Carnet de voyage

Autour du monde - Entre Asie et Océanie

18 étapes
14 commentaires
1 abonné
Dernière étape postée il y a 9 jours
La suite du tour du monde (https://www.myatlas.com/bringmethereben/voyage-autour-du-monde-part-1) et de mes débuts en Chine! (https://www.myatlas.com/bringmethereben/les-debuts-en-asie-la-chine)
Septembre 2017
52 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
sept

Hello Sir !

Ahah, c’est ce que j’ai entendu tout le long de mon séjour. Les philippins sont des gens très polies et ils font très attention à ça. Mais bon où sont mes manières… Bonjour ou bonsoir à toutes et à tous. Me voilà aux Philippines pour retrouver Frédéric, un ami de France qui vivait à Ceibu (une île des Philippines) et qui passe 10 jours à Manille avant de rentrer en France.

Dans mon avion pour Manille, j’ai eu le plaisir de me voir offrir une carte SIM chargée avec 300Mo de data ce qui extrêmement pratique ! Beaucoup de pays devraient faire ça 😊 car pouvoir être connecté partout est très important et surtout aux Philippines car il y a peu voir pas du tout de réseau Wi-Fi gratuit dans les rues. Mon 2ème grand ami aux Philippines fut Uber. Pour presque tout mes déplacements, j’ai pris un Uber pour me faciliter la tâche car, tout comme en France, ça reste moins cher qu’un taxi normal (navré messieurs des taxis).

On a choisit le même hôtel, le RED PLANET MAKATI. Un très bon hôtel avec un super service. L’hôtel se trouve dans le quartier de Makati, qui est le nouveau quartier d’affaire de Manille. De grandes tours sont en construction entourant des maisons et une population très pauvre.

Dans mon Uber pour l’hôtel, j’ai découvert le problème majeur de Manille : son trafic. De 6h30 à 22h, la ville est sujette à un trafic élevé et continu sur la plupart de ses routes en semaine comme le week end donc prenez votre mal en patience et si vous voulez bouger assez loin, partez tôt.

Attention il ne faut pas négliger les transports locaux pour autant dont le fameux jeepney !

Ce véhicule avec un moteur japonais à une carrosserie faite aux Philippines sert de bus pour les philippins et comme vous pouvez le voir, ils sont tous customisé par leur propriétaire ce qui donne un panaché de véhicule très beaux ! Le problème c’est qu’il est alors difficile de savoir quels sont les arrêts car ce n’est pas facilement visible et chacun a à peu près sa propre route et les gens peuvent descendre et monter en cours de route. Mais il faut au moins le prendre une fois pour la découverte.

L’autre véhicule très utilisé est le tricycle, un side-car qui permet de se déplacer facilement dans les villes qui sont assez submergés par le trafic ou les petits villages qui n’ont pas de jeepney. Cependant sachez que ce transport bien que réglementé, vu que les conducteurs doivent avoir une licence, va faire appel à vos talents de négociateur pour le prix de la course.

Enfin pour bouger entre les différentes villes, un réseau important de car couvre très bien l’île de Luzon, l’île principale des Philippines.

Une fois arrivé à l’hôtel, j’ai dû attendre un peu pour accéder à ma chambre car je suis arrivé trop tôt et j’ai pu profiter pour prendre un petit déjeuner au bar/restaurant de l’hôtel. J’ai dû alors faire face à un autre problème aux Philippines, le coût de la vie pour un touriste n’est pas le même que pour un local et on essayera toujours, je dis bien toujours, de vous faire payer plus cher. Même dans des restaurants ou des magasins officiels en ‘oubliant’ de vous rendre la monnaie exacte. On peut même voir dans les réseaux de mini marché (7Eleven, MINI STOP…) des messages certifiant qu’on vous rendra toujours la monnaie exacte et que vous pouvez donc leur faire confiance.

Ma chambre était superbe et très confortable. J’ai pu attendre Fred le reste de la journée en travaillant sur mes photos.

Le soir Fred m’a rejoint et nous sommes partis manger au restaurant de l’hôtel puis on est sortis le soir pour chercher un bar pour boire un verre. En cherchant rapidement, nous sommes entrés sans nous en rendre compte dans un bikini bar. Les bikinis bar sont des bars avec des hôtesses en petites tenues qui sont là pour discuter avec vous et vous inciter à consommer en leur payant un verre voir plus. C’était ma première fois dans ce genre d’endroit et Fred pourra le confirmer j’étais assez timide et tendu ahah. De plus le quartier est remplie de jeune fille qui vous propose des ‘massages’. On a juste pris un verre puis on est rentré mais j’ai pu voir plein de vieux monsieur au bras de jeune fille philippina. Comprenez bien que la prostitution n’est pas légale aux Philippines mais le secteur est quand même très bien développé et c’est quelque chose que j’ai vu tout au long de mon séjour. Il est vrai que la pauvreté très visible partout aide à comprendre ce qui motive ces filles mais le débat sur la prostitution est un sujet sensible surtout dans les pays avec une grande pauvreté.

Le lendemain on a prévu de visiter la ville. A Manille, il n’y a pas grand-chose à voir, un parc, la promenade le long de la côte, des statues et ce qu’on appel intramuros.

Dans l’histoire des Philippines, les îles furent d’abord colonisé par les Espagnols au 16ème siècle et c’est d’ailleurs au roi Philippe 2 d’Espagne que l’on doit le nom des îles, les Philippines. Après une première révolution contre les espagnols réussit, ce fut les américains qui ont investit l’île au 20ème siècle après l’avoir repris aux japonais. Du coup, aujourd’hui, le tagalog, la langue des Philippines est un mélange d’espagnol, de patois local et d’anglais et bien sûr la population parle un très bon anglais car beaucoup de choses sont en anglais là bas. Intramurros qui veut donc dire ‘à l’intérieur des murs’ en espagnol est ce qui reste du quartier colonial des espagnols. Les bâtiments sont bien conservés et le quartier est l’un des plus riches de la ville.

Vendredi donc, on a fait la visite avec Antonio, un conducteur de tricycle qui nous a guidé Fred et moi dans les rues et nous a montrés et appris des choses sur Intramurros et son histoire.

Le soir, on est rentré à l’hôtel et on a mangé au restaurant et j’ai fait la rencontre de l’ami de Fred, Gauthier, un super gars, qui vit aux Philippines et qui est guide pour une agence de tourisme. Ce soir là, un groupe venez faire de la musique live et j’ai découvert qu’ils faisaient une soirée open mic. J’en ai donc profité pour chanter un peu ahah. Puis on a continué la soirée en boite de nuit. Je ne vais pas vous mentir mon séjour aux Philippines à plus était festif que découverte. On a fini la boite de nuit vers 9h du matin…. Oui oui 9h du matin ahah, on peut faire la fête jusqu’à cette heure là à Manille 😝.

Vu que je ne voulais pas que mon séjour soit seulement remplit de soirée en boite de nuit, on a cherché ce qu’on pouvait visiter de plus que la ville. Les attractions importantes à visiter autour de Manille sont l’île de Corregidor et le volcan Taal. Je me suis donc donné pour objectif de faire ces 2 choses.

Je voulais aussi faire de la plongée mais je ne savais pas trop comment me débrouiller. Gauthier n’a pas pu me conseiller mais j’ai trouvé sur un tchat, Hélène, une locale qui voulait faire de la plongée mais pas seule. Elle avait une amie qui était instructeur et qui pouvait encadrer notre plongée. Cependant Hélène n’était disponible que le lendemain (dimanche) et il fallait partir à 5h du matin pour éviter les embouteillages. Ni une ni deux, j’ai accepté d’aller plonger avec elle et son amie. Ce fut une merveilleuse décision. Hélène m’a rejoint à 6h et on a pris un bus pour Batangas, une ville au sud de Luzon, l’île principale des Philippines. Elle m’a montré comment voyager à l’intérieur du pays avec les bus, les jeepney et les tricycles. C’est vraiment pratique et agréable de voyager avec un local. En partant à 6h on a pu éviter les embouteillages et après un bus, un jeepney, un tricycle et un peu de marche, nous sommes arrivés à 9h au spot de plongée. Vraiment magnifique, un endroit paisible près de Bagalangit.

Cet endroit est une réserve naturel. L’eau est limpide et la faune et la flore bien protégés. On a plongé 2 fois à 10h puis 13h. C’était fantastique, je me sentais comme un poisson dans l’eau, pour la 1ère fois j’étais vraiment confiant dans mes capacités de plongeur. Hélène a eu un peu plus de mal mais elle est novice comme moi.

Après avoir bien mangé et profité des hamacs, on a reprit notre route pour rentrer à Manille, une looooongue route de retour pleine d’embouteillages ahah.

Par la suite, la plupart de mes jours ce sont résumés à dormir, me balader dans la ville, manger, boire et faire la fête.

J'ai quand même fait quelques petites escapades dans Manille pour voir la ville et les différents endroits sympa à visiter.

Et surtout le couché de soleil qui est magnifique!

Alors qu’on arrivait à mes derniers jours sur place, je n’avais encore fait ni Corregidor, ni Taal. En plus j’avais attrapé froid à cause des changements de température entre un extérieur à 30°C et un intérieur à 19°C… Un matin, nous sommes allés avec Fred au ferry pour Corregidor et, comme par hasard, ce jour là, le bateau était en maintenance…. C’est vraiment dommage car j’étais passé au ferry quelques jours plus tôt et personne ne m’avais prévenu de ce soucis…. Et donc Corregidor tombe à l’eau. Je ne voulais pas partir sans un peu d’aventure alors j’ai demandé à Hélène comment me rendre à Taal. Elle m’a super bien conseillé et un matin, je me suis levé à 5h et je suis parti en bus pour la ville de Tagaytay, la ville du volcan Taal. Le volcan Taal se trouve au centre du plus grand lac de Luzon, la plus grande île des Philippines. Pour s’y rendre il faut aller en bus à Tagaytay puis prendre un jeepney jusqu’à la ville de Talisay puis prendre un bateau pour le volcan. En arrivant à Tagaytay on a déjà une superbe vue sur le lac et le volcan !

En cherchant un peu j’ai trouvé un chemin de trek pour aller de Tagaytay à Talisay à pied et j’en ai profité pour faire une petite rando de 3h dans la jungle entre les 2 villes.

Une fois a Talisay, j’étais complètement crevé ahah. C’était que de la descente mais c’était quand même bien physique et j’ai faillit mourir 2/3 fois car le chemin était tortueux et très mince. Par contre j’ai bien surpris les locaux en sortant de nulle part dans leur village car la plupart des touristes arrivent par la côte en jeepney ahah.

Ensuite les choses sont devenues plus simple. Le bateau peut emporter jusqu’à 7 personnes et coûte 2000 pesos (33€) l’aller/retour. Pour 7 personnes ça fait un faible coût mais pour moi tout seul c’est très cher. J’ai réussit à négocier l’aller/retour à 1500 pesos mais ce qu’on ne vous dit pas c’est qu’il faut payer 100 pesos pour entrer sur le volcan et 50 pesos pour garer le bateau qui vous attend… Ce genre de petits coûts auxiliaires apparaît assez souvent et m’énerve un peu sachant que j’ai passé du temps à négocier et que je ne roule pas sur l’or ahah. Quoi qu’il en soit les gens avec qui j’ai pris le bateau ont été très gentils et m’ont donnés pas mal d’infos sur le volcan.

Il faut 45 min pour monter le volcan et après une montée un peu éprouvante dû à ma fatigue de mon précédent trek, la chaleur, la maladie et la déshydratation grandissante, j’ai pu atteindre le sommet et profiter de la superbe vue sur le cratère du volcan, le lac du cratère, l’île du volcan, le lac qui entoure l’île et les montagnes qui entourent le lac 😊.

Je me suis reposé, j’ai rencontré un coréen au sommet du volcan et puis je suis redescendu pour reprendre mon bateau pour Talisay. De Talisay, j’ai refusé plusieurs tricycles et j’ai voulu voyager comme un local et prendre un jeepney jusqu’à Tagaytay et lorsque j’en ai trouvé un il n’y avait personne dedans…. Le souci c’est que les jeepney ne bougent pas s’il n’y a pas assez de gens dedans. J’ai donc du négocier pour faire partir le jeepney et j’ai dû payer 300 pesos au lieu de 50 en temps normal…. Après j’étais tout seul dans le jeepney ce qui est assez classe ahah. On a discuté un peu avec le conducteur ahah me parlant des belles femmes qu’on trouve aux Philippines, si j’étais encore marié toussa toussa ahah. Il m’a déposé près de l’arrêt de bus et j’ai pu repartir pour Manille. Une fois rentré j’étais super fatigué mais on était vendredi et comme la semaine précédente, le groupe venait faire la soirée open mic ahah. Cette fois je me suis filmé 😉. J’ai réussit à tenir jusqu’à 1h puis je suis parti m’effondrer sur mon lit.

Le lendemain soir nous devions faire une grosse soirée avec Fred pour fêter son départ. Nous sommes allés à BGC, le quartier hype et chic de Manille pour faire la fête et c’est en effet un autre monde.

La soirée à été super et on a finit à 7h du matin ahah.

Attention aux oreilles pour les vidéos!!! 

J’ai pu dormir le reste de la journée mais la maladie est déjà bien ancrée en moi et je n’étais vraiment pas frais. Je prenais l’avion le lendemain pour Séoul et je me suis renseigné pour aller chez le médecin. Après une dernière lessive et un bon repas, je suis parti faire un dernier tour sur la côte et voir le couché de soleil puis je suis rentré dormir tôt.

Et me voilà le lendemain à l’aéroport, prêt à partir pour la Corée du Sud complètement malade ☹.

