus :

La suite demain ...

17
janv

Ce matin ça s'active dans le CC, on dirait que nous allons bouger. Oui au programme plein de GPL et courses. Le moteur tournant, ils profitent pour recharger les téléphones, le PC et les batteries moteur et cellule. Avant de quitter l'aire, ils font le plein d'eau et vidangent.

La ballade fur courte, mais les objectifs sont atteints. Guy peut faire le blog ce soir ...

Punte romano (pont romain)

Le pont romain fur édifié par Auguste et depuis reconstruit plusieurs fois. Il est piéton et franchit le Guadalquivir. Juste à coté des moulins arabes.

L'illumination le soir met en valeur ce pont

Au bout du pont, vers la ville historique une statue le triomphe de Saint Raphaël qui apparut en 1578 à un religieux. On voue à Cordoue une dévotion à Raphaël

A coté le Puerta del Puente (porte du Pont) qui ressemble à un arc de triomphe fut construit au 16ème siècle.

Les remparts autour d'une partie de la ville, sont d'origine arabe. Aujourd'hui ce sont des chemins de ballade. On a y construit plusieurs portes remarquables (Almodovar par exemple)

Si on parle beaucoup de la Mezquita/Catedral, on peut aussi parler de la Sinagoga, une des rares synagogues médiévales du 14ème siècle.

Demain, je vous présenterais la partie nord de la ville, le quartier juif, l'Alcazar .... Patience à demain !

18
janv

L'Alcazar de losReyes Cristianos (des rois chrétiens)

Nous ne visiterons pas cette fois, les jardins et la forteresse du 14ème siècle.

L'alcazar se situe à la fin du quartier de San Basilo, à l'extérieure des remparts, avec ses maisons typiques et ses fleurs dans las patios. Janvier c'est aussi la cueillette des oranges amères pour la confiture

à la même période, il y a 2 ans nous avons fait la même photo
les jardins tout un savoir-faire 

Depuis ce quartier, Guy a fait une longue promenade vers les quartiers nord de la ville pour evenir par La Juderia aux ruelles étroites

avenue Gran Capitan zone piétonne
plazade Colon jardines de la Merced
les jardins de la Merced au nord 
plaza des Capucins
jardin de las Duenas
templo romano

Puis direction Plaza Tendillas, au centre ville, dans la zone commerciale

Puis descente vers le Rio Guadalquivir par le quartier de La Juderia

Oh bien sûr nous aurions pu mettre encore plus de photos sur le blog. Mais il faut bien vous laisser envie de découvrir à votre tour la ville. Demain matin à 8h45, rendez vous au garage.

19
janv

Nous sommes très matinal ce matin. Hier dans l'après-midi, Guy s'est garé sur un parking plus près du garage, mais hélas très bruyant cette nuit. C'était en fait une aire d'auto-école à coté d'une plantation d'oliviers, où de futur camionneur faisait leurs gammes.

8h30 au garage - 10h50 sur la route direction Arcos de la Frontera par Séville et 259€ plus léger. Plus de bruits ... super

Arcos de Frontera

La route (plus de 200 km) m'a parue bien longue, après une pause repas, on arrive sur un parking entre la veille ville et la nouvelle ville. Un castillo trône sur le sommet de la ville. Guy part à la visite ...

que des escaliers pour monter à pied
le CC dans le parking en-bas
vue dans la montée vers le château 

En début d'après-midi tout est fermé, c'est la sieste. Pas de visites d'églises (c'est pour JL), ni de château

Le parking où se trouve le CC est bruyant, Guy en voit un autre au bord d'un lac à 6km.

 Arcos de la Frontera

C'est dans une rue sans unique, quelques CC sont déjà là. C'est à coté du centre nautique d'Arcos

lac au fond
lecture ou pas lecture ?

Il fait chaud 22°C à l'extérieur du CC, le ciel est bleu comme l'atteste les photos, je part en promenade et me baigner les pattes avec Guy. A demain !

20
janv

Le lieu autour du lac est très agréable, nous le recommandons. Beaucoup d'activités nautiques, même en cette saison.

Le coucher de soleil fut magnifique et la nuit très tranquille (pour une fois !)


 le lac

Ce matin il fait frisquet, mais quand le soleil se lève, il éclaire Arcos de tous ses rayons ...

Départ pour Zahara

• • •

Zahara de la Sierra

Nous prenons la route via El Bosque puis continuons vers Grazalema et avant d'y arriver direction Zahara. Cette route est étroite, il faut être prudent et la descente vers Zahara est assez impressionnante. Je me suis levé de ma banquette, ça tourne sans arrêt. (les 17 km en plus de 30 mn)

au loin dans la brume, la Sierra Margarita 

Lors d'un virage, on découvre Zahara et son lac-barrage

 Zahara tout à gauche

A l'arrêt du village, nous nous arrêtons en bord de route et Guy par à l'ascension de la ville.

amandier en fleur

Nous poursuivons de quelques kilomètres notre route vers Olvera

• • •

Olvera

Virginie décide de visiter avec Guy la ville. Ils se garent coté Est de la ville, près du château, en bordure d'une entreprise.

Dans les restaurants, Guy ne s'habitueras pas à sortir le tél pour lire le menu sur forme digitale. Nous nous installons sur une terrasse en face de la mairie. Le serveur parle français (un peu). Virginie fait une petite entorse à son régime, mais c'est si agréable ! Elle retourne au CC et Guy se promène un peu.

entrée vers le château arabe

Guy part visiter le château arabe, 2€ à l'office du tourisme. L'intérêt de la visite n'est pas le château, mais la vue depuis celui-ci.

des plantations d'oliviers à perte de vue
vue du château 

Toujours de beaux balcons. On reprend le CC pour aller à l'aire de camping-car d'Olvera qui se trouve à l'opposé. Pour entrer il faut téléphone à un numéro affiché, mais l'interlocuteur ne parle qu'espagnol. On y arrive avec l'aide de camping-caristes de Bayonne qui sont déjà installés et qui parlent espagnol.

 vue de l'ouest

Voilà pour aujourd'hui. demain on continue jusqu'à rentrer des amis dans un camping. Mais c'est un autre jour ...

21
janv

Au lever du soleil, le soleil éclaire merveilleusement la ville au loin

Nous quittons Olvera sous un grand soleil mais il fait froid. Nous nous dirigeons vers le seul village troglodytes d'Andalousie : Setenil de la Bodegas. La route qui est à l'ombre encore est verglacée, nous patinons et avons des difficultés pour gravir les cotes.

Ci-contre on a pris les vaches pour des chèvres, au loin

 sur la route

Comme d'habitude, c'est Guy qui part visiter la ville, ça descend beaucoup, pour remonter ensuite. Nous nous garons au pied d'une falaise.


Comme pour tous les villages blancs, c'est un vrai dédalle de ruelles. Les maisons sont collées les unes aux autres. Facile pour parler avec le voisin !


La particularité de ces maisons troglodytes, c'est qu'il n'y a pas de cheminée apparente.

