Carnet de voyage

Trip en Nouvelle-Zélande

5 étapes
5 commentaires
14 abonnés
Dernière étape postée il y a 1 jour
Janvier 2019
20 semaines
Partager ce carnet de voyage
13
janv
13
janv

Ce dimanche 13 janvier, nous sommes partis profiter du soleil du côté de la péninsule de Banks (nommée ainsi par James Cook pour faire honneur à son botaniste).

C'est un volcan éteint qui en s'érodant a formé cette péninsule, située à 1h30 au sud est de Christchurch. Un immanquable de la région.

Nous avons commencé par visiter Akaora. Très touristique. On trouve dans ce village, qui aurait été colonisé par les français au XIXe siècle, quelques rues, magasins et villas portant des noms français ou francisés. Il y a aussi des monuments aux morts des première et seconde guerres mondiales, ainsi qu'une plaque pour célébrer la venue de Michel Rocard en 1991 (hahaha).

Il y a un port et une plage de sable très fin où nous avons pu aller faire une petite trempette. L'eau était froide mais donnait quand même pas mal envie !

À Akaora des services de croisière sont proposés pour aller découvrir phoques, pingouins, et nager avec les dauphins à la réserve marine de Pohatu. Mais vu le prix (environ 100 $ par personne, si ma mémoire est bonne), nous avons préféré nous rapprocher de la réserve en voiture en suivant la route côtière. Nous n'avons malheureusement croisés ni phoques, ni pingouins, ni dauphins, mais avons heureusement trouvé un petit coin sympathique pour pique-niquer, au calme et à l'ombre, face à la baie.

• • •

Nous sommes ensuite partis nous balader sur la péninsule d'Onawe, créée de la lave du volcan. Son histoire sanglante fait de ce lieu, une terre sacrée pour les Ngāi Tahu (une des principales tribu maorie de l'île du sud). En 1852, il y aurait eu 1200 morts lors d'une guerre entre deux tribus. Il est vrai qu'au ressenti, il y a dans ce lieu quelque chose de mystique...

La balade dure une petite heure, il est recommandé de la faire à marée basse. On passe par la plage au début (plage de galets volcaniques ?), puis on monte plusieurs collines avec une grande variété de plantes et une géologie très curieuse.

La vue d'en haut était magnifique (impression d'être sur une petite île-montagne).

Par contre il y avait du vent et j'ai attrapé un bon rhume !

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
12
janv
12
janv

Après avoir parcouru toutes les annonces de véhicules en vente, nous avons fini par visiter deux vans.

Notre choix s'est porté sur un Toyota Estima self-contained avec équipement de cuisine, lit transformable en table + banquettes et du matériel de vie quotidienne (draps, couette, jeux, chaises, table de camping, parasol, etc...).

Que signifie "self-contained" ? C'est une certification que le véhicule répond bien aux besoins techniques et sanitaires des occupants pendant au moins trois jours, sans nécessiter de services externes ni évacuer les déchets.

Il s'agit d'avoir

▪1 réservoir pouvant contenir 4L d'eau par personne et par jour▪ 1 réservoir pouvant contenir les eaux usées ▪1 poubelle scellable ▪1 wc fixe ou portable ▪

• • •

Nous sommes partis faire notre première excursion avec le van au Mt Pleasant surplombant la ville de Christchurch et la côte est.

Là haut c'était le paradis des amateurs de vélo-grimpe, des joggeurs, et des touristes (il y a un téléphérique qui est dans le top 5 des attractions de la ville).

Bref une ambiance Bastille de Grenoble, avec des vues superbes malgré un temps plutôt couvert.

Ici, quelques photographies de la ballade :

10
janv
10
janv
Publié le 11 janvier 2019

Nous sommes donc arrivés à Christchurch ce mercredi 9 janvier.

