Carnet de voyage

La Guadeloupe, l île aux deux visages

14 étapes
29 commentaires
21 abonnés
Dernière étape postée il y a 7 jours
Le mois de janvier au soleil, on en rêve tous et particulièrement en ces temps de pandémie. Alors cap sur les Antilles françaises avec un programme mêlé de farniente et de découvertes.
Janvier 2021
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 8 janvier 2021

Ça y est, le moment tant attendu est arrivé, nous sommes dans un avion direction les tropiques et allons passer d un temps hivernal pluvieux à un climat chaud légèrement humide et sous le soleil. Nous survolons les montagnes enneigées, beau spectacle depuis tout là haut. Un vol Nice Paris à moitié vide. Par contre nous ne sommes pas les seuls à avoir choisi une des seules destinations accessibles en ces temps de Covid. L avion est plein mais arrive en avance, récupération des bagages et de la voiture de location en 2-3 mouvements et nous voila partis vers notre lieu de vacances : les terrasses de protais , dans l’intérieur des terres de Sainte Anne. Nous sommes accueillis par le propriétaire de la villa, où la réalité est encore mieux que les photos. Nous voila déjà conquis.

Les alpes  
Un petit planteur  
2

Chants du coq et des oiseaux sont notre réveil en douceur. Ensuite direction l’office de tourisme pour obtenir le maximum d informations afin de planifier au mieux nos escapades. Ça tombe bien, il se situe à proximité du village artisanal, et on ne peut pas s empêcher de faire quelques achats : un jeu de cartes et un stylo complèteront mes collections. Et hop, nous savons déjà ce que nous allons faire dans les prochains jours. Mais chut, ne dévoilons rien.... après midi au bord de notre petite piscine où le soleil joue à cache cache, pas de coup de soleil pour aujourd’hui.

Notre villa  

En fin d après midi, nous avons décidé de nous rendre au marché nocturne de Sainte Anne. Mangues, , bananes, ananas, patate douce, épices, et autres produits locaux complèteront nos courses de ce matin dans un supermarché dont les rayons étaient un peu vides. Le programme de la soirée : un restau !!!!!! Chose que nous ne pouvons plus faire depuis des mois en métropole! Nous sélectionnons plusieurs noms sur les conseils de certaines personnes. Complets, jour de fermeture, ne répondent pas au tel, et le comble fermé pour cause de coupure d eau, comme c est malheureusement très souvent le cas ici. Pauvres restaurateurs, après le virus, les coupures d eau. Nous tentons encore 3-4 établissements, et nous nous résignons à rentrer à la maison. Décidément, nous ne dépenserons pas nos sous dans une langouste de sitôt.

Le marché nocturne, des vendeurs au top 
3
3
Publié le 10 janvier 2021

Découverte de 2 magnifiques plages. La plus près de Sainte Année le Bois Jolan. Très longue plage de sable blanc avec possibilité de se garer tout le long. Ombre assurée grace aux nombreux arbres. L eau est belle, claire, peu profonde, idéale pour les familles mais aussi pour nous! Puis cap vers celle à 2 pas de Saint François, les Raisins Clairs. Plus petite, fréquentée par les locaux , elle a son charme également. Le temps passe vite quand il fait beau, chaud, une petite pensée à celles et ceux qui sont dans le froid...

Ce soir, c est la fête, un exploit, une joie, une retrouvaille : nous allons manger dans un restaurant!!! Et afin d en profiter pleinement, nous n avons pas choisi n importe lequel. Koté Sud, menu langouste accras, boudins, puis langouste et nems au chocolat. Un régal, on recommande. Ici pas de confinement, pas de couvre feu, tout est ouvert, la vie quoi. Nous avons encore une pensée aux métropolitains...

4
4
Publié le 10 janvier 2021

On connaissait la randonnée pédestre, la rando cheval, la rando ski, mais pas encore la rando palmée. 1 heure de route pour nous rendre sur la plage Malendure située sur basse terre. Pour y accéder nous empruntons la route de la traversée avec sa forêt tropicale et par conséquent nuages, petite pluie. Dans la descente du col des deux mamelles le spectacle est grandiose avec la vue sur la réserve de Cousteau. Réservation faite auprès de Karaibe Kayak nous sommes attendus par notre pilote de bateau. 9 personnes à bord pour 2 heures de snorkeling. Petite frayeur pour moi sur un des sites où le courant est tellement fort que j ai du mal à avancer mais surtout à retrouver mon calme... heureusement les fonds marins font vite oublier ce tracas: les poissons multicolores jouent à cache cache et nous font accoster sur l îlet des Pigeons. Petit repos et retour sur le bateau pour visiter un autre site : les tortues vertes sont bien là. Nous nageons avec elles et leur faisons un coucou lorsque celles ci viennent respirer à la surface. Elle remontent toutes les 30 minutes la journée et toutes les 6 heures la nuit. Autre indication de taille : les petites tortues femelles pondues dans le sable restent une année dans cette réserve, puis partent une dizaine d année avec le courant vers d autres mers et reviennent 10 ans plus tard à l’endroit où elle sont nées ! Les mâles, eux, fécondent les femelles et partent quand bon leur semble.