 ça grimpe les habitants sont de vrais sportifs !
• • •

Campillos

Nous avons rendez vous avec des amis ce soir à Ardales pour faire le Camino del Rey (chemin dans les falaises) demain. Nous allons à Campillos pour faire quelques achats, étant en avance.

Quelle aventure :

Nous prenons le centre ville, la rue est barrée déviation à gauche. Soit ! Cent mètres plus loin la rue est barrée à nouveau pour d'autres travaux. Guy fait marche arrière pour prendre une ruelle à droite. Les passants nous disent qu'il ne faut pas tourner car ensuite ce sera encore plus étroit. Nous voilà coincé : tout droit : travaux, à gauche : sens interdit, à droite: impossible. Un passant appelle la police. Les voilà deux minutes plus tard qui barrent les routes car les voitures arrivent toujours. Ils me demandent de faire demi-tour et de sortir par la rue d'où je suis venue. C'est en sens interdit, mais ils vont bloquer la circulation

Grâce à Virginie d'un coté, au policier de l'autre, Guy s'en sort. Les policiers nous conduisent au Mercadona pour faire nos courses. Ouf !!!!

• • •

Camping d'Ardales

Nous arrivons au camping d'Ardales qui est à 1.5 km de l'entrée Nord du Camino del Rey.

Nos amis nous attendent. Guy part avec eux faire quelques mètres et repérer l'entrée exacte du chemin.


Un espagnol attire notre attention vers un monticule :

 une variété de bouquetins 

Au retour nous prenons l'apéro ensemble. Assez d'émotions pour aujourd'hui ! à Demain !

22
janv

La construction débute en 1901 et dure 4 ans. Ce sentier doit assurer la liaison entre les barrages. Les matériaux sont acheminés par chemin de fer, c'est la ligne Malaga à Cordoue. On doit son nom au roi Alphonse XIII. Laissée à l'abandon, suite à plusieurs accidents mortels, la région en 2000 est détruit sur certains secteurs et sécurisé, pour être réouvert en 2015.

Réservation obligatoire : www.caminitodelray.info

Accès limité à 600 personnes par jour 11.5€

2.9km de passerelles, parcours de 7.7 km, randonnées de 3à4h, prévoir eau et casse-croute.

a 1.5km du camping, un tunnel de 300m
le soleil se lève
casqué + masque
vers le fond de la gorge
ancienne passerelle qui n'est pas utilisée

Il y a deux secteurs de passerelles, un sentier facile entre les deux

le soleil se lève
le sentier abandonnée est remplacé par un tunnel
tunnel de contournement
le TGV passe d'un tunnel à l'autre
passerelle abandonnée
pont abandonné

On arrive enfin a la passerelle entre les deux falaises.

arc en ciel lié à la chute d'eau

la fameuse passerelle ... et la chute d'eau emportée par le vent

Vers la fin des passerelles

l'heure du casse-croute
la passerelle au loin
 un petit bout en vidéo (merci à Annick)

Après avoir rendu les casques, il est possible de prendre un bus qui vous ramène au point de départ (1.5€/p). IL est plein, il faut attendre le prochain dans 30 mn. On décide de faire la route à pied (7 km)

Au loin nous voyons des funambules entre deux montagnes

Le chemin de retour est long, le vent souffle fort et froid

Bien fatigué, nous retrouvons Virginie et Izzie. En soirée l'apéro à six puis un repas en commun.

Merci Annick et Joelle pour les photos et vidéos). 18 km à pied aujourd'hui. A demain ...

23
janv

C'est la troisième fois que nous venons à Ronda, mais Guy aime bien le fameux pont. Toujours garé dans l'aire de CC à l'entrée de la ville. (2.5 km du centre) Virginie en profite pour laver du linge, nous voilà à jour. J'attends que mon tapis sèche dans le sèche linge.

Je reste au CC, le vent est très froid, Guy part seul. Le gardien de l'aire indique à Guy le bon endroit pour faire des photos. C'est parti

C'est vrai que c'est du déjà vu ...

Bon il faut retourner au CC, Guy a trois jours de retard dans le blog. Quel planning demain ? On ne sait pas trop car la météo est à la pluie, alors ...

24
janv

Cette nuit c'est la première fois qu'il a plu, un peu, plutôt de la bruine que de la pluie. Mais ici à Ronda, il fait tout de suite froid. Mes maîtres démarrent doucement ce matin. Direction Marbella où Guy fait le plein de GPL et où Virginie ira faire des provisions pour la semaine. Ils ont décidé d'aller dans un camping et bien sûr comme a chaque fois qu'ils prennent cette décision : il pleut.

descente vers Marbella

De Marbella vers Malaga, nous sommes sur la Costa Del Sol, tout est bétonné et construit, parfois au dépit du bon sens.

Il y a des constructions sympathiques et d'autres

vue sur autoroute

Nous arrivons au camping vers 14h00, les formalités sont assez longues. Les places au camping sont rares, il en reste 2. Coincé entre deux rangées de palmiers, on ne discute pas ! et la mer ?

Je fais la folle, j"ai aussi une petite soif,

je mets Virginie à l'eau ...

La météo n'est pas clémente, espérons que cela s'arrange un peu.

Guy avait promis la plage, la mer et le soleil à Virginie ... pour l'instant c'est pas ça !

A demain, je visiterais le camping ...

27
janv

Bonjour, c'est moi Izzie. Je vous donne quelques nouvelles. Mon activité principale est d'aller du camping-car à la plage, comme tous les chiens du camping. Coté météo on est pas vernie, le vent souffle, la mer gronde, le soleil se montre très timidement. La piscine est à 13°C.

gla-gla
 la plage

En dehors d'aller à la plage pour voir si la mer est toujours là et si le vent souffle encore, ils ont profité des rares moments de soleil pour sortir en vélo jusqu'à Vélez-Malaga.

On continue de construire partout. Sur chaque parking, il y a des camping-cars. En Attente ? de l'ouverture de la frontière avec le Maroc ? Peut-être ... Ici le camping est plein et les rares emplacements vides sont réservés.

Près du camping, il n'y a que des champs de maraichers.

artichauds, pommes de terre, oignons ... 


Tiens une photo collector : Guy ne s'active pas, il est dans une chaise longue et lit sous une rayon de soleil qui l'éblouit.

Pendant ce temps Virginie a étrenné la nouvelles cocotte du camping-car, ratatouille, légumes ... Elle poursuit son régime avec assiduité.

Hier Roger et Annick, amis de JL ont essayés de nous joindre en vain, le réseau télécom est faible, surtout l'après-midi et le soir ...

Demain, la météo annonce grand soleil ... on verra ! Léchouilles ...

30
janv

Je commence à avoir mes habitudes dans le camping, les dames qui me font des caresses, la plage ...

Hier au soir, Virginie et Guy sont allés au restaurant du camping. Au menu apéro : sangria et pizzas.

Le vent c'est calmé depuis hier, mais il manque encore la chaleur pour se dévêtir ! 21.5°C quand même ! on devient difficile ...