Ce séjour à Manille m’a fait beaucoup de bien, j’ai pu faire la fête, me reposer, profiter d’un pays où je peux parler en anglais avec tout le monde. Je remercie Fred et Gauthier pour ce super séjour où on s’est bien éclaté et puisque Fred pense retourner s’installer aux Philippines, je leur dit à bientôt aux Philippines pour visiter d’autres îles cette fois 😊. Quand à vous chers lecteurs, je vous souhaite une bonne journée/soirée/nuit et je vous dis à bientôt en Corée du Sud 😉. Et pour savoir par où je suis passé et où je suis allé voilà la carte!

12
sept
12
sept
Publié le 1er novembre 2017

안녕하세요 (a prononcer niyaséo)

Bonjour et bienvenu à Séoul capitale de la Corée du Sud ! Après une arrivée tardive j’ai pu me reposer à mon auberge Dustin Guesthouse dans le quartier de Hongdae. J’ai fait la connaissance de Sabrina, qui gère la guesthouse de Dustin, allez savoir où il est mais apparemment il est en vacances. Je passe d’une grande chambre tout seul à une toute petite chambre pour 4 mais c’est pas grave, j’ai besoin de me reposer et de prendre du temps pour moi, le problème c’est qu’en arrivant j’ai obtenu à l’aéroport un petit livret qui explique tout ce qu’il y a à voir à Séoul et bah…. Il y a plein de choses, trop de choses ! J’ai classé par couleur les différents secteurs que je devais visiter et ça ressemble à ça :

Bien sûr le secteur en rose c’est Gagnam et je vous promet de prendre une photo en mode gagnam style à Gagnam parce que sinon à quoi bon aller dans le quartier de Gagnam 😝.

Après cette journée de planification et de travail sur mes articles car évidemment quand je ne visite pas, j’écris ce que j’ai visité, je suis sorti manger, rien de bien fabuleux pour l’instant.

J’ai donc prévu de commencer mes visites par le vieux palais Deoksungung et Séoul Plaza !

Séoul Plaza est la place devant l’hôtel de ville, un bâtiment à l’image de Séoul, un mix entre vieille architecture et bâtiment moderne en verre. J’appelle Deoksugung le vieux palais car il y en a un autre dans un autre quartier de la ville qui est le palais Gyeongbokgung, plus récent et beaucoup plus grand. Ce qui m’a attiré au Deoksungung c’est la cérémonie de changement de garde tous les matins à 11h. Pour être honnete, les architectures des temples et des chateaux en Chine, en Corée et au Japon sont assez similaire mais en Corée, les soldats sont super colorés ! J’adore !

Après le palais je suis partis pour la cathédrale Myeongdong, c’est assez impressionnant de voir le nombre d’églises et de catholiques ici mais c’est un peu une obsession. On trouve des relations à Dieu et à la religion partout, dans les pubs, dans les discours des gens. On trouve aussi des pubs pour des scanners médicaux ahahah 😝.

Après la cathédrale, je suis allée à la Séoul Tower qui se trouve en haut du mont Namsan. Une fois en haut après une bonne grimpette j’ai pu profiter d’un spectacle culturel et m’essayer à la lance de combat coréenne. Autour de la tour il y a plein d’endroits pour mettre des cadenas de l’amour.

Je suis monté au sommet de la tour et j’ai pu profiter du couché de soleil sur la ville.

Comme tous les soirs, j’ai pris l’habitude de manger dans les stands de rue et cette nuit, je suis allée au marché de Namdaenum et je suis tombé sur une super dame qui m’a fait essayer plein de bonnes choses ! Elle était super cette dame !

Le lendemain c’était parti pour un autre coin de la ville, la muraille de la ville ! Cette muraille a été entretenue depuis des dizaines d’années même si elle semble petite, c’est la délimitation de l’ancienne ville et on a une superbe vue de ce coin là !

Je suis aussi allé dans le parc marronnier dans le quartier des étudiants où il y a pas mal de spectacles et de représentations, il y avait un coréen qui chantait en jouant à la guitare, il y a même eu This Love de Maroon 5 et après il y a eu plein de chansons sur l’amour de Dieu etc…. Quand je disais que c’était un peu trop une obsession ahah.

La météo est au rendez vous et c’est super ! Que du beau temps et de la chaleur ! Le jour suivant, je suis parti en excursion voir Kim… Kim qui ? Kim Jong-Un bien sûr notre ami à tous 😝. On ne peut pas aller à la frontière par soi même on est obligé d’aller avec un guide car on passe dans une zone militarisée. La frontière n’est pas représentée physiquement mais ce qui l’est c’est le no man’s land entre les 2 pays. 2 km de chaque côté de la frontière réelle. Une zone de 4km infranchissable. Avec des barbelés, des miradors et un village???

En 1860, la péninsule coréenne devient un protectorat japonais. La dynastie Joseon disparait et le pays est occupé par le Japon. Lorsque la 2nd guerre mondiale éclate, de nombreux faits prouvent que les japonais ont maltraité les coréens et les coréennes. A la fin de la guerre, le Japon se voit forcer de libérer tous les territoires qu’il occupe par la force dont la péninsule coréenne. Ne pouvant laisser les américains être si proche de leur frontière, les soviétiques occupent le pays au dessus du 38ème parallèle en soutenant l’indépendantiste Kim Il-sung (grand père de Kim Jong-Un) qui prend pour capitale Pyongyang et les américains, ne pouvant laisser le communisme se répandre sur toute l’Asie occupent le sud et soutiennent la création d’un gouvernement démocratique avec pour capitale Séoul. Le 38ème parallèle devient la frontière officielle entre les 2 pays. En Juin 1950, la guerre de Corée éclate, le nord envahit le sud jusqu’à la ville de Busan puis le gouvernement du sud obtient le soutient des américains et de l’ONU puis repousse le nord jusqu’à loin au dessus du 38ème parallèle. En 1953, après des milliers de morts de chaque côté, des populations déplacés et des familles séparés, un armistice est signé et la situation redevient ce qu’elle était avant la guerre sauf que la frontière devient alors le no man’s land qu’il est aujourd’hui.

A l’issu de la guerre de Corée, la frontière à été érigé en plein sur ce village sud-coréen. Les villageois n’ont pas voulus en partir et il est occupé principalement par des fermiers et d’anciens soldats. Ce qui est amusant c’est que la Corée du nord à construit un village complètement vide juste en face de l’autre pour ‘faire pareil’. Le village sud-coréen à un poteau avec un drapeau sud-coréen et celui du nord à un poteau plus haut que celui de son voisin avec un drapeau nord-coréen.

Dans les années 80 et 90 des tunnels ont été découverts à la frontière. Construit par le nord pour envahir le sud (toujours démenti aujourd’hui), ces tunnels font aussi partis de notre excursions, on a pu marcher dans un de ces tunnels jusqu’à un mur de béton, construit par le sud à 30m de la frontière.

En 2002, des accords rapprochant le nord et le sud voit le jour et une usine Hyundai (le constructeur automobile) voit le jour en corée du nord, à la frontière, employants des citoyens du nord et du sud. Une ligne de train reliant alors les 2 capitales voit le jour et la gare internationale de Dorasan est ouverte. Cependant, en 2009, à la suite de missiles envoyés par le nord sur la frontière du sud qui font des morts côté civil provoque la fermeture totale de la frontière.

Aujourd’hui les tensions sont au plus hauts entre la Corée du Nord et les Etas-Unis et un nouveau conflit pourrait éclater. La visite s’est terminée à l’observatoire de Dorasan (la mont Dora) près de la gare d’où on peut voir la frontière, l’usine Hyundai et la ville nord-coréenne autour.

Le jour suivant, j’ai foncé pour 10h au palais Gyeongbokgung et j’ai profité de l’endroit ! c’est immense ! L’entrée est pas cher et à 10h il y avait la cérémonie de changement de garde, encore très coloré mais c’est la même cérémonie, je pensais que ce serait différent !

En tout cas, à ce palais construit par la dynastie Joseon, il y avait plein de coréens déguisés en vêtements de l’époque et on pouvait même se déguiser en garde de l’époque 😝 mais je suis arrivé en retard ☹

En tout cas la journée commençait bien et en partant du palais, 3 coréens sont venus me parler pour me proposer de venir au festival de la paix !

Quel bonne idée ! J’ai accepté surtout que tout était gratuit et pris en charge ahah mais j’en parlerai plus tard, j’ai continué ma journée et en face du palais il y avait un festival d’art publique ! On ne trouve pas ça souvent mais des artistes ce sont mis à décorer les troittoires de l’avenue et des endroits permettait aux gens de dessiner à la craie et sur des panneaux de placer des post-it avec des messages.

C’était vraiment super ! J’ai pu me faire un message caligraphié en coréen : "Le voyage nous apprend à être humble". Un beau message je trouve. J’ai marché à travers la ville après ça pour voir plein d’endroit, j’ai longé la rivière de la ville, un endroit super sympa où les gens viennent se reposer, manger, boire. Puis le temple Chongmyo et enfin le Changdeokgung palace avec le fameux jardin secret où je ne suis pas allé car il fallait encore payer à l'intérieur du château pour y accéder.

Après je suis arrivé au Bukchon Hanok Village! Un village ancien préservé à l'intérieur de la ville et qui fait une bonne attraction touristique. C'est un quartier avec des cafés et des petites boutiques très sympa pour flâner. Et vu que le village est en hauteur on a une bonne vue sur la ville.

Le soir j’ai finit au temple Jogyesa. Il faut le visiter la nuit car c’est bien plus coloré et beau. Il y avait même une session de prière mais pas le droit de filmer.

Enfin est arrivé le jour de ce fameux festival de la paix. J’ai retrouvé mes contacts coréens à une station de métro et on est partis ensemble à un point de rendez vous pour aller en bus à Suwon, au stade de la ville où on a assisté à une immense cérémonie très sympa. Ce festival est une cérémonie organisé par l’ONG HWPL dirigé par mr Lee. Ce coréen lutte depuis 2 décénies auprès d’officiels pour ratifier une loi interdisant les conflits armés. Son message est louable mais à la fin de ma journée, on m’a dit qu’il était interdit de publier photo ou vidéo de la cérémonie pour je cite : ‘ne pas répandre le mauvais message’… Honnêtement je ne vois pas comment répandre un message de paix pourrait être mal interpréter mais soit, c’est bien dommage. J’ai pas mal discuté avec mon contact coréen à ce sujet et je comprends que les gens peuvent détourner ce message pour les prendre pour des fous ou une secte mais contrôler l’information n’est pas une solution pour moi.

J’ai décidé de faire une pause dans mon séjour à Séoul pour aller dans d’autres villes car début octobre il y a la fête d’indépendance de la Corée et les prix des transports vont augmenter alors j’en profite avant 😊. Prochain arrêt : Busan !

...

Et me voilà déjà de retour POUF ! ahahahah. Vous pouvez lire les articles de Busan et Jeju avant de continuer si vous voulez suivre l’ordre chronologique sinon c’est pas grave 😊.

Après être revenu de Jeju, j’étais très fatigué mais comme par hasard, juste en rentrant, j’apprends qu’il y avait un feu d’artifice le soir même ! Tant pis pour la fatigue, je dormirai quand je serai mort 😝. J’ai déposé mes affaires, pris une bonne douche et hop je suis repartis pour aller voir le feu d’artifice ! Heureusement j’ai su où ça se passait par les autres et on s’est vite retrouvés sur place. On a pris des petits trucs à manger et une bière à la mangue très bonne. Le feu d’artifice a duré 2 heures ! C’était super long comparé à ceux chez nous. Après ils ont fait pas mal de petites pause à chaque fois on pensait que c’était la fin et hop ça repartais de plus belle. Pour rentrer on a juste suivit la MASSE de coréen qui allaient tous au métro 😝.

Le lendemain je n’ai rien fait et p****n ça fait du bien ! En même temps il faisait moche et il pleuvait donc raison de plus pour ne rien faire. J’ai travaillé mes articles mais je m’étais aussi préparer pour grimper le mont Bukhan (ou Bukhansan). J’ai aussi préparé mon arrivée au Japon !!! Prochaine étape !

Et donc le lendemain je me suis retrouvé à grimper Bukhansan ! La journée était parfaite ! Ciel bleu, plein soleil ! Le temps parfait pour profiter de la montagne et de la vue qu’elle offre ! Et quel vue !

Une fois au sommet j’ai bien profité de la vue puis je suis redescendu par un autre chemin pour rentrer. La montée était assez sportive et la descente tout autant.

En rentrant encore très fatigué, je me suis rendu compte que je n’avais pas fait un truc primordial ! GANGNAM STYLE ! Le quartier luxueux de Gangnam ne m’avais pas encore accueillit pour que je puisse y faire ma meilleure performance de danse façon gangnam style 😝. Le lendemain était mon dernier jour de visite à Séoul alors je ne pouvais pas rater ça !

Je suis d’abord parti au parc de la coupe du monde puis à la porte de la paix qui sert de mémorial des jeux olympiques de Séoul en 1988. Chaque pays participant à laissé une roche de son pays et en 1988 l’Allemagne était encore divisée et l'URSS existait encore. On a du mal à croire et pourtant c’était il n’y a pas si longtemps. Le parc derrière la porte est très sympa mais il commençait à faire froid et moi qui pensais être encore en été je me trimbalais en t-shirt 😝.

Je suis donc parti à Gangnam faire un peu de shopping et ma danse favorite puis j’ai fini ma journée avec le Bampo bridge qui fait un spectacle d’eau et lumière tous les jours. C’est très chouette et ça se passe sur tout le pont 😊.

Voilà c’était le dernier jour. Avant de partir à l'aéroport j'ai fais une dernière chose... Ahah oui je suis increvable. Il y a près de l'auberge un petit café qui s'appelle le suricate café car on peut y jouer avec des suricates! et des kangourous! et des renards! et des ratons laveurs! C'était super mignon!!!