L après midi se fera à l’ombre des cocotiers pour finir sur un coucher de soleil

J allais oublier !! Photos depuis le drone!

5

Version grand spectacle, les vagues se jettent avec fracas avec une telle violence que tous les ans, des pans entiers de falaise s effondrent. Nous sommes à la pointe dés châteaux, située à l extrême Est de Grande Terre. Après en avoir eu plein la vue, nous gravissons le morne Pavillon. Nous voici tout en haut où nous pouvons.apercevoir la Désirade, le point de vue est juste magnifique. Petit pic nique au bord d une falaise face au vent. En dessert, sorbet métisse : goyave, passion, mangue et ananas agrémenté de douceurs sucre coco. Nous cherchons une plage avec de l ombre, baignade possible, ce n est pas gagné.... nous sommes dimanche, nous nous installons à côté d une famille, musique zouk fera l’ambiance. Fin de journée à la Maison Coco. Un peu déçus, pas de dégustation cause Covid.... la boutique est par contre bien achalandée. Retour chez nous de jour, pour une fois!!. Ce soir couchés tot, demain réveil matinal pour d autres aventures...

Pointe des chateaux 
Maison coco et confitures maison 
6
6
Publié le 12 janvier 2021

Lever aux aurores ce matin, pas facile pour nous qui sommes des lève tard. Mais à 7 heures tapantes nous étions sur le bateau avec notre capitaine fort sympathique Quentin, réservé par Mich Excursions. Nous levons l’ancre à 7h30, direction Marié Galante. Nous sommes prévenus, la mer est agitée, ça va bouger, ça va mouiller, ça va taper.... effectivement, des vagues d environ 3 mètres, ce qui est déjà pas mal.... une heure après nous arrivons au port de Saint Louis. Ici nous attend notre chauffeur pour une visite de l’île pour 4 heures de découverte. Ici, les bovins sont un mélange de vache et de buffle et ces bestiaux ne fournissent que très peu de lait. Ils servent au travail des champs et sont également une monnaie d échange. Une belle bête performante peut valoir 7000€ ! Premier arrêt dans la ville, si on peut dire ville, 2500 habitants, l’île en contient 110000. Le tour est vite fait.

Église de Saint Louis 

2ème étape, l habitation Murat, le plus vaste domaine sucrier de l’île avec 200 hectares.

Habitation Murat 

Nous continuons notre périple à travers les champs de canne à sucre et arrivons à la distillerie Bielle. La période propice pour la visite est à partir de février. Les vieilles machines sont exposées. Et la dégustation peut commencer, pas pour moi, je ne boit pas une goutte d alcool et ici le rhum est à 59 degrés !

On continue dans la dégustation un peu plus loin pour le sirop de batterie Siblet : la famille Maurin fabrique le meilleur sirop de l île. On l’utilise dans le ti punch, les pâtisseries et les bananes flambées. Finies l’es dégustation, notre guide nous mène sur Gueule Grand Gouffre, une grande crevasse à ciel ouvert née de l écroulement d une voûte calcaire.

Gueule Grand Gouffre 

Petit arrêt sur l anse Canot

Il se fait midi trente, là faim est arrivée, ça tombe bien, nous arrivons au restaurant Au plaisir des Marins, les pieds dans le sable, le repas créole, un régal. Allez pas temps à perdre, baignade sur cette plage puis retour sur le bateau pour jeter l ancre un peu plus loin où on rejoindra à la nage la petite crique dans une eau à 28 degrés. Mais il faut penser au retour et aux vagues. Le pilote m’invite à s assoir à ses cotes, ça mouillera moins.

7
7
Publié le 13 janvier 2021

De grosses pluies se sont abattues cette nuit et pratiquement toute la journée. Voilà une journée dont le programme a du être modifié. Visite de Pointe à Pitre avec son marché aux épices et ses rues quelques peu commerçantes. Je ne vais pas trop m étendre sur cette ville que nous avons quitté assez rapidement. Pic nique sur une plage à Gosier abrités sous une tonnelle mais vue sur l îlet de Gosier, repère pour un autre jour, qui sait.