Guy termine ses chocolats de Noël ... Demain on reprend la route.

en vélo
Vélez Malaga
camping-car sur parking libre de la ville

Dans le camping, c'est une vraie exposition de CC, les allemands surtout passent leurs journées à astiquer. Guy c'est senti obligé de faire le ménage ce matin.

Si l'on reste quelques jours où quelques semaines dans un camping, l'organisation en terme de vidanges et d'approvisionnement en électricité et eau change du tout au tout. Guy pense qu'il va écrire un article pour ce pont spécifique, il a bien observé les différents camping-caristes et leurs techniques, d'approvisionnement et d'évacuation des eaux, entre autre.

A demain sur la route, mes fidèles lecteurs !

31
janv

Nous pensions être prêt pour le départ et profiter d'une bonne dernière nuit. Vers 23h les CC roulent, des bruits de personnes ...

La palmeraie à 150m du camping est en feu, cela fait des gerbes de palmier desséché sur une hauteur incroyable. On sent la chaleur à cette distance.

 des flammes bien plus hautes que la palmerie
les résidents du camping dehors, en attente 

L'intervention des pompiers a été exemplaire d'efficacité. Ce matin lors de ma promenade, on observe le désastre avec Guy.

les cendres sur le sable

Quelle est l'origine de l'incendie ? On n'en sait rien ...

• • •

Mijas

Nous partons ce matin comme prévu pour Mijas, cela nous fait faire un détour de 70 km, mais un camping-cariste nous a dit que c'est mignon.

impossible de se garer dans le village

Petit village blanc, blotti contre la falaise, tout en fleur ...

des pots de fleurs partout 
 des pièces d'une maison troglodyte 

Le village s'étend sur des kilomètres, pas sûr que Guy en ai fait le tour ? Il revient au CC, on fait demi-tour pour repartir par la route que nous connaissons.

• • •

Almuñécar

Nous souhaitions visiter la ville.

quelques photos prises en court de route 

Nous rentrons dans la ville, en suivant les infos de Park4night. Nous longeons la côte. Le dernier parking libre est trop loin du centre ville, Virginie ne peut pas y aller à pied. Nous décidons d'abandonner et d'aller au point GPS suivant.

La route monte en lacets de la plage jusqu'à l'autoroute. Guy a des sueurs froides, jamais il n'est monté une pente aussi abrupt, la route est bien limitée à 3.5t. Guy n'arrive plus en seconde, il passe la première, le CC se cabre et escalade la pente ... jusqu'au bout de la montée. Ouf ! cette route dans mes GPS CC, ne devrait pas être autorisée au CC.

• • •

Lecrin

Entre Motril et Grenade, la vallée de Lecrin et son barrage. Nous souhaitons y dormir ce soir (Géraldine m'avait vanter sa beauté)

Nous montons dans la Sierra pour découvrir le barrage.

Comme vous voyez, nous ne sommes pas les seuls ! La nuit promet d'être calme, espérons le !

1
fév

Nous quittons notre parking au barrage du Lecrin pour aller à Monachil , soit 10 km de Grenade. Lu sur internet, la balade peut se faire en famille, il y a tout de même 285m de dénivelé.

Pour trouver le départ du sentier : nous avons traversé tout le village, après deux boucles en S, faire 1km, sur la droite il y a un petit parking. Prendre le sentier sous le parking et suivre le fléchage.

Je reste avec Virginie, Guy part seul !

à gauche, labour à l'ancienne ...



J'ai à ce carrefour, pris le pont suspendu par des câbles, ça bouge de haut en bas et de droite à gauche (4 personnes maxi)

A partir de là c'est la partie la plus dure du parcours en longeant la rivière.

pont suspendu 
chemin à droite, rivière à gauche
le sac à dos montre la hauteur de passage
tunnel

Impossible de garder le sac à dos sur le dos. Je passe ce passage à 4 pattes en poussant le sac. La rivière est 2 à 3 mètres en contre-bas, aucune sécurité. J'avais dit que pour Camino del Rey il manquait de l'adrénaline, je suis servi.

Je rencontre un groupe de 4 étudiants Erasmus de Grenade. Ouf je ne suis plus seul. Il y a une française, un sicilien, un espagnol.

Le chemin maintenant sorti des gorges est plus cool, rien à voir avec les 200 derniers mètres



un nouveau carrefour, le fléchage n'est pas du tout évident pour moi, mais les espagnols me rassurent, on arrive par tous les chemins au village de Monachil .

Nous n'empruntons pas le pont suspendu et poursuivons dans la vallée

Le sentier devient un simple sentier de randonnée avec un peu d'apique parfois


superbe paysage 

Nous surplombons toujours le ravin, vous voyez les sentiers de randonnée

Les jeunes ça escaladent partout, moi je m'en abstient

Je retrouve Virginie et Izzie au camping-car. Guy propose d'aller à nouveau à Lecrin au barrage, car l'emplacement était beau. En descendant, nous suivons un troupeau de chèvres qui regagnent leurs étables.

En bilan, Guy trouve que la partie longeant la rivière est difficile, il ne faut pas glisser, ni paniquer. C'esst différent de Camino del Rey, à voir aussi !

En quittant Grenade, Virginie prend en photo les sommets enneigés ... que c'est beau !

A demain ... Bonne soirée !

2
fév

Nous quittons notre parking au barrage Lecrin, pour Les Alpujarras, zone de villages blancs posé sur le flanc de la Sierra Nevada. Ce fut le dernier bastion des Maures. Délaissés jusqu'au 19ème siècle, aujourd'hui les villages sont devenus une attraction touristique.

Mes maîtres ont pris la décision de visiter trois villages : Orgiva, Pampaneira, Trevenez.

• • •

Orgiva


Nous ne savons pas si c'est la saison, mais les agriculteurs brûlent de la mauvaise herbe, des branches d'arbres. La vallée est complètement enfumée, à tel point que l'on ne distingue plus rien.

• • •

Pampaneira

la neige en arrière plan
le village au loin

On se gare sur un parking bus à l'entrée du village. C'est la plus touristique des villes de la région. Dans chaque ruelle, il y a des boutiques. On achètera le fameux jambon de Trevelez.

Le soleil se lève à peine, pour éclairer le village blanc. On fait les boutiques, moi je suis un peu fofolle, Guy me ramène au camping-car. Zut, il allait faire l'alimentation (jambon, pâté, saucisson ...)

Mais il y a aussi d'autre chose, Virginie est aux anges, elle peut faire les boutiques qui sont à moins de 100m du parking pour une fois.


On fait une pause sur une terrasse, eau à bulles pour Virginie et cappuccino pour Guy. Il est midi, on décide de continuer un peu la route, on dépasse rarement le 40 km/h, ça tourne et retourne.


• • •

Trevélez

Virginie prend les photos en roulant, les paysages sont époustouflants. Elle pense que c'est les plus beaux depuis notre départ.

