17 jours au cœur de l'Indonésie. Nos sacs sur le dos, départ de Jakarta pour un voyage au travers les temples, les volcans et les fonds marins pour rejoindre Bali avec un détour sur les Iles Gilis.
Juillet 2016
17 jours
Partager ce carnet de voyage
13
juil

Un sac sur le dos, un rêve d'ado, une envie d'évasion, la découverte d'une nouvelle culture... Pourquoi poursuivre ses chimères en cette époque 3.0 où la réservation ne tient qu'à un clic?

Clic ... Ready to Go to Indonésia !

Billets en poche direction Jakarta ... Puis Yogyakarta ... et enfin là où le vent et nos pauvres roupies nous arrêteront, avant de rejoindre notre destination finale : Denpasar (Bali).

Pour ce séjour de 18 jours, nous décidons de ne réserver que nos deux premières nuits d'hôtel tout en prévoyant un itinéraire sommaire, grâce aux différents témoignages recueillis sur internet. Nous partirons le Guide vert et le Lonely Planet en poche.

• • •

L'Indonésie est un grand archipel composé de 17 508 îles. Il s'agit du plus grand archipel au monde. Avec une population estimée à 250 millions de personnes à majorité musulmane pour le nombre de croyants.

Histoire: Le 17 août 1945, Soekarno et Hatta, proclament l’indépendance de l'Indonésie, jusqu'alors appelée Indes néerlandaises. Après quatre années de conflit armé et diplomatique que les Indonésiens appellent Revolusi, les Pays-Bas reconnaissent l'indépendance de l'Indonésie le 27 décembre 1949, à l'exception de la Nouvelle-Guinée occidentale.

13
juil

Derniers préparatifs avant de boucler nos sacs, une petite pesée s'impose afin de vérifier que les Kilos ne sont pas trop importants.

Pour un premier voyage en sac, pas si simple d'emporter le minimum palier au confort et à l'indispensable.

Nous nous octroyons une petite pose feu d'artifice dans la commune voisine.

14
juil

Départ Paris CDG, prévu à 11H40, notre vol se voit retardé à cause des festivités du 14 juillet: vols interrompus lors du passage de la célèbre patrouille de France. Le tarmac prend subitement des airs de périphérique parisien où s'entassent un à un les avions en attendant l'ordre de décoller.

12h06 nous nous envolons direction Amsterdam.

Arrivée à 13H00, nous cherchons notre chemin à travers ce HUB immense distançant notre porte d'arrivée à celle du départ d'un bon quart d'heure de marche et de 2 zones de contrôle.

Nous profitons de cette première escale pour apprécier un bon café en attendant notre Vol Garuda Indonésia prévu à 16h45.

Penser à enregistrer votre billet 36h à l'avance, ce qui nous a valu 2 places séparées à l'autre bout de l'avion ...

15
juil

Après un vol sans encombre, nous apprenons les terribles nouvelles frappant notre pays en ce 14 juillet 2016 à Nice ...

Arrivés à Jakarta, nous récupérons nos bagages afin de nous rendre au prochain et dernier terminal de cet aller, attraper un vol intérieur opéré par Air Asia (réservé une semaine avant le départ via Tiket.com). Terminus: Yogyakarta.

Un mélange de fatigue et d'euphorie nous font confondre heure d'arrivée et heure de départ, à peu de chose près nous manquions notre vol, qui en vue des dernières annonces aéroportuaires, n'attendait plus que nous ! oufff

Arrivée Yogyakarta sous une pluie torrentielle, distribution de parapluie par la compagnie pour traverser le tarmac avant de récupérer nos bagages. Notre Hôtel, Cakra Kusuma Hotel, réservé via Agoda quelques jour savant notre départ, propose une navette gratuite. Nous le contactons afin qu'il vienne nous récupérer après une petite heure d'attente.

Un petit plongeon dans la piscine avant un repas improvisé sur le bord de la route sur les bons conseils de notre hôte. Nous dégustons avec engouement notre festin composé des fameuses "Noodle": Mie Goreng: plat de nouilles sautées aux petits légumes, oeufs, poulet et ... peut être ne faut-il pas savoir...

Nous faisons alors la rencontre de deux touristes françaises accompagnées de leurs guides. Ces derniers nous proposent gentiment leurs services pour une visite de la ville et ses alentours le lendemain. Après une sévère négociation nous trouvons accord pour une balade en scooter pour la journée avec en prime un taxi pour nous rendre à notre future étape.

Nous retrouvons notre lit pour une nuit de sommeil bien méritée.