Mais bon, il est temps de se préparer au retour… en France ! Je vais passer 10 jours à Paris puis repartir pour Séoul, foncer à Busan et prendre le ferry pour Fukuoka au JAPON ! Les aventures sont loin d’être finies alors à bientôt 😉.

20
sept

안녕하세요 (a prononcer niyaséo)

Bienvenu à Busan et ça se prononce Pusan. Cette ville qui était le dernier rempart de la Corée du sud dans la guerre de Corée est superbe ! Une ville côtière entourée de montagnes avec de belles plages 😊. Beaucoup de gens disent que Busan est bien mieux que Séoul et bien je me range de leur côté ahah et j'espère que vous irez vérifier vous même quand vous irez en Corée 😉.

Je suis allée là bas en bus car c’est pas cher et pas si long que ça. 6 heures de route, même pour aller à Strasbourg, mon premier stop, ça m’a prit 8 heures de route et j’étais bien amusé quand Sabrine de l’auberge à Séoul m’a dit que c’était long ahah mais je crois qu’après avoir séjourné en Russie et en Chine, on relativise beaucoup sur le temps passé dans les transports.

Tout comme à Séoul, j’ai pris le guide de visite de la ville et là encore plein de choses à voir 😊. Pour voir ce que ça donnait j'ai réitéré mon coloriage des choses que j'ai faite jour par jour et voilà le résultat 😉

J'étais arrivé le soir tard et je ne savais pas trop quoi faire si ce n'était sortir chercher à manger. Sur mon chemin, j'ai vu que je n'étais pas loin du parc du peuple. J'y suis donc aller pour faire un petit tour et c'était très sympa! il y avait plein de gens entre amis ou en famille qui passait du bon temps ensemble. Pourtant on était en semaine et tard le soir et je me suis alors dit que c'est important de savoir passer du temps le soir en semaine car on est toujours fatigué par la journée au travail et on n'a pas vraiment envie et pourtant je pense que ce sont ça les vrais moments qui nous font décompresser.

Le lendemain, j’ai commencé mes visites par le mémorial et cimetière des nations unis. On peut trouver la bas les tombes des soldats qui ont combattus lors de la guerre de Corée. 2148 français dont 121 morts.

J’ai ensuite continué jusqu’à la côte pour visiter le parc jusqu’aux îles Oryukdo. Ce fut plus long et dure que ce que je pensais.

Il faisait beau et chaud et je ne pouvais pas plonger dans l’eau car ce n’était que ces rochers mais je me suis dit que je devais prendre un jour pour aller à la plage. Au bout du chemin il y avait une passerelle en verre pour marcher au dessus du vide. Il semblerait qu'il y ait plein de trucs comme ça en Asie. Ils aiment se faire peur avec ça 😛.

Le lendemain je suis parti voir le village culturel ! Ce village appelé le machu pichu ou le santorini de la Corée est un village fondé par les réfugiés de la guerre de Corée.

J’ai continué ensuite jusqu’au marché aux poissons Jalgachi, le plus grand marché aux poissons de la Corée. L’odeur était forte mais il y avait plein de poissons et de petits stands pour les manger ahah 😝.

Après m’être imprégné des odeurs de poisson je suis parti à la tour de Busan. Oui ici aussi il y a une tour pour avoir une vue panoramique de la ville. J’ai déjeuné en bas de la tour, je ne suis pas monté mais ça coûte 8000 won pour ceux que ça intéresse 😝. Il s’avère qu’il y avait une représentation culturelle en bas de la tour j’ai pu en profiter un peu. Il y a beaucoup de représentations culturels en Corée 😊 c’est chouette.

Ensuite je suis parti pour la côte, une autre côte cette fois ahah. D’autres paysages côtiers avec plus de bateaux ahah. Près du port d’où partent les ferry pour le Japon. Cette fois je ne suis pas allé très loin car j’étais fatigué. Je me suis même endormi près de l’eau tellement c'était paisible 😊.

Je suis repartis en prenant le bus et je me suis arrêté pour faire des courses puis je suis rentré à l’auberge en métro. En sortant du métro je suis tombé sur un groupe d’étrangers et l’un d’eux me semblait familier, un homme aux cheveux long qui marche pied nus… OUI ! C’est Conrad ! Que j’ai rencontré à Pékin il y a 2 mois ! Il s’avère qu’il est aussi dans la même auberge ! Moi qui pensais rester dans mon coin pour me reposer s’est vite envolé et je savais qu’avec Conrad on s’éclaterait bien ! J’ai fait la connaissance de presque toutes les autres personnes de l’auberge grâce à lui ahahahaha, américain, finlandais, allemand, russe, israélien, égyptien, écossais, danois… presque tous des voyageurs de longue durée comme moi. C’est incroyable, c’est la première fois que je rencontre autant de voyageur de longue durée (6 mois, 1 an, plus…) et je me sens moins spécial tout d’un coup ahah. J’ai découvert qu’on pouvait travailler pour l’auberge en échange du logis et couvert. C’est génial ! Un canadien, un russe et un égyptien font ça et ils ne semblent pas beaucoup travailler car on est sortis ensemble dans un bar 2 soirs de suites ahahaah. Ils nous ont amenés dans ce bar (Thursday party qui veut dire soirée du jeudi). Au début je ne comprenais pas, il voulait qu’on aille en ‘Thursday party’ mais on était samedi ahahahhaah. C’est quand je suis arrivé devant que j’ai compris que c’était le nom du bar 😝.

Quoi qu’il en soit on a passé 2 super soirées de folie a faire du beer pong et la fête avec les coréens ahah et minent de rien ils savent s’amuser 😝.

Le dernier jour je suis partis jusqu’à la plage de Haeundae qui est très sympa ! En longeant la côte encore j’ai pu prendre de bonnes photos.

Le soir j’ai pu voir le pont Gwangan s’illuminer et voir le cinéma de Busan qui est connu pour avoir le record du plus grand toit d’écran.

Le lendemain j’étais super fatigué car on avait fait la fête jusqu’à je ne sais plus quel heure ahah mais je n’avais pas beaucoup dormi et je devais aller à l’aéroport pour partir sur l’île de Jeju pour aller plongé ! Apparemment c’est moins cher et plus rapide de prendre l’avion pour Jeju et à 20€ le billet d’avion pour 50 min de vol, je confirme c’est rapide et pas cher ahah. Alors c’est parti pour Jeju 😉.

Petit rajout sur cet article car je suis revenu pour prendre le ferry pour Fukuoka au Japon! J'ai passé une soirée tranquille où j'ai revu Raul, un canadien qui bossait à l'auberge. Il va partir au Japon lui aussi et on se verra sûrement là bas 😉. Pour le ferry, j'étais plutôt inquiet lorsqu'à l'embarcadère on m'a demandé si j'avais une preuve que je quitte le Japon et lorsque j'ai dit non on m'a fait signé un papier pour dire que c'est moi qui prenait en charge le coût de mon retour. C'est vrai que j'avais vu de tout sur internet concernant le fait d'avoir une preuve de sortie de territoire mais je ne m'inquiète pas. C'est la 4ème fois que je vais au Japon et j'ai confiance en l'âme du Japon ! 😛 Vous découvrirez bien vite dans la suite si tout s'est bien passé. Pour l'instant je suis dans le ferry et très fatigué alors à plus tard 😉.

25
sept

안녕하세요 (a prononcer niyaséo)

Bienvenu sur l’île de Jeju ! Une île au sud de la Corée. Cette île créée par le volcan Hallasan il y a plusieurs millions d’années est un super coin. Lorsque j’étais à Irkoutsk en Russie pour plonger au lac Baïkal j’ai rencontré une coréenne qui faisait de la plongée et qui m’a conseillée de venir plonger sur l’île de Jeju. Je vous avoue qu’avant ça je n’avais jamais entendu parlé de l’île de Jeju. En préparant mon séjour de plongée sur Jeju donc, j’ai compris que je devais aller à Seogwipo, c’est une ville au sud de l’île sachant que Jeju city est au nord. On parcourt rapidement l’île de haut en bas. Il a fallut 2 heures de bus pour m’amener de l’aéroport à Seogwipo. Je me suis installé à mon auberge, Jeju Hiking Inn, que je recommande chaudement. Je ne sais pas comment est Jeju city mais Sepgwipo est une superbe petite ville côtière avec son port de pêcheur, ces 3 îles autours et ses chutes d’eau. En parcourant la ville, on voit qu’elle fait de gros efforts pour attirer de plus en plus de touristes et honnêtement, venir hors saison c’est génial. En septembre, il fait encore beau et chaud, on peut profiter de la ville, des restaurants, des bars, des karaokés. Je ne suis resté que 4 jours à Seogwipo et pendant 2 jours je n’ai strictement rien fait… Du moins j’ai avancé sur mes articles pour lesquels je suis toujours autant en retard 😊. Je plongeais le 4ème jour et le 3ème je ne savais pas trop quoi faire. L’autre attraction phare de l’île c’est le mont Hallasan qui est au centre de l’île. Une immense réserve naturelle a été établit tout autour et le montée du volcan n’est pas difficile bien que parsemer de roches volcaniques.

Attention à vous car pour atteindre le sommet du volcan, il faut atteindre le refuge qui se trouve à 80% de la montée avant une certaines heure qui varie selon la saison. Pour moi c’était 12h30 et il faut redescendre du sommet avant 14h…. C’est complètement stupide mais que voulez vous… leur excuse est qu’ils ne veulent pas que quelqu’un soit encore sur la montagne à la nuit tombée. Et moi qui voulais juste jeter un coup d’œil au sommet je me suis fait refouler en arrivant à 12h45… J’étais dégoûté mais bon, les règles, même stupides sont des règles quand même et les asiatiques ne sont pas du genre à les contourner… J’ai donc profité de ce petit souci pour redescendre rapidement à Seogwipo et visiter la côte. J’ai trouvé une chute d’eau super chouette ! Je suis même tombé sur une maison au milieu de la mer o_O.

Puis j’ai continué à longer la côte. Un peu plus loin il y a une autre chute d’eau mais il faut payer pour y accéder, c’est 1000 won donc ce n’est pas excessif mais bon, il y en a une plus petite un peu plus loin et gratuite 😝.

En continuant ma marche j’ai vite remarqué que des festivités se préparaient et en effet avec l’approche de la fête nationale d’indépendance de la Corée du Sud, beaucoup de villes organisent leurs propres festivités locales. J'ai fini ma visite avec un beau couché de soleil non loin de l'auberge.

J'ai fini la soirée au marché de la ville pour acheter des petites chocolats comme souvenirs et de quoi manger des spécialités locales 😀

Le lendemain c’était mon dernier jour et le plus fun pour tout vous dire. Déjà le matin c’était partie pour aller plonger sur l’île Moonsae, pas loin de la ville. On a fait 2 plongés avec l’agence BIG BLUE 33. Une super agence tenue par Ralph, un allemand qui vit à Seogwipo. C’était un super moment et j’ai plongé avec Alice et Bryan, d’Irlande et Michelle d’Australie.

On a sympathisé et après notre plongée, on est partie au festival ensemble pour manger car la plongée ça creuse 😊.

On est quand même rentré à l’auberge pour se laver et se changer. Michelle est dans la même auberge que moi et en allant retrouver Alice et Bryan, elle a invitée une nouvelle arrivée dans sa chambre, Olivia. J’avais déjà rencontré Olivia à Séoul lors du peace festival ahah. La Corée est décidément un endroit de rencontre. On a aussi sympathisé avec d’autres gens de l’auberge et on est partis tous ensemble manger 😊. Après ça on est retourné au festival pour boire un peu de Soju. Le Soju c’est une sorte de vodka allégée et certaines ont des goûts pamplemousse, raison ou grenade. C’est quand même 15% d’alcool et quand vous vous enfiler une petite bouteille de 500ml, bah ça ne fait pas effet tout de suite mais vous sentez que vous avez pris un coup quand même ahah 😝. Les festivités ce sont malheureusement arrêté à 22h et comme pour nous la soirée ne faisait que commencer, on est partis au karaoké ! OUF ! J’avais tellement peur de ne pas aller au karaoké en Corée du Sud ! C’est le pays du karaoké ! Alors c’est vrai que le Japon est à l’origine du karaoké mais la Corée du Sud est le pays qui a propagé le karaoké partout dans le monde et jusqu’en Mongolie ahah!

Après ce super karaoké, je suis partis dormir car déjà le lendemain il fallait reprendre l’avion direction Séoul ! Repartir pour Séoul pour rentrer en France comme vous le savez déjà ahah. Je sais ça s'embrouille dans votre tête car cet article arrive après celui de Busan mais je suis bien partit de Busan pour aller au Japon alors à bientôt au Japon 😉. Je vous met encore les endroits visités 😉

18
oct

こんにちは日本 (a prononcer konnichiwa nippon)

Bienvenu à vous au Japon ! Et bienvenu à moi pour la 4ème fois 😝

Oui j’aime le Japon, pour tout vous dire, avant d’avoir l’idée de partir autour du monde je voulais partir pendant 1 an au Japon pour apprendre le japonais et éventuellement m’y installer mais bon avec seulement 10 jours de vacances par an c’est pas possible pour un français 😝.

J’ai donc enfin pris le ferry entre la Corée et le Japon ! Et bah c’était sympa ! La mer remuait un peu mais je n’ai pas vu le temps passé et j’ai eu un peu peur car avant de partir j’ai dû signer un papier disant que je prends en charge les dépenses pour me ramener en Corée si la douane m’empêche de rentrer et bah ça s’est super bien passé à la douane japonaise 😊. Et me voilà à Fukuoka !