 Trévelez

Trévelez est la commune la plus haute d'Espagne 1600m. Réputée pour son jambon, un des meilleurs d'Espagne. Le Mulhacen culmine la ville de ses 3482m.

Nous redescendons dans la vallée pour rejoindre la mer. au milieu des amandiers en fleurs. C'est plein de point roses sur le flanc des montagnes.

• • •

Castell de Ferro

Nous rejoignons la mer sous un soleil de plomb, Guy écrit le blog torse nu.

Une mer de plastique recouvre les champs, nous approchons d'Alméria, c'est partout comme ça partout.

Nous avions planifié d'aller dans l'aire de CC, Guy a téléphoné pour réservé, depuis 2 jours, c'est plein. Nous nous arrêtons 300m sur une falaise surplombant la mer.


Nous apercevons en mer des dauphins qui jouent. Super découverte.

A demain pour la suite de notre voyage !

3
fév

Hier au soir, le coucher de soleil était très beau

et ce matin le lever de soleil aussi ...

premier rayon sur le CC
la mer de couleur rose

Faro Capo de Gata

Nous prenons la route et faisons en cours le plein de GPL

Pour trouver les stations de GPL, aller sur le site MYLPG, choisissez le pays, vous pouvez en fonction de votre GPS, récupérer le POI

Sinon l'application myLPG.eu sur votre tél Android ou iPhone

(réponse à un lecteur qui cherche des stations en Espagne)

On en profite aussi pour remplir le frigo de produit frais et allez direction de Cap de Gata après Alméria (étape de 120 km)

salines
salines
la nué de camping-car garé avant les cap

Que de camping-car autour de Alméria, stationné ou roulant. Nous poursuivons vers le cap.

le cap
petit pois dans la mer
parking avant la montée finale
à gauche la mer, à droite les marais salants

Plage de Monsul (San José)

Demi-tour vers San José à peine 30 km plus loin, que nous ne visiterons pas. Nous poursuivons sur une route de terre vers la plage Monsul sur 4km. La route est carrossable, nous avons déjà fait pire. Le site est très lunaire, d'origine volcanique.

Camping-car interdit, un français me rassure en cette saison on ne risque rien. Sur ce site il y a plusieurs criques de sable, le tout sculpté dans de la roche volcanique. La montagne a des formes bizarre.


Nous sommes dans un parc national, zone protégée. Le site est assez bien aménagé mais le parking reste petit en haute saison. Quid des camping-cars ?

 dunes de sables

Demain, nous continuerons à visiter les plages aux alentours ... bonne soirée

4
fév

Plages Monsul

Ce matin, Virginie est éveillée de bonne heure, elle veut elle aussi voir les splendeurs de la plage de Monsul.

Hier au soir, un touriste m'a montré un scorpion mort qu'il a trouvé sur le site. Virginie a beaucoup aimé la roche volcanique qui a dû se jeter dans la mer. Pour rappel les CC ne peuvent pas rester la nuit en haute saison.

• • •

Plage de Genoveses 

Une autre plage remarquable est cette plage qui occupe toute la baie. Pour les CC hauteur limitée à 2.3m en haute saison.

• • •

Plage de Isleta

C'est l'objectif principal de la journée farnientée en bord de mer.

Nous arrivons à Isleta et trouvons une très belle place en bord de plage. Guy va faire un tour au village. C'est un ancien port de pêche, mais aujourd'hui plus une station balnéaire. Les résidences sont toutes fermées.

Du port de pêche il ne reste presque rien

La météo ce matin hésite entre brume et soleil, mais c'est ce dernier qui gagne haut la main.

c'est l'heure de la sieste ... 

Le parking a un coté un peu baba cool, occupé par des français ...

Hier au soir, quelle ne fut pas notre surprise, lorsque qu'un CC espagnol est venu se mettre entre nous et la barrière de la falaise, sans aucune gène. Il se serait complètement garé devant nous, s'il avait pu tourner.

éducation de camping-caristes !!! 

Entre les baba cool et certains nouveaux CC, je préfère de loin les premiers ! A demain

5
fév

Nous quittons Isleta, vers 9h30 pour aller sur le site des mines d'or, faire fortune à Rodalquilar. Malheureusement il ne reste rien de la concession britannique qui trouva ici de l'or. Maisons d'ouvrier en ruine, installations en ruine.

 plus de 14 000 personnes sur cette mine
reste des installations, bassins de décantation ... 
• • •

Tabernas

 Alméria et le plastique des serres

A une vingtaine de km d'Alméria, on trouve le désert de Tabernas et la ville du même nom.

Désert de Tabernas : Guy reste très impressionné par le désert, Virginie n'a pas aimé, car dans sa tête, désert est synonyme de sable, alors que la zone est pierreuse et très très sèche.

Le désert est sillonné de vallée crousée par l'eau. Nous empruntons le fond d'un ravin sur plus d'un km, c'est impressionnant.

Dans ce désert furent tourné plusieurs films de années 70/80, on l'a surnomme le mini-Hollywood. Mes maîtres avaient envisagé de visiter les sites, mais une fois sur place, ils y renoncent sentant l'arnaque touristique ...

On se dirige vers la ville de Tabernas. Guy veut monter à la forteresse arabe qui domine la ville.


Du haut on domine bien la ville et tous les alentours, notamment le désert

• • •

Sorbas

La route nous conduit à Sorbas. Virginie souhaitait voir des poteries uniques produites dans cette ville. Guy y a fait un tour, mais n'a pas trouvé. Sorbas est construit en hauteur sur une rocher. Beau point de vue.

Notre arrêt sera de courte durée ici. On prend direction Véra et la mer. La météo aujourd'hui tourne à la pluie et au ciel gris. Le vent balaie la plage où des dizaines de CC se sont installés.

Guy ne sait pas très bien où nous sommes, on verra cela ce soir ... A demain j'espère !

6
fév

Ce dimanche matin, c'est grasse matinée, mes maîtres trainent un peu, il faut dire que le ciel est gris, il ne fait pas très chaud non plus (~10°C). Nous quittons notre plage, direction Carthagène.

toujours des serres en plastique 

Bolnuevo 

Nous arrivons sur un grand parking sous les rochers. Je reconnais l'endroit car j'étais là il y a 4 ans avec Guy. Deux différences : les rochers sont sein de barrière, on ne peut plus y monter, ensuite la durée sur le parking est limitée à 4 h maxi, interdit de rester la nuit.

Nous déjeunons sur place et poursuivons vers Isla Plana. Chaque place au bord de la route est occupée par un CC. Impossible de s'arrêter à Isla Plana comme prévu.

La Azohia

Nous nous retrouvons à La Azohia sur un grand parking avec pleins de CC. On voit la mer, mais les cales ne rattrapent pas la pente du terrain

Avez vous trouvé notre CC ??

Sur la falaise face à la mer, des grimpeurs l'escaladent ou l'essayent !