Nous découvrons vite que les Indonésiens sont très accessibles et à disposition, toujours un bon plan en poche (moyennent bien entendu quelque roupies). Vous trouvez sans problème un taxi, un guide où un tour, même en dernière minute, prêt à vous faire découvrir la région. Négociez toujours les prix 😉

16
juil

Yogyakarta, prononcé [dʒok'dʒa'karta], est situé dans le centre de l'Ile de Java. La ville est connue comme centre de l'art classique javanais et de la culture traditionnelle. Elle compte 388 088 habitants en 2010. Comprenant de nombreuses universités de haut niveau, Yogyakarta est reconnue comme un centre universitaire important. Bondée par la circulation, le moyen de transport le plus utilisé reste le deux roues.

• • •

Premier réveil en sursaut à 4h30 du matin par la mosquée du quartier. Nous avalons un petit déjeuner copieux à base de riz, de tartine et de fruits. Sam et son ami viennent directement à notre rencontre et nous embarquons sur leur scooter pour un programme bien rempli:

La ville et ses quartiers aux allures de campagnes, défilent sous nos yeux, avant de nous arrêter visiter une coopérative de café hors du commun:

le célèbre café Kopi Luwak. Ce café à pour particularité d'être récolté dans les excréments de la civette asiatique (Le Luwak). Les enzymes présentes dans l'estomac de cet animal font subir une transformation bénéfiques à l'arôme lors de la digestion, dégradant ainsi le taux de caféine. Le kopi luwak est le café le plus cher du monde, il est vendu entre 100 et 600 dollars américains la livre. Nous sommes donc invité à visité cette coopérative, une charmante dame très souriante nous explique le procédé de fabrication et nous propose une petite dégustation finale.

Nous repartons en compagnie de nos guides, ébahis par cette découverte, pour nous rendre au Palace du Sultan: Le Kraton pour une visite guidée : Monument principale de la ville, c'est la maison du Sultan est est utilisé pour les cérémonie majeurs et fonction culturelles de la cour Yogya.

Nous nous arrêterons également visiter des fabriques de bijoux en argents et poteries tout en faisant un détour par le marché aux oiseaux.

Nous récupérons nos bagages vers 15h, direction le temple de Borobudur. A 300 de là, nous logeons dans une charmante Guest House: Lotus II avec vue sur les rizières. Sur les bons conseils de notre hôtes nous louons un scooter pour le lendemain (cette fois-ci sans guide).

Nous affrontons l'orage vêtue de claquettes et capes de pluie afin de traverser la route pour y emporter à la "roulotte" du coin un plat de nouilles et riz sautés.

En Indonésie, la nuit tombe vite en été, prévoyez vos visites relativement tôt afin de profitez de votre journée.

17
juil

Réveil à 4h30, juste avant l"appel à la prière. Nous enfourchons notre scooter loué la vieille pour nous rendre au point de vue pour un lever de soleil sur le temple Borobudur. Après avoir emprunté la route en sens inverse, puis fait demi-tour, nous arrivons en lisière de forêt pour accéder à notre point de vue (bien évidemment droit de passage moyenné). L'endroit est bondé de touriste. Mais nous apprécions tout de même notre balade aux aurores nous donnant des airs d'aventuriers.

Nous retournons déposer notre mopette à l'hôtel avant de nous rendre visiter le fameux temple de Borobudur. Symbole de l'architecture bouddhiste, construit aux alentours de l'an 800. Borobudur est resté caché des siècles par les cendres volcaniques et la jungle. Nous arpentons alors les différentes terrasses et admirons les bas reliefs qui racontent l’histoire de Sudhana et de la kinnari Manohara. Nous ne manquons pas de nous faire accoster à plusieurs reprises par des locaux souhaitant nous prendre en photo. Nous arrivons au sommet constitué de trois plates-formes circulaires, chacune possédant un rang de stûpas perforés, placés en cercles concentriques. Le stûpa central fait culminer le monument à 35 mètres de haut au-dessus du sol.

Nous retournons à l'hôtel pour un petit déjeuner vers 9h, puis reprenons notre scooter pour une petite virée dans les alentours de Borobudur.

Nous visitons le temps de temple Bouddhiste de Mendut, où nous avons la chance d'assister à une célébration. Puis nous traversons les rizières pour nous rendre au coeur du village de Borobudur et découvrir une fabrique artisanale de Tofu.

Après une courte pose déjeuner, nous décidons de prendre le bus public afin de nous rendre au temple de Prambanan. Ensemble de temple Hindouistes datant du Xe siècle. Incroyable périple de 3h dans des bus bondés. N'existant pas de liaison directe, nous repassons par Yogyakarta. Nous effectuons un premier changement au terminal de Jombor, puis empruntons le bus Transyogya, de là deux changements sont nécessaires pour rejoindre Prambanan.