Pour aller à l'auberge de jeunesse, où nous avons prévu de rester en attendant de trouver notre futur véhicule "self-contained" (j'essaierai de donner la définition plus tard), nous avons pris un Shuttle bus (sorte de taxi collectif ici) à l'aéroport. Pendant le trajet, le chauffeur nous a indiqué les points d'intérêts de la ville, et nous a donné quelques données historiques. La ville de Christchurch est très étendue avec des rues très larges et majoritairement rectilignes. Beaucoup de bâtiments ont étés abîmés, voir détruits par les tremblements de terre successifs. Aussi, on voit à chaque coin de rue des constructions ou restaurations, et une grande partie des logements (maisons, dans un style très américain) sont de plain-pied. Il y a également pas mal de street art.

Notre auberge de jeunesse, le "Kiwi House Hostel" est plutôt bien située. Elle se trouve aux portes du quartier de Linwood sur Hereford Street, une rue qui mène en 15 min à pied au centre de Christchurch, ou 10 min en bus pour le prix de 4 NZD (soient 2,40 €, un prix qui nous fait bondir !).

Le tickets de bus sont valables deux heures,. Par contre on n'a droit qu'à une seule correspondance.

Il y a beaucoup de japonais, et d'allemands à l'auberge. J'ai quand même réussi hier soir à rencontrer une étudiante grenobloise (ENSE3) en année de césure, qui parcourait le monde avec une amie étudiante en fac d'histoire à Paris qui travaillaient sur un documentaire à propos de la nourriture durable.

Avec Christophe, nous nous sommes beaucoup promenés à pied :

pour aller faire les courses

pour visiter un peu le centre ville (un joli canal le traverse et on y trouve beaucoup d'espaces verts)

en faisant des crochets par l'office du tourisme et la pharmacie pour racheter de la crème solaire (quand il fait chaud, le soleil tape vraiment fort).

On a aussi été voir plusieurs "backpacker car fair" (garage où se vendent des véhicules self-contained) mais on est rentrés à chaque fois bredouilles.

Notre regard n'est pas encore habitué aux sens de circulation donc on fait bien attention en traversant (après quelques petites frayeurs de rien du tout).


Bref, ces deux derniers jours ont été plutôt reposants (bien qu'à 5h du matin heure locale on se retrouve avec les yeux grands ouverts comme si il était très tard dans la matinée). On a hâte de la suite !

Je fais une cure de kiwi, Christophe médite, on prend soin de nous et on pense à vous ! 🤗💛

PS : La plage c'est pour bientôt !!!

7
janv

Petite publication test en attendant notre avion...

Notre enregistrement s'est bien passé mais comme cela fait déjà 3h que nous sommes à l'aéroport je commence à avoir faim, et Christophe a commandé une bière.

30h de voyage nous attendent (escales à Dubaï et à Sydney) avec à l'arrivée 12h de décalage horaire. On sera sûrement très fatigués en arrivant... mais ça vaut le coup !!

N'hésitez pas à partager le lien aux amis, à la famille qui n'ont pas encore eu l'accès.


On pense à vous.


🤗🧡

9
janv
9
janv
Publié le 9 janvier 2019

Après trente heures de voyage, une course avec les temps, la confusion des fuseaux horaires, nous avons atteri à Christchurch ce 9 janvier aux alentours de 13 heures heure locale.

➡️ L'avion ça aura été :

6 repas (multiplier par 5 pour connaître le nombre d'emballages utilisés)

2 plaids et 3 coussins chacuns

au moins 10 litres d'eau et beaucoup d'allers-retours aux toilettes (le désordre intestinal causé par l'avion n'était donc pas une légende)

6 films commencés dont 3 vus jusqu'à la fin en moyennne (personnellement j'ai dû m'endormir une dizaine de fois devant un film où pour des besoins écologiques les humains ont étés miniaturisés)


📷 on a pu prendre quelques photos de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande vue du ciel ... magnifique avec son caractère sauvage et tous ses reliefs 🤩😯