Pas très passionnant aujourd'hui. Mes maîtres ont décidé de retourner dans un camping à Carthagène, en espérant avoir du beau temps. Ce sera le dernier gros arrêt de notre séjour. Virginie pourra refaire du vélo. Il nous reste ensuite 1980 km à faire jusqu'à la maison, on reprendra le rythme des étapes journalières. A demain, bonne semaine à ceux qui travaillent, bonne semaine aux retraités aussi qui voyagent et à ceux qui ne voyagent pas !

8
fév

Comme nous l'avions annoncé, Guy a décidé de faire une nouvelle pause en camping à Carthagène. Nous sommes installés à 50m de la plage.

la baie
la plage et le camping
vue depuis le restaurant
vue depuis un bungalow

Comme à chaque fois qu'ils décident de faire une pause, la météo n'est pas clémente. Certes il ne pleut pas, mais le soleil n'est présent que par intermittence. Annoncée 16°C, le ressenti avec le vent est moindre. J'ai fait aujourd'hui une marche dans l'arrière pays avec Guy, Virginie a été sur la plage, hier dans la piscine couverte du camping. La piscine découverte n'est pas encore accessible, l'eau étant trop froide. Certains camping-caristes tentent d'aller se baigner en mer, il faut être courageux car l'eau est estimée à 14°C.

A demain, ils fairont de plus belles photos si le soleil veut bien se montrer un peu plus généreux !

11
fév

Guy fait des promenades autour du camping, j'ai parfois la chance de l'accompagner. Des falaises entourent le camping, ce qui permet d'avoir de belles vues. Le soleil et la chaleur sont toujours aux abonnés absents. Je me fais malgré tout des bains de pied, l'eau de mer n'est pas bonne.

des amandiers en fleur
coulée de lave
la plage
la piscine extérieure d'été

Dans le camping au hasard de mes promenades avec Guy, nous voyons de beaux cactées, des Yukas, des palmiers et pleins de fleurs que Guy ne connait pas (comme d'habitudes !)

La vie dans le camping est cool, on se lève tard, Guy cherche le pain frais à l'épicerie bien achalandée du camping, baignade dans la piscine couverte et chauffée, repas de midi. Nous ne sommes pas à l'heure espagnole pour les repas, il n'est pas midi mais 14h00. On a le temps de faire une promenade matin et après-midi, de trainer un peu à la plage avant le dîner du soir.

C'est la première fois que Virginie et Guy regardent la télévision en fin d'après-midi et en soirée. Ils inaugurent la parabole qui n'a quasiment jamais servie. Bon moi je retourne sur mon canapé ou plutôt je me couche à l'entrée du camping-car pour épier les chats si nombreux dans le camping ... C'est du boulot de les chasser ...

15
fév

Ce matin, on décolle pour de bon, je retrouve ma place sur la banquette. Guy manouvre pour sortir de sa place, c'est plus simple que pour y rentrer.

Nous voilà sur la route, direction Nord.

On ne fait pas 10 km que voilà ils s'arrêtent. C'est pour la bonne cause, c'est chez Mercadona, un magasin d'alimentation.

Nous prenons l'autoroute, mais au bout de 30 km, Guy trouve ça ennuyeux et décide de prendre la nationale. Cette fois c'est un rond-point tous les 800m, et on circule dans les zones commerciales. La vue pas terrible non plus.

Nous arrivons à la plage qui se situe dans le village "La Marine"

En bord de mer, à quelques mètres de la plage, il y a d'anciennes maisons de pêcheurs transformées en résidence de vacances et deux restaurants. La plage coure à perte de vue, il y a très peu de monde. Au bout des routes ou chemins qui amènent à la plage, des camping-cars ont élu domicile pour la nuit, comme nous !

Les dunes le long de la mer sont protégées par des sentiers balisés et encadrés

Virginie est assise en bord de mer sur le sable chaud, Guy se promène le long de la mer. Le vent froid de ce matin s'est un peu apaisé, le ressentit de ce matin était d'après la météo de 13°C alors qu'il faisait environ 18°C. Cette après-midi, Guy était en maillot de bain parfois avec, parfois sans tee-shirt. Le bonheur ! Demain on va à Elche, la plus grande palmeraie d'Europe, qui est d'ici à 30 km environs !

16
fév

Playa del Marina

Hier au soir, on c'est beaucoup promené sur la plage, on long, en large et en travers

pêcher avec la lune

Il parait que le parking est interdit aux CC, mais en basse saison, la police qui passe souvent n'a rien dit. On a assisté à un beau coucher de soleil. 7°C ce matin au réveil !

• • •

Elche

Direction a 30 km de la plage de Marina vers Elche. Nous nous rendons sur un parking, dont Guy a parlé au téléphone avec JL. Plein comme un oeuf. Nous nous rendons sur le parking de l'université. A peine garé, Virginie téléphone à l'officie de tourisme pour connaitre l'adresse exact. C'est à ce moment là qu'un gardien arrive, pour nous signifier que le parking de l'université est gratuit. l'OT confirme qu'il n'y a pas de parking pour camping-car. Virginie montre au gardien qu'elle ne peut pas marcher et que nous voulons prendre le petit train pour visiter la ville. Après quelques palabres, il nous autorise à reste là 3h.

C'est parti pour 1.2km de marche pour rejoindre l'OT et le départ du petit train. Il nous balade 1 heure pour 2.3€ par personne.

 l'OT à gauche

Ils ont loupé le train (1 toutes les heures) et pour patienter on va visiter la basilique Santa Maria à 200m

l'extérieur 

puis l'intérieur

et voilà le train. Il faut savoir qu'il y a 200 000 palmiers cultivés pour la plupart et toujours irrigués à la méthode "arabe" par des canaux à l'ancienne. Ils commence par la palmeraie El Palmerar qui se trouve à coté de l'OT.

pigeonnier

Ils traversent la ville pour rejoindre Hort del Cura (jardin du curé) qui tient de José Castanos Sanchez, l'aumonier qui reçu le jardin en héritage. 13 000m² de palmier dattier, se visite avec une entrée payante


 des palmiers dans toutes le rues

et le jardin du curé qu'ils ne font que traverser

Ils n'ont pas photographié chaque palmier, mais on essaie de vous donner une vue globale.

entrée du jardin municipale

Et voilà ils sont de retour dans les délais, Virginie a fait 2.5km certes avec le déambulateur, mais la voilà bien fatiguée. Super Virginie !

Nous quittons le parking pour retourner sur une plage, il fait grand soleil. A l'heure du blog, il fait 27°C dans le CC.

• • •

Playa del Bol Nou

Un peu après Alicante, nous descendons sur une plage Bol Nou qui se trouve au pied d'immeubles. Comme d'habitude c'est interdit, je vous mets le panneau si avez des doutes !

Quelques CC sont garés là, personne sur le plage


Guy part en promenade dans les deux direction et monte sur un monticul pour avoir une meilleure vue.

virginie va à la plage
résidences devant les immeubles

Il fait vraiment bien chaud, le thermomètre du CC flirte avec 40°C en plein soleil bien sûr !

plage suivante dans une crique

Les photos de Guy sont un peu surexposé, il va devoir revoir son réglage pour demain !