Les changements peuvent être très longs, car les bus bondés ne prennent plus de voyageur, pour les impatients le taxi serait une meilleure option ?

Nous arrivons finalement, quelque peu sur les nerfs à 16h30 au temple de Prambanan. La visite s'opère au coucher du soleil (18h). Puis nous trouvons un taxi pour retourner sur Yoga.

Si vous avez du temps, prévoyez cette étape sur deux jours .

18
juil

Faute de train et afin de faciliter le trajet, de perdre le moins de temps possible dans les transports, nous avons décidé de prendre un tour opérateur pour nous rendre aux volcans Bromo et Kawa Ijen avec une dépose à Bali.

Départ 9h00 en compagnie de deux touristes francais rencontrés à Borobudur.

S'en est enchaîné un trajet d'une durée de 10h00 dans les bouchons et une chaleur insoutenable. Avec des arrêts "pipi" dans des stations remplies de touristes...

A entendre la plupart des gens visiblement il s'agit du trajet le plus simple...

Arrivée près du but, nous avons l'agréable surprise de devoir payer notre droit de passage pour rentrer sur le village de Cemoro Lawang.


Arrivée 22h30, nous degustons notre festin dans un hôtel de fortune à Cemorow. Repas (noodles lyophilisées acheté sur une air à touriste faute de restaurant le soir) improvisé avec une bouilloire mise à notre disposition. Nous aurons la joie de le partager avec Claire et Georges dont nous avons fait connaissance sur le trajet.

Rires garantis.

Les taies d'oreillers feront office de sortie de douche. Il ne fait pas chaud la haut: 10 degrés !


Zhou au dodo ! Le réveil sera très matinal !!!

Paysage sur le trajet
20
juil

Reveil: 3h00...Ça pique...

Départ en Jeep, 30min de trajet. Nous traversons le désert de cendres qui nous rend au point de vue afin d'admirer un lever de soleil sur le Mont Bromo.

Les Couleurs sont magnifiques.

Seul bémol, on se sent un peu à l'étroit sous la horde de touristes.

Puis direction le cratère.

Tels de petits pères noël nous escaladons la cheminée à l'aide d'un petit escalier de cendres qui nous conduit au bord du cratère.

Nous voilà pris dans un nuage de cendres.

Vue à couper le souffle sur le cratère. Nous admirons les offrandes déposé au dieu Hindouiste.

Nous reprenons la Jeep, retour à l'hôtel le temps d'une petite douche, de récupérer nos valises et notre "breakfast box" (2 tartines avec de la confiture) et nous voilà reparti direction le Kawa Ijen: trajet 7h de route.

Notre guide nous arrête dans un lieu que nous comprenons en bon javainais comme "Guet-apen" 😅 pour quelques explications sur la journée du le demain.

Arrivés vers 19h00 dans une ancienne maison coloniale hollandaise située au cœur d'ne plantation de café.

Inconvénient: les cloisons sont en bambou et feuilles de roseaux tissés les ont et les odeurs de nos voisins se faufilent au travers les murs.

20
juil

Blue fire:

A peine 3h de sommeil, réveil à 1h00 pour un départ vers le Kawa Ijen.

Une petite heure de route nous conduit aux pieds du Kawa Ijen. C'est munis de masques que nous entamons une bonne grimpette à 45 degrés et redescendons dans le cratère pour une découverte impressionnante des blue fire. Se sont des gaz sulfuriques qui s’échappent du volcan et s'enflamment au contact du souffre et de l'oxygène. Même armés de nos masques les vapeur de souffre nous pique parfois les yeux et au malheur d'en respirer nous font suffoquer. Nous nous retrouvons à plusieurs reprises dans des nuages de vapeur.

Nous croisons la route des porteurs de souffre et saluons leur courage.

Le soleil se lève tout doucement sur le lac laissant admirer sa couleur d'un bleu acide et turquoise.

Le temps de redescendre il est 7h30 du matin.

Nous reprenons la route dans notre mini bus direction le ferry pour Bali. La traversée durera une heure.

Nous arrivons à Bali, rires au rendez vous toujours en compagnie de Claire et Georges.

Nous montant tous ensemble dans un fameux bemo, nos bagages sur le toit !

Notre chauffeur fait un stop pour récupérer une bâche chez lui en cas d'averse..

Nous nous arrêtons à Pemuteran et laissons tout en laissant nos amis prendre la direction de Lovina.

La Ville est très calme. Loin des foules de touristes quz nous avons pu croiser.

Nous dormirons dans une Guest House au nom de Trijaya très cosy avec sa douche de galets extérieure.

Nous décidons de nous renseigner et réserver une plongée pour le lendemain.

Nous nous accordons les mets balinais d'un petit restaurant fort sympathique sur le bord de la plage.

Place à la détente !

