pas tant "rien à dire" que cela
Septembre 2017
16 jours
Partager ce carnet de voyage
1
vraiment top ! pour nous c'est un peu le luxe : on se croirait dans une petite casbah neuve, l’architecture marocaine est très jol

nous avons cherché un appart hotel. Notre hôtel habituel, lors de nos passages vers le le sud, est vraiment devenu inconfortable. Très sympa, quartier idem (le Talborj) mais bon, aller prendre la douche au bout du couloir, et devoir faire l'acrobate pour entrer et sortir de la baignoire, plus possible, la frangine et moi nous craquons 😉

nous avions, en France, cherché sur le net, et trouvé une adresse qui avait l'air très sympa , mais , mais, les commentaires sur tripadvisor étaient très partagés.

nous décidons donc de retourner à notre "bonne" vieille adresse, et d'aller voir la nouvelle sur place.

la visite nous convainc, nous prenons illico une réservation pour 8 jours, et c'est parti ! déménagement dans l'heure.

ce sera donc l'appart hotel IGOUDAR

deux pièces spacieuses et lumineuses, une petite cuisine d'étudiant, , une belle salle de bains pleine de lumière également, une petite terrasse, le ménage fait tous les jours, serviettes changées, une piscine clean, de vastes espaces collectifs.

le tout pour 25 euros/nuit pour nous deux. Sur booking.

sortir de notre appart 

Changement ... Appart hotel AZOUR

Dans le talborj

Beaucoup plus lumineux

Superbe vue sur la ville et.la mer

280 dh nuit pour 24 jours


2

un immense souk de plusieurs hectares, situé à 10 minutes du centre. on peut y aller en bus ou en petit taxi (10 DH depuis le centre)


13 entrées dans ce souk entièrement clos de murailles 

des légumes des fruits à profusion, des épices, en montagnes

des cosmétiques, du make-up,

tout pour la maison

de tout de tout

et ... des gâteaux

bref, El Had, c'est tout un voyage ...

nous y sommes allées plusieurs fois, et nous avons déjeuné à chaque fois porte n° 7, restaurant de poisson très sympa. stands 14-15

3
un jardin pour se reposer, flâner ....

situé dans un angle de ce jardin, mais avec l'ouverture sur le boulevard, se trouve le musée du tremblement de terre.

animé par un aficionados de la ville .

triste 
... 
... 
4

un bien intéressant petit musée

"Situé sur le boulevard Hassan II sur la place Aît Souss, Le musée du patrimoine amazigh est dédié au patrimoine berbère de la région du Souss-Massa-Draa....Le musée a aussi pour but de présenter les traditions ainsi que le quotidien des amazighs. Il expose donc tapis, poteries, anciens manuscrits"


... 

Expo temporaire d artistes amazigh contemporains

5

curieuse médina, située très à l'écart d'Agadir, dans un bout du monde : allez y en taxi, mais négociez un retour avec votre chauffeur car c'est vraiment désert. On va dire que deux heures suffisent très très largement.

le prix d'entrée est cher : 40 dh, avec incluse une boisson "offerte" dans le bar-restaurant du lieu. on a essayé le jus d'orange : de la poudre diluée, beurk. préférez un thé !

mais bon, visitons !

j'ai eu l'impression d'un métissage entre médina du Maghreb et hacienda mexicaine. En fait, c'est, poussé jusqu'au baroque, le type de maçonnage, de construction en pierres, que j'ai rencontré dans les montagnes entre Tiznit et Tafraout. (vieilles fermes berbères)

une balade, quelques artisans (hors de prix)

http://www.lejardinauxetoiles.net/medina-de-coco-polizzi

6

au fil des rues, des peintures murales

naives...


ou plus modernes ... 
7

"La Vallée des oiseaux est un parc animalier de 2,5 hectares dans le centre d'Agadir, où se côtoient des oiseaux rares d'Amérique du Sud et d'Asie et des mammifères, comme les mouflons à manchettes et les singes magots. Ce jardin est planté de nombreuses espèces, comme les magnolias, des bananiers, bougainvilliers, lauriers roses, ... autour d'une cascade rafraîchissante."


n'hésitez pas a entrer dans cette "vallée" qui relie deux artères de la ville, le boulevard du 20 aout, et l'avenue Hassan II. Elle permet un raccourci sympathique et frais.

c'est gratuit.

des petites familles en balade, des enfants joyeux, des amoureux ...

des glaces et des restaus en bas, (et le départ du petit train touristiques), des marchands de beignets en haut.