17
fév

Lever de soleil ce matin à 7h30, il fait 10.5°C dehors 17°C dans le CC sans chauffage. Nous retournons faire un peut de montagne vers Guadalest.

Benidorm à droite 

Nous contournons Benidorm, c'est un vrai Manhattan en Espagne au bord de mer, tout est bétonné.

On arrive au bout de 40 km à Guadalest

Guadalest au loin 

Construit sur un éperon rocheux, c'est un vrai village touristique. C'est vrai le site est beau. Une garde chiourme nous siffle dès notre arrivée, "les CC sur le parking CC". Guy barque difficilement pour rentrer à la barrière. "Et 6€ pour le parking, voilà 3 tickets !!" La rue descend en pente forte, c'est bien fait pour les camping-caristes n'ont qu'à monter les escaliers ...

Cette montée n'est pas possible pour Virginie qui reste avec Izzie, Guy affronte seul les marches ...

le rocher, château

Dès l'entrée dans le village, une boutique à coté d'une autre ... Les touristes sont amenés ici depuis Benidorm en bus ...

Du haut de la plateforme on distingue la retenue d'eau de Guadalest

 le barrage
vue du château
lavoir

A la sortie du parking, voilà que notre garde nous demande de voir les tickets qu'elle nous a vendue une heure plus tôt. On reste calme ....

Nous redescendons sur 9 km dans la vallée. Il y a beaucoup de cyclistes qui tentent la montée d'un versant ou de l'autre. Nous nous dirigeons vers les marais de El Palmar.

• • •

El Palmar

El Palmar se trouve à quelques kilomètres du port de Valence dans une zone marécageuse. Il faut faire 130 km depuis Guadalest, sur la route on traverse des zones très construites.

La zone des marais est extrêmement plate, cela nous surprend un peu. Une foule d'oiseaux y vivent ainsi des maisons (ferme) très isolées. A notre passage, l'ensemble des volatiles s'envole ..

Les routes des marais sont très étroites, le croisement se fait au ralenti à chaque fois. Nous atteignons le village de El Palmar, enfin !

El Palmar est entourée de canaux où circulent des barques pour le transport des marchandises. Au bord des canaux, il y pleins de petits restaurants ....

 au fond Valence

Je vais avec Guy sur le bord de mer, mais cela c'est pour le reportage de demain ....

18
fév

La nuit a été assez bruyante, car des voitures tournent sur le parking, on entend aussi une départementale très fréquentée et une autoroute au loin. Cela fait beaucoup !

Aujourd'hui journée super cool, on n'a pas bougé du parking au sud de Valence. Virginie et Guy sont allés faire de la bronzette sur la plage. Depuis la plage, on voit le port de Valence, mais on ne l'entend pas. La plage court sur des kilomètres, l'été elle doit grouiller de monde, mais là c'est vide ...


Il y a 4 ans lors de notre passage Guy et moi, on avait pris en photo ce bâtiment qui aurait du être un restaurant mais qui reste à l'abandon ... Dommage l'idée est géniale ...



Encore du vent aujourd'hui, il nous chassera de la plage définitivement, car la météo annonce 24°C, il fait bon à l'abri du vent. Guy s'adonne à la lecture. Il faut deviner la photo de Virginie allongée car Guy a loupé les photos ... Grr

Demain la météo annonce de la pluie, on reprend la route vers le Nord. Il va falloir se préparer aux températures de la maison ... Bon week-end à vous mes cher(e)s lecteurs.

19
fév

On quitte notre parking après deux nuits bien bruyantes pou le nord, direction Valence.

le port
contraste entre l'église et le building

Virginie essaie de prendre quelques photos, ce n'est pas facile en ville. Le sud de la ville est résolument très moderne, avec des bâtiments tout en courbe.

• • •

Canet d'En Berenguer

Au nord de Valence, Canet d'En Berenguer est une station balnéaire typique d'Espagne, où le béton est roi. On l'habille au mieux possible, mais le front de mer n'a plus rien de naturel

Juste un arrêt photo, des camping-cars sont gérés sur un parking presque en bord de mer, est-ce toléré ? en basse saison seulement ??

• • •

Moncofa

Juste encore quelques km plus au nord, à 7 km de l'autoroute, Moncofa met a disposition des camping-caristes une aire de CC avec vidange et remplissage gratuit. Il y a tellement de CC en Espagne que l'aire déborde sur un parking voisin.

le parking voisin

Guy part après le repas pour faire la découverte de la ville eet surtout des plages attenantes. Chouette il m'emmène ! On a dans cette cité l'impression de vide terrible, immeubles vides, rues vides, constructions vides ... Est-elle habitée ?

Nous sommes les seuls dans la rue, pas de circulation, pas de bruit : RIEN. Beaucoup d'appartements sont à vendre, hélas !

Sur le front de mer, la mer grignote les trottoirs alors que personne ne circule

Des zones complètes sont préparées pour des construction, mais les immeubles en cours semblent abandonnés. Le sac plastique est dans les poubelles (tout les 10m), les bancs attentent les touristes, les pistes cyclables aussi !

Pourtant la municipalité a construit une zone naturelle pour recréer ce qu'il y avait avant de ...

Tiens un bruit :

puis le silence retombe 

Cette ville est assez perturbante. Je n'ai pas trouvé dans cette zone des plages, ni un seul magasin, ni restaurant ... aucune activité. Nous resterons ici cette nuit pour refaire les vidanges et les pleins.

A demain !

20
fév

A l'origine, Guy souhaitais aller à Peniscola, mais Guy a eu peu des espagnols en week-end. Il a donc choisit d'aller à Morella par la nationale dans l'arrière pays. Ce site, avec 2 km de remparts du 14ème siècle a une altitude de 1004 m, se dresse majestueux sur son piton rocheux.

La route d'accès est en cours de modifications importantes, plusieurs viaduc sont en construction

Morella se voit de très loin ...

 la ville autour du rocher

La muraille et les portes impressionnent ...

les portes d'accès : Porta de Sant Miquel 

Guy a déposé Virginie devant la Porta de Sant Miquel , il fait demi-tour et redescend le CC, puis la rejoint à pied. La ville était alimentée en eau grâce à un aqueduc du 14-15ème siècle.

Moi je suis resté comme d'habitude dans le CC, à l'abri du vent qui souffle très fort. Nous dénotons un peu en short et en sandalette mais nous assumons ! Guy était déjà venu, il y a 4 ans.

Nous passons devant la basilique de Santa Maria la Mayor (entrée payante)

Virginie peut enfin faire les boutiques. Beaucoup d'articles de laine de mouton, car nous sommes dans le pays du mouton, on en avait aussi dans l'assiette à midi (13h00) au restaurant.

Pour le retour Guy est descendu chercher le CC et est remonté pour récupérer Virginie. Enfin une visite qu'elle a pu faire.


Toujours des amandiers en fleurs, ici ils ont un peu de retard par rapport à la plaine. C'est bien on a en profité longtemps.