Bizarrement je me suis presque tout de suite senti chez moi ahahahaah. J’ai marché jusqu’à l’auberge, et j’ai déposé mon sac. Je ne pouvais pas tout de suite accéder à ma chambre alors je suis allé me balader et trouver un truc à manger ! Evidemment lorsque j’ai vu que je pouvais manger un curry pas loin de l’auberge, je n’ai pas hésité ! UN CURRY QUOI ! Et c’était très bon 😊

Après je suis rentré à l’auberge récupérer mon lit car j’étais extrêmement fatigué, entre le décalage horaire de mon passage en France et le fait de me lever à 6h pour prendre le ferry j’étais mort ☹. J’ai quand même pris le temps de découvrir l’auberge Kia Ora qui est très sympa et bien placé 😊 Ils mettent même le planning des événements de la ville et HEUREUSEMENT ! Car c’est comme ça que j’ai découvert que l’oktoberfest de Fukuoka démarrait dans 2 jours ! Le 20 octobre ! Je voulais absolument faire ça !

Je suis quand même sorti le soir pour visiter et chercher à manger 😊. Et je suis allé à CANAL CITY, c’est un centre commerciale très sympa avec une attraction d’eau ! J’ai pu me balader en ville un peu, dégusté des bonnes choses dont des TAKOYAKIS ! Ma nourriture japonaise favorite ! C’est originaire d’Osaka et je compte bien ne manger que ça quand j’y serai 😝.

Le lendemain, j’ai commencé ma journée à … midi ahah. J’étais très fatigué même si j’avais plein de choses à voir. Je suis partit d’abord chercher mon billet de train pour Kumamoto, ma prochaine destination et avec le JR Pass c’est un jeu d’enfant. Ensuite je suis partit marcher dans la ville, enchaîner les temples, les parcs dans différents quartiers de la ville.

Sur le chemin j'ai croisé un groupe de coréen en voyage scolaire et il avaient pour mission de trouver des étrangers ahah

Puis je suis arrivé aux ruines de l’ancien château de la ville, il n’y avait rien a voir mais le site en hauteur offre une bonne vue sur la ville.

J’ai croisé plusieurs fois un vieux monsieur japonais et je l’ai retrouvé au sommet. On a échangé quelques mots, il m’a dit que le couché de soleil était super ici mais qu’aujourd’hui c’était trop nuageux pour le voir. Avant de se quitter il m’a offert un petit ‘omamori’ (porte bonheur) qu’il a fait lui-même et m’a souhaité bon voyage 😊.

J’adore le Japon, les gens sont gentils, courtois, aimable, polis…. Ah~~~ c’est chouette le Japon quand on est un touriste. Oui je précise bien quand on est un touriste car la vie ici n’est pas facile, le meilleure exemple est cet article récent sur une japonaise de 30 ans qui est morte de surmenage à cause d’un trop grand nombre d’heure supplémentaire qu’elle faisait. La culture du travail ici est horrible, en gros le travail c’est votre vie point. Malgré l’hypersexualité qu’on peut trouver partout, les japonais ne font pas l’amour et le taux de natalité est inférieur à la mortalité depuis 2 ans. Enfin voilà les problèmes majeurs du Japon mais en tant que touriste c’est un paradis 😊. En me reposant au sommet de ces ruines j’ai aussi fait la rencontre de Dan, un anglais en visite pour la 1ère fois au Japon et mon expérience du pays l’a beaucoup aidé. Il s’avère qu’il était dans le même dortoire que moi à l’auberge et c’est juste qu’on s’est raté. On a convenu de se retrouvé le soir et on a chacun repris notre route. Je suis donc partit pour le lac non loin des ruines, là d’où venait Dan.

Le coin du lac est super ! Très calme, très jolis, des lumières sur les arbres rendent le parc très coloré. Ensuite, j’avais sur mon plan un endroit indiqué pour donner une bonne vue de la ville et spécialement de nuit. Je suis donc partit en quête de cette endroit qui semblait être un parc non loin. Le souci c’est qu’une fois arrivé dans ce parc, il n’y avait plus de lumière, les corbeaux hurlaient et tout était noir sauf de rares endroits isolés avec des lampadaires ! J’avoue que c’était parfait pour l’ambiance d’Halloween qui arrive à grand pas. Après avoir vérifié sur Google Map, il s’avère que je n’était PAS au bon endroit mais que le point de vue n’était pas loin. J’ai donc fini par l’atteindre et en effet la vue est très sympa de nuit.

J’ai alors repris mon chemin pour le centre quand j’ai reçu un message de Dan qui était dans un bar où on faisait de la bière artisanale. Je l’ai rejoins dans ce bar mais comme j’avais faim, je voulais essayer les stands de nourriture qui se trouvaient non loin.

Après un bon repas là bas tout les 2, on a pris tranquillement le chemin de l’auberge et je suis gentillement partit me coucher… tard. Le lendemain je voulais visiter toute la journée et j’ai dû me lever tôt mais j’ai réussit ! Je suis repartit avec Dan et mon autre ami Raul, un Canadien que j’ai rencontré à Busan (en Corée du Sud) et qui était en voyage au Japon avant de rentrer nous a rejoint ! A nous 3, on est alors partit pour le marché aux poissons !

Après avoir admiré le port et les poissons, on a profité d’un restaurant de sushis dans le bâtiment pour manger des sushis avec des poissons de la pêche local et de saison !

Après ce bon repas, j’avais vu sur ma carte qu’un autre truc à faire à Fukuoka c’est parier sur les courses de bâteaux ! Ca se trouve non loin du marché aux poissons et une fois arrivé sur place on a vu plein de japonais parier sur des courses mais on entendait pas le bruit des moteurs… Un japonais qui nous voyait traîner là et dont la sœur vit aux Etats-Unis, nous a baragouiner en anglais que les courses se déroule un peu partout dans le pays, dans d’autres préfécture et que les courses à Fukuoka ne reprenne que dans 3 jours…. J’étais un peu triste de ne pas pouvoir y assister mais en échange on a eu tout un cours sur l’art de lire les grilles des stats des pilote des bateaux et comment parier 😝 On est prêt pour les prochaines courses 😉.

Ensuite Dan est partit pour l’oktoberfest en reconnaissance et Raul et moi sommes partis pour la Fukuoka tower ! Et c’était super génial ! La tour se trouve devant une jetée et c’est la plus grande tour avec vue sur la mer d’Asie, c’est pas moi qui le dit, c’est le prospectus ahahahah.

Mais la jetée est superbe, la tour est superbe et au sommet il y avait plein de déguisements pour Halloween et j’ai été le temps d’un court instant… BATMAN ! 😝.

Après avoir bien profiter de la tour, on est partit rejoindre Dan à l’oktoberfest et on est arrivé pour la cérémonie d’ouverture et c’était juste TOP !

Un groupe de japonais qui faisait des chansons bavaroises et chantait en allemand c’était incroyable ! La bière était super cher donc on en a partagé une et des japonais à côté de nous nous ont offert des chips ! On a chanté, on a bu, on a dansé un peu ! C’était super génial ! J’adore le Japon ahahahahahah. Malheureusement la fête ne pouvait pas continuer car j’avais mon Shinkansen (équivalent du TGV au Japon) qui m’attendais pour partir à Kumamoto. J’ai passé un super moment avec Dan et Raul et j’espère les revoir un de ses 4 😉. En attendant me voilà dans le train seulement pour 50 min alors on fonce !

Sinon voilà ce que j'ai fait à Fukuoka:

Bonne matinée/journée/soirée où que vous soyez 😊.

22
oct

こんにちは日本 (a prononcer konnichiwa nippon)

Salut tout le monde et bienvenu à Kumamoto la ville de Kumamon !!! Cet ours noir est l’embleme de la ville de Kumamoto mais il est aussi très connu un peu partout !

Une fois arrivé, j’ai été acceuillit par Kumamon ! Il est partout ici, sur les train, sur les camions, sur les bâtiments !

Puis je suis arrivé à mon auberge 3*, The GATE hotel. J’ai vraiment bien fait de prendre cet endroit car c’était juste en face de la gare, très bien placé, très propre et en plus j’avais un pyjama fournit tout les jours !!! UN PYJAMA SVP 😝 !

Le lendemain je voulais me lever tôt pour aller visiter la ville mais je me suis levé à midi 😝 ! Il faisait gris et il pleuvait mais je suis quand même partis explorer la ville, j’ai vu le château de loin depuis un bâtiment de la poste très bien placé et qui permet aux gens d’aller gratuitement au dernier étage et d’avoir un panorama sur la ville. Malheureusement suite à un séisme en 2016, le château à été fortement endommagé du coup on ne peux plus y rentrer.

J’ai aussi parcourus la plus rue commerçante couverte de l’ouest du Japon ! En effet elle est vraiment très longue ! J’en ai profité pour m’acheter un adaptateur pour les prises japonaises car un seul ce n’est pas suffisant ahah.

Ensuite je suis allé à Sakuranobaba-johaisei, c’est un petit coin à côté du château où il y a des vieilles maisons marchandes où on vend, souvenirs, nourriture et spécialités de Kumamoto. Là bas j’ai acheté a manger. il y a la spécialité de Kumamoto, des légumes qui ont des trous qui sont remplis de moutarde et recouvert d’une couche de pâte légèrement sucré qui donne un mix intéressant mais on sent surtout la moutarde 😊. Les lanternes étaient superbes je me suis amusé à toutes les prendre en photo 😀.

Je suis rentré me reposer et je me suis dit que le lendemain je me lèverais tôt… Grosse erreur, je n’ai pas réussit ahah. Je suis donc reparti visiter une partie de la ville, le parc Suizenji. C’est un parc magnifique. L’entrée est à 400 yens mais ça vaut le coup, l’entretient est superbe, le paysage magnifique, j’ai pris plein de superbes photos.

Je pensais passer au château mais il était déjà tard, j’ai passé plus de temps que prévu dans le parc alors je suis allé au temple ???? juste derrière la gare et pas loin de mon hôtel. Je suis arrivé pour le couché de soleil mais il était déjà derrière les arbres. J’ai quand même pu profiter de la vue nocturne sur Kumamoto et d’un feu d’artifice au loin mais je ne savais pas pourquoi.

Le soir j’ai repris contact avec Dan, l’anglais que j’ai croisé à Fukuoka, il m’a dit qu’il venait le lendemain soir à Kumamoto et qu’on pourrait passé la journée du 24 ensemble. J’ai aussi été contacté par Florine, que je connaissait de la France et qui vit au Japon depuis pas mal de temps. Elle rentre en France bientôt mais voyage un petit peu avant de rentrer. Elle arrivait le 24 au soir mais moi je devais partir pour Kagoshima. J’ai pris un train assez tard et j’espère que l’auberge sera toujours ouverte à mon arrivée ahah.

Quand j’étais à Fukuoka, on m’avais parlé des gorges de Takachiho comme étant un très joli endroit à visiter. Je voulais aller au volcan Aso mais puisque je voulais déjà voir un volcan à Kagoshima, j’ai changé d’idée pour Takachiho. Avec l’aide de l’hôtel j’ai pu facilement prendre le bus pour là bas mais avec un seul bus à l’aller le matin et un seul bus au retour le soir, mon temps là bas était chronométré. L’endroit est sympa et il y a 4/5 trucs à voir. Les gorges bien sûr, des temples, des danses religieuse dans un temple, une vue depuis une montage et des sources d’eau chaudes. Je n’ai pu visiter que 2 temples et les gorges mais les gorges sont l’attraction principale de la ville donc je ne regrette pas et l’endroit était vraiment super beau !

Mon conseil allez y en voiture ou prévoyez une nuit là bas.

Après cette longue journée je suis rentré complètement crevé. J’ai mangé des ramens, pris une douche et je suis tombé sur Dan dans ma chambrée ahah. On a prévu tout les 2 d’aller voir des dauphins le lendemain ! En effet, pas loin de la ville, il y a une société qui propose des excursions en mer pour voir des dauphins sauvages. Il faut prendre un bus pour aller là bas et puisque Dan n’avais qu’un jour de visite, on s’est levé tôt pour pouvoir visiter l’après midi.

On est arrivé à 9h10 pour partir à 10h pour les dauphins. Il faut arriver à l’avance car on ne peux plus acheter de ticket 20 min avant le départ et il y a 3 départ par jours (10h, 13h et 15h) mais voici le lien avec toutes les infos 😉: http://www.seacruise.jp/english/cruise/dolphin/index.html

Les dauphins c’était super génial !!!! J’ai adoré ! Le temps était parfait et une petite balade en bateau m’a fait du bien.

L’après midi, on a mangé un bon curry puis on est partit voir le château. On est retourné au bâtiment de la poste et avec le beau qu’on avait c’était bien mieux pour voir la ville !

Ensuite on a marché autour du château et on a pris des superbes photos y compris des décombres qui sont toujours là.

Le château est en pleine reconstruction mais ils font du super boulot puisqu’ils veulent reconstruire avec les mêmes pierres au même endroit… Autant vous dire que c’est un puzzle géant où beaucoup abandonneraient avant de commencer.

Enfin on a retrouvé Florine à la gare et on a bu un verre à notre hôtel qui avait aussi un bar sympa et plutôt cozy.

Et voilà déjà la fin de mon court séjour à Kumamoto évidemment remplit de Kumamon 😝.

La ville de Kumamoto semble immense mais quand on est motivé, je pense que 2 jours sont suffisants. Ce qui est intéressant c’est ce qu’il y a autour de la ville : le volcan Aso, Takachiho, les dauphins. Voilà voilà… Prochain arrêt Kagoshima et le volcan Sakurajima, je vous dirai si il a explosé 😝 sinon voilà ce que j'ai fait à Kumamoto 😉

A bientôt !

26
oct

こんにちは日本 (a prononcer konnichiwa nippon)

Salut à toutes zé à tous et bienvenue à Kagoshima !

Alors pour ceux qui connaissent la ville, non je ne suis pas allé à Yakushima je suis désolé ☹. Pour ceux qui ne connaissent pas, Yakushima est une île accessible par ferry depuis Kagoshima. Cette île à beaucoup inspiré Hayao Miyazaki pour son film Princesse Mononoke et on peut retrouver beaucoup de paysage du dessin animé là bas en vrai ! Donc désolé, ce sera pour une prochaine fois 😉.