La pluie est toujours avec nous.... nous décidons d aller visiter la maison du cacao située sur Basse Terre, ce qui ne va pas arranger les choses niveau climat. Route de la traversée dans le brouillard. Visite du jardin où sont plantés les nombreux cacaoyers avec explications tout le long du parcours

Petit quizz

Lors de cette visite, nous avons bénéficié d une dégustation animée par Harmonie, jeune femme fort sympathique. Nous savons tout sur la fabrication du cacao de l arbre jusqu à la tablette de chocolat. Dégustation d une heure avec mise en bouche en passant par toutes les étapes. Quelques bonnes surprises mais aussi des découvertes étranges.

Il se fait 16 heures le temps est toujours couvert, pluvieux mais rien ne nous arrête pour nous poser sur la plage Grande Anse au nord de Deshaies. Très belle plage de sable avec de grosses vagues. Le coucher de soleil pourrait être magnifique, mais on se contentera de celui ci.

8
8
Publié le 14 janvier 2021

Après le déluge de cette nuit et de ce matin, nous étions perplexes sur la sortie en buggy. Mais ici, on n annule rien quelque soit la météo. Rendez vous à Bazin donné par Mich Excursions pour un petit briefing, ohhh la pluie a cessé ! Ci dessous le contact direct du jeune proprio des engins. Nous voila partis à travers les champs de canne à sucre, les plantations de bananiers, mais surtout sur des chemins extrêmement boueux. Les premiers mètres ont été plutôt difficiles, notre jeune guide arrive à la rescousse pour nous aider. Nous passerons par Petit Canal, l anse Maurice, Port Louis pour finir sur la plage du Souffleur.

Lors de notre périple nous avons découvert l arbre qui porte le nom de figuier maudit, juste un méchant étrangleur. Ses racines sont aériennes et vont étouffer les autres arbres ainsi que des édifices, maisons etc.

Nous avons sauvé la journée, avons même eu du soleil, mais lessives de l’ensemble de nos affaires nous attendent et , devinez quoi? Il pleut!

9

Cap sur le nord de Grande Terre pour admirer les falaises hautes parfois de 100 mètres. Nous atteignons la pointe de la grande Vigie, pointe septentrionale de Guadeloupe. Un sentier permet par beau temps d apercevoir la Désirade et même Antigua. Ce ne sera pas pour aujourd hui, le temps est décidément bien capricieux. Un peu plus au sud, nous empruntons un sentier de randonnée au départ de la porte d Enfer faisant référence à madame Coco peu fortunée qui aurait passé un pacte avec le diable pour devenir riche. Mais une fois devenue riche, elle ne respecta pas sa part de marché et le diable l’obligea à payer sa dette au prix de sa vie.

Je suis honnête, nous n avons pas fait les 9 heures de marche mais avons parcouru 6 kilomètres. D autant plus qu un petit crachin a fait son apparition...

Nous voulions casser la croûte chez Coco mais malheureusement le restaurant est fermé. Le propriétaire désespéré ne peut re ouvrir en raison des nuisances des algues « sargasses » qui sont toxiques et de plus en plus nombreuses. Elles arrivent du Brésil et avec le réchauffement climatique parviennent jusqu ici et s attaquent au cuivre et abîment tout le matériel électrique.

Nous irons donc manger à Anse Bertrand un bon bokit, le sandwich guadeloupéen frit dans une casserole d huile de tournesol et farci au grès de vos envies. Fin de journée compliquée par la pluie et les yens yens, petits moustiques qui piquent sur la plage.

10
10
Publié le 16 janvier 2021

Décidément, la pluie a décidé d accompagner notre milieu de séjour... Au petit matin, sous une pluie battante nous rejoignons Gosier où nous attend notre bateau pour une escapade vers Grand Cul de Sac Marin. Revêtus de KWay, la tête baissée pour éviter la pluie torrentielle, notre skipper emprunte la rivière salée et rejoint la pleine mer. Pire qu en Bretagne, j ai une pensée particulière pour tous les navigateurs qui affrontent le mauvais temps durant des jours. Premier arrêt à l île Caret. Un tout petit bout de banc de sable qui pourrait être paradisiaque.

L escale se fera courte ici. Le bateau repart, mais change de cap, modifie son itinéraire en se dirigeant vers un lieu peut être plus paisible. Alléluia, le ciel est moins noir, nous approchons de la côte et un petit coin de paradis s ouvre à nous : petites criques accessibles uniquement par la mer, la Pointe Sable. Le soleil est de retour, nous en profitons pleinement. Étoiles de mer, raies, eau translucide.

Notre skipper, bon cuisinier prépare le repas : ceviche de poisson en entrée, barbecue avec poulet et poisson mahi mahi accompagné de salade avec sauce chien. Et en dessert, bananes flambées parsemées de vanille et cannelle. Un régal!

L heure de départ approche pour aller plonger au large au dessus d une épave.