Nous sommes garé sur l'aire de Morella, hélas un peu loin du village (1 km au moins en marchant sur la route). L'aire est gratuite, l'eau aussi et on peut vidanger. Demain on rejoint la mer, il fera moins froid qu'ici à 1000 m.

21
fév

Nous quitter Morella, l'éclairage de la ville hier au soir a été très belle

Ce matin beau soleil mais il fait 2°C, car nous sommes à 1000m.

 Morella au réveil

Guy prend la direction de Peñíscola à 130 km environ, soit 1000m de dénivelé en descente. J'ai déjà été avec Guy il y a 4 ans, on veut faire découvrir cette ville à Virginie car on pense que c'est la plus belle ville de la Costa del Azahar. A notre arrivée au port, tous les parking sont pleins. Guy rentre dans le parking de chargement/déchargement du port. C'est bien sûr interdit. Virginie doit encore palabrer avec la garde du parking pour y rester 2H. Gagné !

Peñíscola était la ville des papes et antipape. Ce fut en 1378 que naquit le conflit entre Rome et Avignon jusqu'en 1394. Mais Pedro de la Luna décide de faire cessation, et quoique déchu en 1409, il s'installe à Peñíscola ou il mourut en 1423 nommé pape par ses fidèles.

• • •

Les remparts


• • •

La ville

de belles maisons blanches se pressent sur le piton rocheux, beaucoup de boutiques

• • •

Le phare

Blotti à coté du château ...

• • •

Le château ou le Castillo del Papa Luna

L'entrée est de 3.5€ et offre un beau point de vue sur la ville

le pape 
l'église accolée au château
les templiers 
quelques vues du château 
• • •

Les vues du château

Voilà pour aujourd'hui. Mes maîtres vont encore m'abandonner dans le CC. Ils veulent prendre le petit train touristique pour avoir un aspect plus complet de la ville. On raconte ça demain ... Bonsoir

22
fév

L'office de tourisme ne nous a pas bien indiqué l'emplacement du petit train, faute de bien parler le français. Nous l'avons eu de justesse, bien plus loin que l'on nous l'a indiqué ...

Le circuit du petit train consiste à monter sur la colline en face de la cité historique pour avoir une vue ? Sinon en passant trop rapidement, vous apercevez des maisons très cossues !

Bref cette visite de 30mn n'a aucun intérêt sauf celui de nous faire sortir en ville le soir.

Nous décidons d'aller au restaurant mais à 18h30 tout est encore fermé. On en trouve un et on s'engouffre car le vent est très froid. Même s'il ne paie pas de mine, nous ne le regrettons pas.

Nous ne pouvions pas quitter l'Espagne sans une paella !

les éclairages de nuit ... 
• • •

Riumar

Ce matin, ils décident d'aller à Riumar, dans le delta de l'Ebre. Cette zone s'étend sur des kilomètres, de terres cultivées, de stations de pompage pour rejeter l'eau qui s'infiltre.

Nous arrivons au bout de la route à Riumar et nous nous arrêtons devant des dunes de sable dans des lotissements de résidences secondaires, là encore très souvent cossues.

De grosses pelleteuses et des camions déplacent des tonnes de sable que la prochaine marée grignotera ... Il faut protéger les dunes et les lotissements ! Nous déjeunons dans le CC, le vent toujours aussi fort. Nous décidons de monter vers Tarragone ...

• • •

Tarragone playa La Savinosa

Virginie prend le soleil

Cette plage se trouve au nord de Tarragone. Nous y accédons difficilement car la route est en travaux. Le parking à 200m de la plage, vue sur la mer est idyllique sauf qu'une ligne de chemin de fer passe entre le parking et la plage. Il faut emprunter un tunnel pour accéder à la mer.

Malgré la ligne de chemin de fer, nous décidons de rester là pour cette nuit ! Le vent se lève un peu en soirée, mais la plage est assez bien protégée. A demain !

23
fév
 lever de soleil à 7h00

On a entendu 3 ou 4 fois le train cette nuit, mais le quartier était très tranquille. La plage de "la Savinosa" est très agréable. Mes maîtres décident d'aller faire des courses de bricolage au Leroy Merlin de Saragosse et en même temps au Chinois à coté sur les conseils de Raymond et ensuite de revenir à la plage, car c'est la dernière plage au soleil avant longtemps surement. Ce n'est pas à la plage de l'étang de Hasselfurth (à coté de la maison) que nous bronzerons au printemps ... GlaGla !

le train entre la plage et le CC
petite crique
crique suivante

On se croirait presque en Bretagne, le soleil en plus ....

Demain, on reprend la route, direction Montserrat ...


Beaucoup on l'impression que nous ne visitons pas grand chose cette année. On vous invite à regarder notre voyage de 2018 : cliquez ICI

Cette année ce fut le choix : SOLEIL !!

24
fév

On a beau dire que peu de trains passent la nuit, mais une dizaine c'est déjà beaucoup trop !

Virginie comme moi, on a de la peine à se réveiller et on baille aux corneilles ...

Mois je reste sur la banquette comme d'habitude ...


Abbaye de Montserrat

Nous voilà dans la province de Barcelone.

puits de mines de sel
 aperçu sur la route

Guy a déjà été là avec moi il y 4 ans et nous avons programmé le même parking, celui du téléphérique Petite différence, le pont va au parking est interdit aux CC. Guy étant engagé sur le pont, il le traverse tout de même. Méfiez vous de rester la nuit, car maintenant il y a une barrière (ouverte). Moi j'attends dans le CC.

L'abbaye se voit de loin, cachée dans les des énormes rochers, des pentes abruptes. Des entiers permettent de monter à pied à l'abbaye. Nous on prend le téléphérique (10€ / sénior aller/retour)

l'abbaye 

C'est vrai que le site est impressionnant par ses rochers mais rien ne permet de dire qu'il y a une abbaye ici. Le clocher ressemble plutôt à un building .

Bien sûr la construction est en pente et Virginie peine un peu dans les escaliers. On peu monter au site en voiture, à pied, en train à crémaillère et faire différentes randonnées. C'est la parc naturel de Generalitat


train à crémaillère jusqu'au sommet
cour intérieure
cour intérieure

Fondée au 12ème siècle par l'abbé Oliba. Dans la basilique se trouve la célèbre vierge noire ou Moreneta. On y accède en passant derrière l'autel. Sa couleur est l'origine de son nom de famille "brunette" est attribuée à la fumée des cierges, ou une réaction chimique des vernis sur le bois. C'est la sainte patronne de Catalogne.

vierge noire 
la basilique 

On reprend le téléphérique pour redescendre

• • •

Cardona

Cardona est au nord de Monresa, où nous faisons le plein de GPL. C'est un bourg de moins de 5000 habitants connu par son château qui surplombe la ville médiévale et sa montagne de sel.