l'entrée boulevard du 20 aout 
8

accès au site

http://www.communautejuiveagadir.com/index.php?page=petit-marocain-du-02-mars-1960-P1-2

la "visite" de la colline qui surplombe Agadir est rapide : il ne reste absolument rien , pas de vestiges, à part le rempart, tout ayant été rasé après avoir été noyé sous le DDT peu après la cessation des recherches.

nombreux ceux dont la sépulture aura été ces ruines.


on y accède soit à pied : il y a une rampe bitumée qui permet de grimper (et redescendre) sans craindre les voitures, soit en taxi.

là haut, après un tour sur ces "ruines", on admire le paysage qui se découvre : la ville, la baie d'Agadir, le port en contre-bas, "le maquis" de l'autre côté.

on voit les traces de la rampe d'accès sur la colline
le sommet et l'Atlas au loin 
accès au site
9

juste à l'entrée de la vallée des oiseaux, le petit train touristique.

il peut donner une vue d'ensemble de la ville

ma fois pourquoi pas.

cette petite balade confirme notre impression : Agadir est une ville moderne, claire, propre, aux larges artères et aux vastes trottoirs, globalement bien entretenue.

On y respire.

Revenir comme nous le faisions d'Afrique noire, y compris la Mauritanie, nous étions "saturées" de sable, de villes sales, de grosse chaleur, de douaniers crasseux en tongues, mangeant gras sur nos passeports traités par des ordinateurs croulant sous la poussière. je caricature à peine, ceux qui ont fait ce trip verront de quoi je parle.

Déja, entrer au Maroc par Guerguerat nous avait fait changer de monde.

Dakkla nous parut (de nouveau, nous connaissions déjà) sympa, et, passée une nuit à Tarfaya, nous voici à Agadir : c'est vrai, c'est l'Europe, mais l'Europe du sud, la croisette et ses palmiers.

Nous aurons décidément bien profité de ses "attraits" si décriés ("Agadir rien à dire"), mais bien appréciés, situés qu'ils sont au carrefour de virées beaucoup moins confortables même si plus "exotiques".

allez, on reviendra se reposer ....

10

le grand défilé des retraités européens, mais aussi la promenade des familles "gadiris" (habitants d'Agadir)

devanture des grands hôtels de luxe

restaus et bars


... 
le front de mer en 1961 avant le séisme 
la "croisette"  
la marina 
11
photos prises du bus 

longer la mer, plages et côtes rocheuses,

découvrir des bananeraies (celles de Tamri)

collines douces, bois, pâtures, prairies, cultures, fermes,

la route entre Agadir et Essaouira est fort jolie.

bus CTM

12

A quelques km d Agadir se trouve la petite ville d Inezgane.

On y va en grand taxi : 5 dh la place.

En face se trouve un ensemble commercial a etage.

En haut. On trouve des grossistes aux prix tres interessants.

En bas commerces de detail et restaurant (tajines tout a fait delicieux : 25 dh)

Ce batiment offre des entrees vers un gigantesque marche. Vetements, chaussures, maquillage, bijoux fantaisie, materiel de cuisine, fruits et legumes, de tout de tout.

Derriere ces halls on debouche sur le marche de gros de fruits et legumes, ca ne se rate pas, lequel nous mene.... Aux puces. Un immense bazard de l occasion. A parcourir aussi.

Lorsque vous en aurez fini avec les vide greniers, vous vous dirigez vers les deux minarets. De nouveaux souks vous attendent. Poteries, vanneries, epices...

Ca n en finit pas.

C est gigantesque.

Cet incroyable ensemble commercant vaut la petite journee coupee par une halte repas sous les arcades.

13

Soit par le bus 22 (4 dh) soit par grand taxi (6dh) on arrive au bout du bout de l agglomeration d Agadir au souk d IKNOUINE.

Grand, mais moins qu el had ou Inezgarne, mais malgre tout fort important, des fruits et des legumes en enormes quantites.

Exterieurs au souk et le long de ses entrees, on trouve des marchands d amandes, puis de poules, poulets, thym. Des paysan.nes qui viennent de leurs fermes

Des fruits et legumes



De la viande ....

De dinde

De boeuf

De mouton chevre et agneau

De dromadaire



De la quincaillerie et de la vaisselle, des vetements neufs et de la fripe, des materiaux de recup pour bricolage et plus...


A visiter

14

Joli village de pecheur qu il faut se depecher de decouvrir avant qu il ne soit denature par le tourisme de masse.


Photos et commentaires ici :


https://www.myatlas.com/beatrice/un-hiver-au-maroc