Ce qu’il y a de tout aussi sympa et plus proche c’est Sakurajima ! J’ai passé une journée fantastique sur l’ile de Sakurajima ! Je suis arrivé la veille de cette journée dans mon auberge Green Guest House où je ne recommande pas de séjourné ☹ Malgré son emplacement excellent près du port, on m’a fait payé une 2ème fois quand je suis arrivé car on n’avait pas compris que j’avais déjà tout payé par internet. Je me suis heureusement fait rembourser le lendemain. Le dortoir est composé de 12 lits et il n’y a pas de rangement personnel, les casiers sont loin dans l’escalier donc pour ceux qui ont peur pour leur affaires ça ne va pas aller. Après c’est le Japon, l’un des pays les plus sûr au monde ! Bref après une nuit agitée, je me suis levé avec difficulté pour ma super journée à Sakurajima ! Sakurajima est le symbole de la ville de kagoshima ! Cette île volcanique se dresse majestueusement devant la ville et en la visitant on en apprend beaucoup sur la formation de l’île et l’histoire géologique de la région.

Après avoir pris un bon petit déjeuné sur le quai j’ai pris le ferry qui est vraiment peu cher (160 yen le trajet). Le temps était déjà bien ensoleillé quand je suis arrivé sur l’île.

J’ai d’abord marché un peu le long de la côté jusqu’au centre pour les visiteurs et je me suis fait un petit bain de pieds à la source chaude du volcan !

Pour la suite il y a 2 bus principaux pour visiter l’île, un qui fait un petit tour non loin du ferry à peu près 6 km et l’autre qui fait le tour entier de l’île soit 36 km. En m’y prenant bien par rapport aux horaires des bus j’ai pu prendre les 2 à de bons intervalles pour visiter entièrement l’île et c’est vraiment génial de prendre ces bus. Le mieux est évidemment d’avoir son propre véhicule pour profiter de chaque recoin de l’île mais ces bus sont vraiment efficaces pour vous donner un super aperçu de l’île avec des arrêts bien placé.

Il y a plusieurs milliers d’années, la région de Kagoshima était que du terrain plat et de la terre, il n’y avait pas d’eau. Mais le volcan sous-marin Kitan a explosé ! Faisant un énorme trou de 200m de profondeur. C’est alors que l’eau est venue s’engouffrer et formé la péninsule. Par la suite un petit volcan qui se trouvait sakurajima à commencé à grandir et à faire beaucoup d’éruptions. L’île a commencé à grandir et le volcan est resté en activité jusqu’au 20ème siècle mais en faite l’île est formé de 2 volcans et le 2ème est entré en activité peu de temps avant l’extinction du 1er. La dernière grosse éruption avec coulée de lave s’est produite en 1914. Un village a été entièrement enseveli et des vestige d’un temple qui se trouvait là restent aujourd’hui.

Lorsqu’on a visité l’île, on s’était arrêté pour prendre des photos et il y a eu un gros BOOM. De la fumée noir est alors sortie du volcan ! On était tous impressionné mais pas effrayé… Ok peut être moi un peu ahah. Mais il y a un institut de sismologie sur l’île donc il n’y a pas à avoir peur, ils surveillent le volcan constamment et sont prêt à faire évacué l’île à tout moment. D’ailleurs l’île n’en est plus une depuis 1914. En effet, la dernière coulée de lave s’est solidifiée et à créer un bout de terre entre l’île et la préfecture de l’autre côté de Kagoshima.

J’ai pu enchaîner les bus correctement pour arriver pour le couché du soleil à l’observatoire le plus élevé sur l’île et le plus proche du volcan. La vue est magnifique aussi bien sur le volcan que sur la ville et on a encore eu droit a un peu de fumée.

Par contre le bus que j’ai pris pour monter était le dernier de la journée et je suis redescendu à pied, seul, dans le noir… heureusement il n’y a pas d’animaux dangereux sur l’île et que les ferry tournent 24/24 comme ça j’ai pu descendre tranquillement et prendre mon ferry pour retourner à mon auberge.

Le lendemain je suis parti me balader en ville. J’ai longé la rivière et ça a été très bien aménagé avec des fleurs.

Les couleurs de l’automne sont magnifique ici et il y avait plein de papillons et d’abeille qui venaient butiner. Ensuite, je suis parti à l’observatoire de Shiroyama ! D’où on peut avoir une très belle vue sur la ville et Sakurajima.

J’ai pu profiter de cet endroit pour me reposer. Enfin je suis reparti vers l’auberge à pied en traversant la ville et la galerie marchande. J’ai encore acheté un petit pendentif, c’est un petit cochon noir, je n’arrête pas d’acheter des petites choses comme ça, je vais les accrocher partout sur mon sac 😝 !

Et voilà j’ai fait quelques courses et je me suis fait un petit apéro à la française sur le toit de mon auberge avec vin blanc, petit saucissons et du kiri ahah (on fait avec ce qui est disponible).

Le lendemain je devais prendre le train tôt car je vais directement à Tokyo ! 8h pour y aller avec un changement à Osaka ! Je vais faire un petit coucou à Osaka et je lui dit à plus tard ! Pour l’instant c’est direction Tokyo pour revoir des visages et des lieux familier et aussi pour fêter HALLOWEEN !

Je compte surtout me reposer là bas et vu que c’est la 4ème fois que je vais à Tokyo, je connais déjà très bien la ville mais ne vous en faites pas je prendrai quand même quelques photo et je vous raconterai comment est Halloween dans la capitale niponne dans mon prochain article et en attendant voilà les endroits où je suis allé à Kagoshima 😉

31
oct
31
oct
Publié le 26 novembre 2017

こんにちは日本 (a prononcer konnichiwa nippon)

Salut à toutes zé à tous et bienvenue à Tokyo pour la fête d’Halloween !

Me voilà enfin revenu à Tokyo après tout ce temps. J'ai eu la chance de pouvoir admirer le mont Fuji sur le chemin!!

J’ai l’impression que rien n’a changé. En tout cas je me sens toujours autant à l’aise dans cette ville. C’est vraiment difficile à expliquer. En tout cas je suis bien content d’être revenu à Tokyo pour Halloween ! Je me souviens déjà que l’année passé j’étais partis à Dublin pour fêter Halloween et c’était super ! Cette année encore j’ai emmené mon costume Pikachu avec moi et je compte bien le mettre 😝. Je suis rapidement arrivé à mon auberge, Wise Owl Hostel de Shibuya. C’est à 20min à pied de la station de Shibuya et ça vaut vraiment le coup ! Le staff est super sympa, tout est clean et confortable comme on peut s’y attendre du Japon et on est dans un endroit calme à 20min du croisement le plus dense du monde 😝.

En arrivant, j’ai découvert que l’auberge organisait des soirées tout le week end. Après m’être reposé, douché et fait une lessive je suis partis pour aller manger et je voulais un truc primordiale ! Retourner dans le restaurant de curry où on avait l’habitude d’aller, les fois précédentes où j’étais venu au Japon. Je suis donc allé dans le quartier de Nakano, à la station Nakano-shimbashi. Il n’y a rien à voir ou à visiter, juste une belle vue sur les gratte-ciels de Shinjuku.

Je suis donc arrivé là bas en Pikachu et j’ai pris mon curry ! Ah~~~ toujours aussi bon ! Le cuisinier est toujours là et toujours motivé. Par contre il y avait avec lui une fille pleine d’entrain ! Elle mettait de l’ambiance dans le restaurant. J’ai pu lui raconter mon histoire et le fait que je venais souvent ici avant.

Après la photo souvenir, j’ai continué ma soirée nostalgie avec le bar Speak Easy ! C’est un bar à Otsuka où étrangers et japonais peuvent se rencontrer et parler diverses langues ! Ce soir là l’ambiance était soft car beaucoup de gens étaient sortis pour des soirées d’Halloween. J’ai pu discuter avec la barmaid et un américain de passage ahah. Il y avait aussi pas mal de français.

Par contre le bar à perdu en popularité et ambiance et du coup à minuit le bar ferme alors qu’avant il y avait des soirées presque tous les soirs ! Ce n’est pas grave, j’étais un peu fatigué et je ne voulais pas que ma soirée nostalgie soit trop intense ahah. Par la suite je suis rentré et j’ai profité de l’ambiance à Shibuya pour prendre quelques photos en Pikachu !

Le lendemain j’ai juste rien fait pour recharger les batteries pour le soir car on était samedi et samedi soir ça allait être LA FETE !!! J’ai pu voir mon amie Elise qui est venue me maquiller pour l’occasion 😉 résultat super chouette ! On a commencé à faire la fête à l’auberge qui avait organisé des petits jeux très sympa !

Ensuite, on s’est baladé dans Shibuya, on a vu plein de supers costumes surtout un Winnie superstar ahahahahah.

Elise a faillit perdre son portable quand on est parti faire un purikura (photomaton japonais où vous pouvez personnaliser vos photos) et le temps qu’elle se mette à le chercher quelqu’un l’avais déjà déposé à l’accueil du lieu des purikura ! C’est sûr que ce n’est pas en France que ça se passerait comme ça ! Après toutes ces émotions elle est rentrée car malheureusement les transports s’arrêtent tôt au japon. Minuit pour les derniers trains et on peut se dire que le week end avant Halloween pourrait être spécial mais en faite vous n’avez rien vu encore ahahahahah. J’ai fait la fête jusqu’à 2h puis je suis rentré dormir un peu quand même car je voulais visiter le lendemain histoire d’avoir des choses à vous montrer et j’ai bien fait car le temps était super ! Ce qui a de super à Tokyo c’est qu’on trouve toutes les attractions majeures de la ville sur une seule ligne de train, la Yamanote ! Cette ligne de métro qui fait le tour de la ville fonctionne à la perfection et avec un train toute les 2 minutes il est impossible de perdre son temps sur le quai. C’était donc une journée Yamanote ! Premier arrêt Hamamatsucho !

A cet arrêt on peut trouver la JAF (Japan Automobile Federation) mais pourquoi donc ? Parce que je devais faire traduire mon permis de conduire français pour ma session de Mario Kart dans les rues de Tokyo le lendemain 😝 j’avais hâte d’y être ! Après une traduction rapide j’ai traîné dans le quartier et j’ai découvert que c’est ici qu’il y a le marché aux poissons de Tsukiji ! Le célèbre marché aux poissons de Tokyo !

Vu qu’il était midi j’ai pu apprécier un super repas de sushi des poissons tout frais ! C’était délicieux ! Encore plus que mon expérience au marché aux poissons de Fukuoka ! Et quel fut ma surprise de découvrir juste en face du restaurant que j’avais choisit…. du … fromage ….. de France ! Du vrai brie bien de chez nous !

Je me suis pris une belle demi part pour plus tard et c’est génial car on m’a même donné un sac de congélation avec une petite poche de glaçon pour conserver mon fromage au frais 😊. Ensuite je suis parti à un autre quartier que j’aime beaucoup ! AKIHABARA ! Je suis un grand fan de manga et d’animé (manga = bande dessiné japonais, animé = dessin animé japonais). J’ai d’ailleurs appris le japonais par moi-même grâce à ça ! Et je vous assure que c’est super pratique de savoir quelques phrases ne serait ce que pour paraître un petit peu intéressant ou cool ahahah 😝.

J’ai fait des petites emplettes à AKIBA (surnom du quartier) puis je suis reparti pour un autre quartier un peu foufou, le quartier de HARAJUKU ! Dès la sortie de la gare, on vous annonce la couleur, un gars déguisé dans des vêtements vraiment louche et un énorme poste radio sur l’épaule qui chante et danse !

Le quartier de HARAJUKU est connu pour être le quartier de la mode loufoque pas cher et grand luxe à Tokyo car on trouve tout aussi bien des petits trucs pas cher et vraiment sympa dans les petites rues mais si vous voulez quelque chose de plus trendy alors rendez vous sur la rue de Omotesando non loin! On l’appelle aussi les Champs-Elysées de Tokyo ! Cette rue est un concentré des grandes marques tout comme les Champs-Elysées à Paris. C’est surtout des marques de vêtement dont beaucoup de française. Je n’y suis pas resté longtemps, j’étais légèrement en retard pour mon rendez vous avec le couché de soleil !

J’ai donc traversé le parc Yoyogi à toute vitesse ! Ce parc est un peu le poumon de la ville, un espace de verdure avec des temples, isolé de la vie stressante de la ville ! En cette belle journée il y avait d’ailleurs pleins de gens qui flânaient dans le parc ! Et moi je chassais des Pokemon pour mon ami Mathias (celui qui m’a hébergé à Strasbourg !) Et quel malheur, je n’ai pas réussit à lui trouver un canarticho… Désolé Mathias mais ma punition est rude car mon addiction à Pokemon Go est revenue au galop 😝

J’ai finit par arriver au quartier de Shinjuku et spécialement à la mairie de Tokyo ! SHINJUKU est le quartier financier et administratif de la ville, on y trouve de grands groupe et les bâtiments administratifs principaux de la ville de Tokyo, comme la mairie ! Mais l’importance de cette mairie c’est que vous pouvez gratuitement vous rendre au 45ème étage en 3min (ça monte vite) pour admirer la vue sur la ville…. Et quel vue ! Avec ce temps magnifique on pouvait même apercevoir le Mont Fuji au loin ! C’était vraiment magnifique !

Après cette longue marche à la poursuite du soleil, je me suis accordé un petit bonus ! Le quartier d’ODAIBA ! Cette île artificielle propose une superbe vue sur la baie de Tokyo.

Il y a 2 choses qui m’intéressent à ODAIBA : Le Gundam ! Ce robot géant issu d’un animé du même nom ! Je ne sais plus pour quel occasion il a été installé mais récemment il a été remplacé par un modèle tout neuf pour la promo d’un nouvel animé Gundam !