A gauche la vue du CC vers le château, à droite vue du château sur la mer de sel et les installations sportives, l'aire de CC est juste après le terrain de foot. Je tiens compagnie à Virginie, Guy entame seul la visite du château, puis de la ville.

le château 

Le haut du château est transformé en hôtel 4*. on a une très belle vue sur a ville est l'exploitation du sel.

il se voit de loin 

Une toute petite partie de la ville reste médiévale. Les rues sont très étroites, le soleil y entre que très peu, on sent la fraicheur dans ces ruelles

Seulement sur les places le soleil peut s'y installer

Nous restons sur l'aire pour cette nuit. Demain la suite ...

25
fév

Hier Guy a été voir le parc cultural de la Muntanya de Sel à Cordona, mais tout était fermé. A 500m plus loin que l'aire, se trouve le site exploité par les romains, la mine de sel est une montagne de 170 m de haut. Certaines galerie ont atteint 1300m de profondeur

lampe acétylène
exposition extérieure  
 photos d'exposition

On voit encore les rejets sous forme de halde et les anciennes usines ...

Guy voulait descendre dans une des mines. Il était trop tôt cela n'ouvrait qu'à 10h00. Devant la réception à la minute pile, on lui annonce que pour les visites c'est 11h30 en Catalan, puis départ ensuite en Espagnol .. Nous ne souhaitions pas attendre qu'un départ parte en français, peut--être à 12h00 !!!

Nous prenons la décision d'aller au prochain point GPS : Besalu, ville médiévale !

26
fév

Hier dans l'après-midi, nous sommes arrivés à Besalu, petit village médiéval avec un pont d'entrée dans le village, magnifique. Il parait que c'est un des plus beaux ensembles roman de la Catalogne.

plan ville historique  

Le pont fortifié Vell commencé au 12ème siècle

le pont sous différents angles 

La ville médiévale mais aussi touristique

et des boutiques (parfois originale !)

Nous nous sommes fixés rendez-vous avec Joëlle et Raymond pour visiter la ville et se faire un resto buffet très agréable. La sieste après fut obligatoire ! Petite sortie de nuit pour faire encore quelques photos ...

 de nuit

La nuit précédente sur l'aire de BESALU a été très froide (0c°). Demain nous rejoignons la mer pour la dernière fois en Espagne.

27
fév

Nous avons quitter nos amis ce matin. Encore glagla 0.2°C et les soleil qui ne veut pas sortir ! On approche de la France. Nous avons décidé de faire quelques km en marche arrière, idée de faire durer le suspens plus longtemps. Visite du village de Peratallada .

Peratallada 

Le guide Michelin y met 2 ** pleinement justifié Village médiéval dans toute sa splendeur où se trouve 4 grand parking. On arrive sans problème à 10h00 au mois de février à se garer, pas sur au mois d'août. Dans ce village pas de problème pour trouver un restaurant, il n'y a que ça.

.On retrouve tout le coté médiéval dans ce bourg de quelques habitants. De très belles pierres taillées ...

Une façade plus belle que la suivante. Guy monte sur la tour du rempart pour prendre des photos des toits

vue des toits 

Juste un point sur la carte routière, ce village mérite le détour !!

• • •

Playa Montgo à Escala

Quelques kilomètres encore, pour accéder à la palge Montgo à Escala

 paysage sur la route, au loin on devine les Pyrénées et la neige

station balnéaire, rien d'extraordinaire ...

• • •

Cadaqués

On décide d'aller à Cadaquès, où séjourna Salvator Dali. La route est extrêmement sinueuse, ça monte et descend. Il y a 4 parking dont un pour les CC (le plus loin)

Je reste dans le CC, Virginie te Guy vont jusqu'à la maison de Dali qui est visitable (14€)

Virginie prend un café au bistrot
le port, de jolies barques

La maison de Dali est cachée dans les arbres, elle est dans une autre crique que le centre cille. Ca monte et/ou ça descend, on se déplace à pied

Guy continue seul vers la ville

presque une zone piétonnière 

ça grimpe dur pour revenir vers la maison de Dali

Je fais un arrêt au cimetière de la ville

Voilà demain nous serons en France. Nous avons la semaine pour remonter en Moselle ... Bonne semaine à vous amis lectrices et lecteurs !

28
fév

Nous sommes garés dans le parking P4, le centre ville est un peu loin, mais pour boire une bière en terrasse ....

Le coucher de soleil donne dans la baie de très belles couleurs ...


courageux

Nous prenons la route par la cote française. La route est très sinueuse mais que les paysages sont beaux. C'est la bonne saison pour passer dans ces villages : Banyuls sur Mer, Port-Vendres, Collioure, Argelès sur mer ...

Sur les conseils d'une habitante d'Argelès, nous nous garons en pleins centre ville au bord de la mer. Nous ne sommes pas les seuls sur cette place, juste à coté de la piste cyclable et à deux pas du Casino. Belle journée au soleil, Virginie à la plage et Guy a fait de la marche pour digérer les derniers repas copieux !

1
mars

Nous quittons le sable chaud de la mer vers 9h30 pour prendre la direction de Port la Nouvelle. Nous prenons la route du bord de mer qui nous fait passer dans les marais et voir un peu de paysage !


Port la Nouvelle se distingue par ces panneaux d'interdictions, pour rappel tout à fait illégaux..

Nous longeons les marais puis le port Nous cherchons une boulangerie ouverte, c'est presque mission impossible, tout est fermé !

C'est à Port la Nouvelle que nous quittons la mer pour ce voyage.


• • •

Nous prenons direction l'autoroute A75 qui est gratuite de Béziers à Clermont Ferrand. Mais avant nous faisons un arrêt chez un revendeur de batteries à Béziers car notre batterie moteur donne des signes de faiblesse par temps froid ...

Millau et environs

L'autoroute traverse les causses, Guy aime bien ces paysages arides où ne poussent que quelques buissons, le Larzac !

Nous traversons Millau car l'autoroute est fermée à cet endroit là (15€ d'économie)

• • •

Sévérac-le-Château

Cette aire me rappelle de bons souvenir. C'est là que nous avons rencontrés Béa et JL alors qu'ils descendaient en Espagne et Guy et moi on rentrait.

Guy ne pu s'empêcher d'aller un faire un petit tour ...


 montée vers le château

Guy ne se souvenait pas que ça grimpait autant, on a du vieillir depuis.

Vous me direz encore de veille pierre, encore un village médiéval ! mais c'est fini pour ce voyage, promis !

Demain avant-dernière étape ... la maison s'approche !

2
mars

Ce matin nous quittons Séverac la Château, après d'une très bonne nuit, calme, en compagnie de 3 autres camping-cars.

vue du château et de la ville 

Le ciel est couvert mais le soleil se montrera timidement. Après le viaduc de Garabit, le Cantal et les volcans d'Auvergne ...

Nous arrêtons à Paray le Monial qui est à peu près de la moitié du parcours. Petite visite avec Guy pour se dégourdir les jambes et voir les maisons médiévales (encore !!)

la basilique 
tour st-nicolas

Nous avons été les premiers a inaugurer la nouvelle aire, devant le conseil municipale, stationnement et vidange gratuit, eau et électricité payant.