Retour au port de Gosier, bravo à Guillaume qui a su affronter les vagues mais qui a su trouver le refuge de la journée. Vendredi, jour de marché à Gosier, nous faisons quelques emplettes : accras, ananas, citrons verts et des tourments d amour, gâteaux traditionnels des Saintes. Moelleux et croustillants, garnis de coco, banane, goyaves ou autres fruits exotiques. Nous avons notre repas pour ce soir.

11
11
Publié le 18 janvier 2021

Durant ces deux derniers jours, les activités ont tourné au ralenti. On a voulu visiter une sucrerie, fermée car ce n est pas saison de la récolte. Il faut revenir à partir de mi février. On a voulu visiter l habitation Zevallos, une demeure soit disant hantée. Fermée cause Covid.... on se rabat sur la deuxième porte d Enfer de la Guadeloupe. Petit film en drone pour monsieur.

Habitation Zevallos 
Porte d Enfer près du Moule 

Direction ensuite une petite plage juste comme il faut. Personne, dans une baie, un peu ventée, l anse à l eau. Petit bémol beaucoup d algues s échouent sur la plage.

Anse à l eau 

Dernière étape de notre petite journée tranquille. Le Moule, petite ville sur la côte Est. Rien d extraordinaire à part sa jolie mairie et un mariage...

Deuxième journée encore plus tranquille. La plage du bourg de Sainte Anne. Un lagon d une eau limpide, chaude, calme avec sable fin. Idéale pour les petits, nous pensons à certains.... nous sommes dimanche, petite stratégie pour trouver l’ombre ? Difficile, surtout lorsqu on arrive vers 11 heures et que toutes les places sont prises..... ce sera baignade toute la journée. Demain sera un autre jour, plus intense, plus matinal et plus original !

Plage du bourg à Sainte Anne 

Pour finir la rude journée

Citrons verts, sucre de canne ... et rhum blanc local ....un délice...
12
12
Publié le 19 janvier 2021

Le réveil a 5h50, ça fait mal, nous ne sommes vraiment pas des lève tôt, mais si on veut être sur un catamaran à 7h15, pas le choix. Il nous attend à la marina de Saint François, gros catamaran, mais nous ne serons que 18 passagers et 2 membres d équipage, Thibaut et Laura de la compagnie Uhaina. Le vent souffle, les vagues sont assez hautes, le moteur s éteint pour faire place aux voiles. Nous voila partis pour 1h30 de navigation. Nous longeons la côte, dépassons la pointe des châteaux et arrivons sur Petite Terre. 2 îlets, classés réserve naturelle. Seulement 230 personnes par jour sont autorisées à s y rendre. Une fois débarqués par un petit zodiak, un guide nous propose une balade jusqu au phare et aux falaises. Nous faisons la rencontre d iguanes. Nous avons droit à un cours de para pharmacie concernant les crèmes solaires, très interessants pour comprendre la vie sous marine. Nous sommes maintenant incollables sur ces produits.

Barbecue sur la plage avec thon grillé accompagné de riz avec sauce maison, et bananes flambées.

Place maintenant à l’exploration des fonds sous marins. Au bord de la plage, petit requin, un peu plus loin tortues et gros poissons.

L heure du retour a sonné, moins de vagues fruits frais à bord, la journée se termine presque au coucher du soleil

13
13
Publié le 20 janvier 2021

Petite journée tranquille aujourd hui avec un tour sur l îlet du Gosier. Un petit bateau vous amène en 5 minutes sur cet île pour 5€ l aller retour. Encore un lagon d eau limpide. Pas mal d enfants en bas âge, un régal pour eux et une sécurité pour les parents. Notre déjeuner sera fait d un bokit a l ombre. Ensuite une visite à la plage du Petit Havre, paradis des surfeurs. Retour à la maison au bord de la piscine dans l après midi. Notre dernière soirée se fera à la marina de Saint François où les boutiques sont réservées à des bourses fortunées. Comme tous les mardis soirs, le marché de la Rotonde est ouvert en nocturne. Artisanat, spécialités créoles. Un dernier verre en terrasse avant un bon moment, étant donné la situation en métropole.....

Îlet du Gosier 
Sur une des routes de campagne 
Marché nocturne de la rotonde à côté de la marina de Saint François  
14
14
Publié le 20 janvier 2021

14eme jour au soleil, à la chaleur, et surtout à la liberté ! Demain nous serons dans un autre monde...en attendant ce matin petit tour à la plage de la caravelle. Une partie est réservée au kite surfeurs, exposée plein vent. Une autre baie bien abritée a l ombre des cocotiers jouxte le club med. Pas beau, très vieux. En repartant nous prenons 2 assiettes créoles que nous savourerons sur notre terrasse au bord de la piscine. Départ pour l aéroport vers 18h avec un vol à 22h. Ce séjour est terminé, mais des billets sont déjà pris pour dans pile un mois. Pour aller où? Vous le saurez sur le prochain blog.