La 2ème chose fait plaisir à mon corps surtout, c’est OEDO onsen ! Le onsen est le mot japonais pour dire bain publique ! Généralement connecté aux sources chaudes des volcans proches de la ville qui offrent des soins à l’eau chaude thermale des volcans ! Les japonais ne vont là bas pas spécialement pour se laver mais plus pour se détendre et discuter entre amis ou espionner les filles pour les plus téméraires ahahahah (bains séparés évidemment). Malheureusement Tokyo est démunie en sources thermal alors ce sont des fausses mais OEDO onsen est une reproduction d’un ancien village japonais ! A l’intérieur vous pouvez donc profiter de l’ambiance, des bains, de restaurants, d’attractions…

Il y a plein de choses à faire à OEDO onsen. J’adore cet endroit et rien ne vaut un bon verre de lait bien frais après un bon bain chaud ! Je me suis senti tout mou et bien détendu en sortant de là bas. Et voilà que je rentre donc tout mou ahah.

Le lendemain, je me suis dépêché de faire mon sac pour le check out car j’allais faire du Mario Kart dans les rues de Tokyo ! Si il y a bien un moyen fun de visiter la ville c’est bien ça ! Une société qui s’appelle Maricar organise des tours encadré pour vous faire rouler et visiter la ville en kart et déguisé bien sûr ! J’ai lâché Pikachu pour devenir Luigi le temps d’une course de 3h30 sur les routes de Tokyo !

C’était une super expérience ! Il faut juste faire attention à ne pas trop respirer les gas d’échappements car on est vraiment à ras le sol. Je recommande vivement de faire ça ! Mais attention il faudra faire traduire en japonais votre permis de conduire et bien sûr il vous faut le permis de conduire car vous roulez dans la ville avec les autres véhicules, vous n’êtes pas sur un circuit.

Après cette super expérience je suis rentré à mon auberge et quel fut ma surprise en découvrant le BORDEL MONSTRE qu’il y avait à Shibuya ! En fin de compte la soirée du 31 est bien la vraie soirée de Halloween où les japonais et les étrangers vont dans les rues en déguisement et font la fête ! Malheureusement je devais attraper un train à 20h20…

Je ne sais pas si c’est le karma ou mon subconscient qui voulait rester mais étant partit trop tard, affronter la foule à Shibuya était impossible et donc j’ai loupé mon train ☹ ! Heureusement les sièges que j’avais réservés n’ont pas créé de coûts supplémentaires, je les ai juste décalés d’une journée et donc j’ai pu retourner à l’auberge qui, par chance, avait encore des lits de disponible ! Et voilà donc Shibuya le 31 octobre au soir !

Le lendemain, je me suis rappelé que je voulais faire encore quelques emplettes et l’endroit intéressant pour faire des bonnes affaires c’est Nakano Broadway dans le quartier de Nakano ! Là bas il y a plein de boutiques de tous ce que vous voulez ! Vêtements, high-tech, restaurants etc… mais ce qu’il y a surtout là bas ce sont les boutiques de figurines pas cher. Akihabara est connue pour ça aussi mais Nakano Broadway concentre plein de petits vendeur dans un seul et même endroit et pour des bonnes affaires c’est le bon endroit mais il faut les dénicher 😉

Après un bon curry (encore 😝) je suis rentré à l’auberge, pris mon sac et je suis parti à la gare ! Cette fois pas de retard mais une grosse avance au contraire ahah ! 1 heure d’avance mais pas de problème, j’attendais en bonne compagnie (merci ma lapine) 😊 et ce soir je ne dors pas ! En effet, je pars pour Hokkaido, l’île la plus au nord du Japon et ma première ville là bas c’est Hakodate. Sauf que pour aller à Hakodate il n’y a des trains direct que tôt le matin donc impossible d’atteindre la ville sans perdre une nuit. J’ai donc fait le choix le plus logique, prendre le dernier train de la journée pour la ville de Morioka et attendre le 1er train du matin à 7h ! Je suis arrivé à Morioka à 23h39 et je me suis posé dans un restaurant ouvert toute la nuit et me voilà !

Je passe ma nuit à jouer sur mon ordinateur et vous écrire ces lignes 😊. Pour l’instant je ne suis pas trop fatigué mais je sens que la journée de demain va être difficile surtout que je ne reste qu’une nuit à Hakodate et que j’enchaîne ensuite avec Sapporo ! Vous saurez si je me suis effondré de fatigue au prochain épisode, d’ici là voilà la carte de mes visites à Tokyo 😉

2
nov

こんにちは日本 (a prononcer konnichiwa nippon)

Salut à toutes zé à tous ! Enfin la région de Hokkaido !

Après une longue nuit sans sommeil me voilà dans mon train de Morioka partit à 6h57 en direction de Hokkaido ! J’étais tellement excité que je ne pouvais pas dormir ! On a franchit le tunnel entre le Honshu et Hokkaido ! J’ai essayé de rester éveillé mais je me suis effondré dans le train ! Heureusement ma station était le terminus ! Après j’ai du changer de train pour aller à Hakodate mais c’est vraiment un jeu d’enfant de voyager en train au Japon ! Je suis bien arrivé à 9h23 à Hakodate et en sortant de la gare, il fait beau et frais 😊.

L’air de la mer est bien frais et me réveille. Je marche donc jusqu’à mon auberge et je traverse le marché matinale de la ville avec plein de poissons et des crabes énormes ! Puis je traverse une zone avec des vieux bâtiments en brique rouge recouvert de lierre ! Les feuilles sont rouges, oranges, jaunes. On voit très bien les couleurs de l’automne ici c’est super ! Une fois arrivé à mon auberge, je ne pouvais pas tout de suite accéder à mon lit malheureusement mais tout ce que j’ai vu sur le chemin m’a réveillé et je voulais retourner prendre des photos de tout ça. Je dépose mon, prend mon appareil photo et c’est partit ! Mais d’abord il faut que je mange quelque chose. Je suis passé devant une sorte de fastfood qui s’appel Lucky Pierrot. Je ne connaissais pas du tout alors j’ai essayé et wow la déco à l’intérieur est génial, comme un diner américain des années 50. J’ai donc pris un burger et j’ai apprécié la vue sur le port que le restaurant nous offre.

Ensuite le marché matinal ! Que ce soit les arbres ou le marché, c’est le rouge et l’orange qui prime en cette saison ! Des énormes crabes roi tout rouge, du melon d’eau, des poissons, des oursins, il y a plein de bonnes choses !

Je me suis remis vivement à Pokemon Go aussi quel erreur ahah, j’arpente les rues et je m’arrête pour attraper des pokemon ahah. Mais des fois, jouer à Pokemon, ça a du bon car ça nous force à nous balader et à sortir des rues touristiques et tombé sur des petits coins très sympa comme la cour de cette entreprise qui a un magnifique arbre bonzaï ! J’ai continué à Pokémoner dans les rues en passant par le quartier des bâtiments en brique rouge où il y a pleins de boutiques de souvenirs.

Je suis repassé par l’auberge pour m’installer et vous en apprendre plus sur les bizarreries japonaises 😛

Hop retour dans les rues ! Le temps est superbe et l’automne est super coloré ici ! L’auberge m’a conseillé des points de vues non loin et je voulais monter au sommet du mont Hakodate juste à côté. J’ai pu prendre des superbes photos grâce aux conseils de l’auberge et ils m’ont prévenu que la télécabine était en réparation et donc qu’il fallait prendre le bus de remplacement.

On était serré comme des sardines dans le bus ! Mais une fois arrivé au sommet c’était superbe et on avait un joli couché de soleil. L’endroit ne semblait pas trop bondé jusqu’à ce que j’arrive sur le spot pour voir la ville et là il y avait énormément de monde ! La vue est super sur la ville avec la tombée de la nuit.

Pour redescendre je voulais reprendre le bus mais il y avait une foule immense… J’ai vu qu’il y avait un chemin pour redescendre alors je me suis lancé et wow je me suis retrouvé au milieu de la forêt sur la montagne à suivre un chemin de trek tout mince et j’ai eu peu de finir au cimetière 😝 Pas vraiment façon de parler car une fois en bas, le chemin s’arrête dans un cimetière 😝 et ensuite j’étais revenu à la civilisation, j'ai pris un bon repas et je suis rentré.

les tombes du cimetière et mon repas

Je repartais déjà le lendemain soir à 18h pour ma prochaine étape : Sapporo toujours en Hokkaido ! Mais Hakodate est une petite ville en termes de visite, un peu dans le style de Kumamoto. Pour mon 2ème jour j’ai vu qu’il y avait le parc miharashi, un très beau parc, conseillé en automne pour les couleurs des arbres. Ca m’a prit 1h pour y aller mais wow… Ce parc est juste magnifique ! Je comprends pourquoi il est recommandé en automne ! C’est juste incroyable ces couleurs ! Je vous laisse juger par vous-même 😉

Après le parc, je suis reparti pour le centre ville où se trouve la tour Goryoukaku. Cette tour de 135m de hauteur offre une super vue sur la ville surtout avec, encore une fois, un super couché de soleil, et une vue sur le parc Goryoukaku qui était à la base une base militaire construite sur le modèle européen d’où la forme d’étoile à 5 branches. On trouve même en haut de la tour une explication sur l’histoire de la forteresse.

En résumé, pour vous, au 19ème siècle, le Japon sort de l’isolationnisme et effectue un premier traité d’ouverture avec les Etats-Unis ! Une flotte de navire vient donc visiter la ville de Hakodate ! L’équipage découvre la culture et les coutumes japonaises et les japonais les étrangers. C’est là que le Japon a commencé à changer en termes de traditions et de culture. Accusant le coup sur son retard monstrueux en termes de technologie, de nombreux personnages de hauts rangs viennent à Hakodate pour se former aux langues étrangères et d’autres matières. Après avoir fait quelques échanges commerciaux, la flotte américaine est repartie et ils se sont aussi rendu compte qu’un pays aussi puissant que les Etats-Unis pourrait facilement les détruire et donc ils ont l’idée de construire cette forteresse en étoile sur le modèle européen. La forteresse fut construite mais c’est alors que les changements radicaux dans la politique et la technologie provoquent une guerre civile entre l’armée de l’empire japonais équipée de fusils et les samouraïs qui défendent les valeurs traditionnels du Japon avec leur katana. Autant vous dire que le résultat était courut d’avance.

Des miniatures qui présentent l'histoire de la forteresse 

Après ce petit interlude culturel, je suis reparti rapidement à mon auberge prendre mon sac et foncé à la gare ! Et me voilà dans le train pour Sapporo mon prochain arrêt ! En cherchant un logement, il n’y avait plus de place dans les auberges ! ☹ J’ai donc pris un hôtel 3 fois plus cher que l’auberge…. Et c’était le moins cher des hôtels ahah. Au moins j’aurais un super confort ahah 😊

En attendant la suite je vous laisse la carte des points que j’ai visités et je vous dis bonne journée/soirée/nuit.

4
nov

こんにちは日本 (a prononcer konnichiwa nippon)

Salut à toutes zé à tous ! Enfin la région de Hokkaido !

Je suis bien arrivé à Sapporo et déjà on sent que l’hiver approche plus vite ici car il fait plus froid ahah. J’ai pu tranquillement aller à mon hôtel en métro et je suis arrivé juste à temps pour la fermeture de l’accueil. Je suis dans une super chambre très confortable ! C’est vrai que je suis habitué aux auberges, a partager ma chambre, mon espace de vie et donc avoir même une petite chambre, ma propre salle de bain et la télévision avec Harry Potter en japonais c’est le grand luxe pour moi ahahahah.

Je suis vite parti me couché et le lendemain commençait ma visite de Sapporo ! C’est on peut dire la capitale de la région de Hokkaido où du moins la ville la plus développée avec ses un million et demi d’habitants. Il y a beaucoup de parcs et de montagnes à proximité. Il y a même une piste de saut à ski. Mais ce qui m’intéressait le plus c’était le village culturel de Hokkaido. C’est à 40 min de train de Sapporo avec une ligne JR donc inclut dans mon pass. Il faisait bien froid ce jour là mais une fois arrivé à la station la plus proche du village il s’est mit à pleuvoir et donc quand il fait froid, qu’il pleut et qu’il y a du vent bah…. On se les gèle ! J’ai marché jusqu’à la tour commémorative du centenaire d'Hokkaido qui était sur le chemin et je me suis abrité rapidement.

Ensuite je suis reparti et le temps que j’arrive au village la pluie s’était calmé. Le village est une reproduction d’un village typique d’Hokkaido du 19ème siècle et ce qui est incroyable c’est qu’ils ont déplacé ou reconstruit à l’identique des vrais bâtiments qui se trouvent un peu partout en Hokkaido en précisant d’où ils viennent et de quand ils datent.

Un vieux stand photo, un commissariat, une distillerie de saké japonais, une pêcherie… Plein de jolis bâtiments et avec le couché de soleil j’avais un décor fabuleux !

Je suis retourné à la gare en repassant par la tour et j’ai bien fait car avec l’amélioration de la météo j’ai pu apercevoir les montagnes enneigées derrière la ville !

Une fois rentré, j’en ai profité pour manger des ramens de Sapporo ! Très bon ! Moi je cherche toujours à prendre le repas local 😊 mais puisque je suis gourmand j'ai aussi pris des takoyakis qui sont la spécialité d'Osaka dernière ville de mon séjour.

En réalité les raisons principales de ma présence à Sapporo sont le musée de la bière et le village de Wakkanai, le point le plus haut du Japon ! Et Wakkanai était ma destination de demain. C’est une excursion d’une journée mais le train part tôt ! A 7h30 de la gare de Sapporo et arrivée à Wakkanai à 12h30 ! 5h de train ! Mais on passe par les paysages enneigés du centre d'Hokkaido c'est très beau et ça valait le coup !