21
juil
21
juil

Il a plu toute la nuit et pleut encore à notre reveil.

Nous préférons avec regret annuler notre plongée (manque de visibilité par temps de pluie) et décidons de reprendre la route direction Lovina et ses sources d'eau chaude. Nos négocions un taxi aux pieds notre Guest House et arrivons à Lovina après une petite heure de trajet.

Nous séjournons à l'hôtel Banualit, charmant endroit avec piscine. Nous profitons pour y faire laver notre linge.

Le soleil ayant fait place, nous louons un scooter (50 000rps pour la demi journée )

Puis partons en direction les fameuses sources d'eau chaude légèrement sulfureuse : les bains sacrés de Banjar.

Nous prenons le temps d'admirer, d'apprécier l'endroit et d'y faire trempette. Puis reprenons notre scooter direction le temple Bouddhiste de: Brahma Vihara Arama. Il s'agit du seul monastère bouddhiste de Bali. Port du saron ou jambe couverte obligatoire.

Nous visitons et admirons ce lieu, véritable havre de paix.

Je profiterai de la fin de journée pour me laisser aller à un moment de détente et mz faire masser.

Nous dînerons aux chandelles au bord de la piscine, diner secrètement organisé par mon amoureux de mèche avec notre hôtelier. 😍


22
juil

Nous quittons Lovina (la ville n ayant pas grand intérêt) et décidons de reprendre la route vers Ubud.

Nous négocions un taxi (400000rps) pour nous y rendre et sur le trajet nous arrêtons prendre quelques photos des singes domiciliés sur la route surplombant les lacs Buyan et Tamblingan

Nous faisons également un arrêt au célèbre temple de: Ulun Danu Bratan. Beaucoup de monde du à une cérémonie de crémation.

Le temps est à l'averse sur les hauteurs. Mais nous prenons le temps d'admirer l'architecture.

Nous arrivons à Ubud dans notre Guest House dans l'après midi , située au milieu des rizières et non loin du centre. C'est une famille très charmante qui nous accueille avec laquelle nous décidons d'organiser notre séjour vers les îles Gili.

Visite du centre ville en fin de journée ou nous assistons à un cours de danse de jeunes Balinaises au temple Pura Taman Kemuda Saraswati.

Le soir nous dînons dans un petit restaurant très calme et agréable avec vue sur les rizières.

20
juil

Après une agréable nuit bercée sous le chant des crapauds dans notre Guest House Three Dewi's Guest House, nous louons à nouveau un scooter afin de nous rendre aux célèbres rizieres d'Ubud.

Nous déposons notre engin, dégustons du Jack Frut au bord de la route ... bof...

Nous tentons d'y descendre, un peu perdu nous décidons de demander de l'aider à un guide fort sympathique qui nous emmène aux travers les rizières. Une belle balade de 2h s'offre à nous. Nous nous arrêtons chez des villageois pour y déguster une coco fraîche.

Après une petite pose repas, nous repartons direction le Pura Tirta Empul temple. Nous enfilons à nouveau notre plus beau et traditionnel Saron et flanons au travers les touristes. Nous repartons, traversant villes et villages et terminons notre balade aux chutes (waterfall) Lambo.

Petite baignade rafraîchissante avant de rentrer.

Nous rendons notre "vehicule" récupérons nos sacs pour aller passer la nuit chez Rena House.

Demain direction les îles Gili !

24
juil

Départ matinal direction Panangbai en mini bus.

Nous débarquons sur la plage envahie de touristes et allons enregistré nos passeport afin de pouvoir prendre un speedboat direction Gili Trawangan.

Après 1h30 de bateau, nous arrivons sur une plage aux airs d'Ibizza.

Nous commençons à regretter les paysages verdoyants de Java et Bali.

Ici Place à la foule et au bruit. Nous rejoignons notre Guest House et allons à la recherche d'un club de plongée, pour ensuite profiter de la mer.

Une tortue passe sous nos pieds lors de notre première baignade dans la mer de Bali.

Petit cocktail de fin de journée. Avant d'aller nous reposer pour les plongées du lendemain.


26
juil

Lassés de la foule et de l'ambiance un peu trop festive et sale qu'offre l'île de Gili Trawangan.

Attention aux embarcations qui ont tendances à couler.

Nous décidons de nous rendre et profiter de nos 4 derniers jours sur l'île de Gili Meno.

L'ambiance y est plus familial et reposante.

Nous admirons la faune et la flore qu'offre l'île: Dragon de Komodo, poisson Clown etTortue de Mer.


De retour sur Kuta le 29 juillet, nous aurons le plaisir d'y retrouver Claire et Georges pour un dernier repas qui aura raison de nos intestins sur le vol retour Paris.