Une fois à Wakkanai, je me suis régalé d’un ‘menu wakkanai’ avec de la bonne nourriture de la mer !

Le train de retour étant à 17h45, le temps est impartit pour voir un maximum. A Wakkanai il n’y a rien à voir à part les différentes statues et monuments qui représentent quelque chose de spécial pour la paix ou le point le plus au nord du Japon. Justement ce point n’est pas accessible en transport donc j’ai pris le taxi… 20000 yens aller/retour ça fait mal mais le chauffeur était super gentil, il m’a amené là bas et comme il n’y avait personne pour me ramener il m’a attendu et il m’a déplacé autour pour que je vois tout.

Franchement c’étaiit magnifique ! Bon il y avait énormément de vent et il faisait super froid car l’hiver approche mais il faisait beau et le paysage était super !

Une fois revenu sur Wakkanai, je lui ai demandé de me déposer près du phare de la ville car il y a un autre poste d’observation de la mer là bas très sympa et cette fois le soleil était presque couché (à 15h45 😊) c’était parfait pour des photos mais encore une fois beaucoup de vent et de froid.

Après ça je suis retourné vers la ville à pied pour atteindre une statue commémorative qui se situe en hauteur et qui donne un bon aperçue de la ville. Malheureusement le temps n’était pas assez clair pour que je puisse voir les côtes de Russie qui se trouvent à 43km de Wakkanai ! Sur le chemin vers cette statue je suis tombé sur 2 daims sauvages qui venaient brouter l’herbe d’un parc ahah, c’était super chouette ! Ils ne sont pas habitués à l’homme contrairement à ceux de Nara et comme il n’y avait personne dans les rues ils en ont profité pour faire un tour en ville mais quand je me suis approché ils sont partis ☹.

Enfin je suis retourné à la gare pour reprendre mon train pour Sapporo. Au passage je me suis acheté un camembert d’Hokkaido que j’ai bien savouré lors de mon super dîner dans le train ahah.

Je suis arrivé comme prévu à 22h45 et je suis rentré rapidement à l’hôtel, je pensais être tombé malade mais le lendemain je me sentais plutôt bien juste le nez un peu bouché mais j’ai super bien dormi.

Je suis donc parti de l’hôtel vers 10h pour aller au parc Odori là où se trouve la tour de Sapporo. A l’image de Tokyo et de sa tour, beaucoup de ville on fait leur propre tour qui ressemble quand même beaucoup à celle de Tokyo. Sur le chemin j’ai découvert que le musée de la bière était fermé le lundi ☹ moi qui voulait absolument savourer une bonne bière au musée je me suis fait avoiir. J’ai pokemoné au parc Odori qui est assez long et offre de belles photos d’automne.

Après j’ai pris le tram pour aller au mont Moiwa et ça valait le coup ! La vue au sommet est géniale avec d’un côté la ville de Sapporo et de l’autre les montagnes boisés aux couleurs de l’automne 😊

J’ai finit ma balade au parc nakajima avec là aussi des belles couleurs d’automne mais en terme de parc rien ne vaut désormais celui que j’ai vu à Hakodate 😊

Et maintenant je suis reparti pour le Honshu ! Je vais faire un arrêt d’une nuit à Aomori au nord car je ne peux pas aller directement à ma destination finale qui est Sendai et le non loin village des renards !!! J’ai hâte d’y aller 😊 D’ici là je vous montre où je suis allé dans les coins de Sapporo et Wakkanai et je vous souhaite une bonne journée/soirée/nuit et à bientôt pour le prochain article plein de renards !!!!!

Sapporo / Wakkanai 
8
nov
8
nov

こんにちは日本 (a prononcer konnichiwa nippon)

Salut à toutes zé à tous !

Je sais que vous salivez tous d’avoir des nouvelles des renards! Mais d’abord je vais vous parler de ma nuit à Aomori enfin plus de ma balade là bas avant de reprendre mon train car c’est une jolie ville très tranquille, au bord de la mer et entouré de montagnes. La vue depuis le port est magnifique et on peut apercevoir la côte de Hokkaido avec la ville de Hakodate ! Au départ je voulais traverser en ferry mais quand on a un JR Pass on l’utilise au maximum !!! 😝

J’ai repris le train à 12h48 et après un petit arrêt à Akita je suis finalement arrivé à Sendai vers 18h30. Je suis partit directement à mon auberge miyagi sendai guesthouse, un joli petit endroit caché entre les bâtiments, au calme 😊. Le staff est super et il parle un peu français ahah il est très motivé mais la meilleure partie de l’auberge c’est … LES KOTATSU !!! Un kotatsu c’est une table basse avec un radiateur en dessous et une couette pour couvrir les jambes. Les japonais raffolent de ça en hiver quand il fait froid ! Ça peut même leur arrivé de dormir dessous. Je n’avais jamais essayé avant et franchement c’est trop bien !!!! Il faut que je me lance dans un business de kotatsu en France 😝 !

Après une nuit bien fraiche, Je suis parti visiter la ville de Sendai et de Date Masamune ! Un grand samuraï qui a une super statue de lui sur l’ancien site du château et qui surplombe la ville !

Après ça j’ai profité du temple qui se trouve juste derrière la statue. Malgré qu’on soit en automne, les décorations florales sont magnifiques avec plein de fleurs très coloré ! J’en ai profité pour laisser un petit souhait pour les dieux mais je ne vous dirai pas quoi 😝 !

Après je suis partit à Shiroishi, c’est une ville non loin de Sendai et non seulement c’est la ville d’origine de Masamune mais c’est aussi de là qu’on va au village des renards ! Cependant ce n’est pas encore le moment d’y aller 😝 (je sais je vous fais patienter jusqu’à la fin !!!) J’y suis allé cet après midi pour aller au château de Shiroishi pour le couché de soleil et j’ai bien aimé ce petit château, surtout que quand vous rentrez dedans…. Vous pouvez vous déguiser en samouraï gratuitement!!!!! C’est trop cool ! Minmi qui m’a aidé à mettre l’armure était très gentille et ne tarissait pas d’éloge pour moi en disant que l’armure m’allait très bien et que j’étais KAKOI (cool en japonais 😝) Elle a adoré freddy et on s’est pris en photo tous ensemble.

Malgré tout le sommet du château offre aussi une superbe vue à 360° sur la région et avec le soleil couchant c’était magnifique ! Après je suis donc rentré à Sendai pour me préparer à ma journée Renard du lendemain ! (Oui ! On y arrive enfin !)

Et nous voilà le lendemain ! Repartis pour Shiroishi pour prendre un taxi pour le village ! Il y a des bus qui y vont mais c’est seulement le week end ☹ Honnêtement avec leur popularité grandissante il faudra qu’ils changent ça 😊. Surtout que le taxi coûte très cher (9000 yens l’aller-retour à peu près soit 70€). Heureusement l’entrée du village ne coûte que 1000 yens et à l’entrée, on vous explique que les renards sont des animaux sauvages et qu’ils peuvent vous mordre. Il ne faut donc pas les caresser sauf sous la supervision du staff et seulement certains renards. Il y a aussi à 11h et 14h des sessions pour prendre dans vos bras et câliner des renards !!!!!!!

Après un premier tour du village, j’ai aussi vu qu’il y avait des lapins ! Mais bientôt je serai sur l’île des lapins (ma prochaine destination près de Hiroshima) alors je me suis concentré sur les renards !

Ils sont tous trop beaux ! trop mignons ! très classe pour certains ! Je les adore tous ! Les oranges, les argentés, les gris, les blancs, les noirs ! Je suis littéralement devenu gaga de tous ces renards !

Justement, après la session câlin, j’ai fait la connaissance de Cynthia ! Une Hong-Kongaise qui vit au Japon depuis 7 mois et qui est fan de Nick Wild (le renard de Zootopia ou Freddy pour nous si vous préférez 😝)

On a beaucoup discuté du dessin animé qu’on a adoré et depuis elle rêvait de venir dans ce village de renards ! On était tout les 2 supers gagas des renards ahah ! On est partis leur donner à manger et les voir littéralement se battre pour la nourriture !

Il faisait très froid et venteux alors on les voyait tous se rouler en boules dans les feuilles mortes pour se mettre au chaud ou alors tous coller les uns aux autres pour faire une grosse boule de poil orange trop mignonne !

J’aurais voulu y rester pour toujours et me blottir au chaud auprès d’eux mais la journée finissait et il fallait rentrer ☹ On a partagé le taxi du retour avec Cynthia et on est passé voir le château de Shiroishi avant de rentrer à Sendai. On a mangé la spécialité de Sendai la langue de bœuf et c’est très bon en grillade ! J’ai adoré !

J’aime beaucoup goûter à toutes les spécialités locales ici surtout que les restaurants ne coûtent pas cher et on y mange très bien !

Le soir en rentrant à l’auberge j’ai aussi fait la connaissance de Tania de Taïwan et Ryo, un japonais qui a étudié 2 ans à Toulouse et qui traverse le Japon à vélo ! On a bien discuté et ça m’étonnais de voir un japonais faire ce genre d’excursion un peu aventureuse car les japonais sont des gens très sérieux et très stricte dans leur vie. Généralement ils travaillent tous à la fin de leurs études et leur travail devient leur vie… C’est un peu triste comme mode de vie et on voit qu’il y a un réel problème de stresse au travail ici. Mais justement Ryo à vécu en France alors il sait ce que c’est de profiter de la vie 😝 ! Il habite à Shizuoka près du mont Fuji et m’a invité à venir le voir. Je vous avoue que j’en ai très envi et mon calendrier est assez serré mais nous verrons ça dans les prochains articles 😉.

Voilà ! Je suis actuellement en route pour Hiroshima et l’île des lapins ! Pour 8h en shinkansen, le TGV japonais ! C’est ultra pratique de voyager en shinkansen au Japon et ça permet d’aller vraiment presque partout ! Le JR Pass est vite rentabilisé quand vous connaissez le prix d’un trajet et même Ryo m’a dit que les étrangers avaient beaucoup de chance d’avoir ce pass car seul les étrangers peuvent demander ce pass et il n’est vraiment pas cher donc certes c’est une somme quand vous l’acheter mais c’est un très très bon investissement ! Voilà ce que j'ai visité à Sendai et autour 😉

Bonne journée/soirée/nuit et à bientôt pour Hiroshima et l’île des lapins !

12
nov

こんにちは日本 (a prononcer konnichiwa nippon)

Salut à toutes zé à tous !

Nous voilà à Hiroshima ! La première chose à laquelle on pense quand on parle de cette ville c’est la bombe atomique. Oui Hiroshima à été la première ville à être frappé par la première bombe atomique dans l’histoire de l’humanité. Certains peuvent penser que c’est dangereux d’aller là bas à cause de la radioactivité, tout comme à Fukushima pour un exemple plus récent et pourtant Hiroshima est une jolie ville où il fait bon vivre et les gens y sont très amicaux ! Pour preuve à peine arrivé à la gare, je tombe sur un vieux monsieur japonais qui revenait tout juste d’un séjour de 50 jours en Afrique à faire différents pays. Il avait lui aussi un gros sac à dos et en discutant rapidement il m’a proposé de me déposer à mon auberge avec sa femme qui venait le chercher en voiture. C’était super sympa de sa part.

Il m’a expliqué que quelqu’un avait fait ça pour lui lorsqu’il était en Afrique et que maintenant il le fait pour moi. On se rend compte que ce sont ce genre de petites attentions qui font que le monde est meilleur chaque jour et plus tard je sais que ce sera à mon tour de faire ça pour un voyageur qui arrivera là où je vivrai. Une fois m’avoir déposé à mon auberge Mallika hostel, j’ai fait mon check in et je me suis renseigné sur l’endroit où manger un bon okonomiyaki qui est la spécialité de Hiroshima ! Il s’avère qu’il y avait un très bon restaurant d’okonomiyaki à 2 pas de l’auberge (bon ok peut être 10 pas 😝) L’auberge est très bien et située pour visiter car juste en face du parc de la bombe.

Après un bon repas je suis rentré me couché car le lendemain je partais pour l’île des lapins ! Et quelle superbe journée j’ai passé sur l’île ! Il faisait un temps magnifique et rien que prendre le train qui longe le bord de mer au point de presque pouvoir se jeter à l’eau depuis le train c’était génial !

Après le train jusqu’à Tadanoumi, on prend le ferry pour l’île d’Okunoshima (ça ne veut pas dire l’île des lapins ahah c’est juste le nom de l’île !) Une fois arrivé, on voit tout plein de lapins partout qui se balade en sautillant, qui mange de la salade et de la carotte que les touristes leur donne et d’autres qui bronzent tranquillement au soleil !

Après une séance de câlins aux lapins je commence mon exploration de l’île et il fait un temps magnifique j’ai pu me mettre les pieds dans l’eau et profiter de la fraîcheur de l’eau. Si j’avais su j’aurais amené un maillot de bain 😝 mais sans le soleil il fait quand même froid donc on ne va pas risquer de tomber malade 😊. Je continue de faire le tour de l’île et croisant des lapins sur mon chemin. J’essaye de les faire grimper sur moi mais non, ils sont craintifs et veulent juste manger.

Sur l’île il y a aussi des restes de bâtiments de la seconde guerre mondiale. L’île servait de dépôt de gaz chimique et il y avait donc une base militaire et des fortifications qui sont aujourd’hui délabrés et recouvert par la nature avec pleins de lapins partout 😝.

J’ai finit ma visite au sommet de l’île pour apprécier le couché de soleil mais malheureusement je ne pouvais pas rester car le dernier ferry quitté l’île avant. Cependant il y a un hôtel sur l’île pour ceux que ça intéresse 😉.

J'ai donc repris le ferry et profité du soleil couchant au port.

Le lendemain c’était mon 2ème jour de visite de la ville et en faite il n’y a pas grand-chose à voir à Hiroshima. Les choses les plus intéressantes sont le parc et le musée commémoratif de la bombe placé à l’endroit exacte où la bombe a explosé avec le genbaku dôme derrière. Le genbaku dôme est le seul bâtiment qui est resté debout après l’explosion de la bombe. Ce vieux bâtiment de 72 ans est toujours debout et représente la cicatrice de la ville laissé par la bombe.

Plus loin on trouve aussi le château de la ville avec le temple Gokoku à l’intérieur de l’enceinte. C’était très sympa à visité car c’était le jour des enfants et il y avait plein d’enfants habillés dans leur très joli kimono. Ils étaient tous très mignon 😊.

Le château aussi est assez sympa mais je ne suis pas rentré à l’intérieur. Apparemment on pouvait se déguiser en samouraï à l’intérieur mais je l’avais déjà fait à Shiroishi alors pas de regrets 😊.

Après le château je suis parti pour l’autre attraction phare de la région de Hiroshima, à savoir l’île d’Itsukushima et sa ville de Miyajima où se trouvent un célèbre temple et le grand torii. Un torii c’est une porte de temple shintoïste. Le shintoïsme est la religion principale du Japon qui est un très ancien culte de la nature. Plantes, animaux, éléments ont tous une divinité qui est célébré dans différents temples. Par exemple le renard représente la fortune donc si vous voulez prier pour gagner de l’argent juste prier pour Freddy et envoyé de l’argent à mon adresse 😝. Après avoir pris le ferry pour l’île je me suis reposé sur la plage encore une fois les pieds dans l’eau pour apprécier mon déjeuné sous le soleil.

Je suis ensuite partit faire quelques acrobaties pour être au plus près du torii mais dans la journée, l’eau monte. Lorsque je suis arrivé sur l’île on pouvait aller à pied jusqu’au torii mais le temps que je mange il était déjà recouvert par l’eau.

Après ça je suis partit me balade sur l’île, voir le temple d’Itsukushima, la pagode à 5 étages et le temple Daioshin.

On était dimanche et il y avait donc plein de gens japonais comme touristes et des daims ahah mais vous avez déjà remarqué 😛.

Après avoir visité le temple, je me suis lancé dans l’escalade du mont Misen, la plus haute montagne de l’île. Sur le chemin on avait des pancartes indiquant de faire attention à un serpent venimeux qui avait élu domicile sur la montagne ☹.

Heureusement je n’ai pas croisé le serpent sur le chemin et j’ai pu arriver au sommet sain et sauf mais très fatigué.

Cette fois j’ai pu profiter du couché de soleil et redescendre tranquillement en téléphérique avec Alex et sa copine un couple de canadiens très sympa.

Et voilà la visite d’Hiroshima est déjà finit. Ce n’était pas ma première fois à Hiroshima et Miyajima mais cette fois j’ai vraiment pu tout faire et je suis très content. Je suis maintenant sur le ferry pour ma prochaine destination Matusyama sur l’île de Shikoku. A bientôt pour la suite des aventures au onsen de Chihiro 😉 et en attendant voilà ce que j'ai vu à Hiroshima et autour!

15
nov

こんにちは日本 (a prononcer konnichiwa nippon)

Salut à toutes zé à tous !

J’ai pris le ferry pour aller à Matsuyama c’était super ! Je recommande cette petite traversé de 2h30 c’est très très sympa surtout quand il fait beau on peut bien profiter du paysage et des gros bateaux !

Je suis arrivé à l’heure ahah que ce soit bateau ou train tout transport est ponctuel ici et j’adore ça ! On peut parfaitement organiser sa journée de visite comme ça 😊. Après une petite marche au bord de l’eau, j’ai pris le train pour le centre ville avant de prendre un tramway pour mon auberge. Il y a un truc génial ici, un petit train à vapeur qui fait partie des tramways qui permettent de se déplacer en ville. Il ne tourne pas souvent la journée et coûte un peu plus cher mais c’est une super expérience à faire !

J’ai pris le tram régulier et je suis arrivé à ma station : Dogo Onsen ! J’ai marché un petit peu jusqu’à mon auberge Sen Guesthouse, un endroit sympa tenu par des étrangers. Ils m’ont d’ailleurs conseillé un très bon restaurant traditionnel dans le quartier où j’ai très très bien mangé !

A mon retour, j’étais très fatigué mais Aibara, un japonais m’a proposé une bière sur le toit de l’auberge alors je n’ai pas pu refuser ahah. Il a 38ans et s’est marié récemment et il vient d’avoir un enfant. C’est assez intéressant qu’il m’ait dit ‘oui c’est bizarre de se marier à 38ans’ alors que pour moi pas du tout. Dans la culture japonaise on se marie plus vers les 25-30ans mais pour moi il n’y a pas d’âge en tout cas je suis très heureux pour lui. Bien qu’il ne parle pas anglais, j’ai été très étonné et fier de pouvoir tenir une petite conversation en japonais avec lui. J’ai pu dormir dans une chambre de style traditionnel japonais c’était super et je trouve qu’à Matsuyama il y a beaucoup de choses dans le style traditionnel.

Le lendemain la météo annonçait de la pluie et du gris alors je me suis dit que c’était le moment parfait pour aller au Dogo onsen !

Alors qu’est ce qu’un onsen. L’onsen est le mot japonais qui désigne des bains publics. Aujourd’hui évidemment les onsen servent plus pour aller se détendre dans un bon bain chaud entre amis ou collègues après une longue journée de travail. Puisque ce sont des bains publics, tout le monde se trouvent dans le même bain et c’est un espace où on est nus donc il ne faut pas être pudique mais même si vous l’êtes c’est l’expérience d’une vie et je vous assure que vous ne le regretterez pas. Il y a cependant des règles très strictes au onsen et tout le monde ne peux pas y entrer. Par exemple les gens tatoués n’ont pas le droit car dans l’histoire du japon, les seules personnes qui étaient tatoués étaient les prisonniers et on les reconnaissait comme ça. Donc prisonniers et yakuza sont devenus les seuls à se tatouer et donc les gens tatoués sont reconnus comme de mauvaises personnes. Malgré tout si votre tatouage est suffisamment petit vous pouvez le cacher avec un pansement et c’est bon 😉.

Donc maintenant qu’est ce que le Dogo onsen a de spécial. Dans le titre de l’article vous avez lu ‘’le onsen de chihiro’’. Seuls les fans de Ghibli auront reconnus tout de suite. Ghibli est un studio d’animation japonais où Hayao Miyazaki a réalisé de nombreux films très très populaires et ‘’le voyage de Chihiro’’ est l’un d’eux. Je ne vais pas vous raconter l’histoire mais le Dogo onsen a servit de modèle pour le onsen où Chihiro travail dans le dessin animé 😊.

Une autre chose intéressante est que c’est l’un des plus vieux onsen du Japon et outre son décor et son architecture très ancienne, il y a aussi à l’intérieur l’espace et le bain réservé à l’empereur et la famille impériale que vous pouvez visiter 😉.

Voilà maintenant vous savez ce que cet onsen a de spécial et beaucoup de japonais viennent à Matsuyama pour se baigner au Dogo onsen.

Après un bon bain chaud, rien ne vaux un bon verre de lait frais ! Lorsque je suis sortit du onsen, la pluie et les nuages avaient fait place à un superbe soleil et un ciel bleu ! Je suis partit pour la gare pour réservé des billets de train pour la suite de mes aventures et sur le chemin du retour je suis monté au château de la ville.

Le chemin est un peu fatiguant mais ça valait le coup car il faisait beau, le paysage était super et une fois qu’on arrive en haut on a une superbe vue sur la ville.

Le château aussi est magnifique et on peut profiter du couché du soleil sur la ville, le paysage est juste sublime !

Après le couché du soleil je suis partit manger un bon repas et rentré au chaud.

Le lendemain je suis partit faire un tour près de l’auberge et du Dogo onsen. Il y a le parc Dogo qui est sympa. C’est un petit parc avec une plateforme d’observation au sommet qui donne une bonne vue sur la ville.

Voilà après je suis rentré. Il n’y avait pas grand-chose d’autres à faire et j’étais fatigué. Je me suis rasé et coupé les cheveux ahah oui oui ça m’arrive aussi de me ‘rafraichir’.

J’ai passé le reste de la journée à travailler sur mes articles et oui il faut bien un peu de sérieux de temps en temps 😊. Et me voilà déjà le lendemain dans le train pour ma prochaine étape Takamatsu.

Je ne reste qu’une nuit là bas et après je vais à Kobe manger du bœuf ! Je vous expliquerai ce qu’il y a de spéciale avec le bœuf de Kobe et d’ici là bonne journée/soirée/nuit 😉 et voilà ce que j'ai vu à Matsuyama 😀.

17
nov

こんにちは日本 (a prononcer konnichiwa nippon)

Salut à toutes zé à tous !

Finalement, il faudra attendre un peu pour le bœuf de Kobe car je vais vous parler de Takamatsu et de l’île de Naoshima. Je suis arrivé a Takamatsu en train et j’ai pu déposer mon sac à l’auberge Chottoco-ma. C’est une petite auberge très sympa tenue par une famille 😊.

Je suis reparti pour voir les ruines du château de Takamatsu qui est aujourd’hui devenu un magnifique parc avec beaucoup d'ikebana. L’ikebana est le nom de l’art floral japonais et j’ai pu admirer de très beau bonzaï. D’habitude, les châteaux japonais sont construits en étant surélevés avec des monticules de pierres et aujourd’hui ce qui reste du château sont juste les monticules mais ils permettent d’avoir une bonne vue des environs.

Ensuite j’ai continué vers le port pour voir le couché de soleil. Sur le chemin j’ai rencontré un gars des Philippines qui m’avait remarqué ahah car j’étais juste le seul étranger dans les environs. Apparemment les japonais embauchent beaucoup de marins philippins pour travailler sur leur bateau de plaisance ou ferry ou autre. Ce gars est un instructeur marin venu enseigner aux marins philippins de la même manière qu’aux japonais car la différence de langue est assez compliquée pour les japonais. Désolé de ne pas avoir retenu son nom mais j’ai vraiment du mal avec les prénoms.

Lorsque je suis partit de Matsuyama, j’ai croisé dans le tramway une vieille dame d’à peu près 80 ans habillé tout en blanc et avec un chapeau rond et pointu. Cette dame faisait le tour des 88 temples qui entourent l’île de Shikoku. C’est un pèlerinage que beaucoup font et elle avait commencé depuis 2 semaines et avait déjà fait 20 temples. Evidemment elle faisait ça à pied et wow cette dame a un sacré courage ! Quoi qu’il en soit elle m’a dit qu’il fallait que je mange les sanuki udon à Takamatsu car c’était la spécialité. D’où le soir même je suis partit en quête de ce fameux sanuki udon. Le udon est un repas japonais proche des ramen mais les pâtes sont plus épaisses et on peut le manger soit chaudes, soit froides. Je pensais que le sanuki udon était un assortiment spécial de udon et en fait on m’a expliqué que la région de Takamatsu était appelé autrefois sanuki donc toutes les pâtes de udon qui sont faite à takamatsu, peu importe l’assortiment sont des sanuki udon 😊. Et c’était très très bon ! Je ne suis pas fan de udon à la base mais là c’était succulent.

Le lendemain je suis parti au jardin Ritsurin. C’est un magnifique jardin japonais qui a 3 étoiles au guide Michelin et wow il les mérite car ce jardin est juste sublime !

D’ailleurs beaucoup de couples japonais viennent célébrer leur mariage ou prendre des photos de cérémonie dans le parc. J’ai pu assister à un cortège c’était sympa 😊.

Ensuite j’ai profité d’un bon thé vert dans la maison de thé du parc. C’est extrêmement calme et reposant et le décor est fabuleux.

J’ai fini ma balade dans le Ritsurin et je suis reparti pour l’auberge.

Un autre jour, je suis parti pour l’île de Naoshima. Sur le chemin pour l'île je me suis arrêté à la station Chayamachi pour changer de train et j'ai entendu du bruit. En fait c'était un petit matsuri (fête de quartier) je ne sais pas pour quel raison et il y avait plein de gens qui étaient déguisés en démon et qui faisait peur aux petits enfants et qui leur donnaient des bonbons pour les amadouer 😛 c'était super drôle!

J'ai ensuite repris le train pour le port. Pour Naoshima, beaucoup de gens m’avaient parlé de cette l’île : l’île musée. Cette île est spéciale car en effet beaucoup de musée d’art moderne sont venus s’installer là bas et le plus intéressant ce sont les sculptures que l’on peut trouver à travers l’île.

L'île à un petit village très lié à l'art et l'architecture contemporaine et ancienne.

La sculpture la plus connue est la citrouille jaune et il y a sa copine rouge plus loin sur l’île 😝

L’île est superbe et je m’arrange toujours pour avoir une bonne météo où que j’aille pour faire de belles photos alors je vous laisse admirer 😉.

Le soir j'ai pu profiter du tournoi de sumo à la télé dans le ferry du retour puis je suis repartit pour Kobe où les aventures du bœuf commencent ahah.

A bientôt à Kobe 😉 et en attendant voilà ce que j'ai vu à Takamatsu et Naoshima!

21
nov

こんにちは日本 (a prononcer konnichiwa nippon)

Salut à toutes zé à tous !

Me voilà à Kobe ! La ville du meilleur bœuf du monde et aussi du plus cher ! La première fois que j’ai mangé du bœuf de Kobe c’était lors de mon premier séjour à Tokyo il y a 4 ans lors d’un Teppanyaki. Le Teppanyaki est un restaurant de luxe où des ingrédients frais et de luxe sont cuisinés devant vous puis servis. Il y a 4 ans à Tokyo, le chef nous faisait même le spectacle en jouant avec ses couteaux et les outils qu’il avait à disposition 😊.

Lorsque j